Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Turquie continue de bombarder les kurdes, l’Irak interdit à (...)

La Turquie continue de bombarder les kurdes, l’Irak interdit à l’armée turque de pénétrer sur son sol

La Turquie continue de bombarder les kurdes, en Turquie, en Syrie ou en Irak. Dans une communiqué publié le 20 octobre dernier et relié par l’agence de presse progouvernementale Anadolu, l’armée turque a revendiqué le bombardement de positions des milices kurdres syriennes – les YPG – qui luttent actuellement contre l’Etat Islamique et les autres groupes djihadiste. 26 bombardement dans la région d’Alep aurait tué près de 200 membres des YPG.

Rappelons qu’au mois de septembre 2016, la Turquie a envahi une partie du territoire de la Syrie au Nord d’Alep pour interdire la jonction entre les parties Ouest et Est des territoires tenus à la frontière turco syrienne par les YPG, entre Kobane et Afrine

Le silence est total dans les rédactions parisiennes des médias du Capital ! Pourtant, les bombardement turques ont pour but d’empêcher la progression en cours des YPG – très proches du parti communiste kurde PKK – face à l’Etat Islamique. Démontrant que le régime de Erdogan – un islamiste proche des frères musulmans – n’a pas renié sa politique de soutien aux djihadistes et terroristes islamistes pour écraser les Kurdes. Le secrétaire de la commission international du PRCF, Antoine Manessis s’indigne et alerte après cette nouvelle attaques : La politique agressive et belliciste de Erdogan rend la situation au Proche Orient encore plus dangereuse avec des conséquences lourdes pour le monde y compris la France.

reportage d’une équipe de journalistes russes près de la ville d’Al Bab, accompagnant les milices kurdes YPG

attention des images peuvent choquer

Le gouvernement irakien rejette l’aide de l’armée turque pour la reprise de Mossoul

Le 22 octobre, le premier ministre irakien Haïdar al-Abadi a très sèchement repoussé la proposition turque d’intervenir militairement à Mossoul « Je sais que les Turcs veulent participer ; nous les en remercions, mais c’est quelque chose que nous, Irakiens, allons gérer nous-mêmes ».

Alors qu’Ankara cache mal ses ambitions d’une mise sous tutelle de la région pétrolifère de Mossoul – jadis sous le contrôle de l’empire ottoman – et surtout sa volonté de contrer l’émergence des kurdes sur la scène politique régionale alors que les peshmergas kurdes participent à la libération de Mossoul, Bagdad dénonce même ouvertement l’atteinte à sa souveraineté par Ankara comme en témoigne la déclaration tranchée du premier ministre irakien. : « La vérité est que nous n’avons pas estimé suffisants les propos au sujet du respect de la souveraineté irakienne […] Et nous voulons en entendre plus de la partie turque […] sur ce sujet [majeur] ».

Menaçant, le premier ministre turc Yildirim Binali a répliqué  « La Turquie ne pourra jamais rester immobile face aux massacres, à la possibilité d’un afflux de réfugiés et de combats le long de sa frontière et elle agira si nécessaire » précisant « Nous avons fait tous les préparatifs pour prendre les mesures nécessaires, parce que la promesse donnée par les États-Unis et l’Irak sur le PKK et les milices chiites qui ne prendraient pas part aux opérations ne nous satisfait pas pour l’instant »

Cette situation ultra tendue démontre une fois de plus combien les présidences Sarkozy puis Hollande ont affaibli la diplomatie française, alors que le 20 octobre dernier, le quai d’Orsay avait convoqué une réunion traitant spécifiquement de Mossoul à Paris

JBC pour www.initiative-communiste.fr

source : http://www.initiative-communiste.fr/articles/international/turquie-continue-de-bombarder-kurdes-lirak-interdit-a-larmee-turque-de-penetrer-sol/


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • fred.foyn fred.foyn 30 octobre 08:51

    Pourquoi y a t il toujours la guerre en Irak ?

    C’est pour le bon plaisir des USA et Israël (et des pays du golfe) afin de surveiller l’Iran tout proche.
    Tout le bordel actuel dans cette région n’à qu’un but..l’engagement des USA et de sa coalition pour la sécurité d’Israël..
    le bout du tunnel n’est pas pour demain... !

    • Parrhesia Parrhesia 30 octobre 11:55
      @fred.foyn

      Salut fred.foyn,

      Trrrrrrès juste !!!

      Et ce même bordel a aussi une conséquence dont il serait temps de se mettre à parler un peu :

      M. Erdogan fait parti de ces Turques qui n’ont jamais abandonné l’espoir de restaurer la grandeur de l’Empire ottoman !!!

      Et comme les docteurs « Foulamer » à l’origine de la situation actuelle s’imaginent comme toujours qu’ils ont la situation bien en main, cela va créer une saine ambiance en contre-Europe ( et particulièrement en Germanie), si madame Merkel et ses donneurs d’ordres réussissent par malheur à y arrimer la Turquie et l’Ukraine, pour ne citer que ces deux-là dans le contexte !!!

      Très bonne journée à vous !

    • baldis30 1er novembre 17:56

      @Parrhesia
       bonsoir

      Puisqu’on vous dit que les forces turques font du bon boulot, vous devez le croire selon les dispositions suivantes

      article 1 : les forces turques font du bon boulot

      article 2 : si les forces turques font du mauvais boulot c’est l’article 1 qui s’applique


    • Jeekes Jeekes 30 octobre 09:53
      Il semble que les bombardements aient cessés depuis que la Syrie menacer la Turquie de a déployer ses défenses anti-aériennes :


      • zygzornifle zygzornifle 30 octobre 11:19

        la nouvelle vague de réfugiés se profile a l’horizon .....


        ça va il y a des milliers de km de trottoirs disponibles à Paris pour mettre les tentes .....

        • Jelena Jelena 30 octobre 12:41

          La Turquie ottomane était un pays agressif.
           
          La Turquie sous le contrôle des germano-ricains était toujours un pays agressif.
           
          La Turquie à présent « dés-occidentalisée » reste invariablement un pays agressif.
           
          La Turquie, ça restera la Turquie.


          • titi 30 octobre 17:12

            @Jelena
            La Turquie sera de plus en plus agressive car elle n’a plus à faire semblant, vu que ses dirigeants ont compris qu’elle n’entrera pas dans l’UE.


          • zygzornifle zygzornifle 30 octobre 12:45

            Dire que ces cons a Bruxelles aimeraient bien qu’elle rentre dans l’UE .....


            • epicure 30 octobre 21:18

              Erdogan droite conservatrice et nationaliste, fait plus bon ménage avec les islamistes d’al qaida et de daesh plutôt qu’avec des kurdes de gauche.
              L’irak et la syrie ne sont pas dupes du jeu de la Turquie qui favorise daesh en attaquant leurs meilleurs adversaires, en plus de violer illégalement leur frontière.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès