Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le génocide ignoré de 88 en Iran

Le génocide ignoré de 88 en Iran

Le monde “civilisé” n’a pas encore condamné ce massacre de 1988 contre l’humanité. Aucun mandat d'arrêt n’a jamais été prononcé par les autorités judiciaires des pays occidentaux contre les coupables de ces crimes. Ces coupables toujours continuent leurs carriers dans le gouvernement ou les fractions islamiques du régime islamique en Iran.

Il y 25 ans, la fin de la guerre avec Irak qu’Ayatollah Khomeiny lança en juillet 1988 une fatwa, décret religieux, pour anéantir tous les prisonniers politiques en Iran. Le génocide de 1988 en Iran est sans précédent dans l’histoire contemporaine pourtant jamais officiellement condamné par la communauté internationale.

Pendant les mois août et septembre, sous le gouvernement de Mir Hossein Moussavi (le candidat présidentiel du juin 2009), les autorités du régime ont exécuté toutes les heures de 7h30 à 17h00 sans relâche aux prisons d’Evin et Gohardasht à Téhéran. Les jeunes, y compris des mineurs ou des femmes enceintes, étaient massacrés à ce rythme tous les jours ; en total plusieurs centaines d’exécutions par jour.

Il fallait tuer tous les prisonniers avant l’entrée scolaire en Iran. Mais étant en retard, vers la fin du délai, ils en ont tué deux cents en 20 minutes en servant des rafraîchissements empoisonnés aux prisonniers suffoquant de chaleur dans leurs cellules. Deux médecins ont supervisé les exécutions en travaillant avec le notoire bourreau du régime, Mr. Lajavardi, le directeur de la prison d’Evin.

La majorité des victimes ont été pendues dans les prisons à Téhéran, et certains ont été fusillés aux provinces. Le procès ne durait que quelques minutes, on leur a demandé s’ils étaient d’accord à abandonner leurs idéaux politiques tout en collaborant avec le régime. La formule était simple : Es-tu fidèle à la République Islamique ? Fais-tu tes trios fois prières ? Veux-tu collaborer avec nous ? Ceux qui refusaient la soumission étaient immédiatement conduits sous le peloton d’exécution.

La plupart des victimes étaient des simples sympathisants de groupes d’oppositions. Ils n’avaient rien à faire ou à comprendre avec la position belliqueuse de leurs groupes vis à vis du régime. Ils avaient souvent été  condamnés pour avoir distribué un journal, ou bien lu un livre, ou une brochure d’opposition. La plupart étaient teenagers au moment de leur captivité et auront du être relâché après avoir terminé leur terme d’emprisonnement. Ils étaient pourtant exécutés en été 88 sans aucune preuve valable.

Le nombre exact d’exécutions et les conditions d’exécutions n’ont pas été rapportés par la République Islamique ou ses factions islamiques. On estime le nombre des exécutions de 4485, publiés dans le média de l’opposition, à 30,000 ou même plus.

On a d’abord cru que la fatwa avait initialement ciblé les prisonniers des Moudjahidines du Peuple d'Iran (OMPI), qui est un groupe musulman qui avait tourné le dos aux Mollahs en se réfugiant en Irak d’ « infidèle » Saddam, mais en effet la fatwa avait été tellement rectifiée qu’elle avait envisagé tous les prisonniers politiques.

D’après M. Abrahamian, un chercheur de ce génocide, les exécutions des prisonniers ont été secrètement organisées avant l’attaque militaire de l’OMPI qui franchit en juillet 1988 la frontière iranienne depuis l’Irak juste après le cessez-le-feu pour tenter de renverser le régime.

L’opération appelée « Forough Javidan » échoua après quelques jours de combats sanglants et coïncida à une répression sanglante en Iran à savoir les exécutions des prisonniers politiques. La décision d’exécutions n’était pas due à cette opération de l’OMPI mais à un génocide de nature sado-Islamiste qui visait tous les opposants du régime, indépendamment de cette attaque de l’OMPI.

À Téhéran, les corps des exécutés non-musulmans comme des marxistes étaient secrètement et hâtivement enterrés dans les tombes collectives dans un endroit en dehors de Téhéran qui s’appel Khavaran. C’étaient les chiens affamés qu’en déterrant les cadavres ont premièrement découvert ces corps sous une mince couche.

Dès lors, certains noms des victimes des exécutions, les noms des juges et responsables d’exécutions, des exécuteurs, des bourreaux, et des complices du massacre ont été dénoncés par les rescapés du massacre ou par certains déserteurs du régime à l’étranger.

Bien que le principal coupable du massacre s’appelle Ayatollah Khomeiny, mais beaucoup d’autres dirigeants actuels du régime y ont participé. Ces coupables ont été promus jusqu’aux ministres de cabinets dans les gouvernements de président Rafsandjani, Khatami et surtout dans le gouvernement d’Ahmadinejad et le président mollah Rouhani comme le notoire  Hojjatoleslam Mostafa Pour Mohammadi qui est nommé par lui le ministre de la justice. Il était l’un des trois membres du Comité de la Peine Capitale de la ville Téhéran) — un comité qui coordonnait les exécution sommaires des détenus de la prison d’ Evin à Téhéran — .

Les collègues d’Ahmadinejad étaient quelques généraux de la Gardiens de la Révolution Islamique, qui ont été impliqués dans le massacre, mais pire, ce sont l’ex-Ministre intérieur, Hojjatoleslam Mostafa Pour Mohammadi, et l’autre complice est et l’ex-Ministre d’Information Hojjatoleslam Gholamhossein Mohseni Ezhei qui sont les deux connus comme les membres de la commission de la mort directement responsables pour le génocide des prisonniers politiques en 88. D’après un document de l’organisation des Droits de l’Homme publié en 15, décembre 2005, “M. Pourmohammadi et M. Azhei ont été impliqués dans le massacre.” En effet tous les dirigeants du régime, les durs, comme les " réformistes ", ont été impliqués dans le massacre de 88.

Le monde “civilisé” n’a pas encore condamné ce massacre de 1988 contre l’humanité. Aucun mandat d'arrêt n’a jamais été prononcé par les autorités judiciaires des pays occidentaux contre les coupables de ces crimes. Ces coupables toujours continuent leurs carriers dans le gouvernement ou les fractions islamiques du régime.

Il est maintenant reconnu par l’organisation de l’Amnesty International qui a consacré 1er Septembre comme" la journée internationale du souvenir des prisonniers politiques" en souvenir du massacre. Mais la même l’UNO a honteusement reçu chaque années. 8 fois, Mr. Ahamadinejad sans une fois lui demander son rôle dans le génocide ! Pour avoir un champ élastique du manœuvre avec le régime criminel, l’UNO et d’autres pays partenaires du régime islamique n'ont pas encore réagi contre le génocide.

Par Jahanshah Rashidian


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • antyreac 16 août 2013 10:56

    C’est Kohemeny qui montra à l’Occident ébahit le visage sanglant de l’islam


    • CASS. CASS. 17 août 2013 03:56

      Saddam fut autorisé par les us and co, à lancer une guerre contre l’ Iran ( à noter les tonnes et tonnes de bombes chimiques etc qui furent fourni à saddam, de façon à ce qu’il puisse procéder de façon d’une atrocité sans nom , aux massacres de kurdes irakiens , puis à ce que l’on peut qualifier d’un génocide Iranien ( dont aussi des kurdes iraniens).EN EFFET il serait grand temps que ce Genocide soit enfin reconnu , dédommagement !!!! à l’appui. quoique le fric ect ne puisse faire oublier cette pire qu’immonde atrocité.foutez la paix à l’IRAN bandes de dégénérés.


    • CASS. CASS. 17 août 2013 04:16

      C ’ est plutôt l’islam (sunnite wahhabisé/english) des saoud et cie pétrodollars entre autres alliés de l’oncle sam et du mossad qui montre le visage sanglant de l’islam qui se ressemble s’assemble. l’ IRAN en est tout l’inverse justement .LE HEZBOLLAH aussi , les chiites du Barhein aussi.....


    • jako jako 16 août 2013 10:59

      reac, et qui montre son visage sanglant en Egypte ?


      • Serpico Serpico 16 août 2013 12:53

        Génocide ?

        Certains ont pour mission de veiller à la flamme de la haine. Les massacres sont tous condamnables mais cette volonté absolue de chercher tout ce qu’on peut reprocher à l’Iran (et à quelques pays rangés dans « l’Axe du Mal »), cette persévérance de notaire à inventorier ce qu’on peut offrir à « la communauté internationale » procède de la complicité avec ceux que personne n’ose dénoncer : les membres moralisateurs de la « communauté internationale », grands massacreurs.

        Avant de sauter sur l’Iran en fouillant les détails, intéressez-vous aux USA qui tuent depuis 200 ans sans discontinuer.

        Et en toute bonne conscience. Avec vos applaudissements en prime.

        Les gens comme vous ont assez diabolisé l’Iran. Vous donnez la nausée.


        • guepe 16 août 2013 16:48

          Et alors ? Sous prétexte que dans certains pays,on fait pire,on doit ignorer ce qui se passe en Iran ?

          Ces faits sont avérés,il n’y a aucune raison de les taire,si cela contrarie votre vision bisounours de l’Iran,on s’en fiche.

        • Serpico Serpico 16 août 2013 12:55

          Et c’est quoi cette saleté de « monde civilisé » ? Celui qui a tenté en vain de civiliser le tiers-monde à coups de sabre ?


          • LE CHAT LE CHAT 16 août 2013 13:11

            ça a un petit coté purges staliniennes ....

            Et dire qu’on nous a vendu Moussavi comme « modéré » ....


            • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 16 août 2013 13:25

              Pourquoi moinser l’article ?
              Ces faits son avérés !
              Condamner les dirigeants qui en sont responsables, oui. Le problème, c’est que la population est la toujours la première victime des sanctions que prononce l’occident au nom de sa prétendue démocratie.


              • antyreac 16 août 2013 15:58

                Morsi au bout de quelques mois avait déjà confisqué le pouvoir. Le rêve de ces frères musulmans et de mettre le pays a leur botte. L’armée a eu raison de neutraliser Morsi de toute manière on s’est vite aperçu que ces gens ne transigent pas et que l’Egypte se transforme petit à petit en un état dictatorial ou les minorités seraient écrasées

                et la démocratie évanouit.

                • CASS. CASS. 17 août 2013 13:55

                  Morsi qu’un pantin utile madin us pour le bon plaisir sans frontiére d’un certain ishrael.si vous croyez que tout ceci n’a pas été programmé , vous vous fourez le doitg dans l’oeil jusqu’au..


                • antyreac 16 août 2013 16:00

                  Morsi au bout de quelques mois avait déjà confisqué le pouvoir. Le rêve de ces frères musulmans et de mettre le pays a leur botte. L’armée a eu raison de neutraliser Morsi de toute manière on s’est vite aperçu que ces gens ne transigent pas et que l’Egypte se transforme petit à petit en un état dictatorial ou les minorités seraient écrasées

                  et la démocratie évanouit..

                  • antyreac 16 août 2013 16:12

                    Erreur d’aiguillage.


                  • agent orange agent orange 16 août 2013 21:08

                    Cela ressemble aux méthodes de la SAVAK, la police politique du Shah qui avait rendu la prison d’Evin célébre pour ses exactions.
                    Monde civilisé ? Celui qui a incinéré des centaines de milliers de japonais à Hiroshima et Nagasaki, fait 2 millions de morts au Vietnam à cause d’un mensonge ou encore 1 million en Irak (re-mensonge).
                    Vous voulez que je continue la liste en parlant de l’Amérique Latine et de l’Afrique ?


                    • CASS. CASS. 17 août 2013 04:55

                      En effet le shah grand pote des us , des english et cie était un dictateur sanguinaire, pour la très grande majorité du peuple iranien qui crevait de faim et il a décidé de se débarasser du shas ; et le shas s’est tiré avec la caisse , ainsi que de ses potes qui c’étaient fait des couilles en or durant son régne et pendant que le pétrole iranien coulait à flot pour les ennemis colonialistes de leur patrie et de toutes ses richesses !!. j’ai un très grand respect pour Mr Ahmadinejad justement. et pour les iraniens qui ont décidé que Perse Iran devait retrouver sa souveraineté et son indépendance. et j’emmerde tous les ennemis de L’ IRAN pacifique et pacifiste, leurs propagandes etc etc et tous les fumiers d’impérialo sionistes colonialistes et tous leurs collabo.dont les émirats saoud et cie pro N.O.M

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès