Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le Dalaï-lama plaide pour la Paix et la non-violence pour les migrants. Un (...)

Le Dalaï-lama plaide pour la Paix et la non-violence pour les migrants. Un Festival pour la Paix à Paris.

Pour le Dalaï-lama, la solution à long terme pour les migrants viendra de la paix au Moyen-Orient, alors qu’un Festival pour la Paix se tient à Paris ce week-end.

Au début de sa visite de 9 jours au Royaume-Uni, le Dalaï Lama a déclaré « Je pense que certains, en particulier l'Allemagne et l'Autriche, [ont donné] une très bonne réponse. Et puis ce pays aussi montre maintenant une considération sérieuse à ce sujet – c’est merveilleux. Mais, cependant vous devez penser, il est impossible que [tout le monde extérieur] à l’Europe s’y rende, c’est impossible. Ils prennent soin de ces réfugiés, un petit nombre d’entre eux, mais en fin de compte, nous devons penser comment réduire les meurtres dans leurs propres pays. La façon de réduire [ce problème] n'est pas par recours à la force ... dans certains cas, peut-être, mais en général recours à la force ne résout pas ces problèmes. »

Il a dit que seule l'éducation, le dialogue et le contact personnel pourrait résoudre les conflits dans le long terme. « Donc, prendre soin de plusieurs milliers de réfugiés [est] merveilleuse, mais [dans le] même temps, vous devez penser à des solutions à long terme : comment amener la paix authentique et un véritable développement, principalement par l'éducation, pour ces pays musulmans ».

Le Dalaï-lama a rappelé qu’après les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis, il a écrit une lettre au président Bush. Exprimant ses condoléances, il lui indiquait aussi que la meilleure façon d'aborder ce problème était par la non-violence. Il déplore cependant l’usage de la force, qui a créé de nombreuses conséquences inattendues.

De la culture de la paix, il sera aussi question ce week-end à Paris. Les 18, 19 et 20 septembre 2015, se tiendra, à la Pagode de Vincennes, la 10ème édition du Festival pour la Paix. Un moment de convivialité et de partage en famille, entre amis, rassemblé pour la paix. La Pagode de Vincennes est située en bordure du lac Daumesnil, près du métro Porte Dorée.

Des concerts sont proposés, comme celui de Lama Gyourmé, connu pour ses chants tibétains et du pianiste Jean-Philippe Rykiel, le samedi 19 septembre à 20h00. D’autres musiciens se produiront comme Masuda Tomoko, Sarasvati et Bahiame, etc...

Des conférences de Mathieu Labonne, intitulée « Ecologie et spiritualité », de Pierre Bourges sur le thème « Méditation et Neurosciences » et de Sihem Aubertin sur le thème de la réalisation de notre potentiel, illustreront le lien entre spiritualité et paix.

Des expositions seront présentées dans la Pagode le samedi. L’une est dédiée à l’environnement, l’une des préoccupations du 17ieme Karmapa Orgyen Trinley Dordjé, un des plus grands maîtres tibétains, auquel le centre est lié, autour de 5 thèmes : les forêts, l’eau, la vie sauvage, le gaspillage et le changement climatique. Deux autres expositions sont consacrées à des œuvres d’artistes plasticiens, Quentin Quint et Caroline Besse, qui animera également un atelier de calligraphique.

Une méditation pour la paix est proposée le dimanche à 16h. L’évènement peut aussi permettre de découvrir la restauration tibétaine. L'entrée est libre à l'exception de certains concerts.

Pour plus d’information, voir le site du festival :
www.festivalpourlapaix.org


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Scual 17 septembre 2015 12:48

    Cela veut-il dire qu’il s’engage à ce que si le Tibet devient indépendant, il s’opposerait à l’expulsion des millions de Hans qui y habitent ?


    • zygzornifle zygzornifle 17 septembre 2015 13:27

      Encore un qui devrait se taire , le Tibet est aux mains des chinois comme l’Europe sera aux mains des intégristes dans une décennie ..... les conseilleurs ne sont pas les payeurs ....


      • Parrhesia Parrhesia 17 septembre 2015 16:59

        Le Dalaï Lama et le pape François ont deux points communs :

        1) Aucun des deux, à l’instar d’ailleurs de leurs chapelles respectives, ne s’oppose efficacement ni au mondialisme ni au déferlement de la violence qui s’en suit.

        2) Chacun des deux est d’accord pour présenter une facture à la France , seul nation ayant pourtant réussi sous de Gaulle à décoloniser les pays auxquels elle était attachée et à éradiquer pratiquement la guerre des territoires en question ( à de rares exceptions près, d’ailleurs imputables au développement et à la volonté hégémonique dudit mondialiste !)

        Je suggère donc au Dalaï Lama de prendre les migrants en charges dans le pays qui le soutient politiquement et financièrement (à savoir les U.S.A.) et au pape François de les prendre en charge au Vatican !

        La sainteté des intentions et le sacerdoce du politiquement correct commence en effet à montrer leurs limites !


        • fred.foyn Le p’tit Charles 18 septembre 2015 10:39
          Le Dalaï-lama...est complètement à l’ouest...Pour preuve l’abandon de son peuple pour aller se planquer...Comme Hollande une couille molle... !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès