Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La sécurisation de la route du pétrole rime-t-elle avec l’élimination (...)

La sécurisation de la route du pétrole rime-t-elle avec l’élimination des régimes islamo-révolutionnaires ?

La politique américaine poursuivie aux Proche et Moyen Orient étonne et inquiète plus d’un observateur. Menée dans un but :

- tantôt humanitaire, pour, soi-disant, sauver un peuple opprimé et établir la démocratie dans un pays dominé par un régime autoritaire ;

- tantôt sécuritaire, pour, soi-disant, empêcher la prolifération des armes de destruction massive ;

- tantôt politique et militaire, pour, soi-disant, éliminer un régime terroriste, jugé dangereux pour la communauté internationale ;

- et peut-être, demain, dans le cadre d’une mission de gendarme international, pour, encore soi-disant, empêcher l’Iran de mettre à jour son programme nucléaire.

Qu’en est-il exactement de la réalité de ce déploiement militaire américain dans la région proche et moyen orientale ? Peut-on croire sincèrement et un peu naïvement, qu’un pays, aussi puissant soit-il, puisse mener « bénévolement » une telle action, perdre des milliers de ses citoyens et dépenser des sommes colossales, pour le simple plaisir de l’humanité et l’amour de la démocratie ?

RAPPORTS USA / ARABO-MUSULMANS

Durant la période de la guerre froide, les Etats-Unis d’Amérique avaient lié des relations économiques et stratégiques avec un certain nombre de pays arabes sur lesquels ils exerçaient leur influence, en échange de la protection de leurs régimes. Ce fut le cas de tous les pays du Golf, de l’Egypte d’avant et de l’après Nasser, de la Tunisie et du Maroc entre autres. D’autres Etats comme la Syrie, l’Irak, l’Egypte de Nasser, l’Algérie de Boumediene, la Lybie de Kadhafi, avaient fait serment d’allégeance au camp soviétique et déclaré leur opposition à ce qu’ils considéraient comme étant l’impérialisme occidental, prônant ainsi leur attachement à des idéaux révolutionnaires.

Ce partage d’influence ne se limitait d’ailleurs pas aux seuls pays arabes mais s’étendait pratiquement à l’ensemble des petits pays du tiers monde, en Afrique, en Asie et en Amérique latine, dans lesquels les deux grandes puissances se disputaient la primauté des marchés pour la vente de leurs produits notamment militaires et l’acquisition des matières premières .Dans le présent article, nous nous limiterons aux proche et moyen Orient, une zone dont la particularité consiste en sa richesse pétrolière et l’émergence depuis quelque temps, de régimes notamment islamiques, hostiles à la présence « militaire » américaine dans la région.

Les Régimes islamiques sont-ils nés pour combattre l’occident ?

Croire cet adage serait absolument absurde et insensé. Je ne pense pas qu’il existe un seul régime islamique qui aurait été érigé au départ, pour s’attaquer aux Américains et d’une manière générale aux occidentaux. A peine libérés du joug colonial européen, tous les jeunes Etats de la région, grande réserve de pétrole et importantes places stratégiques, allaient devenir, après la fin de la deuxième guerre mondiale, la convoitise et l’objet de surenchère des grandes puissances.

La caractéristique de la plupart, pour ne pas dire de la totalité des régimes arabes, durant toutes ces dernières années, est le maintien du même homme fort, à la tête de l’Etat, durant de longues années, avec la bénédiction et la protection de l’un ou de l’autre des deux Grands. Que ce soit dans le camp de l’Est ou celui allié de l’Occident, les dirigeants des Proche et Moyen Orient s’emparaient du pouvoir dont ils s’accaparaient jalousement, jusqu’à la fin de leur vie ou leur éviction à la suite d’un coup d’Etat, avec plus ou moins la complicité de la puissance protectrice.

Avec les années qui passent, les peuples constatent l’incompétence de leurs dirigeants et leur incapacité à résoudre leurs problèmes et à améliorer le niveau de leur vie.

Malgré certains changements de régimes de la royauté ancestrale, comme en Tunisie, en Lybie, en Egypte, en Irak et ailleurs et l’érection de régimes républicains nationalistes avec parfois une teinte socialiste, malgré la mise en application de constitutions octroyées et l’organisation d’élections plus ou moins truquées ou tout simplement la mise en place de conseils consultatifs auprès du Souverain absolu, la situation des peuples est restée pratiquement la même et s’est empirée de plus en plus : Sous développement économique et intellectuel, analphabétisme, maladies, pourrissement de la société, jeunesse désœuvrée, corruption, avilissement des mœurs, pauvreté, grande disparité des classes, absence de libertés, etc.…d’où le mécontentement de plus en plus grand des peuples et l’apparition de forces d’opposition à l’intérieur comme à l’extérieur des pays.

La volonté du changement et l’espoir d’un futur meilleur ont commencé à se faire jour et à exercer toute leur emprise sur l’esprit d’une jeunesse aux yeux bien ouverts sur le monde, des jeunes qui ne veulent plus accepter leur situation misérable, tolérer des gouvernants potentats et une main mise de l’Etranger sur les richesses nationales. Ni les souverains absolus, ni les gouvernants nationalistes, ni les militaires au pouvoir n’ont été, jusqu’à présent, capables de mener à bien la gestion des affaires de leurs pays ou de réaliser un quelconque progrès sur les plans économique, social et démocratique.

Toute manifestation et toute velléité de révolution sont très vite étouffées et sévèrement réprimées. La religion est donc devenue le seul recours et le seul refuge de ces peuples opprimés et bâillonnés.

Des prêcheurs de tout bord ont alors trouvé, en ces jeunes désœuvrées, un terrain favorable et des oreilles attentives pour dénoncer l’exploitation des richesses de leurs pays et l’influence « néfaste » de l’Etranger sur les mœurs.

Le souvenir du colonialisme, encore vivant au Grand Maghreb et en Irak, le conflit israélo-palestinien qui a trop duré et fait des milliers de victimes parmi les musulmans, à cause affirme-t-on, de la complicité et de la partialité des Américains, tout cela a contribué à la naissance et au développement d’un sentiment anti impérialiste et d’un déchaînement des passions qui s’est peu à peu transformé en ressentiment contre l’Occident d’une manière générale et plus particulièrement contre les Etats Unis.

Mais de là, à penser que les peuples des Proche et Moyen Orient sont tous des terroristes qui veulent la destruction systématique de l’Amérique et de l’Europe, serait commettre une grave erreur d’appréciation et par conséquent, faire un jugement sans fondement.

Bien sûr, certaines personnes vont me dire, comment dans ces conditions, expliquer et qualifier l’action entreprise par la Qaeda de Ben Laden et notamment l’attaque des tours du World Trade Center et les pertes qu’elle a entraînées ? Ce même Ben Laden leur répondra « comment également comprendre les bombardements américains et alliés lors de l’invasion de l’Irak qui ont occasionné plus d’un million de morts de personnes innocentes et laissé des milliers de sans abri et des dégâts considérables » ?

QUE VEULENT LES JEUNES GENERATIONS MUSULMANES ?

La raison d’être des organisations islamiques n’a jamais été, quoi que l’on dise, la destruction de la civilisation occidentale. Ce qui les intéresse en premier lieu, c’est :

- se dégager du joug néocolonial ;

- se débarrasser des régimes archaïques et pourris qui leur sont imposés ;

- et instaurer des gouvernements démocratiques, issus d’élections libres, dans le cadre d’une communauté édifiée sur le respect et l’application des hautes valeurs de l’Islam.

Toutes les religions du Livre, sans exception, imposent à l’homme une conduite morale et un certain nombre d’interdits. Si certaines communautés se sont permis dit-on de s’éloigner des principes de leur religion, au nom de la liberté individuelle et de la laïcité, l’Oumma islamique, quant à elle, a opté pour un attachement au respect et à l’application des préceptes et des obligations de leur religion, l’Islam. La véritable démocratie et le fondement même de la liberté, nous imposent de respecter le choix de chaque communauté, qu’elle soit occidentale, islamique, indienne ou chinoise. Si les musulmans veulent une observation stricte de leur religion, qu’on leur foute la paix.

Mais soyons honnêtes et ayons le courage de dire que le véritable problème entre l’Occident et les Musulmans, ne réside pas du tout dans le choix ou l’application d’une religion. Les pays occidentaux s’intéressent très peu à ce qui se passe, à ce sujet, en Afrique noire ou en Asie centrale. L’attention et l’intérêt américain se polarisent aujourd’hui sur la région proche et moyen orientale parce qu’elle est riche en pétrole et située dans une zone stratégique d’une haute importance.

L’éveil des peuples de cette partie de la planète ne consiste pas uniquement à préserver la pureté et l’intégralité des principes de l’Islam, mais à restaurer l’apogée des premiers temps, à promouvoir le développement économique et social, à rattraper le retard sur les plans technologique et scientifique, de manière à s’aligner sur les grands ensembles mondiaux et à ne plus rester dépendants de l’Occident. Ils en ont les moyens matériels et intellectuels.

Il se trouve cependant que ce rêve ne peut se réaliser qu’au détriment des intérêts économiques de l’Occident qui a besoin de maintenir son influence dans la région et par conséquent, instituer et consolider des régimes à sa portée et à sa solde.

L’Irak de Saddam, le régime des Talibans, il y a quelques temps, et aujourd’hui, l’Iran des Mollahs, la Syrie d’Assad et toutes les organisations islamiques de la région constituent pour les USA des embuches qui restent absolument à éliminer, pour continuer à dominer l’exploitation et le marché du pétrole.

Dans un article du 16/9/2007, intitulé « Mourir pourquoi en Afghanistan » l’auteur écrit : « Le motif de la guerre au terrorisme en Afghanistan, est devenu un objectif secondaire, mais préalable à la réalisation des enjeux militaro-pétroliers de la région. »… « La démocratie et la libération des femmes afghanes, dit-il encore, sont des motifs et des arguments vertueux utiles pour la propagande de guerre »

Le monde entier, sauf peut-être, le peuple américain, sait que la pacification de l’Afghanistan est absolument indispensable pour la construction du pipeline trans-afghan pour accéder au pétrole et au gaz naturel des républiques de l’Asie centrale au nord de l’Afghanistan.

Le monde islamique qui n’est pas, encore une fois, opposé systématiquement aux pays occidentaux, serait peut-être disposé à accepter un partenariat avec eux, pour une meilleure collaboration et une exploitation équitable des richesses de la région, à la condition, bien entendu, de respecter le libre choix de leurs dirigeants et de leurs instances nationales. Pourquoi donc s’entêter et continuer à installer et à protéger des gouvernements impopulaires, tels ceux actuels du golf, de l’Irak et de l’Afghanistan dont l’autorité ne dépasse pas le périmètre de leurs palais ?

L’avenir appartient à la jeunesse musulmane émancipée. L’occident doit le comprendre et l’admettre, une fois pour toutes. Rien ne sert de sacrifier des milliers de vies humaines pour un avenir incertain. L’Islamisme, le fondamentalisme, l’intégrisme sont des vocables vides de signification, inventés par et pour la propagande occidentale. Il y a l’Occident et les peuples des Proche et Moyen Orient. Chaque partie cherche à défendre ses intérêts vitaux. Ils sont condamnés tôt ou tard, à s’entendre et à collaborer. Il n’y a pas d’autre issue…

La période de l’escalade coloniale européenne des 18 et 19e siècles, vers les pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique, est maintenant révolue. Les relations inter-Etats doivent être conçues et fondées maintenant sur d’autres considérations, d’autres critères et surtout avec une autre mentalité.


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Cug Cug 2 août 2008 14:02

    C’est bien de rapeller l’hypocrisie de la politique étrangère occidentale.
    Vous parlez de relations inet-états, mais en France par exemple nous avons un problème avec l’état. Celui ci en effet est diirigé en sous-main par l’oligarchie financière, comme de nombreux états orientaux sont soumis, ce qui laisse peu de place au bon sens commun.

    En fait, la démocratie même en occident recule, ce qui vous en conviendrez n’est pas de bonne augure pour le reste du monde. Je pense même que la démocratie est devenue un problème pour l’oligarchie financière, avec pour exemple flagrant en France la ratification du traité simplifié européen par les soi-disant représentants du peuple alors que celui ci a voté non.
    Autre exemple, une majorité d’états-uniens sont pour le retrait de l’US army d’Irak, l’administration suit t’elle ?

    Perso je suis plutôt pessimiste pour la suite car, par exemple, aucun politique en France ne semble capable de s’extraire du discour ambiant pour changer quoi que se soit, même la PS a abandonné le socialisme, c’est dire.

    A mon avis le principal souci en occident vient des élites, politiques, affairistes, médiatiques voir militaires, ce qui en fait nous rapproche des régimes du moyen-orient.

    Partout c’est un véritable "brainsstorming" avec le terrorisme, islamisme, dettes, crise économiques, crise climatique, de l’eau, de l’énergie etc etc ...
    Cela je pense pour masquer le coeur de tous les maux, le rapport entre le capital et la planète.


    • Ivan_III 2 août 2008 17:23

      Bonjour,

      Pour info, vous mentionnez deux fois "pays du Golf". Il s’agit bien entendu, des pays du Golfe.

      Le mot Golf vient de l’allemand kolbe qui signifie bâton, et qui a donné son nom au jeu de golf.

      Tandis que le mot Golfe vient du grec kolpos (κόλπος) qui signifie baie (morceau de mer qui avance entre deux terres).

      Cordialement,
      Ivan.


      • Mohamed BOUHOUCH Lecomte 2 août 2008 21:07

         Mr Ivan
         Merci pour la remarque


      • ZORBA 3 août 2008 12:45

        AUTANT LA PARTIE DE CET ARTICLE EST JUSTE DE MON POINT DE VUE ,SUR LES ROUTES DE L’ENERGIE ET DES SOUTIENS OCCIDENTAUX AUX REGIMES MOYENAGEUX OU COROMPUS,AUTANT IL Y A UNE MECONNAISSANCE ET UNE CERTAINE NAIVETE A NE PAS VOIR QUE L’ISLAM CONTIENT DANS SON LIVRE UN FERMENT D’INTOLERENCE ET QUE CES SOCIETE EN SONT(SAUF LES REGIMES DURS MAIS LAICS)ENCORE A NOTRE PERIODE DE L’INQUISITION .
        TOUT CELA EST REVERSIBLE ,MAIS IL FAUDRA DU TEMPS ET UN CHANGEMENT DE NOTRE APPROCHE ET DE NOS POLITIQUES VERS CES PEUPLES.
        POUR CELA BIEN SUR L’IMPERIALISME DE L’OCCIDENT DOIT S’EFFONDRER EN PREMIER .
        DOUX REVE PEUT ETRE MAIS VITAL POUR NOTRE PLANETE.


        • Le Marquis 3 août 2008 18:40

           A mr Zorba
           Certes, comme vous le dites,il y a de l’intolérance chez les régimes islamiques nouvellement érigés. Mais là ,c’est un autre sujet, assez éloigné de celui traité par mr lecomte.C’est également une affaire qui ne concerne que leurs peuples. Il appartient à ces derniers et à eux seuls de lutter pour obtenir tous leurs droits,MAIS SANS LA COMPLICITE DE L’OCCIDENT.


        • kabreras kabreras 4 août 2008 01:30

          Je moinsse, non pas que ce qui est dit est inninteressant, c’est juste illisible.
          Tout le monde ici sait lire les minuscules, il ne sert a rien de crier en majuscules.


        • Sylvie et Nicolas Sylvie et Nicolas 3 août 2008 14:56

          Merci à l’auteur d’avoir posé de façon aussi limpide les variables de l’équation.
          Je suis convaincu que se réalisera tôt ou tard le rééquilibrage qu’il appelle de ses voeux.
          En revanche, je crains qu’il y ait encore beaucoup de larmes et de sang. En dépit de l’incapacité militaire structurelle des sociétés occidentales (Suppression de la conscription, paupérisation du recrutement, intolérance aux pertes... ) à multiplier désormais les "politiques de la canonnière", il reste, même à "gauche" et pour se limiter au contexte français (Jules Ferry était "républicain"... Kouchner aurait été "socialiste"), quantité de matamores susceptibles de se laisser emporter par leurs épées de bois.
          Voici ce que décrit Alain Badiou, comme composante de la "peur de réaction" (Cela dépasse largement le périmètre des intérêts économiques) :
          "[...] L’Occident veut interdire l’apparition, où que ce soit, de ce qui lui fait réellement peur : un pôle de puissance hétérogène à sa domination, un "Etat voyou", comme dit Bush, qui aurait les moyens de se mesurer aux actuelles "démocraties" triomphantes, sans aucunement partager leur vision du monde, et ne serait pas prêt à s’attabler avec elles pour partager les délices du marché mondial et du nombre électoral. L’Occident ne vaincra pas, il ne pourra que retarder cet avènement par des guerres externes et des terrorismes internes de plus en plus sauvages. Car à l’intérieur aussi, hélas, il y a des voyous ! Ceux qu’un ministre socialiste appelait des "sauvageons", et que Sarkozy traitait de "racaille". L’alliance à venir des Etats voyous de l’extérieur et des voyous de l’intérieur, voilà de quoi faire peur ! Voilà le profil politique possible de la création d’une Grande Peur. [...]"
           


          • theobald 3 août 2008 17:25

            Bonjour,

            Autant la partie sur les enjeux économiques et pétroliers est intéressante, autant je reste perplexe sur les autres développements.

            Mélanger l’Irak de S. Hussein et la Syrie, républiques laïques et les Talibans ou l’Iran ne me semble pas conforme à la réalité. Les Frères musulmans ne sont pas vraiment bienvenus en Syrie, par exemple.


            • Mohamed BOUHOUCH Lecomte 4 août 2008 12:33

               @ Théobald
               Mon cher ami, je n’ai rien mélangé du tout . En effet l’Irak de Saddam, l’Iran, la Syrie et les Taliban ont un même ennemi commun : Les USA., une puissance qui vient se méler de leurs affaires intérieures pour les oppser les uns aux autres afin de mieux exploiter leurs richesses.C’est tout.Et ce n’est pas moi qui le dis mais les peuples de la région.


            • Le Marquis 3 août 2008 18:24

               A mr Theobald
               Je suis pas d’accord avec vous cher monsieur.
               Que les pays des proches et moyen Orient soient laiques ou inféodés à des organisations islamiques, ils ont tous( entendez leurs jeunesses) un trait commun, à savoir qu’ils ne désirent plus que les Etrangers à la région, interviennent dans leurs affaires intérieures,sous le prétexte de la démocratie et des droits de l’homme , alors que le véritable but recherché n’est autre que la recherche du profit, le pétrole et un marché pour liquder leurs produits.


              • Le Marquis 4 août 2008 12:13

                 @ Parpaillot
                 Je m’excuse cher monsieur, mais vous êtes complétement hors sujet. A la place de mr lecomte je ne vous répondrai pas. L’article en question parle des occidentaux qui cherchent à accéder au pétrole en utilisant des motifs divers :lutte contre le terrorisme, protection des régimes de la région contre des sadam ,etc Pourquoi evoquez-vous donc des choses qui n’ont rien à avoir avec le sujet. Est-ce que votre barbe a un rapport quelconque avec votre intervention


              • Parpaillot Parpaillot 4 août 2008 16:22

                @ Monsieur le Marquis :

                Merci de votre explication de texte !

                Les questions posées à l’auteur, M. Lecomte, étaient tout à fait en phase avec son texte puisque j’ai repris ses propres termes dans mes questions. Mais peut-être étaient-elles dérangeantes pour vous ?

                Un forum est un lieu où l’on échange des idées, que l’on partage ou non, et c’est cela qui fait avancer la compréhension entre les gens d’horizons différents. D’ailleurs l’auteur m’a aimablement répondu et je lui en sais gré, même s’il ne m’a pas convaincu …

                Quant à ma barbe, c’est un choix que j’assume. Entre barbe et crinière, j’ai longtemps hésité il faut bien le dire, mais la crinière était déjà promise à un certain marquis …

                Je vous souhaite de bons rugissements dans votre savane !

                Bien à vous !


              • golgoth 4 août 2008 11:03

                @ l’auteur

                Vous dites que le but des organisations islamiques est :

                et instaurer des gouvernements démocratiques, issus d’élections libres, dans le cadre d’une communauté édifiée sur le respect et l’application des hautes valeurs de l’Islam.

                Hum... Permettez moi d’en douter. Je penses que leur motivation primordiale (et meme unique) est d’accéder au pouvoir. Pour cela, il font miroiter la liberté démocratique à certains, le retour à une société "pure" et respesctueuse de l’Islam à d’autres, etc...


                Sinon, article trés interressant. Conclusion optimiste, esperons que vous aillez vu juste.


                • Mohamed BOUHOUCH Lecomte 4 août 2008 11:53

                   A Parpaillot
                   1-Ce n’est pas à moi de proposer quoi que ce soit pour permettre à tel ou tel pays de se débarrasser de -ses dirigeants dictateurs. Il appartient à son peuple de le faire. Et je suiis sûr qu’avec le temps et la volonté, il arrivera.
                   2- Les régimes qui ne sont pas inféodés aux USA, étaient soutenus par l’ex URSS et le sont aujourd’hui par la Russie ( Lybie, Syirie et autres) . Pour ce qui de Kadafi, plus spécialement, sachez qu’il n’est pas le seul au monde à exercer une dictature.Il en existe dans le monde arabe, en Afrique noire et en Amérique latine( Fidel Castro entre autres).
                   3- Pour ce qui enfin du modèle démocratique européen, la plupart des arabes et musulmans n’en veulent pas. Les mariages entre homos, les films pornos qui montrent une femme faisant l’amour avec trois hommes à la fois (par devant, par derrière,et par la bouche) les musulmans prèfèrent laisser ça aus Européens. Les adolescents qui envoient leurs parents se balader, les musulmans n’en veulent pas non plus. Il y a une démocratie islamique, une façon de vivre en société et une moralité que les Européens ignorent et que certains pays arabes n’appliquent encore parfaitement.
                   Je vous dirai enfin que vous des idées à vous, je les respecte, mais je ne veux pas en discuter.


                  • Parpaillot Parpaillot 4 août 2008 15:55

                    @ Lecomte :

                    Merci de m’avoir répondu.

                    Très cordialement !


                  • Parpaillot Parpaillot 4 août 2008 17:10

                    Monsieur Lecomte, alias Le Marquis,

                    A vous lire, il apparaît que vous êtes la même personne et que vous intervenez sous deux pseudos distincts : « Lecomte » et « Le Marquis » !

                    Votre supercherie est démaquée par le fait que vos interventions sous deux pseudos distincts sont identifiées par le même « IP » :

                    par Le Marquis (IP:xxx.x17.96.2) le 4 août 2008 à 12H13

                    par Lecomte (IP:xxx.x17.96.2) le 4 août 2008 à 11H53

                    Moralité : Il faut se méfier de la noblesse car elle trompe souvent …

                    Cet abus ne vous honore pas Monsieur Lecomte, alias Le Marquis …

                    Cordialement tout de même !


                    • Le Marquis 4 août 2008 18:39

                       Votre supposition est vraiment ridicule. Mais merci quand même, parce que vous m’avez fait rire beaucoup cet après midi. Je ne savais que j’avais un frere jumeau en la personne de mr Lcomte..Pour une blague c’en est vraiment une...Cordialement.


                    • Mohamed BOUHOUCH Lecomte 4 août 2008 22:37

                       A monsieur Parpaillot
                       J’ai lu avec une grande surprise votre post qui porte une grave accusation à mon égard, me traitant de tricheur. Je ne sais pas si vous vous êtes rendu compte de votre action. Vous avez été dès le début d’une grande courtoisie et fait preuve de beaucoup de retenue et voila que subitement vous avez changé de style.
                       Je n’ai pas l’habitude de me chamailler sur internet parce qe j’ai autre chose à faire. Je vous pardonne mais j’aimerais bien recevoir vos excuses.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès