Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le 17 mai 2013 : journée internationale de solidarité avec le (...)

Le 17 mai 2013 : journée internationale de solidarité avec le Tibet

Le 17 mai marque le jour de la disparition en 1995 du 11ème Panchen-lama, Gendhun Choekyi Nyima, alors âgé de 6 ans, avec ses parents. Quelques jours plus tôt, le 14 mai, il venait d’être reconnu comme réincarnation du précédent Panchen-lama par le 14éme Dalaï-lama. Malgré les demandes du Comité des droits de l’enfant de l’ONU et de personnalités pour le rencontrer et connaître sa situation, le gouvernement chinois a systématiquement refusé tout contact avec lui ou sa famille. À ce jour, leur bien-être et leur lieu de résidence n'ont pas été confirmées. Pour les Tibétains, le cas de cet enfant symbolise la situation au Tibet et celle de nombreux autres Tibétains courageux encore emprisonnés et privés de leurs droits fondamentaux. C’est pourquoi l'Administration Centrale Tibétaine en exil appelle à une Journée internationale de solidarité avec le Tibet le 17 mai 2013. A Paris, se tiendra une veillée de Solidarité avec le Tibet qui débutera à 17h00 devant l’ambassade de Chine.

Dans les suites des manifestations de 2008 au Tibet, la situation s’est profondément détériorée. Au moins 200 Tibétains furent tués, et 5 000 emprisonnés, et un climat de terreur s’est développé. Cela explique que depuis 2009, au moins 117 Tibétains se sont immolés par le feu, lançant des appels à la liberté et au retour d’exil du Dalaï-lama. Des milliers de Tibétains ont pris part ces dernières années à des manifestations pacifiques, dont beaucoup ont été violemment réprimées par les forces armées chinoises, causant la mort et l’arrestation de plusieurs manifestants.

Le gouvernement chinois ne donne que peu d’information sur la situation au Tibet, à l’image du 11ème Panchen-lama qui vient d’avoir 24 ans le 25 avril dernier. Bien qu’il ait été décrit par des organisations des droits humains comme le plus jeune prisonnier politique du monde, rien n’a filtré sur sa situation depuis maintenant 18 ans. On sait seulement que le gouvernement chinois l’a arrêté, et a nommé un autre enfant à sa place. Qui aurait pu croire qu’un gouvernement communiste s’arrogerait une légitimité dans la reconnaissance d’une réincarnation… choisissant de mettre en détention l’enfant reconnu par le Dalaï-lama, officiellement pour sa sécurité. Entendez : pour qu’il ne parte pas en exil, à l’instar de milliers de Tibétains qui chaque année, traverse l’Himalaya au péril de leurs vies. 

Si, du côté de la Chine, on ressent une forme de raidissement de sa position, on perçoit une évolution civile et politique significative chez les Tibétains en exil. Ainsi, un Parlement a été mis en place en 1960. Suivant sa volonté exprimée de longue date, le Dalaï-lama a démissionné de son rôle politique de chef du gouvernement tibétain en exil en 2011, au profit d’un premier ministre laïc élu de la diaspora tibétaine, le Dr Lobsang Sangay. Poursuivant un objectif politique clairement affiché, l’Administration tibétaine en exil et le premier ministre actuel demandent avec constance à renouer le dialogue avec le gouvernement chinois. Force est de constater que la Chine ne répond pas à cette demande. Les Tibétains en exil ont donc besoin de soutien pour que le dialogue s’instaure. Un enfant emprisonné le 17 mai nous le rappelle. 


Moyenne des avis sur cet article :  2.19/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 16 mai 2013 11:27

    Une solution pour le retour du Dalaï Lama au Tibet serait que cette région de culture tibétaine soit clairement laïque au sens politique, tel qu’on le comprend en France, et que la religion bouddhiste soit confinée dans la sphère privée. Soutenir et prôner un retour du Dalaï Lama en tant que chef spirituel et politique, et donc le retour à une théocratie, est totalement absurde. L’on peut être contre le régime chinois, sans vouloir le retour d’une dictature religieuse !

    Le principal financier du mouvement tibétain est le gouvernement des Etats-Unis, aujourd’hui les versements sont plus discrets, à travers diverses organisations de couverture. Les USA considèrent la Chine comme leur principal ennemi, ils encouragent donc les séparatismes ainsi que toutes sortes d’oppositions, et ils soutiennent par des campagnes médiatiques toutes actions pro-tibétaines.

    Donc je suis sceptique sur le TIBET, PARADIS OUBLIE
    mais ne vous meprenez pas sur mes dires et ATTENTION AUX AMALGAMES


    • Tibet Libre Tibet Libre 16 mai 2013 14:00

      Visiblement, vous ne connaissez pas la question du Tibet. Le Dalaï-lama prône la séparation de l’église et de l’État. Il a mis en place un système démocratique en exil, et a démissionné de son rôle politique, preuve si besoin en était, de sa sincérité. Concernant les soutiens financiers des Tibétains en exil, ils proviennent surtout de personnes privées, et d’associations solidaires. Sans oublier l’Inde, terre d’accueil principal de près de 150 000 Tibétains en exil.


    • Yvance77 16 mai 2013 17:11

      @Tibet Libre

      Au lieu de vous occuper de ce qui est loin, pourquoi ne pas balayer ici. Et de demander à ce que l’Alsace-Lorraine redevienne germanique par exemple.

      Et oui le Tibet est depuis bien plus longtemps dans le giron de la Chine, que ne l’est la région française que je cite.

      Et le sort réservé aux femmes tibétaines vous pouvez en parler histoire de rire ?


    • Tibet Libre Tibet Libre 16 mai 2013 18:22

      Pour vous répondre sur les femmes tibétaines, il faut distinguer la situation au Tibet et celle en exil. Concernant les femmes tibétaines, au Tibet, certaines ont fait état d’une politique de stérilisation et d’avortement forcée (jusqu’au 9ème mois de grossesse). Rien de tel en exil.
      Je ne connais pas un seul dirigeant politique tibétain au Tibet qui soit une femme. En exil, il en existe de nombreuses.


    • CASS. CASS. 16 mai 2013 22:03

      Attention aux amalgames lesqu’els ceux de la terre promise ou plutôt de la planéte promise ; Bien plus que de quoi être sceptique effectivement.


    • TashiDelek TashiDelek 26 mars 2014 11:17

      je constate que les documentaires de propagande ont bien fonctionné. Bravo pour ça les Chinois !


    • viva 16 mai 2013 11:37

      La journée du Tibet Chinois voilà qui serait plus réaliste. L’eau indispensable à la Chine vient du Tibet, il est donc impossible que ce pays lache cette province, aucune Nation n’accepterait de se rendre dépendant d’une théocratie non démocratique.


      • louphi 16 mai 2013 13:10

        Tibet Libre

        « Le 17 mai 2013 : journée internationale de solidarité avec le Tibet »

        Pourquoi pas la Corse libre, la Bretagne libre, l’Occitanie libre, la Wallonie libre, la Flandre libre, le pays basque libre, etc. ? Votre solidarité est bien sélective pour être vraiment une sincère solidarité !



        • asap 16 mai 2013 13:17

          Article illustré d’une jolie photo d’un petit nenfant tibétain. Comme c’est touchant.

          J’espère que la Chine ne lâchera rien face à ces abrutis.

          • Tibet Libre Tibet Libre 16 mai 2013 14:02

            Cette photo est la seule qui soit connue de cet enfant.


          • Michel Maugis Michel Maugis 16 mai 2013 14:35


            Et faire d’ un enfant un dieu, est ce reconnaitre son droit de l’ enfant ?

            C’ est un crime des plus odieux que l’auteur revendique.

            Le premier crime contre l’ enfance est de décider qu’un enfant particulier est un dieu !!!

            Ce Tibet Libre est une organisation criminelle qui milite pour le soutien du plus grand terroriste de toute l’ histoire de l’ humanité. LES USA !!!

            Ceux qui s’ immolent au Tibet ne sont pas des tibétains mais des « moines » partisans de l’ esclavage.




            • Tibet Libre Tibet Libre 16 mai 2013 18:09

              Que de désinformations. Le Panchen-lama n’est pas un dieu, mais une lignée de réincarnation. Mais que dites vous du gouvernement chinois qui arrête le Panchen-lama du Dalaï-lama puis en nomme un autre à la place ? Curieusement, cela vous le dénoncez pas.


            • Michel Maugis Michel Maugis 16 mai 2013 21:00

              Vous ne respectez pas les enfants.


              Cet enfant n’ a jamais demandé à être un « pancha lama » ou autre connerie obscurantiste de merde.
              Votre but est de nuire à la Chine et de participer à la stratégie impérialiste criminelle des USA.



            • CASS. CASS. 16 mai 2013 22:11

              tout juste Michel Maugis


            • flesh flesh 17 mai 2013 01:02

              @ Michel


              mais en même temps - je dévie le sujet - quand cette Chine sera la plus puissante, elle ne fera pas plus de cadeaux aux autres que les US. Ils sont humains les chinois non ?

            • Michel Maugis Michel Maugis 17 mai 2013 18:30

              @flesh


              Votre commentaire est totalement stupide.

              Vous avez le droit de penser être un CRIMINEL parce que vous seriez humain.

              Mais je vous interdit de penser que je serais aussi criminel parce que je suis humain.


              Les criminels ça se dénonce, et le jour ou la Chine aurait une politique criminelle `l’ égard des autres peuples parce qu’ elle serait alors puissante, les communistes, les vrais pas les crapules du P« c »F du genre de la crapule traitre Ralite, ex ministre, alors ces communistes là dénonceront aussi la Chine.


              Votre commentaire ne peut que servir d’ excuse aux criminels du genre de Hollande et Sarkonazi. C’est un appel au crime.


              Quelle honte, ce genre de procès d’ intention


              Pour votre gouverne, la Chine est avant tout marxiste c’est à dire que que pour elle l’ HUMAIN se construit et n’est pas un dogme qui serait criminelle par nature.


            • m.anuel 11 juin 2013 16:44

              Difficile de dire autant de bêtises en si peu de mots. 


              Enfant dieu : c’est plutôt nous occidentaux qui avons fait de nos enfants des dieux.

              Dans la culture tibétaine, c’était une chance inespérée pour l’enfant et sa famille que d’être désigné réincarnation d’un maître : éducation de haut niveau, prise en charge financière de l’enfant et de sa famille (car celle-ci l’accompagnait dans son nouveau lieu de résidence) et assurance d’avoir une situation pour le restant de ses jours. On peut le critiquer, mais on est loin du crime contre l’enfance !!!

              Le rôle des USA est clairement établi : aide à la résistance tibétaine de 1957 à 1971, puis fin de tout soutien après cette date. Alors arrêtez d’asséner des stupidités pareilles.

              Quant aux immolations, êtes-vous aveugle au point de ne pas y voir la dernière forme du désespoir ?!

              L’esclave, c’est vous, de vos préjugés et votre animosité.

            • m.anuel 11 juin 2013 16:49

              Monsieur Maugis, par son vocabulaire, révèle sa finesse d’esprit et démontre sa capacité à analyser une situation complexe, sans compter sa faculté innée à tolérer des avis contraires au sien.


            • leypanou 16 mai 2013 15:36

              Reconnu comme réincarnation ? Vous êtes sûr qu’il n’y a pas une petite erreur de calcul comme pour les nombreuses fins du monde ? A propos, les Tibétains se réincarnent aussi en des chats ou des rats ou non ?


              • viva 16 mai 2013 16:06

                Il faudrait aussi évoquer le sort des enfants dans les monastères tibétains.


                Bien que certaines pratiques sexuelles soient connus, que des victimes soient parvenus à en parler, il existe un silence sur le thème des abus sexuels qui est surprenant .....

                La relation à l’argent est pas mal non plus, là aussi les témoignages sont nombreux ....

                Donc le Tibet libre, n’est pas pour demain et en plus il n’apparait pas comme souhaitable.

                Toutes velléïtés d ’indépendance trop marquées déboucheraient sur un conflit armée avec la Chine qui ne peut se priver d’une si importante partie de son territoire. 

                • Abdu Abdu 16 mai 2013 16:20

                  Bonjour,

                  je suis à la fois surpris et inquiet : c’est la première fois que le vois une telle unanimité contre le lamaïsme. En général, c’est l’impérialisme chinois qui en prend pour son grade, ce qui se comprend aussi puisque, détenant le pouvoir, leur responsabilité est effectivement prépondérante.

                  Ce qui est dommage dans cette histoire, c’est que les adeptes du Lamaïsme Tibétain sont pris entre le marteau de Pékin et l’enclume de Dharamsala.

                  Par solidarité avec les Tibétains, on pourrait implorer le Dalaï Lama de retourner à Lhassa en tant que moine après avoir fait vœux de silence et dissout ce pseudo gouvernement en exile dont l’existence même constitue une revendication territoriale.
                  Ce serait un bien léger sacrifice au regard de ces pauvres moines fanatisés au point de s’immoler par le feu.


                  • viva 16 mai 2013 16:35

                     Parlons aussi de l’état Laïc qu’invoque l’auteur, qui est soit ignorant soit menteur.

                    Dans la constitution tibétaine du futur Tibet dans sa traduction du 26 février 1992, signée par le Dalaï Lama. 
                    Les lignes introductives  disent : 
                    « Under Tibet’s King and Dalaï Lama, we had a political system that was firmly rooted in our spiritual values (inséparabilité du politique et du religieux réincarné en tant que source de l’organisation sociale conformément aux codes juridiques royaux du XVIIème siècle). »As a result, peace and happiness prevailed in Tibet« ... 
                    Le principe constitutionnel consacrant le système économique du futur Tibet libéré dira : »Avoiding the two extremes of capitalism and socialism, Tibet will formulate a special economic system to suit its own needs. The taxation system of Tibet will be based on income criteria". 

                    Le moins que l’on puisse dire c’est que le projet économique n’est pas clair, vu les pratiques des familles puissantes dans le passé et encore maintenant, il ne faut pas trop ce faire d’illusion, l’objectif c’est de se remplir les poches. Les familles exilés extraordinairement riches percoivent encore des sommes considérables des tibétains pauvres...

                    Le passif des élites tibétaines est particulièrement lourd en terme d’atrocité et de vénalité.


                    • Tibet Libre Tibet Libre 16 mai 2013 18:16

                      Si l’on veut résumer l’ensemble de vos propos, on pourrait reprendre le mot de Voltaire : « Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose. » Je vous invite à lire la réponse de Jean-Paul Ribes à Jean-Luc Mélenchon, il y a un lien qui ne devrait pas vous échapper :
                      www.tibet-info.net/www/Derapage-en-direct.html


                    • viva 16 mai 2013 21:11

                      Je peux aller regarder écouter qui vous voulez, mais il n’en reste pas moins que les faits historiques sont là. 

                      Les exilés Tibétains sont connus, leurs noms, leurs revendications et leurs actes nous sommes bien loin d’un problème religieux, ni même d’un problème politique, il s’agit d’individus qui veulent retrouver leurs privilèges. 

                      Pourquoi défendrions nous ces personnes
                      De plus personne n’ a intérêt à ce que la chine soit destabilisée, par la perte d’une grande partie du territoire, les Chinois ne le tolèreront pas et entreront en guerre si cela produit.

                      Donc l’affaire est clause.

                      Il est détestable que des moines manipulés par leur hiérarchie religieuse soit poussés à ce sacrifier. Ce sont des personnes qui sont endoctriné et sius l’emprise de gourous depuis leur plus tendre enfance.

                      Ces féodaux qui veulent revenir prendre le pouvoir sur un pays, déposséder les paysans pauvres pour récupérer leurs anciennes possessionss (une des principames evendication des exilés).
                      Cette noblesse veut retrouver son ascendance sur ce peuple en utilisant la religion.

                      C’est insoutenable et il convient au contraire de dénoncer cela.

                    • Tibet Libre Tibet Libre 17 mai 2013 20:14

                      Votre vocabulaire est celui de la propagande. Vous avez tord à peu près sur tout.
                      Je dis bien, les Tibétains en exil demande à dialoguer avec le gouvernement chinois sur la question de l’autonomie réélle du Tibet, et non sur l’indépendance, ou je ne sais quelle déstabilisation qui réside surtout dans vos paroles.


                    • m.anuel 11 juin 2013 16:56

                      Dommage que vous soyez resté coincé à l’année 1992. Le système politque de l’administration tibétaine en exil n’a cessé d’évoluer et d’aller vers toujours plus de démocratie, essentiellement sous l’impulsion du Dalaï Lama.


                      Vous trouverez de façon extrêmement détaillé des informations dans ce livre, mais je doute que ceci vous intéresse vraiment :


                    • paul 16 mai 2013 16:40

                      Il ne manque plus qu’un article réclamant les droits de l’homme en Chine, comme les donneurs de leçons occidentaux aiment le faire ....


                      • m.anuel 11 juin 2013 16:53

                        C’est vrai, ce serait quand même dommage de souhaiter que les droits de l’homme soient respectés en Chine. C’est une notion purement occidentale et la justice chinoise est une des plus efficaces au monde. Nous devrions en prendre exemple pour éviter les procès publics qui font perdre un temps fou.


                      • hopeless 16 mai 2013 22:24
                        Ce qu’ont fait les chinois au Tibet est une catastrophe pour le devenir spirituel de l’humanité, honte à eux !

                        Ceci dit il y a un autre problème, terriblement préoccupant, qui se superpose à celui de la résistance au gouvernement chinois, c’est celui de l’impérialisme US. On commence à bien comprendre les méthodes de la CIA et de leurs complices, elles sont basées sur le soutien actif de tous les mouvements en opposition avec les gouvernements en place. Il est donc plus que probable que les mouvements de contestation légitime et pacifique des moines et de la population, sont appuyés, voir contrôlés, par des éléments étrangers intéressés uniquement par un désordre maximum, et avec le plus de violence possible.

                        La résistance des tibétains au génocide chinois est légitime, mais ils doivent donc être prévenus que des provocateurs pro-occidentaux, donc anti-chinois, sont actuellement à la manœuvre parmi eux, et qu’ils sont terriblement efficaces.

                        • maxime vivas maxime vivas 17 mai 2013 08:31

                          Pardon pour la pub, mais je vous invite à lire mon livre « Dalaï lama. pas si zen » (éditions Max Milo, 2011) où apparaissent le Tibet de l’époque et le dalaï lama d’aujourd’hui.

                          Pour faire court : l’horreur et l’imposture.
                          Il n’est pas nécessaire d’être « pro-chinois » pour être contre les dalaï lama.


                          • hopeless 17 mai 2013 11:47

                            Ne vous excusez-pas pour votre intervention, elle est la bienvenue, dans la mesure où elle permet d’illustrer parfaitement l’opération en cours, de diabolisation des religions


                            Un gouvernement mondial unique à terme, sous contrôle de la mafia financière US, ne peut s’embarrasser d’avoir à contrôler plusieurs religions, sachant qu’il n’aura que peu de prise sur ces populations qui ne reconnaissent prioritairement que leur Dieu ou des humains spirituellement accomplis dans le cas du bouddhisme. Donc en cible mondiale, une seule religion sera reconnue, celle qui se trouve déjà en partie sous le contrôle des judeo-terroristes.

                          • Abdu Abdu 18 mai 2013 10:43

                            Diabolisation des religions...
                            Elles s’en chargent bien toutes seules hélas.

                            C’est pénible de toujours considérer le problème du Tibet toujours sous l’angle religieux, et l’angle d’une seule religion d’ailleurs.
                            Dans sa nature même, et ça transparaît jusque dans les vidéos les plus « autonomistes », l’opposition est entretenue par la foi lamaïste.

                            On est vraiment dans la collusion temporel/intemporel. Et rien de neuf : la pieuse piétaille trinque quand le haut du pavé se la pète phylo/droits de l’homme. Les français ont trouvé leur grand maître en distribution de leçons et lavage de mains.


                          • m.anuel 5 juin 2013 13:37

                            Puisque Monsieur Vivas passe par là, j’en fais autant. Son livre est une compilation des poncifs et ragots concernant le Dalaï Lama, dont la plupart peuvent être trouvées aisément sur le net sans trop d’effort, ou comment recycler à bon compte les mêmes rengaines pour dire du mal et éventuelle faire parler de soi.


                            Je citerai pour y répondre Anne-Sophie Bentz, Docteur en relations internationales : « c’est le Dalaï-Lama qui a initié la démocratisation de la société tibétaine de l’exil et qui continue d’imposer aux Tibétains des réformes politiques. Il a notamment forcé les Tibétains à accepter dans la Constitution pour le Tibet une clause prévoyant la destitution du chef d’État, en l’occurrence, de lui-même, par le Parlement, en cas d’incompétence (article 36). C’est également lui qui a insisté pour que le Premier ministre soit élu directement par les Tibétains. Et il est bien précisé dans la préface de la Charte des Tibétains en exil que c’est le Dalaï-Lama qui a guidé son peuple vers la démocratie, même s’il était censé passer un jour le relais ».

                            Pour faire court : la vision de Vivas part de ce qui n’existe plus pour ternir l’image du Dalaï Lama. Elle est aussi celle d’un auteur qui ne connaît rien du sujet qu’il traite et qui souhaite surtout nous faire partager son point de vue borné.

                            Encore plus court sur le livre de Vivas : horreur et imposture.

                            Il n’est pas nécessaire d’être anti-chinois quand on se passionne pour le Tibet (qui historiquement ont toujours été, jusque 1959, des territoires et des cultures indépendantes l’une de l’autre).

                          • gege061 gege061 17 mai 2013 11:13

                            Histoire simplifiée et raccourcie du Tibet

                            pour aller plus loin Source : http://www.lhassa.org/histoire-du-tibet/histoire.php

                            L’histoire du Tibet débute en 127 av.J-C. Vers 670 les tibétains repoussent, déjà, les chinois de l’Asie centrale, puis ils envahissent le Yunnan et le Sichuan 

                            En 730 est conclu un traité entre la Chine et le Tibet, ce qui n’empêche pas les tibétains de s’emparer en 763 de la capitale chinoise de la dynastie des Tang, dont ils se retirent après l’avoir pillée.C’est 1642 que le 5e Dalaï Lama est déclaré « chef temporel du Tibet », par l’empereur mongol Güshi Khan.Les Dalaï Lama gouverneront le Tibet jusqu’en 1949, parfois en tant que chef d’État, parfois en tant que vassal de l’Empereur de Chine puisque les chinois interviennent au Tibet en 1720 et y établissent leur domination. C’est en En 1913, le 13e Dalaï Lama, Thubten Gyatso, proclame l’indépendance du Tibet

                            Aujourd’hui, on le voit dans les commentaires le Dalaï Lama est un chef de parti en exil. Alors de quoi parle t’on lorsqu’on parle du Tibet d’un problème politique ou religieux.

                            Je ne prend pas parti, je m’interroge

                            http://papyencolere.over-blog.com/


                            • Islamo Confucianiste 28 juin 2013 01:46

                              Le Dalaï Lama c’ est le Ben Laden chinois. A quand une frappe chirurgicale sur daharamsala à l’ aide de drone ? Ils n’ ont qu à imiter la démocratie amériacine et israelienne au Pakistan, en Afghanistan, au Yemen, au Liban et à Gaza. A quand un blocus au tibet comme à Gaza.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès