Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Russie et l’Islam, 4e partie : l’ « Islam » comme une (...)

La Russie et l’Islam, 4e partie : l’ « Islam » comme une menace

Le premier point sur lequel je voudrais attirer votre attention est que dans le titre La Russie et l’Islam, partie 4 : l’ « Islam » en tant que menace, j’ai mis le mot « Islam » entre guillemets. Ceci est très important, car la plupart des questions dont je vais parler aujourd’hui ne sont en aucune façon liées directement à l’Islam. Cependant, dans l’esprit de beaucoup de Russes, ces questions sont de fait liées à l’Islam et il est donc impossible d’analyser le sujet de « la Russie et l’Islam » sans regarder de très près les liens que tissent de nombreux Russes entre certains problèmes (qui n’ont pas de rapport direct avec l’Islam) et l’Islam lui-même.


L’emploi de certains termes peut prêter à confusion dans ce contexte. Prenez le mot « Musulman », que signifie-t-il vraiment ? En Bosnie, le mot « Musulman » était en réalité utilisé pour désigner tout « Bosnien non-orthodoxe et non-catholique » puisque à la fois les Croates et les Serbes étaient souvent originaires de Bosnie et que les Bosniens-Croates, les Bosniens-Serbes et les Bosniens-Musulmans proviennent tous exactement du même groupe ethnique (c’est pourquoi il est absolument faux de parler de « purification ethnique » dans le contexte bosnien). Plus tard, le terme inepte de « Bosniaque » a été forgé, par opposition au terme « Bosnien », parce qu’employer le terme de « Musulman » ou de « Bosnien » n’avait tout simplement aucun sens. Malgré tout, par le décret de quelques politiciens, ce que l’on avait l’habitude de désigner comme « Musulman » est devenu « Bosniaque » du jour au lendemain.

De même, en Irlande, les « troubles » opposaient soi-disant les Catholiques aux Protestants, mais est-ce que l’IRA ou les Volontaires d’Ulster se souciaient vraiment de la Papauté ou de Martin Luther ? Ces appellations jouaient-elles vraiment un rôle pertinent dans ce conflit ?

Ce n’est pas du tout un problème nouveau. Dans le passé, l’Empire russe et l’Empire ottoman assimilaient les groupes religieux aux minorités ethniques, et c’est pourquoi les Karaïtes en Russie n’étaient pas considérés comme des Juifs tandis que le Patriarche Orthodoxe de Constantinople était désigné par les Ottomans comme « Millet-Bâchi » ou « ethnarque  ». Dans la France d’aujourd’hui, il y a un « problème » avec l’immigration musulmane et ses conséquences dans les banlieues de beaucoup de villes françaises. Mais en observant ces immigrants (la plupart algériens) de plus près, on peut légitimement se demander à quel degré ceci est un problème « Islamique ». Cette confusion entre les termes « Islam » (en tant que foi, religion) et « Musulman » (terme employé à la fois en tant que signe d’affiliation religieuse et, souvent, ethnique) est aussi fréquente dans la Russie d’aujourd’hui qu’en France. En gardant tous ces avertissements à l’esprit, considérons les différents problèmes qui amènent beaucoup de Russes à considérer l’ « Islam » (entre guillemets) comme une menace.
 
a) Immigration et criminalité.
 
Depuis la dissolution de l’ancienne Union soviétique, il y a eu un flot d’immigration continu venant des anciennes républiques soviétiques (Azerbaïdjan, Tadjikistan, etc.) vers les grandes villes russes. En parallèle à cela, un grand nombre d’immigrants provenant du Caucase (Tchétchènes, Daghestanais, etc.) émigrèrent également vers les régions centrales de la Russie. La combinaison de ces deux flux migratoires a abouti à une vaste augmentation du nombre des immigrés dans toutes les grandes villes de Russie. Comme c’est si souvent le cas, tandis que certains de ces immigrés venaient pour trouver du travail, il y avait assez d’éléments criminels parmi eux pour que les questions de l’immigration et du crime se retrouvent fortement liées entre elles. Typiquement, ces immigrants du sud étaient composés d’un mélange de quatre groupes :

a) Des travailleurs respectueux de la loi et travaillant dur, souvent impitoyablement exploités et traités comme des quasi-esclaves par leurs employeurs locaux.
 
b) Des jeunes hommes arrogants et très peu instruits qui, bien que n’étant pas nécessairement des criminels, agissent de manière très provocatrice et agressive.
 
c) Les petits voyous qui combinent un travail officiel avec des petites activités criminelles.
 
d) Les criminels endurcis qui sont profondément impliqués dans la drogue, la prostitution, les casinos illégaux, etc.
Voyous Tchétchènes types
 
Le premier groupe est plus grand que le deuxième qui, à son tour, est plus grand que le troisième, tandis que le quatrième groupe est le plus petit de tous. Et pourtant, cette combinaison explosive entraîne en Russie exactement le même effet qu’en France : elle associe crime et immigration dans l’esprit de beaucoup de gens, sinon la plupart.

De plus, puisque la plupart de ces immigrés viennent de pays historiquement musulmans et puisque beaucoup d’entre eux se considèrent musulmans, beaucoup de Russes ont leur première interaction (ou l’interaction la plus fréquente) avec ces musulmans présumés dans une situation criminelle. Quant au fait que dans la majorité des cas, ces « voyous musulmans » ne connaissent absolument rien à l’Islam, cela n’est pas du tout mis en évidence, en particulier d’un point de vue russe.

L’auteur et philosophe français Alain Soral, qui est très activement engagé dans des efforts de réconciliation et d’unification de tous les citoyens français contre le Nouvel Ordre mondial, chrétiens et musulmans inclus, parle d’« Islamo-racaille » pour désigner de jeunes voyous gueulards, portant des vêtements typiques de « gangsta-rap », avec des casquettes New York City, et qui parlent d’Allah et de Kouffars (mécréants) en se baladant dans des voitures de sport – souvent défoncés ou saouls – à la recherche de quelqu’un à voler, violer ou agresser. Comme Soral le souligne, ces gens ne sont pas du tout le type de personnes que vous verriez sortir d’une mosquée, et le même phénomène se produit en Russie. Cependant, il est indéniable que beaucoup de Russes font toujours l’association entre « Islam » et criminalité.

b) Wahhabisme – interne

Les guerres en Tchétchénie et le terrorisme Islamique dans le Daghestan et beaucoup d’autres parties de la Russie ont eu un impact énorme sur l’opinion publique russe. Les deux guerres en Tchétchénie, en particulier, ont entraîné une aversion profonde pour les insurgés Tchétchènes et tous autres groupes terroristes islamiques qui pourraient être décrits comme « Wahhabites ». Initialement, le tsunami de propagande venant des médias occidentaux combiné à celui des médias libéraux russes laissèrent les gens confus sur ce qui se passait vraiment, mais bientôt les événements horribles sur le terrain devinrent impossibles à occulter : les insurgés Tchétchènes joignaient le pire du pire de l’extrémisme wahhabite avec le pire de la brutalité tchétchène. Des milliers de personnes étaient sommairement exécutés, des femmes violées, des soldats russes et même des civils étaient torturés à mort, crucifiés, écorchés vifs, violés et décapités. Des otages étaient enlevés dans toute la Russie du sud et un marché d’esclaves avait lieu chaque jour dans le centre-ville de Grozny. Et toutes ces horreurs étaient commises par des hommes barbus, brandissant des drapeaux verts et noirs brodés de sourates du Coran, et aux cris constants d’Allahu Akbar (Dieu est le plus Grand). Et puisque les insurgés Tchétchènes aimaient utiliser leurs téléphones portables pour filmer leurs atrocités, un flot constant de vidéos à glacer le sang était diffusé sur la télévision russe et sur internet. En 2000, l’opinion publique russe était favorable à une répression impitoyable contre tous les terroristes islamiques et quiconque les soutenait.
 
Pour empirer les choses, l’insurrection tchétchène avait le soutien de la grande majorité du monde musulman qui, tout comme en Bosnie et au Kosovo, se rangeait automatiquement du côté des musulmans, quoi qu’il arrive (j’appelle ça la position « Ma Oumma, à tort ou à raison »). Ce soutien automatique au côté musulman, même quand il est en grande partie composé de terroristes wahhabites et de criminels, a gravement entaché l’image de l’Islam en Russie et a donné un grand poids au paradigme du « Choc des civilisations » que l’Occident et ses partisans en Russie voulaient imposer à l’opinion publique russe. [En réalité, la Russie a dû faire face à exactement la même internationale terroriste Wahhabite que la Syrie aujourd'hui, et à l'époque, il y avait de nombreux Tchétchènes anti-Wahhabites, tout comme la majorité des Syriens, Irakiens, etc. sont anti-Wahhabites aujourd'hui.]

Si sous Eltsine l’Etat russe se révéla complètement incapable de prendre la moindre mesure pour faire face à cette situation, sous Poutine, les choses changèrent très rapidement comme le montra la Seconde Guerre de Tchétchénie qui a littéralement écrasé l’insurrection. Par la suite, les efforts combinés d’un appareil de sécurité russe complètement réorganisé, et l’arrivée au pouvoir d’Akhmad et, plus tard, de Ramzan Kadyrov ont complètement changé la situation. Grozny fut reconstruite en un temps record et la Tchétchénie devint l’une des républiques les plus sûres de tout le Caucase (au détriment du Daghestan où la situation empira). Le coût en vies humaines et en souffrance fut absolument affreux, à la fois pour les Russes (presque tous ceux qui ont survécu quittèrent la Tchétchénie) et pour les Tchétchènes qui périrent en très grand nombre. La cicatrice principale laissée par cette guerre est que la Russie est devenue une société de tolérance zéro vis-à-vis de toute forme de Wahhabisme et que le peuple russe a entièrement validé ce que j’appelle la « doctrine Poutine » de négociation avec les Wahhabites : « changez vos mœurs ou préparez-vous à être annihilés ». Ceci, à propos, s’applique à la fois aux individus et aux groupes ethniques : contre un ennemi wahhabite, le peuple russe soutiendra les méthodes de guerre les plus radicales possibles, ce dont beaucoup de communautés musulmanes sont très conscientes (je reviendrai sur ce point).
 
Forces d’intervention Spetsnaz GRU avec un prisonnier Arabe

En Tchétchénie même, Ramzan Kadyrov a institué une politique anti-wahhabite encore plus sévère que dans le reste de la Russie. Pendant la Seconde Guerre de Tchétchénie, des mercenaires étrangers et des prédicateurs étaient interrogés puis sommairement exécutés par les forces russes et tchétchènes, et depuis ce conflit, les prédicateurs saoudiens, yéménites ou pakistanais se voient tout simplement interdire l’accès en Tchétchénie.

Contrairement aux prédictions de la plupart des « experts », le Kremlin a fait face avec succès à la situation en Tchétchénie, mais l’une des conséquences inévitables de ce succès a été que beaucoup d’extrémistes wahhabites de Tchétchénie ont reflué vers le Daghestan voisin et même dans le reste de la Russie. Et ce deuxième problème est loin d’être résolu. Tandis que les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont maintenant adouci leur rhétorique pro-tchétchène, les Saoudiens propagent toujours l’Islam wahhabite en Russie, bien que d’une façon plus discrète.

D’abord, ils forment des prédicateurs en Arabie Saoudite et les renvoient en Russie. Ensuite, ces prédicateurs forment de petites communautés, souvent à l’intérieur des mosquées, où les fidèles sont recrutés pour des activités sociales et religieuses. Pendant cette phase, les candidats à la prochaine étape sont soigneusement étudiés, examinés et sélectionnés pour la phase suivante : l’établissement de caches d’armes, de planques, de terrains d’entraînement et d’autres choses de ce genre. Finalement, les nouvelles recrues sont utilisées pour attaquer des commissariats de police, des banques, assassiner des religieux traditionnalistes (anti-wahhabites) et confronter les gangs mafieux. Les services de sécurité russes ont observé ce type de séquence au Daghestan, au Kazan ou à Stavropol (des régions avec d’importantes minorités musulmanes), mais aussi à Saint-Pétersbourg, une ville avec une population musulmane très faible et très traditionaliste. Jusqu’à présent, les services de sécurité ont toujours eu un coup d’avance mais ceci est loin d’être terminé et ce genre d’efforts de pénétration peut durer très longtemps.

Un des aspects cruciaux de cette dynamique est la réaction des leaders spirituels musulmans locaux et traditionalistes. D’abord, comme je l’ai mentionné précédemment, aucun musulman russe ne veut avoir une « Seconde Guerre de Tchétchénie » dans sa propre ville ou région, parce qu’ils n’ont absolument aucun doute sur le résultat d’une telle guerre. Deuxièmement, les leaders spirituels musulmans traditionalistes sont eux-mêmes les premières victimes des infiltrés wahhabites qui commencent souvent leur phase d’opérations « active » en assassinant les imams locaux. Troisièmement, les musulmans en Russie sont souvent très rapidement désillusionnés vis-à-vis de la version saoudienne de l’Islam qui déclare comme « non-islamiques » un certain nombre de coutumes et traditions qui sont au cœur de l’identité culturelle de beaucoup de groupes musulmans en Russie. Quatrièmement, malgré tous les voyous du Caucase qui se comportent de manière obscène et vulgaire en Russie centrale, le fait est que les communautés musulmanes dont ils proviennent sont souvent très conservatrices et paisibles et que la vieille génération condamne clairement ces types de comportements qui, à leur avis, sont une honte pour leur peuple. Cinquièmement, on ne devrait pas sous-estimer l’héritage de la période soviétique qui a promu à la fois la laïcité et le modernisme, laissant un impact profond sur les élites locales. Ces élites sont à la fois outragées et horrifiées quand des prédicateurs wahhabites leur disent qu’ils doivent complètement abandonner leur mode de vie et commencer à vivre selon des préceptes médiévaux. Finalement, il y a une tension inhérente entre toute forme de nationalisme et le style saoudien wahhabite importé en Russie. Cette tension est un des éléments clés qui ont retourné le clan Kadyrov contre les divers chefs militaires wahhabites en Tchétchénie, qui étaient considérés par les leaders tchétchènes plus nationalistes comme des étrangers arrogants, ennemis des traditions tchétchènes ancestrales. Pour toutes ces raisons, il y a une forte opposition de la part des communautés musulmanes locales et des leaders musulmans contre le type d’Islam wahhabite que les Saoudiens essayent d’exporter en Russie.

c) Wahhabisme – externe

Le Wahhabisme est non seulement une menace interne pour la Russie, mais c’est aussi une menace extérieure majeure. Selon des analystes russes, l’administration Obama a conçu un ensemble de politiques impérialistes fondamentalement nouvelles qui sont maintenant mises en œuvre. Pendant l’ère Bush, les Etats-Unis ont exercé un contrôle direct sur le Moyen-Orient et l’Afrique, surtout au moyen d’interventions militaires. Cette approche « directe » est la manière dont le lobby juif et les Néoconservateurs ont cru que les Etats-Unis devaient maintenir leur empire mondial. Obama représente un type très différent d’électeurs (le vieil argent « Anglo-saxon ») qui s’oppose avec véhémence aux Néoconservateurs et qui consentira à soutenir verbalement les inconditionnels d’Israël, mais qui, en réalité, place les intérêts stratégiques américains loin devant toutes priorités sionistes. Dans les faits, cela signifie que l’administration Obama retirera autant de troupes américaines que possible et abandonnera le contrôle direct de régions contestées, et qu’elle assurera sa domination sur un pays ou une région au moyen du chaos. C’est une politique de contrôle impérial indirect.

Après tout, pourquoi envahir et occuper un pays, perdant ainsi du sang et de l’argent américains, quand on peut utiliser des intermédiaires pour créer une situation de chaos absolu à l’intérieur de ce pays ? Dans le meilleur des cas, le chaos mène à un « changement de régime » de style libyen, et dans le pire des cas, à une guerre civile comme celle qui se déroule en Syrie. Mais dans les deux cas, les chefs d’État indésirables comme Kadhafi ou Assad ont « perdu leurs crocs » (ils sont rendus inoffensifs) et leurs pays ont été écartés durablement de toute éventuelle alliance anti-américaine. Quant aux « braves types » du jour (comme Abdallah en Jordanie ou Hamad au Bahreïn), ils sont protégés du chaos environnant à des coûts très limités.

Selon des analystes russes, le Wahhabisme et Al-Qaeda sont les fantassins de cette nouvelle politique impériale américaine. Les Etats-Unis les « injectent » simplement dans toute société qu’ils veulent subvertir et ensuite, ils restent en retrait avec rien d’autre à faire que d’envoyer des forces spéciales en soutien ici ou là, selon les besoins du moment. Dans cette situation, l’agent de la CIA est le marionnettiste et le Wahhabite forcené est la marionnette, qu’il en soit conscient ou pas.

La grande crainte des analystes russes est que cette stratégie américaine soit utilisée pour renverser Assad et qu’elle soit ensuite utilisée contre l’Iran. Il est vrai que la Syrie compte une large majorité sunnite, tandis que l’Iran est principalement chiite, et les wahhabites haïssent le chiisme de manière viscérale. Cependant, l’Iran possède de petites minorités kurdes, turkmènes et baloutches (sunnites) qui, associées avec les « révolutionnaires Gucci » pro-occidentaux des classes supérieures, pourraient faire peser un risque réel pour le régime. Et sinon, il y a toujours la possibilité de déclencher une guerre entre l’Iran et un pays sunnite. La plupart des analystes russes estiment que l’Iran est assez fort pour résister à de telles tentatives de déstabilisation, mais ils restent très attentifs à la situation parce qu’ils considèrent que si l’Iran devait sombrer dans une forme de chaos orchestré par les États-Unis, cela affecterait directement les régions du sud de la Russie.

Certains analystes voient aussi cette stratégie américaine dite « indirecte » ou de « contrôle par le chaos » comme une situation « gagnant-gagnant » pour les Etats-Unis même si leurs intermédiaires wahhabites sont vaincus. Ils posent une question simple : que se passerait-il si Assad remporte définitivement la guerre en Syrie ? Où les Wahhabites iront-t-ils ensuite ? Retourneront-ils au Mali, qu’ils ont quitté temporairement pour éviter de combattre les Français ? Ou en Algérie, pour y fomenter une guerre civile ? Ou peut-être au Kosovo ou même dans le sud de la France ? Et si ces wahhabites décidaient de « sonder le terrain » au Kazakhstan ?

Ce type de préoccupations amène quelques spécialistes de sécurité russes à voir un aspect positif à la guerre en Syrie. En termes simples, Assad tue beaucoup d’éléments d’Al-Qaïda, et chaque forcené wahhabite tué en Syrie est un candidat de moins à la guerre sainte dans une autre partie du monde.

Nous pouvons maintenant clairement saisir le raisonnement derrière la politique russe de ne pas menacer de bloquer les lignes de ravitaillement de l’OTAN traversant la Russie, indépendamment des déclarations et actions malveillantes et hostiles provenant du camp américain : les Russes veulent que les Américains restent en Afghanistan aussi longtemps que possible pour donner le temps à la Russie et à ses alliés tel que le Tadjikistan de se préparer à un retour du régime taliban à Kaboul. En attendant, la Russie renforce sa puissante Base Militaire Russe 201 (ancienne Division Motor-Rifle 201) au Tadjikistan et apporte une assistance technique aux gardes-frontières tadjiks.
 

Commandements militaires régionaux de Russie

Dans le cadre des réformes récentes des Forces armées de la Fédération de Russie, toute l’armée russe a été réorganisée en quatre Commandements Stratégiques, chacun capable de mener indépendamment une guerre défensive régionale en prenant directement le contrôle de presque toutes les forces militaires et les ressources de sa zone. Il est intéressant de noter que tandis que le centre de commande stratégique du Sud est le plus petit de tous en superficie, c’est de loin le plus prêt au combat. S’il y a quelque chose que la guerre de Géorgie du 08.08.08 a clairement démontré, c’est la vitesse éclair à laquelle la 58ème armée et la Flotte de la Mer Noire étaient prêtes à entrer en guerre (et ceci malgré le fait que le Kremlin ait mis un certain temps pour finalement réagir). Il est tout à fait clair qu’après les succès russes en Tchétchénie et en Géorgie, Moscou ne baisse pas sa garde, et restera prêt à s’engager dans un large spectre d’opérations militaires s’étendant de heurts locaux à une guerre régionale totale.

d) L’Islam à travers le prisme du « choc des civilisations »

Cet aspect de la « menace islamique » diffère fondamentalement de tous les autres puisqu’il est basé sur une thèse qui n’est jamais vraiment mise à l’épreuve, mais seulement proclamée : à savoir qu’il y aurait un « choc des civilisations  » entre, schématiquement, « l’Europe chrétienne » d’un côté et l’Islam « Oriental » ou « Arabe » de l’autre. Peu importe que l’Europe ait perdu presque tout signe de Chrétienté depuis bien des années, peu importe si l’Islam n’est ni principalement « Oriental », ni principalement « Arabe », peu importe le fait que l’Islam inclue des civilisations très différentes (du Maroc à l’Indonésie) et peu importe qu’aucune « civilisation » musulmane ou Islamique n’ait attaqué l’Occident depuis très longtemps. Et soit dit en passant, les partisans de cette théorie mettraient un pays théocratique et raciste comme Israël dans le camp « Occidental », sinon « Chrétien et Européen », en ignorant le rôle clé joué par la Turquie musulmane dans l’OTAN. En d’autres termes, cette vision est 100 % idéologique, les faits n’y comptent pas. Et pourtant, il y a un certain nombre de groupes en Russie qui sont heureux de promouvoir cette vision du monde :

a) Les communistes. Dans la vieille et mauvaise mentalité soviétique, l’Islam est, comme toute autre religion, un ennemi idéologique. Si Ziouganov et sa bande ne parlent pas d’ « opium du peuple », c’est parce qu’ils ont peur de contrarier leurs membres chrétiens orthodoxes, d’autant plus que de nos jours, être « orthodoxe » vous donne une légitimité patriotique. Mais être musulman vous donne exactement une légitimité *zéro* auprès des communistes. Ils seraient plutôt enclins à voir l’Islam et les musulmans comme des agents à la solde d’intérêts étrangers.

b) Les sionistes : contrairement à la croyance populaire, il y a encore beaucoup de sionistes en Russie, y compris dans les médias, et ils ne manquent jamais l’occasion d’attiser les flammes de l’islamophobie. Un de leurs tours préférés est de toujours et délibérément amalgamer toutes les formes d’Islam avec les actes de n’importe quel « musulman », qu’il soit religieux ou pas, et de tirer la conclusion que « l’Islam est notre ennemi moral commun ». Pour ces gens, la Russie et Israël sont des alliés naturels contre l’adversaire islamique commun, et même l’Iran ne mérite aucune confiance. Inutile de dire que les Israéliens s’efforcent par tous les moyens de courtiser ces cercles et de promouvoir l’image suivante : « vous avez eu les Tchétchènes, nous avons les Palestiniens ».

c) Les néonazis russes : Ce n’est qu’un tout petit groupe, mais qui se manifestent avec force. Ce sont les fameux skinheads russes qui estiment défendre la Race Blanche lorsqu’ils tabassent un Tadjik dans le métro. Certains d’entre eux prétendent être Orthodoxes, quoiqu’une majorité aime chercher leurs racines dans une distante « Russie païenne » peuplée de guerriers blancs aux yeux bleus. Ces groupes existent surtout sur Internet, mais ils se réunissent parfois dans des lieux isolés pour « s’entrainer » pour le « conflit à venir ».
 
Récemment un groupe de patriotes Russes véritables s’est réuni et a commencé à enquêter discrètement sur ces groupes. Il s’est avéré que les plus virulents et racistes d’entre eux possédaient tous une adresse IP aux Etats-Unis, au Canada et en Israël. Les services de sécurité russes soupçonnent fortement ces groupes de recevoir le soutien des services secrets américains et d’autres services Occidentaux pour susciter des tensions ethniques en Russie. Sans surprise, depuis que Poutine est arrivé au pouvoir, la plupart des leaders de ces groupes ont atterri en prison, ou se cachent à l’étranger.

d) Les Catholiques Romains et les Orthodoxes Œcuménistes : ces deux groupes partagent une croyance commune : quelles que soient les différences « mineures » qu’ils ont « pu » avoir dans le passé, la Russie Orthodoxe appartient à l’Occident chrétien, ne serait-ce que parce qu’ils sont tous deux « menacés » par un « ennemi commun ». Ces gens évitent soigneusement de mentionner le fait indéniable que la Russie a toujours choisi l’Asie plutôt que l’Europe et l’Islam plutôt que la Papauté, ne serait-ce qu’à cause de toutes les guerres de conquête menées par l’Occident contre la Russie. Ce groupe n’a aucune emprise sur le peuple, mais il a des partisans au sein des cercles pro-américains dans les grandes villes.

Individuellement, ces groupes ne sont pas très puissants, à l’exception notable du groupe sioniste. Et ils ne travaillent pas officiellement ensemble. Mais s’il n’y a aucun signe de conspiration, il y a une collusion objective entre ces groupes lorsqu’il s’agit de diaboliser l’Islam dans toutes ses formes, même les plus modérées. Cela signifie donc qu’il y a une minorité de la population russe qui considèrera toujours l’Islam comme une menace, quelle que soit la situation.

La bonne nouvelle est que ces groupes sont contrebalancés par des forces bien plus influentes qui voient en l’Islam un allié naturel potentiel (voire même réel) de la Russie. Ceci sera le sujet du prochain article.
 
Le Saker
 
 
Prochain article :
 
La Russie et Islam, 5e partie : L’Islam en tant qu'allié
 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • César Castique César Castique 2 mai 2015 10:07

    Avant d’être une menace, l’Islam est un corps étranger, là où il n’occupe pas une position dominante au sein de la société, donc dans la politique. Il est corps étranger par ses règles, ses obligations, ses interdits, et, surtout, au quotidien, par ses codes sociaux.


    Il ne devient menace qu’au moment où il obtient l’égalité. Elle lui est infiniment plus insupportable, que la domination, liée, elle, à un rapport de forces subi, alors que l’égalité met sur un même plan, la Vérité révélée et la mécréance. 

    • roman_garev 2 mai 2015 16:51

      @César Castique

      De quel pays parlez-vous ? S’il s’agit de la France, peut-être, mais l’artcile traite exclusivement de la Russie, et en Russie pas une seule de vos affirmations n’est valable.

    • César Castique César Castique 3 mai 2015 12:44

      @roman_garev



      «  en Russie pas une seule de vos affirmations n’est valable. »

      De fait, je n’avais pas compris que l’Islam en Russie ne se soumet pas aux règles, obligations et interdits communément respectés par les musulmans de partout ailleurs, et qu’il allait même jusqu’à adopter les codes sociaux propres à la population russe de souche.

      Dont acte.

      .

    • fred.foyn Le p’tit Charles 2 mai 2015 10:36

      Article intéressant mais difficile à assimiler...Par contre en lisant le « coran » on peut trouver sa dangerosité dans de nombreux passages...Et voir L’Islam en tant qu’allié de la Russie me semble une utopie..Les russes n’ont nul besoin d’allier de ce genre (il me semble)... ?


      • roman_garev 2 mai 2015 15:28

        @Le p’tit Charles


        Ah, cette manque de termes exacts... Cela induit parfois en erreur, même grave, comme dans votre cas.
        Un peu d’histoire. L’URSS proclamait toujours d’avoir créé une « communauté internationale d’un type nouveau, à savoir le peuple soviétique ». Donc tous les citoyens de l’URSS étaient nommés Soviétiques, en gardant cependant leur nationalité de chacun inscrite dans son passport : Russe, Tatar, Georgien, Ukrainien, Ouzbek, Juif, etc. (Cela n’empêchait point les médias occidentales d’appeler « Russe » tout Soviétique, de même que nommer le pays « La Russie » au lieu de l’URSS.) On avait une blague (très proche de la réalité d’ailleurs) : « De quelle nationalité est l’enfant d’un Estonien et d’une Arménienne né à Moscou ? Russe, bien sûr ! »
        Dès fin 1991 on voit une autre désignation entrer (plutôt revenir) dans les usages en Russie au lieu des « Soviétiques », celle que je traduirais en français les « Russiens » ou peut-être « Rossiens » (россияне, россиянин, россиянка), signifiant « citoyens de la Russie ». À noter que la notion de « nationalité » a disparu du passeport « russien » (c’est-à-dire de la Russie, ou de la Fédération de la Russie).
        De sorte que si les Russes sont (ou se croient, ou se proclament) orthodoxes chrétiens, les « Russiens » sont aussi des musulmans, des bouddistes, des judaïstes... ou tout simplement athées.

        Il s’ensuit que même poser la question « L’Islam est-il l’allié de la Russie ? » est à mon avis complètement privé de sens, l’Islam étant une part constituante de l’état de la Russie en tant que la réligion d’une grande partie de ses citoyens (et cela d’une longue date).
         

      • fred.foyn Le p’tit Charles 2 mai 2015 16:16

        @roman_garev...Il est évident de retrouver l’islam (comme d’autre) en Russie...J’ai simplement cru que vous parliez de l’islam (hors Russie)...du reste de la planète en quelque sorte...et là la Russie n’en nul besoin.. ?


      • roman_garev 2 mai 2015 16:25

        @Le p’tit Charles


        L’article est intitulé « La Russie et l’Islam... », mais il s’agit surtout le l’Islam interne.
        Donc c’est de cet Islam interne que je parlais, qui ne peut ni ader ni s’opposer à la Russie, étant une partie de ses réligions. 

      • Jelena 2 mai 2015 11:54

        >> (...) par le décret de quelques politiciens, ce que l’on avait l’habitude de désigner comme « Musulman » est devenu « Bosniaque » du jour au lendemain.
         
        L’appellation « musulman » fut mise en place par Tito, mais celle-ci était trop vague. Dire « les musulmans » en dehors de l’ex-Yu, ça désigne beaucoup de monde, si bien que l’appellation bosniaque fut une bonne chose.
         
        >> Ce soutien automatique au côté musulman, même quand il est en grande partie composé de terroristes wahhabites et de criminels, a gravement entaché l’image de l’Islam en Russie
         
        Il en est de même en Serbie et comme les bosniaques et plus encore les albanais, sont sous le contrôle des amerloques, amerloques qui favorisent « l’islam radical », la situation ne va pas aller en s’améliorant.


        • cathy30 cathy30 2 mai 2015 16:14

          Le communisme russe n’était qu’un test, il est entrain de s’appliquer à présent partout dans le monde. 


          • Ben Schott 2 mai 2015 16:21

            @cathy30

            Vous êtes sûre de cette info ?


          • roman_garev 2 mai 2015 16:27

            @Ben Schott

            Évidemment sûre, jusqu’à ne pas daigner en produire des preuves.

          • roman_garev 2 mai 2015 16:43

            Quand je vois 72% de votes « Non » qui devraient (selon la conception des créateurs de l’AV) signifier « Pas d’accord avec l’article » et pas un seul commentaire qui aurait argumenté ce désaccord, je commence à comprendre, que ce « Non » signifierait plutôt « Oui, c’est (peut-être) vrai (pourquoi pas ?), mais le thème traité (ou l’auteur) ne me plaît pas, un point c’est tout, donc je dis non à votre Russie, à votre Islam et à vos efforts de présenter une information qui m’est indifférente. » 


            • coinfinger 2 mai 2015 19:41

              A mon avis vous abordez ces questions par un biais faussé par une erreur de base au départ et accorder trop d’importance à un pb musulman en Russie .
              Il ne faut pas confondre religion et culture , encore moins civilisation et culture . La culture est le grand occulté dans l’affaire . La religion ne rend que trés imparfaitement compte de la culture .
              Emmanuel Todd avec ses structure familiales et ses stratégies patrimoniales est déjà beaucoup plus prés de la chose .
              A cet égard ( culturel) la dynamique entre les 3 mondes que vous envisagez ( Russe , Occidental, Islam) est trés typée pour chacun d’eux . L’Islam a dépassé sa phase terminale , il y a longtemps déjà il est maintenant dans le sénile pathologique , avec acharnement thérapeuthique grace aux pétro-dollards . On est dans l’obsessionnel .
              L’Occident est en fin de parcours , il ne se comprend plus lui méme , et s’efforce de retarder le verdict . La Russie est un cas trés étrange , une culture neuve qui n’a jamais pu trouver son expression , et qui là va peut étre la trouver .
              Aussi l’Islam n’est pas un pb majeur pour la Russie , juste une perturbation , un boulet , dont joue l’Occident , pour l’entraver . Elle en viendra à bout comme elle l’a fait tout au long de son histoire , par contre pour l’Occident çà va lui revenir en boomerang sans qu’il n’ait plus le ressort nécessaire .
              Comme pour les Saoud , d’ailleurs , qui seront les premiers à en faire l’expérience .


              • sls0 sls0 2 mai 2015 22:53

                Ayant quelques amis russes je crois connaitre un peu leur mentalité et imparfaitement la langue.

                Devant une traduction parfaite au niveau littéraire, sans l’appoint d’un russe qui me donne la signification exacte du mot, j’ai des doutes, le même mot n’ayant pas la même signification pour un russe que pour un français.
                Pour tout ce qui a trait à la Russie, je préfère que ce soit une personne qui écrive en français et qui connaisse les deux cultures et les deux langues pour éviter les erreurs d’interprétations.

                Avec l’anglais ou l’espagnol c’est plus simple.


                • zahoda zahoda 3 mai 2015 08:41

                  « ... Pour moi le Mahométanisme est de beaucoup supérieur au fait d’adorer la croix (le Christianisme), voire je ne peux pas le comparer avec le Christianisme. Si l’homme avait le droit de choisir, chaque Proslav (une branche du Christianisme en Russie) rationnel, sans aucun doute et sans hésitation embrasserait le Mahométanisme, l’Unique Allah et Son Prophète... » Lev Nikolaïevitch Tolstoï 


                  • César Castique César Castique 3 mai 2015 12:56

                    @zahoda

                    Ça peut tout ¨à fait être signé Tolstoï, ça n’en reste pas moins l’opinion d’un individu, ayant ses raisons, et dont le propos, s’il n’est pas apocryphe, ne vaut pas celui que l’opnion de n’importe quel individu ayant lui aussi ses raisons.


                    Cela dit, connaissant quelques aspects de la personnalité de Tolstoï, je peine à l’imaginer vivant heureux et serein, dans un pays aux institutions et aux lois conformes aux préceptes du Coran et de la Charia. 

                  • zahoda zahoda 3 mai 2015 13:29

                    @César Castique

                    Oui, c’est évidemment une opinion comme une autre. Ce qu’elle a d’intéressant c’est qu’elle vient ’un grand homme, comme pour la conversion de Goethe et de tant d’autres. L’auteur de l’article pourra sûrement vous le confirmer, Tolstoï fait parti des géants du patrimoine russe au même titre qu’un Victor Hugo chez nous. Vous devez déjà connaître les appréciations de Lamartine et de Victor Hugo sur l’Islam et son prophète. L’opinion e Tolstoï sur l’Islam est loin d’être isolée parmi les gens intelligents quelque soit la culture ou la nationalité. Même Voltaire a écrit de belles choses au sujet de l’Islam à la fin e sa vie, alors qu’il continuait à tailler des croupières au Vatican. 

                    Un cas étonnant reste la conversion de Napoléon et ses mémoires écrites à Saint Hélène dont voici un extrait :

                    « Puis enfin, à un certain moment de l’histoire, apparut un homme appelé Mahomet. Et cet homme a dit la même chose que Moïse, Jésus, et tous les autres prophètes : il n’y a qu’Un Dieu. C’était le message de l’Islam. L’Islam est la vraie religion. Plus les gens liront et deviendront intelligents, plus ils se familiariseront avec la logique et le raisonnement. Ils abandonneront les idoles, ou les rituels qui supportent le polythéisme, et ils reconnaîtront qu’il n’y a qu’Un Dieu. Et par conséquent, j’espère que le moment ne tardera pas où l’Islam prédominera dans le monde. » (Correspondance de Napoléon 1er - Journal inédit de Sainte Hélène, de 1815 à 1818 (Gal Baron Gourgaud), Napoléon Bonaparte, éd. Comon et cie, 1847, t. 5, Affaires religieuses, p. 518

                    On se plaint actuellement du changement des programmes d’Histoire à l’éducation nationale, j’espère qu’ils ont pensé à parler de la conversion à l’Islam de Bonaparte pour que les jeunes citoyens musulmans s’approprient l’histoire de France ! 

                  • César Castique César Castique 3 mai 2015 15:51

                    @zahoda

                    « Ce qu’elle a d’intéressant c’est qu’elle vient ’un grand homme... »


                    Les grands hommes, une fois sorti de leur spécialité, rejoignent aussitôt les cohortes du commun des mortels. Toutes les célébrités que vous citez, idéalisaient - comme d’autres intellectuels plus tard, le communisme, le nazisme et le maoïsme - une religion obscurantiste, cruelle, intolérante et archaïque, ce qui était en totale contradiction avec les valeurs humanistes, qu’ils prônaient par ailleurs.

                    Ce qui confirme bien que ce que je vous disais à propos des « grands hommes » sortis de leur spécialité.

                  • zahoda zahoda 3 mai 2015 21:08

                    @César Castique
                    vos postulats sur l’obscurantisme, la cruauté et l’archaïsme de l’Islam sont évidemment votre opinion... de commun des mortels ou de spécialiste ? Les « Lumières » étaient des « spécialistes » des utopies et des idées universelles, de la quête du progrès pour l’humanité, et donc tout à fait légitimes pour donner leur avis sur la dernière religion révélée. S’ils n’y avaient pas vu la source de progrès pour l’humanité il ne l’auraient pas dit ! Ce n’étaient pas des cons !


                    Je pense que vous confondez « islam », religion la plus moderne dans le sens où elle est la dernière révélation, et « musulman. » Et que vous confondez ensuite« musulman » et « extrémiste. » Comme il y a des extrémistes qui se revendiquent de l’Islam, vous tirez la conclusion expéditive que l’Islam est extrémiste, n’est-ce pas ?

                    Si vous voyez des « musulmans » couper des têtes vous en déduisez que l’Islam est une religion cruelle. sans vous poser la question de la corruption de la religion par ceux qui prétendent la servir ? Vous qui connaissez l’histoire de France, dites-vous qu’elle est obscurantiste, cruelle, archaïque du fait du comportement barbare de certains soldats ? Alors qu’ils agissent contrairement aux valeurs qu’ils sont sensés défendre et représenter. Les armées chrétiennes n’ont pas faiblit devant les massacres tout au long de l’histoire, mais des gens comme Soeur Emmanuelle ou l’abbé Pierre ont démontré que le véritable christianisme, intacte de tout ces crimes commis en son nom, n’avait rien à voir avec cette histoire tumul-tueuse !

                    Ne vous en déplaise, il en est de même de l’Islam. Peu importe les corruptions, les corrupteurs et les corrompus de Ben-Laden aux Saoud en passant par Daech et Boko-haram, peu importe leurs crimes, ils n’égratignent pas l’islam dans la transcendance de son message. 

                    Vous confondez également le « texte » et « l’histoire des hommes », c’est à dire ce que les hommes font du texte. Ce n’est pas pareil... Il faut dire aussi que cette habitude de dire que les intégristes barbares représentent le véritable islam démontre une interprétation du même niveau que les barbares ! Bizarrement ce sont les intégristes, l’Otan et Israël qui disent que l’Islam est barbare et partagent cette même interprétation du Coran. Tous les autres, ceux qui veulent la paix, disent qu’ils mentent, qu’ils se trompent et que ce sont des ignorants barbares. Qui croire ? Quelle est la bonne interprétation selon vous ? Vous pensez comme les talibans et Georges Bush ou comme Tolstoï, Goethe et Victor Hugo ?

                    L’Islam prône la mansuétude au prisonnier à l’inverse de ce que font les barbares de Daech ou Boko-haram. L’Islam a expressément interdit le massacre de civils, la mutilation des corps, la destruction des infrastructures à l’inverse de ce qu’ils font ou de ce que vous dites. L’Islam interdit le viol à l’inverse de ce qu’ils font. On reproche suffisamment à l’Islam ce statut de « protégé », « dhimmi », des juifs et des chrétiens sous domination des musulmans, mais les barbares font l’inverse, leur refuse ce statut et les oppriment gravement. Il est strictement interdit de confisquer une église ou attenter à son intégrité, mais ils font l’inverse. Le Coran interdit de tuer un musulman, mais ils font l’inverse. Le coran interdit le viol mais ils font l’inverse. etc. Peut-on dire qu’ils représentent l’Islam ? Tout comme la France qui a des lois qui interdisent et condamnent le vol, le viol, l’assassinat, etc. Et ce n’est pas parce qu’il y a tout de même des voleurs, des violeurs et des assassins que les lois françaises sont mauvaises, cruelles, barbares, etc. Peut-pn dire que la Charte des Droits de l’Homme est cruelle parce que des soldats français se font sucer par des petits africains contre de la nourriture ? C’est pareil pour l’Islam. Les barbares quels qu’ils soient ne représentent qu’eux-mêmes, ils corrompent, trahissent et salissent ce qu’ils disent représenter. Ils doivent être arrêtés et jugés.

                    Je voudrais souligner enfin que, si c’est vrai que les opinions positives des « Lumières » des anciens ne sont que des opinions, il en est de même des opinions contraires des « Ombres » de ce siècle ; Bhl et Finkelcrotte, Lepen et Estrosi, Valls et Sarkozy, etc. Entre Tolstoï et Bhl, j’ai fait mon choix. Entre Victor Hugo et Finkelcrotte aussi ! 


                  • César Castique César Castique 4 mai 2015 00:56

                    « …vos postulats sur l’obscurantisme, la cruauté et l’archaïsme de l’Islam sont évidemment votre opinion... de commun des mortels ou de spécialiste ? »

                    Ce ne sont ni des postulats ni des opinions, mes des observations. Refuser de manger dans de la vaisselle au motif qu’elle est peut-être été, une fois ou l’autre, au contact d’aliments impurs, c’est de l’obscurantisme  ; couper la main d’un voleur ou fouetter des coupables de délits mineurs, c’est de la cruauté ; s’en tenir à la lettre de préceptes contemporains du roi Dagobert , c’est de l’archaïsme.

                    Cela dit, personne ne vous interdit de tenter de démontrer le contraire.

                    « Les « Lumières » étaient des « spécialistes » des utopies et des idées universelles… Ce n’étaient pas des cons ! »

                    Ce n’est pas mon avis. Je les tiens à la fois pour des hallucinés et pour les principaux responsables de l’état de déliquescence dans lequel se trouve, aujourd’hui, notre civilisation.

                    « Je pense que vous confondez « islam », religion la plus moderne dans le sens où elle est la dernière révélation, et « musulman. » Et que vous confondez ensuite« musulman » et « extrémiste. » Comme il y a des extrémistes qui se revendiquent de l’Islam, vous tirez la conclusion expéditive que l’Islam est extrémiste, n’est-ce pas ? »

                    Je ne confonds rien du tout. Je considère qu’au sein de notre civilisation, l’Islam, par ses règles, ses obligations, ses interdits, et, surtout, au quotidien, par ses codes sociaux,  est un corps étranger dont la place devrait être strictement mesurée et contenue.

                    J’approuve les Suisses lorsqu’ils interdisent la construction de minarets. En revanche, ce que font les musulmans, extrémistes ou pas, dans les pays musulmans n’est pas de mon domaine.

                    « Vous confondez également le « texte » et « l’histoire des hommes », c’est à dire ce que les hommes font du texte. Ce n’est pas pareil... »

                    Encore une fois, je ne confonds rien du tout, Pour moi, les textes ne valent que par ce qu’en font les hommes. Qu’ils soient bien souvent « pavés de bonnes intentions », les ravale au rang de l’enfer, et il n’y a pas là motif à surprise

                    «  Il faut dire aussi que cette habitude de dire que les intégristes barbares représentent le véritable islam démontre une interprétation du même niveau que les barbares !  »

                    Moi, je ne dis rien de semblable. Du moment que les musulmans font leurs « affaires » chez eux, quelles qu’elles soient, et entre eux, je considère que ça ne me concerne pas. Ce qui ne me convient pas, c’est l’idée que je devrais me pousser pour leur faire une place à une table qui n’a pas été dressée pour eux.


                  • zahoda zahoda 4 mai 2015 21:08

                    @César Castique

                    « Ce qui ne me convient pas, c’est l’idée que je devrais me pousser pour leur faire une place à une table qui n’a pas été dressée pour eux. »

                    J’imagine que c’est vite dit... car à vrai dire ça ressemble un peu à ce que disaient les colonialistes. Le pétrole et la gaz d’Algérie, l’uranium du Mali, le cacao de Côte d’Ivoire ne sont pas pour eux ! La table n’a pas été dressée pour eux, mais heureusement qu’ils remplissent les assiettes ! Sans la production du reste du monde la table française serait tristement garnie.

                    de mon point de vue le seul moyen d’arrêter le flux de migrants venant d’Afrique et de la méditerranée, pour qu’ils ne s’invitent pas à notre table, c’est de rendre les richesses pour qu’ils les consomment chez eux ! Mais jamais la France ne le fera... Arrêtons de faire la guerre pour les ressources chez eux et ils ne fuiront pas leurs pays. 

                    Le mondialisme cosmopolite est un résultat du colonialisme européen et du capitalisme occidental. Ce ne sont pas aux étrangers qu’il faut reprocher le regroupement familial mais aux français. Ce sont même les technologies modernes développées par les occidentaux qui permettent la mondialisation. Toutes les capitales occidentales cosmopolites sont le résultat de l’histoire occidentale. Pareille pour la Russie dont c’est le sujet de l’article... Peuvent-ils se plaindre des tchétchènes et des afghans alors que les russes impériaux les ont intégré à leur empire ?

                    Et dans le prolongement de cette idée, un pays moderne qui tenterait de revenir à une sorte « d’espace vital pour la race pure,’ s’effondrerait aussitôt dans la monde moderne d’aujourd’hui !

                    Bon, bon, je vois bien que votre avatar est un aigle impérial (de quel bled ?) Et votre discours très droitier car votre histoire de table pas dressée pour les musulmans rejoint donc les théories idéologique du colonialisme, du national socialisme et du sionisme de »l’espace vital« pour »la race supérieure, ou pure, ou élue.« 

                    Vous dites : »Refuser de manger dans de la vaisselle au motif qu’elle est peut-être été, une fois ou l’autre, au contact d’aliments impurs, c’est de l’obscurantisme  ; couper la main d’un voleur ou fouetter des coupables de délits mineurs, c’est de la cruauté ; s’en tenir à la lettre de préceptes contemporains du roi Dagobert , c’est de l’archaïsme.« 

                    L’obscurantisme est un peu plus sérieux que cette histoire d’assiette sale qui est une mesure d’hygiène. Etes-vous au courant que ce sont les arabes qui ont inventé le savon ? Vous parlez d’obscurantisme en omettant l’invention de l’algèbre dont vous vous servez vous-même. C’est ce que je dis quand je dis que vous confondez les actes de certains musulmans avec l’Islam.

                    Couper la main des voleurs et fouetter les mineurs, au risque de passer pour cruel, j’y suis favorable pour la racaille.... ça viderait les prisons et ça donnerait de bonnes leçons. Pouvez-vous vous vous plaindre que ce soit le bordel et trouver cruelle la punition de ceux qui foutent le bordel ? J’ajouterais que je suis favorable à la peine de mort pour les pédophiles, les hommes politiques corrompus et les criminels de guerre. Et je ne vous dit pas ça en tant que musulman mais en tant que citoyen français.

                    Enfin, concernant l’archaïsme, il faudrait d’abord me dire quel système n’est pas archaïque... Le nationalisme ? Et ensuite je dois tout de même faire remarquer que c’est au contraire la religion la plus jeune de l’histoire et la plus dynamique qui construit des »temples", en l’occurrence des mosquées, dans le monde entier. Certaines mosquées de 120 000 places ! C’est même pour ça que vous vous sentez débordé en France, alors que les églises, religion encore plus archaïque en terme de chronologie, se vident et tombent en ruine, se vendent au plus offrant, plusieurs milliers de mosquées sont en construction... Je veux bien que vous vous voiliez la face en proférant des jugements insultants et des amalgames, mais je ne suis pas sûr que c’est comme ça que vous réglerez votre problème...

                  • zahoda zahoda 4 mai 2015 22:24

                    @César Castique

                    La cruauté, la cruauté... N’est-ce pas dans la Bible qu’il y a la très bonne parabole de la paille et de la poutre ? C’est sûr l’armée française ne coupe pas les mains des voleurs ni ne fouette les mineurs...


                  • César Castique César Castique 5 mai 2015 00:37

                    @zahoda

                    « …de mon point de vue le seul moyen d’arrêter le flux de migrants venant d’Afrique et de la méditerranée, pour qu’ils ne s’invitent pas à notre table, c’est de rendre les richesses pour qu’ils les consomment chez eux ! »

                    De quelle manière ? Même la technique pour faire des steaks à partir du pétrole, ils ne maîtrisent pas. Cela signifie qu’ils ne possèdent pas la seule richesse qui vaille, à savoir la capacité de transformer des matières brutes pour en tirer un usage plus ou moins utile à leurs semblables.

                    « Et dans le prolongement de cette idée, un pays moderne qui tenterait de revenir à une sorte « d’espace vital pour la race pure,’ s’effondrerait aussitôt dans la monde moderne d’aujourd’hui ! »

                    Il n’est pas question de race pure, et autres billevesées d’un autre siècle. Il est question de territoires dont l’invasion est de plus en plus perçue comme une agression par ceux qui en sont, par héritage, les légitimes occupants.

                    Trois Français sur quatre estiment qu’il y a trop d’immigrés dans leur pays, et ils ne sont guère moins nombreux ceux qui estiment qu’ils ne sont plus chez eux comme avant. Ceka vaut aussi pour les caricaturistes qui doivent désormais s’interdire de tourner l’Islam en dérision.

                    « Et votre discours très droitier car votre histoire de table pas dressée pour les musulmans rejoint donc les théories idéologique du colonialisme, du national socialisme et du sionisme de »l’espace vital« pour »la race supérieure, ou pure, ou élue. »

                    Mon discours est simplement basé sur l’impératif territorial, ils visent l’ensemble des issus du tiers monde, et il tend à éviter qu’on en arrive à des affrontements sanglants, puisque le « seuil de tolérance », que Mitterrand estimait atteint dans les années 70, a été littéralement explosé depuis.

                    Je vous rappelle, au passage, que c’est cet impératif territorial qui a permis à des peuples militairement « négligeables » (Finlandais, Vietnamiens, Afghans, Irakiens) de tenir tête à des armées parmi les plus puissantes du monde, comme l’URSS et les Etats-Unis d’Amérique.

                     A terme, les Européens en général, et les Français en particulier, ne seront pas forcément aussi absents du « débat » que les citoyens lambda dans « Le Camp des saints », de Jean Raspail.

                    « L’obscurantisme est un peu plus sérieux que cette histoire d’assiette sale qui est une mesure d’hygiène. »

                    Un authentique musulman aurait entendu parler des contaminations croisées, j’en déduis qu’en tant que « converti » vous êtes un imposteur.

                    « Etes-vous au courant que ce sont les arabes qui ont inventé le savon ? » 

                    Les spécialistes ne s’accordent pas sur la question de savoir si les Sumériens étaient, ou non, des Arabes.

                     « Vous parlez d’obscurantisme en omettant l’invention de l’algèbre dont vous vous servez vous-même. » 

                    Encore une fois, ce qui importait, c’était de se servir des mathématiques pour conquérir la Lune et aller explorer le Cosmos. Avoir été, il y a treize ou quatorze siècles, des pionniers en la matière ne représente même pas une satisfaction d’amour-propre.

                    « J’ajouterais que je suis favorable à la peine de mort pour les pédophiles, les hommes politiques corrompus et les criminels de guerre. Et je ne vous dit pas ça en tant que musulman mais en tant que citoyen français. »

                    Je le conçois d’autant plus facilement qu’Aïsha avait neuf ans, au moment de la consommation de son mariage avec le Prophète.

                    « Enfin, concernant l’archaïsme, il faudrait d’abord me dire quel système n’est pas archaïque... »

                    L’archaïsme est dans le respect de la lettre, pas dans le système lui-même. Je ne crois pas que, même en cuisine, nous conservions encore quelque chose qui ait été définitivement établi au temps du roi Dagobert et du bon saint Eloi. 

                    « … mais je ne suis pas sûr que c’est comme ça que vous réglerez votre problème... »

                    Pour ce qui est du règlement du problème, il y a longtemps que je pense que le moment venu, il faudra leur lâcher deux ou trois départements, où ils pourront vivre selon leurs mœurs, règles, traditions, us et coutumes. 


                  • César Castique César Castique 5 mai 2015 01:00

                    @zahoda

                    « N’est-ce pas dans la Bible qu’il y a la très bonne parabole de la paille et de la poutre ? »


                    C’est, précisément, dans le Nouveau Testament, mais en tant qu’agnostique, je ne suis pas partie prenante de ce genre de paraboles.

                    « C’est sûr l’armée française ne coupe pas les mains des voleurs ni ne fouette les mineurs... »

                    On attendra que la justice se prononce et, pour l’heure, je suis obligé de vous faire part des réserves que m’inspire Stan Maillaud, un type dont le site d’Alain Soral évoquait le possible assassinat en septembre 2013, peut-être par un groupe de pédophiles satanistes... C’est un peu trop « occulte » pour moi,

                  • zahoda zahoda 5 mai 2015 10:38

                    @César Castique
                    C’est dommage, votre argumentaire, bien que farfelu, mériterait qu’on discute plus profondément de la propriété et de l’usage.... mais vous vous dévoilez peu fiable dans ce que vous dites en abordant le délire de la pédophilie du prophète. Je croyais que cette affaire était réglée ! 



                    Le blasphème est autorisé, mais heureusement, on n’est pas encore obligé de se taper les blasphémateurs, ni de lire Charlie Hebdo ! Restez dans votre haine et votre ignorance, c’est votre problème plus que le mien. 


                  • César Castique César Castique 5 mai 2015 11:25

                    @zahoda

                    « C’est dommage, votre argumentaire, bien que farfelu, mériterait qu’on discute plus profondément de la propriété et de l’usage... »


                    Ne regrettez rien, je n’ai pas plus l’envie que le temps de discuter et d’argumenter. Je ne cherche jamais à convaincre personne, et si j’écris, c’est dans le seul espoir d’enrichir et de consolider l’argumentaire des miens. 

                    Et tout ce que vous pourriez dire ne changerait rien au fait qu’en terre d’origine chrétienne, l’Islam est un corps étranger, qui n’est supportable qu’à la condition d’être maintenu dans une position de dominé. Dans une sorte de dhimma inversée, si vous voulez.

                  • zahoda zahoda 5 mai 2015 13:11

                    @César Castique
                    Une terre d’origine chrétienne !!! Mais quelle est l’origine de Jésus ? D’où viennent les djellabas des prêtres et les voiles des sœurs ? Les bougies et les encens ? Les prières et D’où vient l’idée du Dieu unique dont vous vous revendiquez l’héritier, si ce n’est d’Orient ? Instruisez-moi si je me trompe. Les « pères de l’Eglise » n’étaient-ils pas nord-africains ? Saint Augustin, vous avez entendu parler ?


                    De plus, vous revendiquez votre héritage chrétien, pour exclure, haïr et insulter votre prochain, ce qui n’est pas très chrétien et contraire aux enseignements de Jésus, que la paix soit sur lui.

                  • César Castique César Castique 5 mai 2015 18:05

                    @zahoda

                    Nous ne sommes décidément pas faits pour nous comprendre, vous le soi-disant converti à l’Islam, qui parle d’argument farfelu à propos du problème des contaminations croisées, et moi l’agnostique – comme défà dit ! - qui, par définition, ne saurait se prononcer sur l’existence d’un Jésus, dont la seule mention quelque peu vraisemblable figure dans l’épisode « Claude », de la « Vie des Douze Césars » de Suétone, ou il est question d’un « certain Chrestus ».

                    Alors voilà, quand je parle de terre d’origine chrétienne, la référence est à la fois historique civilisationnelle et géographique, mais pas du tout religieuse, et si j’ai cri devoir préciser d’origine chrétienne, où l’Islam est un corps étranger, c’est parce que cette terre est désormais largement déchristianisée.

                    « De plus, vous revendiquez votre héritage chrétien, pour exclure, haïr et insulter votre prochain…  »

                    Etant agnostique, je n’ai pas d’autre héritage chrétien que le fabuleux patrimoine que nous a légué le christianisme, et à la préservation duquel je suis, je le reconnais volontiers, très attaché.

                    Quant à mon prochain, c’est celui qui me ressemble et dans lequel je me reconnais, puisque je ne me sens lié en rien aux poisseuses bisounourseries du Nouveau Testament. Et ne me reconnaissant pas comme fils d’un Dieu universel, cela m’épargne l’écoeurante contrainte de considérer tous les autres, semblables et « contraires » inclus, comme frères.


                  • zahoda zahoda 5 mai 2015 21:52

                    @César Castique


                    Je suis évidement touché par ce que vous dites de votre relation à l’humanité. ça me désole pour vous. Et pour l’avenir de la France... « Liberté, égalité, fraternité mon cul ! »

                    Sans parler de fraternité universelle qui n’est apparemment pas donnée à tout le monde, l’agnostique que vous êtes reconnait-il que l’humanité n’a qu’une seule souche en Afrique ? Que 150 ans d’archéologie, d’ethnologie et 20 ans de génétique affirment que l’humanité vient d’un couple premier ? Ou rejetez-vous la science moderne comme les chrétiens du moyen-âge ?

                    Je ne comprend pas trop votre raisonnement. Vous dites que vous ne croyez pas en Dieu ni en Jésus, ni en la fraternité universelle, et que les musulmans qui croient en Dieu et en Jésus ne sont pas les bienvenus chez vous terre d’origine chrétienne dont vous êtes fiers...mais qui se déchristianise ce dont vous êtes plutôt content. Et bien sûr vous ne voyez pas d’inconvénient à aller chez les étranger à coup de dollars et de bombardiers lourds pour vous saisir de leurs richesses, ce qui j’insiste est le comportement des gens athées plus que de vrais chrétiens. Est-ce que vous savez simplement où vous habitez ? C’est un peu comme les gouvernants israéliens qui sont tous athées mais qui jurent que c’est Dieu qui leur a promit cette terre ! Lol !

                    Les romains n’ont pas gardé de registres où il est mentionné Jésus, donc Jésus n’existe pas ! C’est un peu court comme démonstration. Vous niez un peu trop facilement les orientaux qui ont conservé une multitude de traces de son existence. Les juifs eux-mêmes n’osent pas dire que Jésus n’a pas existé car leurs propres livres en sont plein de traces. Enfin les évangiles, quoi qu’on en pense, sont des recueilles de ces témoignages directs. Et pas seulement ceux des 4 apôtres canoniques, les évangiles apocryphes sont nombreuses.

                    6 siècles plus tard les musulmans recueillirent également les traditions orales des bédouins chrétiens du Yémen, d’Irak et de Syrie, recueille qui constitue ce qu’on appelle « l’évangile musulman. »

                    En gros ce que vous dites, c’est comme si les musulmans disaient que Charles Martel n’a pas existé car il n’y a aucune trace de lui dans les archives arabes ! C’est un peu court comme vision de l’histoire du monde... où pourtant, ne vous en déplaise Dieu a prit la plus grosse part ! Aujourd’hui y compris, où « l’Islam » est devenu le sujet principal de discussion dans les familles du monde entier ! Et les conversions par millier chaque année dans chaque pays... dans chaque pays ! 

                    Savez-vous qu’en Europe ceux qui se convertissent le plus sont les allemands, vos frères qui vous ressemblent tant, et dont vous partagez le goût pour les aigles impériaux ? L’Islam est la dernière religion de l’histoire de l’humanité, donc la plus moderne, et est en pleine expansion alors que l’occident s’effondre de ses excès, mus pour la plupart par une philosophie athée et matérialiste. 

                    Vous le savez pourtant que pour bien combattre son adversaire il faut le connaître... Qu’attendez-vous pour étudier le Coran et l’Islam plutôt que de répéter des mensonges, amalgames et à priori éculés ramassés sur Internet qui vous font passer pour un ignorant, dépréciant le reste de vos interventions. A moins que vous vous informiez en regardant la télévision, ce qui est encore pire. 

                    Il en va de la civilisation chrétienne, je suis très sérieux. Si les conversions et la démographie continuent de galoper à ce rythme, la France deviendra musulmane plus vite qu’on ne le croit ! 

                    Et une bonne shoah de musulmans ne servira à rien car le problème des français n’est pas la démographie musulmane mais l’extinction de la démographie franco-française. Il faut donc que ceux qui espèrent dans la survie de la chrétienté se remette à faire entre 5 et 10 enfants par femmes, et les éduquent réellement dans la foi chrétienne, et non dans l’athéisme comme c’est le cas aujourd’hui, car sinon les conversions à l’Islam continueront. Tout le reste c’est du blabla ! Il est donc important que vous ouvriez enfin le Coran pour comprendre ce qui vous arrive !

                    Moi j’ai fais trois garçons robustes d’un premier mariage et je me remarie bientôt avec une femme qui veut des enfants... Et vous ? L’avenir se joue exactement là ! Les musulmans s’en foutent, si je peux m’exprimer ainsi, d’une Shoah de 6 millions de français musulmans. Ce sera un détail de l’histoire car ils sont 1 milliard et demi et ils font une moyenne de 5 enfants par femme alors que la démographie « athéo-judéo-chrétienne » s’effondre. C’est vrai qu’il y a les roumains qui arrivent en masse et qui pourront relever un peu la moyenne. 

                    Non, non, le vrai problème de la France très chrétienne, ce n’est pas l’Islam, c’est l’effondrement de sa démographie et ses églises superbement vides !


                  • César Castique César Castique 5 mai 2015 23:02

                    « Si les conversions et la démographie continuent de galoper à ce rythme, la France deviendra musulmane plus vite qu’on ne le croit ! »



                    Et bien, justement, c’est contre cela qu’il faut se battre. Et si, par malheur, ce n’est pas pour la victoire, ce sera pour l’honneur.


                    Parce qu’il ne devra pas être dit que la terre des descendants de Rembrandt, Shakespeare, Palladio, Mozart, Pascal, Dostoïevski, Velasquez, Copernic, Tesla, Fleming et de dizaines de milliers d’autres, s’est dissoute sans résistance, sous un tsunami de descendants de personnes.

                  • César Castique César Castique 5 mai 2015 23:39

                    @zahoda

                    RECTIFICATION



                    « ... s’est dissoute sans résistance, sous un tsunami de descendants de personne. »

                  • zahoda zahoda 6 mai 2015 00:25

                    @César Castique

                    Non, non, vous vous trompez, les musulmans sont les descendants rien de moins que d’Abraham, Moïse, Jésus et Mohamed, Avicenne, Rûmi, Ibn Rouchd, Omar Khayyam, Ibn Arabi, et des inventeurs de l’algèbre que vous utilisez, et de milliers d’autres sur les travaux desquels s’appuya difficilement la « Renaissance » occidentale 5 siècles plus tard... Sans oublier qu’ils sont descendant du plus grand général de l’histoire de l’humanité, Seif Al Islam ou le glaive de Dieu, de Ali au sabre à deux lames ou de Darar le guerrier torse-nu, terreur des « immortels » perses et des légionnaires byzantins ! Étudiez l’histoire ! Pourquoi croyez-vous que l’Islam est devenue la première religion au monde ! 

                    ça sent le combat d’arrière garde votre histoire. 

                    Comme vous dites, il vous restera l’honneur, puisque vous ne faites pas d’enfants... L’honneur du mariage pour tous et de la théorie du genre ? Vous êtes sûr que vous même vous allez vous battre indéfiniment pour la société de consommation et des loisirs, la Gay Pride et le mariage pour tous qui caractérisent maintenant la France aux yeux du monde entier ? Jusqu’à la mort pour les bobards de BHL, Zemmour, Sarkozy et Hollande, Strauus-Kahn, Kouchner et Fabius ? êtes-vous sûr que c’est ça l’honneur français ?

                    Mais franchement ce ne sera pas une bonne idée de se sacrifier pour ces « déshonneurs... » Car la France ne mourra pas avec vous, elle sera musulmane c’est tout, et continuera sa route sans vous ! Elle a été polythéiste, catholique, protestante, et au temps des colonies « plus grand pays musulman au monde », puis athée depuis la seconde guerre mondiale. Il n’y aura rien d’étonnant de la voir musulmane à la fin du siècle où la plupart des français de souche seront morts de leur belle mort. La France, comme l’Angleterre ou l’Allemagne sont des fruits mûrs pour cette unique raison. Vraiment, à part lancer une politique nataliste d’urgence il n’y a pas de solution. Si ce n’est pas trop tard... 

                    je vous dis, vos gesticulations et postures martiales derrière votre ordinateur n’y changeront rien. Laissez tomber ces fantasmes de guerre civile qui ne changeront rien à la natalité française, bien au contraire, la guerre accélérera d’autant les fin des français de souche... 

                    Allez faire des bébés au lieu de perdre votre temps sur Internet !

                  • César Castique César Castique 6 mai 2015 11:25

                    @zahoda

                    « Abraham, Moïse, Jésus et Mohamed, Avicenne, Rûmi, Ibn Rouchd, Omar Khayyam, Ibn Arabi… »

                    C’est léger, même en maintenant les personnages légendaires et semi-légendaires.

                    « … et des inventeurs de l’algèbre que vous utilisez… »

                    Comme déjà dit, les mathématiques, si ça ne sert pas à aller sur la Lune, ça ne mène nulle part.

                    « … que vous utilisez, et de milliers d’autres…. »

                    … parmi lesquels aucun Raphaël et aucun Rubens, aucun Ruzzante et aucun Calderon de la Barca, aucun Haendel et aucun Grieg, aucun Polyclète et aucun Breuer, aucun Balzac et aucun Gorki, aucun Borromini et aucun Wright, aucun Couleru et aucun Danhauser… Rien !

                     « …sur les travaux desquels s’appuya difficilement la « Renaissance » occidentale 5 siècles plus tard. »

                    Difficilement peut-être, mais pour générer, en deux siècles, plus de génies que l’Islam tout au long de son histoire.

                    « Pourquoi croyez-vous que l’Islam est devenue la première religion au monde ! »

                    Je ne vais pas, à votre intention, perdre mon temps à calculer, à partir des travaux de Lynn & Vanhanen, le quotient intellectuel moyen du monde musulman, mais entre les 65 du Sénégal et les 103 de Singapour, il doit se situer aux alentours de 80. Ce qui correspond, à vue de nez, assez bien au niveau de développement global de l’aire islamique.

                    « Mais franchement ce ne sera pas une bonne idée de se sacrifier pour ces « déshonneurs... »

                    Encore une fois, vous n’avez rien compris.

                    Il ne s’agit pas de se sacrifier pour des personnes par définition éphémères, mais pour tenter d’éviter que Mr and Mrs Andrews, la Naissance de Vénus, la Partie de cartes, Francisco Lezcano, et les Chasseurs dans la neige, ne soient jetés au feu, que la Pietà, la Vénus de Milo, le Discobole, Pauline Borghese et les fontaines de Rome, ne finissent dans une concasseuse, que le Penseur, les bronzes de Riace et la Petite Sirène, ne soient envoyés à la fonderie, et que nos plus prestigieuses bibliothèques ne soient incendiées au motif – pas opbscurantiste du tout smiley - que le Coran et la Charia sont les deux seuls ouvrages dont le monde a besoin pour son salut.

                    « Car la France ne mourra pas avec vous… »

                    Comme Rome n’est pas morte avec l’Empire

                    « …et continuera sa route sans vous !... »

                    Mais dans quel état ? Il suffit de regarder d’où viennent les nouveaux « Européens » pour comprendre à quoi ils mèneront l’Europe… Ceux qui ont parcouru leurs pays d’origine, hors de la zone des grands hôtels, savent encore mieux que ce que je veux dire.

                    On compare souvent, et à raison, notre temps à la fin de l’Empire romain. Et la description qu’en a faite le sociologue Francesco Alberoni, dans le quotidien milanais « Il Giornale » du 5 avril, se déroule actuellement sous nos yeux :

                     « Avec la chute de l’Empire romain, sont arrivés les peuples barbares, hordes de prédateurs, capables seulement de saccager les cités, ne sachant ni cultiver ni construire. Leur domination s’est prolongée pendant plusieurs siècles sous le signe de guerres continues, de la misère et de violences. »

                    Nous observons les débuts de ce processus, et c’est contre sa poursuite qu’il faut lutter. Placer ce combat sous le signe de la défense de « déshonneurs » montre bien le niveau auquel vous évoluez.


                  • zahoda zahoda 6 mai 2015 14:22

                    @César Castique

                    vous êtes drôle ! vous étalez votre ignorance, et votre orgueil, comme de la confiture ! La science occidentale doit tout à la « maison des savoirs » de Bagdad, ville d’1 million d’habitant quand Paris en comptait 5 000 ! Oui, c’est bien ce que je dis, l’algèbre a permis à l’humanité d’aller sur la lune, mais aussi l’astronomie et l’optique, la mécanique, la géométrie et la chimie... Sans pilotes musulmans pas de découverte de l’Amérique par Colomb ! Galilée était obligé de renier sa théorie de la rotondité de la terre au 17ème siècle alors que les musulmans le savaient dès 632 !

                    Et pas un seul des auteurs que vous citez n’a écrit un livre comparable au Coran qui subjugue encore les foules 1436 ans après ! Aucun des savants que vous citez n’a anticipé la science moderne, l’infiniment grand et l’infiniment petit, jusqu’à l’atome, comme le fait le Coran. Aucun général n’a bâti d’empire aussi grand que ne l’a fait le Coran. Aucun de ceux que vous citez n’est connu du monde entier comme est connu Mohamed ! Aucun n’a bouleversé le monde comme l’a bouleversé l’Islam. C’est Lamartine qui a écrit en parlant de Mohamed : « compte tenu de la petitesse des moyens et de la grandeur du résultat, quel homme fût plus grand ? »

                    Si vous voulez savoir où sont vos champions par rapport à Mohamed, il vous suffit de faire une simple recherche google « homme le plus influent de l’histoire, » et de choisir le lien qui vous convient !!!

                  • zahoda zahoda 6 mai 2015 15:35

                    @zahoda

                    Concernant les incendies de bibliothèque, je suis désolé de vous apprendre que les musulmans ont brûlé beaucoup moins de bibliothèques que les chrétiens rien que pendant les croisades :

                    Incendie de la bibliothèque de Tripoli, 3 millions de manuscrits et de cartes dont la majeure partie récupérés dans le monde antique. Celui qui a foutu le feu était un mec un peu comme vous, un évêque qui prit peur en entrant dans la salle des Coran qui en rassemblait plus de 20 000. Il y a foutu le feu ! Même Saint Louis a cramé la sienne avant de se faire chopper par la milice, et de se faire traiter de fou avant d’être relâché... Vous connaissez la fin de l’histoire, le con repart en croisade et crève de maladie en Tunisie ! Son corps sera bouilli et les chaires séparées des os pour être rapatriés en France. La grande classe !

                  • César Castique César Castique 6 mai 2015 16:59

                    @zahoda


                    J’ai l’impression d’entendre un prédicateur itinérant des Témoins des Jéhovah .-)) mais je suis immunisé par ce que j’ai vu dans les pays musulmans où j’ai séjourné, et beaucoup observé, du Sénégal à Djibouti, en passant par le Maghreb, la Libye, l’Egypte et le Soudan.


                    On ne peut pas dire que les résultats pratiques soient à la hauteur de la théorie, ni que le présent soit en phase avec le mirifique passé, sans doute un peu fantasmé, qui vous console de l’abâtardissement ultérieure.


                    Cela dit, l’échange n’a pas manqué d’intérêt, parce que je me suis longtemps demandé comment des gens qui ne sont rien d’autre que nombreux, surmontaient le complexe d’infériorité qui les menaçait au moment des comparaisons.

                  • zahoda zahoda 6 mai 2015 18:48

                    @César Castique

                    Je m’incline évidement devant votre complexe de supériorité !

                  • César Castique César Castique 6 mai 2015 20:02

                    @zahoda

                    « Je m’incline évidement devant votre complexe de supériorité ! »


                    Vous avez tort, je n’en éprouve aucun. Simplement, comme je suis né et que je vis dans un pays où les choses fonctionnent à peu près correctement, je me demande comment réagissent ceux qui débarquent d’un pays où presque rien ne marche de façon garantie et continue.



                  • zahoda zahoda 3 mai 2015 09:08
                    L’Islam et le rendez-vous de la Russie avec le Destin.

                    https://www.youtube.com/watch?v=BXlHJA1Jkss


                    • smilodon smilodon 4 mai 2015 20:48

                      @ l’auteur : la Russie est un « pays-continent », comme la Chine, comme l’Australie, comme les US. Normal que sur une telle « superficie », les « problèmes » d’ethnies, « d’origines », de « religions », de convictions, de « nationalismes », etc....soient exacerbés, amplifiés !.... Déjà que dans un tout petit pays comme le nôtre (en KM2), c’est pas facile !..... A ce niveau « d’immensité territoriale », y’a guère que la Chine qui reste encore « chinoise » !.... On voit ce que ça donne d’un point de vue politique et économique !..... CQFD. Adishatz.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès