Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le bilan des 100 jours de Michèle Bachelet

Le bilan des 100 jours de Michèle Bachelet

A 100 jours de son accession au pouvoir, Michèle Bachelet estime avoir passé l’épreuve du feu. En mettant en place, dans les délais, les 36 mesures qu’elle estimaient urgentes, elle impose un style de gouvernement par lequel « elle dit ce qu’elle va faire et elle fait ce qu’elle a dit ».

En montrant que c’est elle qui dirige le bateau, elle veut donner l’impression qu’elle a pris le chemin correct. Mais selon les enquêtes récentes, si les Chiliens lui accordent un bilan globalement positif, ils restent dans l’attente de la concrétisation des changements dans leur vie quotidienne. Et ils ne semblent pas disposés à attendre longtemps. D’un côté, la concertation est au pouvoir depuis plus de quinze ans et de l’autre, la présidente elle-même a répété dans sa campagne que "l’heure est venue pour les citoyens". Les lycéens ont été les premiers à la prendre au mot en s’imposant dans son agenda. Et on s’attend à ce que d’autres secteurs (santé, universités, fonctionnaires...) se réveillent, peut-être en dehors des syndicats traditionnels, ce qui à terme pourrait créer un climat de tension et d’insécurité pour le pays.

Des partis affaiblis

Après sa défaite, l’opposition s’est peu à peu restructurée et attaque la politique de Michèle Bachelet en lui reprochant son manque de clarté et une certaine cacophonie avec ses ministres ou députés dont certains "joueraient perso". La présidente a en effet dû rappeler à l’ordre certains d’entre eux, qui prennent des initiatives sans attendre son approbation (par exemple, une réunion avec des parlementaires boliviens - le thème de la frontière est très sensible - ou la présentation d’un projet de loi sur l’euthanasie). Sur ce dernier sujet, qui a trait aux "valeurs", les partis de droite pensent pouvoir profiter des dissensions dans la concertation elle-même. Une partie de la démocratie chrétienne s’est en effet désolidarisée de ses alliés de gauche et réclame à la présidente qu’elle s’engage à ne présenter aucun projet sur le mariage homosexuel ou sur l’avortement, même thérapeutique. Il faut dire que la Démocratie chrétienne, autrefois parti pilier de la concertation, est sortie très affaiblie des dernières élections législatives et craint de perdre son influence au profit des nouveaux députés PPD et socialistes (le parti de la présidente), plus en prise avec les "citoyens". Il est significatif en effet que le mouvement lycéen se soit doté de représentants proches de tous les partis - communistes, humanistes, socialistes, et même UDI (droite) - et qu’aucun ne se soit déclaré proche de la DC .

Fidèle à son style, Michèle Bachelet devrait maintenant annoncer de nouveaux engagements, pour la moitié de son mandat cette fois. Mais ce qui est sûr, c’est qu’elle devra s’accorder plus de marges de manoeuvre afin de ne pas donner à penser que les événements la font dévier de son programme.

http://www.ruevalparaiso.blogspot.com

Les 36 mesures mises en place ou proposées au parlement en 100 jours :

Emploi :

Différentes mesures pour l’emploi des jeunes

Sécurité sociale :

Augmentation des retraites minimum, aides pour les personnes handicapées et leurs familles

Education :

Financement de l’accueil préscolaire pour les 40% de familles les plus pauvres, création de 800 crèches pour 20 000 enfants, augmentation du nombre des bourses étudiantes, et réunion de toutes les bourses (éducation, transport, nourriture)

Femmes :

Lutte contre la discrimination, droit au jardin d’enfants pour toutes les mères qui travaillent

Santé :

Création de 60 centres médicaux , développement du plan Auge, gratuité des hôpitaux pour les plus de 60 ans

Sécurité :

Projet de loi pour la création d’un ministère unique de la sécurité, augmentation du nombre de policiers, financement par l’Etat d’une partie des salaires pour les jeunes en difficulté sociale...

Compétitivité :

Guichet unique pour la création de petites entreprises, simplification des impôts. L’Etat paye dorénavant ses fournisseurs en 30 jours. Projet de loi pour augmenter les peines pour délinquance en col blanc. Création d’un fonds d’aide aux plus de 40 ans qui perdent leur emploi

Globalisation :

Les professeurs d’anglais auront six mois de formation dans un pays de langue anglaise. Système d’échanges de professeurs d’anglais. Programme d’aide aux meilleurs universitaires pour poursuivre leurs études à l’étranger

Environnement :

Nomination d’une ministre de l’environnement chargée de créer un ministère du même nom. Programme d’intervention urbaine et politique de la ville pour 200 quartiers très défavorisés

Régions :

Création d’un plan emploi pour la région de Valparaiso, création d’agences de développement régionales

Service militaire :

Début de la transition vers une armée professionelle et volontaire, et création d’un service alternatif citoyen

Démocratie :

Projet de réforme du système électoral binominal et registre électoral pour l’inscription automatique sur les listes électorales.


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (24 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

LYonenFrance


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès