Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le désastre étasunien vu de Chine

Le désastre étasunien vu de Chine

Le gouvernement chinois a rendu comme les années précédentes son rapport sur la situation économico-sociale des États-Unis.

Parmi les éléments d’analyse les plus intéressants survenus au cours de l’année 2010, signalons que 46,9 millions d’Américains vivaient en état de pauvreté, soit neuf millions de plus qu’en 2007 où ils étaient 36,7 millions. Une augmentation vertigineuse de la misère qui place de facto un habitant des États-Unis sur six en situation de grande précarité.

En outre, pour la même année, 17,3 millions de familles américaines étaient, selon les propres données officielles du pays, jugées en danger de carence alimentaire, rendant une d’entre elles sur sept famélique.

Rien de surprenant dans ces conditions si presque 45 millions d’Américains devaient dépendre en 2011 pour leur survie de la distribution d’aides alimentaires, soit 19 millions de plus qu’en 2007. Un Américain sur six… Un ratio terrifiant probablement tu à dessein par les mass media occidentaux.

Toujours selon les statistiques officielles, le rapport chinois a souligné que plus de trois millions d’Américains vivaient sans domicile fixe, soit un citoyen sur cent. Une augmentation de 20 % entre 2007 et 2011 qui fait tache pour le soi-disant pays le plus riche de la planète.

En ce qui concerne les inégalités raciales, le rapport de Pékin montre que le taux de chômage des afro-américains est de 16,2 % en 2011, soit le double de la moyenne nationale. Celui des hispaniques n’est que de… 11 %.

De ces données statistiques en apparence arides fournies par le gouvernement chinois apparaît en réalité une vérité dérangeante pour le monde occidental : le rêve américain s’est transformé en véritable cauchemar pour une bonne partie des salariés … alors que les États-Unis restent un pays de Cocagne pour un tout petit pourcent de ses habitants qui, appartenant à la haute bourgeoisie ou côtoyant Wall Street, croit encore aux jours heureux, ignorant qu’il y a un temps pour naître et un temps pour mourir.

Capitaine Martin

http://www.resistance-politique.fr/article-le-desastre-etasunien-vu-de-chine-106945035.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.91/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 15 juin 2012 09:01

    Le fameux rêve américain, l’époque où l’Amérique faisait rêver la moitié de la planète et même les 90% de la population. L’époque où tout était possible, et bien, savez-vous à combien étaient imposés les plus riches ?
    Mais depuis il y a eut les reformes fiscales de Reagan, et peut à peut, le reve est devenu cauchemar pour la majorité des citoyens...
    Voir :
    http://2ccr.unblog.fr/2010/11/21/modele-americain/


    • Wendigo Wendigo 15 juin 2012 09:14


       Les Chinois sont ils les mieux placés pour parler, ou de bonne foi ?

      Bon il est vrai que les USA sont plutôt le « lie-land », ou la politique du mensonge et de la frime par les apparences reignent en maitres. Un pays où la liberté est juste en fonction du compte en banque.

       Mais pour cela nous n’avions pas besoin des Chinois pour le savoir, les étasuniens eux même font un constat bien plus grâve et singlant :

       http://archive.org/details/EndOfLiberty-Vostfr

       Mais bon, la population us n’en est pas encore au stade de l’esclavagisme à outrance comme au pays du millieu. Où l’on ne sait plus trop si ce pays est coco ou libéral, ce qui revient en somme au même pour ce qui est de l’abnégation de la condition humaine.

       Quer la Chine commence donc par regarder où elle en est niveau droit de l’homme, elle pourra ensuite la ramener sur ce qu’il en est des autres pays.

       C’est bien joli de regarder la poutre dans l’oeil du voisin, quand on a la même dans le siens !!


      • bobov 15 juin 2012 09:46
        Et pourquoi y parleraient pas des problèmes des Ricains, les Chinois ? Est-ce qu’on se gêne, nous pour enfoncer les clous qui les dérangent ?

        La poutre, la paille et l’oeil, ça vaut pour tout le monde !

      • Wendigo Wendigo 15 juin 2012 10:20

        Nous sommes d’accord, mais là les Chinois ne risquent pas d’étonner grand monde à nous dire ce que tout le monde sait déjà. Qu’ils donnent des scoops au moins. Parce que là, c’est un peu bas de gamme comme info.
         Quand on a pas soi même le cul propre on ne va pas dire que l’autre a l’oignon qui refoule.

         Cette info est digne des US, la débiter c’est se mettre au même niveau que cette administration US de cerveaux au rabais. La Chine est le pays de Sun Tsu, nom de dieu, quelle s’en montre digne au moins .


      • Anaxandre Anaxandre 15 juin 2012 16:27

        @ Wendigo

        Plutôt d’accord avec vous mais je ne vois pas en quoi l’occident aurait plus de légitimité à critiquer, juger, voire même à bombarder d’autres états, que la Chine, le Venezuela ou l’Iran (qui jusqu’à preuve du contraire ne bombardent personne) à dire leur mot sur les donneurs de leçons dominateurs que sont les USA.


      • Wendigo Wendigo 15 juin 2012 17:39

         Je ne suis pas contre le fait que la Chine casse du sucre sur les usa (tout le monde a le droit de bastoner guignole) mais elle aurait meilleur grace de le faire sur un autre sujet que sur les conditions de vie du peuple. Parce que sur ce point, c’est un peu l’hopital qui se fout de la charité.
        Ce ne sont pas les autres sujets qui manque, avec les usa on est jamais à court de possibilité.
        Je me souviens en 2008 à l’ONU, la Chine avait taclée les US sur leur « fabuleux voyage » au pays des sélénites ou encore « la fameuse guerre des pingoins » (ou les grandes aventures de l’amiral Blyde en antartique). Voila des attaques comme je les aimerais, les US qui veullent nous faire gober qu’ils sont allé sur la lune .
         il existe moulte autres sujets de la même veine les concernant, qui seraient à exploiter.
         Pourquoi s’attarder sur une pépite, quand on possède la même à la maison, alors qu’un gisement moins familier s’offre à nous ? Car ce ne sont pas les conneries us qui manquent, je dirais même qu’avec eux on frise l’over dose. Pour celui qui veut tapper sur eux, on à pas l’embaras du choix, mais bien le choix de l’embaras. Mais surtout ne pas tendre le baton pour ce faire frapper, comme sur ce sujet de la condition humaine.


      • Anaxandre Anaxandre 15 juin 2012 17:43

        Bien, bien, je comprends votre point de vue, mais soyons factuels et observons les statistiques en termes de niveau de vie ou d’alphabétisation : qui progresse et qui régresse des USA ou de la Chine depuis 20 ans ?


      • Wendigo Wendigo 15 juin 2012 18:30

        Là vous parler alphabétisation à un dyslexique, je ne pense pas être le plus à même d’abborder le sujet. on ne peut être juge et parti et ce que je reproche à la Chine, je préfère me l’appliquer à moi même. smiley
         Non plaisanterie mise à part, je sais ce que vos l’instruction étasunienne, où le niveau de la culture rivalise avec celui de la pomme de terre, mais je ne suis pas au courant pour la Chine.


      • boris boris 16 juin 2012 07:03

        Wendigo voulait dire amiral Bird et non Blyte.

        Les US même à la soi-disante grande époque à toujours eu une grande part de citoyens pauvres, le rêve américain c’est juste Hollywood qui l’a créée.

         


      • Wendigo Wendigo 17 juin 2012 22:07

        Oui effectivement Bride, Blyte, est un labsus révélateur pour madame Master, l’amour de ma vie, le H en moins. ( il faut bien le fumer pour être love love de cette personne.)


      • EXNIHHILO EXNIHHILO 24 juin 2012 14:25

        Faut il etre occidental pour prétendre avoir le droit d’apporter une réflexion pertinente sur un occidental ? Voyons soyons sérieux !!!


      • Scual 15 juin 2012 12:32

        Les USA sont le plus gros problème du monde, et de loin...avec la chute de l’URSS, un empire du mal a disparu. Maintenant il reste l’autre.


        • zappa zappa 15 juin 2012 12:35

          Qui peut à part les responsables Chinois remettre un tout petit peu les pendules à l’heure ?

          Les dirigeants E.U. ne sont bavard que sur leurs intentions de guerres et ruinent tous les espoirs de paix. Je trouve même qu’il y a comme une omerta des autre pays qui suivent

          de loin et je l’éspere de plus en plus quitte a rompre, ces annoces et menaces vis à vis de

          dirigeants d’autres pays non alignés. Les E.U. ne font plus peur car le nerf de la guerre est

          l’argent et pour en fabriquer il faut être apte phisiquement et spirituellement. Je soutiens

          moralement les citoyens Américain et un réveil semble amorcé. 


          • Hijack Hijack 15 juin 2012 14:51

            Malgré ce constat ... les USA financent toutes les coûteuses opérations de déstabilisations ( tellement nombreuses qu’il est difficile de les lister ... ) ... toutes les guerres d’agressions, tous les soutiens notamment à Israël ... pour encore plus coloniser, spolier, tuer, encore plus apartheider !!!


            • Hubu 15 juin 2012 16:30

              Les USA toujours grande puissance en juin 2012 ??

              Avec un déficit public à 9% du PIB et un endettement à 106% ils financent une super armée avec du fric qui n’existe pas !!!!

              On devrais plutôt parler de puissance immergeante au bord de l’implosion mais pas encore dans la ligne de mire des marchés

              Si l’Europe s"écroule ils suivront très très vite après


            • Anaxandre Anaxandre 15 juin 2012 17:34

              @ Hubu

              Certains pensent que les élites étasuniennes ont d’ores et déjà prévu comment reprendre la main après l’effondrement économique qui les guette : restriction des libertés individuelles (avalisées par le prix Nobel de la Paix, Obama), Améro en remplacement du dollar, camps de la FEMA pour enfermer les futurs « émeutiers », etc...
              À suivre.


            • marc 15 juin 2012 21:08

              Wendigo


              Sans avoir be aucoup d’estime pour le régime chinois, il faut aussi prendre en compte le point de départ. Pendant que les USA, usine du monde, se faisaient des couilles en or sur les débris fumants de reste du monde détruit par la guerre, la Chine luttait pour sortir d’un système « compradore » où l’on jetait sur les tas d’ordures les petites filles de 6 ans dont les doigts bouillis ne permettaient plus l’exploitation dans les usine textiles ( possédées, déja, par les occidentaux). Depuis ils ont fait du chemin, les chinois ; ils ont régressé aussi malheureusement. Mais en gros, la situation du peuple s’améliore, alors qu’à l’Ouest, le progrès se traduit par la misère.

              • JP94 17 juin 2012 21:08

                N’oublions pas les prisons : 1% des citoyens US sont sous les verrous !!!
                Et la proportion de Noirs sous les verrous est démente !
                Après ça le rêve américain existait déjà au moment où les Noirs n’avaient pas de droits civiques .
                Le reve américain ce n’est pas un rêve de société , c’est un rêve individualiste qui consiste à marcher sur les autres

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès