Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La tragédie des chrétiens d’Orient : La responsabilité de (...)

La tragédie des chrétiens d’Orient : La responsabilité de l’Occident

Le 31 octobre, l’église de Bagdad était attaquée en pleine messe. L’assaut de la police pour libérer les otages s’est soldée par un bain de sang ; il y eut une cinquantaine de morts, en grande majorité des Irakiens de confession chrétienne. Un autre attentat aurait fait six morts le 9 novembre. Trente-cinq Irakiens blessés dans l’attaque de la cathédrale syriaque catholique de Baghdad, menée le 31 octobre, sont arrivés par avion, lundi soir à Paris pour y être soignés dans le cadre d’un rapatriement sanitaire organisé par la France. Alors que Paris a été vivement critiqué cet été pour les expulsions de Roms, M.Besson a estimé qu’ « il faut assumer les deux facettes : fermeté contre l’immigration irrégulière (...) et en même temps générosité, asile, c’est un tout ».

Cette « sollicitude » envers les Chrétiens, Arabes avant tout, est suspecte. Elle plonge ses racines dans la politique de l’Occident qui n’a eu de cesse de déstabiliser l’Empire ottoman. On sait que les rapports entre Islam et Christianisme ont plus été marqués en 1400 ans de coexistence par des liens complexes et des échanges souvent très riches. L’Empire ottoman a toujours été multiconfessionnel et la capitale Istanbul, pour ne citer qu’elle, a toujours vu, depuis sa conquête, coexister églises et mosquées. Les « gens du Livre » vivaient dans une paix relative en terre d’Islam. On ne peut que saluer la réaction des Egyptiens qui dénoncent ceux qui menacent les Coptes. « Les appels dénonçant les menaces d’Al Qaîda contre la communauté chrétienne copte se sont multipliés depuis deux jours en Egypte. La prestigieuse institution sunnite d’Al Azhar, proche du gouvernement, comme les Frères musulmans, première force d’opposition du pays, a dénoncé les menaces venues d’Irak". (1)

"Le grand imam d’Al Azhar, a déclaré via son porte-parole que « l’Islam garantit la liberté de culte et interdit les agressions contre les églises ». Il a condamné « avec force ». les menaces proférées par une branche irakienne d’Al Qaîda, (...) « Les Frères musulmans avertissent tout le monde -et en premier lieu les musulmans -que la protection des lieux de culte de tous les enfants des religions monothéistes est la mission de la majorité musulmane », a affirmé sur son site Internet la confrérie, interdite mais tolérée dans les faits. (...) Dans la presse également, les prises de position en ce sens se sont multipliées, (...) « Les dernières menaces d’Al Qaîda visant les Coptes d’Egypte sont en fait une menace contre tous les Egyptiens » et « un prétexte pour détruire notre unité nationale », estime l’éditorialiste Emad Erian Al-Ahram.(1)

Compassion sélective

Devant le traitement médiatique exceptionnel de ces massacres inexcusables comme les milliers d’autres, deux jours après il y eut plus de deux cents morts sunnites et chiites dans la même ville et là, silence radio, aucune protestation, aucune compassion encore, moins de propositions de soigner les blessés en ces terres occidentales responsables de tous les malheurs du monde. Pour rappel, l’horreur est devenue quotidienne dans plusieurs pays musulmans que l’Occident veut démocratiser. Dans une des dernières contributions, nous écrivions : « Irak ! Afghanistan ! Pakistan ! Ghaza ! Nous commençons à nous habituer à l’horreur des bilans macabres de dizaines de personnes journellement fauchées avec tout au plus une attention de quelques secondes. Sans tomber dans la concurrence victimaire, qu’on le veuille ou non, c’est la même humanité en Irak, en France, aux Etats-Unis ! En octobre 2006, la revue médicale The Lancet estimait le nombre de décès irakiens imputables à la guerre à 655.000. Pour la seule deuxième guerre du Golfe, l’Institut Opinion Research Business a estimé à plus de 1.000.000 le nombre de victimes irakiennes entre mars 2003 et août 2007. La guerre a provoqué l’exode d’au moins deux millions d’Irakiens. Ceci sans parler des dégâts occasionnés par le programme « pétrole contre nourriture » : plus de 500.000 enfants seraient morts de maladie et de malnutrition.(2)

Hosham Dawod anthropologue au CNRS attire justement l’attention sur cette différence de traitement qui peut porter préjudice aux Irakiens chrétiens vus comme une cinquième colonne de l’Occident chrétien « (...) Force est de constater, écrit-il, que le dernier attentat meurtrier, revendiqué par Al Qaîda contre l’Eglise syriaque et chaldéenne de Baghdad, a provoqué légitimement un élan d’émotion à travers le monde, qui était plus fort encore en Irak. La question des minorités n’a jamais été simple, que ce soit en Orient ou en Occident, en terre d’Islam ou du christianisme, et moins encore en terre bouddhiste ou confucianiste. Les spécialistes savent que la plupart des Etats moyen-orientaux différencient leurs groupes ethniques par la religion et par la confession, ce qui les conduit logiquement à identifier toujours une population majoritaire (musulmane sunnite ou chiite, chrétienne, juive) et des minorités religieuses. (...)"(3)

" L’identité communautaire, parfois aidée par des soutiens extérieurs, s’est transformée en posture politico-culturelle, et plus seulement aux yeux des acteurs, mais aussi au regard des autorités politico-religieuses locales. Ce procès alimente la construction, à la hâte, d’une mémoire collective chez les populations majoritaires, cimentée par un imaginaire qui voudrait par exemple que des chrétiens vivant sur un territoire depuis des milliers d’années soient associés à une excroissance occidentale en Orient, et non pas parmi les véritables nations de l’Orient. Hélas, l’attitude de certains gouvernements occidentaux prête main forte à ce type de raccourci. Que l’on soit bien entendu : il faut aider les victimes d’attentats en Irak comme ailleurs, mais qu’elles soient chrétiennes ou musulmanes, kurdes ou arabes, mandéennes, Yazidis ou shabaks. Il peut paraître incompréhensible pour les Irakiens que, à l’heure des deuils et des enterrements, la France trie dans les victimes. (...) Désormais, il est à craindre que la minorité chrétienne soit une cible non seulement du fait de sa différence religieuse, mais aussi de son « assimilation » à l’Occident.(3) »

Qu’en est-il justement de ces Chrétiens d’Orient qui intéressent l’Occident ? L’historien Henri Laurens démontre qu’en Orient a eu lieu, notamment avec l’émergence du mouvement Jeune-Turc en 1908, un mouvement d’attraction vers la culture de l’Occident, en particulier vers la culture politique et administrative française. Mais les prétentions et rivalités franco-britanniques, puis les ambitions russes, allemandes et italiennes, engendreront des résistances, portées tant par le nationalisme arabe que par l’islamisme, lequel revendique aussi parfois son arabité.(4) Après avoir étudié les fondements du pouvoir ottoman, l’auteur aborde la période des Tanzimat (réformes) qui voit la naissance des idéologies modernes dans l’empire, la naissance de l’islamisme et celle du nationalisme. Les termes « islamisme » et « arabisme » sont d’usage relativement récents, le premier renvoyant à un usage politique de la religion, le second, dérivé de « panarabisme », correspondant à la volonté de rassemblement de tous les Arabes dans une même unité politique à partir d’une certaine vision de l’arabité. Cette dernière pourrait être définie par une communauté de langue, de culture et d’organisation sociale issue de la civilisation des premiers Arabes. La cohésion du groupe -la ’asabiyya d’Ibn Khaldoun -est une exigence de survie dans le milieu particulier qu’est le désert. L’organisation de base est la tribu, qui se reconnaît un ancêtre commun. Selon la logique ancienne, ce n’est pas la langue, mais l’origine, le nasab (généalogie -réelle ou fictive), qui fait l’arabité. (4)

L’historien fait remonter les interactions Orient-Occident principalement, à la prise de Constantinople en 1453. L’Empire ottoman n’est pas un empire turc. Il est composé avant tout de musulmans, et la base de la société est tribale et clanique. (...) Dans les provinces ottomanes, le système mamelouk se perpétue, le recrutement en restant servile jusqu’au XIXe siècle. Les kul sont des askers (soldats), dispensés de l’impôt, par opposition aux re’aya (sujets), composant la grande majorité de la population, astreinte à l’impôt et régie par la loi islamique et le qanun. Les non-musulmans ont, en général, le statut de protégé, dhimmi, à l’exception des chiites. Pour les désigner, on utilise les termes de taïfa (groupement humain) ou de Djemaât (communauté). C’est à la suite de la prise de Constantinople en 1453, lorsqu’avec Mehmet le conquérant, les Ottomans se constituent en empire que les communautés revendiquent une organisation formelle. Une particularité est à souligner : dès le XVIIe siècle, la monarchie française, alliée de l’Empire ottoman, a reçu le privilège de protéger l’ensemble des catholiques de l’empire, exerçant ce que l’on appellera le « protectorat religieux de la France » "(4)

"Cela concerne aussi les Églises uniates et l’Église maronite. Un pacte de protection, la dhimma, relie les non-musulmans (chrétiens, juifs, toutes religions sauf le chiisme) au sultan. Les malheurs de l’empire débutent avec l’expédition d’Egypte en 1798 « A partir de 1840, l’offensive commerciale européenne est complétée par une grande offensive missionnaire, marquée par la concurrence des différents pays occidentaux.(...) La Russie revendique un droit de protection des Grecs orthodoxes. Les communautés non musulmanes - appelées millet, ont une démographie qui croît plus vite que celle des musulmans. Leur niveau culturel, avec les missions, s’accroît. Le poids des hommes d’affaires est croissant. Au Mont-Liban, les tensions entre Druzes et Maronites sont instrumentalisées par les Anglais et les Français, en lutte d’influence dans la région. La création de l’Alliance juive universelle en 1860 par des personnalités françaises, place l’influence de la France sur les Juifs d’Orient au premier plan.(4)

La tension entre puissances chrétiennes connaît son apogée autour des Lieux Saints de Jérusalem, la Russie se heurtant à la France et à la Grande-Bretagne sur la question de leur administration. L’empire se voit reconnaître une pleine égalité juridique avec les autres États européens lors du Traité de Paris en 1856. La contrepartie de cette égalité est le renforcement de l’émancipation des non-musulmans, qui se traduira par la promulgation du Hatti Humayoun, le 18 février 1856, édit impérial dont il est fait mention dans l’article 9 du Traité de Paris. Les Européens sont avant tout soucieux de la situation des millet chrétiens. Mais le Hatti s’applique également aux Juifs, et les non-musulmans se voient ainsi reconnaître plus de droits dans l’Empire ottoman que les non-chrétiens en Europe. (...)4)

" Français et Anglais continuent de s’interposer à travers leurs influences sur les Maronites et les Druzes. En 1860 se produit une révolte de paysans maronites contre la domination des notables.Cette révolte suscite en réaction le massacre de chrétiens par les musulmans. Les troubles s’étendront jusqu’à Damas, où ils seront arrêtés par l’intervention de l’Emir Abdelkader. Les massacres en Syrie indignent les Européens. Napoléon III envoie alors la première expédition armée à but humanitaire. Les travaux de la commission internationale aboutissent à l’établissement d’un règlement en 1861 qui prévoit que le Liban sera gouverné par un chrétien [Moutassarif, Ndlr], jusqu’en 1914. Au total, les Tanzimat se heurtent à trois obstacles de taille : la question confessionnelle, la transformation des autonomismes locaux en patriotismes et l’intervention omniprésente de l’Europe. En 1876, des insurrections ont lieu en Bosnie-Herzégovine sauvagement réprimées par la Porte. Les puissances « protestent ». En 1877, la Russie déclare la guerre aux Ottomans pour défendre les chrétiens des Balkans, et impose en 1878 un traité très défavorable aux Ottomans".(4)

Chrétien et Arabe

Comment est perçue cette tentative récurrente d’ingérence caractérisée depuis près de deux siècles dans les affaires arabes ? A leur façon, deux Arabes chrétiens répondent : Hayat al Huwik Atia, journaliste libanaise de confession maronite interpellant le pape lors de son voyage en Israël : « L’Elglise d’Orient refuse d’être entraînée dans le processus de judaïsation de l’Occident chrétien. (...) Nous, l’Orient arabe chrétien, nous ne voulons pas de ce néochristianisme judéo-chrétien et nous refusons que l’Occident chrétien utilise l’influence spirituelle occidentale des églises, catholiques et protestantes pour implanter en Orient et particulièrement dans le monde arabo-chrétien l’idée ou l’influence de judaïsation. Votre Sainteté le pape, sachez que je suis une chrétienne arabe ! (...) Par conséquent, cela ne m’empêche pas de vous rappeler ma fierté d’appartenir à cette terre arabe. Cette terre est le berceau de toutes les Religions et de toutes les Révélations monothéistes. (...) La deuxième raison, est que c’est l’Occident qui est le générateur historiquement du racisme et du sionisme avec tous les résultats connus et, notamment ceux que cet Occident exerce depuis des décades contre le Monde arabe pour saper cette cohésion sociale et religieuse dans le Monde arabe. (..) En conséquence, Votre Sainteté, sachez que nous - Arabes chrétiens - nous ne sommes une minorité en aucune façon, tout simplement parce que nous étions des Arabes chrétiens avant l’Islam, et que nous sommes toujours des Arabes chrétiens après l’Islam. La seule protection que nous cherchons est comment nous protéger du plan occidental qui vise à nous déraciner de nos terres et à nous envoyer mendier notre pain et notre dignité sur les trottoirs de l’Occident. » (...) » (5)

Pour sa part, le docteur Rafiq Khoury, prêtre palestinien du Patriarcat latin de Jérusalem, écrit : « (...) les Chrétiens font partie de l’identité de la terre et la terre fait partie de leur identité, avec leurs concitoyens musulmans. (...) L’arabité et la palestinité des chrétiens de Palestine sont des faits acquis, que nous recevons avec le lait de notre mère, comme on dit en arabe. Les relations islamo-chrétiennes en Orient en général et en Palestine en particulier, s’inscrivent dans une longue histoire, qui a à son actif treize siècles de communauté de vie, où nous avons partagé « le pain et le sel », comme on dit en arabe aussi. »(6)

Tout est dit, le sort des Chrétiens n’intéresse l’Occident que dans la mesure où il peut faire aboutir ses autres projets, à savoir la mainmise sur les ressources énergétiques mais aussi l’instauration d’une paix américaine qui ne se fera pas sans dégât durable. Les ingérences continuelles contribuent à créer cette tension permanente qui n’existait pas avant. Il est à craindre que cette boite de Pandore ouverte par un Occident dévastateur va détruire des "équilibres" culturels et religieux" que les sociétésdu Moyen Oirent ont mis des siècles à sédiementer. Pouvons nous rester indifférent à ce scandale d’une nouvelle fitna ( chaos) qui prolonge d’une certaine façon ,les guerres religieuses déclenchées par un certain Urbain II ? Nous devons témoigner et dire notre rejet de la violence d’où qu’elle vienne . Qu’on laisse ces sociétés "araves harassées par tant de malheur retrovuer dans les religions du Livre le secours spirituel qui manque de plus en plus à ces sociétés qui risquent uen sécularisation au nom du Moneythéisme seul Dieu qui s’impose par ces temps incertains.



1.Les soutiens aux Coptes égyptiens se multiplient. Le Monde 9.11.2010
 

2.Chems Eddine Chitour : Les massacres de masse en Irak : Mondialisation.ca 7.09.2010
 

3.Hosham Dawod : Chrétiens d’Irak : ne choisissons pas nos victimes ! Le Monde 09.11.10
 

4.Françoise Duthu : L’Orient arabe, de 1798 à 1945, Henry Laurens 29 octobre, 2010
 

5.Hayat al Huwik Atia : Lettre ouverte http://liberation-opprimes.net/ 24 mai 2009
 

6.Rafiq Khoury : Palestine http://www.gric.asso.fr/spip.php?article243 30.04.2009

 

Pr Chems Eddine CHITOUR

Ecole Polytechnique enp-edu.dz


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Aafrit Aafrit 12 novembre 2010 14:42

    Arrête tes stupidités, Jacob.
    C’est pas toi ni tes amis crétins qui doivent apprendre à ces gens que les chrétiens et autres sont une partie intégrante de l’ensemble de ces pays.Au contraire c’est vous, toi et ceux que tu encourageais à ta manière débile, qui ont foutu le bordel.
    Ils ont vécu ensemble des milliers d’années. Avant que des tocards ne viennent tout niquer.

    Maintenant tu nous la joues humaniste ?Offensé ? hier seulement tu applaudissais les conneries de tes idéaux stupides Bush et compagnies qui sont allés massacrer des êtres humains chez eux et gratuitement, et maintenant tu te soucies des autres gens ? C’est quoi cette logique de merde ? Hein ?
     
    Qu’est ce que tu connais de ces pays et de ces gens pour dire qu’il n’y a pas de réactions ? Que de la propagande à deux sous.
    Il y a eu des réactions dénonciatrices . Y compris celles les plus radicaux islamistes.
    Reste surtout débile comme tu es.


  • juluch 12 novembre 2010 14:16

    oui !!


     Suffit de lire le Coran pour être convaincu......

  • Hieronymus Hieronymus 12 novembre 2010 10:45

    « Ecole polytechnique » est fatiguant
    article apres article, on connait par coeur ses reflexes et l’ideologie qui le guide
    il ne cesse d’ecrire a charge pour l’occident et a decharge pour le tiers monde ..
    jamais aucune autocritique des siens, completement domine par son ideologie
    tiers-mondiste, la plupart de ses articles sont de purs monuments de propagande


    • COVADONGA722 COVADONGA722 12 novembre 2010 10:49

      pffff etre professeur et pratiquer la falsification à cette echelle releve de la malhonneteté intellectuelle , vous allez bientot attribuer les dissenssions Omeyades Abassides à l ’occident pourquoi pas le différent religieux sunnite chiite .Derniere information fausse la « france ferait le tri » la france apres avoir accueillis dans ses hopitaux des réfugiés bosniaques musulmans a plus accueillis de refugiés musulmans irakiens« c’est normal ils sont plus nombreux » que de réfugiés chrétiens irakien.Pour en terminer monsieur le donneur de leçon Algerien que votre pays regle donc la facture des millions d’euros de soins que coute vos ressortissants a notre systeme de santé « et je parle bien des algeriens residants en algerie » pas des travailleurs algeriens en france qui à mes yeux y ont droit legitimement.


      • voxagora voxagora 12 novembre 2010 12:00

        Je ne lis pas l’article, le titre suffit à m’en éloigner.

        .

        • fonzibrain fonzibrain 12 novembre 2010 13:00

          c’est quand même curieux que ces attaques aient eu lieu à peine quelques jours après que l’Église a clairement dit que le concept de peuple élu et de terre promise n’ont aucune valeur intrinsèque et que l’on ne peut pas envoyer en prison les négationniste

          http://fonzibrain.wordpress.com/2010/10/29/synodemoyen-orient-israel-ne-peut-sappuyer-sur-la-bible-pour-justifier-loccupation/

          al quaida n’existe pas en tant que mouvement djihaidiste autonome et indépendant, c’est le mossad et les usa qui les manipulent dans le cas ou cette dynamique existe réellement.

          donc, ces attentats sont la réponse israélienne aux précisions de l’Église sur les extrémistes juifs.


          Souvenous nous qu’avant l’invasion us de l’irak, JAMAIS les chrétiens irakiens n’avaient de problèmes/


          • Antoine Diederick 13 novembre 2010 12:27

            Fonzinobrain.....toujours dans le grand complot ?


          • juluch 12 novembre 2010 14:15

            Je me demande une chose, si on attaquait une mosquée plein de monde en France se serait de la faute des musulmans ??!!!!


            Se serait bien de se poser la question d’ailleurs !! 

            A mon avis il y aurait hurlement de haine de la part de tous le monde islamiste !!

            Bor** de mer** !!!!

             il y en a marre !!!!

            • LE CHAT LE CHAT 12 novembre 2010 15:00

              à chaque chrétien tués en orient , on rase une mosquée et on envoie 10 charters au bled !
              la solution !


              • LE CHAT LE CHAT 12 novembre 2010 15:02

                faut faire de la place dans les immeubles pour les chaldéo assyriens qu’on va se récupérer !
                ils vont être contents , on manque pas de bons musulmans ou de musulmans à réeduquer comme ça leur convient !


              • zelectron zelectron 12 novembre 2010 15:56

                @l’auteur,
                Les nations arabes se sont réveillées grâce à la manne du pétrole et tout autre théorie est inepte. Il y a eu un très long endormissement de l’islam et ce n’est qu’à coup de millions de dollars qu’il a été réveillé, afin de satisfaire aux besoins de domination des classes dirigeantes de la péninsule qui n’avaient pas d’autres moyens d’asservir le (bas) peuple, les polices politiques du genre KGB ayant mauvaise presse, il valait mieux confier cette tâche aux inquisiteurs de l’islam qui s’en sont chargés avec joie (ils avaient toute la matière nécessaire à leur éducation au travers de l’expérience des casuistes catholiques de l’occident et l’on adapté avec plus ou moins de « bonheur » dans leurs zones d’influences respectives) Afin de conserver « la main » ces potentats locaux organisent des « évènements » pour rameuter leurs fidèles en leur promettant du sang et surtout pas le leur. C’est aux musulmans de faire la police chez eux en premier lieu, d’arrêter, traduire en justice et condamner ces actes de la pire infamie.
                Ce qui n’excuse en rien d’autres dictatures « abrahamiques ».


                • Cité & culture 12 novembre 2010 16:42

                  Pour rebondir sur les propos de Martina à propos de l’islam et du coran :http://www.citeetculture.com/categorie-11298767.html


                  • Antoine Diederick 13 novembre 2010 12:26

                    a propos de la liberté religieuse, voir aussi du côté de la Chine....en digne héritière du « matérialisme historique »


                  • glopy1 12 novembre 2010 16:54

                    je pense que vous devriez visiter sainte sophie a istanbul... vous verriez si en turquie on respecte les autres cultes.

                    j’aimerais vous poser une question : pourquoi tolère... quel mot... t on seulement les religions monthéistes... les autre ssont tout de même plus afriolantes


                    • diego149 diego149 12 novembre 2010 17:08

                      C’est vrai qu’en Algérie on connait bien le problème des chrétiens. Répression sans faille, prison pour des chrétiens n’ayant pas fait le ramadan, prison pour une femme trouvée avec une bible.
                      Les chrétiens d’orient sont chez eux car ils étaient là bien avant l’arrivée de l’islam.


                      • FrenchGreg 12 novembre 2010 19:03

                        La chose est simple : l’Islam ne tolère pas la pratique d’autres religions.


                        Après il y aura toujours des illuminés pour maintenir que les malheurs du monde viennent des USA, des Sionistes ...

                        Personnellement, je suis un occidental, mais j’en ai un peu marre qu’on vienne me traiter de salaud dès qu’il se passe quelquechose dans le monde. D’autant plus que finalement, peu de peuples peuvent se targuer d’être des modèles ...

                        • FrenchGreg 12 novembre 2010 19:05

                          Message à l’auteur :


                          Comme mentionné dans les commentaires plusieurs fois, vous êtes d’une prédictibilité extrême, tous vos articles sont basés sur le même schéma, à savoir « nos malheurs sont de la faute des autres ».
                          J’espère que ca vous fera réflechir.

                          • FrenchGreg 12 novembre 2010 19:08

                            J’ajoute qu’il serait temps que les Musulmans dénoncent leurs brebis galeuses, on nous raconte que les dérives de l’Islam ne sont dues qu’à de-dangereux-extremistes-qui-ne-representent-pas-la-majorite. Mais dès qu’un attentat est commis par des Musulmans-Extremistes, le silence des Musulman-Tolerants est assourdissant.


                            • miel de fiel miel de fiel 12 novembre 2010 19:17

                               smiley ... smiley Avignon : tags obcènes et jets d’excréments sur l’église St-Jean
                              Puis, quelques jours avant l’incendie du cyprès, un jeune est entré dans l’église, en pleine messe,
                              urinant sur le parvis avec cette phrase terrible, : “On va tous vous griller, vous et votre église”. Le curé de la paroisse a déposé plainte au commissariat ce 9 novembre.
                              http://www.avignews.com/tags-insultants-jets-d-excrements-sur-l-eglise-saint-jean-a-avignon-@/article.jspz?article=23240

                              Sans oublier la déclaration de BEGAG......
                              http://www.fdesouche.com/149792-azouz-begag-veut-des-lois-favorables-a-l%e2%80%99algerie#comments

                              La France n’est pas encore passée sous le régime algérien que je sache.
                              Les provocations se multiplient tous azimuts, il y a ingérence étrangère caractérisée. 


                              • FRIDA FRIDA 12 novembre 2010 22:03

                                @l’auteur,

                                Vous auriez pu répondre aux articles traitant le même sujet, l’un d’Hieronymu et l’autre de Amaury Watremez, que vous soyez d’accord ou non.
                                Mais vous avez décidez de faire un article, cepandant il est fourre tout, et je relis des passages que vous avez déjà pupliés.
                                Tout ça pour dire que l’Occident est responsable et que s’indigner de la tragédie des Chrétiens d’Orient les exposerait davantage aux représailles. Vous auriez pu abstenir d’écrire ce genre de banalités qu’on répète aux scolaires dans les pays musulmans. Maintenant, vous êtes grand, capable de réfléchir tout seul et d’arriver à des conclusions tout à fait à l’opposé de ce qu’est enseigné par des régimes pour justifier leur incurie et leur corruption voire leur traitrise.
                                Pourquoi ne pas avoir le courage d’admettre ses erreurs, ses errements, son arrogance ses torts, etc. Si vous voulez , vous pouvez trouver facilement dans la tradition arabe qu’une des qualités, que dis-je, la première des vertues c’est l’humilité, d’accepter que son adversaire ait raison, soit meilleur que soi.
                                Sinon votre réaction peut avoir plusieur qualificatifs, jalousie, haine, ignorance, etc.

                                Personnellement, j’y vois ce que l’islam a essayé de briser : ﺍﻟﻌﺼﺒﺑﺒﻴﺔ
                                Pourtant, il n’y a pas parvenu, et pour cause il voulait remplacer le clanisme et tribalisme par la religion.
                                Vous défendez ce qui est indéfendable. En plus de cette tare, de defendre son clan quoique qu’il arrive, on défend une religion peline d’archaisme et porteuse de prescriptions et d’exhortations indignent de s’y référer à l’heure actuelle.

                                Mais qui oserait de ces millions d’intellectuels pour le dire haut et fort, que le Coran doit être, pour le moins, purger de certains passages bellicistes et arrogants.
                                le monde arabe souffre du clanisme et de l’islam. Et vous êtes le genre d’intellectuels dont le monde arabe et musulman se serait passé volontiers. Ce n’est pas la peine de faire appel de ce que écrivent les Chrétiens d’Orient pour opposer leur arabité à l’occident.


                                • Aafrit Aafrit 13 novembre 2010 02:18

                                  Le problème de Monsieur Chitour, c’est l’autocritique, Nada ! Wallou ! C’est la tache de Mariotte, quoi !
                                  Chez Chitour, on ne peut pas ne pas apprécier le (son) côté antiimpérialiste, altermondialiste. Dans ce sens là, Il n’a rien à envier à un vrai et honnête gauchiste européen, voire extrême gauchiste (ca ne veut pas dire que tous les gauchistes sont honnêtes et gentils).
                                  Chez Chems, on ne peut pas ne pas détester le ( son) côté faux-cul et larbin quand il s’agit d’Algérie, de son pouvoir, et de ses connards et ses conneries. Il n’a rien à envier à un faux-cul et lâche droitiste européen (ca ne veut pas dire que tous les droitistes sont lâches et faux- culs).

                                  J’ai tant espéré que Chems écrit un seul article dénonçant la connerie commise par le pouvoir le dernier ramadan envers quelques dé-jeuneurs qui, heureusement, ont été relachés grâce aux actions de soutien, celui des journalistes et des sit-in populaires qui ont fait pression pour que les juges soient impartiaux.
                                  Monsieur Chems ne doit pas être moins courageux que les journalistes d’Elwatan, de Liberté, du Soir, du LeMatin-dz,etc,etc.
                                  Monsieur Chitour, vous auriez dû dénoncer ces conneries, l’Algérie n’est pas l’Afghanistan et encore moins la Tunisie ou l’Egypte.Vous ne l’avez pas fait, du coup vos critiques à l’égard de l’autre (des autres), pour certains, n’ont aucune valeur politique, éthique ou morale, etc,etc.On tire la chasse quoi !
                                  Apprenez d’abord, Monsieur Chitour, à vous autocritiquer afin que vous évitiez le fait d’être discrédité bêtement.


                                • Sachant Sachant 12 novembre 2010 22:37
                                  La tragédie des athées du monde : La responsabilité des croyants

                                  • sahabas 12 novembre 2010 23:10

                                    C’est clair qu’il y une très grosse propagande autour de cette histoire. En Occident, plus personne n’est chrétien ou presque. C’est le règne de l’athéisme, le Pape est insulté, les saintes reliques raillées, le Christ moqué et ridiculisé partout par des occidentaux purs souches. L’Arabe est aussi moqué, sujet d’insultes racistes par les mêmes qui feignent là de s’émouvoir.

                                    Mais dès qu’il y a moyen de relancer la machine à propagande anti-islam, on ressort les violons et on déclare son ammmouuuur pour les chrétiens et les Arabes. Or il faut rappeler certaines chose :

                                    - Quand j’entends la propagande disant que les « musulmans » ne condamnent pas cet acte je rigole, jaune... Toutes les plus grandes autorités musulmanes, la presse, les politiques, se sont insurgés dans le monde musulman. Mais cela, personne ne le sait... C’est sûr que ce n’est pas les médias aux ordres en Occident qui vous révèleront la vérité.

                                    - Ensuite, la réalité du moyen orient, ce sont avant tout des Occidentaux, bien blancs et d’origine chrétienne, qui bombardent allègrement non stop des populations civiles musulmanes et même chrétiennes. Là en revanche, l’indignation n’est pas de mise. Les larmes de crocodiles des hypocrites occidentaux sont à gerber.

                                    - D’autre part, on ne dit pas l’incroyable pouvoir de nuisance des sectes évangélistes fanatiques qui gangrènent le monde musulman. Partout fleurissent des officines financées soit par la France, la Suisse, la CIA etc... et dont l’objet est de manipuler des pauvres paysans en les convertissant de force. De nombreux cas d’endoctrinement et de gourous extrêmistes ont été recensés mais aucun média occidental n’en a parlé. Ces sectes là incitent à la haine : elles ne font qu’insulter l’Islam, et contribuent donc à donner une image très dégradée des chrétiens, perçus hélas comme une cinquième colonne de l’impérialisme occidental. Des dizaines de chaines satellitaires arabo-évangélistes diffusent des insultent à longueur de programme contre les musulmans... Ca personne n’en parle. Les chrétiens locaux font les frais de cette propagande.

                                    - De manière générale, il est totalement faux de dire que les chrétiens sont persécutés. C’est une idiotie. Il y a des ministres chrétiens en Egypte, le président du Liban est chrétien, des centaines d’Eglise évangélistes sont construites en Algérie et partout.

                                    Et surtout les chrétiens sont largement plus persécutés par les hindouistes : eglises incendiés, massacres de masse... L’Inde est le grand allié de l’Occident, et donc comme par hasard, personne ne s’insurge.

                                    Les occidentaux exploite donc les victimes chrétiennes uniquement pour alimenter leur propagande de haine. L’hypocrisie crève les yeux.

                                    Nous n’avons pas besoin de leurs ingérence et de leurs fausses larmes : nous protégeons les chrétiens, ils sont Arabes comme nous, ils sont proches de nous, ils font partie de notre peuple. les Occidentaux eux cherchent à dominer, à manipuler leurs « pions » pour imposer leur modèle et contrôler les ressources :

                                    http://resistancemusulmane.over-blog.com/


                                    • chems eddine Chitour 13 novembre 2010 10:48

                                      Mea culpa

                                      Sur les 27 critiques aucune ne porte sur le fond. On attaque l’auteur.
                                      Justement on lui reproche de ne pas dénoncer les errances du pouvoir en Algérie concernant la liberté de culte. C’est vrai , il faut s’en indigner . je suis de ceux qui pensent fermement que la liberté de penser de prier doit être indicutable Je ne viens pas à vous pour me justifier ou rentrer dans vos bonnes grâces, je n’en ai rien à cirer.
                                      Pour le reste, je vais tenter en quelques lignes de vous livrer le fond de ma pensée. Sur la centaine d’articles qu’AgoraVox a bien voulu faire paraitre-c’est de mon point de vue un signe de confiance-, je n’ai jamais diffmamé ni insulté ni porté atteinte à la dignité de ceux qui m’agressent verbalement.
                                      Pourquoi le font ils  ? peut être parce qu’ils croient à tort qu’étant de l’autre côté du channel, ils ont la parole infuse Rien ne doit s’opposer à leur doxa. Boileau disait à juste titre : « la critique est aisée mais l’art est difficile » De ce fait, dans tous les commentaires rares sont ceux qui sont « contruits » qui avancent une idée contre une autre, bref qui font avancer le débat.
                                      On m’oppose l’article de monsieur Hyeronimus, je l’ai lu, honnêtement il ne m’a pas plu par son outrance et par les certitudesdont l’auteur semble être bardé..
                                      Dans cette approche qui de mon point de vue est discutable, discutons-en en civilisés qui acceptent le débat et non pas l’injure.
                                      Pour fixer les idées, je vais dévoiler quelques convictions encore que...
                                      Je suis natif d’un pays qui a trois mille ans d’histoire. Un roi berbère a fondéune dynastie pharaohnique pendant deux siècles en Egypte vers l’an 950 avant J.C. Ce fut par la suite l’arrivée des Phéniciens, Plus tard au sixième siècle il y eut deux grandes dynasties les massyles et les Massaéssylesà l’est et à l’ouest. Vers 200 avant J.C. Le grand Aguellid Massinssa battait monnaie et était l’allié de Rome pendant que l’Europe du Nord émergeait aux temps historiques. Après les Romains le maghréb connu les invasions vandales, byzantines et enfin les Arabes vers le septieme siècle.
                                      C’est dire que nous avons connu les cultes barbares des phéinciens, enuite des tribus furent converties au judaïsme (Shlomo Sand parle justement des berbères juda¨cisé dans son ouvrage le peuple juif n’existe pas). Après plusieurs apostasies les berbères embrassèrent l’Islam. 
                                      Arrive 1830 nous fumes envahis un matin de juillet et pendant 132 ans nous avons souffert du joug colonial qui semble-il aurait fait oeuvre positive.
                                      Ceci étant dit ce que je dis de l’Occident i lest établi et les références que je donne l’atteste n’a eu de cesse de déstabiliser l’empire ottoman les ingérences continuelles de la France de la grande Bretagne pour amener la « civilisation » et défendre les chrétiens d’abord libanais au nom d’une promesse que Saint Louis aurait faite à Saint Maroun participe de cette « protection ».
                                      La relève a été prise par l’empire américain qui a déstabilisé malheuresement durablement des équilibres qui datent de centaines d’années. J’ai citévolontairement deux foisdans deux articles j ustement cette acculturation croisée des arabes chrétiens et musulmans. 
                                      Je ne suis pas là pour défendre une relgion ou un pays , je n’en ia pas les compétences, mais de qui doit être dit doit être dit. C’est le dialogue qui nuancera les positions
                                      Il est à regretter que personne n’a critiqué le fond en apportant un argumentaire. 
                                      En tant que scientifique, j’ai déjà donné mon snetiment sur les religions. Je suis par contre franchement cotnre ce partage du monde entre les nantis et les autres. J’aurai pensé que la frontière ne sépare pas le Sud et le Nord mais qu’elle sépare au nord comme au Sud les sans grads ceux qui triment au quotidien avec les icneritutdes du lendemain de ceux que le système même chez vous à des degrès divers en fait des intouchables.
                                      En définitive j’ose espérer que ce plaidoyer encore une, non pour vous plaire mais pour vous convaincre de la nécessité du dialogue- et ce n’est pas un aveu de faiblesse- permettra à l’avenir, et je le souhaite que les contributions soient jugées sur le fond
                                       


                                      • Antoine Diederick 13 novembre 2010 12:41

                                        A l’auteur,

                                        L’Algérie, le Maroc et la Tunisie sont trois pays très frontaliers de ce que vous nommez l’Occident. Occident que vous massifiez en un seul jugement très catégorique, c’est comme si j’écrivais que tous les musulmans sont arabes et que tous les arabes sont musulmans ou encore que tous les kabyles ou les berbères sont ceci ou cela ou enfin que toute personne portant lunettes est un intellectuel et qu’un homme aux mains calleuses est soit ou ouvrier ou un paysan....

                                        De plus ces trois pays ont choisi d’être alliés de cet occident proche, tant pour des raisons historiques —douloureuses parfois — que pour des raisons économiques.....

                                        Je pense que vous serez d’accord avec moi que la situation internationale est plus complexe que votre billet le laisse entendre et comprendre.


                                      • FRIDA FRIDA 13 novembre 2010 12:42

                                        @Chems Eddine Chitour

                                         



                                          « Sur les 27 critiques aucune ne porte sur le fond. On attaque l’auteur. »

                                        • Si au contraire, je vous indiqué que votre article est fourre tout, donc c’est une appréciation générale certes, mais sur l’article et non sur vous personnellement.


                                          « Pourquoi le font ils ? peut être parce qu’ils croient à tort qu’étant de l’autre côté du channel, ils ont la parole infuse Rien ne doit s’opposer à leur doxa. Boileau disait à juste titre : « la critique est aisée mais l’art est difficile » De ce fait, dans tous les commentaires rares sont ceux qui sont « contruits » qui avancent une idée contre une autre, bref qui font avancer le débat. »

                                        • Vous nous retournez, d’un côté, les carences de votre article, vous nous reprochez l’absence d’idées construites etc, mais votre article ne fait références qu’à l’histoire générale, vous récitez des extraits de l’histoire et vous pensez que vous argumentez. Excusez-moi de vous le dire abruptement, mais cela me renvoie à ce que je connais très bien de l’argumentaire dans la théologie musulmane. Citer un hadith, un verset et vous voilà quitte au niveau « argument ». La récitation c’est votre fort. On peut bien sûr faire appel à l’histoire, mais l’histoire explique une partie mais pas la totalité de ce qui se passe actuellement. Que faites-vous des acteurs Arabes et musulmans actuels ???.

                                          D’un autre côté, l’histoire, vous la présentez en chargeant l’Occident, alors que l’histoire qui explique des exactions, des attitudes de corruption et de mal gouvernance de la part des Etats arabes et musulmans qui ont failli sur beaucoup de choses, bizarrement, elle est absente de vos rappels.


                                          « On m’oppose l’article de monsieur Hyeronimus, je l’ai lu, honnêtement il ne m’a pas plu par son outrance et par les certitudesdont l’auteur semble être bardé.. »

                                        • Je ne vous ai pas opposé un article, j’ai émis une remarque selon laquelle votre article n’a pas l’originalité pour mériter la publication alors que son contenu peut passer facilement en commentaire. Ce n’était pas, de ma part, ni un argument ni un faire valoir.

                                          « Dans cette approche qui de mon point de vue est discutable, discutons-en en civilisés qui acceptent le débat et non pas l’injure.
                                          Pour fixer les idées, je vais dévoiler quelques convictions encore que...
                                          Je suis natif d’un pays qui a trois mille ans d’histoire. Un roi berbère a fondéune dynastie pharaohnique pendant deux siècles en Egypte vers l’an 950 avant J.C. Ce fut par la suite l’arrivée des Phéniciens, Plus tard au sixième siècle il y eut deux grandes dynasties les massyles et les Massaéssylesà l’est et à l’ouest. Vers 200 avant J.C. Le grand Aguellid Massinssa battait monnaie et était l’allié de Rome pendant que l’Europe du Nord émergeait aux temps historiques. Après les Romains le maghréb connu les invasions vandales, byzantines et enfin les Arabes vers le septieme siècle.
                                          C’est dire que nous avons connu les cultes barbares des phéinciens, enuite des tribus furent converties au judaïsme (Shlomo Sand parle justement des berbères juda¨cisé dans son ouvrage le peuple juif n’existe pas). Après plusieurs apostasies les berbères embrassèrent l’Islam. 
                                          Arrive 1830 nous fumes envahis un matin de juillet et pendant 132 ans nous avons souffert du joug colonial qui semble-il aurait fait oeuvre positive. 
                                           »

                                        • Est-ce un CV ??? quelle est le lien entre un individu natif d’Afrique du Nord et un autre individu qui y a vécu il y a deux siècles, il y a dix siècles et même la préhistoire ???Entre celui qui a des croyances animistes, païennes, chrétiennes, et celui vivant aujourd’hui ?? A moins de faire dans le déterminisme et de considérer que l’homme ne porte pas en lui quelque chose qui appartient à son époque, à une culture etc. Pour vous, tout est question d’un espace, lequel est par ailleurs flou. C’est un paragraphe hors sujet.


                                          « Ceci étant dit ce que je dis de l’Occident i lest établi et les références que je donne l’atteste n’a eu de cesse de déstabiliser l’empire ottoman les ingérences continuelles de la France de la grande Bretagne pour amener la « civilisation » et défendre les chrétiens d’abord libanais au nom d’une promesse que Saint Louis aurait faite à Saint Maroun participe de cette « protection ». »

                                        • Vous êtes encore au stade de l’empire Ottoman ?? sachez que les Arabes ont été pour partie responsable pour ces ingérences. Le nationalisme arabe ne vous dit rien ?? Si les arabes ont tiré les marrons du feu, ne venez pas pleurer. La politique est cynique. Vous me parlez des sociétés arabes comme s’il s’agit du jardin d’Eden. Les politiques Arabes dépassent parfois en cruauté et en cynismes leurs homologues Occidentaux. Cherchez à qui profite le crime, et certains régimes arabes sont les premiers profiteurs de la situation et n’ont aucun intérêt à ce que cela change.


                                          « La relève a été prise par l’empire américain qui a déstabilisé malheuresement durablement des équilibres qui datent de centaines d’années. J’ai citévolontairement deux foisdans deux articles j ustement cette acculturation croisée des arabes chrétiens et musulmans. »

                                        • Votre discours je l’ai appris par coeur étant au collège et au lycée. Et j’ai y cru pendant une longue période. Et je pouvais le répéter sans problème. Mais dés qu’on s’autorise à réfléchir sans à priori sur «  l’histoire  », comme vous dites, et bien je vous garantis que le choc n’est pas facile à supporter. C’est d’abord faire face à une escroquerie intellectuelle que d’arranger l’histoire pour préparer une jeunesse à soutenir des thèses biaisées. Le monde arabe ne s’en sortira pas s’il rejette toujours la responsabilité sur les autres.


                                          « Je ne suis pas là pour défendre une relgion ou un pays , je n’en ia pas les compétences, mais de qui doit être dit doit être dit. C’est le dialogue qui nuancera les positions
                                          Il est à regretter que personne n’a critiqué le fond en apportant un argumentaire. 
                                          En tant que scientifique, j’ai déjà donné mon snetiment sur les religions. Je suis par contre franchement cotnre ce partage du monde entre les nantis et les autres. J’aurai pensé que la frontière ne sépare pas le Sud et le Nord mais qu’elle sépare au nord comme au Sud les sans grads ceux qui triment au quotidien avec les icneritutdes du lendemain de ceux que le système même chez vous à des degrès divers en fait des intouchables
                                          . »

                                        • Vous avancez ici un argument nouveau, pour la première fois. Et si j’ai bien compris, vous dites que le conflit est entre riches et pauvres, la frontière existe entre les nantis et les plus démunis. C’est une thèse marxiste, qui peut être discutable, mais ne figure pas dans votre article, en tout cas elle n’a pas été développée. Mais alors, on n’est plus entre Occident responsable et Proche-Orient déstabilisé et victime, mais Nantis « Occidentaux et Arabes », profitant des différences de religions pour semer la « zizanie »...

                                          Et c’est alors qu’intervient l’intellectuel que vous êtes pour ne pas ajouter la confusion dans les esprits.


                                          « En définitive j’ose espérer que ce plaidoyer encore une, non pour vous plaire mais pour vous convaincre de la nécessité du dialogue- et ce n’est pas un aveu de faiblesse- permettra à l’avenir, et je le souhaite que les contributions soient jugées sur le fond  »

                                        • j’espère que ma réponse ne sera pas prise comme une attaque ad hominem, parce que vous êtes à l’autre rive de la «  mare nostrum ».

                                        Cordialement



                                      • juluch 13 novembre 2010 11:38

                                        Virons les tous de chez nous avant que se soit trop tard !!!!


                                        • @distance @distance 13 novembre 2010 13:51

                                          Article totalement propagandiste ! Décidément, cet auteur ne nous surprend plus smiley c’est pathétique.

                                          « Le meilleur moyen de servir les intérêts de l’Algérie est de former et soutenir une nouvelle génération d’hommes politiques issus de l’immigration algérienne en France, afin de les propulser à l’Assemblée nationale où ils pourront voter des lois favorables à l’Algérie !  » Azzouz Begag, interview dans El-Khabar, 31/10/10

                                          Autre déclaration d’Azzouz Begag en 2005 dans le magazine « Respect » :

                                          « Il faut traverser le périphérique, aller chez les indigènes là-bas, les descendants de VercingétorixIl faut casser les portes, et si elles ne veulent pas s’ouvrir, il faut y allé (sic !) aux forceps. Partout où la diversité n’existe pas, ça doit être une invasion de criquets, dans les concours de la fonction publique, dans la police Nationale. Partout de manière à ce qu’on ne puisse pas revenir en arrière. »

                                           


                                          • kéké02360 16 novembre 2010 10:45

                                            Bon face à votre conscience , tant que vous avez encore le droit de vote et si c’est dans vos valeurs ( respect des peuples , justice application du droit international , démocratie ) vous pouvez signer cette pétition ici :

                                            http://www.cyberacteurs.org/actions/presentation.php?id=192

                                            et la partager avec votre carnet d’adresse , merci pour eux smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès