Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le droit d’ingérence au Liban, ou une guerre civile annoncée

Le droit d’ingérence au Liban, ou une guerre civile annoncée


La démocratie libanaise est lourdement en péril, c’est ce que semble démontrer les récentes actions du Hezbollah (Parti de Dieu) au Liban. Combien de temps encore devrons-nous assister à cette masquarade ? - Il apparaît clairement que les mouvements chiites de tous bords ont décidé de renverser le peu de démocraties au Moyen-Orient, en commençant par Israël pour finir au Liban en passant par l’Irak dont le peuple, je vous le rappelle, a élu démocratiquement un gouvernement dont les milices chiites de Moqtada Sadr et d’autres font tout pour qu’il ne puisse jamais gouverner en paix.

Mais aujourd’hui une nouvelle étape a été franchie dans l’escalade des atteintes à la paix avec la prise de Beyrouth ouest et de son aéroport par la milice chiite du Hezbollah. Tous les organes d’informations gouvernementaux, TV, journaux, ont été réduits au silence, la résidence de Saad Hariri attaquée à la roquette, selon le Nouvel-Obs "Les chaînes terrestre et satellitaire, Future TV, la chaîne d’information satellitaire Future News, le quotidien al-Moustaqbal et Radio-Orient ont fermé leurs portes et placé sous contrôle de l’armée, après des menaces reçues d’hommes armés du Hezbollah, a dit un responsable sous couvert de l’anonymat". L’Iran et la Syrie ne veulent pas d’un gouvernement multi-confessionnel au Liban mais cherchent à imposer une république islamique qui poussera sans doute les populations chrétiennes et druses entre autre à l’exode.

En juillet 2006 le bras armé de l’Iran, le Hezbollah, a plongé le Liban dans le chaos en déclenchant le conflit que nous connaissons avec Israël ce qui n’a pas manqué de provoquer les condamnations de la communauté internationale et des partis de gauche à l’encontre... d’Israël. Alors qu’aujourd’hui ce même Hezlollah prend par les armes une partie de la capitale libanaise, bloque le seul aéroport de Beyrouth, réduit au silence toute la presse qui ne lui est pas acquise, et là pas un mot ! - Ou sont donc passés nos grands humanistes prompt à condamner Israël coupable de se défendre contre les tirs de roquettes et missiles de toute sorte ?

Le Hezbollah montre désormais son vrai visage, Irak Liban même combat, cette fois-ci il sera plus difficile de rendre Israël responsable d’un conflit arabo-musulman, il va donc falloir trouver autre chose, cherchons...

Même notre bon french Doctor en qui j’ai un profond respect par ailleurs, marche à coté de ses baskets, l’ONU, grand responsable de la situation au Liban de ne pas avoir désarmé les milices chiites malgré deux résolutions du conseil de sécurité, fait des ronds de jambes en se gardant bien de prendre la défense d’un pays souverain pro-occidental.

Enfin pourquoi l’Iran et la Syrie auraient le droit d’ingérence sur un pays qui ne demande qu’à vivre en paix avec ses différentes communautés et ses voisins ? - Quand donnera-t-on à l’ONU ou à l’OTAN ce fameux droit légal d’ingérence permettant de protéger les population et les pays souverain contre l’hégémonie ou la folie de despotes irresponsables et sanguinaires ?

Il est inadmissible en ce début de XXIème d’avoir encore à assister à des comportements digne du moyen-âge profond de la part de gens se réclamant d’un Dieu de bonté et de miséricorde...

Comme le dit Woddy Allen "Si dieu existe j’espère qu’il a une bonne excuse".

Je vous invite à lire cette analyse d’un spécialiste du Moyen-Orient sur le site de Libération du vendredi 9 mai.

Documents joints à cet article

Le droit d'ingérence au Liban, ou une guerre civile annoncée

Moyenne des avis sur cet article :  1.95/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

137 réactions à cet article    


  • Paradisial Paradisial 12 mai 2008 10:59
    Voilà un excellent éclairage, brillant et complet, sur ce qui s’est passé dernièrement au Liban, de la main de Mireille De Lamarre // Source : Article PlaneteNonViolence.org, repris sur Alterinfo Liban : Encore un Coup Manqué pour les Américano Sionistes et Leurs Complices Libanais

     

    Les Américano Sionistes, leurs complices libanais, et les médias prennent leurs désirs pour des réalités. La Résistance Libanaise vient de déjouer leur plan de nouvelle guerre civile au Liban.

     


     
    Ce qui vient de se passer à Beyrouth fait partie d’un plan fomenté par les américano sionistes et leurs complices au sein du gouvernement illégal de la Bande des 4, Saniora, Saad Hariri, Samir Geagea et Walid Jumblatt, pour plonger le Liban dans une nouvelle guerre civile. Les américano sionistes n’ont pas digéré la défaite de l’armée israélienne l’été dernier, contrecarrant sérieusement leur plan hégémonique au Moyen Orient et ont redoublé d’efforts depuis pour déstabiliser le Liban, car pour Tel Aviv comme pour Washington, la route de Téhéran passe toujours par Beyrouth et Damas.

    D’abord il y a eu l’assassinat par le Mossad de l’un des principaux dirigeants du Hezbollah, le commandant en chef Imad Moghniyeh, en Syrie début 2008, avec notamment la complicité d’un dirigeant libanais qui, selon l’ancien chef des services secrets israéliens, Aaron Zeevi Farkash, leur a fourni une photo du vrai visage de Moghniyeh (ce dernier était connu pour adopter, par mesure de sécurité afin de déjouer toute tentative d’assassinat, de multiples déguisements et maquillages). Le garde du corps de ce dirigeant libanais avait été formé par Moghniyeh. Lorsqu’on a demandé à Farkash si c’était Jumblatt, il a répondu « pas de commentaire ». Pourtant plusieurs analystes israéliens ont parlé du rôle joué par Jumblatt dans cet assassinat, disant qu’il avait fourni à Israël des informations sur les déplacements de Moghniyeh, via un officier libanais, un de ses fidèles, employé dans un service de sécurité. Le commentateur TV israélien, expert sur le Moyen Orient, Ehud Yaari, a corroboré ce qu’a sous entendu Farkash en disant : « un parti anti-Hezbollah libanais, ainsi que le chef des forces de protection de Walid Jumblatt, Hisham Nasreddine, ont joué un rôle dans l’assassinat du commandant en chef de la Résistance libanaise, Imad Moghniyeh, Jumblatt attaquant verbalement ce dernier, 3 jours avant son assassinat par le Mossad ». Un autre expert israélien pour le Moyen Orient, Benhas Anbar, a confirmé cette information en disant : « il n’y a pas l’ombre d’un doute, le Mossad a assassiné Moghniyeh grâce à une vaste coopération de certains groupes libanais qui ont des intérêts qui rejoignent les intérêts israéliens, dont Walid Jumblatt, qui a violemment attaqué Moghniyeh. »

    Ensuite, en avril 2008, plus précisément le 25 avril 2008, les Sionistes avaient prévu d’assassiner le Secrétaire Général du Hezbollah, Sayyed Hasan Nasrallah, mais cette opération, impliquant des forces spéciales libanaises et des services secrets étrangers, a été annulée à la dernière minute. Ces forces spéciales libanaises avaient pour mission de traquer et diriger des tirs israéliens aériens sur la « cible « . Un officier de haut rang israélien a confirmé que les forces aériennes de même que des unités navales anti missiles avaient reçu des ordres d’état d’alerte maximum ce 25 avril. Cette information vient confirmer ce que la chaîne de TV israélienne TV10 a révélé. Elle a dit qu’Israël a annulé au dernier moment une opération extrêmement secrète, seulement connue d’un nombre très restreint de responsables de l’armée et des services secrets. L’expert militaire israélien, Shai Hazkani, a dit à TV 10 que le Hezbollah avait eu vent de l’opération via des écoutes téléphoniques, ce qui a poussé ensuite l’armée israélienne à interdire l’utilisation de téléphones portables par les officiers et soldats israéliens. Farkash, interrogé sur l’annulation de cette opération visant à assassiner le secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hasan Nasrallah, a répondu « je ne sais pas pourquoi, mais tuer Nasrallah n’était pas impossible, étant donné la présence de milliers d’informateurs libanais travaillant pour les Américains. Tout est perdu maintenant. 3 ans d’efforts par des groupes internationaux et arabes pour collecter des renseignements ont été anéantis en une nuit. La plupart des agents de renseignements ont quitté Beyrouth, et les Libanais ne sont plus en mesure de se déplacer sous couvert de leurs activités quotidiennes, chacun selon son rang, dans les services de sécurité. L’Occident a perdu énormément quand le Hezbollah a surpris leurs alliés.

    Walid Jumblatt et Samir Geagea se sont rendus récemment aux Etats-Unis, ce dernier ayant été reçu en grande pompe par le lobby pro sioniste juif américain. Les « Forces Libanaises » de Geagea - qui a un long passé fasciste, lui et ses Phalanges Chrétiennes, de collaboration avec les Sionistes pendant la guerre du Liban 1982-2000, et notamment dans les massacres de Sabra et Shatila -ont été formées par l’armée israélienne, comme l’a dit l’ancien chef des renseignements israéliens Farkash, annonçant d’ailleurs ce qui s’est passé ces derniers jours « Israël a fourni aux hommes des forces Libanaises (de Samir Geagea) le meilleur entraînement qu’il soit et ils apparaîtront dans les confrontations futures. Les combattants des Forces Libanaises tiendront le plus longtemps possible face au Hezbollah, mais elles seront finalement vaincues ». Walid Jumblatt quant à lui, a participé à des rencontres secrètes à Washington avec le ministre israélien de la défense, Ehud Barak, et Moshe Kaplinski, sous chef d’état major. Lors de ces rencontres, Jumblatt s’est plaint auprès des Israéliens qu’ils n’aient pas réussi à écraser le Hezbollah lors de la guerre de l’été 2006.

    Walid Jumblatt rend d’énormes services aux renseignements israéliens

    Jumblatt est à la tête du parti druze libanais, le Parti Socialiste Progressif, ce qui explique le soutien dont il bénéficie de la part de l’Internationale Socialiste et des socialistes français qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez en matière de politique étrangère en ce qui concerne le Liban, comme on la vu avec les déclarations récentes de soutien à Jumblatt de Bertrand Delanoé.

    Jumblatt a souvent publiquement fourni des informations sensibles concernant la Résistance Libanaise à Israël, par médias interposés. Ses discours constituent depuis longtemps une forme de collaboration ouverte avec le renseignement israélien, tant sur le plan politique que sur le plan militaire. L’étincelle qui a provoqué l’embrasement de ces derniers jours, c’est lui qui l’a allumée. Jumblatt quelques jours avant les violents accrochages à Beyrouth, a accusé la semaine dernière le Hezbollah d’avoir crée un réseau parallèle de communications, livrant des détails de ce réseau. « Des communications relient Beyrouth au Sud Liban à la Bekaa à l’Ouest et à la région de Jizzeen de même qu’à Baalbek et Hermel ». « La chose la plus dangereuse c’est que le ministre des télécommunication libanais a découvert que le Hezbollah a étendu son réseau de communications à travers le Liban pour protéger le Hezbollah des écoutes US et israélienne. » a révélé l’expert israélien sur le Moyen Orient, Oded Granot, en écho aux déclarations de Jumblatt.

    Le Hezbollah considère ce réseau de communications comme une protection contre des attaques américano sionistes, notamment contre ses cadres, et comme une stratégie indispensable à la Résistance Libanaise, ce qui lui a d’ailleurs été particulièrement utile l’année dernière lors de l’attaque israélienne contre le Liban. C’est la décision du gouvernement fantoche de Saniora de déclarer ce réseau illégal, et d’exiger son démantèlement qui a déclanché les affrontements, le Secrétaire Général du Hezbollah répondant qu’il s’agissait là d’une déclaration de guerre. Le provocateur c’est bel et bien Jumblatt, c’est lui qui, en jetant de l’huile sur le feu, a suscité la réaction de ce gouvernement dont lui et Geagea tirent les ficelles en coulisse pour le compte des américano sionistes.

    Une autre information que Jumblatt a fourni aux israéliens sur un plateau d’argent, concernait l’acheminement d’armes à la Résistance libanaise, via la Syrie, Jumblatt exigeant que le contrôle de la frontière entre la Syrie et le Liban passe sous contrôle international. Au cours de l’une de ses nombreuses interviews, Jumblatt s’est interrogé tout haut : « hier, quelques 20 camions remplis d’armes sont entrés au Liban. Pourquoi ses armes et munitions sont-elles envoyées au Liban via la frontière libano syrienne ? » Bien sûr les israéliens n’ont pas manqué de se saisir de cette information pour envoyer des avions de reconnaissance, un prétexte pour violer une nième fois la souveraineté aérienne du Liban, et en écho aux déclarations de Jumblatt, d’exiger plus de fermeté de la part du CSONU.

    La rhétorique détaillée utilisée par Jumblatt sert de base aux discussions stratégiques militaires entre l’armée sioniste et américaine. Ainsi Jumblatt a-t-il évoqué des zones de sécurité et des points de passage entre la Bekaa et le Sud : « Le Sud est une zone, Baalbek-Hermel en est une autre, et c’est la même chose pour Jizzeen et le Mont Liban ». Le ministre des transport israélien, Shaul Mofaz, qui a été ministre de la Défense sous Ariel Sharon et avant cela chef d’état major de l’armée israélienne, a utilisé ces informations au cours de sa récente visite à Washington pour ses entretiens avec les militaires américains dans le cadre des rencontres dites de « dialogue stratégiques » qui ont lieu régulièrement.

    C’est aussi Jumblatt qui a le premier attirer l’attention sur l’aéroport de Beyrouth, accusant le Hezbollah d’avoir place une caméra pour espionner la piste d’envol utilisée par les jets privés de hauts responsables, et de contrôler ainsi le trafic aérien sur cette piste, insinuant qu’il pourrait s’y produire des incidents sécuritaires voire des assassinats. Samir Geagea avait fait les mêmes allusions auparavant. Ces prophéties semble plutôt une indication que les forces étrangères avec la complicité de certains collaborateurs libanais sont de nouveau à l’œuvre pour planifier de tels actes et les exécuter en pointant un doigt accusateur en direction du Hezbollah, qui visé, pourrait être traduit devant le Tribunal International prévu pour juger l’affaire Hariri et d’autres affaires d’assassinat au Liban. Cette accusation de Jumblatt a conduit le gouvernement fantoche de Saniora à demander la révocation du brigadier général à la tête de la sécurité de l’aéroport, Wafiq Shqeir, réputé proche du Hezbollah. C’est la deuxième étincelle qui a mis le feu aux poudres et provoqué les affrontements.

    • Paradisial Paradisial 12 mai 2008 11:01

      (Suite)

      Les médias ont accusé le Hezbollah d’être à l’origine de ces affrontements relayant la propagande américano sioniste, mais, si on suit la chaîne des évènements et discours des agents provocateurs libanais, Geagea et Jumblatt, et les complicités dont ils bénéficient chez leurs partenaires de la Coalition actuelle au pouvoir dite du 14 mars, Saniora et Saad Hariri, on voit qui sont les vrais responsables et coupables. Mais comme l’a dit Farkash : « nous avons conseillé la CIA de ne pas compter sur Walid Jumblatt ou Saad Hariri, parce que nous les avons testé en 2006, et ils se sont révélés incapables face au Hezbollah ». Et c’est effectivement ce qui s’est passé ces derniers jours, leur tentative pour déclancher une deuxième guerre civile au Liban, en accusant le Hezbollah d’en être responsable, a échoué.

      Ce qui s’est joué sur le terrain se résume ainsi : mercredi des manifestations pour protester contre l’augmentation des prix ont dégénéré en affrontements entre factions des différents partis. Le gouvernement de Saniora en a profité pour prendre ces décisions hostiles au Hezbollah (illégalité du système téléphonique, ordre de démantèlement, et révocation du brigadier général Wafiq Shqeir). Le secrétaire général du Hezbollah a aussitôt répondu en disant qu’il s’agissait d’une déclaration de guerre. La Coalition au pouvoir du 14 mars a essayé de donner à ses affrontements un caractère ethnique, alors que les affrontements ont eu lieu principalement entre les forces armées de Saad Hariri, celles de Geagea et Jumblatt, et les combattants du Hezbollah qui ont vite pris le dessus, plus vite même que ce qu’avait prévu Farkash, laissant ensuite l’armée libanaise occuper les endroits nettoyés dans Beyrouth Ouest.

      Ce « coup » raté est un échec cuisant pour le gouvernement fantoche de Saniora, incapable de diriger le Liban, seulement d’organiser des coups foireux pour obéir à ses commanditaires américano sionistes. Cela rappelle le coup raté de Mohammed Dahlan et Mahmoud Abbas de l’OLP, contre le Hamas l’année dernière à Gaza, les planificateurs étant les mêmes.

      Saniora vient d’ordonner à l’armée de se déployer et de rétablir l’ordre, ce que celle-ci avait déjà entrepris de faire. L’armée libanaise, sous les ordres du général Suleiman, qui devrait normalement être élu comme président du Liban si les américano sionistes n’avaient pas jusqu’à présent empêché cette élection, a donné l’ordre aux groupes armés d’évacuer les rues et s’est déployée dans les endroits sensibles. L’armée Libanaise a révoqué les deux mesures prises par le gouvernement illégal de Saniora, rétablissant dans ses fonctions le brigadier général Wafiq Shqeir, et assurant la Résistance libanaise que son réseau de communication ne serait pas démantelé. Le général Michel Aoun, à la tête du Free Patriotic Movement, a déclaré que « ce qui s’était passé est une victoire pour le Liban et sa Constitution ». Il assuré les Libanais que personne ne serait visé « mais que certains responsables devront faire face à leurs responsabilités politiques ».

      Echec américano sioniste

      Ces affrontements ont eu lieu à quelques jours de la visite du président US George W. Bush au Moyen Orient. L’un des objectifs de Bush dans la région c’était de « stabiliser » la Liban. Ces deux dernières années, l’Administration Bush a dépensé 1.3 billions de dollars pour soutenir le gouvernement Saniora, dont 400 millions destinés à renforcer les forces de sécurité libanaises. Bush devait rencontrer Saniora au Caire à la fin de sa visite, mais ce n’est pas certain que cette rencontre puisse avoir lieu, Saniora n’étant pas assuré de pouvoir quitter Beyrouth, toujours pour l’instant retranché dans le « Grand Sérail ». Incapable de faire progresser la résolution du conflit israélo palestinien parce que se refusant à faire pression sur Israël, confronté à son échec en Irak, et ce « coup » raté au Liban, avec en plus un pétrole à 126 dollars le baril, c’est un échec cuisant pour l’Administration Bush.

      Côté israélien, le premier ministre Ehud Olmert est sur le point d’être inculpé pour des malversations financières, il est peut probable que des élections anticipées puissent avoir lieu, car les différents partis au pouvoir et dans l’opposition ne sont pas prêts à affronter le verdict des urnes.

      Les deux administrations, américaine et israélienne, sont aux abois, donc dangereuses, car elles peuvent choisir la fuite en avant en s’engageant dans une guerre avec l’Iran qui embraserait toute la région et aurait des conséquences mondiales. Les médias avertissent déjà les opinions publiques mondiales en pronostiquant un baril de pétrole à 200 dollars, simple mise en condition mentale.

      Le Magazine Américan Conservative vient de publier un cours article de Philip Giraldi intitulé « la guerre contre l’Iran pourrait être plus proche que ce que vous pensez » et avertit que le Conseil de Sécurité Nationale US a donné son accord de principe pour mettre à exécution un plan d’attaque d’un camp iranien dirigé par les forces armées iraniennes Al Qods, près de Téhéran. Le seul haut responsable US à s’être opposé à cette décision dans l’immédiat c’est l’actuel secrétaire à la défense US, Robert Gates. Selon cet article, la décision de lancer cette attaque serait liée à la dégradation de la situation au Liban, l’Administration Bush craignant que le Hezbollah ait main mise sur la situation politique suite aux évènements de ces derniers jours. Cette attaque devrait être aussi ciblée et précise que possible, visant essentiellement Al Qods. La décision d’exécution du plan d’attaque n’est pas définitive, le président doit encore en donner l’ordre, après la fin de tous les préparatifs.

      La presse israélienne (Jérusalem Post), elle, fait état du feu vert donné par George Bush au gouvernement israélien, pour lancer une grande offensive contre le Hamas à Gaza, une fois son voyage au Moyen Orient terminé.


    • Paradisial Paradisial 12 mai 2008 11:11

      Autres analyses détaillants les derniers événements ayant touché le Liban :

      Le États-Unis parviendront-ils à pousser le Hezbollah à la faute ? (article très intéressant) L’enfer au Moyen-Orient devait commencer le 25 avril (première étincelle sioniste ratée vers l’embrasement total du Liban) Nasrallah a ruiné 3 années de boulot des services secrets arabes et étrangers (explication de ce qui s’était passé ledit 25 avril) Sayyed Nasrallah : ’Nous allons nous défendre contre la déclaration de guerre du Gouvernement Joumblatt’ (les explications du premier homme concerné)

    • Sébastien Sébastien 12 mai 2008 11:12

      C’est une blague j’espere ? Parce qu’il faut pas pousser quand meme. Le Hezbollah attaque tout seul sous un pretexte bidon, son chef planque comme une mauviette parle de declencher une guerre, et c’est la faute des americano-sionistes ?

      Faut lire autre chose que les protocoles... Ca vous monte au cerveau...


    • Paradisial Paradisial 12 mai 2008 11:23

      Adon Sébastien,

      Vous avez commenté le texte in sus avant même de tenter d’en explorer l’ensemble des détails et la chronologie des événements qui y sont rapportés. Je comprends votre réaction fébrile, sioniste que vous êtes (là je ne vous insulte pas), de réagir à chaud au titre de l’article reproduit ci-dessus.

      Je ne vous en veux pas.

      Shalom.


    • laconnassomomo 12 mai 2008 21:29

      @ Yeti

      Tu traînes encore les quartiers malfamés, toi ?

      T’as vu t’as pas de nouveau clavier, je n’ai pas encore abusé de mon charme auprès de la Mafia, c’est un peu loin !!!


    • Sébastien Sébastien 12 mai 2008 11:08

      Tres bon article, merci.

      Les libanais, quelle que soit leur confession, sont pris au piege par le Hezbollah qui a installe insidieusement un etat dans l’etat. D’ailleurs cette attaque etait prevue de longue date etant donne l’organisation et l’armement des miliciens.

      D’ailleurs quelle est aujourd’hui la legitimite du Hezbollah ? Pourquoi ne rend-elle pas les armes ? Qui peut affirmer serieusement qu’Israel reprensente une menace pour le Liban ?

      Bref les libanais sont les dindons de la farce, accompagnes par les pays occidentaux dont les casques bleus ne font que de la figuration et dont la presence est aussi scandaleuse puisque totalement inneficace.


      • Paradisial Paradisial 12 mai 2008 11:19
        Liban : l’ANCIEN DIRECTEUR DES SERVICES SECRETS FRANCAIS accuse les Etats-Unis et Israël (de vouloir déstabiliser le Liban) // Article geostrategie.com

        Dans cet entretien Monsieur Yves Bonnet n’omet pas d’y livrer son propre avis personnel et la considération qu’il a de Hassan Nasrallah et du Hizbollah, je conseille vivement au lectorat de les explorer.


      • Sébastien Sébastien 12 mai 2008 11:22

        Ah d’accord. Bonnet compare Nasrallah a de Gaulle et fini l’interview par

        Je visite souvent le Liban et mon plus grand souhait est de rencontrer un jour Hassan Nasrallah : cette divine personnalité mérite grand respect

        Si Nasrallah est considere comme un dieu par ce type, alors aucune discussion n’est possible et on peut serieusement mettre en doute sa neutralite. Bref reference de pacotille.


      • Paradisial Paradisial 12 mai 2008 11:31

        Adon Sébastien,

        Les services postaux de l’entité sioniste flairèrent combien la neutralité de Nicolas Sarkozy était patente qu’il en prirent consécutivement la décision d’éditer un timbre postal à l’éfigie de ce dernier alors qu’il était à peine Ministre de l’Intérieur officiant dans le Gouvernement de Jacques Chirac.

        Le portrait d’un ministre de l’intérieur d’un pays gravé sur le timbre d’un autre pays, voilà une incongruité que l’on ne saurait nullement voir dans quelconque autre pays du monde.

        Incongruité, extralucidité, ou présentiment d’une future neutralité annoncée ?!!!


      • Paradisial Paradisial 12 mai 2008 11:33

        Erratum : pressentiment.


      • Paradisial Paradisial 12 mai 2008 11:36

        Sébastien,

        Veuillez ne pas déformer les propos d’Yves Bonnet, il n’a nullement dit considerer Hassan Nasrallah comme un dieu.

        Arrêtez cette Hasbara.


      • Sébastien Sébastien 12 mai 2008 13:57

        C’est quand on n’a rien a dire qu’on fait des attaques personnelles au lieu de savoir la fermer. Belle demonstration.


      • Michel Maugis Michel Maugis 12 mai 2008 15:26

        @ Sebastien

        "Qui peut affirmer serieusement qu’Israel représente une menace pour le Liban ?"

        Personne !! 

        LE REGIME SIONISTE D´ISRAEL EST UNE MENACE POUR LE MONDE ENTIER ! pas seulement le Liban

        C´est ce que pense la communauté internationale ( Tout le monde moins une partie de l´Europe et des USA et d´israel même)

        C´est à ce jour le seul état théocratiquement raciste.

        Michel Maugis


      • Sébastien Sébastien 12 mai 2008 15:31

        Mais oui, le monde entier, rien que ca ?!


      • Alpo47 Alpo47 12 mai 2008 11:36

        Dans le "panier de crabes" qu’est devenue cette partie du monde, on a du mal à comprendre qui provoque qui.

        Alors, dans ces cas là, il faut en revenir aux bases. Lors d’un crime, l’enquêteur de la police va, très vite, se demander : "A qui profite le crime ?". Si l’on suit le même raisonnement, on peut comprendre qui tire les ficelles. Sans doute l’Iran, qui "titille" ainsi Israel, pour la Syrie, continuellement mise en cause, c’est bien plus douteux. En réalité, le pays qui profite le plus de cette situation de semi-guerre, d’instabilité à ses frontières, de l’assassinat d’hommes politiques "indépendants", c’est indéniablement ISRAEL.

        Ce pays ne peut maintenir une certaine cohésion interne, qu’en maintenant une situation de crise, voire de guerre, qui l’aide à oublier ses divisions en maintenant un état d’alerte permanent.

         


        • frédéric lyon 12 mai 2008 11:37

          Tiens voilà cet idiot de Paradisial qui vient nous parler de "l’entité sioniste" !!

          Paradisial crétin patenté, "l’entité sioniste" s’appelle en réalité l’Etat d’Israël et il ne t’appartient pas de l’appeler autrement, même si les mots t’écorchent les lèvres.

          Cela s’appelle : le principe de réalité.

          Et maintenant retourne dans ta mosquée chez tes "frères musulmans".

          Au revoir.


          • Paradisial Paradisial 12 mai 2008 11:40

            Aucun Commentaire.

            Je laisse votre suffisaire combler le vide de vos neurones.


          • Paradisial Paradisial 12 mai 2008 11:40

            Erratum : suffisance.


          • frédéric lyon 12 mai 2008 11:42

            Rappelons que l’Etat d’Israël a été créé par une décision des Nations-Unis en 1948, la Résolution n° 181.

            Cette Résolution prévoyait la création conjointe d’un Etat Arabe en Palestine, que les Arabes ont refusé de créer car cette création valait reconnaissance de l’Etat d’Israël.

            Personne ne dénie l’existence de l’Etat d’Israël en France.

            Tous ceux qui viendront ici même, sur ce fil, cracher sur l’Etat d’Israël sont des allogènes originaires d’Afrique du Nord, immigrés en France, et qui importe chez nous leurs haines ancestrales et leur conflit avec les Juifs et avec Israël.

            Des conflits qui n’intéressent pas les français.

             


          • frédéric lyon 12 mai 2008 11:45

            Nous voici encore une fois transporté par des allogènes au coeur des problèmes du Moyen-Orient, La Palestine, l’Irak, le Liban, la Syrie, etc.etc.

            Rappelons qu’aucun de ces conflits ne concerne la France et les Français.

            Nous sommes emmerdé, il n’y a pas d’aitre mot, par des gens qui s’invitent chez nous pour nous parler de questions qui les intéressent peut-être, mais qui ne nous concernent pas.

             

             


          • laconnassomomo 12 mai 2008 14:01

            "l’entité sioniste" s’appelle en réalité l’Etat d’Israël

            Certains israëliens doivent se plier de rire en lisant vos commentaires, le "gouvernement" éventuellement si vous voulez, mais pas l’Etat et le peuple tout entier qui le compose !


          • Michel Maugis Michel Maugis 12 mai 2008 15:30

            Heureusement, cette entité sioniste et fasciste et raciste est en train de vivre ses dernières heures.

            Vive le peuple palestinien et toutes les forces qui oeuvrent pour l´élimination de son oppresseur sionisto fasciste raciste.

            Michel Maugis


          • Sébastien Sébastien 12 mai 2008 15:32

            Ses dernieres heures ? Expliquez-vous... Ca va se passer comment ? J’ai hate de vous lire.


          • Michel Maugis Michel Maugis 12 mai 2008 15:46

            @ Frederic Lyon

            "Rappelons que l’Etat d’Israël a été créé par une décision des Nations-Unis en 1948, la Résolution n° 181."

            Cela est un mensonge grossier !

            Il ne peut y avoir en droit ONUsien qu´une décision quii ne viole pas la charte même de l´ONU.

            Or, cette "décision" a été contraire à la charte onusienne qui exige la participation du peuple concerné quant à la partition en deux états.

            De plus, cette majorité a été obtenue par la corruption et le chantage US envers de nombreux pays dont ceux de l´Amérique Latine avec la valeureuse exception de Cuba qui vota contre cette ingérence grossière envers le droit des peuples à disposer d´eux mêmes.

            La création d´Israel est en droit illégal. Elle est de plus totalement illégitime.

            C´est une mascarade de dire que la " partie arabe" a refusé la création de l´état palestinien.

            Vous pourriez aussi dire par exemple que la Sologne a refusé la création de ´l´état de la Sologne sous prétexte de l´acceptation de la division de la France en "France - Sologne" et la Sologne, sous le prétexte que la "France - Sologne" accepte.

            Ne pas comprendre cela est une preuve incontestable de la mauvaise foi sioniste.

            Michel Maugis.


          • laconnassomomo 12 mai 2008 11:39

            Bonjour,

            Il est effectivement très interessant de regarder ce qui se passe actuellement au Liban. Je reviendrai pour commenter plus longuement cet article et débattre de la question le plus objectivement possible.

            Mais permettez-moi une toute 1ère réaction.

            Dès votre 1er paragraphe vous dites : en passant par l’Irak dont le peuple, je vous le rappelle, a élu démocratiquement un gouvernement ...

            Même si je suis un peu éloignée de la scène principale (mais finalement dans cette région du monde tout est lié), et puisque vous parlez d’Israël...,en passant du côté de Gaza : le peuple, je vous le rappelle, a élu démocratiquement un gouvernement (sunnite, bien que lui aussi financièrement soutenu par l’Iran)... et qu’un certain nombre refuse de reconnaître. A commencer par Israël et les USA tout particulièrement, qui avaient joué avec le feu en organisant ces élections.

            Donc un article sur le sujet oui, mais peut-être aurait-il été judicieux de ne pas le commencer de prime abord par des termes un peu trop partisans au risque de décrédibiliser tout le reste !

            Cordialement.


            • laconnassomomo 12 mai 2008 12:14

              Ciel ! Constant vous n’êtes pas dans l’erreur ! J’adhère à donf !!!


            • Nobody knows me Nobody knows me 13 mai 2008 11:26

              Bonjour,

              Pour compléter un petit peu l’ébauche d’article : Liban, vers la guerre civile ?

              Enormément de liens et de commentaires à la suite de l’article. Bien qu’on trouve des avis plutôt partisans, ça me semble toujours moins manichéen d’aller voir sur le monde diplo que sur les articles du bateleur.

              Avant de se lancer dans des diatribes avec ou contre les combattants habituels des forces du Bien (remplacer "Bien" par l’alliance à laquelle vous êtes affilié(e)), mieux vaut lire un maximum d’avis sur la question qui a l’air bien plus complexe que ce que ces personnes peuvent imaginer...

              Bien à vous.


            • Nobody knows me Nobody knows me 13 mai 2008 13:13

              Bonjour Constant,

              Tout à fait de votre avis. Nous ne sommes que peu de choses pour oser asséner telle ou telle vérité sur un évènement. Ma phrase était juste une petit pique aux sempiternels diseurs de vérité qui ont tu lu et tout compris Freud (cf Coluche).

              Bonne semaine.


            • Nobody knows me Nobody knows me 13 mai 2008 13:24

              Je suis par ailleurs surpris par la malhonnêteté de l’auteur, qui me semblait engagé jusque là mais maintenant on est dans le conditionnement pur et dur, la simplification à outrance et l’imagerie larmoyante.

              Je le croyais beaucoup plus pointu que ça et ça m’attriste qq peu. Même si je n’étais pas souvent d’accord avec lui, il avait la plupart du temps une répartie plutôt intéressante et enrichissante.


            • Nobody knows me Nobody knows me 13 mai 2008 13:47

              Très drôle hihihihi ! Continuez, j’adore ce que vous faîtes !

              N’oubliez pas d’aller vous torcher quand vous aurez fini de manger votre merde. Et terminez votre verre de pisse, j’ai horreur du gaspillage.


            • Nobody knows me Nobody knows me 13 mai 2008 17:43

              Je mange du cochon régulièrement, ne vous en faîtes pas. Je ne rentre donc pas dans la catégorie des gens que vous "méprisez" - et c’est un euphémisme. Dans le village où j’ai grandi on fait d’excellentes spécialités à base de cochon et de porc (cassoulet, saucisse sèche, saucisson, ...) et j’en boufferais tous les jours si notre corps ne nous le faisait pas payer plus tard.

              Montrez un peu plus de respect, de rigueur orthographique, et qui sait, peut-être vos divagations pourront paraître un peu plus censées. Vous pourrez même passer pour un "bon français de souche lettré", vous qui tendez tellement à cet idéal.

              PS : Désolé, j’ai gavé le troll, mais une fois n’est pas coutume. Ce croisement génétique entre un Jacob et je ne sais quel mix de fasco de base me gave vraiment - c’est d’ailleurs son but inavoué.


            • Avatar 13 mai 2008 19:02

               

              Hihihihi,

              Peut-être te nomme-t-elle ainsi à cause de ta queue en tire-bouchon ???


            • Avatar 13 mai 2008 19:12

               

              Hihihihi,

              Moi aussi mais j’y arrive pô avec une simple bouteille de champ, il me faut un Nabuchodonosor


            • Avatar 13 mai 2008 19:16

               

              Hihihihi,

              nan c’est pasque ta couille gauche est plus lourde que la droite, et vu la légèreté de ton oiseau, il tire à gauche


            • Avatar 13 mai 2008 19:26

               

              Comme disait Raymond Aron :

              " que l’on soit de droite ou de gauche, on est hémiplégique"


            • Nobody knows me Nobody knows me 14 mai 2008 11:09

              dites vous me faites un proces d intention la

              Et vous vous foutez pas un peu de la gueule des gens qui ne mangent pas de porc vous (peut-être qq message subliminal...) ? Vous en faîtes pas, un procès d’intention ? Attention, votre mauvaise foi va vous étouffer !


            • perditadeblanc perditadeblanc 12 mai 2008 11:53

              @paradisial.....

              merci,pour toutes ces infos ;; Vous m’en voyez désolée pour une chrétienne de ce comportement irresponsable des évangelistes d’Amériques pseudo chrétiens et des assassins Sionistes. Il va de soit que tous les LIBANAIS patriotes soutiennent NASRALLAH toutes confessions confondus. Cet homme là, leur a rendu leur honneur. C’est un combat pour la survie du LIBAN que méne le HEZBOLLAH contre ISRAËL, contre les Néo-Cons AMÉRICAINS, et contre les états ARABES dits "modérés" (vis à vis d’israËl). Des vendus qui sont à vomir. Le probléme du LIBAN c’est la jalousie qu’il suscite et qu’ISRAËL ne peut ignorer ni cacher, à cause des différentes communautés libanaises qui cohabitent en paix(si on les laisse) sous son nez de raciste.ISRAËL qui se targue d’être le seul pays démocratique au moyen - orient. Désopilant... ! Sans oublier les petits flics arabes à la solde de l’Amérique . ... 


              • Sébastien Sébastien 12 mai 2008 12:02

                C’est enorme ce commentaire. Les libanais aiment tellement le Hezbollah qu’ils sourient quand les miliciens leur tirent dessus..,


              • Paradisial Paradisial 12 mai 2008 15:46

                Perditadeblanc,

                Très enchanté chère amie.

                Vous disiez "Il va de soit que tous les LIBANAIS patriotes soutiennent NASRALLAH toutes confessions confondus".

                C’est effectivement le cas, et votre lucidité à vous, vous chrétiens [vous et Fonzibrain et bien d’autres], ainsi que le restant du lectorat, et là pour le confirmer. Heureusement qu’il y ait des gens comme vous qui ne cèdent pas aux mensonges des mass media, qui voudraient bien nous ancrer dans les têtes ce fameux concept de choc des civilisations si cher à certaines langues de vipères "bien" intentionnées.

                L’alliance du Général Michel Aoun et de sa Formation (représentant la majorité des chrétiens du Liban) avec le Hizbollah sont des plus patriotes coalitions allant dans le sens de la préservation des intérêts de l’ensemble des libanais. Le Hizbullah ainsi que Hassan Nasrallah tiennent ardemment à garantir la nature diversifiée de la mozaïque confessionnelle libanaise et à éviter tout enlisement dans quelconque guerre confessionnelle ou communautaire dans laquelle les guignols appartenant au faux gouvernement [sous mandat ussioniste et saoudien] voudraient les faire enliser.

                L’alliance de Samir Geagea et de sa petite clique chrétienne très très minoritaire avec le clan Saad Al Hariri [qui fait franchement honte à la mémoire de son défun père, et ne représente nullement les sunnites du Liban, lesquels il dupa en exploitant à max vilement et sournoisements les zones d’ombre entâchant l’affaire de l’assassinat de son père] n’étonne quiconque personne avertie par sa nature insolite.

                Nous devrions nous nous rappeller que Samir Geagea combatait - il y a voilà quelques décades - main dans la main avec les sionistes contre le restant des libanais. Quelle qu’eut été l’époque, hier comme aujourd’hui, lui et ses milices furent invariablement soutenus, financés et entraînés par les israéliens. Qu’ils viennent à s’allier avec le leader fantôche Saad Al Hariri [représentant falacieusement les sunnites] lui aussi téléguidé par les faux-cons ussionistes en plus des vrais-cons saoudiens cela ne dupe personne, et en premier lieu pas les vrais chrétiens libanais si attachés à leur patrie et à sa légitimité constitutionnelle.

                Les chrétiens libanais sont pleinement avec le Hizbullah. Parmis les alliés du Hizbullah il y a aussi des laïcs, des druzes [exceptés les rares sympathisant du traître Walid Joumboulat (ce type n’a aucune représentativité au sein du Liban, paradoxalement, il est très étonnant le "crédit" dont il jouit pour autant auprès des politiciens occidentaux)], des sunnites, des maronites...

                Ne cédons pas aux propagandes.

                Salutations les meilleures chère amie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès