Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Turquie peut-elle ébranler l’Europe ?

La Turquie peut-elle ébranler l’Europe ?

Loin d'être finie, la crise ne fait que s'aggraver et préparer un krach pire que les précédents. Le temps des révolutions ne fait lui-même que commencer sans doute dans cette période de grands bouleversements. Ce n'est qu'un début ! Il est impossible de savoir à l'heure actuelle quel sera le destin d'un mouvement encore informel mais si les manifestations en Turquie sont très émouvantes, c'est dans un tout autre sens que les révolutions arabes car "ceci n'est pas une révolution". C'est plutôt un souffle de liberté qui a été comparé spontanément à Mai68 plus qu'à un renversement de dictature. Il n'est pas insignifiant, en effet, que se revendique ouvertement pour la première fois une sorte de droit à l'alcool, ceci après le Mali où les djihadistes avaient fait de l'interdiction du tabac et de l'alcool un marqueur de leur pouvoir régressif.

On peut dire que cette revendication d'occidentalisation rapproche la jeunesse turque de l'Europe. Bien qu'il y ait un nationalisme assez fort, il semble bien, en effet, que ce soit aussi un mouvement pour l'Europe, dont ils se sentent exclus, et non pas contre, alors que ceux qui sont dedans en font l'origine de tous les maux...

Une bonne partie des Turcs se sentent européens depuis toujours mais ils constituent sans doute la meilleure réfutation du projet européen car on ne peut ni les intégrer à l'Europe, ni leur dénier le droit d'y adhérer. Pour la Turquie l'Europe, c'est l'accès à la modernité alors que, pour nous, la Turquie dans l'Europe réduit l'Europe à un marché commun, simple cheval de Troie de la mondialisation marchande.

Au fond, la position géographique de la Turquie, entre deux continents, montre le caractère artificiel et intenable des frontières de l'Europe comme des civilisations. Il faudrait aller jusqu'à l'Egypte pour retrouver nos racines occidentales. Cette dilution dans le nombre affaiblit les capacités d'unification politique entre économies trop disparates. Cela n'en élimine pas la nécessité, notamment pour réduire le dumping social et fiscal. Cela mènerait donc à renforcer un noyau dur avec un nombre limité de pays, sans doute. En tout cas, à mesure que la Turquie nous rejoint par sa démocratisation même et les mobilisations populaires, c'est le projet européen qui perd sa consistance, plus atteint qu'on ne croit par ce qui fait partie de l'unification numérique et d'un conflit des générations.

Parler de l'avenir de l'Europe paraîtra bien intempestif par rapport à l'actualité d'un mouvement qui mérite incontestablement un soutien enthousiaste mais dont les débouchés restent incertains. Aurons-nous droit à un été turc contaminant d'autres pays ? On ne peut s'attendre à ce qu'un tel mouvement gagne les élections mais il gagnera peut-être les esprits ? Il peut y avoir des reculs, du moins, les luttes d'émancipation ne sont pas mortes ni le refus des totalitarismes marchand, religieux ou hygiéniste. La liberté soulève encore les foules et c'est une très bonne nouvelle.


Moyenne des avis sur cet article :  3.2/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • fukara67 6 juin 2013 13:33

    Savez vous que tout ces manifestants sont hostile à l’Europe et qu’il traite Erdogan de traître parce qu’il a des relations avec l’Europe et les USA ?


    Arrêter de nous faire croire qu’il y a un problème de liberté en Turquie.

    Quand l’Europe fait de la prévention sur l’alcool, vous appludissez tous mais quand c’est la Turquie on parle d’islamisation !!

    Que des conneries 

    • alainminc alainminc 6 juin 2013 13:46

      Eux c’est eux, nous c’est nous ...

      Eux chez eux, nous chez nous !


    • Montagnais Montagnais 6 juin 2013 15:17

      Wouarfff ! .. les petits teigneux stalino-fachos tête au carré oreilles de mickey bas du fion sont de sortie ..


      Faut lire les commentaires de cet abruti usurpateur du nom du grand philosophe grec .. dont il a jamais du lire une ligne ..

      Edifiant ! « saloperie » ;; « idiot » .. « conneries » .. « inepties » .. « abruti » .. regardez ces commentaires !

      Truffés d’injures et de menaces contre tous, dont, pour l’heure, il n’a pas à payer le prix

    • OMAR 6 juin 2013 19:41

      Omar 33

      @fukara67, vous êtes mal informé : il y a bel et bien une volonté rampante de Ordogan d’islamiser à outrance la Turquie.

      La dernière décision de son gouvernement a été d’interdire le rouge-à-lèvres aux hôtesses de Turkish Airlins.
      http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/20130501trib000762717/turkish-airlines-interdit-a-ses-hotesses-de-porter-des-rouge-a-levres-trop-voyants-polemique-en-turquie.html

      Il y a aussi cette ignoble condamnation du pianiste Fazil Say, juste parce qu’il avait déclaré son athéisme.
      http://oumma.com/16504/un-pianiste-turc-condamne-a-10-mois-de-prison-injurie-
      .


    • côme gaudin 7 juin 2013 15:52

      hey les gars, je n’apprecie pas votre vocable et vos intonations, ceci est un forum d’echange et de reflexion, pour la recherche de solution aux problematiques actuelles.

       


    • Montagnais Montagnais 6 juin 2013 13:57

      Bon papier ..


      Mais « l’Europe » telle qu’on nous l’a imposée n’a pas besoin de la Turquie pour s’effondrer

      • Antoine Diederick 6 juin 2013 21:53

        à Montagnais, on va le dire comme cela smiley


      • gordon71 gordon71 6 juin 2013 15:10

        bonjour 


        c’est une contrepèterie ?

        putain vachement dur celle là

        je donne ma langue au chat....

        • Montagnais Montagnais 6 juin 2013 15:20

          Ave Gordon ! non, non, pas dur .. ça coule de source .. je pense que vous avez trouvé ..


           .. Keep klicking ..


        • gordon71 gordon71 6 juin 2013 15:21

          salut montagnard


          ton lien ...

          pas bon

        • Jonas 6 juin 2013 16:43

          A l’auteur de l’article.


          Je suis d’accord avec vous sur fait de ne pas comparer la révolte actuelle des turcs à celle des pays arabes. Ces derniers n’ont connu tout au long de leur histoire que des régimes de dictatures et même fasciste ( Saddam Hussein- Muammar Kadhafi- les deux Bachar , le soudanais Béchir etc-) ou autoritaires. Voir les différends pouvoirs après les indépendances.

          Ce n’est pas au nom de la démocratie qu’ils se sont révoltés mais contre la « HOGRA » mépris des pouvoirs à leur encontre.

          La vie d’un jeune turc ne peut être comparée à celle d’un Mohamed Bouazizi de tunisie a celle d’un pauvre fellah égyptien où celle d’un Hittite ou Harraga algérien pour ne parler que de ces pays.

          Non le jeune turc , lui ne veut pas de changement de régime , mais la chute du premier ministre islamique Erdogan , qu’il accuse de vouloir islamiser la société de + en + , Sans aucun débat au Parlement , il a inscrit une loi interdisant la vente de l’alcool à partir de 22 heures ainsi que sur un périmètre de + de 100 mètres autour des mosquées. En + des cours de la religion hebdomadaire obligatoire. Le premier ministre islamique prévoit un enseignement optionnel de la vie de Mohammed et du Coran. 
           
          Son arrogance et son autoritarisme ont fini par exaspéré même ses partisans

          Erdogan recommande aux femmes d’avoir « aux moins trois enfants » ( pour qu’elles restent à la maison et dépendent de leur cher mari) de la suppression de la pilule du lendemain et un accès à l’avortement très , très difficile.

          La Turquie n’a jamais été un pays laïc au sens occidental, pour la simple raison que depuis la suppression du califat c’est l’Etat qui prend en charge la religion. La présidence des affaires religieuses ( DYANET) fondée en 1924 dépend du Premier ministre et s’occupe des informations relatives à la croyance, aux rituels et principes moraux de l’islam. ( Alors que la laïcité chez nous c’est la séparation des trois pouvoirs , exécutif- législatif et juridique.) . C’est la DYANET qui prépare les prêches de la grande prière du Vendredi et les remet à toutes les mosquées du pays etc. 

          La Turquie est située en Asie à 97% et seulement 3% en Europe. 

          En Plus si vous prenez une mappemonde la Turquie a une frontière avec :
          - La Grèce
          -La Bulgarie
          -La Georgie
          -L’Arménie
          -L’Azerbaïdjan
          -L’Iran
          -l’Irak
          -La Syrie.

          Bref la Turquie n’a pas sa place dans l’Union, sa croissance actuelle est réelle mais , elle n’est que sur le chemin du rattrapage de l’Union dont elle dépend à + de 70% sur le plan commercial.

          De plus la Turquie n’est même pas capable de respecter les critères de Copenhague à travers , celle des minorités religieuses ( voir la persécution des Alévis) et celui d’occuper par la force une partie d’un pays qui appartient à l’Union Chypre nord.

          Extraordinaire ! Le premier ministre islamiste turc Erdogan après avoir fustigé les Israéliens pour avoir érigé une barrière de sécurité , veut a son tour construire une le séparant de la Syrie comme l’Arabie saoudite, avec l’Irak et Oman,,Koweït et Irak etc 

          Je rappelle que ce pays qui veut faire partie de l’Union ,dans un sondage de tolérance religieuse : Pour 59% des Turcs les non-musulmans devraient avoir interdiction de tenir des réunions publiques pour discuter de leurs idées. Vive la laïcité turque !

          En réalité , cher auteur, le premier ministre islamiste Erdogan s’est servi de l’adhésion à l’Union pour se débarrasser de l’armée et faire quelques réformes pour mieux islamiser la société.



          • Antoine Diederick 6 juin 2013 17:22

            à Jonas, voilà ce qui s’appelle remettre les pendules à l’heure.


          • CASS. CASS. 12 juin 2013 01:40

            erdogan pro sunnisme wahhabisé( wahhabisme issu d’ arabo saoud et d’english) et ses dérivés salafisme takfirisme.. et talmudo juifo turcs et donc pro sionisme. des turcs veulent conserver des sites verts des arbres etc. je suis d’accord avec eux, vous avez vu la gueule que ça a dubay par ex, oui je les comprend. noté que khadafi était un ami de Mandela , la plaie de la Lybie et des lybiens fut le roi Idriss et non khadafi bien au contraire.le pére Bachar ok avec vous, mais pas ok avec vous en ce qui concerne son fils lequel défend la souveraineté de la Syrie laïque socialisante, contre une agression impérialo colonialiste immonde criminelle et destructrice,quand à saddam il fut un pion utilisé qui c’est très très lourdement trompé d’ennemis.


          • OMAR 6 juin 2013 20:08

            Omar 33

            @Jonas,
             C’est l’Europe (surtout la France et l’Allemagne) qui ne veut pas de la Turquie au sein de l’U.E, et non pas à causes de vos argutis...
            Car à chaque fois, sa candidature fait l’objet d’un traitement discriminatoire et de nouvelles conditions sont perpétuellement inventées (Chypre, PKK, minorités, etc...).

            Actuellement 35 dossiers sont en cours de négociation, ce qui amenera le processus à durer au moins jusqu’en...... 2021.
            http://fr.wikipedia.org/wiki/Proc%C3%A9dure_d%27adh%C3%A9sion_de_la_Turquie_%C3%A0_l%27Union_europ%C3%A9enne
            En fait, la véritable raison est que la Turquie est majoritairement musulmane...

            Le même cas de figurte est constaté pour l’Albanie, même si les albanais sont l’une des nations les moins croyantes dans le monde.

            Et à un degré moindre, la Bosnie à qui pourtant, des serbes et des croates lui ont été greffés...


            • Antoine Diederick 6 juin 2013 21:47

              a Omar,

              Erdogan dit :« Europe = club chrétien », comment vous nommez cela, provoc ou amitiés ?

              A bien réfléchir, le Maghreb a plus vocation à entrer dans l’Europe que la Turquie.

              A moins que nous voulions comme chrétiens mettre fin au schisme et reconstruire le patriarcat de Constantinople avec Rome smiley


            • Antoine Diederick 6 juin 2013 21:49

              François le premier avait alliance avec les Ottomans pour contrer le Saint Empire Germanique...


            • Antoine Diederick 6 juin 2013 21:51

              ah Chypre, cela fait un bail.....pas nouveau....


            • Jonas 7 juin 2013 09:02

              @Omar,



               1) « Les minarets seront nos baïonnettes, les coupoles nos casques , les mosquées seront nos casernes et les croyants nos soldats ». C’est en 1996 que l’ancien maire d’Istanbul Erdogan avait déclamé ces vers d’un poète turc nationaliste Ziya Gölkalp. Cette citation lui a valu de la prison déjà.

              2) Dans une de ses visites en Allemagne le Premier ministre islamiste Erdogan avait déclaré « Tous les Turcs qui changent de nationalité sont des traitres à leur ancienne patrie »

              3) les « Alévis » sont des musulmans d’une branche de l’islam du chiisme et pourtant le musulman Premier ministre turc Erdogan les persécute , les emprisonne et leur interdit de pratiquer leur foi. Cette minorité musulmane de 12 à 15 millions subi les pires exactions par la majorité sunnites

              « Le gouvernement est un parti sunnite religieux qui ne nous aime pas. Nous ne voulons pas de leurs cours de religion et nous ne nous voulons pas prier dans leurs mosquées . Nous voulons NOTRE CULTURE. » souligne un responsable Alévis.

              Le premier ministre islamiste Erdogan témoigne de son amour des « musulmans » qui résident dans son propre pays les « Alévis » en donnant le nom du dernier pont construit sur le Bosphore Selim 1er, sultan qui avait voulu éradiquer et en finir avec la secte musulmane libérale des « Alévis ».( Amour entre frères musulmans)

              Sans parler comme Boutéflika l’algérien avec sa grande mosquée à Alger, Erdogan veut lui aussi construire la plus plus grande mosquée du monde dont la masse et les minarets domineraient l’immense métropole qui fut jadis Byzance et naguère Constantinople.

              Omar , que les musulmans s’entendent entre eux d’abord , au lieu d’accuser les Occidentaux, les Américains et les Israéliens d’être contre les musulmans.

              Syrie-Somalie-Soudan-Libye-Tunisie-Algérie-Irak- Egypte-Tunisie-Mali- Arabie saoudite-Yémen- Bahreïn-Emirats du Golfe- Pakistan-Turquie-Afghanistan- Iran etc.

              Omar , ne chercher des boucs émissaires. Regardez la réalité en face . Pays arabes par pays arabe et pays musulmans par pays musulmans..

              Non, l’Union européenne n’a pas besoin d’un pays qui revoile les femmes et dévoile les idées obscurantistes du temps du Califat. 

              Que la Turquie crée un marché avec les 57 pays de l’Organisation de la coopération islamique ( OCI ) dont elle fait partie. ( 22 pays arabes et 35 musulmans)






            • soi même 6 juin 2013 20:33

              Je ne connais rien à la Turquie, par contre, ce qui l m’a toujours parue étrange comment des officiels Etanusiens se sont insinuer nous imposez pour intégré ce pays à l’UE,
              Ce qui se passe en Turquie est intéresant quand ont sait leur implication indirect dans le conflit avec la Syrie.
              Et que nous assistions à la réponse civile contre cette guerre ?


              • CASS. CASS. 12 juin 2013 02:17

                « quand ont sait leur implication indirect dans le conflit avec la Syrie ». non pas indirecte mais directe, erdogan PION très amis avec les wahhabites salafistes takfiristes( arabo saoud, qatar....) fournisseurs et engraisseurs de terroristes associés aux mercenaires escadrons de la mort, etc. d’ us shrael et cie. Quand j’en vois un ici qui parle de chrétiens des ricains du ishrael et cette ue franchement ; leurs amis associés donc, ont ravagés tout un village syrien a majorité chrétiens et massacrés hommes femmes enfants chrétiens par ex.. Des turques sont contre cette agression et carnages « impérialo colonialiste » contre la Syrie et les syriens et bien c’est une excellente chose, qu’ils soient attachés à la préservation de leurs coins de nature , arbres etc , c’est aussi une excellente chose.


              • baldis30 6 juin 2013 22:26

                Pour l’instant l’armée turque n’a pas bougé ! or elle est dans la continuité d’Ataturk, ce qu’Erdogan veut peu à peu éliminer ... . 

                Vis-à-vis de l’Europe elle est en bascule comme le soulignent bien des interventions. Et de plus elle possède une jeunesse qui s’est occidentalisée au moins autant que la jeunesse tunisienne. De l’autre côté il y a les bases U.S.- et rien que cette évocation en dit long- , et le soutien des régimes du golfe à l’islam radical . Cela fait beaucoup de poudrières potentielles .

                Cela aura-t-il des répercussions en Europe ? A travers l’immigration turque en Allemagne, peut-être., mais aussi en senn inverse par les immigrés turcs vers le pays d’origine ( ce que l’on voit aussi dans des mays du maghreb avec l’influence latine). 
                On peut s’attendre dans le cas turc comme dans d’autres cas en l’Afrique du Nord à des effets inattendus de dominos avec les pays voisins, et sous l’influence des immigrés d’un côté et des régimes du golfe et des U.S.A. de l’autre . Sans oublier israël qui entretient quelques liens avec la Turquie .

                En fait il y a quatre visions de société : trois en Europe, anglo-saxonne, slave et latine et une sur l’autre bord de la Méditerranée , islamique. A la frontière terrestre - bien plus perméable que la frontière maritime - l’influence est dans la nature des choses, pour un bien ou pour un mal .... c’est un autre problème




                • Antoine Diederick 6 juin 2013 22:38

                  En tout cas suivre les évènements turques, cela a de l’importance. Il semble que le cadre bien façonné de la politique européenne et nord-américaine pourrait être désavoué ou fissuré.

                  Monsieur Zin est un optimiste . Le copié/collé mai 68 et les émeutes des stambouliotes ne me semble pas pertinent.


                  • Frabri 6 juin 2013 23:09

                    L’ Europe est plus ébranlée par la « multicrise » financière, économique, sociale, politique, écologique, que par la Turquie


                    • Aslan 7 juin 2013 12:15

                      Bonjour à tous,

                      Une précision pour les lecteurs turcoscéptiques. Si RTE venait à cesser les pseudos négociations d’ adhésion à l’ UE, il recueillerait allégrement 80 % de suffrage aux prochaines législatives. Ou du moins son parti car lui en bon dictateur islamiste qu’il est, à déclaré ,il y a belle lurette de celà, qu’il ne briguerait pas de nouveau mandat de PM.

                      Pour ceux qui parlent des manifestations actuelles, je tiens à vous dire que tout ce qui est marqué dans la presse que vous lisez est faux.
                      Je n’ai pas besoin de savoir quelle est votre quotidien préféré, vu qu’ils vous désinforment tous.

                      Les maniféstations actuelles sont accompagnées de revendications loufoques. Et dans tout les cas, les revendications genre «  Erdogan démission » se passent dans les urnes et pas dans la rue.
                      Les prochaines élections valant test pour l’ AKP auront lieu l’année prochaine. J’ invite donc tous les Turcs à exprimer leur choix politique dans les urnes comme toute personne vivant dans un pays démocratique.
                      Les prochaines législatives auront lieu en 2015. Eh oui . En Turquie, c’est tout les 4 ans . Une vrai démocratie quoi .... !!

                      A bientôt...


                      • victoria victoria 16 juin 2013 09:17

                        Le lion Aslan est assoupi...

                        Vous ne connaissez plus votre pays. 

                      • edouard 7 juin 2013 12:49

                        Erdogan c’est un fou de la tête !
                        Il a cru Obama qui lui a promis son entrée dans l’UE( eh oui ce sont les ricains qui décident) et qu’il pourrait « annexer » toutes les parties utiles de la Syrie, après l’intervention au sol de la Turquie et la chute de Bachar Al Assad.
                        Ce qui aurait fait de lui un sultan plus un calife à la tête d’un nouvel empire ottoman.
                        Manque de bol les Syriens aidés des Russes , des Iraniens, du Hezbollah et de quelques autres sont en train de foutre la patée aux sicaires de l’Empire et la défaite frappe à la porte de Recep...c’est la cata !
                        Le choc en retour en Turquie est immense : Alévis, Kurdes, arméniens, la classe moyenne sacrifiée, les intellos artistes, les officiers kemalistes...s’engagent donc dans une véritable Révolution. Les seules certitudes sont qu’elle ira au bout et qu’Erdogan dégagera.


                        • CASS. CASS. 12 juin 2013 02:44

                          d’accord avec vous edouard, (eh oui ce sont les ricains qui décident) et vous savez qui sont ceux qui décident pour tous les ricains entre autres, n’est -ce pas.


                          • Cem38 Cem38 5 novembre 2013 12:03

                            « Loin d’être finie, la crise ne fait que s’aggraver et préparer un krach pire que les précédents. »


                            Un krach alors ? Merde alors je suis aveugle car je ne l’ai pas vu... Erdogan est toujours la et il a encore la cote :)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès