Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le déni de réalité, pêché mortel de la diplomatie occidentale

Le déni de réalité, pêché mortel de la diplomatie occidentale

Où l'on voit l'Occident mené par les Etats-Unis mendier l'aide d'un Iran qui le déteste, après avoir vu se dresser contre lui avec une haine sans précédent tous les pays qu'il prétendait libérer !

Le fiasco est là. La ruine est annoncée.

Une seule question se pose : Comment ?

Comment celà a-t-il été possible que l'Occident si puissant tombe si bas qu'il puisse être menacé par trois sauvages hirsutes de l'EIIL ?

JPEG - 107 ko
OTAN coulé
Montage de l’auteur

 

Triste tropiques

L'Iraq, l'Afghanistan sont désormais des zones de chaos, des nids de terroristes. Le malheureux Kosovo est livré aux traficants d'organes, la pire de toutes les mafias. Dans ces deux pays et dans cette région arrachée de force à la Serbie, la notion même d'état n'existe plus.

Au contraire, le Caucase Russe dont la Tchétchénnie recouvre peu à peu la paix, et la Syrie que MM. Fabius et Hollande rêvaient de détruire, il n'y a pas un an, reprend de la stabilité. Il suffit de regarder une carte et de mesurer l'avance des forces gouvernementales pour le comprendre. Damas est désormais... un futur allié de l'Occident(!) dans le conflit qui l'oppose à sa créature montrueuse, celle qu'il a nourrit pour le servir et qui lui échappe désormais totalement : l'Intégrisme Sunnite !

 

Triste Occident

Mais comment, comment a-t-on pu en arriver là ?

Comment l'Hyper-Puissance américaine et ses satellites en viennent aujourd'hui à découvrir que des pays, des régimes qu'ils voulaient détruire hier sont aujourd'hui leur dernière planche de salut contre ce Monstre Djihadiste qui leur échappe.

Comment arriver à cette position grotesque : être le plus fort et supplier à des faibles que l'on désignait jadis non comme des adversaires ni même des ennemis, mais comme le Mal Absolu...de nous aider !?

Bien sûr, il ne faut pas négliger, le facteur Bêtise Humaine, bien sûr nos dirigeants ne sont pas des génies, mais ce ne sont pas de complets idiots non plus. La stupidité et l'inculture qui les caractérisent ne saurait à elle seule tout expliquer.

 

Bêtes et Méchants

Stupidité de la part de nos dirigeants, il y a.

Stupidité de vouloir faire des guerres, sans être capables de se projeter dans l'avenir en en mesurant les conséquences.

Par exemple, la guerre programmée en Syrie aurait incontestablement débouché sur des génocides.

Y a-t-il un cours de Civilisation à l'ENA ? MM. Hollande et Fabius savent-ils que la Syrie est un état mutiethnique et multiconfessionnel ?

Peut-être ne le savaient-ils pas au début de la Guerre. Aujourd'hui, ils ne peuvent l'ignorer, car un député, M. Philippe Meunier (UMP) a interpellé, à l'Assemblée le gouvernement sur le sort de la ville de Kessab, petite cité syrienne peuplée d'Arméniens descendants des rescapés du Génocide, lorsqu'elle fut envahie par les Djihadistes.

Le gouvernement français a bien montré lors de cet échange que lui, qui prétendait attaquer la Syrie n'avait rien, absolument rien, ni moyen, ni plan, ni volonté pour défendre les minorités présentes !

Heureusement Kessab a été reprise depuis par l'Armée Syrienne et les Islamistes chassés.

Aujourd'hui, la petite République d'Arménie, qui est une démocratie, vient de remercier l'Armée Syrienne et Bachar El Assad pour son aide.

Il faut réaliser qu'en cas d'intervention occidentale, l'Armée Syrienne décimée n'aurait jamais pu reprendre Kessab et que cette Bulle d'Arménie Chrétienne au coeur de la Syrie serait désormais un camp d'entrainement de Djihadistes !

Bête et Méchante, telle est la Diplomatie Occidentale en Syrie !

 

Ce n'est qu'un exemple, cette minorité a été audible du fait de la présence d'une Diaspora active en France, mais cet exemple est évidemment multipliable par cent : il y a en Syrie des Coptes, des Maronites, des Druzes etc...etc...

 

Et il y a bien sûr les Alaouites, les adeptes du même Chiisme que Bachar El Assad.

Il faut juste savoir que les Alaouites ont tous été... condamnés à mort par une Fatwa des opposants religieux Sunnites à Bacahr El Assad.

Vouloir renverser un régime en livrant la minorité qui le supporte soit 15% de la Population à une Fatwa, c'est à dire à une condamnation à mort, en ayant même pas demandé que cette Fatwa soit levée ! c'est au moins de la complicité de crime contre l'Humanité,
... avec préméditation.

 

Et surtout aveugle

La question est : au delà de la Bêtise, qu'est ce qui motive de pareilles actions de la part de nos dirigeants ?

Une seule chose peut être encore forte que la Bêtise : l'Idéologie.

La Politique Extérieure d'un pays n'est pas autre chose que le prolongement à l'étranger de sa Politique Intérieure. Si un pays est sain intérieurement, sa politique extérieure sera juste et correcte, s'il est malsain, s'il est malade, sa Politique Extérieure va être elle-même malsaine.

Et l'Occident est malade.

L'Occident est malade de son idéologie Droitdelhommiste, à travers laquelle il s'octroit le droit, par une sorte de supériorité morale qui tire sa légitimité d'on ne sait où, de combattre n'importe quel dictateur, ou chef d'état supposé tel, lorsque celui-ci lui déplait !

Moral élastique évidemment car lorsque le dictateur ne lui déplait pas, l'Occident se réserve le droit de s'acoquiner longuement avec lui, qu'il soit Turc, Saoudien ou Chinois !

A travers cette idéologie bizarre, l'Occident s'arroge un droit de vie ou de mort sur n'importe quel régime politique, ignorant complètement les réalités. Le problème est que l'Occident adopte un comportement : choix de détruire ou pour le moins ostraciser tout régime qui lui déplait, dont il n'a pas les moyens, ni politiques, ni militaires, ni économiques ! Celà amène naturellement à des catastrophes comme celle que nous avons sous les yeux en Iraq !

 

Pour un Diplomatie Alternative.

Face à cette situation lamentable, je voudrais proposer, non pour ceux qui nous gouvernent dont je n'attends plus rien, mais pour ceux qui leur succéderont, simplement un principe, un principe qui changera tout : abandonner l'idéologie Droitdelhommiste et privilégier les faits et les tendances lourdes !

 

Tenir compte des puissances régionales.

Au Moyen Orient, depuis 3000 ans, il existe une puissance régionale qui s'apelle l'Iran ! Qu'on aime ou qu'on aime pas son régime, il faut faire avec (c'était d'ailleurs la philosophie de De Gaulle par rapport à l'URSS qu'il appelait toujours la Russie) ! La paix en Syrie ne peut être discutée sans l'Iran, contrairement à ce que pense M. Fabius.

En Ukraine, vous n'agissez pas en ignorant la Russie ! Ou alors, on vous pique la Crimée et on vous pourrit 30% du territoire, sans parler des coupures de gaz. CQFD.

 

Tenir compte des peuples, surtout quand ils représentent des populations et des territoires importants.

Les Kurdes sont 65 millions dont 50 millions au Kurdistant, répartis sur un territoire de 503.000 km2. C'est l'équivalent de la France !

Vous imaginez une carte de l'Europe sans la France ? Non ! Alors, il n'est pas imaginable, à terme que le Kurdistan indépendant ne soit pas un état majeur du Moyen-Orient !

Au lieu de s'arcquebouter sur des discours aussi bêtes que creux sur les Droits de l'Homme, au lieu de reconnaître des états bidons, sans peuple propre(les "Kosovars" sont de fait Albanais) sans existence historique, comme le Kosovo et dont l'"état" ne fonctionne pas et ne fonctionnera jamais, pour une fois ayons un coup d'avance, reconnaissons l'indépendance du Kurdistan !

 

Celà parceque derrière la reconnaissance d'un Kurdistan indépendant au nord de l'Iraq, il y a un état qui fonctionne qui est stable, qui a sa population, sa langue, sa culture, son histoire !

Reconnaître l'indépendance du Kurdistan a un sens parceque le Kurdistan existe : reconnaître un pseudo gouvernement démocratique syrien n'a pas de sens, parecque ce pseudo gouvernement n'a pas de réalité sur les terrain !

 

En conclusion :

La diplomatie française, lorsque la France aura recouvré son indépendance et sera sortie de l'OTAN, devra commencer par tenir comte des réalités, de l'existant : des peuples, des territoires, de l'Histoire, des rapports de forces. Après, à partir de ces éléments on avancera nos pièces comme au jeu d'échecs, comme le fait aujourd'hui très bien Vladimir Poutine ! Et si on est bons, comme lui, on gagnera !

Mais on ne gagnera jamais en s'appuyant sur l'idéologie, l'inculture et l'imaginaire.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Aiane Aiane 18 juin 2014 10:36

    Excellent, merci.


    • Bernard Pinon Bernard Pinon 18 juin 2014 10:49

      L’Occident est malade de son idéologie Droitdelhommiste

      L’occident est malade de sa cupidité. Les droits de l’homme ne sont qu’un cache-sexe.

      • Alex Alex 18 juin 2014 15:05

        @ L’auteur

        Vous commettez une erreur fondamentale aussi grossière que classique : prendre pour des cons ceux qui ne pensent pas comme vous.
        Je vous accorde que vous avez certainement raison pour le gros du troupeau (les députés, par ex.), qui ne fait que bêler en approuvant ses dirigeants.
        Mais parmi ces dirigeants, ceux qui prennent les décisions sont loin d’être tous cons et/ou aveugles (Fabius, par exemple, est loin d’être « con », inexpérimenté, et mal informé).

        Avez-vous envisagé une seule fois que ce chaos pouvait être volontaire ?
        Si vous essayez cette hypothèse, vous verrez qu’elle tient la route ; et si vous vous informez, vous verrez qu’elle était prévue depuis longtemps. Cela n’empêche pas qu’il y ait quelques accidents de parcours – rien n’est simple au Proche-Orient – mais, globalement, elle se confirme au cours du temps.


        • lsga lsga 18 juin 2014 15:17

          tout est très simple au Moyen Orient : ils utilisent le système économique Capitaliste, ils ne tarderont donc pas à être réunis au sein d’une même entité économique avec une monnaie commune et un abattement des frontières. 

           
          Dans le Capitalisme, les particularités nationales, régionales, culturelles, religieuses, n’ont absolument aucune importance. 

        • Alex Alex 18 juin 2014 19:46

          @ Isga

          « tout est très simple au Moyen Orient »

          C’est facile à démontrer si l’on utilise des fonctions récursives primitive...


        • Bergegoviers Bergegoviers 19 juin 2014 07:38

          Très lucide intervention Alex : ce chaos est en effet évidemment voulu et l’auteur a bien tort de croire à la stupidité des criminels psychopathes responsables, cette attitude très chrétienne (« Pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font ») lui permettant très probablement de les excuser.


          Quant à vous l’auteur, sachez que votre attitude est exactement celle du déni de réalité que vous essayez, pour garder votre grandeur d’âme pardonnante, de voir chez les plus répugnants criminels que nous laissons régner sur nous : ils savent très bien ce qu’ils font et ce n’est pas parce que vous seriez, comme l’écrasante majorité d’entre nous, bien incapable de même imaginer provoquer volontairement des génocides pour votre profit personnel, que ces psychopathes n’en sont pas capables.

          Renseignez-vous donc au sujet de cette pathologie incurable et qui touche environ 3% de la population.

          Alors vous comprendrez qu’il n’y a rien à leur pardonner car ils savent très bien ce qu’ils font.

        • soi même 18 juin 2014 17:35

           Conclusion, l’Occident n’a jamais décolonisé !


          • Bergegoviers Bergegoviers 19 juin 2014 07:39

            C’est probablement par amour des colonisations que l’Occident se fait actuellement volontairement coloniser et génocider.


          • soi même 19 juin 2014 11:52

            Ta raison Wagner, par tes propos, tu tentes Faust !


          • Minipsig 19 juin 2014 20:52

            La paix en Syrie ne peut être discutée sans l’Iran, contrairement à ce que pense M. Fabius.

            Ce n’est plus un secret que ce cher Fabius ne sert plus les intérêts de l’Etat français depuis bien longtemps, lui et toute la clique d’atlanto-sioniste qui nous gouverne.

            Je propose que l’on envoie Fabius, Hollande et tous ses sbires en première ligne en Irak pour affronter l’EIIL.


            • Serpico Serpico 11 juillet 2014 16:10

              Il y a beaucoup mieux que votre « diplomatie alternative » : foutre la paix aux gens. Ne plus s’ingérer dans les affaires d’Etats souverains. Ni dans quoi que ce soit, d’ailleurs...

              Si vraiment l’Occident était aussi « moral » qu’il le prétend (il est très très loin de l’être), il devrait retenir un peu le clébard enragé israélien....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès