Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le Dalaï-Lama : c’est la réaction à 100 % !

Le Dalaï-Lama : c’est la réaction à 100 % !

Le gouvernement chinois a raison, mille fois raison de demander avec force au président américain Barack Obama d’annuler sa rencontre programmée avec le dalaï-lama, chef spirituel, autoproclamé des Tibétains.

Le ministre des affaires étrangères de la Chine n’y va pas par quatre chemins lorsqu’il déclare :

"Nous exhortons les Etats Unis à prendre en compte de façon sérieuse l'inquiétude de la Chine et à immédiatement annuler la rencontre prévue".

Comme beaucoup de militants des droits de l’homme, je condamne avec fermeté les atteintes aux droits de l’homme, nombreuses en Chine et je soutiens les luttes démocratiques qui sont menées dans ce pays.

Ceci étant dit et répété, le vieil homme « digne » qui est représenté sur la photographie, jointe à l’article n’est pas n’importe qui et sa revendication vise à demander le détachement du grand Tibet, ce qui intègre le Yunnan et le Sichuan, près d’un quart de la surface actuelle de la Chine.

Quel gouvernement du monde pourrait accepter qu’on lui demande une telle amputation…..

Quant à la société tibétaine « idéalisée » : c’est le servage, la peine de mort, la torture et autres « bienfaits » du gouvernement si peu spirituel.

Faut-il rappeler que les nazis ont utilisé ce « concept du Tibet indépendant » pour dépecer la Chine avec le soutien du Japon durant la dernière guerre mondiale ?

Faut-il rappeler aussi que le SS Henrich Harrer a été le précepteur, même après-guerre de l’actuel dalaï lama ?

De tous temps les puissances coloniales ont soutenu les revendications du Dalaï Lama.

En 1959, le gouvernement des USA avait même financé la révolte des moines tibétains contre un régime communiste qui avait aboli le servage et les codes ségrégatifs.

Pour terminer, rappelons que sous le Dalaï Lama la scolarisation des enfants était de 2% contre 81% aujourd’hui…..

Dehors le Dalaï Lama et son régime archaïque !

Le gouvernement chinois a raison de refuser que des forces étrangères puissent essayer de déstabiliser ce pays et soutenir un chef « spirituel » qui souhaite faire revenir une bonne partie de la Chine au Moyen âge !

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  2.66/5   (89 votes)




Réagissez à l'article

121 réactions à cet article    


  • Gollum Gollum 21 février 2014 14:23

    Le Dalaï Lama est si peu réactionnaire qu’il fait l’unanimité dans les commentaires sur Amazon


    Mais on sait que les forces de « gauche » font partie du paradigme des Lumières : Progrès obligatoire pour les pauvres arriérés attachés à une vision archaïque, ou du moins déclarée telle, par nos illuminés..

    Je crois qu’en fait ce sont les Lumières qui sont has been maintenant..

    Prendre le parti des chinois dans cette affaire est d’une crétinerie crasse. Même si les US essayent d’instrumentaliser la chose, cela n’enlève rien au fait que les Tibétains sont colonisés dans cette affaire et qu’ils ont droit au respect de leur culture, de leurs traditions.. Chose que la Chine n’a jamais consenti.

    Bref, les hommes au poing levé ne le lèvent que quand cela va dans le sens de leur idéologie, de leur praxis, comme le montre d’ailleurs le ralliement tardif des communistes à la lutte anti-nazie quand Hitler se décida à attaquer Staline.

    • bakerstreet bakerstreet 21 février 2014 23:33

      Moi j’adore les articles de Chalot, toujours désopilant, surtout quand on les prend au quarantième degré rugissant !


      Chalot a complètement raison de se mettre une nouvelle fois en pétard !
      Le pétard ( pas celui qu’on fume) qui est comme chacun sait une invention chinoise !

      Les camps de rééducation et le massacre de la culture tibétaine, ça n’existe pas plus que la théorie du genre. 
      Faut bien se donner le moyen de ses ambitions, comme disait l’Adolph !
      Heureusement, les chinois ont introduit au Tibet, un programme destiné aux masses ignorantes, un programme, appelé ABC de l’égalité moines-nones. 

      Ca sert à quoi que les descendants du grand timonier se décarcassent ?..

      Obama n’est pas convaincu, et rit jaune, mais persiste, même quand les chinois lui tirent la gueule. 

      Voilà on en est le révélateur en ce monde : Ne pas renoncer à l’invitation que l’on a fait au dalaï-lama, même quand les chinois vous tirent la gueule. 
      C’est la dernière question ’ailleurs du test dans psycho-magazine, au sujet de la question :
      « EN AVOIR OU PAS ». 

      A ce propos, Holland préfère pour sa part faire des tours en scooter, et se faire inviter par Pinault avec sa belle, même si c’est plus franchouillard, moins exotique. 
      Il récite des mantras en faisant la bête à deux dos, plutôt qu’aggripé aux écailles du dragon furieux, et crachant du feu. 

      On peut le comprendre. 

      Chalot hisse le drapeau rouge. Les enfants savant maintenant qu’ils sont des sous chinois, alors qu’avant ils ne savaient même pas qu’ils étaient tibétains. 

      On vit vraiment une époque formidable, comme disait Vialatte !

    • Louis St O 22 février 2014 15:18

      C’est vrais que les USA sont complétement désintéressé partout ou ils vont, en Afghanistan, en Irak, en Libye, en Amérique du sud , mais juste ou ils ne veulent pas les multinationales américaines, en Afrique, et partout ou les gouvernements refusent les échanges soit-disant « libre et non faussé ».
      D’ailleurs ce n’est pas eux et la CIA qui subventionnent toutes ces micros révolutions pour déstabiliser les gouvernements qui leurs tiennent tête.
      De vrais saints je vous dis.


    • zygzornifle zygzornifle 21 février 2014 14:31

      ça me rappelle comme Sarkozy s’était mis à ramper devant les Chinois à l’époque ou le Dalai-Lama devait venir en France  smiley .....


      • Gollum Gollum 21 février 2014 14:51

        Oui il avait rampé comme une carpette et tout en bombant le torse peut de temps auparavant en disant que ce n’était pas la Chine qui dictait sa conduite à la France..


        Tu parles smiley On a vu oui. J’ai jamais eu aussi honte d’être français qu’à cette époque.

        Sans compter la période des jeux olympiques chinois où l’on a vu ceux-ci faire ce qu’ils voulaient à Paris.. Personne pour protester, ils étaient chez eux !

        Ah ils doivent bien rigoler les chinois devant tant de bassesse…

        Quand je pense qu’il y eut une époque où l’on avait un Louis XIV que l’univers entier nous enviait…

        Nous sommes devenus l’ombre de nous-même. Mûrs pour l’esclavage. 

      • Aristoto Aristoto 21 février 2014 15:01
        Quand je pense qu’il y eut une époque où l’on avait un Louis XIV que l’univers entier nous enviait… !!

        C vrai qu’il a du charme notre travelo historique smiley


      • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 21 février 2014 19:09

        à Zigo,
        « ça me rappelle comme Sarkozy... »

        ... Tout à fait, et je me souviens aussi qu’à l’époque la Chine avait suggéré à l’Elysée je ne sais quoi à propos de l’indépendance de la Corse, de la Bretagne et du Pays Basque...
         smiley smiley smiley
        Pas mal, l’humour pékinois...


      • Aristoto Aristoto 21 février 2014 14:32

        Comme beaucoup de militants des droits de l’homme, je condamne avec fermeté les atteintes aux droits de l’homme, nombreuses en Chine et je soutiens les luttes démocratiques qui sont menées dans ce pays.

        HO mais sur ce point là on est pas très sur que la France, Les Etats Unis ou la Russie soit beaucoup mieux lotie ? L’avantage de la chine sur ses 3 grands copains est que c la seule qui ne se prête pas au jeu de la courbette indispensable devant les curée locaux !

        Sinon le genre humain ne mérite aucun droite !! Hate qu’il se fasse éradiquer en totalité par des extraterrestre !


        • Neymare Neymare 21 février 2014 15:38

          "Ceci étant dit et répété, le vieil homme « digne » .. sa revendication vise à demander le détachement du grand Tibet, ce qui intègre le Yunnan et le Sichuan, près d’un quart de la surface actuelle de la Chine."
          Il me semble qu’il a abandonné toute activité politique relative à l’indépendance du tibet. Un homme comme lui sait que les choses sont ce qu’elles sont pour de bonnes raisons, et donc qu’il est parfaitement inutile de vouloir interférer dans les affaires politiques de ce monde.
          Celà étant c’est marrant de voir un simple lama faire aussi peur à ces crétins de dirigeants chinois, dont l’arrogance est aussi immense que leur imbécilité


          • rocla+ rocla+ 21 février 2014 15:49

            Serge Lama est un très bon chanteur .


            D’ aventure en aventures il nous raconte sa maladie sur le 
            divan rouge de Marcel Drucker .

            Laissez cet homme tranquille .

            • angoravox 21 février 2014 16:09

              Ça sent le divin rouge, aussi, cet article ; - )


            • Massada Massada 21 février 2014 15:52

              Dehors le Dalaï Lama et son régime archaïque !


              Mais les tibétains veulent leur régime archaïque !!
              La modernité mais pas au prix du renoncement à leur religion, à leur spiritualité et à leurs coutumes.
              Les émeutes sanglantes de mars 2008 en témoignent.


              • spartacus spartacus 21 février 2014 15:55
                La Chine communiste a envahi le Tibet en 1951. La revendication est la fin de l’occupation chinoise, pas le retour au moyen age.....C’est n’importe quoi cette analyse !

                Le Dalai Lama est Nobel de la paix, parce qu’il, a toujours revendiqué pacifiquement. 

                • Scual 21 février 2014 18:05

                  Je suis quand même très surpris qu’après tant de temps, Spartacus n’ai toujours pas réussi à atteindre le niveau 1 du lien de cause à effet ni la compréhension de la définition des mots qu’il emploi pourtant souvent... j’avais jamais vu ça, même à l’école primaire, les moins brillants des enfants arrivent quand même à progresser un petit peu.

                  Quand on est sujet à une telle stagnation, je peux comprendre qu’on ne croit pas au progressisme.


                • bonnot 21 février 2014 16:04

                  Qui lui a donné ce nobel monsieur


                  • Surya Surya 21 février 2014 16:09

                    Décidément je vois que les clichés ont la vie dure... C’est tout de même hallucinant le nombre de clichés et d’inexactitudes qui circulent au sujet du Tibet et du Dalai Lama.

                    « le dalaï-lama, chef spirituel, autoproclamé des Tibétains. » Autoproclamé ?? Ca c’est nouveau. L’existence des Dalai Lamas au Tibet remonte à des siècles, c’est la tradition tibétaine, c’est la culture tibétaine, et ce Dalai Lama là ne s’est pas plus autoproclamé Dalai Lama que les autres avant lui.

                    « sa revendication vise à demander le détachement du grand Tibet, »
                    C’est faux. Tout simplement.
                    Il ne demande même plus l’indépendance du Tibet, seulement plus d’autonomie. Et ça fait déjà un bout de temps qu’il ne demande plus cette indépendance du Tibet. Seulement, pour le savoir, il faut se tenir au courant de l’actualité.

                    « Quel gouvernement du monde pourrait accepter qu’on lui demande une telle amputation….. »
                    Mais tout le problème de la démocratie est là, justement. Les Tibétains NE VEULENT PAS faire partie de la Chine. Ils n’en faisaient pas partie avant l’invasion de l’armée chinoise en 1950.
                    Vous appelez cela comment, vous, lorsqu’un pays envahit un autre militairement ? Et qu’il l’annexe ? Moi j’appelle cela de la colonisation. Et le Tibet est le SEUL pays colonisé dont on refuse même de reconnaitre qu’il est colonisé. Ah non, tiens, il y en a d’autres. Il y a aussi... La Nouvelle Calédonie... la Polynésie... pour ne citer que ces deux exemples qui nous concernent directement. Tous ces pays et territoires ont été annexés par la France, mais bon... ça fait longtemps, alors tout le monde a oublié, n’est-ce pas...
                    Je suis ahurie de voir des gens se disant démocratiques qui en réalité cautionnent des situations de colonisation, c’est à dire des situations où dans le passé des peuples ont été annexés contre leur volonté, et continuent de vivre de nos jours sous la tutelle des colonisateurs. Vachement démocratique...

                    « « idéalisée » : c’est le servage, la peine de mort, la torture et autres « bienfaits » du gouvernement si peu spirituel.
                    Ah bien sûr, c’était un idéal pour les Tibétains, voyez vous. C’était ça leur idée du monde parfait. Vous semblez connaître très, très bien l’histoire du Tibet et la culture tibétaine...
                    La société tibétaine n’était pas parfaite, ça c’est sûr, mais le Dalai Lama en avait pleinement conscience et il avait l’intention de procéder à des réformes. Il ne s’en était jamais caché, mais il ne pouvait pas les faire car il était encore trop jeune. Il n’avait même pas les pleins pouvoirs à l’époque de l’invasion chinoise, car si vous prenez la peine de vous renseigner vous verrez quel âge il avait en 1950.
                    Le régime chinois ne lui a pas laissé le temps de faire ces réformes. Les Chinois ont appelé ça »libérer« le Tibet, comme les Khmers Rouges ont ensuite »libéré« le Cambodge, comme les puissances coloniales du 19ème siècle ont »civilisé« les bons sauvages africains...

                     »Faut-il rappeler que les nazis ont utilisé ce « concept du Tibet indépendant » pour dépecer la Chine avec le soutien du Japon durant la dernière guerre mondiale ?« 
                    Je vois pas le rapport. Que les nazis aient cherché à mettre leur nez dans les affaires tibétaines signifie quoi au juste ?

                    Ah, Harrer... ça faisait longtemps qu’on n’avait pas parlé de lui... le »précepteur« du Dalai Lama... Bon, j’ai lu le livre de Harrer, »Sept ans au Tibet« (je suis sûre que vous l’avez lu aussi...) et faut-il rappeler que Harrer était un type rongé par la passion de l’alpinisme et de l’escalade au point qu’il a été jusqu’à pactiser avec les nazis pour être choisi pour une expédition dans l’Himalaya. C’était la condition absolue pour faire partie de l’expédition, et pour lui le seul et unique but de cette alliance. C’est complètement débile de faire ça, je suis tout à fait d’accord, mais Harrer l’a regretté amèrement, et bien sûr maintenant beaucoup de gens se servent de cela pour essayer de faire un lien entre le Dalai Lama et son »précepteur« nazi. N’importe quoi !!
                    Immédiatement après être entré chez les SS, il a été choisi pour sa fichue expédition, il a donc atteint son but, et il est parti en Inde. Je vais pas raconter le livre ici, mais il a été fait prisonnier par les Anglais... il s’est enfui, il est arrivé à Lhassa, il a rencontré le DL, et tout ce qu’il a fait, c’est lui enseigner un peu d’anglais... et l’usage d’une caméra cinématographique (le Dalai Lama était passionné de cinéma). Voilà, c’est tout, pas de quoi en faire un fromage, il ne lui a pas enseigné les théories nazies contrairement à ce qui certains cherchent à insinuer !

                    Maintenant que les USA aient cherché à utiliser le Dalai Lama contre les communistes chinois, pas de problème pour le croire, mais en quoi est-ce que le fait que les USA s’en soient mêlés rend l’invasion du Tibet par la Chine légitime ??

                     »Pour terminer, rappelons que sous le Dalaï Lama la scolarisation des enfants était de 2% contre 81% aujourd’hui…..« 
                    On connait ce genre d’arguments... Et la France a construit des écoles en Afrique... et donc la colonisation était une bonne chose...

                     »Dehors le Dalaï Lama et son régime archaïque !"
                    Alors déjà, pour commencer, dehors, il y est déjà, puisqu’il n’a même pas le droit de retourner au Tibet.
                    Deuxièmement, quel régime ? Non seulement il n’a pas eu les pleins pouvoirs à l’époque où il était au Tibet vu qu’il était trop jeune (il n’a même pas eu la possibilité de donner son avis pour l’accord en 17 points qui a été signé avec les Chinois à la va-vite, et EN SON ABSENCE. Lui était en désaccord avec nombre de ces 17 points, faut-il le rappeler) mais je vous signale, et je suis sûre que, suivant de près l’actualité vous êtes au courant, que le Dalai Lama n’est plus chef politique du Tibet depuis belle lurette, car il a renoncé à son rôle politique, mais uniquement chef spirituel.

                    Conclusion, la colonisation c’est mal sauf quand c’est la Chine qui la pratique. Là, on se demande pourquoi, tout d’un coup ça devient une bonne chose.


                    • rocla+ rocla+ 21 février 2014 16:27

                      Les premiers clichés de la vie dure de la famille Lama ont

                      été pris par un dessinateur Belge du nom d’ Hergé .

                      En effet page 27 de l’ épisode DalaÏ au Tyrol on voit l’ animal 
                       cracher sur le capitaine Schadock  au son des chants tyroliens
                      yalaliyokalidalaï avec leurs culottes en cuir .

                    • DACH 22 février 2014 12:15

                      Parfait car cet article démontre une ignorance qui peut cacher la mauvaise foi.
                      Encouragements à Surya. Namaste.


                    • fborion 24 février 2014 11:42

                      Merci Surya de rétablir la vérité. L’auteur a beaucoup de retard dans l’actualité.


                      La chine n’a peur de personne, pas même que le ciel leur tombe sur la tête...
                      Sauf du Dalaï Lama ! Il faut croire que la force est avec lui...


                    • rocla+ rocla+ 21 février 2014 16:11

                      Le prix Nobel a été attribué à Dalaï Lama ( frère de Serge ) en 

                      1989 des mains de Joseph Staline ( petit père des peuples )
                      qui les avait lavées à la manière de Pionce Pilate homme 
                      politique célèbre pour ses discours prononcés en dormant .

                      • Gabriel Gabriel 21 février 2014 16:13

                        Chalot vous vous égarez. Quelque soit le point de vue ou l’idée que l’on se fait de la politique d’un pays, cela n’est pas une raison pour l’envahir et y pratiquer l’épuration ethnique. Les chinois ne sont pas venus apporter la démocratie ou le progrès au Tibet, des valeurs dont d’ailleurs ils se foutent éperdument mais, annexer le territoire des hauts plateaux afin d’y installer leurs artillerie nucléaire et avoir ainsi un œil géostratégique sur leur voisin l’Inde. Quand au Dalaï lama, je vous conseil amicalement d’assister à ses conférences et de lire ses écrits, vous ni verrez aucun appel à la violence, aucune haine, rien que de la compassion, une vertu qui malheureusement n’est pas celle des chinois vis-à-vis des tibétains.


                        • mmbbb 21 février 2014 20:32

                          Vous avez raison mais bon il est quand meme curieux d’avoir oublie un peu vite le massacre des indiens d’amerique et des aborigenes d’australie Certes ce sont de pays democratiques mais comme tant d’autres ces pays ce se sont assis sur des massacres Alors les Chinois ne sont pas plus condamnables Quoi qu’il en soit la Chine n’est pas pret de se laisse emputer du Tibet Le Tibet a toujours une province naturelle de la Chine Le Dalai lama est tres populaire dans les milieux intello Bo Bo en mal de sens J’ai lu alexandra David neel qui avait predit l’effondrement de cette societe d’un autre age 


                        • 2abuelo 22 février 2014 13:40

                          Balèze. Arriver à placer les intellectuels« bobos » quand on parle du Dalai Lama....C’est vraiment fort ! vraiment con.


                        • rocla+ rocla+ 21 février 2014 16:15

                          Il faut dire que Albert Chalot est lui-même descendant de la tribu 

                          Idi Olo Gi  vivant au 14 sème siècle en Autarcie ( ancienne contrée
                          aux alentours de Canada )

                          Son frère Charles Spencer est célèbre pour avoir tourné le film 
                          Le Dictateur avec une clé de 17 .

                          • lsga lsga 21 février 2014 16:18

                            bwi enfin, c vrai, mais la Chine est encore plus réactionnaire que le TIbet. 


                            • rocla+ rocla+ 21 février 2014 16:19

                              Un des oncles de Dalaï a découvert les secrets du fonctionnement 

                              du cerveau .

                              Il a fait exploser les ventes de divans chez Ikéa . 

                              Il s’ agit de Sigmounde Jean-Claude .

                              • rocla+ rocla+ 21 février 2014 16:21

                                Ne pas non plus oublier Georges Dalaï Marchais pour sa phrase 

                                cuculte Marie -Berthe fais les valises on se casse chez Fidel .

                                • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 21 février 2014 19:17

                                  Rocla, vous fumez quoi ? smiley


                                • rocla+ rocla+ 21 février 2014 19:22

                                  côte du Rhône mais j’ ai du mal à l’ allumer … smiley


                                • Bertrand Loubard 21 février 2014 16:37

                                  .....

                                  "Cette rébellion armée est dès ces débuts soutenue financièrement et logistiquement par la CIA. Pour quelle raison ? Il suffit pour le comprendre de lire ce que disait un rapport de l’Office des Affaires Etrangères des E-U en avril 49 : " Le Tibet devient stratégiquement et idéologiquement important. Puisque l’indépendance du Tibet peut servir la lutte contre le communisme, il est de notre intérêt de le reconnaître comme indépendant (…) Toutefois, ce n’est pas le Tibet qui nous intéresse, c’est l’attitude que nous devons adopter vis-à-vis de la Chine" . On ne peut être plus explicite ! La rébellion armée, qui démarre du monastère de Litang, s’étend par vagues jusqu’à Lhassa, où a eu lieu la plus importante, celle qui a été écrasée par l’Armée rouge en 59. Suite à cet événement, il était de grande importance pour les E-U d’amener l’opinion publique à croire qu’il s’agissait d’un génocide, c’est pourquoi le chiffre de 1,2 million de morts a été avancé par les autorités du Bouddhisme tibétain en exil. Plusieurs études démographiques ont démontré par la suite que ce chiffre a été inventé de toute pièce . Patrick French, ex-directeur de « Free Tibet », a été le vérifier sur place, à Dharamsala. Après avoir compulsé longuement les documents « officiels » qui ont servi à avancer ce chiffre, il a été complètement dégoûté par l’ampleur de la falsification venant de la part de ceux qu’il admirait. Il raconte cet épisode dans son livre. Ce qui est important à retenir dans cette falsification, c’est que si on parle de 1,2 million de morts sur une population d’à peine deux millions d’habitants, on peut en effet parler d’un « génocide ». Mais s’il s’agit que quelques milliers de morts de part et d’autre, il ne s’agit plus d’un génocide, mais d’une guerre civile. Ce chiffre de 1,2 million de morts a donc permis de manipuler l’opinion publique en l’amenant vers la méfiance, voire la xénophobie, vis-à-vis des Chinois."…….

                                  Source : Tibet : Réponses sur l’Histoire, la religion, la classe des moines, les problèmes sociaux, la répression, le rôle des USA...

                                  ELISABETH MARTENS 

                                  Elisabeth Martens interviewée par Bénito Perez pour « Le Courrier » de Genève, le 27 mars 2008

                                  http://socio13.wordpress.com/2008/03/29/tibet-reponses-sur-lhistoire-la-religion-la-classe-des-moines-les-problemes-sociaux-la-repression-le-role-des-usa/


                                  • Surya Surya 21 février 2014 17:43

                                    Personne ne nie le fait que les Etats Unis (par l’intermédiaire de la CIA ou qui que ce soit d’autre) ait pu sauter sur l’occasion de contrer la Chine communiste en se servant du problème tibétain, peut être même en soutenant financièrement la rébellion comme vous le dîtes. (Cela dit, on se demande vraiment comment les USA ont pu faire parvenir ces financements aux Tibétains, dans un Tibet fermé et ultra surveillé par l’armée chinoise, où les étrangers sont interdits de séjour, mais bon, c’est pas grave, on va pas s’encombrer de détails gênants... )

                                    Tiens, au fait, je suis heureuse de savoir que c’est la CIA qui a tout organisé. Il n’y a pas si longtemps, on disait sur Agoravox que le Dalai Lama était un abominable va-t-en guerre violent et agressif, et que c’était lui qui appelait son peuple à se rebeller et à se servir de la violence.

                                    Moi personnellement j’avais toujours entendu le Dalai Lama prôner la non-violence, la paix, je l’avais toujours entendu appeler au calme lorsque les Tibétains se soulevaient, mais bon, puisqu’il y avait des gens qui affirmaient si haut et si fort qu’ils avaient la preuve irréfutable que le Dalai Lama était un homme extrêmement dangereux, un véritable terroriste, j’en étais venue à avoir des doutes, voyez vous...

                                    Maintenant je suis rassurée. C’était la CIA.

                                    Le fait que la CIA ait soutenu (apparemment) les rébellions tibétaines prouve uniquement que les USA ont vu un intérêt pour les Etats Unis à les soutenir (c’est d’ailleurs exactement ce que vous dîtes). Ca ne prouve absolument pas que les Chinois étaient en droit d’envahir militairement le Tibet, d’annexer le Tibet, de persécuter la population tibétaine, de détruire des monastère, de détruire la culture, d’envoyer des millions de Hans s’installer au Tibet pour réduire les Tibétains à n’être plus qu’une minorité dans leur propre pays, bref, à coloniser le Tibet.

                                    Que la CIA ait soutenu les Tibétains ne justifie pas qu’on accepte que la Chine ait envahi et colonisé le Tibet.

                                    Il y a des gens qui ont l’anticolonialisme très sélectif, sur ce site...


                                  • oncle archibald 21 février 2014 18:13

                                    J’ai suivi votre lien vers socio 13.wordpress ... Un coup d’oeil suffit à relativiser tout ce que vous avancez .. Il s’agit bien du « problème Chalot » : coco = bon, tout le reste = mauvais. 


                                  • angoravox 22 février 2014 03:30

                                    Les USA ont très mollement soutenu les guérilleros tibétains − principalement des Khampas (de la région du Kham) : d’abord c’était dans un coin totalement paumé, d’un accès très difficile et ensuite après la guerre de Corée.ils étaient passablement motivés pour remettre ça sur le gaz au Tibet, face aux Chinois. Donc ça s’était résumé à pas grand’ chose, en réalité.

                                    En 1962 ou 63 (de mémoire) le dalaï-lama avait demandé aux derniers résistants tibétains repliés au Mustang (Népal) de déposer les armes... ce qu’ils firent en grinçant des dents. 

                                    Alors oui : l’anticolonialisme de certains est très sélectif et pas que sur ce site. Souvent ceux qui crachent à la face du dalaï-lama et du gouvernement tibétain en exil, non seulement ignorent à peu près tout de l’histoire de ce pays, mais ne font que ressasser les mensonges de la propagande du PCC, par anticléricalisme primaire et/ou idéologie primitive. Ce sont souvent les mêmes qui ne chipotent pas tant en soutenant la juste cause des Palestiniens, dont les leaders sont pour le moins assez peu fréquentables. 

                                    Tout peuple colonisé, opprimé, martyrisé, se doit d’être défendu sans discrimination, et ses choix de gouvernances se doivent d’être respectés, quels qu’ils soient. 

                                    Après, il est impossible ici en France, de faire comprendre que les Tibétains ne sont et n’ont jamais été un peuple de moines : il y a des paysans, des commerçants, des artisans et des travailleurs comme partout ailleurs. Il est encore plus difficile de faire comprendre que le royaume du Tibet n’était pas l’enfer épouvantable que la propagande se complaît à présenter... 





                                  • 2abuelo 22 février 2014 13:42

                                    D’ailleurs il suffit de lire les livres du Dalai Lama pour s’apercevoir qu’il est effectivement un obsédé de la violence smiley C’est d’ailleurs surprenant que personne ici n’évoque les écrits de ce grand homme.



                                  • Bertrand Loubard 22 février 2014 20:18

                                    L’extrait du texte ci-dessus est de Madame Elisabeth Mertens, médecin, qui aurait vécu un certain nombre d’années au Tibet (Je me suis permis de la citer en donnant les références). Ce qui me paraît cependant le plus frappant dans les questions que posent les relations de la Communauté Internationale (c’est-à-dire les deux milliards d’êtres humains, riverains de l’Atlantique Nord) avec le reste du monde (cinq autres milliards), c’est la structure - même dans laquelle ces relations apparaissent, se développent et sont présentées. La constance dans les caractéristiques socio-économiques et culturelles de ce modèle de relations est particulièrement significative quant on aligne, ne fut-ce qu’en citant, pêle-mêle, les pays ou régions dans lesquels les « conflits » ont vu et voient encore le jour et se succèdent toujours actuellement, depuis, sans doute, la fin de la guerre 40-45 : Indochine, Congo, Vietnam, Timor, Libye, Panama, Cambodge, Somalie, Syrie, Laos, Burundi, Liban, Irak, Yémen, Corée, Soudan, Algérie, Erythré, Angola, Colombie, Cuba, Rwanda, Slovaquie, Tibet, Iran, Chili, RDC, Argentine, Afghanistan, Tchétchénie, Kosovo, Serbie, Ukraine, Centre Afrique, Malouines, Grenade, Mali……..Sans préjuger des contextes politiques de droite ou de gauche (« judéo-chrétiens » ou « marxistes-léninistes ») et en laissant décanter tout le géophysique (culturel et religieux) il ne reste que les mentalités bassement dominantes des uns et des autres….qui veulent que l’autre soit pousser à commettre l’erreur fatale. Mais il faut surtout que la propagande (au sens d’Edward Bernays), des uns et des autres, nous trompe juste ce qu’il faut. Réalités augmentées d’icônes furtivement ajoutées et d’images d’Epinal virtuelles incrustées, anesthésie de nos réflexes, floutage de nos doutes, zoom arrière sur nos approches et analgésies des conclusions que nous devrions tirer pour que la paille dans l’oeil du voisin et la poutre dans le nôtre…………….etc., etc.


                                  • JC (Exether) 21 février 2014 16:42

                                    C’est vrai que les Chinois sont tellement sympathiques, il ne mettent presque personne à mort, laissent presque leur citoyens s’exprimer, ne laissent pas la corruption galopante pourrir la vie de leur citoyens, luttent avec efficacité contre la pollution et la détérioration notamment des zones habitées. Sont toujours à l’écoute des avis divergents, etc., etc.

                                    Vraiment c’est pas gentil de la part du Dalaï Lama de débarquer avec ses troupes pour annexer une grande partie du territoire Chinois, on comprend qu’ils prennent peur et protestent contre l’oppression tibétaine.


                                    • asterix asterix 21 février 2014 17:06

                                      Les revendications du Dalaï Lama sont spirituelles, pas politiques. Il est un peu comme Mandela à qui on a demandé pourquoi il était allé demander du soutien en Algérie et à Cuba. Il a répondu : tout moyen de faire avancer la cause que je défends est forcément bon pour elle.
                                      En clair, il n’en avait rien à faire d’être instrumenté ou pas. Il n’a d’ailleurs donné aucune suite à la philosophie politique de ceux qui l’avaient soutenu contre le monde de l’apartheid. En fait, il n’avait d’itérêt que pour SA cause.
                                      Je pense que le Dalaï Lama fait de même.
                                      Quant aux Chinois, depuis l’annexion, ils ne s’attaquent plus de front aux Tibétains. Ils les intègrent à revers en allant s’installer en masse à Lhassa, au Xixamphanna également ( frontière birmane, les Thaï Daï ) et en détruisant tous les symboles culturels des occupants des lieux.
                                      La Chine n’est pas gentille, gentille dans son idéologie d’expansion. Reconnaissons néanmoins qu’il y a pire, plus expéditif, sur cette planète.
                                      Quant au Dalaï Lama, qui pourrait douter qu’il est adepte de la non-violence ?


                                      • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 21 février 2014 20:04

                                        Adepte de la non-violence ? Il a quand même accepté d’être à la tete d’une théocratie.
                                        Une théocratie peut être violente par la persuasion, par la déification du pouvoir, on n’a pas besoin de bâton pour mener un troupeau soumis à un dogme religieux : il suit son berger sans broncher.


                                      • oncle archibald 21 février 2014 17:13

                                        Ce qui me sidère chez les sympathisants et militants communistes c’est leur foi. Coco = bon, tout le reste = mauvais, c’est l’axiome fondamental, il n’y a même pas besoin d’analyser avant d’exprimer une opinion.

                                        J’ai failli ajouter d’analyser « objectivement » mais je me suis retenu parce que c’est un mot qui ne fait pas partie de leur vocabulaire.

                                        • CHALOT CHALOT 21 février 2014 17:31
                                          Oncle Archibald ! arrêtez ce croire au père Noël et à tout ce qu’on veut vous faire croire
                                          comme l’existence d’un bon vieillard ne pensant qu’à se courber et à prier : c’est un salopard qui opprime le peuple du Tibet et qui aimerait remettre une couche.
                                          Les communistes comme moi n’ont jamais été tendres avec l’URSS de Staline et la Chine. Les communistes comme moi ont prôné la révolution politique, le pouvoir aux travailleurs, la démocratie politique. Des communistes, pas moi, mais ceux qui sont des générations précédentes sont morts pour la liberté.
                                          Les communistes condamnent ces régimes qui ne sont pas socialistes mais ils ne tombent ni dans les bras de l’ombre Sam, dans les bras des religieux et obscurantistes qui aimeraient se faire la Chine et y liquider tout ce qui correspond à un peu de progrès !
                                          Oncle Archibald ! vous n’êtes peut être pas d’accord avec moi mais ne mélangez pas tout et tout le monde ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès