Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La présidentielle française au service du Darfour ?

La présidentielle française au service du Darfour ?

De nombreux candidats à l’élection présidentielle française ont pris position sur le Darfour. Aujourd’hui, Nicolas Sarkozy est en position de changer la politique étrangère de la France. S’il respecte ses engagements, il va durcir la position à l’égard de Khartoum et faire adopter des sanctions unilatérales.

L’association Sauver Le Darfour (SLD) a interpellé l’ensemble des candidats à la présidentielle et partis politiques sur ce qu’ils comptaient faire pour le Darfour s’ils étaient élus. Plusieurs médias : Liberation, Figaro, Politis, Toc, Entrevue et Blogs ont repris cette interpellation afin d’inscrire ce drame dans les futures priorités du nouveau président.

Le candidat à la présidentielle Nicolas Sarkozy, désormais élu, s’est engagé à donner l’exemple aux autres pays européens en prenant des sanctions unilatérales contre le régime de Khartoum. De nombreux groupes d’experts diplomatiques, militaires et politiques estiment que seul un tel durcissement des pressions sur Khartoum permettra une sortie de crise.

Lors d’une déclaration en juillet 2007, monsieur Nicolas Sarkozy a déclaré : « le dégoût et la nausée. Voilà ce qu’inspire cette barbarie du quotidien, ce déchaînement de violence, cet ‘’enfer sur Terre’’ comme disait Kofi Annan. Il est donc indispensable aujourd’hui de se montrer plus ferme avec le régime de Khartoum, car pendant qu’il tergiverse sur le déploiement d’une force internationale, les atrocités se poursuivent et tous les jours plus d’hommes et de femmes en sont les victimes.

Il faut également persuader nos partenaires du Conseil de sécurité de prendre des sanctions coutre le régime de Khartoum si celui-ci persiste dans son refus de coopérer avec la communauté internationale.

Dès lors, la question que nous devons nous poser est la suivante : si les Nations Unies doivent demeurer le passage obligé de toute intervention en matière de sécurité internationale, que faire lorsque le refus de quelques puissances empêchent l’organisation d’assumer son rôle et de défendre ses principes fondamentaux. La question s’était déjà posée concernant l’ex-Yougoslavie, et la nécessité d’agir l’avait alors emporté. Car les blocages de Nations unies ne doivent pas nous obliger à accepter l’inacceptable, à nous transformer en témoins impuissants de l’horreur. Ils ne doivent pas non plus devenir l’excuse derrière laquelle nous abritons notre manque de courage. Cessons de nous mentir : aucune finesse juridique ne nous exonérera aux yeux de l’histoire d’avoir laissé commettre le premier crime contre l’humanité du XXIe siècle. ».

Lors de son discours d’investiture du 14 janvier 2007, Nicolas Sarkozy a promis un changement de politique étrangère : « Je ne crois pas à la realpolitik qui fait renoncer à ses valeurs sans gagner des contrats. Je n’accepte pas ce qui se passe en Tchétchénie, au Darfour. (...) Le silence est complice. Je ne veux être le complice d’aucune dictature à travers le monde ».

Le 1er mars 2007, Monsieur Nicolas Sarkozy a soutenu et « rendu hommage au travail exceptionnel des organisations qui, comme Sauver le Darfour, se battent avec tant de détermination pour que la tragédie du Darfour ne soit pas oubliée, pour qu’elle ne reste pas une page honteuse de notre propre histoire parce que nous aurions laissé commettre sans réagir le premier crime contre l’humanité du XXIe siècle ».

Lors du débat d’entre deux tours, Nicolas Sarkozy s’est dit favorable à un durcissement du régime de sanctions contre les individus, responsables politiques ou militaires, qui se rendent coupables de violation du droit international, et en particulier du droit humanitaire international.

L’association Sauver Le Darfour (SLD) considère que le nouveau président français Nicolas Sarkozy doit tenir ses engagements sur le Darfour, il doit faire appliquer les sanctions prévues par le Parlement européen contre le régime de Khartoum et relancer comme l’a proposé notre association le processus politique en réunissant une Conférence internationale sur le Darfour.

Cette conférence internationale pourra organiser un front uni de la communauté internationale et entamera un dialogue, y compris avec la Chine, pour arriver à un accord de paix durable pour les populations du Soudan, et prévoyant : l’arrêt des exactions, le retour des réfugiés et l’organisation d’élections pluralistes et libres au Soudan.

Cette conférence internationale veillera à superviser les suites concrètes des nouveaux accords signés, et à instaurer les mécanismes de confiance et contrôles indispensables.

Le président devra donc tenir les promesses du candidat Sarkozy.


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Emmanuel Emmanuel 11 mai 2007 11:46

    Salut l’auteur (on se connaite n fait, si si)

    Je ne savais pas que tu étais agoravoxien également.

    Ton PS est bien mal en point, j’espère que tu pourras le bouger, comme tu bouges pour le Darfour.

    A suivre sur www.emmanuelniddam.com


    • tvargentine.com lerma 11 mai 2007 11:46

      Nicolas Sarkozy qui s’exprimait sur la situation du DARFOUR à su rompre avec une politique de passivité répugnante des anciens présidents qui ont laissé des crimes contre l’humanité se poursuivre dans cette région.

      C’est aussi une des raisons de mon vote pour SARKOZY

      Le PS au pouvoir n’a jamais rien fait pour lutter contre les crimes contre l’humanité en Afrique


      • Vilain petit canard Vilain petit canard 11 mai 2007 13:46

        lerma, mon vieux, on va commencer à le savoir que vous avez voté Sarkozy...


      • Mahor Chiche Mahor Chiche 11 mai 2007 13:07

        Salut Emmanuel, mon ami,

        et oui c’est clair qu’il faut se mobiliser pour le Darfour www.sauverledrafour.org et faire bouger les partis politiques y compris le PS. Juste une précision evidement Segolene avait également pris des positions sur le Darfour, mais maintenant il faut que le nouveau President français agissent pour le Darfour.


        • Haina 11 mai 2007 15:00

          Juste une question pour vous qui devez etre au courant : Quelle influence a la Chine dans ce crime (Bayrou et Sego faisaient-ils bonne route ?) ? La vision de Sarko est-elle plus juste sur ce sujet ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès