Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La réalité des conflits en Afrique : un rôle clé pour la France (...)

La réalité des conflits en Afrique : un rôle clé pour la France ?

Alors que l’armée française se retrouve engagée sur de nombreux théâtres d’opération en Afrique, les parlementaires viennent d’enregistrer une baisse du budget de la défense. Richard Attias, Jacques Attali, mais aussi Martin Schultz appellent à plus de solidarité et moins de naïveté sur ces questions, alors que les tensions se renforcent aux rythmes des attentats et autres déchainement de violence, comme dernièrement en Egypte…

Après l’intervention au Mali qui ne devait durer que quelques mois, les troupes françaises sont désormais mobilisées en Centrafrique. Outre le fait que les missions de l’expédition ne soient pas clairement fixées, l’opposition parlementaire, autorisée à débattre mais privée de vote, s’inquiète de « l’isolement » de la France sur ces questions militaires.
 
Ces préoccupations sont d’ailleurs partagées par le président du Parlement européen, Martin Schultz : « La politique extérieure et de sécurité commune en Europe est une fiction. A mes yeux, la France a défendu au Mali les intérêts de l'Europe. Et ces opérations en Afrique centrale défendent nos valeurs fondamentales. L'Europe doit soutenir la France ».
 
Après la réunion du Conseil Européen, François Hollande s’est dit satisfait des résultats des échanges entre les partenaires. Cependant, la déclaration d’Angela Merkel, nous laisse quelque peu dubitatif : « Pour moi, une résolution de l’ONU est insuffisante pour qualifier une opération militaire d’européenne. Il faut un feu vert des ministres des affaires étrangères de l’Union ». Une manière diplomatique de refuser toute discussion financière afin de soutenir les opérations de nos soldats.
 
Il y a quelques jours, Amnesty International dénonçait pourtant les « crimes contre l’humanité » perpétués lors des conflits interreligieux dans le pays. Devant ce drame humain, les anciennes puissances préfèrent donc rester discrètes, et la France se retrouve en première ligne et esseulée.
 
Des solutions alternatives existent pour prévenir les conflits en amont, et c’est justement le sens du Doha Goals Forum. Le directeur exécutif de la manifestation, S.E Sheikh Faisal bin Mubarak Al-Thani, et Richard Attias producteur exécutif ont d’ailleurs déclaré : « des discussions importantes ont été menées sur la manière dont le sport peut être utilisé comme un pont entre les cultures, et comme un moyen de promouvoir la paix et la lutte contre les discriminations ».
 
Il y a quelques jours, Jacques Attali plaidait pour que la France continue de jouer son rôle de gendarme. Evidemment, il s’agit de briser un tabou de plus. La France n’a plus les moyens de faire de la diplomatie morale, le voyage d’affaire du président en Arabie Saoudite, nous le confirme… Mais si les interventions françaises répondent à notre intérêt stratégique en matière de sécurité, comme le rappelle le livre blanc de 2008 ; nos interventions militaires sont également l’opportunité de reprendre des positions stratégiques dans cette partie du monde : arrêtons la naïveté !

Moyenne des avis sur cet article :  1.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • jako jako 2 janvier 2014 09:36

    Bonjour , cela me fait penser à une personne qui veut empêcher un tonneau de déborder et qui écope jusqu’à épuisement de ses forces, évidement sans succès puisqu’il n’a pas songé à fermer le robinet alimentant le tonneau, vous voyez ce que je veux dire ?


    • claude-michel claude-michel 2 janvier 2014 14:46
      L’Afrique : un rôle clé pour la France ?...Un mouroir pour nos soldats surtout...Hollande possède bien une clé..mais la serrure n’est pas la bonne.. ?..Entre le Mali et la Centrafrique...nos caisses sont plus légères de 1,2 milliard d’euro.. !

      • zygzornifle zygzornifle 3 janvier 2014 10:34

        « un rôle clé pour la France ? » La clé des chiottes que l’on demande encore au comptoir dans certains bistros de quartier


        • Arnaud69 Arnaud69 3 janvier 2014 11:28

          B Kouchner le 2-01-2014 sur BFM-TV à 19H30 :

          -« Dans 25 ans l’Afrique sera le continent le plus en vogue et le plus moderne du monde »
          (dans ces conditions pourquoi accueillir toute l’Afrique en Europe puisque le paradis est à portée de mains)


          L’Afrique rapporterai de l’argent à la France ou aux Français FAUX :Où passe le pognon de France-Afrique Dans les paradis fiscaux mais pas en France ! VIDÉO

          A noter que 1/3 de la traite négrière a été faite pas les seuls Britanniques dans le cadre du commerce triangulaire, la majorité des pays d’Afrique ont été colonisés par les Britanniques .

          Pour ce qui est de la « Francophonie » en Afrique cette carte prouve qu’elle est largement exagérée par la propagande politico-merdiatique.

          CQFD 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Cecilia Fabrou


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès