Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le Canada me fait peur

Le Canada me fait peur

Suite aux violences lors du G8/G20 à Toronto, je commence à avoir peur du pays dans lequel je vis, le Canada, ce pays dont la paix et le respect ont été longtemps des valeurs fondamentales mais qui sont abandonnées par les gouvernements et les autorités qui semblent préférer le contrôle à tout prix.
 
Rappelons que la police a arrêté plus de 900 personnes durant cette fin de semaine agitée, soit deux fois plus que lors de l’imposition des mesures de guerre de Trudeau (436 arrestations). Pourtant je n’ai pas entendu parler ces derniers jours de bombes ayant explosé dans des boîtes aux lettres ou ailleurs, de ministres kidnappés, ni d’assassinats. Juste quelques chars de police maganés et quelques vitrines brisées, le "business as usual" d’une victoire en coupe Stanley. L’arrestation massive d’innocents par Trudeau a été vue historiquement comme une violation sévère des droits de l’homme et fait partie des moments "honteux" de l’histoire de ce pays. Le nombre de prisonniers relâchés sans accusation, donc innocents, depuis la fin du G20 dépasse déjà le nombre total d’arrestations par Trudeau et le budget consacré à cette répression sans précédent semble être le sujet important pour les politiciens et la plupart des médias.
 
Regardons les faits en mettant de coté le brouillard des gaz policiers, la fumée des voitures brulées par les "casseurs", le spin de RP des autorités et la surenchère médiatique sur la "violence". À noter qu’il n’y a quasiment pas de blessés (en tout cas du coté de la police), on est loin du bilan d’une fin de semaine de violence telle qu’on l’entend habituellement.
 
Avant d’accuser les manifestants de violence, il est bon de se rappeler que si des voyous cassent des vitrines et brulent une voiture de police après une victoire du CH comme cela a eu lieu l’année dernière à Montréal, cela ne signifie pas que tous les fans du canadien sont des criminels. Même chose avec les manifestants. Si des voyous cassent des vitrines et brulent des voitures de police, les manifestant ne peuvent ni ne doivent être accusés par amalgame.
 
Pendant qu’on y est, réglons tout de suite le dossier des voitures de police brulées. En fait il y a eu 5 chars de police d’"abandonnés" à cet endroit dont deux ont été incendiés par le Black Bloc sans que les nombreux policiers présents ne fassent un quelconque geste pour les empêcher. Quelqu’un peut-il m’expliquer SÉRIEUSEMENT pourquoi les policiers ont laissé leurs voitures en plein milieu d’un carrefour sur le parcours des manifestants ? Laisser ces véhicules sans protection à cet endroit c’est comme déposer son portefeuille le soir sur un banc du centre ville et se plaindre le lendemain matin parce qu’il a été volé. Certains journalistes ont d’ailleurs commencé à faire une enquête car il semblerait que ces véhicules ne sont PAS enregistrés à la police de Toronto à laquelle ils sont censés appartenir. 
 
Maintenant quelques fait troublants qui me font douter de la version officielle reprise par la plupart des médias (à savoir que la police a agi avec fermeté pour protéger la ville et l’ordre contre la violence).
 
1) Les comportements violents de la part des policiers vis-à-vis des manifestants ont commencé dès le matin soit plus de 5 heures avant les premières violences des soi-disant "casseurs". La veille même du début des manifestations, les policiers ont commencer à violer la loi en entrant de force dans un domicile pour arrêter des jeunes depuis relâchés, à 4h00 du matin sans mandat et en s’en prenant même à la famille voisine.
 
2) Quand on lit cet article du Toronto Star sur le protocole de Miami qui explique comment la police doit provoquer des violences pour justifier une répression brutale des manifestants pacifiques, on se rend compte qu’il a été appliqué à la lettre avant, pendant et après le G20 et ce au détail près (incluant les saisies d’"armes" bidons avant le sommet et l’auto-congratulation après le sommet même si on a battu tous les records historiques du Canada en terme de répression policière, de violation des droits de l’homme et d’attaque à la liberté de la presse .
 
3) Il est surprenant que le groupe du black bloc (les soi-disant casseurs anarchistes) ait été très facilement identifié et identifiable bien avant la casse et que les 19 000 policiers armés jusqu’aux dents n’aient rien fait pour les arrêter alors qu’ils arrêtaient déjà des personnes non violentes.
Voir reportage qui montre les Black Blocs très visibles durant la manifestation avant la casse alors qu’ils défilaient devant les policiers et photos des black blocs ici et  et des policiers à proximité de leur défilé
 
4) Il est surprenant que les nombreux policiers armés qui étaient autour de la casse n’aient pas levé le petit doigt et aient laissé faire cette casse devant leurs yeux. Cela s’est passé à un des carrefours les plus importants du cortège et il y avait des policiers anti-émeute tout autour ! Surtout qu’on peut voir que même s’ils cassent des vitrines avec ce qui leur tombe sous la main, les "casseurs" ne semblent pas armés ni violents avec les gens autour d’eux. Mais peut-être que les policiers tenaient à ce que cette casse ait lieu, c’est ce qu’on peut penser quand on découvre que la police a refusé de répondre quand on lui demandait si elle allait utiliser des agents provocateurs (c’est-à-dire des policiers déguisés en casseurs qui cherchent à provoquer de la violence comme la SQ a fait à Montebello).
Voir reportage préalable au G8/G20 sur position de la police à ce sujet
On voit même les policiers protéger derrière leur ligne un gars qui a tout à fait le look black bloc (voir à 0:45" du vidéo )
D’ailleurs des témoignages confirment que les vrais casseurs ne sont pas inquiétés par la police.
 
5) Il y a des centaines de photos et de vidéos ou l’on voit les policiers brutaliser des enfants, des jeunes filles, des personnes âgées et des femmes qui ressemblent à tout sauf à des casseurs et qui ne pourraient pas effrayer grand monde.
Quelques exemples ici, ici, ici, ici, ici et .
 
6) De nombreux journalistes ont été arrêtés, voire tabassés par les policiers. Parmi eux : un producteur de CTV, deux photographes du National Post, un journaliste du Guardian et un de la Presse Canadienne. Il est intéressant de voir le témoignage du reporter de TVO qui s’est fait menacer d’arrestation s’il ne quittait pas le quartier et qui a vu le journaliste du Guardian se faire tabasser parce qu’il demandait de quel droit on l’arrêtait dans l’exercice de ses fonctions.
Ou de voir en direct le journaliste de Real News se faire frapper parce qu’il filme les policiers
L’article sur les photographes du Post.
Le témoignage du producteur de CTV (voir liste des vidéos à droite).
 
7) Plusieurs lois secrètes ont été passées sans que le Parlement soit consulté. L’une d’elle permet d’arrêter toute personne qui refuse de montrer ses papiers d’identité à la demande d’un policier ou d’un agent de sécurité privé. Oui maintenant n’importe quel agent de sécurité (certains n’ont pas été engagés pour leur QI) peut demander les papiers et arrêter la personne qui refuse de les montrer.
Voir le reportage de CTV sur ces lois secrètes qui grugent dangereusement notre démocratie.
 
Voici un témoignage d’une personne arrêtée sous ce motif qui raconte au passage comment il a été traité durant ses 20 heures d’emprisonnement pour, je le rappelle, ne pas avoir présenté ses papiers.
 
Une journaliste alternative explique les mauvais traitements faits aux femmes dans le centre de détention. N’oublions pas que déjà plus de la moitié des personnes emprisonnées ont été relachées sans charges. Elles étaient donc innocentes (mais néanmoins maltraitées) !
 
Et pour ceux qui doutent encore, voici ce qu’est devenu la relation citoyen/policier au Canada :
 
La police charge et arrête brutalement au hasard des personnes paisibles dans un parc.
 
La police charge les manifestants qui chantent l’hymne national.
 
La police charge des manifestants pacifiquement assis sur le gazon, les frappe et les gaze avant même qu’ils puissent se lever.
 
La police utilise des gaz explosifs (muzzle blasts) contre les gens qui manifestent pacifiquement devant le centre de détention qui a été installé dans un quartier résidentiel !
 
Je ne cautionne pas la casse, ni le vandalisme et encore moins la violence. Mais c’est encore pire quand elle est organisée par ceux qui sont censés nous protéger et faire respecter la loi. Je ne pense pas que les policiers et leurs dirigeants soient tous des épais, loin de là. Je ne pense pas que 19 000 policiers entrainés et armés jusqu’au dent avec 1 milliard de budget ne soient pas capable d’attraper une cinquantaine de casseurs post-adolescents. J’en arrive à la conclusion, que le but de tout ça est de décourager les canadiens de manifester ou d’exprimer démocratiquement leurs opinions et ça c’est la définition d’un État policier non démocratique. Et je suis inquiet car dans l’histoire de l’humanité, à chaque fois qu’un pouvoir a utilisé la force pour museler sa population, cette dernière a réagi plus fortement jusqu’à avoir gain de cause. Veut-on vraiment que nos gouvernements continuent cette escalade qui ressemble pas mal à un cercle vicieusement dangereux pour notre société, nos droits et nos enfants.
 
 
Est-ce vraiment le type de pays (Canada ou Québec) que nous souhaitons ? Voulons-nous vivre dans un pays ou nous ne pouvons dénoncer les erreurs du gouvernement ailleurs qu’autour de la machine à caf ? Veut-on vivre dans un pays ou on aura peur de dire qu’on veut protéger la planète ? Dans un pays ou on aura peur de dénoncer les sables bitumineux ? Dans un pays ou on aurait peur de dire qu’on ne veut pas participer à la guerre en Irak comme nous l’avons fait avec succès en 2003 ? Veut-on vivre dans un pays ou la dissidence ne pourra s’exprimer que violemment parce que rendue illégale par les autorités ? Et avant de se dire que c’est juste à cause des conservateurs et de Stephen Harper, rappelons-nous qu’il s’est passé la même chose à Québec en 2001 lors du Sommet des Amériques et nous étions dirigés par le PLC à Ottawa et le PQ à Québec. C’est juste qu’à l’époque on ne connaissait pas encore le Protocole de Mimai donc on ne voyait pas forcément que les débordements étaient planifiés.
 
Pour finir, je veux exprimer un petit tracas personnel. Quand un journaliste canadien se fait arrêter dans une manifestation en Russie ou ailleurs, cela fait un scandale médiatique majeur à la une de tous les journaux et en ouverture des bulletins de nouvelles. Quand un pays arrête des journalistes, voire même des faux journalistes, les salles de rédaction se mobilisent à l’unisson pour dénoncer cette situation intolérable derrière le drapeau de RSF. La police canadienne vient d’arrêter, voire brutaliser plusieurs journalistes dans l’exercice de leurs fonctions et cela génère au plus des brèves dans nos médias. Est-ce que la liberté de la presse est fondamentale chez les autres mais secondaire chez nous ? Les droits des canadiens à l’information est-il négociable pour les pupitreurs et rédacteur en chef de nos médias ? J’aimerais bien une réponse de leur part car celles que j’imagine me font frémir d’effroi.
 
Philippe Le Roux
Citoyen canadien
 
PS : Il faut noter que la plupart des références que j’utilise ci-dessus proviennent de journalistes et de médias "officiels". 
 
PPS : Ce texte est produit sous licence libre et peut donc être diffusé librement à condition de ne pas l’altérer, le modifier ou supprimer les liens vers les preuves documentaires qui le supportent. Cet article est publié à titre personnel et n’engage personne d’autre que moi (et probablement les millions de québécois et de canadiens qui tiennent à vivre dans un pays de paix, de respect et de libertés individuelles où la loi est votée par les parlements et respectée par tous).
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.66/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • jako jako 1er juillet 2010 11:04

    N’ayez pas peur du Canada, ce qui s’est passé là bas se passe dans tous les pays qui accueillent cette organisation.


    • jako jako 1er juillet 2010 11:05

      organisation sans légitimité d’ailleurs G8/G20 qui oublient 90% des autres pays.


    • jako jako 1er juillet 2010 11:31

      Encore un oubli de ma part, vous citez RSF en effet, comme greenpeace, ils ne voient que ce qu’ON leur dit de voire smiley


    • liberta 1er juillet 2010 11:59

      Les violences policières font partie du programme des Illuminatis dont le groupe Bilderberg est un des outils
      Nous avons en Europe , crée par Alliot Marie une troupe policière spécialisée qui s’appelle l’EUROGENDFOR (voir sur le site de la défense nationale) , basée à Vincenza (Italie) et qui est prête à répondre à tout soulèvement populaire en Europe

      Ils ont tout prévu
      Je vous invite à surfer sur le net pour mieux connaitre cette troupe policière


      • plancherDesVaches 1er juillet 2010 12:43


        TRES bon article.

        Mais, comme dit ci-dessus, la violence ne peut qu’augmenter face à la violence de la répression d’opinion et la confiscation des derniers pouvoirs des citoyens (qui n’étaient déjà pas très élevés...).

        La vraie Démocratie n’existe plus depuis longtemps.


        • zarathoustra zarathoustra 1er juillet 2010 13:56

          les hommes et femmes politiques ne sont en fait et hélas que les marionnettes du système libéro capitaliste ,les policiers sont la uniquement pour protégé ce système quant a la démocratie de façade ben ce n’est qu’une façade et rien de plus ! La liberté est un combat sans fin ,rien n’est acquis pour toujours par ce qu’il y aura toujours une personne bien intentionné pour vous la prendre et vous passez les fers en vous disant que c’est pour votre bien !  


          • Jeanne d’Arc 1er juillet 2010 14:08

            Les arrestations d’octobre 70 étaient politiques. Le Premier ministre Trudeau avait lancé l’armée canadienne contre les indépendantistes québécois qu’il détestait à mort.


            Ce qui se passe au Canada, témoigne de la gouvernance d’un parti de la droite religieuse et conservatrice qui carbure à la répression. Le gouvernement canadien, favorable à la guerre en Afghanistan, à l’augmentation démesurée des dépenses militaires, aux émissions de gaz à effet de serre, aux sables bitumineux, à l’industrie automobile, se prononce contre la tenue d’un registre d’armes à feu, pour l’incarcération des jeunes délinquants lesquels devraient, selon lui, être jugés comme des adultes, contre l’avortement, etc. Ce gouvernement exerce une censure jamais égalée envers la Presse. Ce régime s’apparente à une démocratie totalitaire...

            Ces événements démontrent une fois de plus le fossé qui sépare le Québec du Canada. Les Québécois ont autant en commun avec les Canadiens, que les Suédois avec les Brésiliens. 
            Ils sont de langue française. Ce sont des latins. C’est tout dire !

            Vive le Québec libre !



            • Hermes Hermes 1er juillet 2010 14:39

              Pour info, il s’était passé la même chose en grèce il y a un an d’après des témoins locaux.


              • Keats013 1er juillet 2010 14:58

                Il se passe exactement la meme chose à chaque « sommet » G8 / 20 ,

                Strasbourg 2009 : OTAN ou NATO

                http://www.lepoint.fr/actualites-societe/violences-a-strasbourg-les-manifestations-anti-otan-degenerent/920/0/332277

                Gene 2001 : G8
                http://www.lexpress.fr/actualites/2/policiers-italiens-condamnes-pour-les-violences-du-g8-de-genes_893329.html

                Idem Pittsburg 2009, Seattle 2000 G8
                Si je me souviens bien idem pour la convention du parti republicain (US) a St Paul en 2008

                Merci pour l’article


                • AniKoreh AniKoreh 1er juillet 2010 15:35



                  Et quelques coups de tatanes, bien ajustés dans ta tronche de faf enragé, pour te remettre les idées en place, qu’est-ce que t’en dit, Marc Gelone ?


                  • foufouille foufouille 1er juillet 2010 16:41

                    si les faf defendait les citoyens, ca se saurait
                    de bons larbins du gros capital
                    « - monseigneur, je peut lecher votre assiette ?
                     - oui, marc, si tu leches les chaussures avant.
                    - merci, mon bon maitre ! »


                  • AniKoreh AniKoreh 1er juillet 2010 17:15


                    L’emmerde, avec les réacs, les fafs, les frontistes, etc., c’est qu’ils mélangent toujours tout.. ! 

                    (S’en remettre ainsi à Orwell, quand on va, clamant sa profession de foi xénophobe sur tous les fils, c’est pour le moins inattendu)

                    C’est pourquoi, Marc Gelone, je vous suggérais (par pure charité, ne m’en remerciez pas..) le petit traitement que vous sembliez appeler de vos voeux, et qui pourrait vous « remettre les idées en place ».

                    Lutte des classes, Gelone, pas Lutte des peuples. Vous voyez ??  smiley


                  • foufouille foufouille 1er juillet 2010 18:22

                    Vous y découvrirez très précisément décrit ce qui vous attend, si les marionnettistes des casseurs l’emportent un jour !

                    lesquels, marc ?
                    les flics deguises ?
                    les faux fafs ?

                    les black blocks sont des anars, rien a voir avec ecobobos
                    les notres avant les autres est pas forcement raciste
                    je suis d’accord pour les aider quand on aura plus ni SDF ni mendiants
                    je rentre pas dans les petites cases


                  • foufouille foufouille 1er juillet 2010 18:24

                    au fait marc, la ficaille defend le liberalisme pas la nation


                  • foufouille foufouille 1er juillet 2010 20:41

                    nan, si tu es pauvre, tu peut crever
                    ils viennent si il y a du sang ou le pensent
                    en bons larbins des bourgeois
                    la main courante a remplacer la plainte depuis 10a au moins
                    ils laissent pourrir les banlieues depuis 30a


                  • LE CHAT LE CHAT 1er juillet 2010 16:17

                    avec un gouvernement de néocons , à quoi s’attendre d’autre ?


                    • caramico 1er juillet 2010 16:31

                      Il faudrait interdire donc ce genre de réunion de malfaiteurs en bande organisée, générateurs de troubles dont les citoyens pâtissent.


                      • AniKoreh AniKoreh 1er juillet 2010 16:43



                        Quelle formulation, comment dire, « policière » !!

                        Chaque mot le dispute à l’autre dans cette surenchère de poncifs réactionnaires.. ;-((


                      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 1er juillet 2010 17:17

                        Quand les banques et leurs intérêts (privés) sont menacés alors les gouvernements, quels qu’ils soient, deviennent violents. Les uns et et les autres, qui sont souvent les mêmes, réagissent par instinct de survie. 



                        • AniKoreh AniKoreh 1er juillet 2010 17:38


                          « Les uns et les autres, qui sont souvent les mêmes.. » Bien sûr, Peachy. La grande bourgeoisie, les classes privilégiées, voilà.

                          Lutte des classes.  C’est pas limpide ?

                          Seuls les (bas du front) frontistes n’y comprennent rien, et c’est là leur drame. Ils se trompent d’ennemis.


                        • foufouille foufouille 1er juillet 2010 19:01

                          et il bouffe de la merde
                          sera jamais proprio
                          il a 3 gosses maxi
                          ira pas a la gueurre
                          est formate par la pub et les bobos ecolo
                          etc
                          il sera chomeur souvent aussi


                        • maow maow 1er juillet 2010 17:40

                          Merci pour cet article bien écrit et sourcé.

                          Ca doit être ça le nouvel ordre mondial, celui « auquel personne ne peut s’opposer » (propos de Sarkozy)...


                          • Professeur Eckhart Von Treelok Professeur Eckhart Von Treelok 1er juillet 2010 18:50

                            Je tiens ici en complément à cet excellent article sur l’émergence manifeste d’un système maniaco-répressif parano-fascistoïde au Canada, à porter à la connaissance des lecteurs : en premier lieu la définition internationale de l’acanadophobie telle que validée par l’Association Mondiale de Phobichiatrie Psychodermique et dans un second temps informer quant aux avancées dans le traitement de cette pathologie autant lourde qu’handicapante. 

                            Définition reconnue et validée par l’AMPP :

                            L’acanadophobie est une phobie assez fréquente et qui semble stimulée généralement par un environnement où évoluent l’espèce cervidée Rangifer tarandus et l’espèce végétale Acer saccharum  : elle se manifeste principalement par des crises de panique hystérosudative produite dans les cas les plus fréquents par des stimuli audiovisuels : entraînant différentes réactions canadaphylactiques d’intensité variable : les plus connues et graves étant la célinodionite aigue eczémoratoire (voir chronique chez certains) ainsi que une psychorépugnance compulso-répulsive pour des symboles ou produits typiques du terroir&folklore post-acadien , pour exemple : l’accoutrement traditionnel post-acadien connu dans les langues indigènes sous le nom de : shëmi zakarö  ou bien encore la spécialité culinaire par excellence des Brittons Canadais : le Mapël Seeröp Pankèk .

                            Jusqu’à présent aucune recherche n’a su apporté de réponse significative ou définitive quant à son origine, mais une transmission politicogénétique semble avoir été clairement mise en évidence chez les patients les plus acanadophobes ; ceci n’excluant cependant pas toutefois la possibilité que d’autres facteurs déclenchants puissent jouer : notamment avec le phénomène mondial actuel qui voit la colonisation accrue de biotopes sonores par l’espèce deeva quebecca castaforiensis  jusque là inconnue en dehors de l’espace acado-algonquin où elle est endèmique voir épidémique.  

                            Concernant l’efficacité des diverses thérapies envisagées, seule une intense audiothérapie semble réussir : par désensibilisation systématiques des neurorécepteurs à la caribouïne et exposition au stimuli anxiogènes visant à obtenir une habituation et une extinction de l’angoisse ressentie.

                            Après avoir établit une liste de situations invalidantes avec son patient, le thérapeute mettra en situation d’exposition in vivo et audio le patient : soit tactilostimulation digitale avec usage d’un (ou plusieurs) exemplaire(s) AOC de shëmi zakarö, soit gastrothérapie ingestative à base de mapël seeröp pankèk ( certifiée d’origine biologique : OGM-free) et dans les cas les plus extrêmes : hyperstimulation tympanique à base de dionite concentrée.    

                            Professeur Eckhart von Treelok,

                             phD en Métaphysique acrobatique du Tube et Gérontochiatrie rectale, Enseignant-chercheur en Théorie de la Turpitude à l’Université de Barvard ( Etat de Xanadu) 

                            Professeur honoris causeur à l’Université Alma Mateur de Shitazuwang (province de Sushi Oriental), titulaire d’une chaire en physique des condoms à l’Université Populaire et Socialiste de Vodkagrad ( Oblast de Zubrowka)

                             

                             

                             

                             


                            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 1er juillet 2010 19:02

                              « Je ne pense pas que 19 000 policiers entrainés et armés jusqu’au dent avec 1 milliard de budget » non mais franchement ça n’étonne personne , un millard de dollars pour financer ces bandes de brute épaisses à la solde des contribuables sur lesquels ils vont cogner comme des bêtes...en imaginant que chaque policier reçoive cinq mille dollars, ça fait même pas le dixième de la somme ?

                              Le G20 n’est donc qu’une machinerie à générer du piège à rebelle et autre passant, financer l’armée privée de la mafia qui se cache derrière le pouvoir en place, et détourner le prix de trois airbus 380 ... http://www.google.fr/search?q=prix+de+l%27airbus+380&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&client=firefox-a&rlz=1R1GGLL_fr___FR377&nbsp ; Un milliard de dollars, c’est le montant suffisant pour éponger d’un coup le prix de la rencontre de Sitge en Espagne, et construire le bunker hôtel cinq étoiles à l’endroit prévu pour la prochaine rencontre...

                              Quant au métier de journaliste, le plus dangereux et le moins reconnu au vu de l’état de la presse et de la désinformation des médias, mais, n’importe qui peut aujourd’hui faire des vidéos en temps réel de quoique ce soit et les diffuser dans l’heure sur le net, gratuitement. Un milliard ne suffira pas pour les faire taire.


                              • Bélial Bélial 1er juillet 2010 20:30

                                C’est partout pareil, chaque réunion du G quelque chose, les élitistes cravatés se réunissent pour les besoins de leurs projets de règne sur la planète, on conteste, les flics sont payés pour nous taper dessus. Et des gens approuvent.


                                • AniKoreh AniKoreh 1er juillet 2010 23:44


                                  Eh oui, Marc Gelone est de ceux-là, et il vous dit même pourquoi, en prime : parce qu’il a peur !

                                  Il a peur du grand méchant « multiculturalisme », il a mal a son Occident chrétien !! 

                                • Reinette Reinette 2 juillet 2010 00:06

                                  les possédants et leurs valets ont peur des peuples, c’est pour cela qu’ils sont si violents, si dangereux ; au moins EUX savent s’organiser et défendre LEURS intérêts !  smiley


                                  avril 2009 Un G20 Historique hic !
                                  Affirmant d’emblée faire face à une crise exceptionnelle, les dirigeants politiques du G20 ont accouché d’un texte qui pose les principes d’un bouleversement de l’ordre financier mondial. Après cinquante ans de libéralisation financière, l’objectif est désormais de redonner la main aux régulateurs et de construire une gouvernance mondiale de la finance. Dossier ultramédiatisé, la lutte contre les paradis fiscaux fait l’objet d’avancées certaines mais insuffisantes.

                                  avril 2009 - La fin des paradis fiscaux ? ah ah ah !
                                  Poussés par la nécessité de réguler la finance et de renflouer leurs caisses vides, les Etats veulent mettre au pas les centres offshore. Une avancée nécessaire, mais insuffisante, pour juguler les dérapages financiers. (Alternative économiques)

                                  juin 2010 - G20 de Toronto - smiley tout fout l’camp !
                                  http://www.20minutes.fr/article/581629/Politique-Un-Sarkozy-bien-discret-au-G20-de-Toronto.php
                                  Mais le plus satisfait était encore l’hôte canadien, estimant avoir obtenu tout ce qu’il avait souhaité. « ici on a franchi des étapes importantes, des étapes que le Canada recherchait », a déclaré le premier ministre Stephen Harper au moment de clore le sommet.


                                  • Waldgänger 2 juillet 2010 00:14

                                    Bien dit Reinette. Citons dans le texte.
                                    « La lutte des classes existe, et c’est la mienne qui est en train de la remporter. » Warren Buffet, milliardaire


                                  • Reinette Reinette 2 juillet 2010 00:36

                                    Wald
                                    les journalistes français que j’ai entendu étaient assez unanimes pour dire : G20 très décevant - G20 où il ne s’est pas passé grand chose... etc... la pire critique c’était l’envoyé de Fr2, j’ai oublié son nom, il avait l’air catastrophé sur l’inutilité de ce « sommet Toronto » et du prix exorbitant pour ce fiasco.

                                    en 2011, on va les voir débarquer en France, mais... les caisses de l’Etat sont archi-vides ; pas grave, d’ici là, la classe « moyenne » (la majorité des français) va voir ses impôts augmenter vitesse grand V.



                                  • Waldgänger 2 juillet 2010 01:00

                                    Salut Reinette, 


                                    D’habitude, ces sommets G8 ou G 20 sont assomants, il ne s’y passe rien mais la presse ne va pas jusqu’à en dire du mal. Si elle est allée jusque là, c’est que ça devait vraiment être le néant absolu. Espérons que les blacks blocks mettent un peu d’ambiance (private joke).

                                  • croacroa 2 juillet 2010 00:11

                                    c est une provocation cet article ou il existe VRAIMENT des gens pour croire que l homme blanc vit en democratie ????????????????????????????????????????????????????????????????????


                                    • Reinette Reinette 2 juillet 2010 00:21

                                      Philippe Le Roux

                                      il ne faut pas avoir peur, mais s’organiser pour agir ; la politique et l’avenir d’un pays dépend en grande partie de la mentalité et des actions du peuple qui y réside.

                                      Les Glands de ce monde comptent bien sur la division de l’opposition ; ils l’organisent même, pour rester au pouvoir. donc cqfd !

                                      La liberté ne nous est pas offerte, nous devons la prendre !


                                      • dom y loulou dom y loulou 2 juillet 2010 00:24


                                        vraiment dommage que vous n’ayez que peur maintenant, car ce sont trente ans qu’on essaie de vous ouvrir les yeux sur ce système de répression militaire infect qui dénature tout en occident et aliène populations et gangrène tous les gouvernements par les multinationales sionistes.

                                        Nonon, nous vivons walt disney et un vrais conte de fées ... c’était un compte de faits qu’il fallait.

                                        Aspartame débilitant, aluminium qui rend violent, prosac qui fait des tueurs fous, mercure destructeur de neurones en base de vaccins, alcopops en cancer de la mâchoire et autres subtilités cancerigènes et neuro-toxiques, , pesticides, OGM... cela n’a pas de fin... comme la marée que le gvt Obam... Soetoro refuse de laisser nettoyer, toute aide internationale a été refusée et aucune action de nettoyage n’est en cours. Pourquoi ?

                                        De plus BP fait un nouveau forage à - 30’000 mètres en Alaska  !!! 

                                        Une première cata ne leur suffit pas, faut tuer tout ce qui vit sur terre pour ces fous furieux ??

                                        Le valetisme aux guerres infectes menées par wall street envers et contre tout bon sens coûtera leurs dernières libertés aux occidentaux. mais ils ne le croient toujours pas, croyant, comme la télé leur explique quotidiennement, que tout est affaire de croyances et que la crise est finie puisqu’ils sont désormais plus rien d’autre que des esclaves de dettes.

                                        Un peu tard pour se réveiller.


                                        savez-vous qu’aujourd’hui la moitié des policiers US reçoivent des injections de stéroïdes qui font qu’ils ne peuvent plus contrôler leurs accès de violence ?



                                        • Reinette Reinette 2 juillet 2010 00:42

                                          des policiers US reçoivent des injections de stéroïdes

                                          http://www.drole.ch/files/701-steroids.jpg

                                          il me semble que les Usa est le pays où il y a le plus de dopage


                                        • Bleu Montréal 2 juillet 2010 03:10

                                          Merci pour cet article.

                                          J’habite au Québec et je suis choqué de l’attitude de la police, de la SPVM (police de la ville de Montréal) en particulier.

                                          À chaque manifestation, il y a davantage de policiers que de manifestants pacifistes. La police cherche à intimider et provoque souvent les manifestants pour justifier sa brutalité. La police a la gachette facile (une jeune policière a tué un jeune latino, Freddy Villanueva, en toute impunité, un jeune qui n’était pas armé et qui jouait aux dés dans un parc).

                                          Je parlais aujourd’hui avec une amie d’origine haïtienne et qui me disait : « Je ne manifeste plus. À chaque fois que je manifeste, je me fais contrôler par la police ». Il est vrai que le profilage racial est très fort ici. Personnellement, je manifeste souvent et je ne me fais jamais contrôler. Est-ce du fait que je suis blanc ?

                                          Autre point : les médias Canadiens prennent systématiquement la défense de la police. Politique arbitraire de Harper, médias muselés, intimidation et violence policière, arrestations abusives, quelle belle démocratie !


                                          • AniKoreh AniKoreh 2 juillet 2010 10:46



                                            Etats policiers  : Marc Gelone, qui a la trouille (dit-il), et ses petits copains réacs , applaudissent !

                                            « (..) quelques coups de manigolos sur la tronche de subversifs d’extrême-gauche - eux-mêmes acquis au multiculturalisme -, c’est vraiment de la roupie de sansonnet. » (dixit Gelone)

                                            On sent déjà poindre comme un regret, là.. Les lacrymogènes, les tasers, ça a quand même une toute autre gueule !

                                            Et puis, quelques balles perdues, comme à Gênes, ou à Athènes, ça mange pas de pain non plus, contre la plèbe « multiculturaliste », voyez...





                                          • AniKoreh AniKoreh 2 juillet 2010 11:30


                                            Sur cette improbable formulation (ce que l’héroïsme vient y faire ?), je n’ai à vous dire que ceci, Gelone : clichés de bas étage, mantra frontiste.

                                            Du même ordre que la fine production de caramico ci-haut, ni plus ni moins, et je le répète à votre intention cette fois : 

                                            « Chaque mot le dispute à l’autre dans cette surenchère de poncifs réactionnaires.. »


                                          • AniKoreh AniKoreh 2 juillet 2010 12:15


                                            La dialectique, justement, vous n’y entendez rien. Sans quoi vous ne seriez pas frontiste, n’est-ce pas.. Aussi à quoi bon.. Des perles jetées aux pourceaux.


                                          • AniKoreh AniKoreh 2 juillet 2010 16:54


                                            Votre formule - un pauvre ’slogan’ de plus - n’impressionne personne.

                                            Des millions de morts, des dizaines de millions de morts, des centaines de millions de morts - ce genre de « comptabilité », voyez-vous, on peut sans coup férir la tenir à propos de l’esclavagisme, et des innombrables guerres de conquête et d’asservissement fomentées aux quatre coins du monde par le colonialisme du 19ème siècle, en tant que premiers modes d’exploitation globale de l’humanité élaborés par le capitalisme.

                                            Auxquelles, bien sûr, il convient d’ajouter les deux guerres mondiales du 20ème siècle - guerres capitalistes par excellence. Ainsi que les quelques dernières guerres impérialistes, telles la guerre du Vietnam, et les guerres sous-traitées - Irak-Iran, Rwanda-Kivu, etc.
                                             
                                            Mais vous êtes bien frontiste, Gelone, là dessus on est d’accord ???
                                             


                                          • Internaute Internaute 2 juillet 2010 10:02

                                            Ces rassemblements politiques à 1 milliard la journée commencent à dépasser le supportable.

                                            Les manifestations organisées par les membres du G20 devraient être interdites car elles troublent l’ordre public. (Je sais, mon raisonnement est inversé mais c’est celui appliqué par le gouvernement français pour interdire toute manifestation de la communauté française en France comme l’apéro pinard-saucisson).

                                            La solution évidente et économique serait la location de l’île de Diego-Garcia par l’ONU pour ces conventions. La sécurité y est déjà assurée à longueur d’année par les américains et le surcoût serait donc trés marginal. Les communications urbi & orbi y sont au top de la technologie, permettant aux journalistes accrédités de disséminer leur propagande en un minimum de temps.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

DioPLR

DioPLR
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès