Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le cadavre de trop dans le placard de W.Bush (2)

Le cadavre de trop dans le placard de W.Bush (2)

La disparition de Mike Connell, vendredi dernier est lourde de sens, je vous expliquais hier. C’était un homme-clé pour l’équipe au pouvoir, aux USA, car c’est celui qui permis à l’administration américaine d’entrer dans l’ère informatique... à sa façon, à savoir en utilisant la faculté qu’ont certains ordinateurs de cacher certaines choses. Apparu en 1999 lors de la préparation des élections de Floride, où ses talents semblent avoir donné un coup de main sérieux à la carrière de Jeb, le frère de W. Bush, notre homme détenait, vous disais-je, de lourds secrets. En réalité, il était le pivot informatique de l’élection volée de 2004, dans le fief républicain de l’Ohio, l’Etat qui a permis à W. Bush d’obtenir de justesse un second mandat. Revenons aujourd’hui sur les méthodes de Connell, qui, sans nul doute, expliquent aujourd’hui sa disparition précoce.

L’homme s’était pourtant garanti il y a neuf ans déjà contre toute atteinte possible en déclarant sa loyauté indéfectible à la famille Bush : “I’m loyal to my friends and I’m loyal to the Bush family...” avait-il tenu à écrire dans le magazine Inside Business, le 2 Novembre 1999. C’est probablement vrai. L’homme avait commencé sa collaboration avec la famille Bush voici dix ans exactement... en Floride. « Tom Brazatis of the Cleveland Plain Dealer described Connell as “an Internet consultant in 1998 for the winning campaigns of governors Bob Taft in Ohio and Jeb Bush in Florida.” The article stated that Connell told the Plain Dealer that he had been hired to do “special internet projects” for George W. Bush. “Connell declined to be more specific,” noted the Plain Dealer’s 2000 article ». Onze années après, après s’être occupé de « projets plus spéciaux », l’homme aux profondes convictions religieuses traditionnalistes ne pouvait que regretter cette loyauté à un seul sens. Chez les Bush, on ne partage pas le manteau pourpre. Il n’y a pas de bon samaritain dans la famille. L’une des dernières déclarations de Connell étaient à ce propos fort inquiétante : « Mr. Connell told a close associate that he was afraid that the George Bush and Dick Cheney would “throw [him] under the bus » répète le site indépendant Velvet Revolution. En fait de bus, c’est son Piper Saratoga qui a causé sa perte. Un avion sûr, qu’il pilotait assidûment et qu’il ne prenait jamais en cas de pépin météo ou mécanique. En aviation, Connell était aussi méticuleux qu’en gestion de serveurs informatiques. Il n’embarquait jamais à la va-vite, faisant consciencieusement son check-list avant chaque décollage, malgré le fait qu’il pilotait depuis des années plusieurs fois par semaine : son avion, c’était son deuxième moyen de transport après l’automobile. Et un Piper Saratoga crashé, ça ne flambe pas autant à l’impact. Bus ou avion, le résultat est aujourd’hui le même. A savoir s’il a vraiment emporté tous ses secrets dans sa tombe... au quel cas sa mort n’aurait servi à rien !!!

Mais voyons un peu les prouesses de notre malheureux aviateur, celles qui lui valent semblent-il cette disparition prématurée. Essentiellement les manipulations électroniques électorales, et plus récemment sa participation à la disparition d’emails cruciaux pour la Maison Blanche lors du problème de l’éviction décidée de plusieurs juges fédéraux jugés anti-W. Bush. A partir de sociétés lui appartenant ou détenues par des tiers, mais dont Connell était partie prenante. Toutes ces sociétés ont eu un point commun : elles ont changé de nom un nombre incalculable de fois. Sa firme mère SmartTech détient ainsi la bagatelle de 1134 noms de domaines !!! Parmi ces sociétés, on retrouve l’exposition de valeurs religieuses très ancrées à droite : Connell gérait ainsi aussi bien l’Anti-Abortion Groups Computers que la Christian Computer Services mais aussi l’incroyable Radical Christian Fascists Church Computers, via une âme damnée, Randy Cole, directeur de SmartTech avec sa femme. Une firme dont on retrouve l’intégralité de la table d’administration chez GovTech, sa sœur jumelle... se chargeant elle des projets... gouvernementaux « spécifiques ». Là, on retrouve aussi bien la « GOP Campaign Work » (Bush00, Bush Transition Team, Bush04, 40+ GOP Congress runs, 25+ GOP Senate runs, etc) que la « GOP Computer Support for GOP operations, GOP-Technology », ou la « Government Agency Contracts » sans oublier la « GOP Mass Mailing/Phone Bank Computers » et la principale ; « GovTech Solutions », devenue parfois « Government Technology Systems ». Le tout dans un savant mélange de noms et de redirections : ainsi, 72hour.net  (« Technical Contact : SMARTech Corp, DNS Administrator noc@smartechcorp.net ») qui redirige vers.... GOP.com. Mais l’homme était aussi le créateur de sites internets, dont celui du gouvernement, dont GeorgeWBush.com and GWB43.com, ce dernier étant le site d’où entrait et sortait 95% de la communication de Karl Rove. Ou le plus étonnant Abriendo-Caminos.com , chargé de séduire les hispaniques. Au plus fort de la campagne de 2008, SmartTech présentait toujours 999 serveurs différents, dont notamment : angryhillary.com (ou .net), clintongunban.com, ou counterclintonlibrary.com (ou .net), ou encore stophillarynow.com et stophillarypac.com, pas vraiment des soutiens à Hillary Clinton  ! L’homme affichait ouvertement ses convictions, religieuses et d’extrême droite, sans se soucier de savoir si l’état américain pouvait avoir recours à un individu aussi partisan. Ses recruteurs, pour tout dire, devaient avoir les mêmes opinions, tout simplement !

Sans aucun complexe, durant ces huit années, tout en travaillant pour le gouvernement, Connell avait aussi été à l’origine de sites restés tristement célèbres : « RNC.org », et surtout l’infâme « swiftboatvetsfortruth.org », devenu depuis « Swift Vets and POWs for Truth » dans lequel des vétérans du Viet-Nam payés par le multimillardaire Sam Fox, très lié à la très droitiste Republican Jewish Coalition, et qui répandaient tous les jours leur haine d’un Kerry ancien « swift man » lui aussi, devenu progressivement opposant à la guerre du Viet-Nam. Connell, comme l’équipe de Bush ne s’est jamais soucié d’un évident conflit d’intérêt à réaliser les sites purement gouvernementaux et ceux des plus violents opposants au candidat gouvernemental. Logique qu’il s’entende parfaitement avec Rove. Parmi les sites dont il avait eu la charge, on note aussi ceux surtout de Kenneth Blackwell, l’infâme destructeur des achives de l’élection de 2004 en Ohio (les deux tiers ont disparu sous ces ordres !). Connell était plus de mèche avec lui qu’aucun autre. Blackwell, qui rêvait d’entrer à la maison blanche (une promesse que lui avait fait Kar Rove et W. Bush) avait bâti toute sa stratégie de conquête du parti républicain sur les prouesses technologiques de Connell.

De mèche, en effet, c’est le moins qu’on puisse dire. Une longue entente plutôt, devenue une seconde nature pour ce qui est des manigances électorales. Déjà inquiété en 2004, Blackell récidivera deux ans après, à en causer sa perte. Lors de deux élections de 2006 en effet en Ohio, l’incorrigible Blackwell va en effet se faire prendre bêtement la main dans le sac. Le site officiel de l’élection dans l’état, « election.sos.state.oh.us » avait comme tout site un numéro d’IP précis, le 64.203.98.137. Seulement voilà : cette catégorie d’IP tombait pile au milieu de celle attribuée à la firme SMARTtech Corp de Chattanooga, la firme de Connell, comme l’on fait remarquer des internautes curieux. Juste dans le même rang de numéros, on trouvait aussi « VoterVault.com » (le site de Karl Rove) et « NRCC.org », deux sites dédiés au RNC, le Republican National Committee. L’élection de l’état, qui se veut indépendante par principe, était tout simplement directement hébergée sur des serveurs du Parti Républicain ! Les deux sites, celui de l’Ohio et celui du Parti à Washington travaillaient en miroir complet, comme l’ont montré des copies d’écran édifiantes réalisées par les journalistes d’un site citoyen, Pluribus Media. Comme l’affirment d’autres, pour Blackwell, c’est « again », une nouvelle fois donc, car tout le monde a en tête à son propos les résultats de l’élection présidentielle de 2004, où Blackwell a été prépondérant dans la victoire républicaine, avec en prime la mise en place de méthodes incroyables de votes (bureaux déplacés au dernier moment, électeurs rayés des listes sans être prévenus, etc.. ). Une méthode déjà appliquée en 2000 mais qui était devenue trop voyante. Pour faire digérer l’échec de cette élection catastrophique de 2000, aussi catastrophique que celle de Floride, Blackwell avait présenté à ses électeurs une refonte complète de son système électoral, accompagnée d’une note salée en investissements informatiques... signés SmartTech. Le but du jeu ? Présenter le résultat des élections en temps réel, via l’Internet ! Blackwell, réfractaire en 2000 à tout ordinateur, était devenu en quatre ans le plus grand prosélyte des nouvelles technologies ! Mais avec une idée derrière la tête, bien entendu ! Une idée soufflée par Karl Rove, et mise en place par... Connell.

Car ce fameux soir d’élection, des bloggeurs suspicieux comme la célèbre Wonkette avait eu le temps de faire des copies d’’écrans télévisuels où les chiffres changeaient régulièrement derrière le présentateur, comme si l’on « tempérait » à la volée les résultats en « live » de l’Ohio ! La Wonkette, cette futée, avait vu juste : ça trafiquait sec, et à la volée je vous prie ! « Ohio’s election results were delivered to Americans at Internet speed in 2004, reflecting Ken Blackwell’s deliberate contrast to Florida’s chaos of four years earlier. The Secretary of State had met the enemy of timely results when in Florida where he was sent to join Ohio’s special team helping the Bush effort. » Et tout cela avait eu un coût : « New Media Communications and its spin-off, Govtech Solutions, have received about $465,000 from the secretary of state’s office, and New Media (une autre société de Connell !) received $30,335 for its work on the Blackwell campaign ». Un demi million de dollars pour trafiquer les résultats, et devenir président à la place de Kerry, ce n’est en définitive pas cher payé ! Le 24 avril 2007, l’avis péremptoire de deux journalistes, Steven Rosenfeld et Bob Fitrakis, tombait  : « did the most powerful Republicans in America have the computer capacity, software skills and electronic infrastructure in place on election night 2004 to tamper with the Ohio results to ensure George W. Bush’s re-election ? The answer appears to be yes.  » Mieux encore : « On Election Night 2004, the Republican Party not only controlled the vote-counting process in Ohio, the final presidential swing state, through a secretary of state who was a co-chair of the Bush campaign, but it also controlled the technology that allowed the tally of the vote in Ohio’s 88 counties to be reported to the media and voters. » Ce soir là, on a donc beaucoup utilisé l’Internet en Ohio, surtout à partir des bureaux de Ken Blackwell. On s’en doutait, en effet : une seule agence, AP, avait obtenu l’exclusivité du report des votes, et les télévisions, ce soir-là, ce qui pouvait passer pour étrange, et les médias recevaient directement non pas les résultats réels, mais les résultats trafiqués de l’Ohio. Non pas de l’Associated Press, dont le patron n’est autre qu’un traditionnaliste, mais bel et bien directement de Connell. Comme les dépêches d’agence recevaient les mêmes chiffres, donnés comme officiels, les médias n’y ont vu que du feu ! Tout était donc « routé » à partir de SmartTech (!), comme le disent les spécialistes informatiques. Comme la source unique était partisane, on peut facilement l’accuser d’avoir « tempéré » les chiffres avant de les communiquer aux médias. Le mot paraît faible tant parfois les disparités entre bureaux de vote ont été grandes...

Dans un long article rédigé au lendemain même des élections, en 2004, deux internautes attentifs, Stéphane Bouleaux et David Latapie, avaient décrit le procédé dans « Votergate », devenu un Wiki depuis, procédé qui utilisait pour tempérer entre états le puissance phénoménale d’un des plus gros calculateurs au monde dédié à la science.. et à l’armée, celui de Sandia, en Californie, qui a été aussi l’un des artisans de la seconde élection de Bush. Rumsfeld venait juste de lancer son projet d’Internet dédié à l’armée, reliant tout le pays, et dans certains comtés, le soir de l’élection, des bureaux ont été fermés sous prétexte de « terrorisme » pour permettre aux militaires de déployer leurs antennes, les liaisons téléphoniques modems (celle des machines Diebold !) étant défaillantes. Et de « tempérer » les résultats. On ne dira jamais assez comment cette élection de 2004 a été volée. 2004, c’est bien « la mère de toutes les fraudes élctorales » comme l’on dit certains. Principalement en Ohio. Tout le monde avait remarqué les chiffres mirobolants de certains comtés : A Clyde, par exemple, Bush avait gagné avec... 131% des voix. A Perry County, deux bureaux affichaient sans rire 124 et 120% de résultats en sa faveur.... à Gahanna Ward 1, dans le premier bureau, sur 638 votants seulement, Bush avait été crédité au final de 4 258 bulletins... Dans le seul comté de Cuyahoga (ou en 2008 de sérieux problèmes restaient), on découvre d’étranges électeurs fantômes : « as of yet, there have been no statistical studies of Ohio similar to the Berkeley paper. But emailers have zapped around a chart that supposedly shows 93,000 »extra« votes were cast in various municipalities in Cuyahoga County—that is, these areas listed more votes than registered voters ». 93 000 « extras », presque la marge avec laquelle Bush devance Kerry au final... on trouve aussi des gens, à Cuyahoga pour témoigner de l’accès direct du prestataire, en l’occurrence ici Triad GSI, aux tableaux récapitulatifs de vote.

Le soir même, toujours, selon les premiers sondages d’opinion au sortir des bureaux (« exit polls »), Kerry l’emportait avec une différence d’environ 2 à 3% (une plus étroite victoire finale par 51% contre 49% sera plus tard annoncée dans la nuit), en Ohio comme ailleurs. Mais juste avant le résultat, on annonce le contraire  : « It is important to remember how large the discrepancy was between the early vote tallies and the early exit poll figures. By the time polls were closing in the eastern states, the vote-count figures published by CNN showed Bush leading Kerry by a massive 11 percent margin. At 8:50 p.m. EST, Bush was credited with 6,590,476 votes, and Kerry with 5,239,414. This margin gradually shrank. By 9:00 p.m., Bush purportedly had 8,284,599 votes, and Kerry 6,703,874 ; by 9:06 p.m., Bush had 9,257,135, and Kerry had 7,652,510, giving the incumbent a 9 percent lead, with 54 percent of the vote to Kerry’s 45 percent ». La différence entre ce qui serait les premiers résultats et le sondages au sortir des urnes est ENORME : « at the same time, embarrassingly enough, the national exit poll figures reported by CNN showed Kerry as holding a narrow but potentially decisive lead over Bush. At 9:06 p.m. EST, the exit polls indicated that women’s votes (54 percent of the total) were going 54 percent to Kerry, 45 percent to Bush, and 1 percent to Nader ; men’s votes (46 percent of the total) were breaking 51 percent to Bush, 47 percent to Kerry, and 1 percent to Nader. Kerry, in other words, was leading Bush by nearly 3 percent ». Pour l’Ohio, idem : « At 7:32 p.m. EST, CNN was reporting the following exit poll data for Ohio. Women voters (53 percent of the total) favoured Kerry over Bush by 53 percent to 47 percent ; male voters (47 percent of the total) preferred Kerry over Bush by 51 percent to 49 percent. Kerry was thus leading Bush by a little more than 4 percent. But by 1:41 a.m. EST on November 3, when the exit poll was last updated, a dramatic shift had occurred : women voters had split 50-50 in their preferences for Kerry and Bush, while men had swung to supporting Bush over Kerry by 52 percent to 47 percent. The final exit polls showed Bush leading in Ohio by 2.5 percent. » Incoyable renversement de tendance.

En fait, peu après minuit, tous les comptes par comtés se retrouvent gelés pendant 90 minutes environ. Plus rien de l’Ohio ne parvenait aux médias. La célèbre Wonkette, ce soir-là le fait savoir : le black-out a commencé. Quand les images réapparaissent, les fromages Excel ont changé de sens : c’est Bush qui vire en tête, de 3%. Tout le monde regarde étonné les nouveaux camemberts. Les plus hilarants de ces résultats sont ceux des trois comtés de Warren, Butler et Clermont Counties. 10 500 votes pour W.Bush rien qu’à eux trois (soit le 1/10eme de son avance finale en trois comtés seulement !). Or, ce jour là, les gens votent aussi pour d’autres choses aux Etats-Unis, on le sait. C’est ainsi qu’à Warren, Butler et Clermont Counties les électeurs vont voter massivement à la fois pour W. Bush et... POUR le mariage gay ! Ce à quoi est vivement opposé W. Bush, mais auquel Kerry n’est pas opposé ! Les bulletins de votes de Kerry ont-ils été carrément versés à Bush ? Très certainement, et c’est la case d’à côté qui le révèle ! Le logiciel ou l’intervention humaine a bien changé le nom, mais a gardé bêtement la suite du bulletin tel quel !!! Connell n’est donc pas si intelligent qu’on l’a présenté...

Le soir de l’élection toujours, des copies d’écran révèlent les autres manipulations en direct. Bush l’emportera en Ohio avec 118 601 voix d’avance, un résultat donné au petit matin suivant seulement... alors que lui-même, interviewé dans son ranch et toujours donné comme battu se dit « confiant ». Il peut l’être : Connell a travaillé toute la nuit pour en faire un président élu... sans les voix nécessaires ! Et ce n’est pas fini  ! Durant la campagne 2008, alors que le staff républicain est au courant des poursuites engagées par les juges contre Connell, pour une autre histoire, celle des mails de la Maison Blanche, revoilà notre homme chargé de la gestion du site Internet de McCain. Rove a beau avoir en 2000 tout fait pour l’évincer au profit dans les primaires au profit de Bush, est bien obligé d’accepter le fait. En fait cela l’arrange, car il garde la mainmise sur les contenus du site. Le 31 octobre dernier, Connel reçoit sa convocation à propos du tripatouillage de vote en 2004, lui intimant l’ordre de se présenter le 3 novembre pour venir témoigner. C’est la veille de l’élection présidentielle d’Obama... et en Ohio, justement, Jennifer Brunner, qui veille au grain depuis deux ans commence à voir le résultat de ces efforts. Aux primaires, Clinton l’emporte devant Obama (53% contre 45%) McCain écrasant Huckabee (60% contre 31%, mais Ron Paul fait 5% dans l’état !). Lors de la présidentielle 2008, Barack Obama l’emporte de 4 points (51% contre 47%). En 2004, sur un écart final de 118 601 voix en faveur de Bush, le magazine Rolling Stone évaluait en juin 2006 à 357 000 les voix non comptabilisées en faveur de Kerry. Un simple décompte des bulletins inversés en dénombre 80 000 : cela fait 160 000 d’écart, Bush en perdant 80 000 et Kerry en gagnant 80 000. Davantage que l’écart final ! Finalement, en Ohio, en 2008, les gens n’ont pas voté autrement qu’en 2004 où Kerry était annoncé avec... 3,5% d’avance quelques jours avant l’élection ! Mais en 2008, les tripatouillages ont été empêchés, et McCain n’est pas passé !

A peine élue à la place de Kenneth Blackwell, Jennifer Brunner, une démocrate, demande un audit bi-partisan, surnommé EVEREST (« Evaluation & Validation of Election-Related Equipment, Standards & Testing ») sur le matériel informatique utilisé. Ses conclusions, connues le 14 décembre 2007 sont catastrophiques pour l’Etat et... Blackwell : « Ohio’s electronic voting systems have ’critical security failures’ which could impact the integrity of elections in the Buckeye State. » Elle propose aussitôt le bannissement des machines TouchScreen (Direct Recording Electronic ou DRE). Blackwell avait vanté les possibilités Internet du système, elle insiste sur le manque de sécurité des transmissions de ce type : « in an era of computer-based voting systems, voters have a right to expect that their voting system is at least as secure as the systems they use for banking and communication ». Mais ce n’est pas sa seule découverte. La révélation en avril 2006 déjà d’un don de la firme Diebold de 50 000 dollars pour la campagne électorale de Blackwell (for « political interests. ») n’a pas vraiment aidé à redorer son blason : en l’acceptant, Blackwell avait tout simplement enfreint la loi. Conflit d’intérêt pur et simple ! De 41 comtés gérés par Diebold en 2004 on été passé à 47 en 2006 : la firme lui devait bien ça. Le 7 novembre 2007, Blackwell, l’antigay reconnu et bigot avéré prenait pourtant la déculottée de sa vie, infligée par le candidat démocrate Ted Strickland, qui obtenait 60,4% des voix contre 36,8 au candidat noir qui se rêvait déjà en Obama républicain.

L’Ohio versait donc démocrate, après 9 ans sous la coupe de Bob Taft le républicain. Pourtant, ce n’était pas faute d’avoir essayé toutes les méthodes, dont le fameux et immonde « push-poll » inauguré par Karl Rove contre...MCCain : « Blackwell is using Rove’s notoriously deceptive push poll device to spread an unsubstantiated smear against his Democratic gubernatorial opponent, Ted Strickland. Push polls were rendered infamous when Rove used them in South Carolina to falsely suggest that Senator John McCain had fathered a mixed-race child. Often the impact of push polls is magnified by callers to talk shows that spread additional street rumors, as in the lie that McCain impregnated a black hooker. The reality in McCain’s case : he had adopted a child from one of Mother Teresa’s orphanages and prominently displayed her in his campaign literature ». Etrange aide à la décision de vote.... Chez Blackwell, la question que posaient ses téléphonistes-robots était celle-ci : « if you knew Ted Strickland had hired a child molester would you still vote for him ? », puis juste après : « are you going to vote for Ted Strickland ? » et « are you going to vote for Ken Blackwell ? »... le procédé est le même, et Blackwell et Rove ont bien les mêmes méthodes. La dernière découverte de Brunner étant la plus terrible : le 1er août 2007, elle confirme le fait que les 2/3 des archives papier de l’élection 2004 ont été illégalement détruites. Elles auraient dû être détruites légalement 22 mois après seulement. Selon Arnebeck, déjà, les disparitions contenaient essentiellement les comtés où avaient eu lieu de graves irrégularités :"the missing records reveal where the fraud occurred," said Arnebeck. "You take as an example, Warren County [where some 22,000 unused ballots are now missing]. It is well documented that there was a phony homeland security alert and that was the excuse for excluding the public and the press from observing what was going on during Election Day. So the missing unused ballots would suggest that ballots were remade to fit the desired result." Comme par hasard...

Et ce n’est pas tout : durant la campagne présidentielle 2008, Blackwell, ancien maire de Cincinnati, devenu éditorialiste dans le New York Sun, n’avait jamais eu de mots assez durs vis à vis de Barack Obama. Le message audio délivré en boucle sur un répondeur par Blackwell comme supporter de McCain en dit long sur ce qu’il espérait à nouveau si celui-ci passait. Battu au poste de gouverneur, le 8 décembre dernier, Blackwell se proposait néanmoins à la tête du parti républicain, en 2012, à la place de Mike Ducan, élu en 2007 ("Chairman of the Republican National Committee"). Sur son CV, il rappelle ses fondamentales (sic) : "I am a member of the board of directors of the National Rifle Association, the National Taxpayers Union and the Club for Growth". Son programme est tout aussi engageant : "It is time to completely remake the Republican Party by returning to our core philosophy (limited government, traditional values and a strong defense), reaching voters more effectively (by better utilization of technology, targeting and voter identification and turnout), and reorganizing the RNC itself (spending smarter, replacing staff and consultants and modernizing our fundraising infrastructure)". Exactement ce contre quoi viennent de voter ces concitoyens ! Mais le plus étonnant était sa proposition de transformer les églises en centre de recrutement d’électeurs : "hire a large team of coordinators to work with churches across the country to help them register the members of their congregations who are not registered to vote." Sur les blogs, sa proposition en a fait rire plus d’un : "as a Democrat, I enthusiastically support Blackwell’s bid. Not only will it ensure the continued demise of the Republican Party, but it will really screw up Rob Portman’s and John Kasich’s campaigns" dit l’un, "Well, if yer a democrat ya just gotta love this one ! It’s all the reeling republicans need right now is another reich-wing christain dingbat to further destroy what little party they have left. Have they learned absolutely nothing from the Palin effect ? !!!!!!!" conclut l’autre. "Reich-Wing Christian", la charge paraît forte... mais pas tant que ça en définitive. Il faut dire qu’après Palin, les républicains peuvent toujours attaquer la falaise :"I think Blackwell and Palin should be co-leaders. It would be the greatest reality show on earth. Put it on the Comedy Network". Voilà l’homme sur lequel avait tablé l’équipe de W. Bush pour gagner l’élection 2004, l’Ohio ayant été la clé de voûte de la victoire. Sarah Palin avait déjà eu un prédécesseur, et c’était bien le trafiquant des votes de l’Ohio...

Mais ce ne sont pas les seules manigances auxquelles s’est prêté Mike Connell. Il y en a eu d’autres, tout aussi graves. Et d’autres qui paraissent aussi totalement grotesques, comme les gens de Coptix, maison sœur de l’hébergement de chez SmartTech, assez idiots pour laisser croire que W. Bush est venu lui-même saluer leurs efforts.... dans un photomontage digne de lycéens... A une époque récente de sa vie, on a demandé à Connell de jouer les nettoyeurs d’ordinateurs, sur les serveurs de Coptix, justement. Pas vraiment non plus une réussite, comme nous allons le voir dès demain...

Documents joints à cet article

Le cadavre de trop dans le placard de W.Bush (2) Le cadavre de trop dans le placard de W.Bush (2) Le cadavre de trop dans le placard de W.Bush (2) Le cadavre de trop dans le placard de W.Bush (2) Le cadavre de trop dans le placard de W.Bush (2) Le cadavre de trop dans le placard de W.Bush (2) Le cadavre de trop dans le placard de W.Bush (2) Le cadavre de trop dans le placard de W.Bush (2) Le cadavre de trop dans le placard de W.Bush (2) Le cadavre de trop dans le placard de W.Bush (2) Le cadavre de trop dans le placard de W.Bush (2)

Moyenne des avis sur cet article :  4.15/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • non666 non666 31 décembre 2008 11:23

    On ne pointera jamais assez du doigt celui qui prone en france, le vote electronique .

    je vous laisse chercher, un petit , court sur pattes avec talonettes ....
    vous ne devinerez jamais ou il a deja fait tester ces machines .

    Pourtant en france tous les informaticiens qui ont eu a etudier ce type de vote ont eu la meme conclusion : il est imposible de prouver qu’il n’y a pas eu malversation à la fin d’un vote.
    Et donc, celui qui installe la machine peut objectivement ou son commanditaire peut obtenir le resultat qu’il veut.

    "les gens ont du se decdier au dernier moment, c’est la conclusion des experts, parce qu’avec 60 % d’intention de vote "contre", ils ont voté "pour " à 70%...."

    Si on controle les medias et les outils de scrutin, on peut gouverner ce pays entre initiés.


    • John Lloyds John Lloyds 31 décembre 2008 12:59

      "On ne pointera jamais assez du doigt celui qui prone en france, le vote electronique"

      Pas besoin de ça, le mieux est l’ennemi du bien, vue la puisance la machine à propagande, ils peuvent même se permettre des votes honnêtes smiley



    • morice morice 31 décembre 2008 13:50

       Pas mal dit, ça : vu la connerie de l’adversaire aussi... c’est aujourd’hui à se demander qui est le plus bling -bling des deux : Dray ou Sarko ?


    • Philou017 Philou017 31 décembre 2008 18:19

      Bon article complet, Morice. Mais je regrette que vous ne mettiez pas la traduction des passages anglais. Ca ne prend pas tellement de temps que cela, avec un traducteur et un dictionnaire en ligne. Comme je trouve cet article important, je vais donner les traductions (approximatives, je ne suis pas angliciste) en espérant que mr Morice fera l’effort la prochaine fois.

      &#9;&#9;&#9;&#9;&#9;"Tom Brazatis du Cleveland Plain Dealer a décrit Connell comme" un consultant Internet en 1998 pour les campagnes gagnantes des gouverneurs Bob Taft en Ohio et Jeb Bush en Floride. "L’article annonçait que Connell a dit à Plain Dealer qu’il avait été embauché pour faire" des projets Internet spéciaux "pour George W. Bush." Connell a refusé d’être plus spécifique, "a noté l’article de 2000 du Plain Dealer". Onze années après, après s’être occupé "de projets plus spéciaux", l’homme aux profondes convictions(condamnations) religieuses traditionnalistes ne pouvait que regretter cette loyauté à l’ONU seul sénateurs Chez les Bush, sur ne partage primauté manteau pourpre. Il n’y une primauté de bon samaritain dans famille la. L’une des dernières déclarations de Connell étaient à ce propos fort inquiétante : "M. Connell a dit à un associé proche qu’il avait peur que George Bush et Dick Cheney" font><em>Ken Blackwell </em><font face="arial, verdana, helvetica" size="2">avec le chaos de la Floride de quatre ans plus t&ocirc;t. Le Secr&eacute;taire d'Etat avait rencontr&eacute; l'ennemi de r&eacute;sultats en temps voulu en Floride quand il avait &eacute;t&eacute; envoy&eacute; pour rejoindre l'&eacute;quipe sp&eacute;ciale de l'Ohio pour appuyer les efforts de Bush.&quot; </font>Et tout cela avait eu un co&ucirc;t&nbsp;: <font face="arial, verdana, helvetica" size="2"> &quot; </font><em>New Media Communications </em><font face="arial, verdana, helvetica" size="2"> et son d&eacute;riv&eacute;, </font><em>Govtech Solutions,</em><font face="arial, verdana, helvetica" size="2"> ont re&ccedil;u environ 465,000 $ du bureau du secr&eacute;taire d'Etat et </font><em>New Media</em><font face="arial, verdana, helvetica" size="2"> (une autre soci&eacute;t&eacute; de Connell!) a re&ccedil;u 30,335 $ pour son travail sur la campagne de Blackwell&quot;. </font>Un demi million de dollars pour trafiquer les r&eacute;sultats, et devenir pr&eacute;sident &agrave; la place de Kerry, ce n&rsquo;est en d&eacute;finitive pas cher pay&eacute;&nbsp;! Le 24 avril 2007, l&rsquo;avis&nbsp;p&eacute;remptoire de deux journalistes,<a href="http://lists.portside.org/cgi-bin/listserv/wa?A3=ind0704D&L=PORTSIDE&E=0&P=95392&B=%E2%80%94&T=text%2Fplain"> Steven Rosenfeld et Bob Fitrakis, tombait </a>&nbsp;:<em> </em><font face="arial, verdana, helvetica" size="2"> &quot; Les R&eacute;publicains les plus puissants en Am&eacute;rique ont la capacit&eacute; informatique, l'habilet&eacute; logicielle et l'infrastructure &eacute;lectronique en place sur la soir&eacute;e &eacute;lectorale 2004 pour falsifier les r&eacute;sultats de l'Ohio pour assurer &agrave; George W.</font><font face="arial, verdana, helvetica" size="2">Bush </font><font face="arial, verdana, helvetica" size="2">sa r&eacute;&eacute;lection ? La r&eacute;ponse semble &ecirc;tre oui. &quot;</font>Mieux encore&nbsp;:<em> </em><font face="arial, verdana, helvetica" size="2">&quot; sur la Soir&eacute;e &eacute;lectorale de 2004, le Parti R&eacute;publicain a non seulement contr&ocirc;l&eacute; le processus de comptage des voix de l'Ohio, l'&eacute;tat d&eacute;cisif pr&eacute;sidentiel final, par un secr&eacute;taire d'Etat qui &eacute;tait un co-pr&eacute;sident de la campagne de Bush, mais il a aussi contr&ocirc;l&eacute; la technologie qui a permis au d&eacute;compte des voix dans 88 comt&eacute;s de l'Ohio d'&ecirc;tre annonc&eacute; aux m&eacute;dias et aux &eacute;lecteurs. </font><br /> <br /> .....<br /> <br /> <font face="arial, verdana, helvetica" size="2">Dans seul comt&eacute; de Cuyahoga (ou en 2008 de s&eacute;rieux probl&egrave;mes subsistaient), </font>on d&eacute;couvre d&rsquo;&eacute;tranges &eacute;lecteurs fant&ocirc;mes&nbsp;:&nbsp;<font face="arial, verdana, helvetica" size="2"> &quot;Bien sur, il n'y a eu aucune &eacute;tude statistique ene l'Ohio semblable &agrave; celle du journal de Berkeley. Mais des auteurs d'e-mail ont zapp&eacute; autour d'un diagramme qui montre cens&eacute;ment que 93,000&quot; </font><font face="arial, verdana, helvetica" size="2">votes </font><font face="arial, verdana, helvetica" size="2">suppl&eacute;mentaire &quot;ont &eacute;t&eacute; ajout&eacute; dans des municipalit&eacute;s diverses dans le Comt&eacute; de Cuyahoga ces secteurs ont compt&eacute; plus de votes que d'&eacute;lecteurs enregistr&eacute;s&quot;. </font>93 000 &quot;extras&quot;, presque la marge avec laquelle Bush devance Kerry au final...<br /> <br /> ...........<br /> <br /> <font face="arial, verdana, helvetica" size="2">Mais Juste avant le r&eacute;sultat, </font>on annonce le<font face="arial, verdana, helvetica" size="2"> contraire : &quot;il est important de se souvenir de l'importance de la non-conformit&eacute; entre les premiers comptes de vote et les premi&egrave;res chiffres des sondages faits &agrave; la sortie de l'isoloir. Au moment o&ugrave; les sondages sur le vif se fermaient dans les &eacute;tats orientaux, les chiffres de vote publi&eacute;s par CNN montraient que Bush menait devant Kerry par une marge </font><font face="arial, verdana, helvetica" size="2">massive </font><font face="arial, verdana, helvetica" size="2">de 11 pour cent . &Agrave; 20h50. EST, Bush a &eacute;t&eacute; cr&eacute;dit&eacute; de 6,590,476 votes et Kerry de 5,239,414. Cette marge s'est graduellement r&eacute;duite. Avant 21h00, Bush avait 8,284,599 votes et Kerry 6,703,874; avant 21h06, Bush avait 9,257,135 et Kerry 7,652,510, donnant &agrave; l'occupant actuel une avance de 9 pour cent, avec 54 pour cent des voix contre 45 pour cent &agrave; Kerry&quot;.&nbsp;</font> La diff&eacute;rence entre ce qui serait les premiers r&eacute;sultats et le sondages au sortir des urnes est ENORME&nbsp;:<font face="arial, verdana, helvetica" size="2"> &quot; En m&ecirc;me temps, </font><font face="arial, verdana, helvetica" size="2">assez </font><font face="arial, verdana, helvetica" size="2">honteusement , les chiffres </font><font face="arial, verdana, helvetica" size="2">nationaux </font><font face="arial, verdana, helvetica" size="2">des sondages &agrave; la sortie de l'isoloir annonc&eacute;s par CNN ont montr&eacute; Kerry mener d'une avance &eacute;troite mais potentiellement d&eacute;cisive sur Bush. &Agrave; 21h06. EST, les sondages faits &agrave; la sortie de l'isoloir ont indiqu&eacute; que des votes de femme (54 pour cent du total) allaient 54 pour cent &agrave; Kerry, 45 pour cent &agrave; Bush et 1 pour cent &agrave; Nader; les votes d'homme (46 pour cent du total) allaient &agrave; Bush pour 51 pour cent &agrave; Kerry pour 47 et 1 pour cent &agrave; Nader. Kerry, autrement dit, menait sur Bush de presque 3 pour cent &quot;. Pour l'Ohio, idem :&quot; &Agrave; 19h32. EST, CNN annon&ccedil;ait les donn&eacute;es des sondages r&eacute;alis&eacute;s &agrave; la sortie de l'isoloir </font><font face="arial, verdana, helvetica" size="2">pour l'Ohio </font><font face="arial, verdana, helvetica" size="2">suivantes. &Eacute;lecteurs femmes (53 pour cent du total) Kerry en avance sur Bush de 53 pour cent &agrave; 47 pour cent; &eacute;lecteurs masculins (47 pour cent du total) Kerry pr&eacute;f&eacute;r&eacute; &agrave; Bush pour 51 pour cent &agrave; 49 pour cent. Kerry menait ainsi devant Bush par un peu plus de 4 pour cent. Mais avant 1h41. EST le 3 novembre, alors que le sondage fait &agrave; la sortie de l'isoloir &eacute;tait le dernier mis &agrave; jour, un changement spectaculaire &eacute;st arriv&eacute; : les &eacute;lecteurs femmes avaient tourn&eacute; &agrave; 50-50 dans leurs pr&eacute;f&eacute;rences pour Kerry et Bush, tandis que les hommes avaient pench&eacute; vers le soutien de Bush sur Kerry de 52 pour cent &agrave; 47 pour cent. Les sondages faits &agrave; la sortie de l'isoloir finaux ont montr&eacute; &agrave; Bush menant &agrave; l'Ohio de 2.5 pour cent. &quot;Incoyable renversement de </font>tendance<font face="arial, verdana, helvetica" size="2">.</font><br /> <br /> .....<br /> <br /> Blackwell avait vant&eacute; les possibilit&eacute;s Internet du syst&egrave;me, elle insiste sur le manque de s&eacute;curit&eacute; des transmissions de ce type&nbsp;: <font face="arial, verdana, helvetica" size="2">&quot;Dans une &egrave;re de syst&egrave;mes de vote assist&eacute;s par ordinateur, les &eacute;lecteurs ont le droit &agrave; s'attendre &agrave; ce que leur syst&egrave;me de vote soit au moins aussi s&eacute;curis&eacute;(s&ucirc;r) que les syst&egrave;mes qu'ils utilisent pour le secteur bancaire et la communication&quot;.</font><br /> <br /> ....<br /> <em><br /> </em><font face="arial, verdana, helvetica" size="2">&quot;Blackwell utilise le dispositif de sondage orient&eacute; notoirement trompeur de Rove pour r&eacute;pandre une d&eacute;sinformation mal fond&eacute;e contre l'adversaire D&eacute;mocrate du gouverneur, Ted Strickland. Les sondages orient&eacute;s ont &eacute;t&eacute; rendus inf&acirc;mants quand Rove les a utilis&eacute;s en Caroline du Sud pour faussement sugg&eacute;rer que le S&eacute;nateur John McCain ait engendr&eacute; un enfant m&eacute;tis. Souvent l'impact de sondages orient&eacute;s est amplifi&eacute; par des interlocuteurs aux causeries qui &eacute;tendent des rumeurs suppl&eacute;mentaires dans la rue, comme le mensonge que McCain a engross&eacute; une putain noire. La r&eacute;alit&eacute; dans le cas de McCain : il avait adopt&eacute; un enfant d'un des orphelinats de M&egrave;re Th&eacute;r&egrave;se et l'avait en &eacute;vidence montr&eacute; dans sa litt&eacute;rature de campagne&quot;.<b> </b></font>Etrange <a href="http://www.democraticunderground.com/discuss/duboard.php?az=view_all&address=104x2254853">aide </a>&agrave; la d&eacute;cision de vote.... Chez Blackwell, la question que posaient ses t&eacute;l&eacute;phonistes-robots &eacute;tait celle-ci : &quot;si vous saviez que Ted Strickland avait embauch&eacute; un violeur d'enfants voteriez-vous toujours pour lui ?&quot;, Juste puis apr&egrave;s : &quot;allez-vous voter pour Ted Strickland ?&quot; Et &quot;allez-vous voter pour Ken Blackwell ?&quot;...<br /> <br /> ....<br /> <br /> Selon Arnebeck, d&eacute;j&agrave;, les disparitions contenaient essentiellement les comt&eacute;s o&ugrave; avaient eu lieu de graves irr&eacute;gularit&eacute;s&nbsp;:<em> </em><font face="arial, verdana, helvetica" size="2">&quot;Les rapports manquants r&eacute;v&egrave;lent o&ugrave; la fraude est arriv&eacute;e,&quot; a dit Arnebeck. &quot;Vous prenez comme exemple, Warren County [o&ugrave; environ 22,000 bulletins inutilis&eacute;s manquent maintenant' class='spip_out'>le jettent sous un autobus "répète site indépendant Velvet Revolution.

      .....

      . Il est bien documenté qu’il y avait une fausse alerte de sécurité intérieure et cela a été l’excuse pour l’exclusion du public et de la Presse, les privant d’observer ce qui se passait pendant le Jour des élections. Donc les bulletins inutilisés manquants suggérent que les bulletins aient été refaits pour adapter le résultat désirable." Comme par hasard...

      .....

      Sur son CV, il rappelle ses fondamentales (sic) : "I am a member of the board of directors of the National Rifle Association, the National Taxpayers Union and the Club for Growth". Son programme est tout aussi engageant : "It is time to completely remake the Republican Party by returning to our core philosophy (limited government, traditional values and a strong defense), reaching voters more effectively (by better utilization of technology, targeting and voter identification and turnout), and reorganizing the RNC itself (spending smarter, replacing staff and consultants and modernizing our fundraising infrastructure)". Exactement ce contre quoi viennent de voter ces concitoyens ! Mais le plus étonnant était sa proposition de transformer les églises en centre de recrutement d’électeurs : "hire a large team of coordinators to work with churches across the country to help them register the members of their congregations who are not registered to vote." Sur les blogs, sa proposition en a fait rire plus d’un : "as a Democrat, I enthusiastically support Blackwell’s bid. Not only will it ensure the continued demise of the Republican Party, but it will really screw up Rob Portman’s and John Kasich’s campaigns" dit l’un, "Well, if yer a democrat ya just gotta love this one ! It’s all the reeling republicans need right now is another reich-wing christain dingbat to further destroy what little party they have left. Have they learned absolutely nothing from the Palin effect ? !!!!!!!" conclut l’autre. "Reich-Wing Christian", la charge paraît forte... mais pas tant que ça en définitive. Il faut dire qu’après Palin, les républicains peuvent toujours attaquer la falaise :"I think Blackwell and Palin should be co-leaders. It would be the greatest reality show on earth. Put it on the Comedy Network".

      Sur son CV, il rappelle ses fondamentaux (sic) :"je suis un membre du conseil d’administration deNational Rifle Association, de National Taxpayers Union  et du Club pour la Croissance". Son programme est tout aussi engageant : "il est temps de refaire complètement le Parti Républicain en retournant à notre philosophie principale (gouvernement limité, valeurs traditionnelles et une défense forte), atteignant des électeurs plus efficacement (par une meilleure utilisation de la technologie, de cubler et d’identifier les électeurs et le taux de participation) et en réorganisant le RNC lui-même (dépenses plus adaptées, remplaçement du personnel et des consultants et modernisation de notre infrastructure de recherche de fonds)". Exactement ce contre quoi viennent de voter ces concitoyens ! Mais le plus étonnant était sa proposition de transformer les églises en centre de recrutement d’électeurs : "embauchez une grande équipe de coordinateurs pour travailler avec des églises à travers le pays pour les aider à enregistrer les membres de leurs congrégations qui ne sont pas enregistrées pour voter."
      Sur les blogs, sa proposition en a fait rire plus d’un : "comme Démocrate, je soutiens avec enthousiasme l’offre de Blackwell. Non seulement il assurera la baisse continue du Parti Républicain, mais il plombera vraiment les campagnes de Portman et John Kasich" dit l’un, "Bien, un démocrate doit juste aimer celui-ci ! le besoin de républicains chancelants est un autre imbécile de l’aile fasciste chrétienne pour détruire le reste de de parti qu’ ils ont laissé. Ils n’ont absolument rien appris de l’effet Palin ?!!!!!!!" Conclut l’autre. "l’aile fasciste chrétienne", la charge paraît forte ... mais pas tant que ça en définitive. Il faut dire qu’après Palin, les républicains peuvent toujours attaquer la falaise : "je pense que Blackwell et Palin devraient être des co-leaders. Ce serait le plus grand spectacle) de réality-show sur terre. Mettez-le sur le Channel de la Comédie".


    • Philou017 Philou017 31 décembre 2008 18:30

      Bon , l’envoi à Agoravox a déconné, comme souvent ces temps-ci. Je remet mes traductions en fin des commentaires.


    • morice morice 31 décembre 2008 11:41

       Parfaitement dit, non666. On l’avait déjà noté en un autre temps pour la Georgie, ou le mangeur de cravate n’avait pas plus gagné que Bush en Ohio.... !!!! le Figaro avait annoncé prématurément que le leader qui met KO son premier ministre (sa dernière frasque !) n’obtenait pas 50% des voix ! même scénario que l’Ohio ! deux coups de tabulation plus loin, il était élu !!


      • E-fred E-fred 31 décembre 2008 11:41

        Heureusement qu’il y a Wonkette !
        Vous aviez déjà parlé d’elle dans un autre article, "C’est officiel Bush....".
        Comment fait-on pour faire des "copies d’écran" ? C’est compliqué ?

        Bien vu le coup du vote pour Bush ... et pour le mariage gay !!! Imparable.

        http://newsgroups.derkeiler.com/pdf/Archive/Alt/alt.politics/2007-04/msg03397.pdf

        http://www.witnesstoacrime.com/contents.htm


        http://www.rollingstone.com/news/story/10432334/was_the_2004_election_stole n/4


        • morice morice 31 décembre 2008 11:51

          .... imparable en effet, E-Fred, et Bush est enfin dans les choux pour l’Ohio : ça aura pris deux ans à fabriquer, l’action en justice contre Blackwell et ses méthodes. L’Ohio et Connell est le BON bout de l’écheveau : en le déroulant, méthodiquement, on arrivera à PROUVER tous les mensonges pendant ces 8 années horribles. Bizarrement, ce n’est pas par le WTC que la clique de Bush va tomber... mais par la manipulation des votes : il n’avait PAS été élu, et ça, les américains vont ENFIn s’’en apercevoir, preuves à l’appui. Il est bon pour passer en jugement. Et ils le savent bien, dans son équipe, aussi peut-on s’attendre bientôt à d’autres disparitions... Rove est aux abois, et un Rove aux abois est très, très dangereux.... après, on pourra revenir ce que quelqu’un évoquait hier ici : les films des caméras de surveillance du Pentagone. Une seule, dans le public, et Bush est... mort. Le Pentagone et les 3 autres appareils : si un seul est un mensonge, les autres également. Politiquement et dans les esprits. Son ESCROQUERIE fondamentale a assez duré !


          • morice morice 31 décembre 2008 11:52

             Ah, la Wonkette... si Gül avait été comme elle....


            • Gül, le Retour II 31 décembre 2008 13:34

              Ben !!!!...Qu’est-ce que je fais là, moi ?

              Et je vous interdis de m’appeler Gülette !!!

              Bon, croustillant et très interessant votre billet. Les détails de soirées électorales sont assez grandioses ! Juste une question, quelqu’un s’est-il à un moment penché sur la question de savoir quels chiffres donnait Fox News au même moment (que CNN) ?

              Et ce roi de l’informatique a peut-être été assassiné, d’un autre côté, on ne va pas pour autant pleurer sa dépouille bien longtemps, non ?


            • morice morice 31 décembre 2008 13:45

               raisonnez donc un peu, "Gülette" : on ne pleure pas sa dépouille, on pleure la mort de la démocratie ! on vous PROUVE qu’un président est illégitime, votre réaction est "oui, mais on va pas s’éterniser sur la disparition d’un mec"... 


            • Gül, le Retour II 31 décembre 2008 13:49

              Meu ! Nan ! C’est pas ce que je dis !!!

              Je veux dire qu’il était bien pourri lui aussi, c’est tout !

              Et ne m’appelez pas Gülette, sinon je vous envoie du Morice-chouchou... smiley


            • viking 31 décembre 2008 14:07

              Moricette 


            • morice morice 31 décembre 2008 11:56

               Et en Georgie, le mengeur de cravate, ce Bush bis, vacille. Il est temps pour moi de lui remettre une salve... et de montrer ces méthodes d’endoctrinement et de désinformation... au boulot !

              “What is the future for Saakashvili ?” said Sozar Subari, Georgia’s ombudsman for human rights and a longtime critic of the president. “He started the war, he lost the war, he lost the territories. There is a crisis. There is no investment in Georgia. The situation is getting worse and worse. If there is no change, he will leave Georgia as the president who lost everything.”

              trop beau, je trouve... on dirait Bush et l’Irak ! Bush parti, que va devenir son caniche ????


              • katalizeur 31 décembre 2008 12:17

                @ morice
                bonjour monsieur

                en parlant de caniche de bush ; je n’ai pas compris de quel caniche il s"agit ?

                le caniche georgien ? ou le caniche hongro frankawi de l’elysée, vous savez celui avec la montre aux pattes anterieures et talonnette aux pattes posterieurs 


              • morice morice 31 décembre 2008 13:46

                 ben euh, les caniches ça se ressemble et j’ai du mal à les distinguer ... Sarko aussi dévore sa cravate en attendant les directs ???


              • morice morice 31 décembre 2008 13:48

                 c’est ça ou ne pas citer ses sources. Vous n’êtes pas obligé de lire le passage, et pouvez aussi tenter d’être constructif.. mais ça j’’en doute fort.


              • morice morice 31 décembre 2008 13:52

                 et vous le moins bon ?


              • antitall antitall 31 décembre 2008 13:48

                 Morice ,je doute que l’administration Obama laisse la vérité emporter tout,il a nommé les mêmes raclures aux postes les plus important,il en faudra bien plus pour faire surgir l’immonde vérité,comme un soulèvement populaire ,par exemple....mais là ,ce seront les armes qui parleront et l’implosion des USA...
                 Toujours est-il que les néo-cons sont aux abois,et ils sentent que la partie leur échappe ,comme en atteste cet assassinat de Connell et des autres...chaque jour nous rapproche un peu plus d’un Nuremberg bis,tel est mon souhait,mais mes désirs sont loin d’être encore la réalité,toutefois malgré tout je pense que l’année 2009 va être riche en révèlations de tout poil,...du 11sept en passant par les OVNIS (sans rapport mais tout aussi révèlateur de la langue de bois US....) DES ÉVÉNEMENTS QUI VONT CHANGER RADICALEMENT NOTRE FAÇON DE PENSER LE MONDE...


                • morice morice 31 décembre 2008 13:49

                   j’en doute aussi. On attend la cassette de la caméra de la station service en face du Pentagone ???


                • antitall antitall 31 décembre 2008 13:57

                  Il y avait aussi un hôtel à côté qui possédait des caméras,le personnel aurait visionné ces films avec stupéfaction....avant que l’on (NSA,CIA)..ne vienne saisir les k7.....si ces images avaient été révélatrice,qui aurait eu le courage de les mettre en ligne à ce moment ?? mais le temps est peut-être enfin venu pour balancer la "montagne" dans la mare aux canards.....


                • morice morice 31 décembre 2008 15:05

                   dans l’hôtel il y en avait 5 ou 6 je crois pointées vers l’extérieur. >Bonnes photos du WTC ici.
                  http://www.parrhesia.com/wtc/
                  le moteur d’un ascenseur...

                  a
                   noter la taille des structures coupées au chalumeau ; au départ elles étaient incluses dans un noyau de béton : il est passé ? idem ici


                • snowballing snowballing 31 décembre 2008 15:12

                  Avec ce genre de message, je vois que la propagande conspirationniste continue de marcher à plein régime, et qu’elle joue parfaitement son rôle de contre-feu, de nuage de fumée destiné à brouiller la vision des crimes authentifiés de nos chers néo-cons. Je continue de penser qu’il s’agit en général d’une manipulation particulièrement habile de la droite dure américaine -dont les libertarians ne sont à mes yeux que le cheval de Troie- pour discréditer une partie de leurs adversaires.

                  Qu’il y ait eu de leur part des manipulations, des complots, appellez ça comme vous voulez, c’est une évidence impossible à nier. Et je ne mets certainement pas dans le même sac tous les re-openers : tous ne tombent heureusement pas dans une vision aussi binaire et fantasmatiques de la réalité. Par contre, je frémis quand je vous vois réciter avec aussi peu de recul le bréviaire libertarien... 


                • snowballing snowballing 31 décembre 2008 15:14

                  Précision : mon message précédent s’adressait principalement à ce que disait Antitall dans son premier message.


                • morice morice 31 décembre 2008 15:18

                  un lancer de boule de neige ??? essayez donc autre chose comme critique que genre c’est les neo-cons eux-mêmes qui entretiennent leur publicité :: avant que je ne le cite, connaissiez—vous Connell ? Non, alors...


                • morice morice 31 décembre 2008 15:51

                   ah ben on s’excuse alors : mes excuses donc.


                • snowballing snowballing 31 décembre 2008 16:22

                  Je n’avais strictement jamais entendu parler de Connell avant de lire vos articles, Morice.

                  Et je crois très volontiers les néos-cons capables de ce genre de chose - ça semble en tout cas à leur portée. Je vous remercie d’avoir rassembler ces éléments (à première vue troublants, je vous l’accorde bien volontiers). 

                  Ce qui me hérisse le poil, c’est surtout cette façon qu’ont certains de créer un ennemi plus proche du mythe que de la réalité : c’est exactement le même genre de construction mentale que pour Al-Qaeda, et c’est tout aussi malhonnête et pervers. Il y a également tout un discours périphérique que je trouve nauséabond - entre autre, cette façon systématique de diaboliser les médias et les élites, ça me semble surtout être un moyen quasi-sectaire pour favoriser l’endoctrinement et la propagande. Quel est l’intérêt de refuser d’avaler aveuglément le discours officiel si c’est pour aller se faire aussi facilement manipuler par d’autres ?


                • antitall antitall 31 décembre 2008 17:44

                  Ni l’un ni l’autre...la recherche de la vérité n’est pas du conspirationnisme smiley ,dénoncer les actes des néo-cons n’est pas prendre partie pour al quaida (mis en place par la CIA du temps de l’invasion soviétique en Afghanistan...) la recherche de la vérité n’est pas soutenir le terrorisme ,d’où qu’il vienne !!
                  La vérité avance et c’est bien,n’allez pas chercher des intentions politique à la recherche de celle-ci,cela nous fait déjà mal au coeur d’imaginer qui est vraiment derrière tout ce bordel et qui est complice....personnellement c’est la nausée pour ce système qui s’autoproclame démocratie et quiconque possédant un peu de jugeotte ,d’esprit d’analyse et surtout capable d’ouvrir les yeux dans la bonne direction sans à priori en admettant que ces gens-là (comme dirait Brel..)sont capable des pires horreurs,il n’est pas si difficile de se faire une idée..... !


                • viking 31 décembre 2008 14:59

                  .

                  J’ai plutôt l’impression qu’on pardonne beaucoup à la famille Bush. Il n’y a pas de prescription juridique sur les crimes contre l’humanité.

                  Alors pour quoi aucune association de déportés ne porte pas plainte conte la famille Bush pour avoir exploité et fait travailler les déportés dans les conditions de l’esclavage. Pour quoi ne demandent-elles pas des dommages et intérêts à la famille Bush pour les ruiner ?

                  La fortune des Bush est fondée sur une collusion et complicité avec Hitler en cela nous pouvons les accuser d’être les héritiers des nazis.

                  Le peuple allemand a payé des dommages et intérêts aux descendants des victimes de l’holocauste. En toute justice Bush doit donc aussi payer des dommages aux victimes d’autant plus que leur grand-père Prescott Bush a fait travailler les déportés dans des conditions inhumaines sans les rémunérer.

                  Avec cette histoire, il y a de quoi ruiné les Bush car l’argent du crime ne doit profiter à personne.


                  Comment peut-on supporter les Bush et leurs semblables venir nous faire la morale alors qu’ils se sont enrichis en aidant Hitler à construire ses camps de concentration ? Voici un lien trés explicite sur la chose :

                  La fortune des Bush entachée du sang des déportés

                  http://pagesperso-orange.fr/do/textes/PrescottBush.htm

                   « Prescott Bush, 1,5 Million de Dollars à son époque, et Auschwitz.
                  La fortune de la famille Bush est liée à la Shoah :
                  Prescott Bush finança Hitler avant et pendant la guerre.
                  Il finança et tira profit de la shoah en se servant des Juifs et autres déportés comme esclaves ! »

                  « Pendant les années de vie publique de la famille Bush, la presse américaine oublia de garder un oeil sur un fait historique : au travers de la banque UBC (Union Banking Corporation ), Prescott Bush, George Herbert Walker, et l’industriel allemand Fritz Thyssen, ont financé Adolf Hitler avant et pendant la 2ème guerre mondiale. Ce fait a été relaté en 1994 par John Loftus et Mark Aarons dans leur livre : The Secret War Against the Jews : How Western Espionage Betrayed the Jewish People »

                   


                  • viking 31 décembre 2008 15:08

                    Hé Morice ce n’est plus un placard .... ils sont trop petits car il faudra encore rajouter à la liste les millons de morts Irakiens et Afghans... et toi ...tu seras peut-être le prochain sur la liste ....


                  • morice morice 31 décembre 2008 15:12

                     doucement, doucement.... je n’ai pas encore rencontré Rove...


                  • antitall antitall 31 décembre 2008 20:52

                    http://www.democracyforvancouver.org/wp-content/uploads/2008/08/rove-mugshot.jpg
                     un dangereux psychopathe s’est échappé de l’asile,on dit qu’il s’est réfugié au pentagone....


                  • morice morice 31 décembre 2008 15:12

                     Trop puissants, les Bush ??


                    • antitall antitall 31 décembre 2008 17:52

                      Israél vient de lancer l’opération de trop,ils ne font que renforcer le hamas,il n’y a pas de solution militaire à ce problème ,c’est la pire des options et sera contre-productive,le retour de bâton sera terrible pour Israél....et le jour ou cet état sera bien seul face à la colère du monde entier se rapproche chaque jour un peu plus...


                    • Olga Olga 31 décembre 2008 17:45

                       Quand on est l’exécutant un peu trop zélé des basses besognes d’une bande d’assassins de la pire espèce, il faut s’attendre au retour de bâton... Chez les Bush-Cheney-Rumseld et consorts il n’y a pas un gramme d’humanité dans leur cervelle de super-prédateur. Une dinde de Thanks giving a plus d’humanité qu’eux tous réunis smiley 

                      PS : Morice, vous avez raison de faire des maquettes au lieu de voler en avion, c’est beaucoup plus sûr... Et en plus, quelque chose me dit que les B-C-R font la pluie et le beau temps aussi par chez nous (surtout depuis la sinistre date du....).

                      Bonne année !


                      • antitall antitall 31 décembre 2008 17:54

                        les BCR ... ??? QUESAKO ??


                      • antitall antitall 31 décembre 2008 17:57

                        À propos,c’est pas gentil pour les dindes !!...elles valent mieux que ça !!! ces gens ne font pas partie du régne animal depuis bien longtemps !! même pas du niveau excrémentiel....


                      • Olga Olga 31 décembre 2008 18:05

                         Les Bush-Cheney-Rumsfeld ( D’ailleurs j’en profite pour m’excuser auprès de Donald pour avoir écorché son nom) smiley


                      • morice morice 31 décembre 2008 23:54

                         bon résumé comme à votre habitude et meilleurs vœux !!! 


                      • antitall antitall 31 décembre 2008 18:14

                        http://bellaciao.org/fr/spip.php?article76634
                        eux aussi ils ont compris....le Sénateur Paul Wellstone,...même punition !! à qui le tour ?
                        Toutefois des gens savent et se terrent,quand le vent sera plus favorable ils vont sortir et se mettront à table... !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès