Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le 77ème anniversaire du Dalaï lama rappelle l’urgence de la question (...)

Le 77ème anniversaire du Dalaï lama rappelle l’urgence de la question tibétaine

Le 6 juillet marque le 77ème anniversaire du Dalaï lama à Dharamsala en Inde du nord. Si l'évènement est y fêté en présence du Premier ministre, il n'en va pas de même au Népal où la police à interdit l’entrée de l'école où l'anniversaire devait être célébré. Quand au Tibet, il est fermé aux touristes étrangers pour l’occasion. Des célébrations sont prévues dans le monde, et notamment à Paris le dimanche 8 juillet à la pagode du Bois de Vincennes où plusieurs conférences seront données.

Depuis les manifestations de 2008 et la répression qui suivie, le Tibet est sous très forte tension, en particulier dans les monastères où campagnes de rééducation et expulsion des moines se succèdent. En un an, près de 40 Tibétains et Tibétaines, en majorité des moines et des nonnes, se sont immolés.

En raison de la situation préoccupante à l'intérieur du Tibet, la direction tibétaine en exil souhaite en appeler aux dirigeants partout dans le monde et lancer des campagnes coïncidant avec la 77ème anniversaire du Dalaï lama.

Pema Chhinjor, le ministre de la Religion et de la Culture, Pema Chhinjor sera présent en Suisse et rencontrera des membres du Parlement suisse et les groupes de soutien au Tibet. Chhinjor visitera également l'Italie, l'Allemagne et l'Autriche.

Dicki Chhoyang, ministre du Département des relations d'information et internationale est en tournée pays Asie de l'Est à Taiwan en Corée du Sud et au Japon. A Taiwan, Chhoyang s'est adressé aux membres du parlement de Taiwan et a également rencontré l'ancien vice-premier ministre et candidat à la présidentielle 2012 de Taïwan, Tsai Ing Wen.

Dongchung Ngodup, ministre de la Sécurité est également en Europe en tournée en France, Belgique, Hollande, et en Espagne.

Au Tibet ou en Chine, l'évènement ne peut être célébré. Pas même une photo et encore moins un livre n'est autorisé en Chine. Depuis son exil en Inde en 1959, aucune discussion n'a été possible entre le Dalaï lama et les dirigeants Chinois. Il a prit sa retraite politique définitive en août 2011 quand il fut remplacer par un premier ministre tibétain, Lobsang Sangay, élu au suffrage universel. Le dialogue sino-tibétain débuté en 2002 et qui a connu une longue interruption après 2008 est dans l’impasse depuis janvier 2010.

Comme pour nous rappeler ces violations des droits de l'homme, on apprend que Tséring Woeser, la célèbre écrivain tibétaine n'est pas autorisée à ce rendre à l'ambassade de France où elle était invitée à y célébrer la fête nationale du 14 juillet.


Moyenne des avis sur cet article :  2.64/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • amipb amipb 7 juillet 2012 08:16

    Nous lui souhaitons tous longue vie, à lui et à ses enseignements.

    Souhaitons que la démarche indienne porte ses fruits, maintenant que le dialogue est totalement rompu entre le gouvernement chinois et le gouvernement en exil.

    La crispation du pouvoir chinois suite aux immolations, les arrestations massives et la fermeture de Lhassa ne sont toutefois pas des signaux encourageants.


    • gordon71 gordon71 7 juillet 2012 08:20

      oui longue vie 


      et que son petit commerce prospère encore logntemps grâce aux subventions de la CIA


       smiley

    • amipb amipb 7 juillet 2012 08:30

      Les trolls n’ont pas tardé. Je ne recommencerai pas une longue joute contre ce genre de « vérité » (on attend toujours de connaître le nombre de morts que les envoyés du Dalaï Lama ont causé...) car cela nourrirait leur folie.

      Quant au blog de Tsering Woeser, Invisible Tibet traduit ici Le Tibet invisible, il a remporté le prix du « choix du public » de Reporters sans frontières, grâce à son engagement et à sa renommée : http://www.empoweringvision.org/page.php?id=559&type=p


    • flesh flesh 7 juillet 2012 12:11
      Le Tibet avant l’arrivée de la Chine n’était pas franchement le paradis sur terre. Le Tibet des moines était une dictature moyenâgeuse, que seules la passion et l’attirance des occidentaux pour ces philosophies soi-disant tolérantes, continuent de défendre. La doctrine religieuse imposait la supériorité du riche seigneur sur le paysan misérable, sur l’esclave et la femme. Cette idéologie justifiait un ordre de classe féodal. Tout était prétexte à de lourdes taxes, et les dettes passaient du père au fils et au petit-fils, et si on ne payait pas, on était réduit en esclavage. Les punitions favorites étaient entre autres d’arracher la langue, l’œil, ou de sectionner le tendon du genou, le seigneur avait droit de vie et de mort sur ses serfs.


    • Lullaby temet 7 juillet 2012 20:30

      Ce n’est pas un troll ,c’est la réalité ,tout comme une branche du bouddhisme à était bannis par le Dalaï-lama ,ce qui a engendré une crise entre bouddhiste ,j’ai toujours respecté sa sainteté le Dalaï lama ,mais là je ne comprends pas du tout sa réaction (pas du tout en accord avec les principes bouddhistes, pour le coup ) Quand à cette affaire avec la Cia , lui même l’as confirmer et il existe des documents officiels là dessus ,donc avant de traiter les gens de trolls ....... ;)
      cordialement
      amicalement
      peace etcetc :)


    • Surya Surya 7 juillet 2012 21:28

      « Le Tibet avant l’arrivée de la Chine »

      Ah, enfin quelqu’un qui reconnait que le Tibet ne fait pas partie de la Chine, et qu’il a été envahi smiley

      Le Tibet n’a jamais été indépendant, disent certains. C’est faux, il l’a été, ne serait-ce qu’ « avant l’arrivée de la Chine », mais ce pays a toujours été convoité, et plusieurs fois envahi.

      Personne ne conteste que le Tibet avait besoin de réformes. Personne ne nie non plus que le Dalai Lama avait l’intention de mener ces réformes.

      Peu importe les motivations des pays qui en colonisent d’autres, puisque pour ces pays colonisateurs, quels qu’ils soient, leurs motivations sont toujours bonnes. Ici, c’est pour évangéliser, construire des routes, faire ceci ou cela, là c’est pour libérer.

      Mais le problème, c’est que personne ne nie que la colonisation en soi est mauvaise, et que les peuples ont le droit inaliénable de disposer d’eux mêmes, et de réformer eux mêmes leurs pays lorsque le besoin s’en fait sentir.

      De plus, lorsque le processus colonial écrase les peuples colonisés, nie totalement leur culture ancestrale, leur impose de nouvelles règles en totale contradiction avec leur mentalité profonde, bref, les exploite et les humilie, on se demande vraiment de quel libération on parle.

      Je me répète, je sais, mais je pense très sincèrement qu’on ne peut pas être contre la colonisation quand il s’agit de certains pays, et fermer ensuite les yeux lorsqu’il s’agit d’autres pays. C’est de la mauvaise foi.


    • Ollisters Ollisters 8 juillet 2012 09:32

      Vous avez l’air de croire encore a la volonté américaine d’apporter le bonheur et la liberté dans le monde...

      redescendez sur terre ou alors citez moi les pays ou les américains sont intervenu offiicielement ou non (par la guerre ou la CIA) et qu’ensuite il y a eu un régime meilleur en place  ???


    • flesh flesh 8 juillet 2012 10:20
      Je me répète, je sais, mais je pense très sincèrement qu’on ne peut pas être contre la colonisation quand il s’agit de certains pays, et fermer ensuite les yeux lorsqu’il s’agit d’autres pays. C’est de la mauvaise foi.

      Allez soutenir les indépendantistes bretons, et je croirai en votre bonne foi.

    • Surya Surya 8 juillet 2012 11:59

       Ollisters, je crois que vous n’avez pas compris mon commentaire, excusez moi. Je condamne tous les pays qui colonisent ou envahissent (du moins lorsque leur dirigeant adopte ce genre de politique, après tout, à changement de dirigeant, il peut y avoir changement de politique) parce qu’ils se croient supérieurs ou croient détenir la vérité ouj pour quelqu’autre raison que ce soit. Je ne peux être plus claire.

      Flesh, pourquoi serais-je contre l’indépendance de la Bretagne si c’est ce que veut le peuple Breton dans sa majorité ?? Ca ne me gêne pas du tout que les Bretons soient indépendants si c’est ce qu’ils veulent, tout comme les Corses, les Calédoniens, les Polynésiens etc.

      Je respecte la volonté des peuples, et je ne suis pas antidémocratique. Qu’il y ait un vote en Bretagne, et si les Bretons veulent l’indépendance, parfait pour moi. Pourquoi est-ce que ça me gènerait ??? 

      Vous me faites un procès d’intention, là...

      Il va y avoir un vote en Grande Bretagne, je ne sais pas quand exactement, un référundum, sur l’indépendance de l’Ecosse, pour déterminer si oui ou non l’Ecosse reste dans le Royaume Uni, parce que nombre d’Ecossais veulent cette indépendance.

      A quand le référundum en Bretagne ? Je sais bien que la Bretagne est une région, et n’a pas le même statut administratif que l’Ecosse, mais tout de même, les Britanniques seraient-ils donc plus démocrates que les Français ???


    • Surya Surya 8 juillet 2012 14:36

      Je reviens ici car j’ai repensé à mon com et me suis rendue compte que je n’ai pas été assez précise : j’ai dis qu’il y allait avoir un référundum en Grande Bretagne, il fallait comprendre évidemment que le référundum aura lieu en Ecosse. C’est le peuple écossais (et non tout le Royaume Uni) qui va voter « oui » ou « non » à son indépendance.

      Ce référundum aura lieu en 2014 maximum.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Scottish_independence_referendum,_2014

      Je reviens également sur l’idée de l’indépendance de la Bretagne. Il est évident que la situation de la Bretagne me touche moins que celle du Tibet, par exemple, dans le sens où le peuple Breton ne souffre pas comme souffre le peuple tibétain, notamment.

      Par conséquent, je ne « soutiens » pas l’indépendance de la Bretagne de la même façon que je soutiens l’idée de l’indépendance du Tibet (que le Dalai Lama n’appelle même plus de ses voeux, cherchant à trouver un compromis et à laisser la porte ouverte au dialogue avec les Chinois) mais dans le sens où je ne vois aucune objection à ce que la Bretagne soit un jour indépendante si c’est ce que veut le peuple breton.

      Et pour ceux que cela gênerait, je leur suggérerai juste de réfléchir au fait qu’ils ne sont pas propriétaire de la Bretagne et que son indépendance ne les lèserait en aucune façon. L’indépendance de la Bretagne (Corse, Calédonie...) ne les priverait pas de quelque chose qui leur appartient personnellement.


    • Ollisters Ollisters 8 juillet 2012 14:43

      @Surya
      désolé, mon commentaire ne s’adressait pas particulièrement a vous.

      Mais vous avez citez la bretagne ou la corse par exemple, mais si on y organisait un réferemendum pour savoir si la population locale souhaite son indépendance, il y a de très forte chance que l’indépendance soit rejetée par les corse ou les bretons.
      Je suis comme vous pour la liberté des peuple et le droit a l’auto-détermination
      Mais dans le cas du tibet, je pense que cela a juste pour but de déstabiliser la chine, sachant que les anglo-saxons soutiennent activement Taiwan (autre province dissidente de chine).

      le référendum est probablement le meilleur moyen pour savoir si un peuple souhaite ou non son indépendance, a condition qu’il ne soit pas corrompu par des influences extérieures qui brouille le choix qui s’offrirait au peuple.

      et dans le cas de la chine, j’ai bien peur que ce ne soit pas l’indépendance réel du Tibet qui soit défendu, mais plutôt le fait de faire basculer cette dépendance de la chine vers les U.S.A


    • Surya Surya 9 juillet 2012 09:58

      Pas de souci  smiley

      Je ne pense pas non plus que la Bretagne ou la Corse voterait son indépendance, ou si c’est le cas, à une écrasante majorité. Mais s’il y a des mouvements indépendantistes dans ces régions, il faut les prendre en considération. Le problème, c’est lorsqu’un mouvement se trouve en position minoritaire, et qu’il a recours à la violence car c’est la seule façon d’être entendu. Si on est vraiment démocrate, il faut apprendre alors à accepter que l’on est en position minoritaire. Une minorité peut devenir une majorité, et c’est pourquoi, en contre partie, un pouvoir en place doit, s’il est vraiment démocratique, accepter l’idée qu’une indépendance puisse être votée un jour. Tout ce qu’ils peuvent alors conseiller est d’assurer ses arrières pour s’en sortir économiquement parlant, et ne pas rester à la traîne une fois l’indépendance votée.

      Que l’Occident cherche à déstabiliser la Chine est fort possible, que le Dalai Lama soit soutenu par la CIA, j’en sais rien, pourquoi pas, mais à la limite je m’en fiche, ce n’est pas ce qui m’intéresse dans le cas du Tibet. Il y a trop de gens sur Agoravox qui s’acharnent contre le Dalai Lama simplement parce qu’ils haïssent les USA (on peut haïr des dirigeants, leur politique, mais pas un peuple ni un pays !), et en oublient totalement que le peuple tibétain souffre, et qu’il a besoin d’aide et de soutien. Car c’est pourtant du peuple tibétain qu’il s’agit, et rien d’autre. Ces personnes n’ont jamais un mot, pas un seul, de compassion ni de soutien pour le peuple tibétain. D’autres s’acharnent sur lui car c’est un religieux, et ils sont fanatiquement laïques et ne peuvent même pas supporter que d’autres aient le droit d’avoir envie de penser différemment. Bonjour la tolérance !! 

      Si le peuple tibétain trouve son réconfort auprès du Dalai Lama, ce n’est pas à nous de cracher sur lui et de dire aux Tibétains que leur Dalai Lama ne vaut rien.

      Si on fait ça, on se comporte exactement comme ceux qu’on critique. On prend alors les Tibétains pour des enfants qu’il faut éduquer. C’est d’un paternalisme !!

      Je suis allée plusieurs fois écouter des conférences données par le Dalai Lama, et qu’il soit ou non soutenu par la CIA, je vous assure que sa vision du monde m’a beaucoup apporté. Je continue régulièrement à acheter les livres qu’il écrit, et leur lecture m’apporte également beaucoup. Que ses détracteurs aient envie de l’entendre ou non, c’est une personne très éclairée intellectuellement et spirituellement.

      Et qu’est-ce qui nous dit que Gandhi n’était pas soutenu par la CIA ? Et qu’est ce qui nous dit que Martin Luther KIng par telle ou telle organisation ? Personne n’ose salir leur nom, pourquoi s’acharner contre le Dalai Lama ? Parce qu’il est religieux ? L’opium du peuple ? Et la télé alors ? C’est sûrement un opium du peuple bien plus nocif. Je ne suis pas du tout religieuse, je ne pratique aucune religion, mais je reconnais pourtant que ce qui fait la base des religions est un message de paix et de tolérance.

      Le reste, c’est de la politique, je suis entièrement d’accord avec vous qu’il y a beaucoup de tentatives de manipulation de la part de certains pays qui cherchent à tirer les ficelles, ça a toujours été comme ça pour tout et ce sera toujours comme ça, mais tout cela n’est pas une raison pour cesser de soutenir le peuple tibétain, ni pour tenter de discréditer leur chef spirituel (et non plus politique, faut-il le rappeler) qui non seulement peut apporter quelque chose de vraiment positif, mais en plus fait partie intégrante de la culture tibétaine, et ce depuis des siècles, ce que tant de gens refusent d’admettre, cette culture que tant de gens méprisent donc, rejettent, tout en jurant de façon très naturelle à ceux qui veulent bien les entendre que non, non, la culture tibétaine n’est pas du tout écrabouillée, niée, étouffée...

      Il est fort possibile que les Tibétains indépendants se tournent vers les USA, mais là encore ce sera leur choix, et ce n’est pas à nous de les traiter comme des enfants et leur montrer un chemin, un seul et unique chemin, qui n’est en fait que le nôtre. S’ils se trompent de chemin, alors ils feront marche arrière. Les Tibétains ne sont pas plus stupides que les autres.

      Je pense que s’il y avait vote au Tibet, le peuple tibétain voterait pour l’indépendance, le problème, c’est qu’il y a aujourd’hui plus de Chinois au Tibet que de Tibétains, et je suis prête à parier que si l’indépendance était rejetée, du fait des votes des colons chinois au Tibet, beaucoup de gens viendraient pavaner, ici ou ailleurs, et dire : vous voyez, les Tibétains ne veulent pas être indépendants... etc... etc...

      Après les « Indiens » d’Amérique, les Tibétains... C’est à désespérer de voir l’humanité devenir enfin adulte et agir avec maturité.


    • Al West 7 juillet 2012 16:20

      Bonjour,

      Quand on n’arrêtera de s’accrocher à cette sainte idole affiliée aux Etats-Unis, peut-être redonnera-t-on du crédit à la cause tibétaine. Avant ça, j’en doute, malheureusement...


      • aacitoyen 7 juillet 2012 19:19

        Si en France il y avait une secte et que certain de ses membres les plus intégristes se suicidaient par fanatisme, on mettrait rapidement fin aux activités de cette secte dangereuse.

        Si le gourou de cette secte dangereuse refusait de lancer un appel à la raison pour arrêter le massacre, et si au contraire il disait comprendre ceux qui s’immolent, il serait tenu pour responsable de ses suicides et probablement condamné.

        Mais nous ne sommes pas en France et ce gourou s’appelle le dalai lama.

        Et cela ne choque personne que le leader de cette « religion pacifique » tolère que ses membres exercent la pire des violences contre eux même.


        • gordon71 gordon71 7 juillet 2012 19:22

          une question 


          « tibet libre » ....

          même financement que les « amis de la Syrie ».... ?

          et amis de la Lybie.... ? 

          vous faites caisse commune ?

          • gordon71 gordon71 7 juillet 2012 19:23

            on peut voir les comptes 


            vous savez :

            recettes/ dépenses 

            subventions 
            dons 

            divers etc...

            • gordon71 gordon71 7 juillet 2012 20:45

              un élément de réponse 


              La populace inculte, continue à être manipulé, par les médias..... à propos du Tibet...
              La CIA sponsor du Dalaï Lama
              Patrick French, alors qu’il était directeur de la « Free Tibet Campaign » (Campagne pour l’indépendance du Tibet) en Angleterre, a été le premier à pouvoir consulter les archives du gouvernement du Dalaï-Lama en exil. Il en a tiré des conclusions étonnantes.
              Les Chinois ont-ils liquidé les Tibétains ?
              Il en est arrivé à la conclusion dégrisante que les preuves du génocide tibétain par les Chinois avaient été falsifiées et il a aussitôt donné sa démission en tant que directeur de la campagne pour l’indépendance du Tibet (1).Dans les années soixante, sous la direction du frère du Dalaï-Lama, Gyalo Thondrup, des témoignages furent collectés parmi les réfugiés tibétains en Inde. French constata que les chiffres des morts avaient été ajoutés en marge par après. Autre exemple, le même affrontement armé, narrée par cinq réfugiés différents, avait été comptabilisée cinq fois. Entre-temps, le chiffre de 1,2 million de tués par la faute des Chinois allait faire le tour du monde.
              French affirme que ce n’est tout bonnement pas possible : tous les chiffres concernent des hommes. Et il n’y avait que 1,5 million de Tibétains mâles, à l’époque. Il n’y en aurait donc quasiment plus aujourd’hui. Depuis, la population a augmenté pour atteindre presque 6 millions d’habitants actuellement, soit presque deux fois plus qu’en 1954. Chiffre donné et par le Dalaï-Lama et les autorités chinoises, étonnamment d’accord pour une fois.
              Les observateurs internationaux (la Banque mondiale, l’Organisation mondiale de la santé) se rangent d’ailleurs derrière ces chiffres. N’empêche qu’aujourd’hui encore, le Dalaï-Lama continue à prétendre que 1,2 million de Tibétains sont morts de la faute des Chinois.
              Le dalaï-lama est-il une sorte de pape du bouddhisme mondial ?
              Ici, il convient de relativiser les choses. 6 % de la population mondiale est bouddhiste. C’est peu. En outre, le dalaï-lama n’est en aucun cas le représentant du bouddhisme zen (Japon), ni du bouddhisme de l’Asie du Sud-Est (Thaïlande), ni non plus du bouddhisme chinois. Le bouddhisme tibétain représente seulement 1/60e de ces 6 %. Et, enfin, il existe de plus au Tibet quatre écoles séparées. Le Dalaï-Lama appartient à l’une d’elles : la « gelugpa » (les bonnets jaunes). Bref, un pape suivi par peu de fidèles religieux, mais par beaucoup d’adeptes politiques…
              Qui sont ses sponsors ?
              De 1959 à 1972 :
              180.000 dollars par an pour lui personnellement, sur les fiches de paie de la CIA (documents libérés par le gouvernement américain ; le dalaï-lama a nié la chose jusqu’en 1980).
              1,7 million de dollars par an pour la mise en place de son réseau international.
              Ensuite le même montant a été versé via une dotation du NED, une organisation non gouvernementale américaine dont le budget est alimenté par le Congrès. Le Dalaï-Lama dit que ses deux frères gèrent « les affaires ». Ses deux frères, Thubten Norbu (un lama de rang supérieur) et Gyalo Thondrup avaient été embauchés par la CIA dès 1951, le premier pour collecter des fonds et diriger la propagande et le second pour organiser la résistance armée.





              • Michel Maugis Michel Maugis 7 juillet 2012 22:14

                La seule et unique raison de cette propagande sur ce clown, instrument de l’ impérialisme. est la volonté de nuire à la Chine, sachant très bien qu’ un Tibet autonome deviendra automatiquement une base US, comme c’ est le cas pour le Kosovo, la Libye et bientôt, j’ espère que non, la Syrie. Et le cas pour la plupart des ex pays de l’ Est.

                Comme c’ est le cas pour les pays d’ Amérique Latine qui subissent un coup d’ État et gouvernés par la droite ( Honduras, Paraguay, Chili, Colombie, Panama, Costa Rica)


                Mais ce « Tibet Libre » ne cesse de nous dire la réalité à travers ses lignes qui voudraient débaucher les bonnes volontés pour cette guerre fasciste US.


                « le Tibet est sous très forte pression en particulier dans les monastères »


                Tiens donc ? Serait ce le centre de la subversion anti-chinoise ? 

                Mais le peuple alors, que pense t’il ? Est il massacré ?

                Comment vivent ces clowns ?

                C’ est comme si on disait que l’ IRAK est sous forte pression en particulier dans les mosquées. Hélas non, les fascistes Usraéliens visaient les irakiens, pas seulement leurs « moines ».


                « 40 Tibétains et Tibétaines en majorité des moines et des nonnes se sont immolés » ?


                Parce qu’ ils sont sous fortes pression ? Les pauvres petits moines qui semblent démoralisés.


                En majorité ? Le peuple n’ est donc pas réprimé ? Que fait le peuple pour soutenir ses moines ?

                Paraît il qu’ il s’ en fout. Raison peut être des suicides de ces fous en toges ?

                Ces dingues pensent qu’ ils ont raison, contre la très grande majorité des tibétains, bien heureux d’ être sous administration du communisme et non du féodalisme moyenâgeux. 


                Vous n’ avez que des moines au Tibet ?


                « En raison de la situation préoccupante à l’intérieur du Tibet, la direction tibétaine en exil souhaite en appeler aux dirigeants partout dans le monde et lancer des campagnes coïncidant avec la 77ème anniversaire du Dalaï lama »

                Ils se suicident, et donc la situation est préoccupante ? Bien au contraire, elle se simplifie.


                « Pema Chhinjor, le ministre de la religion et de la culture »

                Rien que cela !! Nommer par qui ? Religion et culture ? Relier ces deux mots ensemble démontre le niveau culturel que voudrait « imposer » Tibet Libre.

                La vacuité de l’article est décrit montrée par une description d’ une tournée touristique d’ un clan nommer par la CIA.

                Oser représenter un pays qui lutte pour sa « liberté » par un moine dont les amis se suicident démontre l’instrumentalisation impérialiste de cette lutte totalement imaginaire.

                "Au Tibet ou en Chine l’ évènement ne peut être célébré ?

                L’ auteur s’ emmêle les pinceaux à dire « au Tibet ou en Chine » puisque le Tibet est en Chine.

                Il voulait, pour rester en ligne avec son obsession cessioniste dire « Au Tibet et en Chine »


                • flesh flesh 8 juillet 2012 10:00

                  D’accord, mais quand tu dis : Ces dingues pensent qu’ ils ont raison, contre la très grande majorité des tibétains, bien heureux d’ être sous administration du communisme et non du féodalisme moyenâgeux, je tilte, car malgré le nom de leur parti, les dirigeants chinois ne sont pas plus communistes que Ronald Reagan.


                • Ollisters Ollisters 8 juillet 2012 10:14

                  @l’auteur

                  lancer des campagnes coïncidant avec la 77ème anniversaire du Dalaï lama.

                  question : pourquoi le 77ème anniversaire du Dalai Lama ?
                  Qu’est-ce que cet anniversaire représente de particulier ?
                  a part qu’il tombe en 2012.
                  Ces histoires, a part mettre la chine en rogne et s’engager un peu plus sur la voie de la 3ème guerre mondiale, j’ai du mal a en voir l’intérêt, mais il est probable que je manque d’élément objectifs, en ce cas merci a l’auteur de me les préciser smiley


                • Ollisters Ollisters 8 juillet 2012 10:18

                  Aussi je constate que la tournée des sbires du Dalai Lama s’effectue uniquement dans les pays membres ou affiliés de l’OTAN, Coïncidences ou manipulation ?


                • Michel Maugis Michel Maugis 8 juillet 2012 13:10

                  @flesh


                  Dans ce sens aucun pays n’ est communiste depuis plus de10.000 ans, sauf quelques peuplades arborigènes.

                  On entend communiste par sous la direction d’ un parti communiste marxiste.

                  Les chinois construisent le socialisme à eux, à une époque donnée. Ils sont toujours marxistes

                • bert bert 8 juillet 2012 00:04

                  le daylie lama le meilleur ami des hypocrites smiley


                  • gordon71 gordon71 8 juillet 2012 13:22

                    ah çà « Tibet libre » se défend vaillamment, avec une énergie qui fait peine à voir


                    les arguments sont percutants.... 

                    à force de prendre les gens pour des gogos et des ignares....

                    une question simple à cette « association » :

                    les chiffres du « génocide » ont ils été oui ou non exagérés, manipulés ou inventés ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès