Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le coq et le poulet

Le coq et le poulet

Tibet : Après la rencontre entre Sarkozy et le dalai-lama le 6 décembre.

La bien-pensance (façon polie de désigner la bêlerie ambiante ou la bêtise de la « moutonnaille », selon le mot de La Fontaine) est si prégnante en France qu’elle oblige même le président de la république à démontrer publiquement qu’il conserve la maîtrise de son agenda et peut serrer la main de qui il veut, quand et où il le veut. La belle affaire.

Ainsi, le chef de l’État a-t-il rencontré le dalaï-lama en Pologne au grand dam des autorités chinoises.

Le vieux jedi du toit du monde, dans sa grande sagesse, lui a fait cadeau d’un volumineux cache-nez blanc, bien venu en cette saison, mais qui vous transforme tout bénéficiaire en « Ken au Tibet » un peu ridicule.

Résultat : Paris sera toujours Paris, et Pékin rouge de colère.

Espérons cependant que la Chine, la grande puissance annoncée du XXIe siècle, ne décidera pas de nous le faire payer trop cher pour édifier le reste du monde. On se demande bien pourquoi elle s’en priverait. « Il faut tordre le cou du poulet pour faire peur au singe », dit un proverbe chinois.

Là, bien sûr, le coq en nous relève la crête et cocoricote qu’il y a des principes sur lesquels on ne transige pas et qu’il faut défendre coûte que coûte. Il a raison, l’animal. Mais, en l’occurrence, il se trompe de cause, surtout de champion (cf. « Pékin et le dalaï-lama ne peuvent se passer l’un de l’autre », www.rue89.com)

Si le président avait été bien informé, s’il avait repoussé cette bouillie baba boudd qu’on vous sert partout sur la planète, d’Hollywood à Saint-Germain-des-Prés, il aurait pu prendre une position illustrant une fois de plus combien la France est unique, exemplaire, et sait dire les choses comme personne. Par exemple, au hasard : « Vive le Tibet libre  ! » Certes, cela ne l’aurait pas empêché de se fâcher avec la Chine, mais au moins c’eût été pour de bonnes raisons. A commencer par la défense de ceux que tout le monde oublie : les Tibétains. Dont le destin semble être de devoir vivre jusqu’à la fin des temps sous le joug du sabre ou du goupillon. Saleté de karma.

 

Patrick HUTIN

Romancier, ancien journaliste — auteur de « La prisonnière du Tibet » (éditions Robert Laffont).


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • JL JL 17 décembre 2008 13:47

    « Vive le Tibet libre  ! » ???

    Vous voulez dire : vivent les Tibétains libres !!!

    Ni dieu ni maitres. Mais pourquoi seulement eux ? Les peuples, tous les peuples de la terre ne sont-ils pas peu ou prou asservis par quelqu’un ou quelque chose ?

    A qui Sarkozy a-t-il fait plaisir en rencontrant ? A une quelconque bien pensance en la matière ? A son égo ? A son goût de la contradiction ? à Ménart - Kouchner ? Je me le demande et au fond, je m’en fout de ce spectacle affligeant.


    • JONAS Virgule 17 décembre 2008 15:14

      @ JL :

      je m’en fout de ce spectacle affligeant ".

      Alors, pourquoi en parler ?

      Pour dire ni maîtres ni Dieu ?

      Vous avez un Maître que vous ne connaissez pas ou que vous ne voulez pas connaître !

      Votre propre esprit, il est incarcéré dans votre corps, jusqu’à votre mort.

      Donnez vous la peine de faire sa connaissance, ça vaut peut-être le coup !  smiley

      @ +


      • JL JL 17 décembre 2008 15:57

        Cher Virgule, mon esprit c’est moi, tout comme mon corps : moi esprit et moi corps, si vous préférez. Les deux ne font qu’un. Tout comme le fond et la forme que l’on sépare souvent à juste titre, ne font qu’un en définitive et sont indissociables.
         

        Par ailleurs : je parle de ce que je pense de cette question du Tibet. Quant au spectacle affligeant, c’est celui qu’on nous inflige de Sarkozy.


      • JL JL 18 décembre 2008 11:04

        J’ajoute qu’il lui est facile malgré tout, d’aimer SES vieux, mais c’est peine perdue que de demander aux enfants du peuple de les aimer aussi, ses vieux à elle, si vous voyez ce que je veux dire.


      • JL JL 18 décembre 2008 11:28

        @ Agoravox : post précédent destiné à un autre article et qui n’a rien à faire là, désolé.


      • JONAS Virgule 17 décembre 2008 16:26

        @ JL :

        Ne vous formalisez pas !

        Ce serait dommage que vous périssiez corps et âme ou comme on dit corps et Biens !

        Ayez pitié de vous, laissez une petite chance à votre esprit !

        Pour le reste, je partage votre point de vue, triste spectacle ! Mais l’humour, ça aide :

        Le noir de Daniel Cohn-Bendit, qui a traité de girouette notre Gouverneur est encore plus drôle :

        Il y a une constante dans les clochers des églises de France ! Devinez ?

        C’est que les girouettes, dominent toujours les cloches ! OUAF ! Ouaf ! Ouaf !

        D’ailleurs c’est bien connu, seuls les imbéciles ne changent jamais d’avis !

        Nicolas est donc un champion, le champion des Gouverneurs de notre Machin.

        Humoristiquement à vous.  smiley


        • licorne 17 décembre 2008 17:27

          cela ne repond pas a la question : pourquoi le president a etait voir de dalai lama ?

          le tibet n’est pas un pays, donc la diplomacie ce passe avec la chine.
          pour soutenir les tibetain, ils aurai dut allez les voir eux alors.
           


          • JONAS Virgule 17 décembre 2008 18:06

            @ Licorne :

            La diplomatie existe depuis l’émergence des premiers peuples.

            Une démocratie a les pires difficultés à affronter sur ce terrain un régime totalitaire, dont le territoire est hermétique à tous les médias.

            Je peux dire que certaines vallées du Tibet sont devenues des dépotoirs des déchets nucléaires de l’industrie chinoise (et c’est vrai), mais, ça n’engage que moi.

            Le Président de l’Europe ou notre Gouverneur ne le peut pas !

            La France se voulant représentante des Droits de l’homme, il a par contre le devoir de prendre en considération le peuple tibétain.

            N’oubliez pas que De GAULLE au Canada, avec son : " Vive le Québec libre ", a dû faire tronçonner le mat d’un navire de guerre pour quitter le pays.

            Les Chinois pourraient assigner dans une ambassade, le Gouverneur Sarkozy pendant plusieurs jours, sans pour autant que nous déclarions la guerre à la Chine.

            La honte serait encore plus grande dans ce cas de figure.

            Je n’ai pas une estime particulière pour notre Gouverneur, je n’ai pas voté pour lui, mais contre la gauche ! Face au pire on choisit le moindre, j’ose encore y croire.

            Si un jour la Gauche avait un projet de Gouvernement que je juge positif, qu’elle change son idéologie, je voterais pour elle.

            C’est sommairement la réponse que je suis en mesure de vous donner.

            @ +


          • licorne 17 décembre 2008 18:24

            je ne cherche juste a savoir quel sont les raison "officiel" de cette entrevu car le probleme du dalai-lama c’est qu’il est le representant des boudhiste avant de representer les tibetain (si il les representent ? )

            je ne comprend pas bien le deux poids deux meusure des gens qui cris au scandale quand notre president vas voir le pape et qui applaudisse quand il va voir le dalai-lama. Je trouve logique que notre dirigeant s’entrtienne avec les representants politique, religiex ou autre.

            mais je n’ai jamais entendu le president s’exprimer sur le tibet, en generale quand il veux faire passer un message il sait utiliser la presse.... la la seul info qui soit vraiment passé c’est qu’il a vu le dalai-lama qui lui a offert une echarpe...

             


          • JONAS Virgule 17 décembre 2008 19:34

            Licorne :

            C’est que c’est la seule info que les dirigeants de la Chine ont jugé utile pour eux, de faire connaître.

            On ne gouverne pas un pays de plus d’1 milliard d’habitants, comme un pays de 60 millions.

            S’ils avaient fait une politique démocratique de partage relatif des richesses avec tous les citoyens, ils n’auraient pas des villes comme les pays Occidentaux, ils n’auraient pas envoyé des hommes dans l’espace, ils n’auraient pas une marine de guerre en passe d’égaler celles des USA en SNLA et SNLD* (Sous marins Nucléaires Lanceurs d’Engins et d’attaques). Etc.

            Explications très simples.


          • appoline appoline 18 décembre 2008 17:36

            @ Licorne,
            Comme Sarko nous a dit qu’il ne buvait pas ; peut-être que le Lama lui a ramené de la beu-beu de premier choix, va savoir.


          • caramico 18 décembre 2008 14:02

            Contrairement à l’adage, un clou vaut quelque chose : bravo


            • appoline appoline 18 décembre 2008 17:34

              Le dalai lama prêche -t-il réellement pour sa chapelle ? Certains pensent que le mystique a fait place à un politicard redoutable. Regrettable pour le peuple tibétain si c’est le cas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

clou


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès