Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le Dialogue : entre le droit, la foi et la force

Le Dialogue : entre le droit, la foi et la force

Il y a de ces « stratégies » et de ces comportements dans les relations internationales qui poussent carrément au divorce ! Si telle est la ‘diplomatie’ de certains pays dit puissants, la paix dans le monde peut être mise aux ‘calendes grecques’. Les injustices et les guerres ne s’arrêteront pas de si tôt ! Les pays agressés se défendront toujours « par tous les moyens ». Personne ne pourra leur dénier le « Droit de se défendre » même si, en cette circonstance, on usera de la toute puissante ‘propagande subversive’ qui d’ailleurs ne fait jamais ‘mouche’. Chacun dans le reste du monde saura se positionner ou prendre partie selon ses profondes convictions. 

Le problème qui ronge certains à l’obsession est, de l’avis des spécialistes au fait de ces choses, le suivant : C’est que l’Occident ne veut pas admettre ou voir que l’Iran soit devenu une puissance régionale, incontournable et déterminant dans le règlement des conflits de la région, qu’il s’est développé technologiquement malgré plus de 30 années d’embargo et d’adversité, qu’il possède une civilisation continue des plus anciennes du monde, qu’il est un territoire de plus 1,6 millions de km2, une population de plus de 70 millions d’habitants (cultivés qui savent mieux que quiconque le système politique et économique qui les arrange sans se voir dicter la conduite par les « faiseurs d’opinions » de l’Occident), qu’il est 4ème producteur du monde de pétrole et 6ème en gaz, qu’il n’est plus ‘la vache à traire’ de l’époque du Shah !

 Les provocations, que subit actuellement l’Iran, sont tellement grossières et irraisonnées qu’elles discréditent leurs auteurs tout en le faisant gagner en sympathie de plusieurs peuples y compris ceux qui ne sont pas en estime avec la nature du régime.

Le monde sait que l’Occident veut empêcher simplement l’Iran d’acquérir et maitriser la technologie nucléaire dont les applications civiles sont nombreuses et rentables à moyen et long terme. Quant à l’arme nucléaire qui en est une déviation que l’Occident craint, il s’agit pour l’Iran d’une question de morale de convictions et de principe. Selon leurs multiples déclarations, au plus haut niveau, leur religion ou leur foi, à laquelle ils tiennent apparemment, cet arme n’est pas accepter ou admise. Soyons logique et réaliste. Dans les conditions dont nous voyons évoluer les choses du point de vue technologique, l’Iran n’est-elle pas capable de fabriquer cette funeste arme plus vite qu’on ne le croit ; si elle le souhaite ? Comme les 30 années d’embargo qui ont permis à l’Iran un développement technologique sans précédent et dont l’Occident s’en mort les doigts actuellement ; car ayant misé absurdement sur une déliquescence du régime. L’Occident en semblant dire à l’Iran « même si vous n’avez pas l’intention de la fabriquer, vous avez quand même la technologie nécessaire » ou « même si l’usage est civile, on craint un usage militaire » et aussi « même si l’AIEA a fait les contrôles nécessaires, on soupçonne un programme caché », il faire sienne la célèbre fable « Le loup et l’agneau ». Cette approche et conception butées des choses est toujours vouée à l’échec tout comme le semblant de dialogue « agrémenté » de menaces n’aboutira à aucune solution.

La menace de guerre, qui ne peut avoir que les mêmes ‘arguments’ ayant justifié l’envahissement de l’Irak, sera la plus insensée des hâbleries et la plus grave violation du siècle aux conséquences insoupçonnées ! Car l’Iran est une autre donne beaucoup plus complexe que l’Irak ou l’Afghanistan ou déjà l’enlisement est confirmé. Son attaque entrainera, sans aucun doute, l’embrasement de la région ; même ceux qui se croient ‘puissance ‘ne seront pas épargnés.

Dans la culture persane, le sacrifice pour une cause juste (surtout l’agression de leur pays) est un serment d’abord personnel qui se décuple quand la foi, incontestée, s’y incruste. L’exemple de l’Algérie est le plus significatif ; il en est la preuve historique. Sa révolution a commencé avec des fusils de chasse et surtout la foi contre une puissance de l’OTAN pour se voir 07 ans plus tard indépendante et libre après 132 ans de colonisation de peuplement. Comment ? Seules les victimes connaissent la « formule ». Alors, pour l’Iran, chacun analysera en son âme et conscience la problématique.

A notre sens, seul le dialogue civilisé, respectueux des valeurs et des intérêts de chacun, est le moyen le plus efficace pour arriver aux solutions équitables. Pour ceux qui connaissent la culture et les mœurs des persans trouveront que la solution est à portée de mains. Les plus ‘va-t-en-guerre’ seront les premiers qui n’y entreront pas. Un dicton avertit et instruit de la ‘chose’ comme ceci « C’est moi qui décide mais c’est vous qui en êtes responsable ». Certains veulent bien de cette guerre mais… faite par les autres.

 Les pays comme la Russie, la Chine mais aussi la Turquie et l’Inde, nous semblent les mieux indiqués, pour différentes raisons liées à leur Histoire, pour s’y impliquer dans la recherche des solutions justes aux conflits tout en se constituant garants dans leurs applications. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Ahlen Ahlen 29 décembre 2009 18:34

    Très bien dit M. Djerrad Amar. Logique, pertinent. Mais les US et le Sionistan ne l’entendent pas de cette oreille. Déjà Bush II avait bien dit qu’il ne voulait pas que l’Iran aie la maîtrise de la technologie nucléaire. Il ne s’en était pas caché. Et la guerre d’Iran aura bien lieu. Les massacres tous azimuts aussi : Hommes, infrastructures, environnement et pas seulement de l’Iran ; à savoir si certains pays voisins survivraient (les israéliens mourraient seulement de peur dès la première pluie d’obus !). Le Nouvel Ordre Mondial en veut des guerres et il croit disposer de tous les moyens d’en avoir. En fait, ce ne sont même pas des guerres auxquels on assiste, mais des démontages de nations, sans perspective de remontages !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

DJERRAD Amar


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès