Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Russie permet aux USA d’acheminer des armes

La Russie permet aux USA d’acheminer des armes

La Russie a été impliquée dans un conflit en Afghanistan de 1973 à 1989. Ses troupes y ont été engagées à hauteur de plus de cent milliers de soldats.
Les USA ont entretenu une rébellion contre le pouvoir central afghan moderniste pro-communiste y compris en faisant appel aux Talibans, les forces les plus conservatrices du pays voire les plus réactionnaires (interdiction des écoles aux petites filles, etc.). L’engagement US a provoqué la morts de dizaines de milliers de soldats russe et la ruine de l’économie soviétique.
 
Mais à partir de 2001, les USA se sont trouvés à leur tour en conflit avec les mêmes forces afghanes. Mais cette fois-ci la nature politique du régime politique de la Russie et le rapport des forces international a changé et la Russie aide, moyennant finance, les USA à combattre les Talibans... elle les aide à installer durablement leur influence dans une zone où sa propre influence était sans partage. En plus, ce faisant, la Russie assoit la suprématie US envers les États de second (France, Allemagne, etc.) et de troisième ordre (Iran, Égypte, etc.).
 
Pour obtenir ce résultat, les USA ont utilisé deux méthodes :
La première méthode, celle des conservateurs américains, menés par les Bush, violente qui consistait à désigner explicitement la Russie comme une proie, un État à démanteler dont il faut digérer les richesses naturelles à vil prix. Elle a échoué parce que les USA n’étaient pas capables de mener des luttes sur tous les fronts, à la fois contre des puissance de second rangs et de troisième rang (Irak, Iran, refaire la carte du Moyen-Orient, maintenir leur domination en Amérique latine, etc.) et aussi contre des ennemis informels comme les Islamistes nationalistes (un peu partout à travers le monde :Talibans, Palestiniens, Djihadistes en Afrique du Nord, etc.). Cette méthode a ruiné l’économie US et elle a amené au monde la crise financière profonde que nous connaissons, accompagnée par un fort discrédit des USA et pour ce pays une perte de possibilité d’action à travers le monde parce qu’embourbé dans trop de conflits à la fois.
 
C’est dont tout naturellement que les institutions politiques américaines ont été obligées de se tourner vers une autre solution pour continuer à dominer le monde d’une manière plus pragmatique et plus proche de leurs capacités réelles ; elle consiste à
1°/ accepter, au moins à titre temporaire, de cesser de considérer la Russie et certaines autres puissances de second ordre comme des proies : la Russie et la Chine en premier lieu, l’Inde ensuite. L’Iran, le Pakistan, l’Indonésie, etc. le sont toujours...
2°/ accepter d’accorder à ces pays sortis de la liste des « ennemis potentiels des USA », une rémunération en espèces sonnantes et trébuchantes et aussi en nature pour leur concours pour la domination du monde.
 
Quelle est la rémunération en espèces sonnantes et trébuchantes ?
C’est le paiement pour le transit, pour des vols dans l’espace à bord de fusées russes, l’ouverture de l’énorme marché US aux produits de ces pays (à travers l’accord pour entrer dans l’OMC ou l’octroi du statut de « pays à économie de marché »).
 
Quelle est la rémunération en nature ?
C’est l’autorisation tacite ou explicite des USA si ces pays attaquent à leur tour des puissance de troisième rang ou d’un rang encore inférieur. C’est le silence face à des infractions aux droits des peuples commises par ces nouveaux alliés-partenaires. L’offre US se traduirait par la formule : « à moi le droit de martyriser les Palestiniens, les Cubains, etc. sans que vous interveniez, à vous la possibilité de mettre au pas les Tchétchènes, les Ouïgours, etc. sans que l’Amérique vous en empêche ».
 
À ce prix, la Russie a accepté de se porter au secours des USA, le pays qui a financé la mort de plusieurs dizaines de milliers de soldas russes ! Ce faisant, les dirigeants russes actuels sauvent la vie à des milliers de soldats US et ils sauvent aussi la face aux Usa qui sont confrontés sans cette aide à la perspective d’une réelle défaite militaire aux conséquences pour l’image des USA, pires que celle du Vietnam. Les années récentes ont montré que les USA ne peuvent pas, en même temps réprimer tous les mouvements d’émancipation partout à travers le monde. Une multiplication de ces mouvements, associée à un retrait de la confiance financière internationale dans le dollar pourrait même amener les USA à un point de rupture irréversible.
 
« Pour les États-Unis, cet accord de transit était vital pour assurer l’approvisionnement des soldats engagés en Afghanistan, alors que le Pakistan, d’où provient l’essentiel de leur soutien logistique, s’enfonce dans l’instabilité » écrit aujourd’hui lemonde.fr.
 
En d’autres termes, cet accord avec la Russie ont sauvé la suprématie des USA et la vie de milliers de soldats US ; ils s’apparente à une haute trahison si l’ont tient compte du nombre de soldats russes morts en Afghanistan par le fait des USA.
 
Dernière question :
Y a-t-il une autre possibilité de relations pour les États de second rang face aux USA ?
Oui. Elle existe uniquement dans le cadre d’une vision réellement marxiste des relations. Internationales. Détaillons.
 
Dans le cadre du système capitaliste et impérialiste, c’est la concurrence. À chacun ses exploités... Et de temps en temps de grands conflits entre les exploiteurs majeurs du système. C’est inéluctable : la croissance tendancielle du taux de profit passe par la liquidation des concurrents, par la diminution du nombre d’opérateurs du marché, par une monopolisation progressive et ininterrompue du capital et donc de la puissance militaire. Cela donne : « pour le moment et en attendant notre prochaine confrontation, je te laisse tes Tchétchènes et tu me laisse mes Palestiniens et mes Iraniens ».
Mais dans un système qui respecte réellement l’égalité universelle de l’homme en dignité et en droits, dans un système qui considère que l’homme est un frère pour l’homme (la fameuse « fraternité » de la devise française...), l’approche de l’économie internationale est fondamentalement différente : un État ne se fonde pas sur la base de l’exploitation ou de la sujétion des ethnies, des peuples qui le compose. Il est une formation volontaire basée sur un respect total des valeurs de chaque peuple. Par exemple, La Russie ou la Chine qui comptent en leur sein de très fortes minorités musulmanes ne doivent pas baser leur politique intérieure sur l’exploitation de ces minorités. Ces deux pays, s’ils recherchent la pax sociale et la concorde nationale ne doivent pas élaborer une politique étrangère qui favorise l’exploitation des classes laborieuses que ce soit en tant que telles ou que ce soit sous couvert de « marqueurs ethniques » - peuples musulmans comme les Palestiniens ou les Ouïgours ou les Tchétchènes - destinés à dissimuler la nature des rapports sociaux ou encore destinés à s’attacher la complicité de classes laborieuses « ethniquement ou religieusement supérieures » - respectivement les Juifs d’Israël, les Hans en Chine ou les Russes en Tchétchénie.
Intégrer des millions de Musulmans dans un État qui développe des relations amicales ou normales avec Israël ou qui stigmatise la religion islamique plus qu’une autre religion crée forcément un sentiment de malaise qui sera le ferment de rébellion futures... même étroitement capitalistes-nationalistes.
L’intégration de peuples différents dans un même ensemble étatiques, s’il veut être durablement stable doit se baser sur la primauté de l’intérêt général sur les intérêts particuliers, sur le dynamisme des relations économiques et sociales, sur le strict respect des valeurs particulières traditionnelles dans le cadre des valeurs prolétariennes : respect de l’égalité universelle des humains, de leurs coutumes, de leurs affinités internationales.
 
Je pense que pour le moment la Chine répond positivement à ces critères. Il y a un léger problème avec les Ouïgours, notamment concernant l’Iran et la Palestine. Sa position est déjà plus claire envers la République Démocratique et Populaire de Corée ou envers l’Union du Myanmar (ex-Birmanie). Mais la position de la Chine est la meilleure qui se puisse être dans le contexte international actuel, notamment en raison de la trahison nationale et de classe des dirigeants arabes.
Cela n’est pas un hasard : en Chine, c’est le Parti Communiste qui est au pouvoir et qui arrive à maintenir pacifiquement son hégémonie idéologique.
 
Mais pour la Russie, le problème est autre. Notamment depuis la chute de l’URSS.
 
Les richesses du pays ont été partagées entre les cadres salariés de l’URSS qui sont, du coup, devenus des propriétaires, des capitalistes. Cette nouvelle classe a pris les rênes du pouvoir politique. Il n’est plus question de la primauté de l’intérêt général sur les intérêts particuliers. Et certains intérêts particuliers trouvent leur bénéfice dans un rôle de petit chien des USA. D’autres forces, comprennent bien que leur pays est une proie actuelle ou future des USA et elles refusent un rôle subalterne aux côtés des USA. Mais, selon le prix payé, en attendant une future grande confrontation, ces forces sont d’accord pour concéder à l’oncle Tom des limitations de la souveraineté de l’Iran et de la Corée du Nord, se prêter à des sanctions illégal d’un siècle révolu.
 
La question pour les Russes est : « moi, ça me rapporte combien ? ». Ils voient les bénéfices de l’avenir comme le résultats d’association de meutes d’États prédateurs de premier et de second rang contre d’autres pays de second et de troisième rang, les proies. Par moments, quand ils ont l’impression de se trouver parmi les proies, les dirigeants nationalistes russes se rebiffent contre la puissance US. Mais dès que e ton des Américains s’adoucit, ils deviennent conciliants.
Ils ignorent que s’ils avaient poussé le monstre impérialiste US vers l’impasse et une plus grande ruine financière (embourbement en Irak et en Afghanistan, vente en masse de Bons du Trésor américain et des dollars), faute de ne pas pouvoir mordre (parité nucléaire avec la Russie, fort potentiel défensif de la Chine, il serait devenu encore plus conciliant que ce nous constatons avec le président Obama. Au lieu de quoi, la Russie vient d’offrir aux USA la possibilité de liquider son implication en Irak, de sortir la tête haute d’Afghanistan et d se préparer à de nouvelles partie de bras de fer ; notamment avec la Russie.
Ce n’est donc que partie remise. À qui va profiter le temps gagné ?
 
Cela dit, tous les anti-impérialistes ont tiré la leçon de ces années d’absolue supériorité militaire US qui ont suivi la Chute de l’URSS : dans leur projet de dominer, d’exploiter le monde entier, les États-Unis d’Amérique ne peuvent pas vaincre partout et en même temps. Alors, pour les hommes libres, la voie est là.

 

Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • katalizeur 7 juillet 2009 11:16

    @ tous bonjour

    aux vainqueurs salama likoum...

    Leur vaste offensive tourne au cauchemar.
    <SCRIPT type=text/javascript>
    var timestamp = "vendredi, juillet 03, 2009";
    if (timestamp != '') {
    var timesplit = timestamp.split(",");
    var date_yyyy = timesplit[2];
    var timesplit = timesplit[1].split(" ");
    var date_dd = timesplit[2];
    var date_mmm = timesplit[1].substring(0, 3);
    }
    </SCRIPT>

    <SCRIPT type=text/javascript>document.write(date_dd);</SCRIPT>

    03

    <SCRIPT type=text/javascript>document.write(date_mmm);</SCRIPT>

    jui,

    <SCRIPT type=text/javascript>document.write(date_yyyy);</SCRIPT>

    2009

    Auteur : davidel | Categorie : International |
    Le 3 juillet 2009, Une opération martyre a été conduite par un résistant contre un blindé des envahisseurs yankees vers 14h30. Mulla abduljabar a effectué cette opération visant ainsi un convoi de terroristes yankees dans la province d’Herat. 5 terroristes yankees ont été tués : rapporté par Youssuf.

    Ce jour de vendredi saint, des combats lourds ont continué dans la province de Kapisa. Dans la bataille, les moudjahidines ont abattu 1 hélicoptère des terroristes yankees. Celui-ci revenait de mission et a été surpris par un RPG7. Tous les occupants terroristes yankees ont été tués ainsi que 5 terroristes collabos : mujahid.

    Vers 9h00, un tank appartenant aux terroristes yankees a été détruit par une mine terrestre déclenché par la résistance de l’émirat islamique d’Afghanistan dans la province de Paktia. Tous les terroristes occupants ont été tués : Mujahid.

    Le 2 juillet 2009, 3 blindés dans un convoi militaire des terroristes british ont été détruit par des mines terrestres déclenchés par les moudjahidines dans le Helmand. Selon les rapports, tous les soldats occupants ont tous été abattus dans les explosions : Yousuf.

    Ce même jour, à 21h00, les moudjahidines ont tiré des mortiers sur la base yankee de Logar. 4 mortiers ont touché leur cible causant d’énormes pertes parmi l’ennemi.

    Aujourd’hui, le 3 juillet 2009, à 12h15, les moudjahidines de l’émirat islamique afghan ont tendu une embuscade à une unité de patrouille française dans la province de Kapisa. Les moudjahidines ont détruit un blindé et 5 terroristes envahisseurs ainsi que de nombreux blessés : Mujahid.

    Ce même jour, 2 blindés appartenant aux terroristes yankees ont été détruit par une mine plantée par les moudjahidines dans la province de Ghazni. Selon les rapports, les blindés ont été totalement détruits avec tous ses occupants yankees : rapporté par Mujahid.

    Le 1 juillet 2009, une cohorte de terroristes british ont voulu pénétrer dans le domaine de grishk, province de Helmand, les moudjahidines les ont reçu fièrement en détruisant 3 tanks et tuant tous les occupants de ces tanks. Un grand nombre de terroriste ont également été blessé dans la bataille. D’autre part, dans le même domaine, 9 collabos ont été tués et 3 blessés : rapporté par Mujahid.

    Depuis le premier Juillet, d’intense combat ont lieu dans le Helmand. 26 marines yankees ont été éliminés et un grand nombre ont été blessés. A 8 heures du matin, 11 marines yankees ont été tués et quelques autres blessés dans une explosion déclenchée par les moudjahidines dans le domaine de Nawa, province de helmand.

    Vers Minuit, dans la zone de Khasro, dans le Helmand, des échanges de coups de feu ont eu lieu entre les moudjahidines et les terroristes yankees. Un tank a été détruit par une explosion déclenchée a distance et 15 terroristes yankees ont été tués ainsi qu’un nombre indéfini de blessé. Un Moudjahidines est tombé en martyre et 2 blessés : rapporté par yousuf.

    Le 1 juillet, vers 8h00 du matin 18 terroristes british et 11 collabos ont été tués dans une explosion déclenchée par la resistance islamique d’Afghanistan dans la province de Helmand ; rapporté par yousuf

  • ASINUS 7 juillet 2009 11:56

    yep , c est rigolo les chiffres sont incohérents et gonflés tel des comptes rendus de l armée us , le resultat est une absence de crédibilité sauf a ce que cela ne soit pas
    le but recherché mais juste de la propagande .
    Par contre le fait est que pour l instant la grande offensive* ne rencontre que du vide et que la casse occidentale ai lieu dans des provinces reputéesplus sur de la a voir une interraction entre les different maquis talibans , ces attaques ayant pour but de soulager
    et de detourner des moyens de la grande offensive .



    étonnant ce type d action est totallement en contradiction avec la tactique preconisée
    par le nouveau commandant en chef sur le terrain , celui ci preferants les commandos de chasses et les coups de mains ponctuels , le politique a besoin manifestement d une operation visible fut elle sans effet, obama retourne aux anciennes gesticulations



  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 juillet 2009 14:49

    @ MCM : je suis toujours bien poli.. ou presque. Aujourd’hui, ce sujet m« intéresse et je trouve le texte de l’auteur instructif. Donc, vous les cassez sérieusement. Une fois de trop. NON, je ne suis paa antisémite. je ne suis anti rien, sauf anti-bêtise.  Or, c’est une bêtise de penser que le monde se divise essentiellement entre 12 millions de Juifs et environ 6 00 000 000 de gentils qui ne pensent qu’aux Juifs et n’y pensent que pour les détester.  


    Je n’y pense presque jamais. J’en deteste certains, comme je déteste certains Bulgares et même certains Atikameks, mais seulement un par un et quand ils sont détestables.Quand je pense aux ravages du rhino USA, je ne suis pas non plus TOUJOURS obnubilé, par le gazouillis d’israel sur son dos. Il y a plein de salopards aux USA dont une petite minorité seulement sont juifs. Cela dit, on peut parler d’autre chose que du mur des lamentations ? 

    Je vous écouterais avec plus d’intérêt, aussi, si parlant enfin du sujet, vous en parliez en utilisant un autre argumentaire que le sarcasme, lequel peut être le sel d’une diatribe, mais ne doit pas transformer toute marée en saumure.

    Cela dit, je ne vous en veux pas ... Shalom, Salam, namaste ou whatever..


    (Et j’invite tous les lecteurs a voir mon article »Régler la crise" ailleurs sur agoravox ce matin )

    Pierre JC Allard



  • John Lloyds John Lloyds 7 juillet 2009 11:16

    Excellent article

    Cette permission russe démontre tout le machiavélisme de Poutine, qui sait fort bien que le bourbier afghan affaiblit de jours en jours l’Otan en général et les US en particulier. En prime, Poutine leur offre un couloir pour qu’ils puissent y passer matériel et cercueils, au devant d’une résistance talibane pourvue .... d’un financement illimité.

    Décidemment, Poutine est un vrai génie, à feindre de croire que les US se battent contre le terrorisme.

    ________________________

    Alerte Info


    • Manu 7 juillet 2009 17:01

      Votre compréhension de la politique de Poutine est complètement différente de celle de l’auteur. Comment pouvez-vous dire que l’article est excellent ?

      Ceci étant dit, j’abonde dans votre sens.

      Poutine restera dans l’Histoire comme le génie qui aura su relever la Russie et mettre un frein à l’hégémonie US.


    • John Lloyds John Lloyds 7 juillet 2009 18:57

      J’ai plussé cet article pour son aspect informatif, pas pour sa conclusion, que je ne partage pas. La Russie, bien évidemment, ne « sauve pas la vie de soldats amériacains », même si c’est certainement sporadiquement vrai, mais plonge les US ainsi que la coalition dans une position bien gluante. Tout comme les Etats-Unis mènent une guerre par procuration contre l’Iran par Hamas ou Hezzbolah interposés, La Russie affaiblit la coalition par Talibans interposés, une espèce de revanche sur l’époque de l’invasion russe où Gates fournissait les moujahidins en armement sol-air. Il est certain que Poutine possède une lecture infiniment supérieure de la géo-politique mondiale qu’Obama, qui lui a montré sa piètre estimation de la situation au moyen-orient, en échouant lamentablement dans la révolution colorée des élections iraniennes.


    • katalizeur 7 juillet 2009 11:21

       l’endurance et la combativité ne se mesure pas aux nombres de palettes de bobo bola et de burgger transportées......

      Vladimir sait qu’il faut les maintenir le plus longtemp possible dans le bourbier, qu’ils puissent agoniser en toute tranquillité......


      • Julius Julius 7 juillet 2009 12:25

        Je ne vais pas commenter votre analyse historique marxiste, qui est complètement absurde. Juste une chose : Il est évident pourquoi la Russie aide les Etats-Unis en Afghanistan. L’instabilité en Afghanistan est d’abord le problème pour la Russie, bien plus que pour les Américains. En raison de la proximité géographique et une forte minorité musulmane dans le sud de la Russie.


        • boris boris 7 juillet 2009 14:02

          Julius on t ’ a jamais dit que tu ressemblais à l’assassin de Sharon Tate.


          • boris boris 7 juillet 2009 16:37

            Pour cela il faudrait sacrément raccourcir la moustache et même sans le Stetson, il aurait une tronche d’ange à coté de la mienne. 


          • Manu 7 juillet 2009 17:37
            « Mais à partir de 2001, les USA se sont trouvés à leur tour en conflit avec les mêmes forces afghanes. Mais cette fois-ci la nature politique du régime politique de la Russie et le rapport des forces international a changé et la Russie aide, moyennant finance, les USA à combattre les Talibans... elle les aide à installer durablement leur influence dans une zone où sa propre influence était sans partage. En plus, ce faisant, la Russie assoit la suprématie US envers les États de second (France, Allemagne, etc.) et de troisième ordre (Iran, Égypte, etc.). »

            Pourriez-vous expliquer en quoi la Russie assoit la suprématie US ?

            « Pour obtenir ce résultat, les USA ont utilisé deux méthodes : »

            J’ai bien vu la première mais pas la deuxième.

            « 2°/ accepter d’accorder à ces pays sortis de la liste des « ennemis potentiels des USA », une rémunération en espèces sonnantes et trébuchantes et aussi en nature pour leur concours pour la domination du monde. »

            La Russie et la Chine sont toujours considérés comme des ennemis potentiels par les USA. Ce sont même les seules nations, avec bientôt l’Inde, (la France étant rentrée dans le rang) capables de s’opposer à une suprématie US globale. 

            "Quelle est la rémunération en espèces sonnantes et trébuchantes ?
            C’est le paiement pour le transit, pour des vols dans l’espace à bord de fusées russes,"

            Encore heureux que les Russes factures ces services. Et puis quoi encore ?

            "Quelle est la rémunération en nature ?
            C’est l’autorisation tacite ou explicite des USA si ces pays attaquent à leur tour des puissance de troisième rang ou d’un rang encore inférieur. C’est le silence face à des infractions aux droits des peuples commises par ces nouveaux alliés-partenaires. L’offre US se traduirait par la formule : « à moi le droit de martyriser les Palestiniens, les Cubains, etc. sans que vous interveniez, à vous la possibilité de mettre au pas les Tchétchènes, les Ouïgours, etc. sans que l’Amérique vous en empêche »."

            La Chine et la Russie n’ont attaqués aucune puissance de troisième rang ou inférieur dernièrement. Ou est donc l’avantage en nature ? Même quand ils sont attaqués, les Russes n’ont pas le soutien des USA (cf conflit en Géorgie).

            Vous avez une vision totalement déformée de la politique des grandes puissances.

            • frédéric lyon 7 juillet 2009 21:00

              Bien sûr que les Russes aident les Américains en Afghanistan, car sinon les Russes eux-mêmes disent qu’ils seraient obligé d’y retourner.


              Et avec ce qui se passe aujourd’hui au Xinjiang, les Chinois ne vont pas tarder à en faire autant, si ce n’est pas déjà fait.

              • Abdellah Ouahhabi 8 juillet 2009 02:17

                Bonjour les amis et les autres !

                Je suis toujours heureux de susciter des dabats tant que ceux-ci portent sur les arguments.
                C’est pourquoi je voudrais appuyer la saine et forte réaction de Monsieur Allard. Elle nous apporte un air de fraîcheur et de bonne santé.

                Je voudrais aussi accorder un point à Manu our ses remarques très précises. Et je constate que peut-être me suis-je mal exprimé en voulant faire court.

                Je m’explique :

                Indiscutablement, avec Poutine, la Russie est revenue dans le champ de la politique internationale comme un acteur indépendant des USA, comme un acteur fort. Notamment lorsqu’elle a fait échec et mat à l’agression géorgienne programmée et lancée avec le concours intellectuel, financier, matériel et humain des USA et d’Israël.
                Mais le fait que la Russie, par esprit de conciliation envers la USA ait accepté la théorie américaine fumeuse de « la menace nucléaire iranienne » le fait que dans le même temps elle ait accordé (vendu !) son vote aux USA pour des sanctions dans le cadre du Conseil de Sécurité (tout en déclarant que ses observations ne confirmaient pas les accusations US), cela ne cadre plus avec l’image d’une puissance respectueuse de la souveraineté des Etats de second ou de troisème ordre. Il faut se souvenir que nous, les Français, dans les années 60, nous avons été dans la situation de l’Iran... en plus militaire encore.

                Comment aurions-nous pris, dans les aannées 60 ; des sanctions contre notre industrie aéronautique naissante ou contre notre armement de dissuasion ?

                Les autres pays du monde auaient-ls moins de droits que nous ?

                Comment les Chinois autraient-ils pris des sanctions pour limiter voire annuler leur montée en puissance économique et militaire ?

                Je constate objectivement que, DANS LE MEME TEMPS, des puissances de second rang mènent des actions pour contenir voire pour répondre militairement aux tentatives d’hégémonie des USA et aussi qu’elles sont parfois conciliantes, qu’elles négocient des avantages sur le dos de pays tiers.

                Cela concernne la Chine et aussi la Russie.

                Mais la Chine agit avec beaucoup plus de respect des principes, des droits et des intérêts des pays du Tiers-Monde. 
                Ce pays est lui-même en train de sortir de cette situation et des humiliations subies par l’impérialisme : n’oublions pas que Taïwan est toujours séparée de sa mère-patrie et que cette situation détestable est prorogée sans cesse par les USA sans lesquels le problème aurait été résolu depuis très longtemps.

                Donc, on constate une ambivalence que d’aucun interpréteront comme une nécessité de réal-politique, de pragmatisme.

                J’avoue ne pas disposer de toutes les informations nécessaires pour juger de l’opportunité ou l’inopportunité de ces compromis avec l’hégémonisme US. Et je reconnais que ce mansque d’information chez moi conforte les réserves exprimées par Manu.

                De toute façon, il est clair que l’on ne peut pas faire comme si les USA tels qu’ils sont aujourd’hui (une puissance impérialiste qui fiance son haut niveau de vie en taxant les autres économies du monde) n’existaient pas. L’idéal serait de nouer des relations de travail, de débat avec les forces démocratiques US pour que tous les progressites du monde puissent faire évoluer les choses, y compris par la lutte, voire par la lutte armée quand cela s’impose.

                En tout cas, le respect des souverainetés et le droit au développement sont la pierre angulaire. 

                Après soixante années de baratin USA/URSS sur la dénucléarisation, la meilleure voie et la plus courte vers la dénucléarisation n’est pas l’interdiction d’accès au nuclaire à tout le monde sauf pour certains pays-supérieurs. La voie la plus rapide serait peut-être la diffusion du nucléaire et de la balistique au point que tout le monde, y comprises les plus grandes puissances, conscientes qu’elles ne sont plus sanctuarisées, commencent enfin à aller résolument vers l’option « nucléaire militaire zéro », mues par une saine frousse.
                En d’autres termes, ce n’est pas en interdisant aux pays de troisème ordre l’accès de la science ou de certaines sciences désignées par les plus grandes puissances, que l’on mènera le l’humanité entière vers le progrès et le développement. Cette attitude est une forme évoluée du racisme et rien d’autre : il y aurait des peuples supérieurs qui peuvent posséder le savoir et les armes les plus meurtrières et des peuples inférieurs soumis au bon vouloir des premiers.

                Je suis Français. Je fais partie des peuples qui aujourd’hui ont le savoir et qui sont armés de plusieurs mégatonnes nucléaires. J’ai un intérêt immédiat dans le partage du monde en prédateurs et en proie ; mon niveau de vie actuel est lié à cette situation. 

                Mais l’honnêteté morale m’imppose de dire que cela ne correspnd pas l’intérêt de l’humanité, ne correspond pas à long teme à l’intérêt de la France. Je le dis fort et bien haut. Et ce faisant, je respecte les principes de la France (Liberté, Egalité Fraternité - étant bien clair que cela concerne toute l’humanité ! ), je ne trahis pas mon peuple, mon pays, je les sers au mieux, comme de Gaulle a servi la France en s’opposant à la politique du gouvernement officiel de la France ou comme Maurice Odin, un professeur de maths à l’université d’Alger, a servi la France en s’opposant au colonialisme français qui a fini par le tuer.

                Oui, il ya des bons Français et des mauvais Fraçais comme le fameux commentateur sioniste = raciste (Israël - Etat juif, théocratique et ethnocratique, colonialiste) qui signe dans ces colonnes sous le psuedo de MCM. Et ce MCM voudrait imposer de si vils sentiments et croyances chez nous...

                Et sur ce, chers amis, je vous salue cordialement.
                mon prochain article sur la situation dans le Xinyang.


                • Pierre Pierre 8 juillet 2009 08:36

                  Bonjour à tous,
                  J’interviens un peu tard dans le débat mais il me semble qu’une conséquence de cet accord n’a pas été évoquée. Moi aussi je me suis demandé si les dirigeants russes étaient soudain devenus de gentils moutons prêts à aider un méchant loup à devenir plus fort alors qu’ils pouraient le mettre à genoux. Tous les arguments cités ci-dessus sont pertinents mais je voudrais aussi en ajouter un autre. En permettant le survol de leur territoire, les Russes rendent l’armée américaine dépendante d’eux. Cela semble anodin mais en cas de crise future, géorgienne ou autres, cette autorisation pourrait être retirée et les Etats-Unis n’auront peut-être pas à ce moment d’autre couloir pour leur approvionnement en Afghanistan. Les Etats-Unis devrons y réfléchir à deux fois pour ne pas provoquer de crise avec la Russie. Les Russes ont avancé un pion. Bien joué.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès