Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le général américain David Petraeus

Le général américain David Petraeus

Le général américain David Petraeus a fait du bon travail. Même les opposants à la guerre d’Irak l’admettent.

Le général américain David Petraeus dérange les gauleiters de la pensée unique.

Le général américain David Petraeus, actuel commandant en chef de la force multinationale en Irak, présente un rapport d’étape, sur l’Irak, au Congrès (Parlement américain), aujourd’hui 10 septembre et après-demain 12 septembre. Le rapport du général Petraeus influera sans conteste le futur engagement de la force multinationale en Irak. Le rapport d’étape sur l’Irak est présenté par Ryan Crocker, ambassadeur des Etats-Unis en Irak et David Petraeus, commandant de la force multinationale dans ce pays. C’est le général Petraeus qui attire le plus d’attention auprès du public. Depuis janvier dernier, lorsque le général Petraeus est devenu le commandant en chef des 160 000 soldats de la force multinationale en Irak, Bush qualifie le général de grand soldat, déterminé et visionnaire.

Au début de l’intervention en Irak, soit en 2003, Petraeus était à la tête de la 101e division aéroportée, chargée du Nord irakien. Le général Petraeus réussit à se faire accepter par la population irakienne. A Mossoul, le général Petraeus fait coller des affiches telles que « Il ne sert à rien d’arrêter un suspect si, pour y parvenir, vous vous faites vingt ennemis de plus » ou encore « Qu’as-tu fait aujourd’hui pour gagner les cœurs et les esprits des Irakiens ? ». Petraeus organise des élections locales et initie une assemblée de 200 chefs tribaux. Petraeus obtient des Syriens l’alimentation en électricité pour les villes irakiennes limitrophes de la Syrie. Qui dit mieux ?

Son succès, le général Petraeus le doit également à ses études. Il est docteur ès relations internationales de la très prestigieuse université de Princeton. Sujet de sa thèse de doctorat : « Les leçons du Vietnam pour l’armée américaine ». En 2005, Petraeus est chargé de former la nouvelle armée irakienne. Puis, momentanément rappelé aux Etats-Unis, Petraeus écrit un document sur la lutte contre les insurrections terroristes. En janvier 2007, il prend le commandement de la force multinationale en Irak. Rappelons encore qu’en 2000, Petraeus a opéré en Bosnie où il a trouvé des similitudes avec l’Irak.

Cette année 2007 en Irak, l’arrivée de 30 000 soldats supplémentaires a permis d’augmenter la sécurité. Actuellement, même des candidats démocrates à la présidentielle de novembre 2008 reconnaissent qu’un retrait de la force multinationale présente en Irak prendra sans doute des années. Le général Petraeus pourrait même proposer un renforcement des troupes, seul moyen de pouvoir, ensuite, envisager leur départ.

Dans cet esprit, on peut lire, dans le journal britannique Times du 7 septembre : « So the surge will continue. This unexpected turn of events reflects in part, of course, the good news out of Iraq. Even the war’s fiercest critics have had to acknowledge that real progress has been made in the last few months  ». En français, voici ce que cela donne : « Ainsi, l’opération (réd. en Irak) va continuer. Cette tournure inattendue des événements reflète, en partie bien sûr, les bonnes nouvelles en provenance d’Irak. Même les plus féroces critiques ont dû reconnaître que de réels progrès ont été réalisés (réd. en Irak) dans les derniers mois ».

Depuis le retour de Petraeus en Irak, au début de cette année 2007, des tribus sunnites irakiennes ont choisi d’épauler l’armée américaine dans ses offensives contre des groupes contrôlés par Al-Qaïda. De fait, sur le terrain, de nombreux Irakiens, autrefois favorables à Al-Qaïda, lui sont aujourd’hui franchement hostiles. Et ils participent à l’éradication d’Al-Qaïda sur sol irakien. L’information a été confirmée par Michael O’Hanlon, un chercheur de la Brookings Institution. Longtemps hostile à la façon dont la guerre a été menée, Michael O’Hanlon s’était récemment rendu d’Irak, où il avait pu constater et rapporter les progrès susmentionnés. L’excessive brutalité d’Al-Qaïda, y compris envers les Irakiens sunnites, s’est retournée contre le mouvement fondé par Ben Laden. Le général Petraeus remporte, aussi, une victoire sur les gauleiters de la pensée unique. Hélas pour eux, l’Irak ne se réduit pas aux images habilement sélectionnées par nos chaînes de télévision.


Moyenne des avis sur cet article :  3.07/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Adama Adama 11 septembre 2007 11:59

    Plût à Dieu que l’armée américaine ne se retire pas d’Irak prochainement comme les pleutres Européens, je ne mentionne même pas l’armée française qui depuis Napoléon n’a pas gagné une seule bataille !

    Vive le monde libre, vive l’amérique !


    • ZEN ZEN 11 septembre 2007 12:06

      Bien sûr, tout va de mieux en mieux en Irak, c’est bien ce qui se dit à la Maison Blanche , au Pentagone et dans l’opinion américaine smiley

      Allez, il faut y croire, cher auteur ! Il ne reste plus que la foi, faute d’analyse objective de la situation..

      Ach ! diese Gauleiter des Denkens !...


      • Alpo47 Alpo47 11 septembre 2007 12:16

        Et le fait que des fanatiques comme « Adama » les soutienne devrait être de nature à inquiéter encore plus les Américains.

        Enfin, ceux qui sont encore capables de penser par eux même...


      • ZEN ZEN 11 septembre 2007 12:09

        La pensée de mr Garroté retarde quelque peu :

        De plus en plus d’Américians sont conscients du piège dans lequel les a mis la Bush Band

        Déclaration du démocrate Marc Green :

        « A cause des erreurs d’un conservateur messianique, il existe désormais dans le monde des milliers de cellules se réclamant d’Al-Qaida sans même que Ben Laden les contrôle...Nous avons envahi le mauvais pays et nous sommes mis nous-mêmes dans un piège. On ne peut plus ni rester ni sortir d’Irak » (Le Monde 10/9)

        Pour confirmation :

        http://www.agoravox.fr/article...


        • stephanemot stephanemot 11 septembre 2007 12:46

          encore un de vos articles à la gloire du duo Bush-Olmert, défenseur de la paix dans le monde et au Moyen-Orient.

          au risque de vous décevoir, la situation ne s’améliore pas en Irak suite au « surge » (augmentation des effectifs US) :

          . les mouvements communautaires se sont accélérés et la capitale Baghdad, initialement répartie entre Chiites et Sunnites, a basculé dans un camp.

          . les attaques se sont accentuées en-dehors de la capitale et des régions jusqu’ici épargnées ont été touchées par la contagion terroriste.

          C’était l’effet recherché par Bush : s’assurer que le chaos était installé pour de bon et que la réunification / réconciliation de l’Irak était définitivement impossible.


          • Stephan Hoebeeck Stephanesh 11 septembre 2007 16:06

            Nous sommes heureux d’apprendre, Cher Monsieur, que vous vous êtes balladé en Irak, de manière la plus décontractée grâce à la réussite du plan de stabilisation.

            Il est évident que votre article m’a convaincu que tous les prétendus atttentats qui sévissent actuellement en Irak, sont le fait d’une bande de journalistes qui racontent des conneries, d’ailleurs le pentagone exagère le nombre de GI ’s mourant en Irak, pour obliger Bush à les faire partir, les généraux US ont parfaitement compris qu’un pays aussi calme que L’Irak allait mener les GI’s à l’indolence.

            Tiens vous n’auriez pas quelques photos de votre agréable voyage dans l’Irak libre, pacifique et démocratique qui caractérise si bien l’ère post saddham


            • Stephan Hoebeeck Stephanesh 11 septembre 2007 16:39

              Concernant l’Irak

              Je ne dis pas que les mesures prises ne finiront pas par porter leurs fruits (10 ou 20 ans), néanmoins ces mesures viennent trop tard, et surtout après trop d’erreurs.

              Je pense néanmoins que si l’ONU reprenait le dossier, ce serait mieux que les américains...

              Ce que vous oubliez enfin de préciser c’est que tant que l’Arabie Saoudite et l’Iran ne seront pas empéché d’exporter en Irak leur guerre religieuse (chiites contre sunites wahabites) la situation ne s’améliorera pas en Irak.


              • ZeusIrae 11 septembre 2007 20:56

                Les statistiques montrent indiscutablement une amélioration.La fréquence des attaques baissent ainsi que le nombre de victime.

                Reste que tout triomphalisme est pour le moment excessif.La violence reste à un niveau très elevée et il n’y que très peu d’avancée dans le domaine politique.

                Sans compter que ce debut d’amelioration a lieu en même temps que le retrait(doit on dire déroute ?)anglais de Bassora dans des conditions douteuse(rumeur de négociations suite à la libération de prisonnier irakien).

                La seul conclusion qu’on puisse en tirer c’est qu’il est urgent d’attendre.


                • Edgar Edgar 11 septembre 2007 23:53

                  Ceux qui vomissent sur la France devraient s’engager dans l’arméee des USA. Ainsi, Agoravox ne serait plus pourrie par leurs commentaires délirants.

                  Souvenons-nous que la France ne fut pas le seul pays occidental à soutenir Sadaam Hussein pendant la guerre Iran-Irak, il y avait également les USA. Et bien que l’Irak fut déjà une dictature sanglante, personne n’y trouvait rien à redire et surtout pas les pro-USA !

                  A propos de l’article : il était temps de nommer qq un de compétent....espérons qu’il n’est pas trop tard.


                  • bernard29 candidat 007 12 septembre 2007 01:23

                    En tout cas, il faut se féliciter des améliorations, et en particulier du fait que les irakiens se retournent contre les terroristes d’Al quaida et participent à leur éradication pour assurer une certaine sécurité. l’auteur a le mérite de rappeler ces informations que je n’avais pas encore vues dans les nombreux articles relatifs à l’Irak sur Agoravox, alors que les dépêches d’agence les signalent depuis quelques semaines.


                    • frédéric lyon 12 septembre 2007 09:24

                      Il est un fait que l’intervention d’al Qaeda dans l’affaire irakienne divise la communauté sunnite.

                      Il n’y a jamais eu de « Résistance » en Irak, le régime de Saddam s’est effondré comme un chateau de cartes et les « jihadistes » qui se sont précipités là-bas pour se faire tuer loin de chez nous ont ajouté à la confusion.

                      Il reste donc à maintenir, tant bien que mal, une unité nationale irakienne qui n’existe pas vraiment sur le terrain, c’est le moins que l’on puisse dire, et ce ne sera pas une mince affaire !

                      Comme le retrait des forces internationales entrainerait un massacre général de la communauté sunnite et un retour forcé en quatrième vitesse de troupes d’interpositions pour mettre fin au génocide, autant rester sur place et attendre des jours meilleurs. S’ils arrivent un jour !


                      • gaamin 12 septembre 2007 10:30

                        Quel lien y a-t-il à la base entre l’Iraq et Al-Quaïda ?


                        • Stephan Hoebeeck Stephanesh 12 septembre 2007 21:22

                          Rien

                          Al qaida c’est une bande de garnement qui avaient un terrain de jeu en Afganistan, Bush les a viré

                          Alors ils ont été en Irak en plus la plaine de jeu était meilleure (pas autant de montagne qu’en Afganistan)

                          En plus quand on part d’Arabie on doit même pas prendre l’avion, c’est plus prudent d’ailleurs....

                          J’espère que vous avez compris...


                        • ZEN ZEN 12 septembre 2007 11:35

                          Notre journaliste investigateur ne lit pas bien la presse :

                          ZONES D’OMBRE DANS LE RAPPORT PETRAEUS

                          « Les déclarations du général américain David Petraeus et de l’ambassadeur à Bagdad, Ryan Crocker, ont laissé dans l’ombre plusieurs problèmes cruciaux auxquels l’Irak doit faire face. Les deux hommes n’ont guère accordé d’attention à la hausse des violences entre factions chiites rivales dans le sud irakien. Ils n’ont pas davantage abordé de futurs obstacles tels que le référendum sur le contrôle des ressources pétrolières de Kirkouk, dont les experts craignent qu’il ne déclenche de nouveaux affrontements intercommunautaires. »La guerre interchiite à Bassora, la deuxième ville d’Irak, a été passée sous silence. La diminution des effectifs des contingents alliés, passés de quinze mille en janvier à onze mille aujourd’hui, n’a pas été abordée. Le risque d’un nouveau conflit à Kirkouk, dans le Nord, n’a pas non plus été évoqué« , estime Bruce Riedel, analyste auprès de la Brookings Institution, centre de réflexion indépendant basé à Washington. »Mais surtout, il n’ont pas fait beaucoup d’efforts pour expliquer comment les Irakiens allaient parvenir à la réconciliation nationale. C’était pourtant l’objectif du renfort décidé en janvier."

                          « INCRÉDULITÉ »

                          Les responsables démocrates ont critiqué la stratégie américaine en Irak, estimant qu’elle augurait encore dix années de guerre et ont insisté sur un retrait militaire rapide. « J’ai l’impression que le général Petraeus présente un plan pour une présence américaine forte d’au moins dix ans en Irak », a dit Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants. Le sénateur Barack Obama, un des favoris démocrates dans la course à la Maison Blanche en 2008, a estimé que la guerre en Irak « continue d’être une erreur désastreuse de politique étrangère ». « Nous avons placé la barre tellement bas que tout progrès minime est considéré comme un succès. Et ce n’est pas le cas », a-t-il dit. Autre favorite pour l’investiture démocrate à la présidentielle de 2008, la sénatrice Hillary Clinton a estimé que les rapports du général Petraeus et de l’ambassadeur Crocker sur Bagdad incitaient à « l’incrédulité »."

                          (Le Monde 11/9)


                          • Philippe Vassé Philippe Vassé 12 septembre 2007 19:37

                            Bonjour,

                            Zen vient ci-dessus de montrer que l’auteur avait fauté (péché ?) contre les faits et la vérité. Il récitera quelques Pater Noster en latin et quelques Ave Maria pour se faire pardonner d’envahir Agoravox avec ses fantasmes.

                            Mentir, camoufler les faits, ne pas dire la vérité, pour un défenseur de la civilisation judéo-chrétienne en Irak et proche des milieux fondamentalistes US, est une chose incroyable...en tout cas depuis les gros mensonges de 2003 sur l’Irak !

                            Qu’il se trompe est une chose, mais, avec humour, je pense que j’ai trouvé la source de la faute de ce rédacteur d’Agoravox qui ne dilaogue JAMAIS avec ses lecteurs et ne cherche pas à ouvrir un débat sérieux avec eux. Tiens, pourquoi au fait ?

                            Le 20 avril 2007, l’auteur, bon fils de l’Eglise, a été frappé par un terrible choc psychologique, passé inaperçu ici et que même ZEN n’avait pas noté (clin d’oeil amical à Zen ici) : l’Eglise catholique, dont l’auteur est un grand messager, a abandonné sans le dire à notre héros suisse un dogme (oui, oui !!!) religieux auquel il croyait :
                            - les Limbes, cet espace imprécis et non cartographié entre enfer et paradis où allaient depuis 1600 ans, selon les doctes ecclésiastiques, les âmes de nouveaux-nés morts non-baptisés, ont été abrogés, si je puis dire, sans autre forme de procès par....Benoït XVI, pape de son état !

                            Un scoop raté sur Agoravox que ce dogme abrogé : un dogme, c’est vraiment peu de choses en ces temps troublés.

                            J’en conclus, avec ironie, que l’auteur, enfant de l’Eglise qui abandonne ses dogmes (enfin l’un d’entre eux après 1600 ans d’existence non avérée pour tous les non-croyants et croyants pas au courant de l’existence des fameuses Limbes) est une sorte de nouveau-né du bushisme en détresse qui n’a pas encore compris qu’en Irak, c’est l’enfer qui règne et que les rapports, démentis par les faits les plus manifestes, ne trompent personne, sauf lui.

                            Après que l’Eglise de l’auteur ait abandonné ses « Limbes », je propose que G W Bush abandonne, lui, son infernal bourbier irakien afin de sauver des vies et d’éviter une catastrophe à son pays. Et que l’auteur abandonne ses lubies pour revenir vers le réel.

                            Mais, il semble que les Limbes -pourtant disparues en termes de dogmes religieux- ont accueilli un dogmatisme nouveau-né qui agonise déjà : celui de l’administration Bush qui veut maintenant lancer son pays dans une guerre avec l’Iran....

                            Notre auteur est malchanceux avec les faits, mais aussi avec les termes : la défense de la « civilisation judéo-chrétienne » qu’il nous préconise ne serait-elle pas en fait le nom inapproprié des guerres incessantes menées pour d’autres raisons (plus pétrolières que morales)contre les peuples du Moyen-Orient, au plus grand malheur de tout le monde ?

                            Notre auteur est ici une sorte de « Croisé » en retard de 10 siècles. Et ces croisades ont une forte odeur de pétrole, même si c’est bien le goût du sang que l’on a en bouche (Bush ?).

                            Bien cordialement,


                          • frédéric lyon 12 septembre 2007 22:06

                            Encore un article sur l’Irak qui donne l’occasion aux domestiques de réaffirmer leurs allégeances !

                            La servitude est toujours exigeante.

                            Revenons à nos moutons : Le rapport du Général Petraeus ne fait qu’énoncer des évidences : l’affaire irakienne est pliée depuis longtemps, les kurdes et les chiites ont été libérés et les réserves pétrolières ont été confisquées aux voleurs et rendues à leurs seuls véritables propriétaires.

                            Il ne reste plus que le problème qui est à l’origine de tous les massacres commis par le régime de Saddam Hussein : l’Irak n’existe pas, il rassemble des peuples qui n’ont jamais pu vivre ensemble.

                            Depuis des siècles.

                            Qu’y faire ? Apparemment rien et la solution est remise à plus tard. Et après tout il ne sagira, demain comme aujourd’hui, que de maintenir un niveau de troupes suffisant pour éviter des massacres de grande ampleur. L’expérience de ces quatres années montre que les américains y parviennent sans trop de mal.

                            Le même genre de problème risque d’ailleurs fort de se reproduire un jour, si Israël détruit le régime de Bachir al Assad, les « Syriens » se précipiteront les uns sur les autres pour s’entredévorer. Quel est le pays du Moyen-Orient qui peut se targuer d’être une véritable nation ? L’Egypte, la Jordanie, le Liban ?

                            L’Etat-Nation est une notion politique qui n’existe que pour les peuples qui ont atteint un certain nveau de développement. Voilà tout.

                            Si l’on peut reprocher quelque chose aux stratèges américains, c’est de n’avoir pas vu que leur intervention provoquerait une étincelle qui embraserait tout le pays.

                            Et maintenant ? Les occidentaux peuvent-ils s’en laver les mains et laisser s’accomplir les horreurs des réglements de compte religieux ou ethniques ? Difficile moralement de proner cette solution ! Il faudra sans doute s’y résoudre un jour, mais pas sans avoir tout fait pour l’éviter pendant de longues années encore.


                            • boubi boubi 12 septembre 2007 23:28

                              « La Solution »

                              Transcription française du dernier discours de l’émir d’Al Qa’ida, Shaykh Oussama Ibn Laden, destiné au peuple américain, et intitulé « La Solution ». Publié par As-Sahab Média, le mois de Sha’ban 1428H.

                              Louange à Allah qui a bâtit les cieux et la terre en toute justice, et a créé l’homme par une faveur et une grâce venant de Lui.

                              Et parmi les règles d’Allah, il y a l’alternance des jours (bons ou mauvais) entre les gens. Et dans sa Shari’ah se trouve la revanche équivalente : œil pour œil, dent pour dent et celui qui tue est tué.

                              Et louange à Allah qui a réveillé le désir de Ses Esclaves pour le Paradis. Tous y entrerons sauf celui qui refuse ! Et quiconque Lui obéit Seul dans toutes ses affaires entrera au Paradis. Et quiconque Lui désobéit aura refusé (d’y entrer).

                              Après cela !

                              Paix sur celui qui suit la Guidée !

                              Ô vous, peuple d’Amérique ! Je vais vous parler de sujets importants qui vous concernent. Prêtez-moi donc l’oreille !

                              Je commencerai par parler de la guerre qui nous oppose et de ses quelques répercussions sur nous et sur vous. En préambule, je dis :

                              - malgré le fait que l’Amérique soit la plus grande puissance économique et qu’elle possède également l’arsenal militaire le plus puissant et le plus récent,
                              - malgré qu’elle dépense dans cette guerre et son armée plus que ce que tous les autres pays de la Terre dépensent dans leur armée,

                              - malgré le fait qu’elle soit un Etat puissant qui influence les politiques du monde entier, comme si qu’elle avait le monopole sur le droit de veto injuste... Malgré tout cela, 19 jeunes ont été capables - par la grâce d’Allah, le Plus Haut - à modifier la direction de sa boussole. En fait, la question des Mujahidin est devenue un sujet inséparable des discours de votre dirigeant. Les effets et les signes de cela ne sont pas cachés !

                              Depuis le 11 septembre, plusieurs politiques de l’Amérique sont sous l’influence des Mujahidin, et cela est possible par la Grâce d’Allah, le Très Haut. Le résultat de cela a été que les gens ont découvert sa vérité, sa réputation s’est empiré et son prestige a été totalement démoli au niveau mondial. Et elle a été saignée économiquement, même si nos intérêts chevauchent les intérêts des grandes corporations et ceux des néo-conservateurs, malgré que nos intentions respectives diffèrent. Et vos médias, durant les premières années de la guerre, ont perdu de leur crédibilité et se sont révélés être les outils des empires colonialistes.

                              L’état de vos médias a été souvent pire que l’état des médias des régimes dictatoriaux, qui se déplacent dans la caravane d’un seul dirigeant. Ensuite, Bush nous parle de son travail avec al Maliki et son gouvernement, qui consiste à répandre la liberté en Irak. Mais en fait, il travaille avec les dirigeants d’une secte contre une autre secte, pensant que cela précipitera l’issue de la guerre en sa faveur. Cependant, ce qu’on nomme guerre civile s’est empirée entre ses mains avant d’échapper à son contrôle. Et il est devenu comme celui qui laboure et sème en mer : il ne récolte rien d’autre que l’échec !

                              Voici donc quelques uns des résultats de la liberté et de sa propagation dont il vous parle. Et la marche arrière de Bush sur son insistance de ne pas fournir aux Nations Unies une compétence étendue en Irak est l’aveu de sa perte et de sa défaite dans le pays. Parmi les points les plus importants des discours de Bush depuis le 11 septembre est celui que les Américains n’ont d’autres choix que de continuer la guerre. Ce ton est en fait l’écho des propos des néo-conservateurs, tels que Cheney, Rumsfeld et Richard Pearle. Auparavant, ce dernier a dit que les Américains n’avaient pas d’autres choix devant eux que de poursuivre la guerre ou faire face à un holocauste !

                              Je dis, en réfutant cette déclaration injuste, que la moralité et la culture de l’holocauste est votre culture et non notre culture. En vérité, brûler des être vivants est interdit dans notre religion, même s’ils sont aussi minuscules qu’une fourmi. Qu’en serait-il donc d’un homme ! L’holocauste des Juifs a été réalisé par vos frères au centre de l’Europe. Si cela s’était déroulé plus près de nos pays, la plupart des Juifs se seraient sauvés et auraient trouvé refuge chez nous. Et la preuve que j’apporte à cela réside en ce que vos frères, les Espagnols, ont fait lorsqu’ils ont établi les horribles tribunaux de l’inquisition en vue de juger les Musulmans et les Juifs. Les Juifs n’ont-ils pas trouvé un toit sûr seulement en se réfugiant dans nos pays ? C’est pour cela qu’aujourd’hui, la communauté juive du Maroc est une des plus importantes communautés au monde. Ils vivent parmi nous et nous ne les avons pas incinérés. Mais nous sommes un peuple qui ne dort pas sous l’oppression, nous rejetons l’humiliation et le déshonneur et nous nous vengeons des partisans de la tyrannie et de l’agression. Et le sang des Musulmans ne sera pas versé impunément, et demain est proche pour celui qui attend !

                              Ensuite, vos frères Chrétiens ont vécu parmi nous pendant 14 siècles. Rien qu’en Egypte, il y a des millions de Chrétiens. Ils n’ont pas été ni ne seront incinérés.

                              En réalité, il existe une campagne partiale et continue qui s’abat sur nous depuis longtemps de la part de vos politiciens et de plusieurs de vos auteurs à travers vos médias, en particulier Hollywood. Leur but est de dénaturer l’Islam et ses adeptes afin de vous éloigner de la vraie religion.

                              Le génocide des peuples et leur holocauste ont eu lieu entre vos mains : seules quelques ethnies indiennes ont été épargnées, et il y a juste quelques jours, le Japon commémorait le 62ème anniversaire de l’anéantissement d’Hiroshima et de Nagasaki par vos armes nucléaires.

                              Et parmi les choses qui attirent le regard de celui qui examine les répercussions de la guerre injuste contre l’Irak est l’échec de votre système démocratique, malgré la valorisation de slogans comme la justice, l’égalité et l’humanisme. Votre système n’a pas seulement échoué dans ses choses ! Mais il les a en fait détruits ainsi que d’autres concepts au moyen de ses armes - surtout en Irak et en Afghanistan - d’une manière effrontée. Ceci dans le but de les remplacer par la crainte, la destruction, le meurtre, la faim, la maladie, les déplacements...Et il y a plus d’un million d’orphelins rien qu’à Baghdad, sans compter les centaines de milliers de veuves.

                              Les statistiques américaines parlent de plus de 650 000 Irakiens tués, causés par la guerre et ses répercussions.

                              Ô vous, peuple d’Amérique !

                              Le monde suit vos nouvelles au sujet de votre invasion de l’Irak. Et les gens ont su récemment, après plusieurs années de tragédies causées par cette guerre, qu’une large majorité d’entre vous veut y mettre fin. Vous avez alors élu le parti démocrate (pour qu’il aille dans ce sens), mais les démocrates n’ont pas fait un geste digne d’être mentionné ! Au contraire, ils acceptent toujours de dépenser des dizaines de milliards de dollars afin de poursuivre le meurtre et la guerre. Cela a conduit la majorité d’entre vous à la déception. Voilà l’essentiel de la question - on devrait donc s’arrêter et réfléchir - : Pourquoi les démocrates ont échoué à stopper cette guerre, malgré le fait qu’ils aient la majorité ? Je répondrai à cette question après avoir soulevé une autre question : pourquoi les chefs de la Maison Blanche aiment déclencher des guerres et les attiser tout autour du monde, et utiliser pour atteindre ce but toute opportunité possible, en créant, à l’occasion, des justifications se reposant sur la supercherie et le mensonge flagrants, tel que vous l’avez vu en Irak ?

                              Pour la guerre du Vietnam, les chefs de la Maison Blanche prétendaient, à cette époque, que la guerre était nécessaire et cruciale. Pendant son déroulement, Rumsfeld et ses assistants ont assassiné 2 millions de villageois. Et lorsque Kennedy prit la tête de la présidence et dévia de la ligne politique générale tracée par la Maison Blanche et voulut arrêter cette guerre injuste, cela irrita les propriétaires des grandes corporations qui tiraient profit de son enlisement. Kennedy fut alors tué, et al Qa’ida n’était pas présent à cette époque, mais plutôt ces corporations qui étaient les premières bénéficiaires de son meurtre. Et la guerre continua après cela pendant 10 ans environ. Ensuite, il devint évident pour vous que cette guerre était injuste et inutile.

                              Vous aviez alors commis une de vos plus grandes erreurs, en ce que vous n’avez pas amené à rendre compte ou puni ceux qui ont déclenché cette guerre, ni même le plus violent de ces assassins, Rumsfeld.

                              Le plus incroyable est que Bush le prit comme secrétaire à la défense durant son premier mandat, après avoir prit Cheney comme vice-président, Powell comme secrétaire d’Etat et Armitage comme suppléant de Powell, malgré leur passé horrible et sanglant dans le massacre d’être humains.

                              C’était donc un signe clair que cette administration - l’administration des généraux - n’avait pas comme principal objectif de servir l’humanité, mais elle était plutôt intéressée dans le fait d’apporter de nouveaux massacres. Cependant, malgré cela, vous avez permis à Bush de terminer son premier mandat, plus étrange encore, vous l’avez choisi pour un second mandat, ce qui constituait pour lui un mandat clair de votre part - en toute connaissance de cause et avec votre total consentement - à poursuivre le meurtre de notre peuple en Irak et en Afghanistan.


                              • boubi boubi 12 septembre 2007 23:28

                                (suite)

                                Ensuite, vous proclamez être innocents ! Cette innocence de votre part est comme mon innocence concernant le sang de vos fils lors du 11 septembre. J’avais alors proclamé une telle chose ! Mais il m’est impossible de me moquer de plusieurs d’entre vous avec l’arrogance et l’indifférence dont vous faîtes preuve pour la vie des humains qui se trouvent hors de l’Amérique. Ou même de me moquer des mensonges de vos chefs, étant donné que le monde entier sait qu’en cela, ils se taillent la part du lion. Cette morale n’est pas notre morale !

                                Ce que je veux souligner ici c’est que ne pas forcer les anciens criminels de guerre à rendre des comptes, les pousse à répéter ces crimes contre le genre humain, sans aucun droit, et à déclencher cette guerre injuste en Mésopotamie. Le résultat est que les oppressés d’aujourd’hui continuent à prendre leur droit de vous. Cette guerre était totalement inutile. Vos propres rapports témoignent de cela ! Et parmi ceux des vôtres qui sont les plus compétents pour vous parler de ce sujet et de la fabrication de l’opinion publique, il y a Noam Chomsky, qui prononça des paroles modérées de conseil avant la guerre, mais le chef Texan n’aime pas ceux qui donnent conseil.

                                Le monde entier manifesta comme jamais auparavant afin de mettre en garde contre le déclenchement de la guerre et donna la description de sa véritable nature dans des mots éloquents comme « non au versement du sang rouge pour le pétrole noir ». Il ne leur prêta pas la moindre attention ! Il est grand temps pour l’humanité de savoir que les propos sur les droits de l’homme et la liberté ne sont que des mensonges inventés par la Maison Blanche et ses alliés en Europe dans le but de tromper les gens, prendre le contrôle de leur destin et de les dominer. En réponse à la question concernant les causes de l’échec des démocrates à mettre fin à la guerre, je dis : ce sont les mêmes raisons qui ont conduit l’ancien président Kennedy à échouer à stopper la guerre du Vietnam. Ceux qui détiennent le véritable pouvoir et une véritable influence sont ceux qui détiennent le capital.

                                Et depuis que le système démocrate permet aux corporations de soutenir les candidats - que ce soit à la présidence ou au congrès -, il ne devrait y avoir aucune raison d’être étonné - et il n’y en a aucune ! - de l’échec des démocrates à arrêter cette guerre.

                                Vous êtes de ceux qui ont un proverbe disant : « l’argent parle ». Et je vous dis : après l’échec de vos représentants du partie démocrate à satisfaire votre volonté d’arrêter la guerre, vous pouvez toujours porter des pancartes anti-guerre et vous répandre dans les rues des grandes villes, pour ensuite rentrer chez vous. Mais cela ne sera d’aucune utilité et mènera à la prolongation de la guerre. Cependant, il y a deux manières d’y mettre fin. La première est de notre côté. Elle consiste à poursuivre l’escalade des meurtres et des combats contre vous. Cela est notre devoir et nos Frères le remplissent. Et je demande à Allah de leur donner la résolution et la victoire. La seconde solution est de votre côté. L’impuissance du système démocratique est désormais claire pour vous et pour le monde entier ainsi que sa façon de jouer avec les intérêts des gens et leur sang en sacrifiant les soldats et les populations dans le but de satisfaire les intérêts des grandes corporations. Avec cela, il est devenu évident pour tous qu’ils sont les vrais tyrans terroristes !

                                En fait, la vie de tout le genre humain est en danger à cause du réchauffement global causé en grande partie par les émissions des usines des grandes corporations. Malgré cela, les représentants des ces corporations à la Maison Blanche persistent à ne pas respecter les accords de Kyoto, tout en ayant connaissance des statistiques qui parlent de la mort et des déplacements de millions d’être humains liés au réchauffement, essentiellement en Afrique. Ces grands fléaux et ces menaces parmi les plus dangereuses pour la vie des hommes se déroulent d’une manière accélérée, alors que le monde est dominé par le système démocratique. Cela confirme son échec total à protéger l’être humain et ses intérêts contre la cupidité et l’avarice des corporations et de leurs représentants. Malgré ces attaques effrontées contre les peuples, les dirigeants de l’Ouest - spécialement Bush, Blair, Sarkozy et Brown - parlent toujours de la liberté et des droits de l’homme, avec un mépris flagrant de l’intelligence des être humains. Il y a-t-il donc une forme de terrorisme plus forte, plus claire et plus dangereuse que celle-ci ?

                                C’est pour cette raison que je vous dis : tout comme vous vous êtes libérés de l’esclavage des moines, des rois et de la féodalité, vous devez aujourd’hui vous libérer de le tromperie, des chaînes et de l’usure du système capitaliste. Si vous réfléchissiez bien sur ce système, vous verriez qu’il est plus dur et plus féroce que vos systèmes existants au Moyen Age. Le système capitaliste cherche à attirer le monde entier dans le fief des grandes corporations sous le label de la « mondialisation » dans le but de protéger la démocratie. L’Iraq, l’Afghanistan et leurs tragédies ; l’écrasement de plusieurs d’entre vous sous le poids des intérêts liés aux dettes, des impôts insensés et des emprunts immobiliers ; le réchauffement global et ses maux ; la pauvreté abjecte et la famine tragique en Afrique...tout cela n’est qu’un côté de la face hideuse de ce système mondial. Il est donc impératif pour vous de vous libérer de tout cela et de trouver une alternative, une méthodologie droite dans laquelle ce ne sera pas l’affaire d’une catégorie de l’humanité d’imposer ses propres lois à son avantage et au dépens des autres catégories - comme cela est le cas avec vous -, alors que l’essence des lois humaines est de servir les intérêts de ceux qui détiennent le capital, rendant ainsi les riches plus riches et les pauvres plus pauvres.

                                La méthodologie infaillible est la méthodologie d’Allah, le Très Haut, qui créa les cieux et la terre et créa la Création. Et il est le Bienveillant, Celui qui est parfaitement informé et Celui qui connaît l’âme de Ses serviteurs, Sa méthodologie leur convient le mieux. Vous pensez fortement que vous croyez en Allah, vous êtes totalement convaincus de cela, à tel point que vous avez écrit la foi des vôtres sur vos dollars. Mais la vérité est que vous êtes dans l’erreur concernant la croyance des vôtres. Le juge impartial sait que la croyance en Allah requiert la rectitude dans le suivi de la méthodologie, et en conséquence, il doit y avoir une obéissance totale des ordres et des interdits d’Allah Seul, et ce, dans tous les aspects de la vie. Qu’en est-il donc de vous, lorsque vous Lui associez d’autres (fausses divinités) dans vos croyances et séparez l’Etat de la religion. Et vous proclamez ensuite être des croyants ?! Ce que vous avez fait est une perte évidente et du polythéisme manifeste. Et je vous donnerai une parabole du polythéisme, les paraboles résument et clarifient les discours. Je vous dis : cette parabole est la parabole d’un homme qui possède un commerce. Il engage un salarié et lui dit : « Vends et donnes-moi l’argent de la vente ». Mais le salarié vend et donne l’argent à autre qu’au propriétaire. Qui approuverait cela ? Vous croyez qu’Allah est votre Seigneur et le Créateur de cette terre et qu’elle est sa propriété. Ensuite vous travaillez sur Sa terre, sa propriété sans suivre Ses ordres et sans Lui obéir. Et vous légiférez contrairement à Sa loi et Sa méthodologie.

                                Ce travail des vôtres est la plus grande forme de polythéisme et une rébellion contre l’obéissance due à Allah pour laquelle le croyant devient mécréant, même s’il obéit à Allah dans d’autres commandements. Allah, le Très Haut, a fait descendre Ses ordres dans Ses Livres Sacrés tels que la Torah et l’Evangile et envoya avec eux les Messagers (paix et bénédictions d’Allah sur eux) comme porteurs de bonne nouvelle aux gens. Et quiconque croit en eux et se conforment à eux est un croyant parmi les gens du Paradis. Puis lorsque les gens de science ont altéré les paroles d’Allah, le Très Haut, et les ont vendu à un vil prix, comme les rabbins l’ont fait avec la Torah et le clergé avec l’évangile, Allah fit descendre Son dernier Livre, Le Noble Qur’an, et le protégea contre les rajouts et les amputations des mains de l’homme. S’y trouve une méthodologie complète pour la vie de tous ! Et notre attachement ferme au Noble Qur’an est le secret de notre force et de notre victoire contre vous, malgré la faiblesse de notre nombre et de notre matériel. Et si vous voulez connaître les raisons de votre échec contre nous, lisez donc le livre de Michael Scheuer !

                                Ne vous détournez pas de l’Islam à cause de la situation terrible des pays Musulmans d’aujourd’hui. Nos dirigeants, dans leur totalité, ont abandonné l’Islam depuis des décennies. Nos ancêtres étaient les leaders et les pionniers du monde durant plusieurs siècles, lorsqu’ils tenaient fermement à l’Islam.

                                Et avant de conclure, je vous dis : il y a eu une augmentation des penseurs qui étudient les évènements. En s’appuyant sur leurs recherches, ils ont déclaré que la chute de l’empire américain approchait. Parmi eux se trouve le penseur Européen (Emmanuel Todd) qui anticipa la chute de l’Union Soviétique, qui chuta effectivement. Et cela vous serait profitable de lire ce qu’il a écrit « Après l’empire », qui porte sur l’Amérique. Je voudrai également porter à votre attention le fait que parmi les plus grandes raisons de la chute de l’Union Soviétique est les gens ont été affligés par leur dirigeant, Brezhnev, dépassé par son orgueil et son arrogance et qui refusaient de regarder les réalités du terrain. Dès la première année de l’invasion de l’Afghanistan, les rapports indiquaient que les Russes étaient en train de perdre la guerre. Il refusa de l’admettre de peur que cela ne soit une défaite inscrite dans son histoire personnelle. Non seulement il refusa de reconnaître la défaite, mais il ne fit rien pour changer les faits pour des gens raisonnables. Il exacerba plutôt le problème et fit augmenter le nombre des pertes. Aujourd’hui, combien votre position est semblable à la leur, deux décennies après ! Les erreurs de Brezhnev sont répétées par Bush, qui lorsqu’on lui demande à quel moment il retirera ses troupes d’Irak, dit, qu’en effet, le retrait ne se passera pas pendant sans mandat mais plutôt pendant le mandat de son successeur. La signification de ces paroles n’est pas cachée.

                                Et je dis ici : il vous serait bénéfique d’écouter les messages poignants de vos soldats en Irak, qui paient de leur sang, leurs nerfs et leurs membres dispersés, le prix de ce type de position irresponsable. Parmi eux se trouve le message éloquent de Joshua, qu’il envoya aux médias, dans lequel il pleure toutes les larmes de son corps et décrit les politiciens Américains dans des termes durs et les invite à venir le rejoindre pour quelques jours en Irak. Peut-être que ce message trouvera en vous une oreille attentive. Vous pourrez ainsi le sauver ainsi que 150 000 de vos fils qui goûtent aux deux choses les plus amères : s’ils quittent leur caserne, les mines les dévorent et s’ils refusent de sortir, des décisions sont prises contre eux. Les seules options qu’on laisse face à eux sont le suicide ou les pleurs, qui font partie des pires calamités. Y a-t-il donc quelque chose de plus, après les pleurs et le suicide, que les hommes puissent faire afin que vous réagissiez ? Ils font cela à cause de la sévérité de l’humiliation, de la crainte et de la terreur qu’ils éprouvent. Cela est plus sévère que la souffrance que les esclaves éprouvaient entre vos mains il y a des siècles de cela. Et c’est comme si que certains d’entre eux quittaient un esclavage pour un autre esclavage plus sévère et plus malfaisant, même si c’est pour une tentation financière édulcorée par le département de la défense.

                                Avez-vous mesuré la grandeur de leur souffrance ? Pour conclure, je vous invite à embrasser l’Islam. La plus grande faute qu’on puisse faire dans ce monde et qui est irréparable, est de mourir alors qu’on n’est pas soumis à Allah, le Très Haut, dans tous les domaines de la vie, mourir en dehors de l’Islam. Et l’Islam signifie réussir dans cette vie et dans l’autre. La vraie religion est une miséricorde pour les gens dans ce monde. Elle remplit leur cœur de sérénité et de calme. Il y a une leçon pour vous dans les Mujahidin : le monde entier les poursuit, alors que leur cœur est, par la grâce d’Allah, satisfait et tranquille. La vraie religion met la vie des gens en ordre d’après ses lois, protège leurs besoins et leurs intérêts.

                                Elle affine leur morale, les protège du mal et leur assure l’entrée au Paradis dans l’au-delà grâce à leur obéissance à Allah et à une adoration sincère vouée à Lui Seul. Elle réalisera votre souhait de mettre fin à la guerre, parce qu’aussitôt que les bellicistes propriétaires des corporations réaliseront que vous perdu confiance dans votre système démocratique et que vous avez commencé à chercher une autre alternative - et cette alternative est l’Islam - ils vous courront après afin de vous plaire et accompliront ce que vous souhaitez dans le but de vous éloigner de l’Islam.

                                Votre vraie soumission à l’Islam les privera de toute opportunité d’escroquer les gens et de s’emparer de leur argent sous divers prétextes comme la vente d’arme etc. Il n’y a pas d’impôt en Islam excepté une zakaat limitée totalisant 2.5%. Faîtes donc attention au mensonge de ceux qui détiennent le capital. Et de vos lectures sérieuses sur l’Islam à partir de ses sources primitives, vous arriverez à une vérité importante, qui est que la religion de tous les Prophètes (paix et bénédictions d’Allah sur eux) est une, et que son essence est la soumission à Allah Seul dans tous les aspects de la vie, même si leurs Shari’ah diffèrent. Saviez vous que le nom du Prophète d’Allah Jésus et celui de sa mère Marie (paix et bénédictions d’Allah sur eux deux) sont mentionnés une douzaine de fois dans le Noble Qur’an et que s’y trouve une sourate nommée « Marie », Marie fille de ‘Imran et mère de Jésus (paix et bénédictions d’Allah sur eux deux). Elle raconte comment elle devint enceinte du Prophète d’Allah, Jésus, (paix et bénédictions d’Allah sur eux deux). Dans cette sourate se trouve la confirmation de sa chasteté et de sa pureté, ce qui contraste avec les inventions des Juifs à son encontre.

                                Quiconque souhaite s’en rendre compte par lui-même doit écouter les versets magnifiques de cette sourate. Un des rois justes parmi les Chrétiens - le Négus - écouta quelques uns de ses versets, ses yeux se remplirent alors de larmes. Il dit alors quelque chose sur laquelle devraient longuement réfléchir les gens sincères dans leur quête de la vérité. Il dit : « En vérité, ceci et ce que Jésus apporta proviennent d’une même lanterne », ce qui signifie que le Noble Qur’an et l’Evangile proviennent d’Allah, le Très Haut. Et celui qui est juste et intelligent parmi vous et qui réfléchit sur le Qur’an arrivera certainement à cette vérité. Il faut également souligner qu’Allah a préservé le Qur’an de l’altération des hommes. Et lire dans le but s’informer sur l’Islam requiert peu d’effort. Et celui qui parmi sera guidé en tirera un grand profit.

                                Paix sur celui qui suit la Guidée !


                              • Captain Cap 13 septembre 2007 10:32

                                A mon tour maintenant. Attention ! Comme il s’agit d’un texte sacré, je n’ai pas corrigé les photes d’hortaugrafe, car ces fautes sont Divines et qui êtes-vous, ô misérables mortels, pour critiqué l’auretograffe divine ?

                                Après ce préambule, on y va !

                                Au début, la Licorne Rose Invisible créa les cieux et la Terre. D’où sortait notre Sainte Sainteté - La Paix Soit Avec Elle -, personne n’osait se le demander. Et quelle importance ? La Terre n’était qu’une boule de boue recouverte d’eau et des ténèbres ; même Sa Roseur y restait les sabots coincés. C’est ainsi que la phrase my(s)thique suivante vit le jour : « Que la lumière soit », et la lumière fut. Ainsi, la Licorne Rose Invisible avait créée les photons, forts pratiques pour ne pas se salir les pattes. La Licorne Rose Invisible voyant que la Sainte lumière était bonne, elle décida de lui accorder la place des ténèbres et ainsi de les supprimer - pas complètement - de la surface de la Terre. Tout le monde sait bien que les photons ont du attendre que Sa Roseur le décide avant d’aller se promener n’importe où ! Il en résultat que la lumière baignerait le jour et que les ténèbres baigneraient la nuit. La Licorne Rose Invisible veut bien payer le chauffage solaire le jour mais la nuit ça lui revenait trop cher. Puis, c’est à n’y rien comprendre pour les sceptiques et les scientifiques, mais la Licorne Rose Invisible sépara ensuite le Ciel des eaux, qui étaient, comme l’évidence nous le fait écrire, point séparés !

                                C’est ainsi qu’au soir du premier jour naquit le ciel, séparés de l’océan terrestre.

                                Au second jour Licornial, la boue, plus communément appelée « terre », fut séparée elle aussi des eaux. Les continents apparurent. Sa Roseur - Bénis Soient Ses Sabots Sacrés - trouva cela bon.

                                Elle décida ensuite de mettre de la verdure à la surface de la planète marron et bleue. Les arbres fruitiers et les herbes portant de la semence furent créés. La Sainte Licorne omnipotente trouva cela bon. Ce fut la fin du second jour.

                                Puis, Sa Sainteté Sainte aux Sabots Saints eu l’idée géniale de pendre dans le ciel des astres luminaires afin d’éclairer la Terre et de permettre de faire des mesures arbitraires de ce que serait la durée d’un jour, d’un mois, d’une année, ... Les deux grands luminaires furent placer dans le ciel : le Soleil, pour le jour, et la Lune, qui parfois, ah la coquine !, se cachait plus ou moins. Ses astres sans vie - selon les hérétiques - présideraient le jour et la nuit. La Licorne trouva cela bon ; ce fut la fin du troisième jour.

                                Sa Roseur crée les animaux marins ainsi que des animaux qui se meuvent, en abondance, et les oiseaux, plus près d’Elle, qui jouaient avec l’étendue céleste. Sa Sainteté trouvait cela bon, décida de leur bien inconditionnel et illimité et fit qu’ils puissent copuler pour se multiplier, les animaux dans les mers, les oiseaux dans le ciel. N’importe quel scientifique vous dira que les oiseaux sont des animaux, mais c’est faux ! Ayez confiance en Sa Roseur !

                                Ce fut la fin du quatrième jour. Après quelques heures de repos, car tout cela est fatiguant, même pour la Licorne Rose Invisible, celle-ci créa le bétail et les reptiles et trouva encore une fois cela bon. Sa Sainteté - La Paix Soit Avec Elle - créa enfin les hommes et la femme ... à son image (? ?), leur donnant la domination - presque totale - sur les animaux. En cadeau de bienvenue, les humains reçurent tout ce que la nature avait de bon pour se nourrir.

                                Ce fut la fin du cinquième jour et notre Mère Toute-Puissante était pleinement satisfaite de Sa Grande Oeuvre si Parfaite comme Elle.

                                La suite au prochain numéro.


                                • Captain Cap 13 septembre 2007 10:42

                                  Et pisse que le citoyen boobie (boubi en V.O.) s’octroie deux commentaires complètement à côté de la plaque coup sur coup, le mitoyen (oui, mitoyen, je sais ce que je dis), le mitoyen Cap aussi.

                                  Evangile de la Très Sainte Licorne Rose Invisible

                                  1. En vérité, je suis bénie entre les femmes, car la Véritable Doctrine de la Licorne Rose Invisible (la Paix soit sur Elle) m’a été révélée.

                                  2. Et voici comment cela se produisit. Car j’errais égarée sur les plages d’As/ta/teague, quand s’approcha de moi un petit poney à poil long, qui tenta de manger la pomme que j’avais à la main. « Arrière », criai-je, « Sale bête, voudrais-tu voler cette pomme qui est la mienne ? »

                                  3. Alors le poney me regarda, et dit : « Mon enfant, ne me reconnais-tu pas ? »
                                  Alors je dis : « En vérité, je n’ai pas l’habitude de fréquenter la faune locale. »

                                  4. Et le poney parla ainsi : « Arrête de répéter ’En vérité’, ok ? Maintenant, sache, païenne ignorante que tu es, que tu te trouves en la Présence de Celle que tu as recherchée, mais jamais trouvée. »

                                  5. Et voici ! le poney disparut, et je sentis la Présence.

                                  6. Et en effet la Présence était rose, et en forme de licorne. Pourtant, si puissante était la nature de la Présence, que je ne puis, à dire vrai, la contempler.

                                  7. Car en fait, mes amis, c’est pour cette raison que la Grande Licorne Rose est appelée Invisible, c’est-à-dire que sa Présence est trop grande pour que nos faibles yeux puissent la voir et trop incommensurable pour que nos faibles esprits puissent la comprendre. C’est par notre seule foi que nous savons qu’elle est rose, et qu’elle est une licorne.

                                  8. Et vraiment ceux qui disent le contraire sont des hérétiques et des infidèles, et ils seront jetés dans le Grand Tas de Crottin où ses Nains Sacrés leur rongeront les rotules pour toute l’éternité. Bien fait pour eux.

                                  Rejoignez notre culte d’amour ou vous mourrez dans d’épouvantable souffrances.


                                • Philippe Vassé Philippe Vassé 16 septembre 2007 13:51

                                  A l’auteur du texte,

                                  Décidément, les nouvelles récentes ne confirment pas vos propos si bénis et oui-oui, enfin encore moins !

                                  C’est dur de se heurter ainsi aux faits.

                                  Ah si, il y a une bonne nouvelle : Bush rapatrie 30.000 soldats chez eux. C’est une bonne nouvelle pour les intéressés, mais peut-être une claque à votre article en passant...

                                  A voir.

                                  Bien cordialement vôtre,

                                  Irak : l’armée américaine dit avoir arrêté l’assassin de cheikh Abou Richa Dépêche AFP

                                  L’armée américaine a affirmé dimanche avoir arrêté un membre de la branche irakienne d’Al-Qaïda responsable de la mort de cheikh Abdoul Sattar Abou Richa, chef tribal de la province d’Al-Anbar (ouest) et fidèle allié des Etats-Unis tué jeudi dans un attentat. Au cours d’une opération samedi à Balad (75 km au nord de Bagdad), « les forces de la coalition ont capturé un membre présumé d’Al-Qaïda lié à l’assassinat de cheikh Abdoul Sattar Abou Richa », indique un communiqué américain. « L’individu arrêté, Fallah Khalifa Hiyas Fayyas al-Jumayli, également connu sous le nom d’Abou Khamis, est le responsable supposé de l’attentat contre cheikh Abdoul Sattar » Abou Richa, affirme ce communiqué. « Pendant leur opération, les troupes américaines ont fouillé trois bâtiments, dont l’un des habitants a clairement identifié le suspect », selon ce texte, qui précise que trois autres personnes ont été arrêtées. « Lié avec les leaders d’Al-Qaïda en Irak », Abou Khamis est également accusé d’avoir planifié et organisé « des attaques à la voiture piégée et des attentats suicide dans al-Anbar », d’après le commandement américain. Cheikh Abou Richa a été tué jeudi avec trois de ses gardes du corps dans l’explosion d’une bombe près de son domicile de Ramadi (ouest). Ce chef tribal respecté était le principal artisan des revers infligés depuis plusieurs mois à Al-Qaïda dans la région d’al-Anbar et de la nouvelle stratégie d’alliance avec les anciens insurgés sunnites, présentée comme un « succès » par le commandement américain. Il était devenu un interlocuteur privilégié des responsables américains et avait serré la main du président George W. Bush lors de sa visite surprise dans la région d’al-Anbar, le 3 septembre. Cheikh Abdoul Sattar Abou Richa a été tué au premier jour du ramadan, un an après la création de sa coalition du « Réveil d’al-Anbar », et quelques heures avant un discours du président américain sur l’Irak. Lors de ses funérailles, vendredi à Ramadi (la capitale d’al-Anbar), en présence de plus d’un millier de personnes, les chefs tribaux sunnites de la province ont juré de « venger » sa mort. « Des renseignements indiquent que le suspect al-Jumayli est impliqué dans un complot pour tuer d’autres chefs du Réveil d’al-Anbar », a encore affirmé l’armée américaine, dimanche, dans son communiqué.


                                  • ZEN ZEN 16 septembre 2007 15:02

                                    Bonjour, Philippe

                                    Les incantations , ça rassure, à l’heure où tout fou le camp à Bagdad (les troupes us ne contrôle qu’un tiers de la ville , et encore..) et à La Maison Blanche : que reste-t-il du Bush Band ?...Le problème est de tenir jusqu’aux élections...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès