Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La rue est un musée. Aix-en-Provence, conférence

La rue est un musée. Aix-en-Provence, conférence

Par Gabrielle Negrel

Hopare à l'oeuvre

Lundi 25 avril, l’association des Amis des Musées d’Aix-en-Provence a été bien inspirée d’inviter Nathalie Douay, diplômée d’Histoire de l’Art et conférencière nationale, pour nous guider sur la trace « d’artistes de la rue ». L’équipe très sympathique du musée de l’Archevêché d’Aix nous a accueilli pour cette soirée de partage. La rue est un musée et ce, depuis l’antiquité, les sculptures ont été les premières œuvres installées dans l’espace public.

Elle nous a conviés à une promenade, à un voyage de Paris à Kaboul, en passant par Marseille, Alger, en allant du Caire à Beyrouth, à New-York, en Allemagne, en faisant un détour par Fort-de-France avec ses couleurs ou par Valparaiso la magique, dans les favelas de Rio de Janeiro ou encore la Corée du Sud. Nos sens, nos habitudes, notre regard ont évolué dans un monde de couleurs, de formes, d’émotions, avec des artistes qui nous ont surpris, avec humour, mais nous ont également déroutés, émerveillés et questionnés. Sur un mur ou sur le sol, sur des poteaux ou des escaliers, dans la fissure d’un mur ou en utilisant un passage piéton, avec la matière qu’offre de la rue, l’artiste nous parle, se fait proche… peut-être s’agit-il de la personne que je viens de croiser en marchant.

Depuis toujours, l’art accompagne les changements profonds de notre société. Indissociable de l’humain, l’art est l’expression de son humanité. La rue est un musée et c’est tant mieux. Elle vit, rêve, respire… et n’est plus anonyme. L’espace public redevient commun à tous, il est NÔTRE. Le mur tout écaillé et sale devient beau, il nous fait rêver ou nous délivre un message. L’art dans l’espace public est porteur de sens. Les barrières tombent, un temps de liberté et de découverte mutuelle s’ouvre. Ces œuvres pour la plupart éphémères témoignent de la générosité de ces artistes. Souvent anonymes, travaillant en collectif, ils donnent et partagent.

Pour cette conférence, elle a fait le choix d’œuvres qui ont une véritable cohérence à être dans l’espace public sans oublier celles de grands représentants du street art. Ces œuvres, au-delà de leur diversité esthétique, nous parlent des grands sujets actuels sur un mode très ouvert vers un futur prometteur. Elles parlent de tolérance, de dénicher le beau dans le quotidien, d’ouvrir les yeux sur ce et surtout ceux qui nous entourent, elles parlent d’humanité et placent souvent l’homme au cœur de leurs préoccupations et espoirs.

Yazan Halwani, Fayrouz, Beyrouth, 2013

DALeast, course de cerfs, New York, 2010

Nuxuno Xän, Fort-de-France, 2012

Ernest Pignon-Ernest, Les expulsés, Paris, 1979

Séoul, Corée du Sud

Alger

JR, Face2Face, mur de séparation, côté palestinien à Bethléem, 2007

Arts Lords, Les héros de ma ville, Kaboul, 2015

Bruno Catalano, Les Voyageurs, Marseille, 2013

Edgar Mueller, Crevasse, Allemagne

David Zinn, Michigan, Etats-Unis

L'article originale sur Pressenza. 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 6 mai 08:12

    ++++++++++++BRAVO.....du talent à l’état pur... !


    • Sylvain Sylvain 6 mai 11:33

      Absolument génial ! Je regrette juste qu’il y en aient pas assez dans nos rue et dans nos villes :)


      • egos 6 mai 14:19

        L’art du brouillage, 


        chassés-croisé et trompe l’oeil (pluriel)

        L’art académique déserte les musées,

        l’art néo-industriel, minimaliste, celui des objets communs, business-art
        profane le Temple des Muses
         
        La rue, espace ouvert, recycle les formes (trop) classiques, notamment figuratives, symboliques, néo-futuristes, 


        deux écoles unies ds une geste artisanale


        Inversion des genres et des rôles, 

        nous voyons de l’art partout, c’est donc qu’il n’y a plus d’art nulle part

        si ce n’est au cœur de nouvelles formes



Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en rouge.

Si vous constatez un bug, contactez-nous.







Les thématiques de l'article

Art


Palmarès