Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Syrie, lieu d’une guerre par procuration

La Syrie, lieu d’une guerre par procuration

Le conflit interne en Syrie s’apparente progressivement à un théâtre d’affrontement entre des puissances extérieurs.

D’après une information révélée par le site israëlien Debka.com, spécialisé dans le renseignement militaire, la Grande-Bretagne et le Qatar auraient envoyés des unités de forces spéciales sur le territoire syrien, notamment dans la ville de Homs, quartier général des rebelles, afin de les assister dans leurs luttes armées contre le régime de Bachar el-Assad. Ces troupes étrangères ne seraient pas impliquées directement dans les affrontements, mais elles assureraient un rôle de conseiller tactique, de gestion des communications et de relais des demandes d’armes, de munitions et d’aide logistique à des fournisseurs eux aussi étrangers, notamment la Turquie. Le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré devant son parlement le 7 février dernier, que la Turquie était prête à proposer un plan alternatif suite au veto russe et chinois à l’encontre de la proposition de résolution à l’ONU condamnant la répression exercée par le régime syrien. Il a aussi affirmé que la Turquie préparait avec ses alliés occidentaux, une nouvelle initiative de soutien au opposants syriens, bien que le ministre des affaires étrangères turc, actuellement en visite aux Etats-Unis, nie toute implications de son pays dans l’armement de ces derniers. Selon les sources militaire et de renseignement de Debka, quatre centres d’opération auraient été établis dans autant de quartier de la ville, ceux de Khaldiya, Bab Derib et Rastan au nord, et Bab Amro à l’est. La situation qui se développe est donc largement similaire à celle de la Lybie, où déjà les forces spéciales française et britannique avaient largement aidées les opposants du feu Mouammar Kadhafi.

Bien que les médias occidentaux ne représentent les évènements que d’un point de vue partiel et partial, relayant inlassablement l’idée qu’un tyran noie dans un bain de sang des contestataires pacifiques, des observateurs indépendants, et notamment ceux envoyés par la Ligue Arabe, ont reportés que les deux camps sont réciproquement coupables de violence. Dans leurs rapport (consultable ici en anglais), les observateurs de la Ligue Arabe, originaire à la fois de pays alliés et ennemis du régime syrien, ont fait état des exagérations de la part des médias occidentaux des violences prenant place à l’encontre des opposants syriens, tout en soulignant les violences perpétrées par ceux-ci. La mort du journaliste français Gilles Jacquier symbolise bien le caractère non pacifique de l’opposition syrienne, un haut représentant de cette opposition ayant lui-même confié au Figaro qu’il s’agissait « d’une grosse bourde de la part des opposants », affirmation confirmée rapidement par un observateur de la Ligue Arabe ayant ensuite déclaré « Nous savons désormais qu'il y a eu une bavure commise par l'Armée syrienne libre.

Ce rapport ne confirmant pas les attentes des pays occidentaux, et par conséquent ne justifiant pas une intervention étrangère, en niant l’usage unilatérale de la violence par le gouvernement syrien, il fût largement ignoré par les médias occidentaux, et certains médias arabes. A noter qu’il fût adopté par le Conseil ministériel de la Ligue Arabe, malgré un unique vote négatif, celui du Qatar. L’émir du Qatar s’étant également déclaré personnellement en faveur de l’envoi de troupes sur le territoire syrien, la position de ce pays, allié des Etats-Unis dont il abrite des bases militaires, à l’égard de la situation en Syrie est sans équivoque. Il est publiquement favorable au renversement du régime syrien actuel, ce qui accrédite davantage la possibilité affirmée par Debka qu’il s’y emploi secrètement.

Si l’on en croit aussi l’information révélée par le journal israëlien Haaretz, selon laquelle le régime iranien aurait envoyé 15 000 soldats de sa Garde Révolutionnaire pour aider le président syrien, les troubles politiques actuels en Syrie peuvent s’apparenter à une guerre par procuration entre l’Iran et la coalition de pays opposée au développement du nucléaire iranien. Une guerre par procuration consiste à ce que deux puissances face usage d’un pays tiers afin de s’affronter, mais pas directement. La Guerre froide entre les Etats-Unis et l’URSS en étant le meilleur exemple, multipliant les fronts de guerre par procuration, de la guerre civile grecque à la guerre d’Afghanistan, en passant par celle du Viêt Nam. Ainsi cette guerre par procuration en Syrie, ou guerre civile sous le masque d’une révolution, peut être appréhendée comme un moyen de fragiliser et d’isoler davantage l’Iran avant de l’agresser. Burhan Ghalioun, président du Conseil national syrien, autorité politique dont le but est de coordonner tous les opposants à mener des opérations contre le régime de Bachar el-Assad, l’a affirmer le 2 décembre 2011 dans une interview accordée au Wall Street Journal : "Il n'y aura pas de relations privilégiées avec l'Iran" et "Rompre la relation privilégiée signifie la rupture de l'alliance stratégique militaire".


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 10 février 2012 10:43

    La Syrie est le cœur du Moyen-Orient, sur le plan géostratégique et nationaliste. Elle partage des frontières avec l’Irak, le Liban, l’Israël, la Turquie et l’Iran, avec lequel elle maintient une forte alliance. La position géostratégique de la Syrie l’a placée dans la ligne de mire des États-Unis et de ses alliés européens avec deux objectifs : en premier lieu affaiblir la résistance contre Israël et isoler l’Iran, et en second lieu, contrôler le Moyen-Orient et l’approvisionnement pétrolier de la région. Même s’il existe une opposition en Syrie, depuis le début le conflit civil dans le pays a été alimentée par des forces extérieures.....
    http://2ccr.unblog.fr/2012/01/09/de-tunis-a-damas/


    • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 10 février 2012 19:24

      Agression extérieure serait plus juste. Et on le sait depuis longtemps...


    • Alliance Rebelle citoyen du sud 10 février 2012 11:11

      Erdogan pris la main dans le sac   : « plusieurs dizaines d’officiers turcs » en Syrie, arrêtés en mission d’espionnage et/ou d’apppui aux groupess ASL http://www.alterinfo.net/Erdogan-aimerait-bien-recuperer-ses-50-espions_a71018.html


      • Alliance Rebelle citoyen du sud 10 février 2012 11:15

        le chef du gouvernement qatari Hamed Ben Jassem & le représentant russe (à l’ONU) Vitaly Tchourkine :

        ... Tchourkine se lève avant Hamed pour lui signifier que l’entrevue est terminée, il lui posa la main sur l’épaule et lui dit : « J’ai une réunion avec le représentant syrien Djaafari à propos de cette résolution, mais je voudrais vous rappeler que votre état n’existait pas sur la carte au temps où la flotte russe voguait dans le golfe il y a de cela 2 siècles. Et rappelez que l’histoire se reproduit quelquefois sous forme de comédie, ne soyez donc pas les héros de cette comédie au moment où le rire n’est pas de mise dans la tragédie qui se joue actuellement. » 
        Puis Tchourkine se dirigea d’un pas serein vers…..le véto.

        • Alliance Rebelle citoyen du sud 10 février 2012 12:19

           Lgcontact : ’’ 15.000 soldats iraniens envoyés, sur la chaine Al-arabia’’


          si tu t’informe sur ce qui se passe dans le monde en regardant la chaine al arabia , ben c’est mal barré pour toi
          al arabia est une chaine saoudienne , bras droit de l’impérialisme néo colonial
          al arabia c’est bon pour ceux qui cherche la désinformation
          d’ailleurs je me demande si ça existe encore des chaines d’informations

          • SEPH 10 février 2012 14:03

            Moscou juge préoccupantes les récentes affirmations des médias israéliens selon lesquelles le Royaume-Uni et le Qatar auraient déployé en Syrie des unités de leurs forces spéciales, a déclaré jeudi le porte-parole de la diplomatie russe Alexandre Loukachevitch.

            "Je n’ai pas vu de tels messages et nous vérifierons l’authenticité de ces informations, mais c’est une nouvelle très inquiétante", a fait remarquer le responsable. 


            En effet, le site israélien Debkafile a rapporté jeudi que les combattants qui luttent contre l’armée syrienne aux alentours de la ville de Homs sont assistés par des instructeurs appartenant à des forces spéciales du Royaume-Uni et du Qatar.
            Selon Debkafile, les militaires étrangers ne participent pas directement aux hostilités, mais agissent comme conseillers militaires, assurent la communication et fournissent aux combattants armes et munitions. 


            En outre, ces spécialistes étrangers assurent le transport des combattants dans la zone du conflit, ainsi que la livraison de cargaisons militaires en provenance de différents fournisseurs, dont la Turquie, les USA, l’Israêl,.....(cf : les armes prises aux rebelles par les autorités syriennes).


            Il est de plus en plus clair que les rebelles sont armés par l’extérieur et que les occidentaux essayent de répéter le scénario libyen qui a si bien réussit (pour eux, pas pour les libyens)


            • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 10 février 2012 19:23

              On le sait depuis longtemps...


            • cevennevive cevennevive 10 février 2012 15:07

              Bonjour,

              Encore un témoignage qui confirme la désinformation maintream sur la Syrie :

              http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=29194


              • OMAR 10 février 2012 17:14

                Omar 33

                Admettons que Assad martyrise son peuple...
                Admettons aussi que le véto russe et chinois soit inhumain et condamnable...

                Mais alors, pourquoi l’Occident et les roitelets arabes de service ne s’agittent pas autant quand les USA usent de leur véto pour protéger Israél...

                Un gosse tué par les soldats d’Assad ne merite pas autant de considération qu’un gosse brulé par le phosphore blanc laché par les avions d’Israél ?


                • mortelune mortelune 10 février 2012 17:19

                  Les mondialistes font leur ménage et éliminent tous ceux qui ne marchent pas dans la combine. Le plus navrant dans cette histoire c’est que les décideurs de cette mondialisation finalement ’neofasciste’ ne sont quasi jamais cités et encore moins en position de danger. Des milliers de gens se font tuer alors qu’ils se prélassent dans leurs palaces. 

                  Les prétendues démocraties occidentales sont devenues truquées et à la bottes de financiers qui s’en balancent pas mal de la vie humaine. Sont-ils extra terrestres ? là est la question...

                  • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 10 février 2012 19:21


                    Comment peut-on être si confus alors que la vérité est toute simple : la Syrie est en butte à une guerre de basse intensité qui lui est imposée par l’Empire US-atlantiste.

                    Tout le reste est mensonge et manipulations.

                    Il y a donc un agresseur : c’est les « manifestants-opposants-déserteurs membres de l’armée de libération-assistés par des troupes spéciales étrangères-membre du (futur) Conseil National de Transition » (admirez le long et lent glissement sémantique).

                    Il y a donc un agressé : c’est les USA et ses valets atlantistes. Ce sont des criminels qu’il convient de dénoncer !

                    La Syrie n’est pas la Libye, l’Irak, l’Afghanistan... c’est un pays qui a des alliés, la Chine et la Russie entre autre.

                    Ceux qui, de manière délibérée, mentent et agressent, avec leurs hommes de main, un pays souverain, quelques soient les prétextes, sont des criminels contre l’humanité.

                    Il préparent la 3eme, et peut-être dernière à l’heure de l’atome, guerre mondiale.


                    • 1 2 + 1 2 + 10 février 2012 19:48

                       MERCI pour cet article qui devrait être connu du grand public et mis dans la « balance éthique » sur les Une de tous les grands journaux ( s’ils faisaient véritablement du journalisme impartial, et non un ersatz propagandiste au service de « qui l’on sait » ).

                       Quand on constate que même le site Avaaz appelle à la guerre en ne reprenant pour infos que celles émanant de liens et de médias officiels, ça donne envie de pleurer, puis de hurler de dégoût, et enfin de se révolter. Impardonnable...

                       Les techniques de manipulation des masses et de déstabilisation très au point, terriblement efficaces, laissent poindre leurs horribles vérités lorsque l’irréparable a été commis. Les scénarios sont démasqués, disséqués et compris, et malgré cela, rien n’empêche de subir la même rengaine.

                       La machine guerrière, au service de la finance, met son armée monstrueuse au pas, l’industrie de l’armement se frotte les mains pendant que les oligarques font déjà des bilans et des projections de futurs bénéfices mirobolants et immondes.

                       Tout ceci devant l’inertie, l’apathie générale de peuples submergés par le pragmatisme douloureux imposés à coups de dettes éternellement impossibles à rembourser, par une régression tout azimut de leurs droits les plus élémentaires, et dont les libertés, désormais, s’évanouissent sous des lois répressives et tyranniques, sous l’assentiment à peine voilé des institutions internationales corrompues et caduques.

                       Dans ce contexte, les seuls pays qui ont l’outrecuidance de s’opposer aux « Maîtres du monde », sont systématiquement dénigrés, malmenés, traités de pays totalitaires, dirigés par des dictateurs qui, finalement, font bien pâle figure devant l’arrogance assassine et l’absolutisme de pays prétendant « libérer les peuples grâce à une vraie démocratie » qui, jusqu’à présent, n’a jamais servi quelque peuple que ce soit, sinon de lui ôter tout espoir d’une vie telle qu’il la souhaitait et de l’enfoncer dans l’enfer et le néant.

                       Ainsi, certains articles apportent une (petite) source d’espoir dans un monde où l’optimisme devient une denrée rare qui nécessite une inter-connexion avec des gens éveillés et décidés. L’union faisant la force m’apparait plus que jamais comme vitale.


                      • Croa Croa 11 février 2012 09:40

                        « Quand on constate que même le site Avaaz »

                        Oui, tout à fait. Ces gens avaient autrefois lancé de bonnes actions citoyennes mais il y a des gens qui ont dû s’introduire là dedans pour le pourrir. J’ai en effet reçu d’eux une invitation à pétitionner pour la guerre. Du coup je me désinscrit !  smiley

                        Par ailleurs il y a Les Verts (EELV) qui s’en mèlent aussi mais avec des taupes comme Dany le rouge c’est normal ! (Il faut être vraiment naÎf pour croire que les Verts représentent l’écologie : Ils sont au service des oligarchies bellicistes comme les autres partis autorisés de média !) 


                      • eric 11 février 2012 07:49

                        Toujours la même profonde indifférence aux condition de vie des peuples de ces pays et la projection de fantasmes occidentaux sur des réalités extérieures.

                        Le cas syrien, comme les autres, est d’abord révélateur de préjugés et à priori idéologiques qui font bon marché des réalités locales.

                        Le simple fait d’avoir une idée claire et entière sur la question est en soi suspect.

                        Dans ces zones, les populations sont divisées par des appartenances ethniques, religieuses, politiques, historiques, économiques, tribales, etc....Cela va loin puisque par exemple au liban, le statut et le droit personnel sont dépendant du statut « religieux ». Traditionnellement, la répartition des pouvoirs aussi avec le système paradoxal d’une démocratie plus ou moins réelle mai sou le président ne pouvait êtr que chrétien, le premier ministre que Chiite etc...

                        Elles sont aussi caractérisée par une faible tradition démocratique et des structures étatiques et juridiques assez fragiles.

                        Alors, et cela depuis le Roi David, (à l’époque, c’est la plus petite tribus qui a pu unifier les autres) on adopte un peu partout la même solution. Pour éviter que cela dégénère en conflit généralisé, on choisit, ou s’impose, une minorité plus structurée que les autres. En Lybie, les deux grandes tribus, ont consenti a ce que la petite tribu de Kadafi soit en quelque sorte l’arbitre. Trop petite pour vraiment s’imposer à fond aux autres. En Irak, le clan de Sadam, maintenait d’une main de fer les minorités et majorités, sunnites, chiites, kurdes et autres dans la soumission mais aussi une certaine paix.
                        En Syrie, les alaouites ont pris le pouvoir a travers le parti Baas, sur un programme socialisant laïque nationaliste, mais qui est devenu au fil du temps un projet communautaire et familial avec tous ce que cela peut entrainer pour le meilleur et pour le pire. Ou le moins mauvais. Très minoritaire par eux même, les alaouites ont du jouer le respect des minorités et la barre plus ou moins égale entre les autres communautés.

                        Comme le montre George Korm dans notamment je crois, « le proche orient éclaté », dans ce genre de zone, les formes « impériales » assurent un peu de paix civil au prix d’une certaine absence de démocratie, les formes démocratiques peuvent entrainer des conflits généralisés.

                        D’un point de vue occidental, ces conflits nous mettent en face de nos propres valeurs avec notre prétention à les croire universelles.
                        D’un côté, on ne voit pas pourquoi la majorité ne serait pas légitime a diriger le pays. D’un autre côté, il est à peu prêt certain qu’en cas d’éviction du régime baasiste, les minorités auront du souci à se faire.
                        Mais dans la configuration actuelle, on a bien un pouvoir minoritaire qui tire sur la population pour se maintenir.
                        Lequel de nos principe devons nous mettre en œuvre ? Assistance à personne en danger ? respect des affaires intérieures d’une État ? Droit des minorités ? Droits de la majorité ? Je m’en foutisme ?

                        Sur le plan du cout en vie, la meilleure solution consiste en général a laisser le plus fort gagner le plus vite possible sans interventions extérieures.

                        On sent que c’est celle qui plairait ici a beaucoup de commentateurs.

                        Bon, alors, on fait la même chose en Israel ? Et si non pourquoi ?


                        • Reflexions 4 mars 2012 22:35

                          LA CREATION DE LA FRACTURE NORD/ SUD AU XIII EME SIECLE


                          Notre Histoire Euro Orientale a quitté son lit lorsque, en Europe, et en France, en 1314, ont été exterminés les Templiers, moines soldats du Christ, qui étaient porteurs d’une véritable politique de rapprochement entre l’Europe et l’Orient ......


                          Cette politique de rupture avait été annoncée par la condamnation en 1277 par l’Evèque Tempier, de Saint Thomas d’Aquin, Grand Théologien du Christianisme au XIII ème siècle,et de nombreux autres philosophes de la Sorbonne à Paris, qui commentaient la pensée d’Avicenne ( Ibn Sina ) d’Averroès( Ibn Rush ), les interprétations de la pensée d’Aristote, celles de grands penseurs Musulmans comme Al Farabi, Al Ghazali, Al Kindi. Saint Thomas d’Aquin, dans sa réflexion théologique, était en train de construire une passerelle conceptuelle entre la Bible et le Coran, passerelle dont on mesure aujourd’hui combien elle était nécessaire pour dépasser la logique conflictuelle de deux Mondes faits pour vivre ensemble, de deux Mondes prêts à fusionner ....de deux Mondes qui commençaient à se connaître, à s’estimer.....


                          Cependant, certains politiques et religieux avaient appris, au début du XIII eme, qu’un Nouveau Monde se trouvait à l’Ouest. Cette connaissance venait des cartes de géographes arabes, synthèses de cartographies grecques et romaines, que les Templiers avaient ramenées d’Orient et traduit de l’Arabe. Dans ces cartographies était fait mention d’un « Monde » à l’Ouest, gorgé d’or et de richesses. Certains, pour se réserver la « Découverte » puis ensuite la Conquête de cet Eldorado, ont alors décidé de briser les ponts que les Templiers, moines soldats du Christ construisaient entre l’Europe et l’Orient. La décision est prise d’exterminer les Templiers avec l’accusation « d’hérétiques » ; ce qui était une injure faite à ces moines soldats à l’éthique parfaite, dont les valeurs morales et chevaleresques avaient suscitées un grand respect des Musulmans de Palestine.

                          La naissance des Temps Modernes commence, donc, le jour de l’extermination des Templiers en 1314 et de la confiscation de leur Trésor, du Graal, dont la connaissance du Nouveau Monde était la pièce maitresse. La préparation pendant 150 ans de la « Découverte » du Nouveau Monde est, d’ailleurs la première grande manipulation de l’Histoire des Temps Modernes.
                          Ce jour-là, nous sommes entrés dans une période ou l’Histoire est, depuis, en arrêt sur image. La Fracture Euro Orientale est, depuis, la pierre angulaire de toute notre réalité ; le lieu des conflits, la Palestine, toujours le même ..... la Pensée, la Philosophie, la problématique qui rythment notre actualité ont pris naissance ce jour-là. La cassure Occident/Orient..... la notion même d’« Occident » est née ce jour-là, en 1314.......

                          L’Atlantisme, en politique, est l’expression actuelle de ces Vieux Concepts Fossiles, dépassés, obsolètes qui remontent à ce choix sinistre fait au XIII eme siècle, d’abord par les Latins, puis repris ensuite et amplifié par les Anglo-Saxons....
                          Les États-Unis, actuellement, sont les plus ardents défenseurs de ces Vieux Concepts. Les États-Unis ont été, hier, le fruit de la rupture « Euro Orientale » au XIII eme siècle, et sont, aujourd’hui les plus fervents défenseurs de son maintien. Cela se comprend, car leur existence, leur leadership est directement lié à ce Vieux Concept de la Fracture Nord Sud. Toute leur stratégie, depuis plus d’un siècle, et notamment depuis la raréfaction de l’or américain au XIX em siècle, vise à maintenir et à alimenter cette Fracture Nord/Sud dont ils sont issus. Le « Choc des Civilisations » est d’ailleurs la dernière expression puérile de ce concept....
                          Les États-Unis sont le fruit d’une Histoire biaisée ; d’une Histoire parallèle ou une partie du Monde ( l’Orient ) a été artificiellement écarté des veines naturelles de l’Histoire, ou l’Europe a été artificiellement séparée de son prolongement Oriental. Cela nous a donné ces 5 siècles (de 1500 à 2000) ou l’Histoire parallèle, biaisée, s’est heurtée avec la pulsion naturelle de l’Histoire qui, inévitablement resurgira pour épanouir un monde multipolaire ou Europe, Orient, Laïcité, Religions, Amériques, Extrême Orient, Afrique pourront se conjuguer, fusionner.... Dans l’attente de cette résurgence inévitable, les tenants des Vieux Concepts Atlantistes (de la fracture Nord/Sud ) continuent à vouloir régenter le Monde , à donner des leçons à l’Europe en distribuant leurs jugements « Vieille Europe, Jeune Europe », à l’Orient en leur jouant le scénario catastrophe du « Choc des Civilisations .. » et leurs guerres injustes et illégales en Irak, en Afghanistan, aujourd’hui en Libye, aux Amériques avec le soutien de putschistes et autres marionnettes, aux Amérindiens en leur faisant un sort indigne, aux Extrêmes Orientaux en prétendant leur donner des leçons d’humanisme ( ex Corée du Nord )..
                          Tous ces discours, toutes ces stratégies, tous ces concepts sont dépassés........

                          L’Europe, quoiqu’on en dise, regarde de nouveau vers l’Orient ; l’Amérique Latine se libère de la tutelle des États-Unis, les Américains ( et Étasuniens ) ouvrent les yeux et rejettent ces stratégies unilatérales, les Amérindiens ( cf Hugo Chavez ) reviennent au cœur de l’Histoire.....

                          Du X eme et XIII eme siècle, la France a été à la pointe de ce dialogue Nord Sud par les possessions Franques en Palestine ; et sa culture en porte encore les traces.... le Gaullisme, quelque part, en est l’héritier... le Gaullisme est, quelque part, l’expression de cette mentalité Templière de la France, de cette mentalité ouverte vers l’Orient, vers cette Palestine mythique, vers ces Orientaux raffinés ... C’est aujourd’hui, de façon étonnante, la Russie qui semble faire le choix déterminé de cette Renaissance Euro Orientale et qui recueille les fruits de sa politique novatrice. Le discours de Poutine du 13 Févier 2007 est édifiant à ce sujet. Discours que Poutine concluait de cette phrase exemplaire : « nous pourrions travailler à l’édification d’un monde plus démocratique et plus équitable, tout en y garantissant la sécurité et la prospérité non seulement des élites, mais de tous" .
                          La Russie a, actuellement, une politique plus Euro Orientale que la France.
                          C’est tout à son honneur.....

                          Huit siècles après, l’Histoire, têtue, veut reprendre son lit .........Et on ne sortira de cette impasse, de cette fracture Nord-Sud qu’en créant les conditions d’une Renaissance Euro Orientale, d’une Renaissance Philosophique, Économique, Morale........

                          Pendant 5 siècles, l’Or des Amériques, la cupidité, les richesses, les territoires nouveaux immenses ont exercé une force d’attraction sur les veines de l’Histoire ; mais aujourd’hui, l’Histoire frappe de nouveau à la porte Euro Orientale ...elle veut reprendre son lit ; aujourd’hui, l’Histoire s’offre, de nouveau, belle et attirante, en plein cœur de l’Europe et de l’Orient ...........

                          Le massacre des Templiers marquait l’avènement des Temps Modernes.....
                           
                          Il faut aujourd’hui militer pour la reprise de l’Histoire commune Euro Orientale .......Cette reprise suspendrait cet arrêt sur image dans laquelle nous vivons depuis 8 siècles et permettrait un départ nouveau de l’Histoire dont l’épicentre Euro Oriental serait une nouvelle source de progrès pour le Monde.

                           Ce serait l’avènement des Temps Nouveaux ! !

                           ( Reflexions 1 ) ( 2 MAI 2007 )

                          Les Révolutions Arabes et les contre-Révolutions viennent d’ouvrir cette nouvelle page de l’Histoire des Temps Nouveaux ! ! ! !

                          Reflexions 1 ( 25 Janvier 2010 )

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nick


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès