Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le Dalaï lama recevra la citoyenneté d’honneur de Paris de Bertrand (...)

Le Dalaï lama recevra la citoyenneté d’honneur de Paris de Bertrand Delanoë en juin 2009

Bertrand Delanoë a annoncé qu’il recevra le Dalaï lama à la mairie de Paris, après une hésitation à laquelle nous avons fait allusion dès l’annonce de la visite en France du leader tibétain, en relation avec la diplomatie, la politique française, mais aussi avec les pressions de la Chine.

Le porte-parole du maire de Paris a indiqué le 26 mai que Bertrand Delanoë recevra le Dalaï lama lors de sa visite en France prévue du 6 au 8 juin ajoutant qu’il ne pouvait "confirmer quelque date ou créneau horaire que ce soit". Selon la station de radio RTL, le Dalaï lama a confirmé qu’il assistera à une "petite cérémonie, moins ambitieuse que prévue".

Le porte-parole de l’UMP, Frédéric Lefebvre, a précisé : "Le maire de Paris fait ce qu’il veut. Cela engage le maire de Paris, [mais pas la France]". De son côté, le Ministère des Affaires étrangères a ajouté que le Dalaï lama "sera à Paris pour recevoir la distinction de citoyen d’honneur qui lui a été attribuée en 2008. Il s’agit d’une initiative prise par la Ville de Paris en toute indépendance", ajoutant qu’ "aucune demande n’a été faite, aucune rencontre n’est prévue avec un représentant du gouvernement français. Nous considérons que la visite du Dalaï-lama à Paris ne doit pas avoir d’impact sur la qualité de nos relations avec la Chine". Le 7 mai, la Chine s’était déjà exprimée contre la remise du titre demandant à la Ville de Paris de cesser ses "ingérences dans les affaires intérieures chinoises". Le 28 mai, la Chine a réagi à l’annonce de la réception à la mairie de Paris en déclarant que l’invitation du Dalaï lama par le maire de Paris à visiter la capitale pourrait affecter les relations sino-françaises récemment réactivées.

Le Dalaï-lama effectue actuellement une tournée européenne incluant le Danemark, l’Islande, les Pays-Bas et la France. Le 28 mai, le conseil municipal de Varsovie a lui aussi attribué au Dalaï lama le titre de citoyen d’honneur de la capitale polonaise, déclarant : « En tant que conseillers municipaux d’une ville si lourdement éprouvée par l’histoire, nous avons le droit moral et le devoir d’honorer un homme qui cherche pour ses compatriotes et pour son pays la liberté et la souveraineté dont nous jouissons nous-mêmes depuis vingt ans », bien qu’en réalité le Dalaï lama ne demande plus l’indépendance depuis la fin des années 70, mais une autonomie réelle pour la sauvegarde de la culture et de l’identité tibétaine gravement menacées.

Le Dalaï lama donnera une conférence publique ayant pour thème « éthique et société » le dimanche 7 juin de 14 h à 16 h au Palais Omnisport de Paris Bercy (cf. article AgoraVox sur la conférence du Dalaï lama), un évènement rare et réjouissant dont nous souhaitons vivement qu’il bénéficie au plus grand nombre, tant les valeurs de sagesse et d’humanisme prônées par le leader tibétain sont plus importante que jamais dans une actualité dominée par la crise économique, la prééminence du profit sur les droits humains, et les difficultés dans les interactions internationales.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • docdory docdory 29 mai 2009 11:30

    @ L’auteur


    Imaginons la tête que ferait n’importe quel président français si le Maire de Pékin nommait Jean-Guy Talamoni citoyen d’honneur de sa ville !
    C’est exactement la même chose ...
    Ne faisons pas aux Chinois ce que nous ne voudrions pas que les Chinois nous fassent, afin de maintenir de bonnes relations entre deux nations qui n’ont aucun intérêt à s’opposer l’une à l’autre !

    • Olga Olga 29 mai 2009 12:07

      Quel est le rapport avec Talamoni ?

      Jean-Guy Talamoni est un chef religieux mondialement reconnu, à la tête d’un gouvernement et forcé à l’exil sous la menace d’une armée ? 


    • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 29 mai 2009 13:06

      Excellente remarque d’Olga. De plus, si une personne s’engage avec sincérité dans la voie de la non-violence et du dialogue pour demander une réelle autonomie pour sauvegarder l’identité culturelle de son peuple et dans un esprit d’intérêt commun, alors, nul doute que l’action de cette personne sera reconnue et appréciée, et que des distinctions lui seront attribuées par ceux qui souhaitent que cette voie pacifique puisse connaître un aboutissement heureux.


    • docdory docdory 29 mai 2009 14:59

      # Olga 


      Le Tibet est à la Chine ce que la Corse est à la France . Le dalaï lama est un chef religieux , mais cela n’en fait pas pour autant un chef politique . Le dernier chef religieux en exil célèbre a s’être promu chef politique , c’était Khomeiny ! On voit ce que ça a donné ... Personne ne souhaite la même chose pour le peuple Tibétain .
      Personnellement , je connais un Tibétain, avec un nom Tibétain et de langue tibétaine . Quand il retourne en vacances chez lui , il me dit « je rentre chez moi , à Lhassa en Chine ! » . CQFD .

    • Olga Olga 29 mai 2009 15:32

      Khomeiny maintenant... rien que ça... prix Nobel de la paix, lui aussi...

      Moi aussi j’ai un ami Tibétain, qui voudrait bien retourner à Lhassa au Tibet. CQFD smiley 


    • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 29 mai 2009 16:36

      Comparaison n’est pas raison, et sans doute la comparaison avec Gandhi est plus proche du Dalai Lama, qui souhaite demissionner de son pouvoir politique en faveur d’un gouvernement démocratique et laïque, il s’est exprimé de plusieurs reprises clairement à ce sujet.


    • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 31 mai 2009 18:35

      Excellents commentaires d’Olga. Toute personne qui suivrait la voie de la non violence et du dialogue pour la sauvegarde de l’identité culturelle de son peuple recevrait assurement de nombreux soutiens de la part d’autres personnes souhaitant ainsi contribuer à ce que cette juste cause aboutisse, qu’il soit Tibétain ou Corse, là n’est pas la question.


    • LE CHAT LE CHAT 29 mai 2009 14:17

      encore une occasion de boire un coup et de manger des petits fours ! il a que ça à faire à la mairie de Paris ?????? tout ça est plein de bienpensance sirupeuse et n’apporte strictement rien au problème des tibétains !


      • docdory docdory 29 mai 2009 15:03

        @ Le Chat 


        Le bon maire de Paris aime tellement les théocraties qu’il a, selon certaines informations, un projet de 20 millions d’euros de financement d’une mosquée à Paris ( pardon , d’un institut des cultures de l’islam ... ) . Pas étonnant qu’il fasse citoyen d’honneur un chef religieux !

      • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 29 mai 2009 16:40

        La citoyenneté d’honneur a été voté par le Conseil de Paris, le même jour qu’elle fut attribué à Hu Jia, un activiste chinois en prison. Les valeurs des droits de l’homme dont nous bénéficions en valle la peine, merci au Conseil de Paris de les promouvoir ainsi.


      • docdory docdory 29 mai 2009 14:53

        @ L’auteur 


        Ci-joint une excellente analyse critique de la constitution tibétaine , qui n’a d’autre but que d’instituer une théocratie régie par le dalaï lama . Les tibétains n’ont strictement rien à gagner avec une telle constitution :

        • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 29 mai 2009 16:42

          Le Dalaï lama souhaite la séparation de l’église et de l’état dans un Tibet démocratique, n’en déplaise à la propagande que vous véhiculez.


        • Aum de Tokyo 29 mai 2009 17:33

          Belle democratie familiale des tibetains de Dharmsala :

          * Thubten Norbu (Taktse rinpoche) (décédé en 2008), lama et frère aîné du 14e dalaï-lama, était le représentant du dalaï-lama aux USA et directeur de “Radio Free Asia”, une radio subsidiée par les USA.

          * Un autre frère, un peu plus âgé que le dalaï-lama, Gyalo Thondup, est la personne la plus puissante après le dalaï-lama. Il était ‘premier ministre en exil’ (1991-1993) et ‘ministre de la sécurité’ (1993-1996). Depuis 1951, Gyalo Thondup assure pour la communauté tibétaine en exil le lien avec la CIA. Gyalo possède des résidences privées à Delhi, Darjeeling, Colombo et Hongkong (e.a.).

          * une soeur cadette, Jetsun Pema, était ‘ministre de la santé’ de 1990 à 1993. Pendant presque toute la durée de sa vie en exil, elle a dirigé le “Tibetan Children’s Village”, une institution qui accueillait une grande partie des ‘dons’ venant de l’étranger et destinée à la communauté tibétaine en exil. Jetsun Pema était un des membres fondateurs du “Tibetan Youth Congres, TYC”, le groupe puissant des radicaux au sein de la communauté tibétaine en exil.

          * son mari, Tempa Tsering, est actuellement ‘ministre de l’information et des relations internationales’, depuis 2006.

          * le plus jeune des frères du 14e dalaï-lama, lama Ngari Rinpoche, était le deuxième président du TYC. Il a servi pendant cinq ans comme officier dans l’armée tibétaine en Inde (Special Foreign Forces). Après, il est devenu le secrétaire privé du dalaï-lama.

          * sa femme, Rinchen Khando Choegyal, était instructrice pour les femmes soldats des “Special Foreign Forces”. A partir de 1993, elle est devenue la présidente du “Tibetan Women’s Association” et ‘ministre de l’enseignement’ pendant huit ans. Dans cette dernière fonction elle pouvait décider quels étudiants tibétains recevraient une bourse pour aller étudier aux USA.

          * Takla Phuntso Tashi, le mari d’une autre soeur du 14e dalaï-lama, Dolma Tsering (décédée en 1964), a dirigé le ‘bureau des relations internationales’ des Tibétains en exil et a servi comme ‘ministre de la sécurité’, dans les années 70. Leur fille est membre du ‘parlement en exil’.

          * Kesang Yangkyi Takla, la deuxième femme de Takla Phuntso Tashi, a dirigé également le ‘bureau des relations internationales’, et a servi comme représentante du dalaï-lama en Europe du Nord. Elle est actuellement (depuis 2006) ‘ministre de la santé’.

          * un frère cadet du 14e dalaï-lama, Lobsang Samden, était son secrétaire privé, de 1952 à 1956. Après, en exil, il a occupé pendant longtemps le poste de ‘ministre de la santé’. Sa femme était sa secrétaire et l’a relayé pendant un certain temps en tant que ‘ministre de l’enseignement’.


          • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 31 mai 2009 18:46

            Aum de Tokyo, le texte que vous avez reproduit ici est une pure propagande dans l’auteur semble être Jean-Paul Desimpelaere ( http://www.tibetdoc.eu/spip/spip.php?article107 ), dont les thèses sont proches de Pékin. Ce texte est une désinformation.


          • Aum de Tokyo 31 mai 2009 21:32

            ALors, prouvez que c’est faux !


          • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 1er juin 2009 14:30

            Rien à prouver, c’est de la pure désinformation, c’est vous qui devriez prouver ce que vous sembler reprendre sans vérification. L’auteur de votre texte est un belge qui organise des voyage touristique au Tibet, et dont les propos sont systématiquement favorables à Pékin et critique vis à vis du gouvernement tibétain en exil. Votre insitance démontre un manque de crédibilité.


          • Aum de Tokyo 1er juin 2009 15:21

            Desinformation ?

            Sur ces 8 membres de famille du DL ainsi que leurs fonctions dans cette « cellule de déstabilsation de la Chine » financée par le NED, que vous appelez « gouverment en exile » - usurpant allégrement la notion d’un gouverment souverain - et qu’aucun pays du monde ne reconnait , quel point est faux ? 


          • DIVERS 10 juin 2009 13:42

            oui le Dalaï-Lama a des frères et sœurs,

            oui en tant que frères et sœurs (liens fraternel) et en tant que tibétains (ne se résignant pas à l’invasion et à la sinisation du Tibet) ils oeuvrent pour le Tibet, leur famille, leurs amis... .


            Thupten Jigme Norbu est né en 1922 dans le village de Taktser et fut reconnu par le 13ème Dalaï Lama à l’âge de 3 ans comme Tulkou (réincarnation) de l’abbé du monastère local, puis fit ses études au monastère de Kumbum en Amdo (aujourd’hui le Qinghaï) dont il devint l’Abbé à l’âge de 27 ans. Il était donc une personnalité religieuse reconnue avant même la naissance du Dalaï Lama.
            En 1950, alors que le Dalaï Lama était à Lhassa, des officiels chinois ont tenté de persuader Taktser Rinpoche d’aller voir son frère le Dalaï Lama et de le persuader d’accepter la « libération pacifique » du Tibet.
            Taktser Rinpoche accepta, mais échappa à son escorte et informa le Dalaï Lama de ses doutes sur les intentions du pouvoir communiste au Tibet. Il incita fortement son frère à fuir le Tibet vers l’Inde (ce qu’il fit seulement après le soulèvement populaire du 10 mars 1959).
            En 1951, Taktser Rinpoche fut le premier Tibétain à se réfugier aux Etats-Unis et en 1979, il fonda le « Tibetan Culture Center » (Centre de culture tibétaine), renommé ultérieurement « Tibetan Mongolian Buddhist Cultural Center » (Centre culturel bouddhiste tibéto-mongol) à Bloomington dans l’Indiana aux E-U, où il enseigna jusqu’à sa retraite, et le « International Tibet Independence Movement » (association Mouvement International pour l’indépendance du Tibet) en 1995. Il fut également représentant du gouvernement tibétain en exil au Japon et aux Etats-unis.
            Marié à Kunyang Norbu, il avait eu avec elle trois fils : Lhundup Norbu, 46 ans, Kunga Norbu, 45 ans et Jigme, 42 ans.

            Thubten Jigme Norbu est l’auteur de différents ouvrages et textes dont son autobiographie « Tibet is my country » [1], « Tibet, an account of the history, the religion and the people of Tibet » [2], et « Tibet, patrie perdue » [3] (ouvrages actuellement indisponibles (neufs) en français).

            Taktser Rinpoché et le Dalaï Lama avaient des points de vue très différents sur la question de l’avenir du Tibet, le Dalaï Lama prônant depuis 1987 une « Voie médiane [4] », devant aboutir à une autonomie véritable pour le Tibet, alors que Taktser Rinpoche a toujours milité pour une indépendance complète, mais ceci n’a jamais affecté les bonnes relations entre les deux frères.

            Source : Phayul 6 septembre 2008


          • Bleu Montréal 29 mai 2009 17:34

            À l’auteur, pouvez-vous nous prouver que le Dalai Lama n’a aucun lien avec les services secrets américains (la détestable CIA) ?

            Que pensez-vous du soutien du Dalai Lama au feu dictateur Pinochet ( quand le Chili a demandé son extradition de la Grande-Bretagne pour être juger au Chili) ?

            Honte à la mairie de Paris d’en faire un citoyen d’honneur.


            • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 31 mai 2009 18:51

              De telles allégations sans sources ne sont pas sérieuses. Elles visent, c’est bien évident, à jeter le discrédit.


            • Jack Bone 31 mai 2009 19:51
              La CIA sponsor du Dalaï Lama
              [...]

              La bombe atomique indienne : le bouddha souriant

              Dès le début, c’est-à-dire quand il est devenu manifeste que la révolution chinoise allait se solder par un succès en 1949, les USA ont essayé de convaincre le dalaï-lama de gagner l’exil. Ils mirent de l’argent, toute une logistique et leur propagande à sa disposition. Mais le dalaï-lama et son gouvernement voulaient que les États-Unis envoient une armée sur place comme ils l’avaient fait en Corée et ils trouvèrent donc la proposition américaine trop faible. (Modern War Studies, Kansas University, USA, 2002). En 1959, les Etats-Unis parvenaient quand même à convaincre le dalaï-lama de quitter le Tibet, mais il fallait encore convaincre l’Inde de lui accorder l’asile. Eisenhower proposait un « marché » à Nehru : l’Inde acceptait le dalaï-lama sur son territoire et les Etats-Unis octroyaient à 400 ingénieurs indiens une bourse d’études afin qu’ils s’initient à la «  technologie nucléaire » aux États-Unis. Le marché fut accepté2. En 1974, la première bombe A indienne fut affublée du surnom cynique de… «  bouddha souriant »3.


            • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 1er juin 2009 14:36

              Votre texte est encore de Jean-Paul Desimpelaere, ce texte ni plus ni moins qu’une thèse révisionniste.


            • Aum de Tokyo 29 mai 2009 17:51

              Le gourou de la secte AUM, Shoko Asahara, gazeur au sarin du metro de Tokyo, rencontra cinq fois le Dalaï Lama dont il se disait le disciple. Même après l’attaque au gaz sarin, le Dalaï Lama aurait, selon le magazine Stern (Stern 36/95, p. 126), réaffirmé son amitié pour le responsable de Aum Shinrikyo, appelant ce dernier « un ami, peut-être pas parfait, mais un ami ». De nombreux courriers attestaient de relations très amicales et respecteuses entre Asahara et les nombreuses autorités tibétaines, incluant Khamtrul Rinpoche et Kalu Rinpoche.

              Voir : http://www.sectes-infos.net/Aum.htm


              • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 31 mai 2009 19:28

                La propagande chinoise a repris et développé cette thèse que vous défendez, ( http://www.tibet.ca/en/newsroom/wtn/203 ). Le Dalaï lama s’est exprimé après l’attaque au gaz sarin affimant que Shoko Asahara n’était pas son dsiciple, et il se démarquait de tout culte de la personnalité, conseillant de s’en remettre aux enseignements et plutôt qu’à une personne. Il est clair que dans le cas du Bouddhisme, il fait ici référence aux enseignements du Bouddha, qui a mis en garde contre le culte de la personnalité, demandant à ses disciples d’évaluer par eux même l’intérêt de son enseignement, et de ne pas le suivre aveuglement. ( http://www.tibet.ca/en/newsroom/wtn/archive/old?y=1995&m=4&p=7_3 )


              • Aum de Tokyo 31 mai 2009 21:57

                @ l’auteur

                Arrêtez les desinformations. Des preuves !

                Donnez des preuves montrant que les deux sites ci-dessous font de la propagan de chinoise.

                http://www.sectes-infos.net/Aum.htm et http://www.info-sectes.org/religion/dalailama.htm


              • Aum de Tokyo 29 mai 2009 17:59

                Jean-Jacques Rousseau, extrait « Du contrat social » :

                "Il y a une troisième sorte de religion plus bizarre, qui donnant aux hommes deux législations, deux chefs, deux patries, les soumet à des devoirs contradictoires et les empêche de pouvoir être à la fois dévots et citoyens. Telle est la religion des lamas, telle est celle des Japonais, tel est le christianisme romain. On peut appeler celle-ci la religion du Prêtre. Il en résulte une sorte de droit mixte et insociable qui n’a point de nom.

                A considérer politiquement ces trois sortes de religions, elles ont toutes leurs défauts. La troisième est si évidemment mauvaise que c’est perdre le temps de s’amuser à le démontrer. Tout ce qui rompt l’unité sociale ne vaut rien. Toutes les institutions qui mettent l’homme en contradiction avec lui-même ne valent rien.« 

                Quelle honte à cette mairie qui se dit de »gauche« et soutient ce grand prêtre, réincarnation moderne de l’obscurantisme. Il n’est pas étonnant de voir ce parti »progressiste" (PS) dégringole d’élection en élection.


                • Aum de Tokyo 29 mai 2009 18:14

                  La secte AUM et le DL a la même doctrine suprême, le Kalachakra.

                  Pour les critiques de cette doctrine, voir : Critique du Kalachakra-Tantra – Victor & Victoria Trimondi

                  Les bobos de la mairie de Paris, bonne lecture.


                  • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 31 mai 2009 19:33

                    Victor et Victoria Trimondi est un alias de Marianna et Herbert Roettgen. Inutile de perdre son temps à lire les délires des Trimondi :
                    http://www.buddhaline.net/forum.php3?id_forum=2244


                  • Aum de Tokyo 31 mai 2009 21:51

                    @ l’auteur :

                    Des travaux de recherche de plusieurs années en citant plus de 300 références, y compris ceux de Dharmsala, sont des délires et inutiles de lire.

                    Voici une preuve éclatante de l’obscurantisme de cette religion de prêtre.


                  • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 1er juin 2009 14:27

                    Qu’il y ait un réel travail de citations ne change rien à l’orientation des Trimondi, deux membres de l’alliance évangélique allemande, dont on sait qu’ils ont une tendance a faire coller les citations à une thèse qu’ils veulent défendre. En d’autre terme, leur travail n’est pas utilisable en l’état, car sujet à caution, que vous l’utilisiez et le défendiez en dit long sur votre sérieux.


                  • Aum de Tokyo 1er juin 2009 15:32

                    « réel travail de citations »

                    Dénigrement gratuit, procédé habituel de désinformatrions. C’est un travail de recherche et de compréhension.

                    "... à l’orientation des Trimondi, deux membres de l’alliance évangélique allemande, dont on sait qu’ils ont une tendance a faire coller les citations à une thèse qu’ils veulent défendre. En d’autre terme, leur travail n’est pas utilisable en l’état, car sujet à caution, que vous l’utilisiez et le défendiez en dit long sur votre sérieux."

                    Affirmation abusive et sans argumentation. Ad hominem. C’est de la pratique obscurantiste.


                  • docdory docdory 29 mai 2009 21:40

                    @Aum De Tokyo


                    Voilà en effet qui donne à réfléchir ! Décidément , il y a concurrence des obscurantismes !

                    • HolyDeadCow Yog_Sototh 30 mai 2009 02:54

                      @ Aum De Tokyo

                      Tu devrais jeter un œil la dessus...

                      http://www.ccmm.asso.fr/article.php3?id_article=723

                      J’adore internet, tout y est vrai, comme son contraire...


                      • HolyDeadCow Yog_Sototh 30 mai 2009 13:49

                        @ Aum De Tokyo

                        Je préfère préciser, c’est au sujet de sectes-infos.net...


                        • Aum de Tokyo 31 mai 2009 21:22

                          @ l’auteur

                          Bien sur, Rousseau aussi faisait de la propagande chinoise.


                          • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 1er juin 2009 14:38

                            Jean Jacques Rousseau n’est jamais allé au Tibet.


                          • Aum de Tokyo 1er juin 2009 15:42

                            Combien de membres de votre « cellule de la déstabilisation de la Chine », de la mairie de Paris, ont mis leurs pieds au Tibet ? 


                          • Cathy59 1er juin 2009 20:01

                            Bonjour
                            Je ne comprends pas bien pourquoi le fait de soutenir un peuple dans sa volonté de disposer de lui même serait un acte anti chinois ? La Chine ne souhaite pas que l’on décide à sa place, je comprends, mais pourquoi les tibétains devraient l’accepter ? Je ne suis pas d’accords avec votre compréhension du message du Dalaï Lama, mais même si il était un horrible menteur etc pourquoi ne pas laisser les tibétains à leur sors ? Quant aux TCV je connais un peu puisque je parraine des enfants tibétains en Inde et, sauf si ils sont eux aussi d’horribles menteurs, j’ai des échanges très humains avec des enfants qui ont soifs d’apprendre. Partout dans le monde les Hommes se déchirent car ils veulent avoir raison, ne serait il pas plus intelligent d’accepter la diversité culturelle ? Moi ça me plait, d’ailleurs j’aimerai beaucoup mieux connaitre la (les) culture chinoise et non pas uniquement sa visoin politique.


                          • Aum de Tokyo 1er juin 2009 23:43

                            Bonjour Cathy :

                            « Partout dans le monde les Hommes se déchirent car ils veulent avoir raison, ne serait il pas plus intelligent d’accepter la diversité culturelle ? » Parfaitement d’accord. C’est d’ailleur pour ca que les écoles publiques dans des régions autonomes en Chine, enseignent non seulement le chinois mais aussi les langues des éthnies concernées (essentiellement Manchou, Ouigour, Mangol, Tibétain).


                            Le peuple tibétain dont vous parlez, s’agit-il des tibétains chinois en Chine ou des anciens seigneurs tibétains exilés planifié par le CIA ? Quand vous parlez de la culture tibétaine, c’est à cette culture lamaiste, à cette religion de prêtre qui maintenait 90% de la population dans l’analphabetisme que vous pensez ?

                            Tout pays souverain a le droit de défendre l’integrité de ses territoires. C’est aussi dans les chartes de l’ONU. D’ailleurs posez vous la question : pourquoi les irlandais, les indiens d’amerique, les palestiniens, les corses, etc., n’ont pas eu le droit à l’auto-détermination ?

                            Le problème tibétain est complexe. Or les mensonges et la présentation manichéenne des diverses associations « pro-cause-tibétaine » et de la "cellule tibétaine de déstabilisation de la Chine" pilotée par le NED, inondent les médias occidentaux depuis 50 ans, compliquent d’avantage la situation. Les machins « Free-Tibet », ne sont-il pas en pleine contradiction avec la position actuelle du DL, la position officielle de la France, de l’UE, etc. ? Si vous lisez avec l’esprit critique « la constitution » de la "cellule tibétaine de la déstabilisation de Chine", vous constaterez vous même que ce n’est pas l’autonomie, mais bien l’indépendance à une théocratie que cette « cellule » veut.

                            Ce que je dénnonce clairement, ce sont les faces cachées ou volontairement oubliées de la réalité de cette religion de prêtre. La doctrine du Kalachakra a conduit la secte AUM à gazer le metro de Tokyo. Le danger lié à cette doctrine sectaire ne mérite-il pas plus de reflexions sereines ?

                            Si vous souhaitez connaitre la civilisation chinoise, ce n’est pas bien difficile. Il y a beaucoup de littérature sur la Chine. Vous pouvez aussi y allez et faire un constat vous-même. La Chine est ouverte depuis 30 ans et fait des échanges dans tous les domaines avec le monde extérieur.



                            • Tibet Libre France-Tibet Ile-de-France 2 juin 2009 12:36

                              Les propos de Aum sont à l’évidence un propagande très orientée. Non seulement, il se décridibilise par ses mensonges éhontés, mais il jette la suspicion sur l’ensemble du gouvernement chinois et ses représentants.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès