Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le Désir d’Avenir de Mahmoud Abbas

Le Désir d’Avenir de Mahmoud Abbas

Abandonné par les USA, humilié par Benjamin Netanyahu, handicapé par son comportement ambigu pendant le pilonnage de Gaza, Mahmoud Abbas a annoncé qu’il n’avait « aucun désir de se présenter aux élections à venir ». Ce n’est pas un appel du pied à Ségolène Royal et son Désir d’Avenir, mais un appel au secours.

Difficile d’éviter le parallèle avec Yasser Arafat : les faucons de Tel Aviv ont mené exactement la même stratégie d’étouffement. Mais pour "Abu Mazen" la plus grande déception vient de Barack Obama, incapable d’empêcher l’extrême droite israélienne de mener son agenda radical (voir "Israel accepted as true the choice between its security and its ideals").

Pourtant, Abbas n’a pas dit qu’il n’allait pas se présenter en 2010. Il y a toujours une chance, une envie de retrouver le "désir". Mais le message est limpide : mon "authorité" est une mascarade, seuls Israël et les Etats-Unis peuvent décider du futur de la Palestine. Ce sont eux qui ont porté le Hamas au pouvoir et castré le Fatah. Mon échec est leur échec. Les USA peuvent continuent à s’en laver les mains : si je crève comme "Abu Ammar", ce seront eux l’autorité responsable de mon martyre.

Avant ce discours, Mahmoud Abbas n’avait tout simplement aucune chance de gagner en 2010. Avec ces quelques paroles, il fait bouger les lignes : si Washington maintient le statu quo ou laisse traîner, c’est comme si Hillary et Barack eux-même enfonçaient les clous dans la chair des Palestiniens.

Son vrai message n’est pas d’affirmer "j’abandonne", mais "je suis abandonné, dis-moi Barack, tu veux vraiment notre sang sur tes mains ?"

Une fois de plus (voir "Il est encore temps de sauver Israël"), si les Israéliens modérés veulent se faire entendre c’est maintenant : J Street commence à faire du bruit à Washington, les Nations Unies font pression pour que le rapport Goldstone donne lieu à des suites, et il existe toujours un espoir de paix.

Les Palestiniens ont besoin d’un espoir tangible. Si le Hamas triomphe, Netanyahu triomphe, et Israël perd son âme.

blogules 2009 - initialement publié sur blogules en V.O. et blogules en V.F. 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • jako jako 6 novembre 2009 10:00

    « les faucons  » pourquoi faux ?


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 6 novembre 2009 10:15

      Il est un projet nommé « read head » qui pourrait mettre tout le monde d’accord au vu de l’énergie disponible à la clé et permettant de rembourser tout investissement d’où qu’il vienne de façon bien moins aléatoire que le nucléaire.


      La mer Morte constitue le plus formidable réservoir de transformation d’eau de mer en eau pure avec la pression de - 412M, de dénivelé susceptible d’alimenter mille kilomètres de canaux. 

      • ZEN ZEN 6 novembre 2009 10:59

        Abbas a servi un temps les intérêts objectifs de la volonté de Sharon, qui parlait de lui en aparté comme d’« une volaille facile à plumer » (citation à vérifier précisément)
        Ses renoncements et sa mollesse ont favorisé les extrêmes qu’il condamnait
        Pendant ce temps-là, la colonisation continue... (pardon, « ralentit », comme s’en réjouit Mme Clinton !)
        Obama a renoncé dès son premier discours préélectoral devant l’AIPAC
        La gauche israëlienne est en déshérence, l’opinion est conditionnée par la peur
        Cela me fait peur


        • stephanemot stephanemot 6 novembre 2009 12:30

          Abbas est mou. Depuis le depart son echec etait programme.

          Obama a caresse l’AIPAC dans le sens du poil, mais ecoute aussi beaucoup J Street, qui a marque des points a Washington ces derniers temps.

          Le probleme est qu’Obama est mobilise sur les incendies en politique interieure et vient de se prendre une serieuse claque electorale.


        • ZEN ZEN 6 novembre 2009 11:05

          Malgré un certaine renversement de l’opinion juive aux usa concernant la politique israëlienne et le début de constitution d’une anti-Aipac, l’institution garde la main mise sur l’appareil politique :

          Sylvain Cypel (Le Monde)

          May 4, 2009

          Contrairement, par exemple, au Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), l’AIPAC n’est pas un organe représentatif de la communauté juive américaine. Celui-ci existe : c’est la Conférence des présidents (des organisations juives). Aipac, lui, est un lobby - "le lobby américain pro-israélien", comme il est explicitement stipulé sur son site Internet.

          Le terme est parfaitement légitime aux Etats-Unis. Il désigne un groupement de défense d’intérêts particuliers - ethniques, religieux, économiques, professionnels ou encore diplomatiques. Plus que simplement légale (des milliers de lobbies sont enregistrés au Congrès), cette activité est jugée constitutive des droits en démocratie. Il y a un lobby pro-Israël, comme il y a des lobbies pro-Chine ou anticastriste.

          L’activité d’un lobby américain se concentre sur les pouvoirs législatif et exécutif, qu’il vise à convaincre du bien-fondé de ses revendications. Devant eux, l’Aipac a pour mission, par exemple, de garantir ou de faire augmenter l’aide à l’Etat juif. Il a connu des succès retentissants : ainsi lorsque George Bush, dans une lettre officielle au premier ministre Ariel Sharon, en avril 2004, avait admis qu’Israël conserve, dans le cadre d’un accord de paix, une partie des territoires occupés palestiniens avec les colonies qui y sont érigées. Aipac a aussi connu des échecs : il n’a jamais pu obtenir le transfert de l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem.

          « C’est le lobby le plus important au Congrès, après celui des retraités et celui des armes à feu », estime J. J. Goldberg, ex-directeur du journal juif new-yorkais The Forward. Ses 100 000 adhérents revendiquent cette influence avec fierté. Avec 150 salariés au siège, des bureaux régionaux, un réseau de connexions de haut niveau dans les milieux intellectuels, la compétence de ses juristes comme l’exceptionnelle capacité d’intervention de l’Aipac au Congrès et auprès des médias suscitent l’admiration (ou la jalousie).

          Contrairement à d’autres, ce lobby, par neutralité politique, ne finance aucune campagne électorale. Mais, à titre individuel, ses membres fortunés le font pour lui, privilégiant systématiquement le candidat local le plus favorable à un Israël « fort ». L’Aipac se vante, ajoute M. Goldberg, de disposer dans chacune des 435 circonscriptions américaines d’au moins un donateur important bénéficiant d’un contact direct avec l’élu local.


          • Ali 6 novembre 2009 11:16

            bonjour

            bravo Abbas a comprit qu’il n’est qu’un bon à rien un raté un collabo qui mérite la corde ne serait ce que pour son indifférence lors des crimes sionistes perpétrés à Ghaza sur ses propres frères qui eux ne plient pas l’échine et continuent à vivre dans un ghetto accepté par la cohorte des bien pensants dont la plupart son tâchés du sang des innocents irakiens
            si un membre du hamas se présente contre lui, celui-ci sera élu, car il sera le seul à porter l’espoir d’une véritable Palestine indépendante


            • abdelkader17 6 novembre 2009 11:18

              C’est le prix de la collaboration,en se transformant en supplétif de la violence coloniale sioniste le gouvernement Abbas à hypothéqué toute chance d’édification d’un état palestinien,détruit l’unité du mouvement national palestinien et s’est largement aliéné la population palestinienne des territoires occupés en tournant le dos à la lutte armée.
              Le Fatah n’est plus qu’un clan d’opportuniste à la botte de ses nouveaux maitres, un élément de la perpétuation du malheur palestinien, un acteur des visées hégémoniques américano sioniste dans la région.
              Pour contrecarrer la progression de la révolution palestinienne, le général américain Dayton a été chargé d’organiser et d’entrainer une force de supplétifs palestiniens en Cisjordanie, en particulier à Jenine qui symbolisait la résistance dans cette région de la Palestine après le soulèvement de 2002 et la sévère répression qui a suivi.
              le constat s’impose de lui même la révolution palestinienne est morte étouffée dans l’œuf par ses propres enfants


              • COLRE COLRE 6 novembre 2009 12:24

                Tiens, ça faisait longtemps que je n’avais pas décrypté le robot abdel et son champ lexical ! smiley

                « collaboration, supplétif, violence coloniale sioniste, état palestinien, détruit, mouvement national palestinien, aliéné, population palestinienne, territoires occupés, lutte armée, clan d’opportunistes, à la botte, nouveaux maitres, malheur palestinien, visées hégémoniques américano sioniste... »

                (mais attention, avec Ali, ci-dessus, il y a une très sérieuse concurrence verbale)


              • stephanemot stephanemot 6 novembre 2009 12:42

                @COLRE

                ne jetons pas non plus le bebe avec l’eau du bain : difficile de nier la legitimite d’expressions comme « état palestinien » et « malheur palestinien »


              • abdelkader17 6 novembre 2009 13:07

                @Colre
                merci à notre amie pour cette petite séance de psychologie de bazar,je n’aime pas travestir la réalité et j’emploie donc le langage adéquat pour traduire une réalité donnée,le langage diplomatique de l’hypocrisie ne m’intéresse pas , tu devrais le savoir depuis le temps.Brosser les petites susceptibilités dans le sens du poil n’est pas d’un grand intérêt,il faut traduire la situation dans toute sa brutalité, ça évite de rameuter les guignols qui viendront venir nous vendre leur énième « processus de paix ».


              • ZEN ZEN 6 novembre 2009 13:20

                Colre
                A part ce fondamental « champ sémantique », de la plus haute importance pour le peuple palestinien, votre avis ?


              • abdelkader17 6 novembre 2009 13:41

                @Zen
                salut
                tu connais les options de notre amie,elle te dira sans doute que tsahal n’est pas une armée d’occupation, mais un instrument au service de la démocratie.


              • COLRE COLRE 6 novembre 2009 15:16

                Pardon Stephanemot d’être venue troller votre article… smiley
                Vous savez que ce n’est pas dans mes habitudes, mais c’était juste un droit de suite au roi des trolls qui ne se gène jamais pour venir, comme hier soir, m’agresser gratuitement avec ses obsessions névrotiques et binaires…

                De toutes façons la question de l’entité palestinienne est un sujet totalement vicié par la haine et l’aveuglement, qui ne me concerne pas plus que les 2000 yéménites massacrés par les bombardements saoudiens dans le plus assourdissant silence médiatique (comme nous en informait le péripate, ici-même, sur AV) ou les millions de morts du RDC qui, étant noirs, intéressent encore moins nos amis islamistes et leurs soutiens. 


              • abdelkader17 6 novembre 2009 16:01

                @Colre
                la belle langue de bois d’une adepte du sionisme malfaisant on ne vous demande votre avis sur la Yemen,vous pouvez écrire un article si ça vous chante,mais la condition du peuple palestinien soumis à plus de 60 années d’occupation criminelle et que dire des criminels de guerre américains qui après avoir fait imploser la société Irakienne se tournent désormais vers l’Afghanistan et le Pakistan.


              • COLRE COLRE 6 novembre 2009 16:50

                Je t’ai déjà dit un million de fois que je n’étais pas « sioniste », je suis européenne, ce qui n’est pas encore une nation et je ne suis pas nationaliste… 

                Et, de plus, en général, je ne cause pas avec les négationnistes qui s’interrogent comme toi sur la réalité des millions de juifs assassinés par les nazis. 

                Quand on est dans ce camp-là, on devrait juste être poursuivi par les lois de la République, ou pour le moins critiqué par les grands démocrates d’Agoravox, c’est à dire bien évidemment l’immense majorité des lecteurs-citoyens de ce site, n’est-ce pas… smiley 


              • abdelkader17 6 novembre 2009 17:49

                @Colre
                l’antisémitisme l’argument massue de nos faussaires à la solde de Tel Aviv,il existe certainement une quantité de juifs assez intelligents pour ne sombrer dans cette saloperie, connaissiez vous Maxime Rodinson ?
                Mes interrogations portent sur l’instrumentalisation de la mémoire et sur les rapports qu’on entretenu avec le Reich nos amis sionistes,l’accord de transfert de 1933 ça vous dis quelque chose.
                Il faut arrêter d’user et d’abuser de cette technique pour le moins contre productive, même Edgar Morin lui même juif s’est fait taxé d’antisémite alors venant des éboueurs du net c’est pas très sérieux.


              • COLRE COLRE 6 novembre 2009 23:14

                ah ah ah ah ! quel menteur, cet abdel : tu as eu des cours de propagande ou c’est naturel ? un vrai petit politique en herbe, aimant le mensonge et la com…

                Veux-tu que je recherche la preuve de ton négationisme ? car c’est bien toi l’éboueur du net qui doute des 6 millions de morts… Tu l’as écrit ici, noir sur blanc. Il faut assumer tes trucages et tes grosses ficelles, tu sais, c’est tellement grossier.


              • abdelkader17 7 novembre 2009 00:08

                @colre
                va vendre ta camelote frelatée ailleurs ,les morts paix est leur âme, le registre du chantage à la mémoire ne prend pas avec moi tu le sais très bien,je doute de la bonne foi des gangsters qui instrumentalisent les persécutions dont les juifs ont été victimes en Europe et qui créent des lois stalino orwelienne pour recouvrir d’une chape de plomb la vérité historique,la vérité ne se démontre pas à coup de lois visant à clore un chapitre de l’histoire mais par les arguments et les preuves, fondement de la rationalité occidentale avec laquelle on nous bassine à longueur d’année.C’est de la pure logique rien de plus.On peut te ressortir tes commentaires puants et nauséabonds ou tu faisais l’apologie de crime de guerre à gaza avec ta petite bande de cloportes ,pendant que des civils sans défense se feraient ratonner tu prenais fait et cause pour les barbares sionistes en déclarant que ces gens n’avaient que ce qu’ils méritaient pour avoir élu démocratiquement un gouvernement qui n’entrait pas dans les petits papiers des criminels occidentaux qui voulaient voir triompher des callabos prêts à vendre leur peuple et leur dignité en échange de quelques prébendes.Tes leçons de mère la morale il faut les garder pour ton infecte conscience,c’est pas très glorieux d’encourager et de soutenir des crimes de masse ou les femmes et les enfants font parti du gros des dommages collatéraux pour reprendre le langage hypocrite de tes maitres à penser,si tu as envies de revenir tu peux toujours, j’ai encore quelques arguments pour mettre en pièce ta pitoyable pensée. Bon vent colre de sion


              • unpassant 7 novembre 2009 00:44

                ABDELKADER
                je crois que ça sera suffisant pour aujoud’hui


              • abdelkader17 7 novembre 2009 00:49

                @Unpassant
                les adhérents du club de la pleurniche finissent toujours par capituler hahaha


              • unpassant 7 novembre 2009 01:25

                ABDELKADER
                OUI et il en sera de meme pour l’ entité satanique qu’ils adorent


              • COLRE COLRE 7 novembre 2009 10:41

                « des arguments » ?! reprends ton souffle, abdel, cette éructation diffamatoire et haineuse qui s’adresse à tes fantômes, on dirait du Le Pen dans le texte, car, comme lui, tu n’aimes pas qu’on te mette le nez dans ta m**** et tes contradictions, et comme lui tu te lâches et le vernis s’écaille. 

                Bon vent, oui, qui emporterait les effluves puants de tes obsessions maladives, ta complaisance du malheur, tu serais le plus heureux des hommes dans un bain de sang et une apocalypse vengeresse. Tu es un malade, abdel, et dangereux.


              • COLRE COLRE 7 novembre 2009 10:56

                Salut Ranta,

                Mais oui, c’est d’un racisme maladif, un vrai, qui se cache derrière une phraséologie qui lui donne un petit vernis, mais qui est bien transparent, à vrai dire ! son vernis, c’est juste pour éviter d’être censuré, mais tout le monde voit ce qu’il y a dessous, et ses potes racistes, et tous les autres : sauf, évidemment, ceux qui n’ont pas envie de voir une réalité qui dérange leurs idéologies.


              • COLRE COLRE 7 novembre 2009 11:46

                C’est fait pour, Shawford : tu ne vois pas que tu te fais manipuler ? ces relents nauséabonds sont faits pour exaspérer les interlocuteurs normaux, qui discutent, les citoyens de base. 

                Et quand, sous le coup de la colère ou de la révolte, on le traite soudain comme il le mérite, comme un petit raciste qui pue de la g*****, alors il est content, ravi, il jouit… 

                Et les naïfs (?) dans ton genre qui arrivent comme les carabiniers pour renvoyer dos à dos les pseudo-belligérants.

                Ouvre les yeux, et tu verras que c’est fait exprès, les abdel adorent créer la haine pour mieux s’y vautrer : dans la rigueur, le débat et le respect, ils n’existent pas !


              • COLRE COLRE 7 novembre 2009 12:01

                Oui, dom, tu as raison… J’avais oublié qques instants qu’il était partie prenante dans leur névrose obsessionnelle et j’avais cru un dixième de seconde que l’on pouvait discuter normalement avec lui… Suis-je bêêêête… ! smiley


              • Ahlen Ahlen 6 novembre 2009 11:22

                Seul un bon coup de pied dans la fourmilière peut apporter un changement de statut-quo. Le rapport Goldstone serait un bon début !


                • stephanemot stephanemot 6 novembre 2009 12:33

                  j’attendais precisement de ce rapport qu’il serve d’electrochoc pour reveiller la majorite moderee israelienne, mais on en est encore loin. on va voir si Obama et Sarko vont jouer le jeu au conseil de securite, c’est une carte essentielle.


                • ZEN ZEN 6 novembre 2009 12:42

                  Devant tant de résistance et de mauvaise foi, la clé se trouve à Washington
                  Mais H. Clinton a donné récemment le ton : total soutien à Tel Aviv, mais elle nuance le lendemain
                  Toujours deux fers au feu...


                • A. Spohr A.Spohr 6 novembre 2009 11:33

                  Des commentaires un peu décalés et même hors sujet ( pardonnez ce réflexe de vieux prof).

                  L’article est pondéré et soucieux de mise en perspective . Le rôle des Etats-Unis est primordial et pour la circonstance, il ne faut pas y négliger les pressions des fondamentalistes religieux de toutes religions. Les Israéliens en majorité ne se rendent pas compte que la superpuissance ne le restera pas éternellement et que d’autres puissances lui succéderont et n’auront pas les mêmes positions .

                  Le problème Israélo-Palestinien dont Edgar Morin de tradition juive, ose dire qu’il est un cancer pour le Monde. nécessite des soins ultra-puissants si on ne veut pas voir des métastases partout, y compris dans nos propres sociétés.

                   Chinois, Indiens, Brésiliens, sans parler du monde musulman plus lointain que les protagonistes directs, n’ont sans doute pas la même vision géopolitique. Il faut faire vite avec de la bonne volonté indispensable des deux côtés. Certes, dans certains pays, le conflit est-il instrumentalisé à d’autres fins .Raison de plus pour faire vite .

                  • stephanemot stephanemot 6 novembre 2009 12:28

                    On n’a pas fini de payer l’addition de 1948 (Israel-Palestine, Inde-Pakistan).

                    Le probleme est que Netanyahu commence a peine son mandat, et les degats sont deja considerables. Plus la crise empire plus il etend son pouvoir et renforce les radicaux de tous bords.

                    C’est naturellement le pire message envoye aux moderes qui partout dans le monde souffrent d’injustice mais refusent pour autant le piege des fondamentalistes.

                    Le changement ne peut venir que de l’interieur par Israel, et aujourd’hui seul Obama a la dimension suffisante pour faire pression de l’exterieur. Mais il tergiverse trop et doit se reveiller au plus vite.


                  • Big Mac 6 novembre 2009 13:15

                    « On n’a pas fini de payer l’addition de 1948 (Israel-Palestine, Inde-Pakistan). »

                    Le parallèle est correct deux tentatives de partition :

                    1) Ôter un bout de territoire à l’inde et le donner aux musulmans : Fiasco
                    2) Ôter un bout de territoire aux musulmans et le donner à Israel : Fiasco.

                     On se demande comment faire avec nos musulmans, car leur ôter comme leur donner du territoire revient immanquablement aux mêmes problèmes : Islamisme et terrorisme.


                  • LE CHAT LE CHAT 6 novembre 2009 11:33

                    ABBAS n’est plus légitime depuis belle lurette , son mandat est expiré ! bon débarras !


                    • l’arbre 6 novembre 2009 20:05

                      les petits arrangemets entre amis !! il en faut , mais les civils on en tient compte .faire méaculpa c’est bien , savoir que des (humains ..sic..) trinquent , c’est mieux : à l’avenir , il en tiendra compte ?...


                      • l’arbre 6 novembre 2009 20:29

                        pour moi , il n’est tout de même pas question de m’appitoyer sur le sortde l’élu mais si la solution passe par lui  : oui. La population civile est trop souvent inconsidérée par apport aux enjeux statégiques ; aussi longtemps que les guerres seront comptabilisées en victoires échecs et stratèges les : fin d’ hostilitès se terminerons avec la fin du monde !


                        • ELCHETORIX 6 novembre 2009 20:47

                          Bonsoir l’auteur , le titre de votre article me fait penser au site lancé par la « duchesse » du POITOU !
                          un parallèle , j’espère que non !
                          ABBAS , a fait trop de compromis inutiles avec les « colonisateurs » , qu’il se retire de la « scène du drame » du moyen-orient , est le mieux qu’il puisse faire - à la retraite donc  !
                          un autre responsable palestinien qui aura assez de« charisme » pour défendre la cause légitime du peuple PALESTINIEN , accellèlera la chute du processus meurtrier de cet état hébreux qui ne réussira jamais à établir son grand israél .
                          cordialement.
                          RA


                          • l’arbre 6 novembre 2009 21:54

                            les nobles ,on oubie , il yà eu 89 , mais un palestinien pour tenir tête aux israèliens ne peut suffire !.La solution ne serait pas un peu américano-semi-mondiale .allumer où entretenir des foyers ça peut servir de pare feu, aussi les palestiniens peuvent bien périr j’usqu’au dernier !!! le feu viendra d’ailleurs.


                            • Phil Phil 7 novembre 2009 09:58

                              Pauvre homme !
                              Etre le pantin de la cia et la marionnette du hamas c’est trop dur !
                              Avant de démissionner il lui faut avoir l’aval de ses maitres du hamas
                              qui seront confrontés maintenant à trouver un représentant de l’entité palestinienne
                              qui soit montrable au monde pas trop hamas, pas trop démocrate, surtout pas laique, enfin un parano quoi.
                              Un gars, qui n’aurait pas signer la chartre du hamas(c’est pas gangner)
                              Vous vous souvenez d’Arafat ? son parti quel était son nom déjà ?,ou sont ses militants ?,
                              ses cadres ? il en reste un valide (dans le plus grand camps de prisonniers du monde quand meme)
                              c’est lui !!


                              • abdelkader17 8 novembre 2009 13:57

                                @PHil
                                Il serait nécessaire de revisiter l’histoire du mouvement national palestinien avant de vos vautrer dans vos inepties,des interlocuteurs laïcs ayant fait d’énormes concessions à la pègre sioniste ont signé des accords que nos amis n’ont jamais respecté,pire on à liquidé tous les intellectuels progressistes, les hommes de gauche comme vous les appelez,vouloir palabrer sur un sujet suppose quelques connaissances, on ne fait pas dans l’improvisation.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès