Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le Barça : messager de la paix ou agent du sionisme ?

Le Barça : messager de la paix ou agent du sionisme ?

Dans le cadre de sa "Peace Tour", le FC Barcelone s'est rendu en Israël. Le président Sandro Rosell et la délégation catalane ont été reçus par Shimon Peres et Benyamin Netanyahu, respectivement président et premier ministre de l'entité sioniste. Les plus ingénus ou les plus fourbes ne manqueront pas de saluer l'initiative au nom de la paix tandis que d'autres se demanderont pourquoi le prestigieux club catalan va se compromettre dans une telle entreprise de propagande.

En dépit des récriminations que l'invitation au Camp Nou du soldat israélien Gilad Shalit avait suscitées, le F.C. Barcelone persiste et renforce même ses affinités électives avec l'Etat juif.
Le 7 octobre 2012, à l'occasion du clasico opposant le Barça à son éternel rival madrilène, le soldat israélien Gilad Shalit avait été invité ni plus ni moins dans la tribune présidentielle. Ce caporal tankiste, promu par la suite sergent-major, avait été capturé par un commando palestinien au sud de la bande de Gaza et détenu pendant cinq ans par la résistance palestinienne. Quelle sournoiserie que de présenter cette invitation pour anodine lors même qu'il s'agit d'un militaire officiant dans des territoires occupés illégalement depuis 1967 et non d'un citoyen lambda !
 
Face au tohu-bohu occasionné par cette invitation, le F.C. Barcelone avait convié trois Palestiniens, le footballeur Mahmoud al-Sarsak (incarcéré et mis en isolement pendant trois ans dans les geôles israéliennes) et deux représentants de la fédération nationale, à assister à cette rencontre de prestige. Ceux-ci ont éconduit catégoriquement cette invitation de compensation pour mettre en échec la tentative pathétique de normalisation d'Israël et de mise en équivalence des deux parties du conflit.
 
La manœuvre est subtile et insidieuse : le F.C. Barcelone prétend œuvrer pour «  la paix et l'harmonie » en « cultivant des relations sportives entre les deux groupes ». Tout profit pour l'entité sioniste qui gagne en respectabilité et qui peut diluer sa responsabilité unilatérale en tant que force d'occupation.
 
La campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d'Israël (PACBI) rejette expressément de telles initiatives : « Les événements culturels et les projets impliquant des Palestiniens et/ou des arabes et des Israéliens promouvant un équilibre entre les deux côtés en présentant leurs récits respectifs comme s’ils étaient comparables ou basés sur la fausse supposition que les colonisateurs et les colonisés, les oppresseurs et les oppressés sont de manière égale responsables du « conflit », sont intentionnellement trompeurs, intellectuellement malhonnêtes, et moralement répréhensibles. De tels initiatives et projets qui cherchent à encourager le dialogue ou "la réconciliation entre les deux côtés" sans aborder les exigences de justice, promeuvent la normalisation de l'oppression et de l'injustice  ».
 
La même tactique de la feuille de vigne a été employée durant la visite récente du club catalan à Tel Aviv. Les joueurs du F.C. Barcelone ont visité d'abord la basilique de la Nativité à Bethléem en Cisjordanie et rencontré le président palestinien Mahmoud Abbas avant de se rendre dimanche au mur des Lamentations et d'être reçu par Benyamin Netanyahou et Shimon Peres. Ce dernier n'a pas manqué l'occasion pour exploiter l'image du Barça (qui compte plus de 350 millions de sympathisants à travers le monde) en les qualifiant de "messagers de la paix pour le Moyen-Orient" et en les incitant avec un cynisme appuyé à "marquer le but de la victoire au Camp Nou et le grand but de la paix".
 
Les recettes des deux séances d'entraînement sont destinées à la construction de la paix entre Israéliens et Palestiniens à travers les valeurs du sport, a annoncé le Barça dans un communiqué, persévérant dans la même rhétorique pseudo-humaniste. Sandro Rosell a même fait l’éloge du président israélien, déclarant aux journalistes, que Shimon Peres est un homme qui « a beaucoup fait pour la paix ».
 
La manoeuvre a été éventée par le même Rosell qui a déclaré : «  il est aujourd’hui de bon ton d’être toujours dans la demi-mesure : si on aime bien Israël, il faut montrer qu’on aime bien aussi les Palestiniens. Sinon, on ne fait rien pour personne ».
 
Cette visite en territoires occupés ressemble à une visite dans les camps de concentration avant d'aller serrer la main du Führer dans le Berghof. Il n'est pas sûr que mettre sur un pied d'égalité le bourreau et la victime soit la voie la plus opportune pour promouvoir la paix. Le Barça est plus qu'un club. Effectivement, ce club s'est converti depuis ses accointances avec le Qatar et Israël en machinerie politique instrumentalisée abondamment par ses dirigeants et ses bailleurs de fond.

Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Massada Massada 20 août 2013 11:23
    JSSNews : Plusieurs organisations anti-israéliennes ont voulu faire pression sur votre club pour vous empêcher de venir visiter Israël. Que pensez-vous des actions de boycott raciste ?

    Lionel Messi  : Ce n’est pas en s’ignorant que l’on parviendra à la paix. Il faut communiquer et le foot est un excellent vecteur de communication. C’est pareil pour la musique, la danse, les arts en général. Le boycott n’est pas la solution et je suis sur que, autant les israéliens que les palestiniens souffrent du manque de paix ici. On le sent. Je l’ai senti hier chez les palestiniens. Je le vois aujourd’hui chez vous à Jérusalem.

     « chez vous à Jérusalem » ! Il a tout compris Lionel ! 


    • etrange etrange 20 août 2013 13:09

      Le sionisme international allié à l’incalculable puissance financière des pétromonarchies du Golfe a pour conséquence l’installation irrésistible d’une dictature terrifiante, impitoyable et d’apparence tellement imparable que certains, comme nous le démontre le Barça, font le choix de la soumission sous une apparence d’amitié....Nous en serons tous réduits à baisser la tete et à « remuer de la queue » devant notre maitre Israel, si nous ne faisons pas le choix de la résistance psychique devant l’injonction qui nous est faite, fort régulièrement, à l’asservissement par les autorités de Tel-Aviv aux goys du monde entier en général et occidentaux en particulier. Bonne journée à vous.


      • Pingouin094 Pingouin094 20 août 2013 13:34

        Le foot peut être un vecteur de paix ? Pas pour le gouvernement israelien.

        Celui-ci fait tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher les palestiniens de pratique ce sport au niveau international et même en Palestine.

        Ainsi, le gouvernement Palestinien a demandé à la Fifa d’exclure Israël tant que ce pays interdirait aux footbaleurs arabes de venir en Palestine pour y jouer des matchs internationaux ou refuserait de laisser sortir de Palestine les footballeurs palestiniens.

        De même, les arrestations de joueurs palestiniens la veille d’un match sont une pratique courrante de l’occupant.

        Devant une telle volonté du gouvernement israélien d’empêcher la pratique sportive du football, la venue du Barça en Israël ne peut pas être un geste de paix. Si le Barça était venu jouer un match amical contre un club palestinien, il en aurait été autrement ... Mais jamais l’occupant ne l’aurait accepté !


        • Jonas 20 août 2013 16:27

           Pauvres Arabes. ! Vous mettez Israël à toutes les sauces.


          Un petit florilège non exhaustif de ces abimés du bulbe.

          1) Le romancier égyptien Alaa Al Aswany , accuse Israël de soutenir les « Frères musulmans ».

          2) les « Frères musulmans » accusent le général Abdel Fattah al-Sissi d’être juif à la solde du sionisme.

          3) « Israël est derrière la destitution du président égyptien Morsi par l’armée, a déclaré ce mardi 20 août le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogna. et il ajoute » j’ai des preuves « 

          4) Des milliers d’arabes israéliens manifestent en faveur de Mohamed Morsi en scandant contre le chef militaire égyptien Abdel Fattah al-Sissi et en l’accusant de prendre ses ordres des Etats-Unis et d’Israël »

          5) La députée arabe israélienne , Hanin Zouabi, traite le général Abdel Fattah al-Sissi de criminel qui cherche à martyriser son peuple et reconnaît que les « Frères musulmans » n’ont pas été à la hauteur des espérances du peuple égyptien.

          5) L’attentat à Beyrouth qui avait fait 28 morts et + de 330 blessé. Le président de la République libanaise, Michel Sleimane , avait condamné l’attaque qui porte selon lui les « empreintes d’Israël ».

          6) Le chef Druze Walid Joumblatt lui aussi montre du doigt Israël qui veut se venger du Hezbollajh de la guerre de 2006. Israël est responsable de l’Attentat.

          7) C’est le même Walid Joumblatt qui avait déclaré au journal libanais « The Daily Star » le 14 septembre 2012« Malgré le fait que je ne suis pas de ceux qui croient aux théories du complot, sous la bannière desquelles le plus odieux des crimes ont été commis pendant des décennies dans les pays arabes, nous ne pouvons fermer les yeux sur la participation d’Israël dans la planification et le lancement du film » L’Innocence des musulmans« . Des semaines après les auteurs du film furent arrêtés et ont avoué. Des Coptes installés aux Etats-Unis.( ndlr)


          8) Hassan Nasrallah, leader du Hezbollah, lui accuse les islamistes sunnistes à la solde d’Israël. Et promet de les exterminer.

          9) La cerise sur le gateau.

          Dans le Huffington Post Maghreb du mardi 20 /08/ 2013 sous la signature de Sarah ben Hamadi : 

           La jeune tunisienne Amina Sboui quitte les Femen : » Je ne veux pas que mon nom soit associé à une organisation islamophobe« . et elle ajoute » Je ne connais pas les sources de financement du mouvement. Je l’ai demandé à plusieurs reprises à Inna( Inna Shevchenko) leader ukrainienne du mouvement , mais je n’ai pas eu de réponses claires . Et si c’était Israël qui finançait ?".

          Je pense que cela montre la SCHIZOPHENIE ,des arabes et de leurs dirigeants auxquels l’islamiste Erdogan après les exactions des manifestations de la Place Taksim à Istanbul.

          Manifestations fomentées par les Juifs selon lui et certains membres de son gouvernement.






          • etrange etrange 20 août 2013 18:53

            Oui, ils sont dingues tous ces Arabes d’imaginer « les juifs » derrière certains évènements, lesquels évènements servent souvent les israélites, certes, mais il n’en demeure pas moins que cela n’est que le fruit d’un favorable hasard....qui se répète !!! C’est par ailleurs une habitude générale chez le goy, cette facheuse manie de vous voir derrière les révolutions, derrière le bolchévisme, derrière le capitalisme, derrière les deux dernières guerres mondiales, derrière la situation économique mondiale, les crises, les complots, etc, etc...Tout cela ne doit etre que calomnie de goyim complexés face au génie juif, à son légendaire altruisme et à sa compassion universelle....


          • Jonas 20 août 2013 17:34

            Est-ce que l’auteur de cet article dans sa grandeur d’âme ( qui ne mange pas de pain) peut avoir la gentillesse de traduire le texte ci-dessous concernant les Palestiniens et la réception, pleines de bonté, de générosité, de fraternité et d’humanisme que le Liban Pays arabe leur réserve.


            Rast condemns banning Palestinian refugees’ entry to Lebanon. ( 10/08/2013)

            A Palestinian human rights organization, concerned with the Palestinian refugees’ affairs in Lebanon, condemned the Lebanese authorities ’ decision to ban the Palestinian refugees’ entry from Syria to Lebanon.

            Th Palestinian human rights foundation « Rasd » said in a statement that the Lebanese authorities have banned on August 6,2013 the entry of Palestinian refugees, fleeing from Syria due to the ongoing bloody conflict, to Lebanon.


            The foundation considered the Lebanese decision a violation of the Lebanese international commitments, pointing out that dozens of families are stuck on the Lebanese borders including children and elderly.

            The human rights foundation called the Lebanese authorities to cancel its decision to prevent the Palestinian refugees’ entry to Lebanon on humanitarian grounds.

            International law places obligations on Lebanon when deporting individuals who may face the risk of death, the foundation said.

            Rasd called on Lebanese President Michel Suleiman and all Lebanese decision-makers to intervene immediately to end the plight of the Palestinian refugees fleeing from Syria.

            The foundation expressed its surprises towards the Palestinian Authority and ambassy’s silence towards the suffering of the Palestinian refugees on the Lebanese borders, calling for urgent and effective moves to end their plight.



            • herope herope 20 août 2013 18:19

              Il est certains qu’ Israel en quête de légitimité mets « les petits plats dans les grands » quand une notoriété de dimension mondial vient lui servir la soupe !


              • BlackListed BlackListed 20 août 2013 18:24

                Merci Jonas de rétablir la vérité des faits.

                L’utilisation pro-palestinienne de la désinformation et du mensonge est bien connue.
                C’est toujours un plaisir de vous lire.



                • BlackListed BlackListed 20 août 2013 19:50

                  Pour compléter votre tableau, il existe aussi des non juif sioniste smiley


                  J’en suis un, car j’estime que l’état d’Israël est un phare dans ce moyen orient dévasté par l’islamisme et la barbarie.

                  Les journaux en Europe pour la plupart diabolisent l’Etat d’ Israël à cause de la politique extérieur pro arabe de la France ,le pétrole et autres capitaux et la montée de L’islam .
                  Seul quelques journalistes intellectuels font la différence mais hélas pas la majorité des lecteurs qui subissent malgré eux la désinformation.
                  Il faut être curieux et intéressé pour aller plus loin dans le conflit Israelo-palestinien.

                  Les amis non-juifs d’ Israel ne sont pas nombreux mais ils existent bel et bien.


                • cathy30 cathy30 20 août 2013 22:58

                  black listed

                  y a t-il vraiment besoin de phare là bas ? J’avoue qu’Israël est le seul peuple génocidé qui a pu retrouver leur terre, mais si c’était à refaire, avec du recul est-ce vraiment ce qu’il fallait faire. Le coran à la haine du juif, et ils sont là bas en plein milieu. Et la guerre mondiale commmencera par là bas.

                  Le vin est tiré, il faut le boire. Nous avons des valeurs communes avec Israël.

                  De plus les israéliens sont autant en accord avec leur gouvernement que les français avec le leur, comme dans tous les pays.


                • exocet exocet 20 août 2013 23:00

                  "Pour compléter votre tableau, il existe aussi des non juif sioniste 

                  J’en suis un, car j’estime que l’état d’Israël est un phare dans ce moyen orient dévasté par l’islamisme et la barbarie« 


                  Et comment ça va pour toi ? Tu dois sacrément avoir des ennuis avec ces salauds de l’Union des Patrons Palestiniens de France, cest pour ça ton avatar Blacklisted, ils te privent certainement de travail ou bien te font vivre un enfer de harcèlement au travail.

                  Comme Alain Soral, tu as peut être été souvent menacé de mort, agressé et rossé par les voyous du béta Palestinien.

                  Comme les membres et sympathisants de l’Association Palestine solidarité, certainement tu retrouves souvent des araignées venimeuses voire mortelles sur ton balcon et dans ta cage d’escalier ; comme certains d’entre eux on t’a peut-être hospitalisé plusieurs fois pour diverses et mystérieuses maladies inconnues, comme eux, ta voiture a certainement été tellement cabossée et rayée qu’elle ressemble à une épave.

                  Fais attention aussi à l’Union des Etudiants Palestiniens de France, avec ta déclaration tu risques le procès ou d’être trainé dans la boue au 20 heures.

                  Enfin, fais attention à tous tes faits, gestes et écrits, car il existe en France des citoyens Français d’origine Palestinienne, qui acceptent d’aider le service secret Palestinien ( le Massoud) dans ses coups tordus qu’il monte contre des gens libres et courageux comme toi, qu’ils appellent les anti Palestiniens racistes hitlériens.

                  Henry Laborit a écrit »prendre systématiquement le parti du plus faible est une règle qui permet pratiquement de ne jamais rien regretter« bien sûr, en faisant celà on se retrouve ipso facto face aux coups portés par le plus fort....

                  Il suffit de regarder les cartes successives de cette région du monde, pour voir aussitôt que la Palestine est en train de finir de digérer ce qui reste d’Israel, mité de colonies Palestinienne, morcelé, divisé par les check point de la puissante armée Palestinienne.

                  Je ne t’en félicite que plus de ton courage, vaillant Black listed, »non juif sioniste", enjoué malgré les souffrances endurées (le smiley).

                  Et à la fin de ta prestation, tu avales tout ?

                  • etrange etrange 21 août 2013 07:42

                    J’ai beaucoup aimé votre intervention. Elle est pertinente et fort drole. Merci. Bonne journée à vous.


                  • BlackListed BlackListed 21 août 2013 07:49

                    Le plus faible n’a pas nécessairement raison et je préfère prendre le parti de la vérité et de la justice


                    Comme les membres et sympathisants de l’Association Palestine solidarité, certainement tu retrouves souvent des araignées venimeuses voire mortelles sur ton balcon et dans ta cage d’escalier ; comme certains d’entre eux on t’a peut-être hospitalisé plusieurs fois pour diverses et mystérieuses maladies inconnues, comme eux, ta voiture a certainement été tellement cabossée et rayée qu’elle ressemble à une épave.

                    N’importe quoi, c’est du délire 

                    J’ai connu bien plus de problèmes (rodéo à moto, musique assourdissante, drogue et seringue en bas de l’immeuble, agression sur ma femme, etc...) avec des « islamistes » = djeunes = capuches = foutoir qu’avec des juifs .

                    Allez voir dans les prisons si les juifs français sont majoritaires.

                    C’est du grand n’importe quoi votre commentaire.


                  • Magma des cendres rouges rené descendre 21 août 2013 07:15

                    article de pure propagande qui n’a aucune place ici.

                     

                    Il existe encore des imbéciles ici et sur terre qui ne comprennent pas que sans consensus, sans compromis avec Israël, quels que soient leur tors, il n’y a pas de sortie du conflit. Si il faut un état Palestinien, il ne se fera pas sans dialogue avec Israël. Pourquoi tous ces pays arabes solidaires ne donnent pas des territoires pour créer une Palestine N parce qu’il y a toutes ces vielles pierres débiles que chacun vénère,

                    Votre article ne démontre rien du fond des intérêts du Barca, c’est une fois de plus la ligne perpétuellement conflictuelle et haineuse (la même que vous reprochez a Israël) et donc l’impossibilité de sortir du conflit et nous on a envie de ne plus entendre parler de ca tous les jours et de prétexte a des siècles d’attentats (et aussi parce qu’un état palestinien est légitime bien sur) parce qu’on en a marre de ses pays qui ne savent pas s’entendre.

                    Si vous remarquez bien, dans le monde entier, musulmans et:ou pays arabes n’ont pas besoin d’Israël pour être en guerre perpétuel. Alors vous allez me dire, « vous êtes naïf, c’est Israël et les américains qui pilotent » et je vous répondrais « comment être aussi con pour savoir ça et se faire manipuler quand même »

                    allez mettez des moins (ceux qui voient même dans les pacificateurs des pro israéliens), il n’empêche que sans dialogue, pas de Palestine c’est aussi simple que ca

                     


                    • etrange etrange 21 août 2013 07:29

                      Quand tu me trouveras un seul dirigeant qui désire, sans la truanderie habituelle, réellement « dialoguer » tu me feras signe, mon bon ami. Il n’y en a eu qu’UN dans l’Histoire de cette colonie juive implantée de force au coeur du Moyen-Orient... il se nommait Rabin, et c’est bel et bien un juif poussé par certains qui aujourd’hui gouvernent en Palestine occupée qui l’a tué !


                    • BlackListed BlackListed 21 août 2013 07:51

                      « Palestine occupée », tant que vous utiliserez des expressions mensongères, aucun dialogue ne sera possible.



                    • etrange etrange 21 août 2013 07:54

                      ....Eh, black listed, c’est quoi , OBJECTIVEMENT, Israel ?


                    • BlackListed BlackListed 21 août 2013 08:48

                      Israël est le seul pays de la région où Juifs, Chrétiens et Musulmans peuvent coexister librement et paisiblement, et c’est un pays où des gens des ethnies les plus diverses se rencontrent. 


                      Israël est la renaissance d’un pays par le foyer national juif qui s’est constitué sur les terres dont les Juifs avaient été chassés. Ces terres étaient toujours habitées par des Juifs, relativement peu nombreux, mais toute la région était elle-même très sous-peuplée, et très sous-développée.

                      Ce foyer national juif a fait revenir des Juifs vers la terre de leurs ancêtres, et ces terres ont été achetées contractuellement à leurs propriétaires. Nul n’a été exproprié ou volé. 

                       C’est au milieu des années 1960 seulement qu’a été formée l’OLP. C’est après la guerre de 1967 qu’on a commencé à parler de « peuple palestinien », et la notion de « peuple palestinien » a été forgée strictement pour que la guerre arabe contre Israël prenne l’aspect d’une « lutte de libération nationale ».

                       Les « réfugiés » sont devenus dès lors le « peuple palestinien », et le « peuple palestinien » a été depuis lors un instrument de guerre contre Israël : en devenant un vivier de terroristes fanatisés, et en servant à recruter des idiots utiles dans l’ensemble du monde occidental. 

                      C’est après le traité de paix avec l’Egypte et le traité de paix ultérieur avec la Jordanie qu’on a commencé à parler de Gaza et de la Judée-Samarie comme de « territoires palestiniens » : ce qu’ils n’ont jamais été une seule seconde dans le cours de l’histoire de la région, car il n’y a jamais eu de « peuple palestinien » avant le moment où la notion a été mise en circulation voici quatre décennies pour les raisons susdites, et parce qu’il n’a jamais existé de pays appelé Palestine.

                       Avant les traités de paix, les territoires en question ne pouvaient pas être appelés « occupés » sans un extrême abus de langage : Israël ne les ayant pas annexés, le terme adéquat était et reste « territoires disputés ». Il n’y a donc jamais eu de « territoires palestiniens occupés ». 

                      Les réfugiés » palestiniens ne sont, pour la plupart pas plus « palestiniens » que moi, et sont des Arabes qui ont immigré dans la région constituant Israël : pour devenir « réfugié » en 1949, il fallait prouver deux années de résidence sur le territoire, juste deux années. Depuis, cas unique dans l’histoire contemporaine, on est « réfugié palestinien » de père en fils et de mère en fille, et on l’est par alliance, mariage, cousinage. 


                    • etrange etrange 21 août 2013 10:31

                      @ Blacklisted

                       Non, c’est avant la création artificielle d’Israel que les trois communauté vivaient en paix et en bonne concorde depuis des siècles ( eh, oui, car contrairement à la propagande sionarde il y a bien un peuple Palestinien séculaire de toutes confessions), maisdepuis l’avènement du projet diabolique sioniste dans cette région ARABE , c’est la division qui règne, et n’est-ce pas la définition exacte et étymologique de « diable » ?
                      Non, il n’y a rien, mais absolument rien de légitime à ce qu’un peuple essentiellement issu d’Europe de l’Est vienne squatter un pays sous prétexte qu’il partage la meme confession que celle des Hébreux, avec lesquels il n’a génétiquement AUCUNE parenté. Supporterions- nous que des personnes du monde entier revendique notre continent européen sous le prétexte fallacieux qu’ils sont de confession chrétienne ? NON, et nous aurions raison.
                      Pour finir, je m’oppose à tout état théocratique et c’est ce que revendique Israel en se disant « état JUIF ».
                      Bonne journée à vous.


                    • etrange etrange 21 août 2013 10:41

                      Errata ; - « ...trois communautés... »
                       - « ....revendiquent... »


                    • Magma des cendres rouges rené descendre 21 août 2013 11:26

                      c’est vrai que les croisades étaient une époque de paix d’amour et de fraternité entre les religions


                    • BlackListed BlackListed 21 août 2013 11:48
                      @etrange

                      Avant la création d’Israël ???

                      Comme partout en terre d’Islam depuis douze siècles, les minorités juive et chrétienne de Palestine vivent sous le statut inférieur et humiliant de dhimmi.

                      Le fanatisme et l’insécurité générale reléguaient les populations chrétiennes et juives, principalement dans les villes où chaque communauté religieuse résidait dans son quartier réservé. Les communautés se côtoyaient sans se mêler. Juifs et chrétiens dhimmis subissaient le même statut réglementé par la Chari’a (loi religieuse islamique) et imposé sur l’ensemble des pays musulmans. 

                      Ses prescriptions principales exigeaient le paiement de la taxe coranique (jizya) sous peine d’esclavage ou d’exil, le versement du double des taxes perçues sur les musulmans, l’interdiction d’exercer une autorité sur un musulman et de témoigner dans un procès impliquant un musulman, la prohibition du port d’armes et de la propriété foncière. 

                      Astreints obligatoirement sous peine de sanctions sévères, aux vêtements et aux couleurs spécifiques, les dhimmis subissaient dans tous les domaines, des contraintes légales humiliantes. Chaque patriarche, évêque ou grand-rabbin, après confirmation de son poste par le pouvoir turc, assumait l’administration civile et religieuses de sa communauté dont il supervisait le paiement des taxes et la bonne conduite. Les délits de ses ouailles l’exposaient à la bastonnade, l’emprisonnement ou à l’exécution. 

                      Jusqu’en 1830, selon diverses sources consulaires, les chrétiens de Jérusalem subissaient les exigences immodérées des fonctionnaires musulmans. Ils étaient insultés, molestés dans les rues, poussés dans les caniveaux, et leurs femmes étaient déshonorées avec impunité. Les juifs enduraient les mêmes humiliations.

                      Bravo, on voit que vous connaissez votre sujet, mais en dehors de la propagande vous ne savez rien !!


                    • Jonas 21 août 2013 10:00

                      Comment un chef d’Etat musulman nourrit ses « Frères en religion ».


                      Mais d’abord un chef d’Etat normal.

                      1) Brésil : La présidente du Brésil , Dilma Roussef , confronté à une fronde sociale historique, a promis de recevoir « les leaders des manifestations et d’oeuvrer à un pacte pour améliorer les services publics.

                       » Je vais inviter les gouverneurs, les maires des principales villes , à former un grand pacte autour de l’amélioration des services publiques« a dit la présidente.

                      Et avec courage et lucidité, elle ajoute » Nous avons besoin de leur contribution (...) de leur énergie et créativité, de leur pari sur l’avenir et de leur capacité à remettre en question les erreurs du passé et du présent« .

                      2) Turquie , pays du génocide Arménien. Comment son premier ministre de la mouvance islamiste , juge les manifestations pacifiques pendant trois semaines contre la destruction du Gezi Parc : 

                       » Les Juifs sont responsables de la crise en Turquie et poussent des voyous , des alcooliques à entraver l’économie du pays..

                      Le vice-premier ministre turc, Besir Atalay, lui accuse la « diaspora juive » d’avoir participé à l’organisation des manifestations contre le régime, et le vice - premier ministre turc met également en cause « la presse internationale et les » forces étrangères« .

                      Il est vrai que ce pays musulman à 97% , est celui qui emprisonne le plus de journalistes de la planète.

                      Le même Erdogan va avoir du mal bientôt à cacher la réalité sur son économie , énorme dette extérieure , diminution de la croissance , la peur d’être renversé par les militaires etc a trouvé les coupables de la chute du président islamique Egyptien Morsi. Les millions d’Egyptiens qui ont manifesté contre les » Frères musulmans« comptent pour du beurre 

                      Pour le premier ministre turc islamiste Erdogan » Ce sont les Israéliens qui sont responsables de la chute de Morsi".

                      Que l’on soit chef d’Etat Arabe ou Musulman, les explications des maux dont souffrent leur société sont attribués , aux Juifs, Israéliens, Occidentaux et aux Etats-Unis.

                      Il faut dire que le fanfaron premier ministre turc, pour ce protéger des Syriens n’a pas hésité à supplier les Etats-Unis d’installer sur son sol des rampes anti-missiles.

                      Ainsi raisonnent les chefs d’Etats Arabes ou musulmans et l’on voudrait que leurs pauvres sujets aient de la jugeote. 




                      • Jonas 21 août 2013 16:24

                        Réponse à étrange.


                        Chacune de votre intervention est un puits d’ignorance. Et c’est d’une grande facilité de les relever . ? La dernière celle du 21 de 10:31 n’échappe pas.

                        Vous finissez votre intervention par ceci : « Pour finir je m’oppose à tout Etat théocratique et c’est ce que revendique Israël en se disant » Etat juif« . Vous méritez un thé à la menthe pour un arabo-musulman qui ose écrire cela sans honte.

                        Vous devriez savoir, mais hélas qui peut vous l’enseigner , que quasiment tous les pays du monde arabo-musulman , mis à part le Liban qui est pluriconfessionnel , font référence à l’islam dans leur Constitution. Ils sont divisés en deux groupes.

                        1) Ceux qui font de l’islam , la religion d’Etat, comme au Maghreb.
                        2) Ceux du Moyen-Orient qui en plus de l’islam , font de la charia , une source du droit.

                        En Mauritanie l’islam est »religion du peuple et de l’Etat.

                        L’Arabie saoudite affirme que le roi tire son pouvoir du Coran et de la Sunna, c’est encore plus fort.

                        L’Iran , République islamique , le pouvoir est exercé par le clergé chiite.

                        Dans tous les pays arabo-musulmans même au Liban, il est inimaginable qu’ un président NON musulman soit élu. Sans parler que dans certains pays les hautes fonctions sont réservées aux MUSUlMANS.

                        Deux exemples. 

                        Maghreb. Constitution Algérienne.
                        -Article : 2- L’islam est la religion d’Etat.

                        Moyen -Orient. Constitution Egyptienne.
                        -Article :2 -L’islam est religion d’Etat et les principes de la charia demeurent la principale source de la législation.

                        En ce qui concerne israel , lors du partage de la Palestine du 29 novembre 1948 et suivant la « Résolution 181 ». Celle-ci divise la Palestine en trois parties. 1) Un Etat Juif. 2) Un Etat Arabe( Etat Palestinien n’est pas mentionné) 3) Un Corpus separatum.

                        Donc il a été précisé « Etat Juif. » Cela ne veut pas dire religieux. Puisque cela avait engendré des grands débats entre religieux et non religieux. Et finalement pour l’instant , il n’y a pas de Constitution mais des « LOIS FONDAMENTALES » votées par tranches . ( La Grande- Bretagne n’a pas de Constitution, pourtant c’est la mère des démocraties) 

                        Vous devriez respecter « AgoraVox » qui vous donne le droit de vous exprimer , mais de ne pas dire de bêtises. Pour votre honneur si jamais vous en avez un.

                        .



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Emrah Kaynak


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès