Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le complot, la complotite...

Le complot, la complotite...

Le régime algérien comme tout un chacun le sait, est l’un des plus réactionnaires, des plus prédateurs, et des plus compromis avec les forces les plus noires qu’on puisse imaginer.

Pourtant, par un curieux retournement de l’histoire, le discours altermondialiste, si l’on peut dire, qui se développe en ce moment contre l’intervention de l’Otan contre le régime de Kadhafi, est tombé pile poil avec ses souhaits les plus intimes. Taper sur toute velléité des Algériens de se lancer dans la dynamique impulsée par la révolution de jasmin. Et du coup, le régime algérien s’est retrouvé du même côté de la barrière de ses ennemis naturels, ceux qui sont pour la libération des peuples.

Etranges retournements que ceux induits par les évènements de Libye, où un dictateur atroce est érigé en héros des temps modernes, au moment où son peuple, écrabouillé par 42 longues années d’une atroce dictature, est qualifié, le plus sérieusement du monde de traître. Parce qu’il a eu l’outrecuidance d’appeler à l’aide, au moment où une armée de mercenaires allait entrer à Benghazi, pour y faire couler des rivières de sang, pour reprendre les propres termes des Kadhafi, père et fils.

Au début, il y avait un groupe de pseudos révolutionnaires, qui tombaient sur l’OTAN par habitude idéologique. Une quasi routine. La « mobilisation » était présente un peu partout. Et ces gens, qui sont sincères, même s’ils ne sont pas très perspicaces, ont voulu croire, et faire croire que ce n’étaient pas les milices de kadhafi et ses mercenaires qui étaient visés, mais le peuple libyen lui-même, et en tant que tel.

Ces gens, idéologues et militants par conviction, ne connaissent rien, en fait de la réalité libyenne, des exactions commises contre le peuple libyen depuis plus de 40 ans, de toute l’horreur du régime libyen. De ses atrocités, de sa prédation systémique.

Ils n’en savent rien, ou si peu. Parce que si c’était le cas, ils n’encenseraient pas ainsi un despote qui a broyé ce peuple qui a tant enduré de lui et de sa famille. Non, ils n’en savent rien. Et, emportés par leur bel enthousiasme, ils ne veulent plus rien savoir. Ils sont dans un dialogue de sourds.

Et puis d’un coup, de nouvelles têtes sont apparues sur Facebook, des Algériens, avec un style différent, et des méthodes inusitées, qui s’attelaient au discours ambiant. Du pain bénit. Surtout que des figures de proue de l’altermondialisme étaient entrés dans la danse. Mais parmi ceux qui se lançaient ainsi, à corps perdu, dans la stigmatisation de l’OTAN et toutes les forces qui viennent se greffer dans ce genre de discours, venaient s’engouffrer dans cette aubaine qui s’offrait à eux, sur les réseaux sociaux, des opportunistes de la subversion. Des opportunistes qui savaient très bien ce qu’ils faisaient, et qui eux ne sont ni naïfs, ni désintéressés. Ces « groupies » du héros Kadhafi avaient pris le train en route, pour nous chanter une nouvelle rengaine, où nous découvrons de bien curieuses associations. Par exemple que tout le peuple libyen est un traître, parce qu’il a appelé au secours, parce qu’il a demandé à être protégé contre un carnage annoncé. Et on se laisse aller à imaginer si l’ONU n’avait pas voté les résolutions d’intervenir en Libye, et si la tuerie promise par Kadhafi avait été perpétrée. N’aurait-on pas, à ce moment, reproché à la communauté internationale de ne pas être intervenue, comme au Rwanda, par exemple.

Mais ces gens qui se sont saisis de cette opportunité, et qui dénient au peuple libyen ne serait-ce que le terme de révolution donnent l’impression d’agir dans une action concertée. On sent une sorte de complicité entre-eux. Une inter-connexion. Et ils interviennent promptement, à chaque fois que cela est necessaire, pour défendre l’un d’eux, lorsqu’il est confondu. Alors j’ai compris.

Le régime algérien avait tout fait pour que Kadhafi ne tombe pas. Il l’a soutenu à bout de bras. Et si ce n’était le régime algérien, Kadhafi n’aurait pas tenu deux semaines.

Il l’avait soutenu parce qu’il savait que la Lybie de Kadhafi était son dernier rempart. De la même manière qu’il a tout fait pour contrarier la révolution tunisienne.

Puis, les Américains et les Français, qui l’ont plus ou moins ménagé, alors qu’ils savaient qu’il soutenait Kadhafi, l’ont rappelé à l’ordre de façon relativement énergique, façon de lui dire « ca suffit avec le chantage des gros contrats. Il faut arrêter de soutenir Kadhafi, ca va vous péter à la gueule. Toute la presse sait que c’est vous qui l’empêchez de tomber, et ca ne sert à rien, parce qu’il va tomber. Alors maintenant, ca suffit ! »

Et le régime a été obligé de lâcher Kadhafi.

Au lendemain de la visite de Juppé à Alger.

J’avais fait un article sur cela. Le compte à rebours avait commencé, dès lors.

Mais maintenant, le régime a compris que s’il essayait de salir la révolution libyenne, et de sublimer Kadhafi, il préparerait le terrain pour lui-même, pour se mettre dans le rôle de héros, face à un occident qui veut déstabiliser toute la région pour le pétrole. Et comme il a trouvé la dynamique en place, sur les réseaux sociaux, qu’elle est quasiment internationale, animée par des pseudo révolutionnaires, aussi naïfs qu’ils sont enthousiastes, il a sauté sur l’occasion. Une occasion en or.

J’ai entendu dire qu’une équipe de cyber agents avait été installée à Hussein Dey, dans une caserne, l’ex commissariat politique de l’ANP. Au début, il n’y avait que des cancres, et qui ont un niveau de sous sol. Ils ne faisaient qu’insulter, traiter les gens de harkis, d’homos, de voleurs, etc.

Mais il semble qu’ils ont été étoffés récemment par un nouvel arrivage d’agents beaucoup plus costauds, bilingues, qui ont un bon niveau général, et qui attaquent sur le plan des idées.

Et en ce moment, ce sont surtout ces gens qui mettent le paquet sur cette récupération du héros Kadhafi, et des traîtres du CNT. Et ainsi, le régime va préparer doucement le terrain à une très vaste opération de fabrication de bataillons entiers de Baltaguias, qui défendront le régime, le jour où ca pétera. Ce sera du tout cuit.

La théorie du complot est devenue une auberge espagnole, un fourre-tout de constructions bizaroïdales, où ils tentent de tout expliquer par des spéculations conspirationnistes tous azimuts. Ce qui fait, en fin de compte, qu’ils ont, à leur insu ou à bon escient, noyé le poisson, et contribué à rendre ridicules même les vraies théories du complot. A croire que cette démarche a obéi elle même à une théorie du complot. Parce que trop de complotite tue la théorie du complot.

Et curieusement, des opportunistes politiques de tout poil s’engouffrent dans le créneau, comme on dit. Au point où un régime comme le nôtre, dont les barons placent l’argent qu’ils nous ont volé dans les antres même de ces « pieuvres » dont ils nous rebattent les oreilles, et bien ce régime lui-même est en train d’instrumenter ce discours « anti-impérialiste » de pacotille, pour contraindre ceux qui s’opposent à lui au silence et à la peur, puisque grâce à cette mobilisation des « anti-impérialistes », rémunérés ou non, les gens qui osent seulement défendre le peuple libyen sont cloués au pilori de l’ignominie et de la trahison. Et ceux qui vont se soulever contre ce régime seront traités de même, et même pire, puisqu’on leur prépare les baltaguias qui iront les lyncher le long des routes. Une logique presque pavlovienne.

Et le comble de tout cela, c’est que ces gens, qui procèdent par une sorte de distillation savante de leur poison, le font sans tenir compte des doses de cheval qu’ils injectent. Ils l’envoient sur la toile sans se soucier de l’énormité de ce qu’ils disent. Plus c’est outrancier, et mieux ça passe. Ils disent que le peuple libyen est traître à son propre patrie, et même qu’il est indigne de Kadhafi. Que Kadhafi a été liquidé de la scène parce qu’il allait révolutionner le monde avec son « Dinar or », que ce sont les illuminatis qui sont derrière l’opération et tutti quanti, du même genre, énorme et qui fait fi de toute logique, et de tout raisonnement.

Et de fil en aiguille, avec forces farces, ils nous préparent à la grosse opération de Baltagueres, qui consistera à défendre le régime algérien, le jour où le peuple décidera de l’évacuer de sa vie. Ce jour là aussi ils nous diront que ce sont les illuminatis, les sionistes, les néocons, et je ne sais pas qui d’autre, qui veulent liquider les héros qui veillent sur l’Algérie, pour nous prendre le pétrole, ou peut-être nous inventeront-ils autre chose, comme un « Dinar en titane » destiné à détrôner le dollar. Qui sait ?

D.Benchenouf


Moyenne des avis sur cet article :  2.05/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • chapoutier 27 août 2011 11:30

    je ne vous salue pas
    pour vous résumer
    s’il s’avèrent que l’otan interviennent en algérie
    il ne faudra surtout pas critiquer en quoi que se soit cette intervention
    car ce serait faire le jeu du régime.


    • tinga 27 août 2011 15:05

      Le PNAC avance, non c’est pas un truc d’illuminati, ou un complot extraterrestre, c’est un beau projet, humaniste, sous l’égide du pays de la liberté, les marionnettes qui ont été si utiles , Sadam pour la guerre Iran Irak, par exemple, sont maintenant liquidées, après 10 ans de libération de l’Afghanistan, l’axe du bien installe les talibans au pouvoir qui feront enfin le bonheur des afghans, je suppose que l’auteur rejette avec vigueur les odieuses théories du complot sur le 911...

      Le jeu de l’occident brouille tellement les cartes que des gens vont faire l’éloge de dictateurs tortionnaires, c’est toute la perversité du système occidental, et la tragédie algérienne est l’illustration parfaite de ce système monstrueux, nul doute que l’Algérie va être « libérée » l’aube de l’odyssée est une vaste opération pour le bonheur des peuples, peu importe si cela passe par une petite période de transition par aviation interposée. 

      • le moine du côté obscur 28 août 2011 14:19

        En effet le PNAC est un beau projet de psychopathes assoiffés de pouvoir qui mettent en place des « stratégie de choc » pour atteindre leur(s) objectif(s). Je pense que leur but est de privatiser le monde et de faire de la plupart des humains qu’ils soient blancs, noirs, jaunes, rouges ou violets des esclaves et des choses dont ils pourront disposer comme ils le voudront. Le dicton dit que le pouvoir corrompt et le pouvoir absolu corrompt absolument et cela j’ai pu le vérifier. Alors certains veulent appeler ces gens des illuminati ou d’autres noms de ce genre, moi je les appelle des psychopathes et je trouve que c’est une race à part. Qu’ils soient blancs, jaunes, noirs, violets ou rouges je ne les considère pas comme humains. Ils sont humains d’apparence mais ils ne sont sans doute pas comme nous. Sans doute serait-il intéressant de faire une analyse de leur corps pour savoir si ce ne sont pas des extraterrestres :). Etaient-ils humains au départ ? Probablement ! Mais pour ma part ils ne sont plus car leurs esprits sont corrompus et pourris. Et si certaines personnes sont assez naïves pour croire que tels « monstres » n’existent pas et bien je les plains. Je ne vois aucune différence entre des psychopathes comme Charles Manson, Jeffrey Damer, Ted Bundy et nos dirigeants que ce soit ceux qui sont clairement visible ou ceux plus dangereux qui sont « derrière le rideau ». Et qui veut le pouvoir doit accepter d’avoir les mains sales voire à devenir un psychopathe, c’est triste à dire mais mon expérience m’a emmené à cette conclusion. C’est ainsi que pour le pouvoir on « vend son âme ».


      • machiavelle machiavelle 27 août 2011 15:15


        Effectivement, tant que l’etat algérien ne s’opposera pas aux interêts de l’empire, il n’aura pas à craindre une quelconque révolution composé d’islamistes entraînés par la CIA...

        à bon entendeur...


        • doctorix doctorix 27 août 2011 16:29

          Votre discours est étrangement conforme à celui des média.
          Le fait de vous présenter sous un patronyme arabisant n’implique ni son authenticité, ni la vérité de vos propos. Alors, votre courage épistolaire n’a rien d’évident.
          D’une part.
          Ensuite, vous enfourchez facilement le cheval du conspirationnisme, si cher au N.O.M. et à ses séides, qui pour ma part ne m’effraye nullement. Ce terme a dans mon esprit la même valeur que celui de résistant dans les années 40, avec des parfums de courage, d’honnêteté et de lucidité, dont personne n’a à avoir honte.
          Ceux qui n’ont pas cette démarche sont au contraire à mes yeux des naïfs, ou des imbéciles, ou des malhonnêtes, tant les preuves de complots multiples s’accumulent jour après jour.
          Le peuple Algérien se débarassera un jour de ses oppresseurs, s’il le désire, comme l’ont fait les peuples Tunisiens et Egyptiens, sans aide extérieure. Nous ne soutenons aucun dictateur. Nous prétendons que quand un peuple est prêt à la révolte, il n’a besoin de personne. Et surtout pas de vautours étrangers qui n’ont rien à faire de la démocratie, mais de nombreux larcins à commettre. Au prix du mensonge et du sang.

          Un article d’Anne Morelli, professeure à l’Université Libre de Bruxelles

          Les principes généraux de la propagande de guerre sont toujours pareils. Ils tentent de nous faire adhérer à une cause belliciste par des déclarations d’abord pacifistes puis résignées : nous sommes « contraints » par l’Autre à faire la guerre. Il l’a provoquée et nous allons nous y engager pour de nobles causes : la protection humanitaire des civils, la démocratie, la lutte contre le militarisme effréné de notre ennemi...

          Bien sûr, lui, commet systématiquement des atrocités, tandis que notre armée est composée de gentilshommes, tout au plus susceptibles d’une involontaire « bavure ». En outre cette guerre n’est en rien risquée de notre côté : la supériorité écrasante de nos armes nous assure des « pertes zéro » tandis que nos ennemis sont depuis le début condamnés à la défaite. Enfin, celui qui s’opposerait à cette guerre courte, morale et forcément victorieuse, ne peut qu’être un agent de l’ennemi.

          J’ai réuni ces principes qui régissent la propagande, préalable et contemporaine à toutes les guerres depuis le début du XXe siècle, dans un petit volume [1]. À chaque nouvelle édition je dois ajouter sur ce même schéma, des exemples de bobards ayant été utilisés pour mobiliser l’opinion dans les conflits les plus récents : Afghanistan, Irak... Et à chaque fois je forme un vœu pieux toujours démenti : j’espère que les lecteurs, avertis, ne se laisseront plus prendre aux pièges grossiers de la propagande...

          Mais la récente guerre de l’OTAN contre la Libye nous oblige - hélas - une fois de plus à constater que ces principes sont à l’œuvre... et marchent très bien !

          Nous sommes des pacifistes et « réagissons » aux violences libyennes

          Selon la thèse officielle de l’OTAN, nos bombardements, via l’opération « Protecteur unifié » (sic), ont pour but d’empêcher le régime libyen (les mots ont toute leur importance) de poursuivre ses attaques barbares contre le peuple libyen [2]. C’est donc « lui » qui a commencé et nous ne faisons que réagir à des violences ennemies, par ailleurs difficiles à quantifier et juger. Ainsi, les « rebelles » de Benghazi contre qui agit Tripoli, sont-ils vraiment d’innocents civils alors que, même leurs toutes premières photos, nous les montraient lourdement armés (par qui ?) et que leur Conseil National de Transition se plaint lorsqu’il se rend à l’OTAN à Bruxelles, de recevoir insuffisamment d’argent pour professionnaliser leur armée [3].

          Les bombardements, rebaptisés « campagnes de frappes aériennes », ont été autorisés par le Conseil de sécurité de l’ONU le 18 mars 2011 en tant que « réaction » à ces présumés massacres de civils et pour « protéger les civils libyens ». Il peut sembler que bombarder des civils pour les « protéger » est contradictoire, mais c’est bien en ces termes que la mission est lancée [4]. Elle serait donc, comme toutes les guerres, une « réplique » à ce que l’OTAN appelle « les attaques barbares du régime de Kadhafi contre le peuple libyen ».

          Khadafi, monstre par intérim

          La propagande canalise classiquement la haine et les ressentiments de l’opinion publique vers un leader ennemi, sensé être la cause de tous les maux. Il sera à la fois fou, démagogue, cynique, militariste... Guillaume II pendant la Première Guerre mondiale - avant Ben Laden, Milosevic ou Saddam Hussein - a ainsi personnifié l’ennemi à abattre. La guerre a évidemment pour but sa capture, après quoi l’humanité retrouvera le bonheur.

          Le conflit avec la Libye ne fait pas exception à la règle mais la construction médiatique du personnage de Kadhafi est particulièrement intéressante. En effet, après avoir été la personnification du mal, du « terrorisme international » et l’ennemi public n° 1, rendu responsable de tous les genres d’attentats, le colonel - qui avait également nationalisé les compagnies pétrolières de son pays - est redevenu fréquentable. Alors qu’en juin 2011 le ministre belge de la Défense, De Crem, assure vouloir bombarder la Libye tant qu’on ne sera pas débarrassé de Kadhafi, il semble avoir oublié que le chef du précédent gouvernement belge, Guy Verhoofstadt, a reçu Kadhafi à Bruxelles il y a peu d’années, avec tous les égards possibles. Kadhafi était alors redevenu un interlocuteur valable, également pour Berlusconi et Sarkozy qui l’autorisaient à dresser son campement dans leurs jardins, le traitaient avec familiarité et lui faisaient signer notamment, l’engagement de stopper chez lui les flux migratoires du Sud désirant aller en Europe [5].

          De nobles bombardements

          Un des principes de la propagande de guerre veut qu’on fasse croire à l’opinion publique que notre engagement belliqueux poursuit de nobles buts. Il ne doit jamais être question ni de ressources économiques à maîtriser ni d’objectifs géostratégiques mais bien de démocratie à imposer, de militarisme à mâter et de pauvres gens au secours desquels nous volons. Ainsi dans le cas libyen il ne sera pas question de la maîtrise des ressources pétrolières d’excellente qualité de ce pays, ni de sa situation stratégique entre deux pays au destin politique déstabilisé par le « printemps arabe ». Toute la propagande sera par contre axée sur le manque de démocratie du pays (ce qui n’est pas faux mais n’entraîne pas systématiquement des interventions armées de l’OTAN si l’on en croit le statu quo qui règne en Arabie Saoudite et dans les émirats...) et sur les Libyens qui attendent notre « aide ».

          Cette fois il ne s’agit pas de secourir les Kosovars, ni les femmes afghanes avides d’émancipation, ni les Kurdes irakiens ou les Chiites opprimés mais bien de sauver des civils que nous devons protéger de la brutalité des forces de Kadhafi. Nos bombardements sur la Libye auront donc un but noble et hautement « humanitaire ».

          Les « atrocités » libyennes et les « bavures » de l’OTAN

          Les guerres traînent inexorablement derrière elles leur cortège de violences, d’iniquités et de victimes innocentes. Dans chaque camp - même si à des degrés variés - on assassine des enfants et des vieillards, on viole, on torture.

          Le génie de la propagande de guerre est de faire croire au public que « nous » menons une guerre « propre », contrairement à nos ennemis. Ainsi dans la guerre de l’OTAN contre la Libye, les médias décrivent dans le menu les atrocités ennemies mais tentent de passer sous silence celles de l’OTAN et de ses alliés. La torture a pourtant bien été « légalisée » dans le camp occidental à l’occasion de la guerre contre l’Irak [6] mais on n’y fait plus la moindre allusion.

          Par contre lorsqu’il devient impossible de nier le caractère meurtrier des bombardements de l’OTAN, il faudra minimiser leur caractère atroce. Rebaptisés « frappes » ils sont sensés être des « raids de précision », visant des cibles uniquement militaires. Et lorsqu’il appert que les victimes sont des civils voire des enfants, il faudra d’abord nier, utiliser le conditionnel, parler des « allégations » du « régime » de Kadhafi qu’on ne peut vérifier, puis enfin avouer une « bavure », avoir tué « accidentellement » ou « par erreur » des civils. Ainsi un raid de l’OTAN le 20 juin, sur Sorman, à 65 km à l’ouest de Tripoli fait quinze morts civils dont trois enfants. Un journaliste de l’Agence France Presse ayant constaté qui étaient bien les victimes, l’OTAN ne peut plus nier que ce « raid de précision » n’a pas touché que des cibles militaires. Elle devra aussi avouer avoir tué le 19 juin des civils « par erreur » lors d’un bombardement de nuit à Tripoli, dans le quartier de Souk-al-Yuma, pourtant habituellement indiqué comme hostile à Kadhafi !) et avoir accidentellement frappé une colonne de véhicules « rebelles » dans la région de Brega le 16 juin 2011 [7]. Pour minimiser les dégâts occasionnés par le bombardement d’une habitation privée, Le Soir [8], met habilement en doute le témoignage de la victime en écrivant que Khalid El-Hamidi affirme avoir perdu sa femme, ses trois jeunes enfants et sa maison lors d’une frappe de l’OTAN et plus loin que sa maison a été selon lui, frappée par un bombardement de l’OTAN. Le titre parlant d’une « cible légitime » (sans point d’interrogation), reprend bien évidemment le point de vue de l’OTAN et décrédibilise celui de la victime.

          Ces « tragiques erreurs » et « dommages collatéraux » sont bien sûr inexorables mais ne sont relevés que chez nos ennemis. Lorsque ce sont nos armées ou nos bons alliés de la « rébellion » libyenne qui s’en rendent coupables la discrétion est de rigueur. Dès les premières semaines de la « rébellion » et au moins jusqu’en juillet 2011, l’ONG Human Right Watch (HRW) d’origine américaine et peu susceptible de sympathie pour Kadhafi, signale que la « rébellion » libyenne se livre à de graves exactions contre les civils des régions qu’elle contrôle : passages à tabac, saccages de biens, incendies de maisons, pillages des hôpitaux, domiciles et commerces... Mais s’agissant de nos bons alliés, l’information de HRW sera publiée au conditionnel (« des incidents auraient eu lieu ») [9] contrairement à ce qui concerne les « atrocités » de nos ennemis, toujours considérées a priori comme avérées. Quant à ceux qui fuient la Libye n’oublions pas que la première cause de leur exil réside dans nos propres bombardements.

          Pertes zéro

          Pour rassurer l’opinion publique, la propagande martèle que nos armes sont si performantes qu’il n’y a aucun risque à faire participer notre armée à cette nouvelle « opération ».

          Il est vrai que des bombardements sont évidemment bien moins risqués pour celui qui bombarde que pour celui qui est bombardé (surtout s’il n’a pas une D.C.A. efficace). Ce déséquilibre flagrant des risques commence cependant à s’estomper lorsque l’« opération » se prolonge sur terre. Les guerres en Afghanistan et en Irak devaient aussi se solder théoriquement par « zéro morts » mais cette prévision a naturellement été démentie par la réalité.

          Le bilan des morts est très sous-évalué car il ne tient généralement compte que des morts parmi les soldats « officiels ». Or l’occupation est de plus en plus confiée à des mercenaires privés, appelés « contractors ». Ces sous-traitants sont, par exemple en Afghanistan, aussi nombreux que les « vrais » militaires américains mais leurs contrats échappent au contrôle parlementaire et médiatique. À elle seule la société L3-Com comptabilise à ce jour 350 morts de soldats privés [10]. Au cas où l’opération libyenne se prolonge sur terre, soyons donc attentifs, lorsqu’on nous présentera des bilans rassurants pour « nos » troupes, que ceux-ci intègrent aussi ces mercenaires, par ailleurs difficilement contrôlables dans leurs façons d’agir et parfois recrutés sur place sans discernement.

          Comment rester critique ?

          La critique historique nous apprend que discerner les faits exacts demande de recouper les informations provenant de sources diverses. Dans le cas présent, l’exercice est très compliqué sinon impossible : peu d’informations indépendantes filtrent de Libye, la radiotélévision libyenne est absolument inaccessible à l’étranger car les émetteurs satellites ont été bloqués et nos médias accompagnent immédiatement toute information dérangeante d’un commentaire des « rebelles » que nous soutenons ou de l’OTAN. Ainsi le contribuable qui se demande pourquoi une partie de ses impôts va payer les sorties exceptionnelles des F-16 belges et leurs bombes, ne peut que compter sur lui-même face à la propagande qui déferle dans nos médias, exercer son bon sens et DOUTER.

          Anne Morelli
          Professeure de « Critique historique » à l’Université Libre de Bruxelles
          Présidente de « Femmes pour la Paix »
          Bruxelles, le 18 août 2001


          • Aafrit Aafrit 27 août 2011 17:37

            Benchenouf a été toujour incisif envers le pouvoir en Algérie, et il s’en cache pas, c’est sa marque de fabrique d’ailleurs, vous pouvez lire ses articles, sinon son journal en ligne.
            Sauf que Benchenouf, algérien comme il est, VEUT ignorer certaines choses (qu’il connait) qui caractérise le pouvoir en place, et surtout l’âme (l’ensemble des valeurs) orientant les politiques de l’Etat algérien en tant qu’Etat et non pas l’ensemble des criminels qui travaillent pour leur compte et pillent la richesse du peuple, et le tuent quand c’est nécessaire.
            C’est un pouvoir on ne peut plus complèxe, dans cet amas complexe, on peut déceler le tout et son paradoxe où tout est brouillé, de manière que pour connaître les tenants et les aboutissants, vous en sortez schizophrène..
            Benchenouf feint d’ignorer que le pouvoir en Algérie ne se résume pas à l’aile composé de pillards, de tueurs à gage, de généraux voleurs, assassins avec d’autres criminels DRS , ce même pouvoir contient d’autres ailes composés de gens intègres, honnêtes parlant au nom des principes du premier novembre, de la mecque des révolutionnaires, et tous les trucs qui suivent.. il va sans dire que ceux qui pillent aussi parlent au nom du premier Novembre, de la révolution pour perpetuer leur mainmise, leur pillage systématique et institutionnalisé au nom de ces principes mêmes.

            Si l’on faisait une représentation au pouvoir algérien, une personne perspicace ne pourrait se tromper sur le caractère non-monolithique du pouvoir en place. C’est qu’on a un pouvoir qui ne peut être réduit à une seule entité mais à plusieurs : Un pouvoir dans un pouvoir dans un pouvoir, un embrouillamini où peuvent s’enchvêtrer plusieurs entités antinomiques qui comme elles peuvent se déchirer entre elles, elle peuvent aussi se complèter bon gré mal gré.
            C’est là où le bât blesse.. .
            Avec le cas libyen, on ne sait pas si le pouvoir algérien agit selon les fameux principes de l’Etat algérien (neutralité, le droit des peuples à l’autodétermination, anti-impérialisme, etc) ou bien agit-il pour sauver ses fesses d’une eventuelle révolution.
            Refuser de reconnaître ce CNT qui a ramené des forces impérialistes jusqu’à sa porte, n’est-ce pas appliquer l’un des ses principes indiscutables ?
            Qui oriente qui ?Qui dit quoi ?L’aile démoniaque et sombre ?L’aile angélique et sage ?Suis-je naif ?

            Revenons au cas égyptien et tunisien où le pouvoir algérien avait retenu le souffle pendant un moment par crainte que telles choses ne regagnent ou contaminent « ce grand puits de pétrole »..n’a-t-on pas reproché au pouvoir algérien justement un silence honteux vis à vis de ce qui s’est passé en Tunise et en Egypte, alors que ce même pouvoir n’avait cessé de marteler que ces évenements sont des affaires internes et ne concernent que ces pays voisins et frères ?Ce sont leurs oignons, et moi c’est mon pétrole smiley
            N’est-ce pas aussi appliquer l’un des valeurs de l’Etat algérien ? La neutralité et la non- ingérence dans les affaires internes, surtout des pays « frères », chère à l’Algérie..
            Et si c’état plutôt le côté sombre qui agissait par crainte de contamination ?
            Mais quelle contamination ?On a vu que, malgré les tentations (Said SAA(ME)DI et Abdennour, et autre Bouchachi..) aucune révolution n’est en vue, du moins pour le moment, car les algériens, comme vous le savez, sortent d’un bain de sang, ont vu aussi ce que les révolutionnaires ont acquis et surtout traumatisés des troubles, des tueries, des massacres qui se sont produits sous leurs yeux sans résultats probants dont seuls les pauvres ont payé le prix fort..

            Et si les fameux principes de l’Etat algérien sont tombés pile poil avec les calculs des criminels qui sont au pouvoir, à savoir la perpetuité du pillage organisé ?
            C’est le dernier passage de cette phrase qui rend bileux, le Benchenouf et je le comprends smiley


            • Aafrit Aafrit 27 août 2011 17:42

              Et si .....tombaient, bien sûr.Dsl


              • joelim joelim 27 août 2011 22:57

                Merci pour ce très intéressant article. Marrant comme le factuel peut être sujet à critique...


                • Serpico Serpico 28 août 2011 17:06

                  Benchenouf : "Et on se laisse aller à imaginer si l’ONU n’avait pas voté les résolutions d’intervenir en Libye, et si la tuerie promise par Kadhafi avait été perpétrée."

                  ****************

                  Parce que tu as bien été dressé à réagir aux stimuli occidentaux, de leur télé empoisonnée. Comme un chien de Pavlov bien conditionné.

                  Quelle tuerie promise ? c’est TéléFoutaise qui l’a racontée ?

                  Le Rwanda : va réviser tes infos.

                  Après toutes les monstruosités commises par l’OTAN et ses semblables, tu crois encore leur baratin ?

                  Tu veux être dans le prochain gouvernement algérien libéré ?

                  Laisse tomber. Aucune chance. On repère les imposteurs vite fait en Algérie.

                  Depuis 88 les algériens se battent tout seuls contre le régime et les islamistes. L’occident donnait refuge aux tueurs en exigeant qu’ils soient entendus. Mitterrand avait osé exiger que l’Etat algérien négocie avec eux. Les USA ont accordé l’asile à ANouar Haddam qui revendiquait les attentats meurtriers d’Alger.

                  Et ce sont ces samaritains-là qui nous libèreraient ?

                  Les algériens ne sont pas nés de la dernière pluie : ils haissent le régime mais encore plus l’OTAN.

                  Enterre tes ambitions gouvernementales.


                  • Serpico Serpico 28 août 2011 17:15

                    Pour ce qui est du CNT et ses rodomontades, ses accusations et même ses tentatives de semer la zizanie en Algérie, il ne perd rien pour attendre.

                    Cette bande de pillards a signé un document par lequel 35% du pétrole libyen sont cédés à la France en cas de réussite du renversement de Kadafi avec l’aide de la France.

                    Un document authntifié et authentique serait en possession du gouvernement algérien.

                    Ils ont purement et simplement vendu leur pays à la France.

                    Une honte que l’Algérie mettra au jour pour qu’on comprenne bien sa position envers cette bande de brigands.

                    Ces nuls ont même osé se vanter d’avoir aidé l’Algérie pendant la guerre de libération.

                    A ce train, avec tous ceux qui ont prétendu avoir aidé l’Algérie pendant la guerre, on va se demander ce qu’ont finalement fait les algériens pour se libérer. Mais ces lâches raisonnent à partir de leur propre mentalité et de leur expérience : ils croient qu’il est naturel de se faire aider de l’extérieur comme ils font maintenant avec l’OTAN.

                    L’Algérie, quoi qu’on en dise a toujours affirmé sa neutralité et la règle de base ; pas d’ingérence dans les affaires des autres pays.

                    D’ailleurs, Kadafi avait accusé les algériens d’aider les « rebelles ». Ensuite ça a été au tour des « rebelles » en carton d’accuser l’Algérie d’aider Kadafi.

                    Tant mieux si Kadafi dégage mais qui va manger les libyens maintenant ?

                    Parce qu’ils vont être mangés. Il n’y a aucun doute là-dessus.


                    • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 28 août 2011 18:19

                      C’est fou ce qu’on s’aime, entre Algériens ! Pas étonnant que les chefs de la Révolution de 54 à 62 se soient bouffés entre eux ! Tous des traitres ! En attendant les Algériens d’Algérie ne sont pas à la fête !


                      • Serpico Serpico 28 août 2011 20:11

                        Mourot

                        Vos trucs de crocodiles sur les algériens qui souffrent, gardez-les.

                        Quant à « on ne s’aime pas entre algériens », n’exigez pas des algériens ce que vous ne demandez pas aux français...qui se bouffent la gueule autrement et plus vicieusement.

                        Balayez, et balayez bien, devant votre porte avant d’oser la ramener sur les algériens.


                      • sto sto 28 août 2011 19:34

                        kadhafi, le monstre, etc...
                        Il ne me semble pas voir de grosse foule en liesse a Tripoli venant accueillir les revoltes et l’OTAN.
                        Non, on voit quelques curieux temeraires visiter le palais, rien de plus. (en pleine guere civile ???)
                        ce n’est pas credible.


                        • D.BENCHENOUF D.BENCHENOUF 28 août 2011 20:36

                          @Kinini Abdelatif

                          Merci cher ami, pour votre bienveillance à mon endroit. Ne vous abaissez pas à répondre à ces gens. Ils excellent dans l’injure et l’ordure. C’est leur seule alternative, et ils sont à l’image de leur pitoyable littérature. A ceux qui ne savent quoi penser, je les invite à visionner les images de liesse populaire en Libye. Elles sont parlantes en elles mêmes, de la délivrance d’un peuple, de qu’il a enduré, et de la vraie nature de Kadhafi, lequel, soit dit en passant, n’a lamais représenté la moindre petite menace pour les intérêts occidentaux. Loin s’en faut...

                          • D.BENCHENOUF D.BENCHENOUF 28 août 2011 21:41

                            @KININI Abdelatif (Correction du précédent message)


                            Merci cher ami, pour votre bienveillance à mon endroit. Ne vous abaissez pas à répondre à ces gens. Ils excellent dans l’injure et l’ordure. C’est leur seule alternative, et ils sont à l’image de leur pitoyable littérature. A ceux qui ne savent quoi penser, je les invite à visionner les images de liesse populaire en Libye. Elles sont parlantes en elles mêmes, de la délivrance d’un peuple, de ce qu’il a enduré, et de la vraie nature de Kadhafi, lequel, soit dit en passant, n’a jamais représenté la moindre petite menace pour les intérêts occidentaux. Loin s’en faut...
                            Les images d’allegresse, d’un peuple enfin libéré, et dont 90% de la population, tous ceux qui ont moins de 50 ans, n’ont jamais connu autre chose qu’une indicible oppression, permettent à tout un chacun de tirer ses propres conclusions. Les libyens, hormis les clientèles et les parentèles du clan Kadhafi, ont été débarrassés d’un odieux dicateur. Un grand merci à ceux qui les y ont aidé. quels que soient les motifs réels ou supposés qui les y ont incités. 

                            • Aafrit Aafrit 28 août 2011 23:51

                              Benchenouf s’est trouvé un allié maintenant , l’autre révolutionnnaire qui tellement il est révolutionnaire, il critique le pouvoir algérien, lui qui vient du pays voisin..(vaut mieux qu’il s’intéresse à la vraie cause des malheurs des marocains)
                               smiley


                            • Aafrit Aafrit 29 août 2011 00:08

                              Ah, récti et passage oublié :
                               il est tellement révolutionnaire et pressé de mener sa révolution qu’il s’est trompé de pays en critiquant le pouvoir algérien, lui qui vient du pays voisin.


                            • D.BENCHENOUF D.BENCHENOUF 29 août 2011 00:26

                              Pensez à prendre vos parapluies !

                              Les vols nocturnes des courageux anonymes se révèlent particulièrement ravageurs, quand les modérateurs sont assoupis. Il pleut de la m.... Et ça se prend pour des bombes.


                              • Hadj Ahmed 29 août 2011 07:46

                                Benchenchose, les postures et les jugements de valeur ça eût marché … alors contentez-vous de répondre à vos contradicteurs si vous en êtes capable.

                                Kadhaf est un ceci cela de la pire espèce ? Oh pu… Accordé.

                                Kadhaf a menacé les bengaziotes et a même promis d’aller les chercher jusque dans les armoires ? Accordé aussi.

                                Oui mais voila, ça n’est plus la question. Il y a eu n’en déplaise à ceux qui réécrivent l’histoire à leur sauce un avant, un pendant et un après que je vous résume.

                                Avant : L’Otan est prétendument intervenue après des massacres non pas annoncés mais déjà consommés (souvenez vous du témoignage de ce médecin Français qui parlait de 6000 morts déjà en 2 jours, où est-ce qu’ils sont passés ? crémation ? Et ledit médecin ? Retraité dans le Vaucluse ?).

                                Pendant : Comment qualifieriez-vous les 20 000 morts (jusque-là seulement et bien réelles pour changer), de purge de mauvais sang ? De sacrifice nécessaire ?
                                Qui a donné mandat à l’Otan pour effacer purement et simplement une armée régulière d’un pays souverain, fût-il la Libye ? Et qui a décrété que de vilaine dictature la Libye devait se transformer en jolis balkans avec un feu d’artifice parti pour être permanent ? Avec des milices tribales plus puissantes que l’armée du pays puisque d’armée du pays il n’y en a tout simplement plus.

                                Depuis quand est-que des rebelles majoritairement islamistes et très infiltrés par toutes sortes d’al-qaida sont devenus des chouchous alliés de l’Otan au point qu’icelui leur prépare les batailles en bombardant des positions avant de les y envoyer ?

                                Après : Oseriez-vous qualifier le chaos désormais bien installé - sauf miséricorde de celui qui n’existerait pas- de belle victoire démocratique et des poussières pour le grand-peuple-libyen-uni-et-soulagé-du-vilain-dictateur-même-pas-beau ? Est-ce vous qui allez stopper l’effusion de sang et le cercle vertueux de la vengeance ? Est-ce vous qui allez garantir que toutes les tribus désormais surarmées vont organiser des barbecues entre elles tous les Vendredis pour danser indifféremment en mini comme en nikab et fêter le retour des valeurs droitdelhommistes ? Est-ce vous qui allez gérer le pays, remettre en place des institutions, payer des salaires sur d’autres critères que ceux de l’appartenance tribale, prélever des impôts, combattre la criminalité, approvisionner le marché en pampers, en lingettes et en zlips de marque Jacques C. ?

                                Est-ce vous qui allez gérer les richesses de ce pays, convaincre les intérêts Français, américains et même qatariotes, qu’un appel d’offre c’est un appel d’offre et que leur « sympathie » avec le peuple libyen ne leur donne pas un droit divin de pillage éternel.

                                J’en passe et des meilleures, quelques autres questions si vous permettez vous qui n’avez que des réponses, pouvez-vous concevoir me concernant qu’on puisse être algérien, n’avoir strictement pas le plus petit début de sympathie pour Boutef et sa cour mais reconnaître quand même qu’il y a eu une majorité d’autres algériens pour l’élire au suffrage universel ? Et que dès lors ne vous en déplaise, il n’y a plus rien à voir entre lui et un Benali ou un Kadhaf

                                Pouvez-vous concevoir que je puisse abhorrer au-delà de toute raison, le moindre salopard petit ou grand ayant participé à l’effusion du sang des miens, pillé les richesses de mon pays ou l’ayant maintenu dans ce qu’il est mais tenir quand même à ce qui ni l’Otan ni Al-Qaida ni qui que ce soit d’autre ne vienne menacer une paix payée plus que chèrement payée.

                                Une dernière question ? En visite au Qatar, le chef du CNT a présidé la prière avec l’émir qatariote derrière lui ? Aaahhh les saints hommes… Au cas où vous seriez d’une famille politique du genre à être « rassurée » par ce genre de scènes, depuis quand est-ce que des musulmans ont le droit de s’allier à des non musulmans pour aller combattre leurs propres frères ? Et puis surtout avez-vous la moindre idée de ce qui est réservé dans votre religion à quiconque tue un croyant sciemment ? Un croyant pas 20 ni 200 milles.


                                • D.BENCHENOUF D.BENCHENOUF 29 août 2011 06:49

                                  Il n’est pas besoin de comprendre la langue, pour voir que le peuple libyen est massivement heureux d’avoir été libéré. Ce sont des scènes de joie, tout simplement. Et donc, il y a lieu de poser la question à ceux qui encensent Kadhafi, et dénient au peuple libyen le droit d’appeler la communauté internationale à son secours. Savent-ils, mieux que le peuple libyen, dans sa quasi totalité, si l’on excepte les clientèles du clan Kadhafi, ce qui lui convient ? 

                                  S’il est des situations qui sont simples à comprendre, celle de la Libye en est une. Un despote l’a captée, en a fait une sorte d’entreprise faamiliale, avec droit de vie et de mort sur tous ceux qui y vivent. Il s’y est maintenu, par la violence et la corruption près d’un demi siècle. Puis, un jour, ces gens qui y vivent, et qui n’ont rien connu d’autre que le sort atroce qui leur y a été fait, se sont soulevés et ont demandé pacifiquement à ce despote de s’en aller, et de leur restituer, et leur pays, et leur liberté. Alors, lui, a fait tirer sur eux à l’artillerie lourde et a fait des centaines de morts en l’espace de quelques jours. Alors, ils ont tenté de se défendre, et ont pris les armes. Des armes bien risibles. Alors il a envoyé contre eux des bataillons entiers, pour les exterminer, et il a lancé, à la face du monde, la promesse qu’il allait faire couler des fleuves de sang. Les révoltés ont appelé le monde à leur secours, et le carnage a pu être évité. Et grâce à l’aide internationale, ce peuple a pu se libérer, en versant son propre sang. Plus de 15 000 morts. Aujourd’hui le peuple libyen est libre. Je lui souhaite d’ériger une république sociale et démocratique, fraternelle et fondée sur des valeurs de liberté et de dignité. 

                                  • dup 29 août 2011 10:11

                                    la vérité c’est qu’on a des crapules dans les 2 camps. Alors on attends que ça se décante. C’est dommage pour l’humanité


                                    • Hadj Ahmed 29 août 2011 23:38

                                      Benchenouf,

                                      Comme vous devez le savoir, la famille de Kadhaf hors Khamis et Seif a trouvé refuge en Algérie. J’avoue que j’aurais préféré que Hannibal aille voir ailleurs si j’y suis, cela dit, il reste un civil comme sa mère et sa sœur et ils sont de ce fait les bienvenus.

                                      Le CNT qui n’a visiblement pas encore de diplomates dignes de ce nom (un euphémisme), a déclaré que c’était là un acte « hostile » de la part de l’Algérie… Ben voyons, rien que ça, un acte hostile, donner asile à des civils… Je suis curieux de savoir ce qu’ils pensent des autres civils du clan kadhaf, de sa tribu des kedadfa personnes âgées, femmes et enfants inclus entre autres… Je suis curieux aussi de savoir comment ils prétendent répondre à cet acte hostile smiley

                                      Intéressant de relever que le communiqué de l’Aqmi revendiquant l’attentat de Cherchel et qui a fait 18 morts, se présentait déjà comme une punition de l’Algérie après son « soutien » à Kadhafi. Avec un tel background, la déclaration du CNT prend une dimension qui allez savoir pourquoi ne m’étonne pas plus que ça.

                                      L’Aqmi fière d’annoncer la mort d’« officiers », dans l’inconscient général c’est limite, « généraux pourris du système », mais l’algérien que vous êtes sait que Cherchel est une … école d’officiers, le St-Cyr algérien quoi, la nuance est de taille…

                                      Quant à la déclaration du CNT regrettant qu’on le privât de décider de vie et de mort sur des civils sous prétexte qu’ils soient membres de la famille du dictateur, elle achève de m’ôter mes dernières illusions sur le sort qui sera réservé par vos champions aux soldats de kadhaf faits prisonniers ou pire à sa légion étrangère (pardon, je voulais évidemment dire aux vilains méchants mercenaires tchadiens de 20 ans).

                                      Mais par-dessus tout, Aqmi et CNT tenant le même langage menaçant à l’Algérie, suite à un soutien imaginaire à Kadhaf, ça devrait donner à réfléchir ou plutôt ouvrir les yeux, de ceux nombreux frappés de cécité volontaire (je ne vise personne).

                                      Allezعيد مبا رك (bonne fête de l’aïd), quand même à tous les musulmans de la terre, libyens en particuliers et merde à tous les lâches criminels qui s’en prennent à des civils où qu’ils soient. Quant à ceux qui menacent les algériens, à mon humble avis, ils devraient prendre le temps de lire un peu plus, des bouquins d’Histoire pour commencer.


                                      • D.BENCHENOUF D.BENCHENOUF 29 août 2011 23:44

                                        Pour se faire une idée précise sur la famille kadhafi : VIDEO


                                        Sinon, j’ai déjà dit, dans un article précédent, que le régime algérien a porté le clan Kadhafi à bout de bras. Non parce qu’il est contre l’« impérialisme », mais parce que Kadhafi est un associé très important de plusieurs barons du régime algérien, dans de très grosses affaires financières internationales.

                                        • chapoutier 30 août 2011 00:04

                                          vous n’avez aucune preuve de cela .
                                          mais encore une fois, est-ce une raison pour que l’otan bombarde et massacre des enfants.
                                          est-ce une raison pour piller la Libye.
                                          comme pour saddam hussein aussi bien que pour kadafi, ils n’avaient qu’a envoyer un tueur et le tour était joué.


                                        • D.BENCHENOUF D.BENCHENOUF 30 août 2011 00:51

                                          Je ne suis certainement pas du genre à bénir les interventions des grandes puissances, particulièrement que je ne suis pas spécialement naïf, et que je ne crois pas aux touchantes déclarations d’intention qui fleurissent en ce genre de circonstances. Mais je dis haut et clair que cette intervention là, a été plus que nécessaire. Nous aurions assisté, sinon, à un carnage annoncé. Le peuple libyen n’avait pas le choix que de solliciter l’aide de la communauté internationale. S’agissant du pétrole, de toutes les façons, celui de Libye est destiné à aller au marché, avec ou sans Kadhafi. Pour les intérêts, immenses ou accessoires, que les puissances qui sont intervenues vont tirer de la situation induite, ainsi que pour les motivations géo-stratégiques qui ont donné un petit coup de pouce à leur humanité, c’est comme cela que ça se passe de toute façon. Et Kadhafi, avec toutes ses simagrées, n’en était pas moins un outil docile de la machinerie. Pas folle la guêpe. S’agissant des connivences des fils Kadhafi avec des barons du régime algérien, c’est un secret de polichinelle. Et il n’est pas impossible que des fuites organisées vont avoir lieu, qui nous montreront une toute partie de la combinazione. Une toute petite partie. Parce que d’autres connivences, bien plus compromettantes pour les Etats occidentaux pourraient éclater au grand jour. Et dans ce toutim où ils se tiennent tous par la barbichette, ils sont très précautionneux. Mais en tout état de cause, je me réjouis personnellement de l’intervention de l’OTAN, même si cela n’est du tout pas à la mode, et que ça me vaut une affreuse réputation. Parce que je sais qu’un carnage a pu être évité grâce à cela.N ’en déplaise à tous les bien pensants révolutionnaires de salon. Je crois, de toute façon, qu’on ne pas être plus libyen que le peuple libyen. 


                                          • Aafrit Aafrit 30 août 2011 01:18

                                            Je crains fort que vous ne perdiez la face cette fois-ci, Monsieur Benchenour. Avouez bon sang que vous vous trompez de combat, votre prise de position n’est pas celle des gens honnêtes..
                                            J’ai peur qu’un jour vous serez, tambour battant, à bord du premier char Otanesque envahissant l’Algérie sous prétexte de libérer ce Bled de ses criminels..

                                            Vous connaissez, peut être, mieux que moi l’esprit algérien, mais je suis prêt parier que la majorité d’entre eux préfère être tuée par son frère qu’être escroquée par des gens venus de je ne sais où....

                                            Vous êtes mal inspiré, Monsieur au sujet de la Libye, et je crois que vous pouvez le savoir par vous même ce que cela voulait dire. Entre autres : 35% de la part du pétrole appartenant normalement au peuple sera donné à l’un des pays qui ont envahis la Libye, sans parler aussi des sujets géopolitiques, à savoir le fait de créer par exemple des problèmes dans les pays fragiles d’un côté, pour détourner le regard sur Israel et donc sa stabilité et aussi sur l’élargissement de ses plans de colonisations de l’autre, et pour terminer, sous Kaddafi (même si je n’ai jamais eu la moindre sympathie envers ce gars) les faits disent que son système était en quelque sorte le dernier rempart face au capitalisme ignoble ..
                                            A titre de rappel :
                                            Voilà ce qui était la Libye pendant la gouvernance d’El Kaddafi

                                            Bana Congo Na italie

                                            http://wikistrike.over-blog.com/article-voici-une-petite-description-de-ce-qu-etait-la-vie-en-lybie-avant-l-agression-de-l-otan-82668788.html


                                            • Aafrit Aafrit 30 août 2011 01:21

                                               dans le texte de Bana Congo na italie on peut lire :

                                              1 - L’électricité à usage domestique est gratuite.

                                              2 - L’eau à usage domestique est gratuite.

                                              3 - Le prix d’un litre d’essence est de 0,08 euro.

                                              4 - Les banques libyennes accordent des prêts sans intérêts.

                                              5 - Les citoyens n’ont pas d’impôts à payer et la TVA n’existe pas.

                                              6 - La Libye est le dernier pays dans la liste des pays endettés : la dette publique est à
                                              3,3% du produit intérieur brut (PIB). En France, elle est à 84,5% ; aux USA 88,9% ; au Japon 225,8.

                                              7 - Une voiture (Chevrolet, Toyota, Nissan, Mitsubishi, Peugeot, Renault...) s’achète au prix d’usine (voitures importées du Japon, Corée du sud, Chine, États-Unis
                                              ,...).

                                              8 - Pour chaque étudiant voulant faire ses études à l’étranger, le « gouvernement » attribue une bourse de 1 627,11 Euros par mois.

                                              9 - Tout étudiant diplômé reçoit le salaire moyen de la profession du cursus choisi s’il ne trouve pas d’emploi à la fin de ses études.

                                              10 - Lorsqu’un couple se marie, l’État paie le premier appartement ou maison (150 mètres carrés).

                                              11 - Chaque famille libyenne, sur présentation du livret de famille, reçoit une aide de 300 euros par mois.

                                              12 - Pour tout employé dans la fonction publique, en cas de mobilité nécessaire à travers la Libye, l’État fournit une voiture et une maison gratuitement, qui deviennent siens quelque temps après


                                              • D.BENCHENOUF D.BENCHENOUF 30 août 2011 10:29

                                                Pratiques ordinaires dans la famille du héros Kadhafi : VIDEO


                                                • Aafrit Aafrit 30 août 2011 16:10

                                                  Je peux vous sortir des milliers et des milliers de Vidéos relatant des pratiques ordinaires des Bush, des neocons et autres Sarko qui en matière de magouilles, laissent derrière celles de la famille en question.Et si le monde tait fait autrement, elles méritent plus d’attention que celles de Khadafi car leurs effets (des premières) sont ressenties à l’échelle mondiale contrairement aux dernières.

                                                  Quant à Kaddafi, je ne dis pas qu’il ne fallait pas le renverser, j’aurais aimé que ça soit une révolution à l’égyptienne si la majorité du peuple en convenait bien evidemment, or au début on n’a vu que quelques jeunes de Benghazi, qui seront dotés d’armes par la suite, propagande médiatique aidant, la suite vous la connaissez : l’intervention de l’Otan.
                                                  La révolution de ces jeunes, même représentée par un nombre infime (imaginez si en France deux millions de manifestant sortent dans la rue pour réclame le départ de Sarko, et que l’armée Russe, supposée la plus forte dans notre imagination, prête main forte à ces manifestants pour une raison ou une autre je vous laisse imaginer la suite, et pourtant la Russie ne perdra une seule seconde pour qualifier ça d’une vraie révolution) a été souillée et entachée par ces Otans et les révolutionnaires de pacotille..

                                                  Vous vous êtes trompé de cons, Monsieur Benchenouf..

                                                  Lisez.. sur les 35 %


                                                  • Lord WTF ! Lord Franz Ferdinand Of F. In S. 30 août 2011 16:20

                                                    vous savez mon cher Aafrit, en France, nous attendons encore le remboursement des célèbres emprunts russes...le fait de s’être foutu sur la gueule avec nos voisins germains, pous les serbes cousins (non-germains smiley ) de nos amis russes n’y a rien changé : on attend toujours... smiley par là, je veux dire paraphrasant une célèbre maxime « les promesses n’engagent que ceux qui les gobent »...

                                                    la validité des promesses ou « missives » du CNT pourra être aussi facilement en cause que fût pour les bolchéviques de considérer comme nulle et non avenue les engagements du Tsar : d’autant plusqu’aux dernières nouvelles, les figures actuelles du CNT devraient ne pas se présenter aux élections...well, d’autres promesses me direz-vous...mais le vocable « transition » suffit à considérer qu’il sera aisé de considérer comme nulle et non avenue quelque promesse survenue en période de transition.... smiley les promesses préférant une certaine constance pour être respectées...d’ailleurs OTAN et CNT sont hic et nunc en état de défiance/méfiance réciproque : ce qui là nous promet bien des surprises... smiley   

                                                  • Aafrit Aafrit 31 août 2011 03:03

                                                    Sir Ferdinand, vous me rassurez avec tout ça, mais les rapports entre la France, Russie et autres sont d’une autre nature.En plus, ils étaient des engagements de toute une nation à l’égard d’une autre.Là avec les CNT, ça n’engage que quelques membres de deux ou trois fractions tribales à l’insu des autres libyens qui en majorité ne savent pas ce qui se trame autours d’eux et ce qui a été conclu par la suite.

                                                    En fait, Sir Ferndinand, on dit que l’Histoire bégaie, et ce qui me semble indispensable à rappeler en osant dire que ces évenements qui se sont produits ressemblent moins à une révolution qu’un coup d’Etat tribal. En revenant un ti chouya en arrière, ces événements peuvent être comparés aux jeux d’alliances qui se sont faites entre les confréries religieuses sahariennes( senoussite, kadirites,etc) et les colons pour régler leur compte avec d’autres groupes culturels (les touaregs, etc) lors de l’invasion française..L partie n’est pas fini, et je crois que le seul destin réservé à la Libye postkaddafi est le chaos, sauf que j’espère de tout mon coeur que vos voeus se réaliseront..Car même ce sont pas les mêmes hommes qui gouverneront, il sera quasiement impossible de faire oublier la source de cette « trahison »..Mais l’Histoire, c’est ça, avant c’était les senoussites, les prokaddafi par la suite, et puis les sensoussites, etc..et demain n’est pas la veille pour cette ancrage de l’esprit tribal chez les libyens..Déjà c’était la stratégie et l’erreur fondamentale en même temps d’Elkaddafi : jouer sur les sensibilités tribales pour perpetuer sa mainmise..Mais il ignorait que sa fin était dans ce moyen..

                                                    Sinon, j’ai tenu à harceler Monsieur Benchenouf afin qu’il craque pour me dire enfin ce qu’il faut faire pour avoir une miette de ces 35 %, non je déconneeeeeeeeeee, bien sûr smiley
                                                    C’est vrai, en le lisant, j’ai l’impression que Benchenouf vise le titre Malik Elmoulouk (Roi des Rois) , sachant qu’elkaddafi ne l’est plus, je rédeconneeeeee smiley

                                                    Plus sérieusement, Benchenouf, que je respectais beaucoup, a perdu la face dans ce sujet très complèxe qui est la Libye, et j’ose même dire qu’il a même perdu le sens du recul sur les choses au point de ne projeter que ses haines à l’égard des décideurs algériens sur tout en poussant loin la raison. Dans ce texte et dans l’ensemble de ces commentaires, je ne le reconnais plus le Benchenouf, on a l’impression qu’ il réagit à la pavlovienne en faisant appel aux vieux effets d’induction et déduction chèrs aux simples d’esprit et aux copains de bistrots..Dire par exemple : le pouvoir algérien est criminel----------) la famille d’elkaddafi avait de bonne relation avec ce pouvoir-----------------------)(on déduit que) la famille d’elkaddafi ne peut être que criminelle.Oui, mais c’est pas très réducteur ?
                                                    Où sont les autres facteurs ?Les autres données ?Les Ourang Otans ? et qu’en est-il de la Libye dans ce contexte mondial où un Etat socialiste n’a plus raison d’exister ?Les ci les ça ?..
                                                    Sinon comme vous le dites dans un autre commentaire, Sir, tout ce qui est fait est fait , il faut faire avec, ils sont là, et on doit espérer le meilleur pour cette nation..
                                                    Sinon, pour les 35 %, mon idéal, si cela changequelque chose dans la vie d’un citoyen lambda français ou autre, pour quoi pas, demain aussi les français à leur tour offriront d’autres cadeaux (les produits dont on manque en Libye), et la vie est belle pour tout le monde..
                                                    Hélas, notre monde est....


                                                  • COVADONGA722 COVADONGA722 30 août 2011 16:37

                                                    @ lord franz ferdinand ect ....« respect »
                                                    absolument ce qui traduit par une mienne connaissance sur le terrain « lui »
                                                    on leur à refilé du matos qu’ils nous foutrons sur la gueule avant longtemps ! yep


                                                    • D.BENCHENOUF D.BENCHENOUF 31 août 2011 09:35

                                                      Vous pensez bien Monsieur Aafrit, que si je me souciais des dispensateurs autoproclamés de bons points, je me serais rangé naturellement du côté de la bien-pensance dominante. Il est tellement plus confortable de lancer des anathèmes livrés en kit, contre l’impérialisme, l’OTAN, et tout le toutim. Personnellement, j’ai choisi de me mettre du côté du peuple libyen, voyez-vous. Lequel peuple, au cas où vous l’ignoreriez, ou que vous refusiez de l’admettre, est massivement pour le CNT, pour l’intervention de l’OTAN, et contre Kadhafi. Cela peut faire désordre, dans l’esprit de gens qui aiment bien que les peuples restent mineurs, qu’ils entrent dans le moule qui leur a été aménagé, et qu’ils s’abstiennent de manifester leur volonté. C’est pourtant le cas, cher Monsieur. Et il vous sera loisible de le vérifier par vous même, si tant est que vous voulez bien retirer vos oeillères. 

                                                      Concernant le régime algérien, vous avez raison d’une certaine manière. Je ne fais pas de nuances, en effet, lorsque je traite de son sujet. Savez-vous pourquoi ? Parce que pour moi, ainsi que pour la plupart des gens qui le connaissent, un tant soit peu, le régime algérien, vous remarquerez que je ne dis jamais Etat algérien, n’est pas constitué de grands Commis et Serviteurs de l’Etat. Loin s’en faut ! C’est tout simplement une association de malfaiteurs, au sens pénal du terme. Et je la considère comme telle. Tout simplement. Au cas où vous en feriez partie, ce qui ne m’étonnerait pas, à en juger par votre obstination à vouloir nuancer tout ce qui se dit sur ce régime, je suis désolé pour vous, mais les chiens ne font pas des chats, comme on dit communément. 

                                                      • Aafrit Aafrit 31 août 2011 17:06

                                                        Monsieur Benchenouf, je ne vous demande pas de faire la nuance quand vous traitez le sujet du régime algérien.C’est votre droit de le critiquer avec les termes les plus acerbes qui soient. Vous êtes indiscutablement libre.
                                                        Ce que je vous reproche, c’est justement l’absence de cette même nuance quand vous traitez ce sujet scrabreux qui est la Libye. Et soyez en sûr, cher Monsieur, que si je dénonce votre démarche, je n’ai aucune arrière pensée et encore moins une motivation quelconque pour défendre un intéret personnel ou clanique ou que sais-je encore, mon souci n’est plus ni moins un cri pour que l’auteur suive justement une démarche traversée par un raisonnement comme celui des gens honnêtes qui veulent éclairer et non pas ceux qui veulent répandre leur propagande, des gens qui suivent les chemins classiques à savoir : thèse-antithèse, arguments et contre-arguments, et non pas ceux qui dissimilent des faits saillants pour tordre la réalité afin qu’elle aille dans le sens de leurs idées prélablement prises pour une vérité irréfutable.
                                                        Voilà mon seul souci, sinon je n’appartiens à aucun mouvement, à aucune officine et je n’ai ni « nakka » ni « jamel » dans cette affaire si ce n’est d’un la vie des gens innoccents, la volonté de savoir ce qui peut être proche de la « vérité » et trois déconstruire comme je peux la propagande destinée à tromper les gens crédules ou faibles d’esprit.
                                                        Je dis bien « comme je peux », car vous l’avez constaté (vous me demandez de me relire, parce qu’ il y a des fautes d’ortho et de syntaxe d’un débutant en français) que je n’ai pas les moyens nécessaires pour réaliser tout ça, mais je fais de mon mieux, au moins pour commencer être honnête avec moi même et avec les autres...
                                                        Sinon, il est vrai que c’est rare que je me relise, mais c’est un conseil pas méchant..
                                                        Je vous conseille à mon tour, et j’espère que vous ne prenez pas mal ce conseil :
                                                        Je crois qu’il est nécessaire de revoir les choses dans cette affaire, et je repète que je ne suis ni prokaddafi ni proCNT’iste ni d’ailleur proboouteflika ou autres assassins DRS, je suis un être humain qui veut comprendre..

                                                        Cordialement,


                                                      • D.BENCHENOUF D.BENCHENOUF 31 août 2011 10:56

                                                        Ah, j’oubliais. Vous devriez vous relire. 


                                                        • bakar 10 septembre 2011 13:02

                                                          BENCHENOUF,


                                                          toi et ta clique de propagandiste d’intellectuel bouzeux anti-Algérie souveraine qui promeut la prostitution des nations et des peuples à l’idéologie occidentalisante foireuse et merdiatique, toi et ton quotidien d’alger qui a plutôt l’air d’être un journal d’expatrié et de vendu harkis si vous n’êtes pas des marocains, algériens qui cherchent à prendre le pouvoir par tous les moyens en Algérie, vous n’êtes que des relicats de la propagande coloniale, n’apportez rien de constructif à l’Algérie, vous ne cherchez que le chaos comme en Libye, tes vidéos d’exactions des forces de Gaddafi où on les voit frapper avec un bout de bois et insulter les gens n’a tu rien trouvé d’autre a manger que de boire de la pisse ?
                                                          Les rebelles libyens sont des héros ? 
                                                          http://youtu.be/20alSXR873g, ils tirent à l’arme antiaérienne sur des bâtiments habités,
                                                          http://youtu.be/yqeeAQb_Wjo, ils piétinent leur histoire pour embrasser celle des usa génocidaire et ségrégationniste,
                                                          http://youtu.be/_HHHPFRISDU, ils massacrent à la machette tous les noirs qu’ils trouvent
                                                          Et d’autres videos d’exaction filmé par eux-mêmes et mis en ligne pendant qu’interpol cherchent Gaddafi.
                                                          Alors bouzeu mangeur de gland farci pourquoi mettre un -1 à tes contradicteurs, tu fait pitié.

                                                          La France et le Qatar font monter les enchères sur l’Algérie
                                                          Une soixantaine d’Algériens détenus par le CNT
                                                          Les Touaregs de Ghadames dans la ligne de mire des « combattants » libyens


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès