Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le cauchemar d’un authentique conservateur américain

Le cauchemar d’un authentique conservateur américain

Dans cette chronique, Paul Craig Roberts - un républicain respectueux de la tradition historique non interventionniste de ce parti - tire la sonnette d’alarme. Tous les indicateurs sont au rouge. L’échec du projet des néoconservateurs, loin de freiner leurs ambitions hégémoniques, les conduit à préparer la quasi-destruction de l’armée américaine pour obliger les Etats-Unis à envisager l’utilisation de l’arme nucléaire de manière offensive contre l’Iran, selon les termes de la nouvelle doctrine stratégique américaine, « pour assurer une issue de conflit favorable aux intérêts des Etats-Unis. » Il rejoint les inquiétudes du directeur de l’AIEA, Mohamed el Baradei, qui vient de dénoncer ces « fous qui veulent bombarder l’Iran. »

Si vous êtes aujourd’hui persuadé que Bush est le diable, que penserez-vous quand il aura atomisé l’Iran !

Paul Craig Roberts, document original.

La guerre en Irak est perdue. Ce fait est aujourd’hui largement admis par les officiers de l’armée américaine et a même récemment été exprimé avec force par le lieutenant général Ricardo Sanchez, ex-commandant des forces US en Irak lors de la première année d’occupation de ce pays. Il n’est aujourd’hui plus question d’espérer gagner la guerre. Notre meilleu, espoir affirme Sanchez, est de "masquer la défaite", mais il ne voit pas suffisamment d’intelligence et de détermination dans notre classe politique prise dans son ensemble pour qu’un tel résultat soit possible : "Je suis absolument convaincu qu’en ce moment même l’Amérique est en crise de leadership," affirme-t-il.

De nouvelles preuves de l’échec de cette guerre nous sont parvenues le 4 juin lorsque les gros titres des journaux ont annoncé que "les militaires contrôlés par les Etats-Unis ne maîtrisent qu’un tiers de Bagdad, d’après une déclaration de l’armée américaine lundi dernier." Après cinq années de guerre, les Etats-Unis contrôlent le tiers d’une ville et rien d’autre.

Toute une panoplie de généraux US en service ont déjà affirmé que la guerre en Irak est en train de détruire l’armée américaine. Il y a un an, Colin Powell disait de l’armée US qu’elle était "presque brisée". Le lieutenant général Clyde Vaughn affirme que Bush a "épuisé la totalité de notre force". Le général Barry McCaffrey, témoignant devant le Sénat des Etats-Unis, a affirmé qu’à son avis, "l’armée de terre va se décomposer".

Le colonel Andrew Bacevich, l’un des commentateurs américains les plus importants dans le domaine des affaires militaires, explique dans la dernière édition de la revue The American Conservative comment la guerre insensée de Bush a vidé et épuisé l’armée de Terre et le corps des Marines :

"Seul un tiers des brigades de l’armée régulière peuvent être considérées comme prêtes au combat. Parmi les réservistes, aucun n’est au niveau exigé. Lorsque les dernières unités arriveront à Bagdad suivant la stratégie d’escalade du président, les Etats-Unis se trouveront sans la moindre réserve de forces prêtes à l’emploi.

"Le stress des cycles de combat répétés est en train de saper les forces vitales de l’armée de terre. Il est particulièrement inquiétant que les commandants expérimentés se fassent de plus en plus rares et que ce mouvement s’accélère. Il nous manque aujourd’hui 3 000 officiers accrédités. L’année prochaine, ce nombre devrait s’élever à 3 500. La garde nationale et la réserve sont dans un état pire encore. Là-bas, il manque 7 500 officiers. Les jeunes diplômés de West Point fuient l’armée de terre à une vitesse jamais observée depuis trente ans. Dans l’espoir de stopper l’hémorragie, il est offert un bonus de 20 000 dollars à tout capitaine nouvellement promu qui s’engage à servir trois ans de plus. Pendant ce temps-là, alors que de plus en plus d’officiers veulent partir, il y a de moins en moins volontaires pour s’engager : les formations d’officiers de l’armée de réserve sont vides par manque de candidats de qualité."

Bush a déjà pris toutes les mesures désespérées. L’âge limite pour s’engager a été repoussé de 35 à 42 ans. Les pourcentages de recrues ayant échoué leurs études et de ceux qui obtiennent les notes les plus basses aux tests de recrutement ont explosé. L’armée des Etats-Unis est contrainte de recruter parmi les drogués et les criminels condamnés. Bacevich rapporte que les convocations "envoyées à des criminels déjà condamnés ont bondi de 30 %." La durée de rotation au combat a été étendue de 12 à 15 mois, et les mêmes troupes sont déployées encore et encore.

Il n’y a pas d’équipement disponible pour l’entraînement. Bacevich nous informe que "près de 212 milliards de dollars de matériel ont été détruits, endommagés ou sont tout simplement hors d’état." Ce qui reste se trouve en Irak et en Afghanistan.

Dans ces circonstances, "maintenir le cap" n’a pas d’autre issue que la défaite totale.

Même les bellicistes néoconservateurs qui ont trompé les Américains avec leurs promesses de "promenade de santé en Irak" qui ne durerait qu’au plus six semaines pensent que la guerre est perdue. Mais ils n’abandonnent pas pour autant. Ils ont un plan de la dernière chance : bombarder l’Iran. Le vice-président Dick Cheney est le fer de lance de ce plan des néoconservateurs, et Norman Podhoretz son propagandiste en chef, avec ses nombreux plaidoyers en faveur du bombardement de l’Iran, publiés dans le Wall Street Journal et la revue Commentary. Podhoretz, comme tous les néoconservateurs, est totalement islamophobe. Il a écrit que l’Islam doit être déraciné et détruit, l’équivalent d’un génocide pour les musulmans.

Les néoconservateurs pensent que le bombardement de l’Iran par les Etats-Unis provoquera en réaction la fourniture de roquettes antiblindage et de missiles sol-air aux milices Chiite d’Irak par l’Iran, et lancera ces milices à l’assaut des troupes US. Ces armes neutraliseront les tanks et les hélicoptères de combat et détruiront les derniers petits avantages dont jouit l’armée américaine, qui se morcèlera alors en groupes isolés susceptibles d’être privés de ravitaillement et de possibilité de retrait. Avec une Amérique sur le point de perdre le gros de ses troupes en Irak, un appel à "sauver les troupes" en atomisant l’Iran monterait en sein de l’opinion publique.

Ces cinq années de guerre qui ont échoué en Irak et en Afghanistan et la défaite militaire récente d’Israël au Liban ont convaincu les néoconservateurs que l’Amérique et Israël ne peuvent dominer le Moyen-Orient avec les seules forces conventionnelles. Les néoconservateurs ont modifié la doctrine de guerre américaine qui autorise maintenant les Etats-Unis à frapper préventivement une puissance non nucléaire avec des armes nucléaires. Depuis toujours, on les entend se demander "à quoi il sert d’avoir des armes nucléaires si on ne peut pas s’en servir ?"

Les néoconservateurs se sont eux-mêmes convaincus qu’atomiser l’Iran montrera au monde musulman qu’il n’a d’autre alternative que de se soumettre à la volonté du gouvernement des Etats-Unis. La résistance et le terrorisme ne peuvent pas gagner contre les armes nucléaires.

De nombreux officiers de l’armée des Etats-Unis sont horrifiés à l’idée de ce qui pourrait être le pire de tous les crimes de guerre jamais orchestrés. On a rapporté des menaces de démissions. Mais Dick Cheney est déterminé. Il raconte à Bush que ce plan le sauvera de l’ignominie de la défaite et restaurera sa popularité en tant que président qui aura sauvé les Américains des armes nucléaires iraniennes. Avec des médias américains captifs d’une propagande servant de couverture, les néoconservateurs croient que ce plan les protègera en les sauvant de l’échec que leurs illusions ont forgé.

Les électeurs américains ont décidé en novembre dernier qu’il leur fallait faire quelque chose pour nous sortir de cette guerre perdue et ils ont donné aux démocrates le contrôle des deux chambres du Congrès. Malgré cela, les démocrates sont arrivé à la conclusion qu’il leur serait plus facile d’être complices de crimes de guerre que de défendre la volonté de leur électorat et de mettre un président voyou devant ses responsabilités. Si Cheney devait à nouveau gagner cette partie, l’Amérique supplanterait le 3e Reich comme régime le plus honni de l’Histoire.

----------------------------------------------

Paul Craig Roberts fut directeur de cabinet du ministre des Finances sous l’administration Reagan. Il a été éditeur associé du Wall Street Journal à la revue National Review.


Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (61 votes)




Réagissez à l'article

85 réactions à cet article    


  • jakback jakback 11 juin 2007 12:25

    Préférons penser que tout cela est de la politique fiction, bien que non, malheureusement.


    • Dominique Larchey-Wendling 11 juin 2007 12:40

      L’avenir n’est jamais écrit à l’avance. Mais il nous faut être vigilant aux projets et aux manoeuvres (propagande médiatique en particulier) de ceux que le chef de l’AEIA qualifie de fous ...


    • ZeusIrae 11 juin 2007 12:45

      « Ces armes neutraliseront les tanks et les hélicoptères de combat et détruiront les derniers petits avantages dont jouit l’armée américaine, qui se morcèlera alors en groupes isolés susceptibles d’être privés de ravitaillement et de possibilité de retrait »

      L’un des points noirs de cette chronique qui sur les points essentielles est sans doute exact.

      La puissance de feu US est largement suffisante pour empêcher ce type de problème.Voir Khe Sanh pour plus de details.

      Le deuxième c’est la description sinistre des neo-conservateurs.J’aimerais tout de même rappeler que ce sont d’abord et avant tout des gauchistes et non de sinistres militants d’extreme droite.


      • Sylvio Sylvio 11 juin 2007 12:52

        « Le deuxième c’est la description sinistre des neo-conservateurs.J’aimerais tout de même rappeler que ce sont d’abord et avant tout des gauchistes et non de sinistres militants d’extreme droite. »

        Oui, moi je rappelle aussi que ce sont des alter-mondialistes soixante-huitard ...

        Ce qu’il faut pas entendre... Le clivage droite-gauche franco-français n’a rien à voir là dedans et quand bien même on pourrait comparer les néo-conservateurs à la politique française, on serait très proche, non pas de l’extrême droite mais de la nouvelle droite radicale ultralibérale de N.S.


      • Anto 11 juin 2007 14:03

        mais oui il est incomprehensible ce commentaire. Les neocons sont les héritiers de Reagan et de Tatcher. Et Reagan serait un ancien gauchiste. Le chapitre « guerre froide » de mon livre d’histoire ne m’a pas appris cela.


      • Dominique Larchey-Wendling 11 juin 2007 14:39

        « Le deuxième c’est la description sinistre des neo-conservateurs. J’aimerais tout de même rappeler que ce sont d’abord et avant tout des gauchistes et non de sinistres militants d’extreme droite. »

        Les néocons sont des idéalistes et des impérialistes. Historiquement aux USA, ce sont les démocrates (ceux que vous appelez des gauchistes ? mais qui ne sont absolument pas à gauche suivant des critères français) qui sont les plus interventionnistes contrairement aux républicains qui sont isolationnistes. Alors il est vrai que certains néocons sont passé du camp démocrate au camp républicain mais il y a une certaine continuité dans leur démarche : ils sont surtout restés du côté du « parti de la guerre. »


      • karg se 11 juin 2007 19:35

        « La puissance de feu US est largement suffisante pour empêcher ce type de problème.Voir Khe Sanh pour plus de details. »

        Des missiles anti chars comme ceux utilisé par le Hezbolah on montré qu’il pouvait arrêter des charges de Merkava, alors des Abrahams comme dans du beurre. Idem pour les hélicots, c’est des cibles faciles pour les engins style mistral.


      • ZeusIrae 11 juin 2007 21:35

        Parceque vos livres ne traitent pas du sujet. L’histoire du mouvement neo-conservateur commence à la fin des années 60 et à pour origine des intellectuels de gauche.

        Voici une petite citation sur la guerre d’Irak.

        « Au fond les neo-conservateurs sont restés à gauche.La guerre d’Irak n’a pas été une guerre réactionnaire.Si l’Irak avait été une guerre de droite, on aurait attaqué ce pays parce qu’il était notre ennemi,et on aurait renversé Saddam Hussein par un dictateur pro-americain, comme Etats-Unis l’ont fait en Amerique Latine ou la France en Afrique.L’Irak c’est une guerre revolutionnaire.C’est une invasion pour changer la société. »

        Robert Dujarric dans « Tempête sous un crâne.L’Amerique en guerre, de l’Irak au Liban ».Sébastien Fumaroli.


      • ExSam 11 juin 2007 21:50

        Zeurirae

        La puissance de feu US est largement suffisante pour empêcher ce type de problème.Voir Khe Sanh pour plus de details.

        Le deuxième c’est la description sinistre des neo-conservateurs.J’aimerais tout de même rappeler que ce sont d’abord et avant tout des gauchistes et non de sinistres militants d’extreme droite.

        On croit rêver devant tant d’aveuglement. L’auteur montre, à l’évidence, que l’armée américaine tant au plan des moyens que pour le matériel est en déshérence.

        Par aileurs, les néo-cons, comme le souligna un de leurs amis d’université, ont un idéal de gouvernement dans lequel la démocratie n’a pas de place. On cherche vainement le moindre rapport avec les gauchistes, à moins que ceux-ci n’est adopté les thèses de l’extrême-droite.

        Remarquez, à l’époque ou un Hirsch, directeur d’un organisme humanitaire qui fait de la tolérance, du soutien aux pauvres, de la dénonciation des abus des classes aisées, son combat, passe aux côtés de ceux qui défendent sans cesse les privilèges de cette classe dominante en écrasant la vie des plus défavorisés, on peut s’attendre à tout et n’importe quoi de préférence.


      • ZeusIrae 11 juin 2007 22:56

        Mais personnes ne le conteste.Tout comme au Vietnam(encore une fois proportion gardé),l’armée americaine est dans une situation desastreuse.L’organisation est poussé au limite de ses capacités.

        Mais cela ne change rien au fait que comme au Vietnam,les americains ne seront jamais vaincu militairement.


      • ZeusIrae 11 juin 2007 22:58

        Et si vous ne comprenez toujours pas, chercher sur google les mots clefs:Khe Sanh et Têt.


      • NPM 12 juin 2007 00:13

        «  »Le deuxième c’est la description sinistre des neo-conservateurs.J’aimerais tout de même rappeler que ce sont d’abord et avant tout des gauchistes et non de sinistres militants d’extreme droite.«  »

        Exact, ce sont des Trotskystes, à l’origine. Mais bon, ils ne sont qu’une centaine aux USA, et les français en voient à tort un peu partout autour de Bush.. En fait, ce sont des profs d’université, pas des politiques.

        Reste que si vous voulez voir de vrai Rambo, il va falloir attendre une election démocrate !


      • marc 12 juin 2007 01:25

        Ridicule ; Certains comme Wolfowitz, théoricien et en partie artisan de la guerre en Irak sont d’anciens trotskistes qui ont tourné casaque comme c’est quelquefois le cas des gauchistes ( voir Allègre ou Kouchner )au fur et à mesure qu’ils s’intègrent à la bourgeoisie mais toute la politique des neo cons consiste à se mettre au service du complexe militaro-industriel qui est la véritable mafia qui contrôle les USA.Carlisle, Halliburton, Boeing,Exxon, etc... ne sont pas des repaires de gauchistes et leurs actionnaires non plus.


      • Gilles Gilles 12 juin 2007 07:03

        Et comme le croit mon coiffeur, Pinochet était un communiste....


      • dom y loulou dom 16 juin 2007 12:20

        @zeusirae

        et vous un agent du mossad ou du Shin Beit, payé pour falsifier et déformer la vérité. Quoi ? Les faucons du pentagone des gauchistes ? Vous nous prenez vraiment pour des demeurés. Les évangélistes texans et le KKK snt aussi des gauchistes notoires d’après vous et le Likoud aussi surement, Sharon était un enfant de coeur et sur la lune Kennedy nous sourit en agitant un mouchoir. Allez vous rassasier des crimes de l’extrême droite israelienne, mais ne venez pas nous raconter n’importe quoi. Mais allons donc, vous aussi constatez que les néocons sont dans l’impasse devant l’amoncellement de leurs crimes contre l’humanité ? Tiens, voilà qui est nouveau e nous rafraichit, ainsi vous décidez donc de les traiter de gauchistes comme ça vous espèrez sans doute nous faire avaler que leurs crimes sont imputables à l’extrême gauche... mais bien sûr, Mao était un néolibéral et Kim Jung Il de Corée un disciple de Gandhi... et vous êtes un... gentil. smiley


      • Sylvio Sylvio 11 juin 2007 12:46

        C’est dur d’imaginer que cela soit possible malheureusement tant de faits montrent que cette voie est actuellement envisagée par l’administration Bush qui termine son mandat en courant en avant la tête baissée. Ne vous étonnez pas si un nouveau « 11 septembre » pointe son nez d’ici fin 2008 afin de rester au pouvoir et légitimer de nouvelles guerres aux yeux du peuple américain et du monde entier.

        Si les états-unis veulent conserver leur suprématie pour les décennies à venir (face à la Chine, la Russie et éventuellement l’Europe), ils doivent prendre le contrôle total du pétrole, cela passe évidement par l’Iran qui est un enjeu incontournable. Le dollar ait gravement affaibli, les USA n’ont plus de pétrole sur leur sol, le pic pétrolier approche sérieusement. Il n’y a pas 50 solutions pour sauver leur économie, il y’en a une seule qui est décrite précisément dans les rapports du PNAC : la suprématie mondiale par la voie militaire, le nombre de victimes collatérales ou le nombre de civils décimés est vraiment secondaire pour eux.

        Ces dernières années, voici d’autres exemples de changement au niveau juridique depuis le 11/09/2001 :

        - Le président des USA peut utiliser l’arme nucléaire sans l’aval du congrès : http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=3599

        - En cas de crise majeure, le président des USA acquiert tous les pouvoirs (tel un dictateur) - disposition passée en mai 2007 : http://www.globalresearch.ca/index.php?context=viewArticle&code=CHI20070521&articleId=5720


        • kirinyaga 11 juin 2007 13:14

          Tout ça me parait quand même très exagéré. Rapellons-nous que les élections présidentielles approchent aux US (l’année prochaine), et que le paul roberts de l’article est un concurrent des neoconservateurs. Il y a une dose de gesticulation politique là-dedans, même si certains raisonnements sont probablement vrais.


          • Dominique Larchey-Wendling 11 juin 2007 14:43

            Paul C. Roberts tonne contre les néocons depuis bien longtemps, bien avant même la réélection du Bush. Sa prise de position n’est pas partisane au sens Républicain/Démocrate. Il est opposé à la guerre et à ses conséquences qu’il juge dramatiques pour la société américaine.


          • kirinyaga 11 juin 2007 17:47

            oui, c’est bien ce que je dis : c’est un farouche adversaire des néoconservateurs et les élections approchent ... Il me semble qu’il aurait quand même été intéressant de citer diverses sources, et notamment des commentaires de personnalités US à propos du rapport de ce Mr Roberts.

            Tout l’avantage de l’analyse française d’une situation étrangère, ce sont justement l’absence d’intérêts partisans et le recul, permettant d’obtenir un panorama plus objectif (mais probablement moins précis) qu’un dossier publié dans le pays en question. Dommage donc de ne relayer ici qu’un seul éclairage du problème.

            Convenez que la lecture du Figaro ou celle de l’Humanité ne donne de la situation politique française qu’une vision très caricaturale. Ce n’est pas un problème pour des français, capables de relativiser eux-même assez facilement grâce à leur connaissance des biais de ces médias et à leur autres sources d’informations. Se limiter à l’un de ces deux journaux pour un étranger lui donnerait une appréhension complètement faussée de la France.

            Bref, une analyse politique étrangère n’a d’intérêt pour quelqu’un ignorant les subtilités politiques du pays que s’il s’agit d’une tentative de synthèse.


          • Dominique Larchey-Wendling 11 juin 2007 20:09

            @Léon,

            « Sur quoi vous appuyez-vous pour défendre cette thèse ? »

            Eh bien ma foi, je peux vous parler des références de l’auteur de l’article. Il cite longuement Andrew J. Bacevich professeur de relations internationales à l’université de Boston, ancien militaire de l’US Army, expert militaire, diplômé de Princeton, et enseignant à West Point et Johns Hopkins University. Opposé à la guerre en Irak depuis longtemps, il vient malheureusement d’y perdre son fils.

            L’auteur lui-même contribue couramment à Counterpunch.org et Antiwar.com sur différents thèmes de la politique intérieure et extérieure des USA.

            En ce qui concerne la référence aux projets de néoconservateurs et leurs alliés du Likud Israélien, il est indubitable qu’ils ont envie que les USA bombardent l’Iran. Il suffit de lire les déclarations de John Bolton, Dick Cheney, Bill Kristol, Benyamin Netanyahou. Elles ont de l’influence puisque Lieberman et McCain ont aussi appelé à attaquer l’Iran récemment et que toutes les références à une obligation pour le président des EU de demander l’avis du congrès avant une attaque éventuelle de l’Iran ont été expurgées de textes législatifs sous la pression de l’AIPAC. Il y a bientôt 2 ans, Jack Straw, alors ministre des affaires étrangères de Tony Blair qui avait affirmé qu’il était « completely nuts » (complètement absurde) d’envisager une attaque de l’Iran par les USA et les Britanniques a été limogé deux semaines après sa déclaration, sans explication.

            Pour finir, dans la nouvelle doctrine nucléaire formalisée en 2005, l’un des mobiles pour l’utilisation d’armes nucléaires étant, page III-2 : « For rapid and favorable war termination on US terms. » Autrement dit, l’utilisation d’armes nucléaires serait justifiée si elle concourt à « une fin de guerre rapide et favorable aux intérêts des Etats-Unis. » Un autre article qui discute de la question sur Agoravox.

            Donc affirmer que le but des néoconservateurs est d’obliger les Etats-Unis à utiliser l’arme nucléaire contre l’Iran est un procès d’intention. Néanmoins, vu l’échec prévisible d’une opération militaire contre ce pays, et les conséquences graves qui s’en suivraient, voir les comptes rendus du général Sam Gardiner, c’est une issue prévisible, voir probable d’un tel engagement.

            Affirmer que l’objectif des chauffards qui roulent à 200 sur l’autoroute est de tuer des automobilistes innocents est aussi un procès d’intention. Il n’empêche qu’on limite quand même la vitesse à 130 et qu’on puni les chauffards.


          • marc 12 juin 2007 01:33

            De plus, il ne faut pas oublier que les USA ont DEJA utilisé l’arme nucéaire à deux reprises « For rapid and favorable war termination on US terms. »


          • goc goc 11 juin 2007 13:53

            Je ne pense pas qu’il y ait la moindre exagération, bien au contraire, je pense qu’il tire sur les freins, histoire de ne pas braquer l’électeur potentiel contre les républicains en général.

            Aujourd’hui la raison essentielle qui tend à confirmer la thèse d’une attaque massive et nucléaire contre l’iran, c’est bien le fait que les USA courent vers un krash économique (et accessoirement boursier)

            c’est d’ailleurs cette raison qui poussera le reste des pays occidentaux a suivre les usa dans cette guerre, car pour eux, sauver l’amerique, c’est surtout se sauver eux-même.


            • Philippe D Philippe D 11 juin 2007 15:44

              @ l’auteur

              Cher Monsieur, le problème avec vous c’est que l’on ne peut plus vous croire, quoique vous écriviez. Vous avez pris tellement de positions ultra anti-américaines, vous avez tant de fois crié au loup que vous avez réussi à discréditer totalement votre discours.

              Idem pour Sylvio qui intervient immédiatement derrière vous pour réouvrir les portes ouvertes, et enterrer un peu plus définitivement vos messages.

              Si vous avez des convictions, et vous semblez en avoir de fortes, ne vous cachez pas derrière des articles sélectionnés dans le seul sens qui vous intéresse. Donnez vos opinions clairement, totalement. Ouvrez 1 blog (à moins que re-open ne soit purement et simplement le fond de votre pensée). Mais il semblerait que vos idées soient bien plus globales que le seul problème du 9/11 ?

              Le 23 aout 2006, sur le blog de DSK vous annonciez déjà le bombardement de l’Iran. Plus loin, le même jour vous dites, parlant des neos-conservateurs :

              "...Mais ils sont prêts à la guerre mondiale pour y parvenir. Ces gens qui dirigent aujourd’hui les USA n’ont plus rien à voir avec notre vision européenne. Nous parlons négociations, ils parlent de guerre. Nous parlons de justice, ils parlent de « leur liberté ». Nous parlons d’équité, ils parlent de Bien et de Mal."

              Ils sont prêts à la guerre mondiale !??? Vous avez le droit de penser des conneries, et même d’y réfléchir et d’y consacrer votre vie si vous le souhaitez, c’est vous que cela regarde. Vous pourrez toujours vous dire, si cela n’arrive pas, que c’est grace à vous que cela ne s’est pas produit. Vous serez gagnant quoiqu’il arrive, en prédisant ainsi toujours le cataclysme.

              Dans un pays comme les USA, les courants de pensée sont nombreux et contradictoires. Les lobbies sont puissants mais ne représentent pas des intérêts convergents. L’opinion, la démocratie, l’opposition, l’intelligence jouent des rôles que vous ne semblez même pas apercevoir. Vous développez une réflexion manichéenne et catastrophiste qui ne peut convaincre que les convaincus, et détourner définitivement les sceptiques critiques dont je l’avoue je fais partie.


              • Dominique Larchey-Wendling 11 juin 2007 16:10

                @ Philippe D.

                Puisque vous me suivez à la trace, j’aimerai bien connaitre votre nom. En ce qui concerne ma position personnelle sur les néoconservateurs, je crois que je l’ai déjà largement explicitée sur les forums d’Agoravox.

                Vous me taxez de positions ultra anti-américaines. Je suis désolé mais je m’insurge contre votre affirmation. Si vous dites anti-néocons, d’accord. Si vous dites anti-impérialistes, d’accord. Mais vous remarquerez que 4 des 5 textes que j’ai traduit pour Agoravox sont écrits par des américains : 2 conservateurs et 2 libéraux. Dois-je en conclure que selon vous, ils sont tous anti-américains ?

                Par ailleurs vous ne pouvez nier qu’il existe depuis 2006 un effort visible de propagande médiatique pour pousser à la confrontation militaire entre l’Iran et les USA/Israël, alimenté par les bellicistes des deux camps. Les bases de cette propagande remontent quand à elles bien avant cela.

                Ma position est d’essayer d’alerter contre la catastrophe que serait une telle confrontation pour la paix et pour nos démocraties : elle mettra inutilement en danger notre sécurité et donc, inévitablement notre démocratie et notre liberté. L’Etat sécuritaire, policier et guerrier prendra inévitablement l’ascendant sur nos vies, pour notre propre « protection. »

                Evidemment, j’espère me tromper et que cette guerre n’aura pas lieu. Mais qui peut aujourd’hui parier sa vie et celle de ses enfants qu’une telle confrontation est improbable. Parce que c’est de ça dont il s’agit. Je ne suis pas le seul à tirer la sonnette d’alarme. Voici ce qu’a dit récemment Zbigniew Brezinski :

                « We have to survive the next 20 months without the war in Iraq expanding drawing us into conflict elsewhere nearby, specifically in Iran, because if we do that, and quite seriously now, if we do that I think we will be bogged down for the next 20 years in a war than spans Iraq, Iran, Afghanistan and probably Pakistan, that will be the end of American global supremacy. »

                Nous devons survivre les 20 prochains mois en évitant une extension de la guerre en Irak, spécifiquement vers l’Iran ...

                Vous dites :

                « Dans un pays comme les USA, les courants de pensée sont nombreux et contradictoires. Les lobbies sont puissants mais ne représentent pas des intérêts convergents. L’opinion, la démocratie, l’opposition, l’intelligence jouent des rôles que vous ne semblez même pas apercevoir. »

                Justement, je m’applique à traduire des textes dissidents qui présentent une autre vision de l’Amérique que celle qu’essayent d’imposer les Bushistes/néocons. Je trouve votre accusation franchement injuste. J’aurai plutôt tendance à penser que ce sont nos grands médias qui ne présentent qu’une seule image de l’Amérique, l’Amérique des puissances de la guerre, au mépris d’une autre Amérique opposée à la guerre et aux interventions extérieures.


              • Sylvio Sylvio 11 juin 2007 17:26

                Du grand n’importe quoi ce commentaire. Déjà vous critiquez comme étant anti-américain les propos de D.L.W alors si vous aviez au moins lu l’introduction de larticle vous auriez vu que ce sont les propos de Paul Craig Roberts (qui plus est américain et républicain) qui sont retranscrit dans cet article.

                Enfin, concernant le 11 septembre, ce sont très majoritairement des américains qui portent le mouvement pour la vérité sur le 11 septembre (www.911blogger.com www.911truth.org http://patriotsquestion911.com). Sont-ils selon vous anti-américain ? C’est ridicule comme affirmation.

                Je suis profondément, avec les membres de ReOpen911.info, du coté des américains qui recherchent la vérité sur le 11 septembre.

                D’ailleurs, aujourd’hui 11 juin, comme tous les 11 du mois, des milliers d’activistes de par le monde entreprennent des actions concrètes pour faire exiger la vérité sur le 11 septembre.

                Aujourd’hui même ça se passe à :
                - Paris
                - New York
                - Los Angeles
                - San Francisco
                - Dallas
                - Louisville
                - Chicago
                - San Jose
                - Racine, WI
                - Baltimore
                - Knoxville
                - Miami
                - Houston
                - Tuscon
                - Cincinatti
                - Austin
                - Oklahoma City

                - Seattle
                - Carson City, NV
                - Detroit
                - Sacramento
                - Ottawa, Canada
                - Cookeville, TN
                - Philadelphia
                - Santa Cruz, CA
                - Berlin, Germany
                - Arhus, Denmark
                - Jersey City
                - Tampa Bay
                - Melbourne, FL
                - McAllen,TX
                - Minneapolis
                - Saint Louis
                - Ft. Worth
                - Sydney, Australia

                source : http://911blogger.com/node/9276


              • Philippe D Philippe D 11 juin 2007 18:46

                La manipulation, je n’aurai pas la prétention de vous l’apprendre, est très rarement du côté que l’on croit, puisque bien trop facilement repérable.

                Bien sûr vous « utilisez » des sources américaines et donc vous estimez que vous ne pouvez pas être taxés d’anti-américanisme ? Un peu court non ?

                Vous trouvez des opposants républicains ou démocrates à la politique américaine qui produisent des écrits contre le pouvoir américain. Quoi de plus intéressant que de se servir de ces gens là pour les mettre involontairement au service de la cause que vous défendez vous, l’anti-américanisme, ce qui est une thèse fondamentalement différente de la leur, mais qui ne sera pas visible. Il s’agit seulement, en multipliant les interventions de ce genre, de discréditer autant que faire se peut les USA, sous couvert de critiquer une politique, ici les néos-conservateurs, et en se dédouanant : Vous voyez ce n’est pas moi qui le dit ce sont des américains eux-même qui l’écrivent. Et l’argument qui tue : Ces américains peuvent-ils être traités d’anti-américains ? Non ! donc moi non plus.

                Pourquoi donc ce besoin de vous cacher derrière différentes personnalités américaines pour exposer vos idées ? Exposez nous encore vos idées à vous, redites nous par exemple : Que vous êtes persuadé que le 9/11 a été manigancé par la CIA pour permettre aux USA de faire la guerre au MO dans le seul but de s’assurer une sécurité énergétique. (Je ne déforme pas trop votre pensée ?)

                « Le mobile pour 9/11 est très clair aujourd’hui. Lancer une série de guerres de conquête au Moyen Orient pour s’assurer le contrôle du pétrole en prévision de l’arrivé imminente de »Peak Oil" DLW.

                Dites nous que les explosions d’AZF et SNPE ont été fomentés par les mêmes USA. (Je ne déforme pas trop vos propos ? )

                « Vous ne m’avez pas compris. Je n’ai pas dit que Chirac était complice de Bush. Une hypothèse possible je pense est que Chirac ait été menacé et tenu au silence par l’administration Bush. L’ »accident« à Toulouse serait d’origine américaine pour faire un exemple et faire taire tous les pays s’avisants de poser trop de questions. » DLW

                Donc la prochaine idée DLW, si je comprends l’article du jour, c’est que c’est la CIA qui produit de l’uranium en Iran, pour permettre à Bush d’avoir une raison d’attaquer l’Iran, ce qui en plus permettra la guerre mondiale.

                Puissant !


              • Dominique Larchey-Wendling 11 juin 2007 19:25

                Vous pouvez citer ce que j’ai écris sur les forums d’Agoravox. Ca ne me dérange pas. Ce qui me gêne, c’est qu’en prenant des citations sans leur argumentaire, vous réduisez tout à des caricatures. Par exemple, si vous voulez parler du 11 septembre, vous pourriez citer l’article de Daniele Ganser que j’ai traduit. Le forum contient aussi beaucoup d’arguments que je retiens.

                Que le mobile de l’invasion de l’Irak soit le contrôle du pétrole n’est pas sujet à débat, c’est une évidence ré-affirmée récemment par Henri Kissinger. Que le 9/11 ait servi de prétexte au déclenchement d’une série de guerre est une autre évidence. L’avènement du « Peak Oil » est officiellement reconnu par la France depuis que son premier ministre (Dd Villepin) a parlé de « la fin du pétrole ». Tout le cinéma britannique autour du réchauffement climatique n’est qu’une manière déguisée de parler de la question énergétique et surtout d’imposer des politiques de « destruction de la demande. »

                En ce qui concerne les auteurs du 11/9, je n’ai pas dis que c’est la CIA qui a organisé les attentats. Par contre je suis certain que les auteurs sont à chercher à l’intérieur du complexe militaro-industriel et pétrolier des USA. Les autres explications (Al Qaida etc) ne collent pas avec les faits qui hélas sont têtus : lisez DR Griffin, W. Tarpley, M. Ruppert, etc

                Mais je ne pense pas qu’un service du gouvernement comme la CIA soit impliqué dans son ensemble : trop de témoins gênants ... En ce qui concerne les « incidents » du 21/9 à Toulouse, je suis convaincu qu’ils ont un lien avec les attentats du 11/9 à New York ainsi que la mort de Massoud en Afghanistan et que les auteurs sont liés entre eux par un même objectif : préparer le terrain pour des guerres de conquête. La SNPE à Toulouse était une cible stratégique pour intimider la France : le carburant des missiles stratégiques français y est fabriqué. Lisez le livre de Daniel Dissy « AZF-Toulouse, quelle vérité ». Les attaques sur les ingénieurs de la DCN au Pakistan et sur le super-pétrolier Limbourg sont aussi des intimidations de la France pour qu’elle se plie à la volonté de ceux qui voulaient attaquer l’Irak.

                Evidemment ce n’est pas Bush qui produit de l’uranium enrichi est Iran mais l’Iran lui-même, qui y est explicitement autorisé par le traité de non-prolifération TNP. Ce sont les USA qui essayent de faire croire que l’Iran ne respecte pas ce traité alors que c’est tout simplement faux. La résolution de l’ONU qui demande l’arrêt de l’enrichissement est une demande qui contrevient au prérogative de l’Iran, signataire du TNP.

                J’imagine que vous allez m’accuser d’être un défenseur de l’Iran après ces affirmations mais je ne fais que répéter le droit, qui se distingue du prima de la force, qui n’a qu’une seule issue, la guerre. L’argument de la force n’est jamais utilisé que par ceux qui désirent la guerre.

                Vous pouvez faire un procès d’intention en anti-américanisme à n’importe qui critique la politique actuelle des Etats-Unis. Je vous laisse libre de vos opinions. J’exprime ce que je pense et ce que d’autres pensent, dont des américains de tous bords politiques.


              • Philippe D Philippe D 11 juin 2007 20:02

                Merci pour votre réponse circonstanciée.

                De nombreux lecteurs occasionnels du site ne connaissent pas forcément le fond de votre pensée et il est utile je pense pour eux de ressituer votre article dans l’ensemble de votre pensée.

                Je suis en complet désaccord avec l’ensemble des théories véhiculées par ReOpen 9/11 (LIHOP MIHOP) qui me paraissent des fumisteries mais surtout, qui de fil en aiguille, ne servent exclusivement qu’à justifier les pires thèses nauséabondes.

                Donc en complet désaccord avec ce qui suit sur Toulouse et sur l’assassinat de Massoud.

                Je suis certain, autant que vous, que la guerre en Iraq a été déclenchée au prix de mensonges sur les armes dont disposait l’Iraq. Je suis sûr que le lobby du pétrole américain a fait pression. Et je n’ai aucun besoin d’inventer ou de croire à cet ensemble de théories toutes plus fumeuses les unes que les autres pour penser cela.

                C’est bien ce que je vous reproche, d’adhérer dans les grandes largeurs à ces horribles théories, de les alimenter et de les amplifier. Et c’est pourquoi je considère que votre adhésion à cet ensemble de foutaises vous discalifie. Nous ne pouvons dès lors qu’admettre que vous délivrez dans chacun de vos articles une argumentation de plus pour étayer ces thèses.

                La politique de Bush et des faucons est une honte. Al-Quaida est une organisation terroriste islamiste. Les deux cohabitent sans qu’il ne soit besoin d’en appeler à un quelconque complot.


              • Dominique Larchey-Wendling 11 juin 2007 20:38

                « C’est bien ce que je vous reproche, d’adhérer dans les grandes largeurs à ces horribles théories, de les alimenter et de les amplifier. Et c’est pourquoi je considère que votre adhésion à cet ensemble de foutaises vous discalifie. »

                Je ne vois pas pourquoi vous qualifiez ces théories d’« horribles. » En quoi sont-elles plus horribles que la théorie officielle de la conspiration proposée par le gouvernement des Etats-Unis (à savoir que 20 arabes musulmans armés de leur seule foi et quelques cutters ont réussi à mettre en déroute l’ensemble de l’appareil de sécurité des Etats-Unis.)

                J’aimerai bien votre réponse sur cette question. Je veux dire, si je vous affirmais que les services secrets Russes ont organisé des attentats dans le métro de Moscou pour faciliter une 2ième guerre en Tchétchénie, trouveriez-vous aussi mes accusations d’« horribles » (c’est juste une hypothèse pour stimuler votre questionnement) ? Si je vous affirme que la dictature Algérienne d’il y a quelques années a organisé des massacres de civils pour discréditer les extrémistes musulmans terroristes, vous me diriez aussi que c’est une théorie « horrible » (ça c’est une théorie qui a été avancée dans nos grands médias) ? L’Occident est-il exempt de toute machination, est-il au dessus de tous soupçons par sa propre nature vertueuse ? Avez-vous vu les reportages de William Karel sur la CIA (sont passé sur F5 et Arte) ? Ou alors l’ampleur du 11/9 rend-elle toute idée de machination exclue par le simple fait qu’elle implique trop de remise en cause de notre propre civilisation, de nos propres croyances en notre supériorité sur les autres civilisations. C’est facile finalement de réaliser un crime parfait, il suffit qu’il soit trop horrible pour que les gens puissent y croire. Il y a pourtant des précédents célèbres et tragiques dans notre histoire. Cherchez les.

                Vous ne pouvez pas baser une pensée ou un raisonnement stratégique sur des sentiments. Les sentiments n’ont rien à voir avec les relations internationales. Il y a tout juste 40 ans, Israël a attaqué l’USS Liberty et 34 marins américains sont morts. Officiellement, une erreur d’Israël : l’affaire a été étouffée pour le bien des relations entre les USA et Israël, les soldats survivants menacés et réduits au silence. Pourquoi Israël a-t-il attaqué ? Parce qu’il ne voulait pas que les USA se mêlent et ne troublent sa guerre fondatrice à venir ...


              • Sylvio Sylvio 11 juin 2007 20:41

                C’est très facile de stigmatisée de cette manière mais quand on a aucun argument ça ne vaut pas grand chose dans la balance.

                President’s Daily Brief du 06/08/2001 intitulé « Bin Ladin Determined To Strike in US »

                http://www.gwu.edu/ nsarchiv/NSAEBB/NSAEBB116/pdb8-6-2001.pdf

                Ben tiens, Bush lui même savait un mois à l’avance ce qu’il se tramait.

                Ajouter à cela les avertissements transmis en 2001 par les services de renseignements de l’Allemagne, de l’Egypte, de l’Inde, du Royaume Uni, de l’Argentine, des Talibans (donc de l’Afganistan), du Maroc, de la Russie, d’Israël, des Iles Cayman et de la France. Les sources sont là : http://www.cooperativeresearch.org/timeline.jsp?timeline=complete_911_timeline&warning_signs:_specific_cases=foreignIntelligence

                Et je ne parle pas des notes internes du FBI, etc.

                Et on va nous dire qu’ils n’ont rien vu venir, c’est tellement grotesque !

                Ne parlons pas non plus de « Able Danger »...

                http://www.solidariteetprogres.org/spip/article.php3?id_article=1878

                Thèse Lihop, là c’est clair...

                Ne parlons pas non plus des 15 exercices de simulations qui ont occupés la majorité de la flotte de l’US Air Force ce jour là... comme par hasard.... et donc aucun n’avion n’a été intercepté alors que leur détournement avait bien été repéré par la FAA... Oui bien sûr 4 avions se baladent pendant jusqu’à 3/4h sur le sol américain sans que personne ne réagisse (qui plus est : un avion qui se dirige vers le pentagone et la maison blanche pendant plus d’1/2h et bien repéré par les radars militaires)... Tout à fait crédible

                Thèse Hihop (Help it happen on purpose), là c’est clair...

                Arrêter de jouer les négationistes et de nier des faits qui montrent clairement l’implication passive ou active dans ces attentats. Le rapport de la commission d’enquête est considéré comme une vaste blague aux USA et les familles de victimes sont écoeurées. Evidement, il est plus facile de ne pas s’informer et de tout nier en bloc mais les faits sont là !


              • Sylvio Sylvio 11 juin 2007 20:47

                « The President’s Daily Brief »

                (Le briefing présidentiel quotidien) du 6 août 2001

                « Ben Laden déterminé à frapper à l’intérieur des USA »

                URL :


              • marc 12 juin 2007 01:36

                bref, aucun argument !


              • Dominique Larchey-Wendling 12 juin 2007 10:24

                @ Philippe D

                « Nous ne pouvons dès lors qu’admettre que vous délivrez dans chacun de vos articles une argumentation de plus pour étayer ces thèses. »

                Je ne vois pas sur quelles bases vous affirmez cela. A ma connaissance, Justin Raimondo et Zbigniew Brzezinski, deux des derniers auteurs dont j’ai traduit les textes, ne penchent pas du tout du côté de la théorie du complot de l’intérieur, qu’il soit LIHOP ou MIHOP.

                Ca ne m’empêche pas pour autant de considérer leurs réflexions avec intérêt. Je viens même de finir de lire le dernier livre de Zbigniew Brzezinski : « Second chance » qui est une analyse en profondeur sans complaisance de la politique étrangère US de Bush père à nos jours. L’idée qu’il faudrait adhérer à toutes les thèses d’une personne à l’avance pour la lire est assez ridicule. On ne lirait plus beaucoup.

                La folie du projet néoconservateur n’est pas une question. Leur projet d’empire global est décrit noir sur blanc dans leur déclaration d’intentions. Nul besoin d’une interprétation alternative du 11/9 pour se rendre compte du danger que représente ces gens.


              • Philippe D Philippe D 12 juin 2007 10:57

                @DLW « Si je vous affirmais que les services secrets Russes ont organisé des attentats dans le métro de Moscou pour faciliter une 2ième guerre en Tchétchénie, trouveriez-vous aussi mes accusations d’« horribles » (c’est juste une hypothèse pour stimuler votre questionnement) ? Si je vous affirme que la dictature Algérienne d’il y a quelques années a organisé des massacres de civils pour discréditer les extrémistes musulmans terroristes, vous me diriez aussi que c’est une théorie « horrible » (ça c’est une théorie qui a été avancée dans nos grands médias) ? L’Occident est-il exempt de toute machination, est-il au dessus de tous soupçons par sa propre nature vertueuse ? Avez-vous vu les reportages de William Karel sur la CIA (sont passé sur F5 et Arte) ? »

                Vous procédez ici par amalgame, mélangeant tous les problèmes, prenant des exemples sans lien les uns avec les autres, justifiant votre théorie par le fait que des états différents à des époques variées, dans des conditions n’ayant rien à voir les unes les autres, ont pu manipuler leur opinion. En quoi cela apporte-t-il le moindre crédit à votre thèse ? Cette argumentation, vous en conviendrez, n’a strictement rien à voir avec une approche sérieuse des problèmes.

                Cette théorie du complot, vous le savez parfaitement, est bien pratique dans une lecture partisane et idéologique anti-américaine de la marche du monde. Elle est facile, explique tout, rend la lecture du monde enfin évidente en déplaçant simplement le bien et le mal, comme si tout était si simple.

                Si je vous dis que je suis absolument contre les idées des néoconservateurs américains et contre la politique de Bush, que cette politique a pu être développée en réaction aux attaques des groupes terroristes islamistes qui ont réussi à entrainer ces américains sur le terrain qu’ils souhaitaient. Que de chaque côté il y a volonté féroce de frapper, de déstabiliser l’adversaire et qu’à charger la barque uniquement d’un seul côté vous participez évidemment vous aussi à une belle entreprise de désinformation.

                Y-a-t il eu selon vous des attentats terroristes commis par Al-Qaeda ? Est-ce que Al-Qaeda, ou ses nébuleuses, existent même pour vous ?

                Pensez-vous sérieusement que si ces théories avaient la moindre chance d’être réelles elles pourraient demeurer éternellement cachées, Or personne n’en parle, sauf les groupes de relai patentés de ces théories, phénomène internet que vous représentez ici. Bien sûr vous allez me dire que la presse mondiale est manipulée, aux ordres des services secrets américains que l’ensemble de l’information occidentale est contrôlée, que tout ce qui se passe de mal dans le monde est l’œuvre exclusive des seuls néoconservateurs américains, d’où de nouvelles élucubrations sur Massoud, AZF, etc. C’est très risible.

                Sans avoir besoin de creuser vous savez parfaitement que l’on aboutit rapidement, en suivant les liens connexes à la théorie du complot, aux réflexions des idéologies antisionistes, puis antisémites. D’où le terme horrible que j’ai employé plus haut et d’où le discrédit total de ces théories.

                Que toutes ces explications soient au mieux improbables, voir farfelues et impossibles ne vous fera pas pour autant dévier d’un pouce de votre ligne et donc il est assez inutile d’argumenter plus longtemps. Je ne me contente pas de votre vision ultra simpliste. C’est bien trop facile, trop commode et trop en contradiction avec mon esprit critique. Ma façon de douter n’est sûrement pas de me jeter dans une théorie complotiste aussi ridicule que la vision angélique qui consisterait à nier toute existence de coups tordus, de tous côtés.


              • Dominique Larchey-Wendling 12 juin 2007 12:43

                @ Philippe D.

                Vous m’accusez de procéder par amalgame ... ma foi, je suis sidéré par la suite de votre argumentaire :

                « Cette théorie du complot, vous le savez parfaitement, est bien pratique dans une lecture partisane et idéologique anti-américaine de la marche du monde. »

                « Sans avoir besoin de creuser vous savez parfaitement que l’on aboutit rapidement, en suivant les liens connexes à la théorie du complot, aux réflexions des idéologies antisionistes, puis antisémites. D’où le terme horrible que j’ai employé plus haut et d’où le discrédit total de ces théories. »

                Donc je résume, si j’exprime mon soutient à la théorie d’un complot interne au complexe militaro-industriel américain pour le 11/9 c’est que : 1/ je suis un promoteur de l’anti-américanisme. 2/ je suis un promoteur de l’antisionisme et donc de l’antisémitisme.

                Si ce n’est pas de l’amalgame, je ne sais pas ce que c’est. Je ne suis ni anti-américain, ni antisémite. Mes auteurs de prédilection sur le sujet sont tous américains. Mon meilleur ami est juif. Je n’ai pas d’ami musulman. Vos accusations sont infondées et n’ont pour seul but que d’attaquer le messager au lieu de considérer son message et éventuellement de le contredire sur le fond.

                Que des gens se servent d’évènements pour avancer des théories haineuses envers les peuples, c’est tout à fait exact. D’ailleurs, la théorie officielle elle même a facilement muté en Occident en une haine de l’Islam et des musulmans chez beaucoup de gens, instrumentalisée par le gouvernement américain en particulier mais pas uniquement. Vous ne regardez qu’un seul côté de la médaille.

                Ma question sur le mot « horrible » était la suivante. La promotion de la haine de l’Islam et des musulmans en général n’est-elle pas une théorie horrible pour vous ? Sur ce fil, on voit des gens appeler ouvertement à l’extermination atomique des musulmans du MO ... je ne vous vois pas leur répondre que leurs idées sont « horribles » ? Niez-vous que le 11/9 ait été utilisé dans ce but raciste par une partie des Occidentaux ?

                Maintenant, je vais revenir sur cette analyse du mot « horrible » car justement c’est le coeur du problème.

                J’ai donné quelques exemples d’opérations « false-flag » plausibles et vous avez reconnu que la suspicion était possible mais qu’il ne fallait pas en déduire quoique ce soit sur le 11/9. Vous avez raison, baser l’argument pour un complot interne le 11/9 uniquement sur l’existence de précédents est absurde. Ce n’est pas ce que j’ai fait.

                J’ai voulu vous montrer que ce n’est pas la notion d’opération de manipulation à base d’actions terroristes auto-infligées que vous trouvez horrible, c’est le fait qu’on en accuse les USA/l’Occident, ou en tous cas, certains de ses agents, autrement dit, des gens de notre bord.

                Je ne sais pas si c’est votre cas, mais beaucoup de personnes que j’ai croisées sur les fils de discussions et qui rejettent les théories du complot interne et acceptent sans broncher la version officielle de l’administration américaine, le font sur l’unique base que « cela serait trop horrible, » et donc c’est forcément impossible. Même mon auteur préféré, Noam Chomsky pour ne pas le citer, tombe dans ce « piège » malgré des analyses par ailleurs très pertinentes sur la notion de terrorisme. Ce n’est pas tellement une question d’intelligence : ce problème touche aux fondements même de notre psychologie occidentale. Ensuite, ces gens qui trouvent cela trop « horrible » ne font que d’accumuler des arguments qui les confortent dans cette conviction viscérale. Ainsi, vous mêmes, vous écrivez :

                « Pensez-vous sérieusement que si ces théories avaient la moindre chance d’être réelles elles pourraient demeurer éternellement cachées »

                Cet argument est évidement ridicule. Ce complot n’est pas caché, et quasiment depuis le début. Beaucoup d’informations ont filtrées. Je ne vais pas en faire ici la liste : il y a des livres, des films, des sites internet qui analysent ces faits et les confrontent à la VO. Puisque vous me suivez à la trace, vous avez déjà du rencontrer des références que j’ai données. En voici d’autres : de nombreux patriotes américains remettent en cause la version officielle. Il y des scientifiques, des architectes, des familles de victimes, des historiens et même des stars de cinéma et de la télé ... tous ceux là sont américains. Des traitres sans doute ?

                Elles vous semblent cachées seulement parce que vous refusez de les voir. Et vous refusez de les voir parce que c’est trop « horrible » d’imaginer une chose pareille. Pourtant, ça ne serait pas si horrible si cela s’était produit en Russie par exemple ... voilà où était mon interrogation que vous n’avez pas compris.

                Peut-être qu’un jour, comme par exemple l’ancien directeur régional à la CIA Bill Christison ou encore Robert Steele, vous aurez l’audace de regarder ce que disent ces dissidents sur le fond (càd pourquoi la VO est absurde et pourquoi des agents US sont nécessairement impliqués) sans a priori du type c’est trop « horrible » pour que cela soit possible ou ce n’est qu’un « groupe d’antisémites ou d’anti-américains. »


              • Philippe D Philippe D 12 juin 2007 16:16

                @DLW

                Je me permets juste de vous reposer une question qui vous a échappé :

                Considérez-vous que certains attentats ont été perpétrés par AlQuaeda ?

                Lesquels et pourquoi eux et pas les autres qui leurs sont attribués ?


              • Dominique Larchey-Wendling 12 juin 2007 17:01

                @ Philippe,

                Très juste j’avais oublié cette question. Ma réponse dépend de ce que vous appelez Al Qaida. Mais si ce terme veut dire « international islamiste et terroriste » alors non il n’existe pas, ou plutôt il n’existe que dans les fantasmes Occidentaux comme les grottes à la James Bond de Tora Bora.

                Maintenant, je ne dis absolument pas que le terrorisme n’est pas une technique utilisée par différents groupes fondamentalistes musulmans. Bien-sûr de tels groupes terroristes existent. Eventuellement, ils utilisent le label Al Qaida ou alors nos médias leur appliquent ce label par simplification ou simplement bêtise. Il y a un article d’Olivier Roy à ce sujet dans le monde diplomatique.

                En résumé, beaucoup d’actions terroristes à motivation locale sont attribuée par nos médias à Al Qaida sous le prétexte que leurs auteurs sont musulmans. Que leurs motivations soient d’exercer une pression sur les autorités locales pour résoudre conflit local n’y change rien, c’est Al Qaida et cette terminologie renforce l’idée d’un ennemi inconnu et omniprésent.

                On se demande bien pourquoi nos médias ont choisi de renommer le GSPC algérien comme « la branche algérienne d’Al Qaida » ou « Al Qaida magreb ». On connait pourtant le GSPC depuis 20 ans et nous avons eu affaire avec bien avant de connaitre Ben Laden.

                Les attentats de Bali ont aussi été attribués à Al Qaida mais de la même manière, ils n’avaient rien à voir avec l’Occident mais tout à voir avec des problèmes locaux. Les attentats de Madrid et Londres sont liés à la guerre en Irak. Pourquoi la France, l’Allemagne, la Suède, la Suisse ... n’ont-elles pas été attaquées si ces terroristes en voulaient à l’Europe entière.

                Je pourrais tenter l’analogie suivante : imaginez que l’on désigne une « internationale capitaliste » comme responsable et coordinatrice de tous les méfaits que peuvent commettre ici ou là diverses multinationales globales. Ca vous semblerait absurde dans la mesure ou chacune de ces entreprises, si elle commet des méfaits, le fait dans la recherche de son propre intérêt et dans un contexte particulier.

                Et bien Al Qaida, c’est un peu le même principe sauf que dans ce cas les gens ont tellement peur qu’ils sont prêts à croire n’importe quoi qui les rassure comme les « musulmans sont tous des gros méchants et nous on est les gentils. » Je caricature à peine le « Either you are with us or you are with the terrorists » de Bush. Le 11/9 est la clef de voute de cette peur, plus précisément, la chute télévisée et en direct des tours jumelles a été vécue pour beaucoup comme une attaque personnelle, une menace directe sur sa propre vie, ce qui est évidemment complètement fantasmatique.

                Alors non, pour moi, mais aussi pour Zbigniew Brzezinski, cet Al Qaida là n’existe pas. Ca ne veut pas dire que le terrorisme n’existe pas pour autant. Il a toujours existé et il existera toujours. Je finirai par une citation de Chomsky qui en parlant des Etats-Unis a dit :

                « The only way we can put a permanent end to terrorism is to stop participating in it. »


              • marc 13 juin 2007 16:46

                Rien n’est trop « horrible » dans ce domaine. Les USA ont mis en scène l’attaque d’un navire de guerre américain pour justifier la guerre du VietNam : Plusieurs millions de morts !! Le Mossad Israelien a aidé en sous main le Hamas a ses débuts pour affaiblir le Fatah d’Arafat, etc...


              • dom y loulou dom 16 juin 2007 13:13

                @ phillip D et Sylvio

                c’est quoi ces attaques personelles ? Voilà bien une pratique militaire contre l’objection de conscience, si en soi c’est un principe les militaires vous ramènent toujours à vous-même. Vous mettez en question des faits avérés aujourd’hui, serions-nous encore six ans en arrière, juste après le 11 septembre tous les agissements des néocons américians n’étaient encore que suppositions, mais aujourd’hui elles sont avérées, comme l’organisation machiavélique des attentats sur le WTC et la non-mise en garde des services officiels du gvt américains qui n’a pas cru bon de faire paniquer la foule des New-yorkais concernant les poussières d’amiante qui dévastent aujourd’hui tous les sauveteurs et les habitants de Manhattan et de Brooklyn ainsi que tous les visiteurs du monde entier qui ont pu visiter le site. La folie de ces hommes est telle qu’on peut craindre le pire (étant bien sûr une attaque nucléaire sur l’Iran aux conséquences incalculables)

                Aujourd’hui il faut vraiment vouloir mettre la tête dans le sable pour ne pas voir la réalité en face. Songez juste à la dette américaine qui s’élève aujourd’hui, grâce aux néocons, à 50 trillions de dollars, une somme qui ne sera jamais remboursée et il ne peut y avoir que des fous furieux pour croire qu’une aggravation pourrait rétablir un tel déséquilibre économique.

                Et puis on vous signalle que ce sont précisément des gauchistes, comme vous vous plaisez à les appeler, qui dénoncent le clan Bush depuis toutes ces années, voilà qu’ils seraient apparentés aux néocons... formidable cet achachnement à brouiller les pistes, un vrais effort de guerre. smiley

                Mais émigrez donc au texas si vous avez une telle passion pour the amercian way of life, vos enfants auront sans doute du plaisir à être lobotomisés par les évangélistes apocalyptiques qui croient qu’ils sont Jesus en personne et qu’ils vont accélérer sa venue... la pensée lucide propre aux êtres dignes est à des années lumière et quand l’amour du Christ descendra sur eux ils comprendront qu’il n’a aucun rapport avec leur naturel supérieur et trop facilement excluant et/ou haineux ni avec la lobotomie d’aucune sorte, mais que l’intelligence de l’homme est surtout pétri par une profondeur inouïe, le logos solaire, Christos, ne se laisse pas manoeuvrer ni par des volontés très humaines de domination et leur sempiternel jugement qui serait celui-même de Dieu ni par de stupides suppositions basées sur des croyaces et de la peur infinie. Que de déboires en perspective quand on pourrait accorder une évolution gratifiante à notre civilisation, ces gens en sapent les derniers fondements par une volonté de s’abrutir et de croire au lieu de continuer à s’instruire et d’apprendre de la vie, ils ont pris l’option de vouloir imposer leur croyance à la vie, tout comme le font les islamistes, étrange paralelle, dans les prophéties ils se nomment Gog et Magog. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès