Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le Brésil ne sera pas invité par Berlusconi au G8 à cause de (...)

Le Brésil ne sera pas invité par Berlusconi au G8 à cause de Battisti

Le ministre de la justice brésilien a donné son accord pour que le condamné à perpétuité en Italie, Cesare Battisti, soit réfugié politique au Brésil comme il l’était en France sous François Mitterrand. La presse et les blogs brésiliens et italiens sont scandalisés par l’intervention du président français et attendent le résultat de l’appel. En attendant le dénouement entre Sarkozy, Lula et Berlusconi, le Brésil ne sera pas invité au G8 en juillet par manque de volonté de lutte contre le terrorisme international.

Les blogues et la presse brésiliens sont turgescents. Le Brésil a annoncé que la France serait à la fête au Brésil en 2009. Personne n’avait deviné que c’était du second degré !

Le ministère italien des relations extérieures a publié une note souhaitant que Lula reconsidère la décision de Tarso, ministre de la justice brésilienne, dans la mesure où le statut de réfugié politique ne peut s’appliquer à un ressortissant italien condamné par une justice indépendante d’une vieille démocratie.

Reinaldo Azevedo (ndlr : pardon en portugais) salue l’éditorial du quotidien national Folha de Sao Paulo qui critique la décision personnelle de Tarso provoquant une crise diplomatique avec l’Italie. Reinaldo fait aussi remarquer que le Brésil n’est pas le pays du recyclage de terroristes après que la France, sous le présidence de Mitterrand, eût protégé le même Battisti de la justice italienne. Les médias romains rapportent que le Brésil doit montrer des preuves de son combat contre le terrorisme international pour s’asseoir à la table des pays développés. La présidence italienne, sauf nouveau rebondissement, n’invitera pas le Brésil au G8 qui se réunira en Sardaigne en juillet.

Nicolas Sarkozy, presque aussi proche de Lula que de Berlusconi, va devoir trouver, avant l’été, la solution au problème qu’il a parrainé . A suivre…


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 20 janvier 2009 11:27

    Silvio n’aime que les brésiliens en tant que slips portés par les bimbos de ses chaines de télé ! smiley


    • italiasempre 20 janvier 2009 14:11

      "Le Brésil ne sera pas invité par Berlusconi au G8 à cause de Battisti"

      Ah bon ? Première nouvelle.
      Où avez vous eu cette info ?
      Pourriez-vous citer vos sources, s’il vous plait ?


      • Fergus fergus 20 janvier 2009 16:00

        J’ai moi aussi entendu cette info ce midi sur Europe 1. Le plus comique dans cette affaire étant que Berlusconi regrette de ne pouvoir jeter Battisti en prison alors que lui-même devrait y croupir depuis des années !


      • italiasempre 20 janvier 2009 16:26

        Hum hum, pardon d’insister Fergus, aucune trace de cette nouvelle même sur Europe 1...
         Dussauge, pourriez-vous donner un lien ?


      • dussauge dussauge 20 janvier 2009 16:38

        Merci pour vos commentaires. Dans mon billet je fais un lien sur le blogueur brésilien renaldo azevedo qui a consacré déjà deux articles sur le sujet en rebondissant largement sur la prise de position de la Folha de Sao Paulo. Voici le lien sur le second article : http://veja.abril.com.br/blogs/reinaldo/2009/01/o-refgio-do-terror-um-editorial-do.html qui dit : "...Como não poderia deixar de ser, o Ministério de Assuntos Estrangeiros da Itália demonstrou profunda contrariedade em relação à atitude do ministro brasileiro. Em nota oficial, além de revelar "surpresa" e "pesar" pela situação, informou que apelará diretamente ao presidente Luiz Inácio Lula da Silva e deixou insinuada uma ameaça à presença do Brasil na próxima reunião de cúpula do G-8, em julho, na Sardenha - já que atualmente pertence à Itália o comando do Grupo." Par égard aux seuls francophones, en résumant, le passage dit : " le ministère des relations exérieures italien a fait savoir qu’il s’adresserait directement au président Lula en laissant entendre une menace quant à la présence du Brésil au G8, puisque l’Italie préside cette réunion en juillet."


      • Fergus fergus 20 janvier 2009 16:44

        Sauf erreur de ma part, c’était dans le billet de Frédéric Bonnot à 13 h 15.


      • italiasempre 20 janvier 2009 17:21

        Un blog ?
        Vous écrivez un article dont le sujet est quand même de taille, qui n’est repercuté nulle part ailleurs, en n’utilisant pas le conditionnel et en mettant pour seuls liens des blogs ?


      • dussauge dussauge 20 janvier 2009 17:45

        Madame Italia sempre, qui êtes-vous pour donner des leçons sur la qualité d’un éditeur comme si une affaire aussi longue et compliquée que celle de Battisti correspondait à une vérité scientifique.
        Nous somme sur une plateforme de blogs et je ne vois pas pourquoi je devrais croire sans discuter la Stampa, le Monde ou le Figaro et pas des personnes respectables comme reinaldo azevedo que vous ne connaissez pas et qui salue justement la prise de position de la folha de sao paulo. Ce qui m’intéresse c’est la propagation d’une perception, vrai ou fausse.

        Mon billet ne rapporte pas les faits sur Battisti, largement décrits avant moi sur agoravox et partout ailleurs, mais la grille de lecture des brésiliens qui se rangent en majorité derrière l’avis de Reinaldo. Je pense d’ailleurs que son opinion est la vôtre, à lire vos commentaires sur le meme sujet avant cette date : le Brésil doit respecter la décision de la justice italienne et extrader un criminel lié à une organisation terroriste. Ne vous griffez pas vous-meme, limez vos ongles.

        Enfin, ma seule opinion suggérée dans ce billet est que je crois à l’influence de la présidence française sur le Brésil pour Battisti et que je crois aussi que Sarkozy va trouver une porte de sortie pour éteindre cette mini-crise diplomatique, comme celle de faire incarcérer Battisti au Brésil pour d’autres crimes (comme le coup des passeports) et repousser ce sale dossier après les prochaines élections majeures.


      • italiasempre 20 janvier 2009 18:10

        Monsieur Dussauge !
        Il ne s’agit pas ici de (re)juger Battisti ou de discuter de la respectabilité de mr. Azevedo dont a priori je partage l’opinion sur ce point bien précis, il s’agit plutôt de la véracité du titre de votre article :
        "Le Brésil ne sera pas invité par Berlusconi au G8 a cause de Battisti"
        A l’heure actuelle ceci n’est pas exact.


      • dussauge dussauge 20 janvier 2009 20:07

        Ai-je la liberté -à partir de propos rapportés par des journaux nationaux et repris par des blogues renommés- d’adhérer à cette thèse comme tous les participants expriment leur opinion dans les commentaires ? Et l’opinion de chacun est respectable. Comme je ne suis pas rédacteur du journal officiel ni de journaux de marque -qui pour ces derniers ne se privent pourtant pas de porter des jugements sur des affaires pénales avant même que la justice n’ait rendu son verdict- je ressens une moindre responsabilité à exprimer mon scénario, même dans le titre, tant que l’histoire n’est pas encore écrite.
        Je respecte votre droit d’exprimer votre désaccord et de penser, sans l’ombre d’un doute, que l’Italie invitera le Brésil au G8 quelle que soit l’évolution de la position de la justice brésilienne.


      • italiasempre 20 janvier 2009 20:33

        Non monsieur, vous n’avez pas la liberté de divulguer des fausses informations.
        Il ne s’agit pas d’une idée, vous êtes évidemment libre d’avoir les idées que vous voulez, mais là vous n’exprimez pas une opinion, vous presentez bel et bien votre article comme une info.
        à savoir :

        "Le Brésil ne sera pas invité par Berlusconi au G8 à cause de Battisti"

        Encore une fois donc, à l’heure actuelle rien ne corrobore vos dires. Votre info est fausse dans le meilleur des cas, calomnieuse dans le pire.


      • dussauge dussauge 20 janvier 2009 21:19

        Madame, vous paraissez psychorigide au mieux. Mes dires sont corroborés par des médias brésiliens que vous semblez ne pouvoir lire mais que vous choisissez d’ignorer. Et vous ne pouvez pas prouver aujourd’hui que Lula sera invité au G8 à moins que vous ne soyez très proche de M. Berlusconi. Dans ce dernier cas, dites-nous ce que vous savez.

        En attendant ce scénario reste plausible jusqu’au mois de juillet et ne sera jamais faux jusqu’à cette date. Et si j’ai tort, ce que je souhaite d’ailleurs, je vous offrirai un capuccino !
        bonne soirée


      • italiasempre 20 janvier 2009 21:44

        UN cappuccino pour sept commentaires superconstructifs sur votre fil ? smiley
        Excusez-moi de vous le dire, ce n’est pas Byzance... smiley

        Non, c’est sûr, je ne peux pas prouver non plus que Berlusconi ne déclarera pas la guerre au Brésil, ou à la France, au point où on en est.
        En suivant votre raisonnement demain on pourrait alors avoir droit à :

        "Je veux Battisti ! Berlusconi mobilise l’Armée Italienne et sa flotte en vue d’une explication avec Lula"

        PS utilisez le conditionnel la prochaine fois.. smiley




      • Le brésilien Le brésilien 20 janvier 2009 14:57

        Maintenant c’est le gouvernement de l’Italie qui fait le terrorisme avec le gouvernement brésilien ? Si tu ne revois pas ta décision, on te bloque au G8. Bravo ! Les moyens justifient toutes les fins. Je ne crois pas du tout que le gouvernement Italien, très sérieux en questions diplomatiques (comme d’habitude), vient de s’utiliser de telle arme pour faire telle pression. De quelque façon, la question posée par "italiasempre" est bonne.
        Je vous donne un autre e’lément : le ministre de la justice a déjà déclaré qu’avant de prendre sa décision Lula a été consulté. Le président est à ce moment au milieu d’une situation difficile : rendre son âme au gouvernement italien pour assurer le siège au G8 ou faire un demi-tour sur ses pas en prenant son ministre par un clown. Et la justice ? 


        • italiasempre 20 janvier 2009 15:23

          @le bresilien
          Les avis au Bresil sont apparemment très partagés, et ce même au sein du gouvernement.
          « Battisti : la Cour suprême s’oppose à Lula » (Emanuela Fontana, Il Giornale de samedi) 
          « La Cour suprême fédérale a annoncé avoir repoussé la décision de libérer Cesare Battisti afin de prendre l’avis du procureur général. Le gouvernement brésilien ne fait pas bloc sur le cas Battisti. Après les protestations du président du Sénat, c’est Celso Amorim, chef de la diplomatie, qui a montré sa perplexité face à la décision de son collègue de la Justice, qualifiée d’‘absurde’. Par ailleurs, le quotidien Folha de Sao Paulo révèle que Battisti pourrait être jugé pour détention de faux passeport lors de son arrestation et qu’une procédure est en cours au tribunal fédéral de Rio . Battisti encourrait une peine de 2 à 6 ans de prison. »



        • phiconvers phiconvers 20 janvier 2009 23:03

          A l’auteur, je serais ravi de la confirmation de cette info qui, si j’en crois les commentaires, mérite d’être confirmée. A souveraineté, souveraineté et demi. Le Brésil a pris une (mauvaise) décision, qu’il n’aille pas se plaindre de la réponse souveraine de l’Italie.

          Comme je l’ai dit sur d’autres fils, la complaisance des autorités brésiliennes pour Battisti atteste de ce que le parti des travailleurs n’a pas encore su rompre avec ses accointances historiques avec l’extrême gauche la plus ignoble et criminelle, qu’elle soit italienne ou colombienne et terroriste.

          En outre, malgré ses presque 200 M. d’habitants et ses millions d’hectares de soja gangnés sur la forêt amazonienne, le Brésil reste une puissance relative, son impact sur la scène internationale tenant plus à la lâcheté des véritables grandes puissances et à la vacance de leadership international qu’à l’analyse objective de ce qu’est le Brésil en ce début 2009.


          • Tony Pirard 20 janvier 2009 23:39

             (Argot brésilienne...fouler au tomate) Ce n’est pas la première fois que le ministre de la justice brésilienne Tarso Genro ,foule au tomate.
             Rappelons le cas des cubaines,pendant les...Joueux Olympiques,que deux athlète cubaines même ayant demandé Asile Politique au gouvernement brésilien,ils étaient placés sommairement dedans un avion Vénézuélien et expulse du Brésil... !
             Le ministre de la justice Tarso Genro utilise de deux poids et deux mesures,par leur passé un peu obscure de gauche revanchiste brésilienne.
             La demande c’est la suivant...pourquoi les cubaines ils étaient expulse sommairement et maintenant,ils n’aceptent la demande d’un gouvernement réellement démocratique comme l’Italie... ?
             Seul ,pour satisfaire Castro.. ! Tantôt,tantôt...il y a quelque chose étrange dans l’air.
             Brésil,ce n’est pas le "paradise" de terroristes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès