Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le gouverneur de New York lance une attaque grave contre la liberté (...)

Le gouverneur de New York lance une attaque grave contre la liberté d’expression pour protéger Israël

Une des plus grandes menaces pour la liberté d’expression en Occident est la campagne qui se développe à l’échelle internationale pour littéralement rendre illégal l’appel au boycott d’Israël. Des gens ont été arrêtés à Paris – qui fut en 2015 le lieu de la manifestation pour la liberté d’expression (pour ceux qui se moquent de l’Islam) – pour avoir porté des T-shirts pro-boycott.

 
Mondialisation.ca, 17 juin 2016
 
JPEG

 

Les étudiants pro-boycott sur les campus aux États-Unis – où avait fleuri le boycott de l’Afrique du Sud de l’apartheid dans les années 1980 – sont sanctionnés de manière routinière pour infraction aux règlements contre la discrimination. Des officiels canadiens ont menacé de poursuivre en justice ceux qui appellent au boycott. Des organismes officiels britanniques ont interdit sur une base légale certains types d’appels au boycott. Israël a de son côté carrément criminalisé l’appel à ce genre de boycotts. Force est de constater que tout cela a été entrepris sans même susciter un froncement de sourcils chez ceux qui se sont autoproclamés combattants [crusaders = croisés] de la liberté d’expression, quand c’était le moment de soutenir les caricatures anti-musulmanes.

Mais maintenant, le Gouverneur démocrate de New York, Andrew Cuomo, s’est lancé dans une escalade significative des attaques contre la liberté d’expression sur le sol des États-Unis et ciblant des citoyens étasuniens. Le prince de la dynastie politique de New York a promulgué hier un arrêté diffusé à tous les services relevant de sa compétence, pour qu’ils cessent toute relation contractuelle avec des entreprises ou des organisations qui soutiennent un boycott d’Israël. Il prévoit que les citoyens qui ont ou expriment une opinion particulière, soient sanctionnés par le refus des prestations [allocations ou prestations en nature] dont bénéficient d’autres citoyens, une violation classique de la liberté d’expression (imaginons si Cuomo avait signé un arrêté ordonnant que « quiconque exprime des opinions conservatrices se verra immédiatement privé des prestations servies par l’État de New York »).

Plus inquiétant encore, l’arrêté signé par Cuomo exige que chacun de ses commissaires compilent « une liste d’institutions et d’entreprises » qui – « soit directement, soit via une société mère ou une filiale » – soutiennent le boycott. La liste du gouvernement [de l’État de New York] est alors rendue publique et il leur incombera alors de prouver à l’État que, en réalité, elles ne soutiennent pas un tel boycott. Donna Lieberman, directrice de la New York Civil Liberties Union, a déclaré à The Intercept : « Chaque fois que les pouvoirs publics créent une liste noire sur la base d’opinions politiques, cela soulève de graves inquiétudes quant au respect du Premier amendement et ce cas ne fait pas exception. » Robby Soave de Reason [la Reason Foundation est une fondation libertarienne dont le but est de promouvoir la liberté d’expression et le respect du droit] l’a dénoncé aujourd’hui comme « effrontément autocratique ».

Lire les dispositions pertinentes de l’arrêté de Cuomo, c’est se confronter à la mentalité de censeur du petit tyran, avec un parfum d’humiliation publique façon McCarthy dans sa forme la plus pure. Constatez par vous-mêmes.

texte

Pire encore est la nature autoritaire de l’arrêté de Cuomo. Ben Norton, du site internet Salon, observe : « Le corps législatif de New York a essayé vainement pendant des mois de faire adopter une loi anti-boycott. » Alors, au lieu de passer par la loi, Cuomo a décrété unilatéralement ces sanctions contre eux qui plaident pour le boycott.

Le sénateur démocrate de New York, Chuck Schumer, n’a pas perdu de temps et il exige maintenant une disposition fédérale inspirée de l’arrêté de Cuomo. Hillary Clinton a écrit, en juillet dernier, une lettre ouverte à son soutien financier à elle et à son parti, Haim Saban, qui se dit lui-même partisan fanatique d’Israël, et dans laquelle elle fait siens les principes fondamentaux de la démarche de censure – l’idée que le boycott d’Israël est une forme d’antisémitisme. Elle l’a fait à nouveau dans son discours de mars devant l’AIPAC [principale organisation du lobby sioniste aux États-Unis]. De nombreux Républicains sont favorables à des mesures similaires.

Au-delà du McCarthysme et de la grave menace sur la liberté d’expression, l’hypocrisie puante de Cuomo et des démocrates est irrespirable. Il y a seulement deux mois, Cuomo a interdit à des fonctionnaires de l’État de se rendre en Caroline du Nord, pour manifester ainsi son soutien au boycott de cet État américain, en protestation contre la législation anti-transgenres. Le texte de cet ordre pro-boycott de Cuomo commençait par proclamer que « l’État de New York est un leader au niveau national dans la protection des droits civiques et des libertés de tous ses citoyens » et interdisait donc « tout voyage à financement public » en Caroline du Nord.

Mais en justifiant les sanctions contre les détracteurs d’Israël, le conseiller pour les affaires juridiques de Cuomo a déclaré au New York Times : « C’est une chose de dire je veux m’exprimer dans le champ du politique. C’en est une autre de dire je vais vous sanctionner ou vous pénaliser pour vos activités commerciales. » Mais ça – je vais vous sanctionner ou vous pénaliser pour vos activités commerciales – c’est exactement ce que Cuomo a fait il y a seulement deux mois, en boycottant la Caroline du Nord. Vous voyez comme c’est tordu : pour le gouverneur de New York, il est non seulement permis mais noble, de boycotter un État des États-Unis, mais il est immoral et passible de sanctions de boycotter Israël, un pays étranger coupable de dizaines d’années d’occupation illégale et brutale. Les questions soumises à Cuomo par The Intercept n’avaient pas reçu de réponse au moment de la publication de l’article.

Le plus ironique est que Cuomo, en imposant un boycott à la Caroline du Nord, a dit qu’il agissait ainsi parce que dans « une société libre, l’égalité des droits des citoyens […] doit être protégée et respectée » – le principe même que le boycott d’Israël cherche à accomplir en mettant fin à l’oppression et à la discrimination contre les Palestiniens. Mais même si vous n’êtes pas d’accord avec le boycott d’Israël lui-même, aucune personne rationnelle ne voudrait qu’Andrew Cuomo et d’autres dirigeants élus aient le pouvoir de dicter quelles opinions politiques sont acceptables, et lesquelles ont pour résultat le refus de prestations ou d’allocations.

L’hypocrisie en matière de liberté d’expression de la part de toutes sortes de gens ici est évidente. En 2012, les conservateurs [les Républicains, NdT] avaient été furieux, quand le maire de Chicago Rahm Emmanuel avait annoncé qu’il bloquerait l’expansion dans sa ville de la chaîne de restaurants Chick-fil-A, pour sanctionner le militantisme anti-gay de son propriétaire, qualifiant la démarche du maire de grave atteinte à la liberté d’expression (une position que nous partagions). Pendant toute l’année 2015, des commentateurs comme Jonathan Chait du New York Times,se sont drapés eux-mêmes dans la liberté d’expression quand il s’agissait de défendre les discours racistes et homophobes sur les campus, soulignant que tous les types de discours, même « les discours haineux [hate speech] devaient être protégés par la loi ». Une position que nous partageons.

Pourtant, une campagne systématique et internationale – totalement bipartisane aux USA – est actuellement en cours, pour utiliser abusivement les ressources de l’État et la force de la loi, au service d’une attaque frontale sur la liberté d’expression et le droit de réunion, sans pratiquement qu’aucun de ces abus ne suscite d’objections parce que toute la démarche a pour but de protéger Israël de la critique. Il est quand même assez bizarre que quelqu’un soit élu gouverneur de New York, puis pense que protéger Israël de la critique fait partie de son boulot. Qu’il le fasse en attaquant le droit à la liberté d’expression des citoyens de son propre pays – à peine quelques semaines après avoir imposé un boycott sur un autre État des États-Unis – vous dit tout ce que vous avez à savoir du rôle qu’Israël continue à jouer dans le discours public aux USA et de la volonté de certaine personnes de piétiner les principes de la liberté d’expression du moment que cela va dans le sens de leurs objectifs politiques.

Glenn Greenwald 

Article original en anglais : Andrew Cuomo and Other Democrats Launch Severe Attack on Free Speech to Protect Israel

Traduction originale sur Mounadil wordpress, Traduit par Djazairi, vérifié par Wayan, relu par nadine pour le Saker Francophone


Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 21 juin 17:54

    « ... vous dit tout ce que vous avez à savoir du rôle qu’Israël continue à jouer dans le discours public aux USA ... »


    Et vous dit beaucoup de choses sur le rôle que les USA jouent dans l’instrumentalisation de l’état d’Israël pour assurer la logistique de son ambition hégémonique dans la région de Proche-Orient.

    • DTC (---.---.190.114) 21 juin 18:08

      @Jeussey de Sourcesûre

      Ben ouais, les USA c’est l’AIPAC, kifkif bourricot 


    • kader kader 22 juin 12:07

      @Jeussey de Sourcesûre
      Visiblement le boycott les fait bien chier....
      On sait ce qu’il nous reste à faire.
      Chaque fois qu’on interdit le boycott cela prouve que c’est une arme très efficace.


    • non667 22 juin 16:04

      @Jeussey de Sourcesûre
      le boycott interdit ? soit ! mais l’embargo ?


    • doctorix doctorix 23 juin 00:32
      @Jeussey de Sourcesûre
      Voilà un maire qui n’a pas de souci à se faire pour le financement de sa prochaine campagne.
      Ces élus américains sont de vrais juke-boxs : on met une thune dans le bastring et ils vous sortent la bonne chanson.

    • Jo.Di Jo.Di 21 juin 18:22

       
      classique ... le troupeau d’esclaves goyims doit être dirigé (par les prêtres de Yahvé comme dit Isaïe)
       
      « La sénatrice UDI-UC de l’Orne, Nathalie Goulet a annoncé à l’AFP avoir reçu des menaces de mort après s’être étonnée de la possibilité offerte aux cons tribuables ex-français qui font un don à l’armée israélienne, Tsahal, de bénéficier d’une réduction d’impôts de 60 %. »
       
      http://www.ouest-france.fr/politique/la-senatrice-de-lorne-nathalie-goulet-menacee-de-mort-4120722/


      • sarcastelle 21 juin 19:40

        @Jo.Di

        .
        Cela fait donc deux sénatrices, une de chaque bord politique, pour avoir reçu des menaces de mort : Nathalie Goulet et Sylvie Goy-Chavant. 

      • doctorix doctorix 23 juin 00:34

        @Jo.Di

        Et alors ? Tsahal, c’est pas une entreprise humanitaire ?

      • Massada Massada 21 juin 18:23
        La haine anti-israélienne est absente en Amérique. Sur les campus de nombre d’universités U.S, on peut en effet rencontrer des activistes « propalestiniens » aussi bilieux et bornés que ceux que l’on croise en France. Mais ils représentent pas le peuple américain amical et loyale envers Israel.

        La « cause palestinienne », hors des universités, a peu d’adeptes aux Etats Unis car elle y est considérée comme une cause douteuse, ce qui constitue une preuve de lucidité.

        La très faible présence de l’antisémitisme dans la société américaine, la survivance des idées de bien et de mal (bien loin du relativisme morale européen), ou l’idée que tout crime implique un châtiment proportionnel au crime pour que justice soit faite.

        Un respect de l’être humain en tant qu’être humain. Une courtoisie et une gentillesse sans équivalents dans le reste du monde occidental. Une police qui se fait respecter, et qui garantit effectivement sécurité et liberté.


        Oui, j’aime beaucoup les USA, et j’y vais toujours avec plaisir. 

        • DTC (---.---.190.114) 21 juin 18:37

          @Massada

          La hasbara sans foi ni loi ! MDR
          Remballe ta merde et va casser du palestinien, c’est tout ce que tu sais faire


        • Alren Alren 21 juin 19:13

          @Massada

          Aux USA on rencontrait beaucoup d’antisémites dans les milieux dirigeants dans les années 1880, période de forte émigration de Juifs fuyant les pogroms tsaristes et qui défendaient des idées d’une société progressiste et même pour certains marxistes.

          Beaucoup partagèrent plus tard le racisme d’Hitler qui considéraient Juifs et Noirs comme étant de race inférieure .

          Ainsi rien ne fut fait pour sauver les Juifs en leur accordant des visas qui fuyaient l’Allemagne après 1933 et surtout la Nuit de Cristal.

          Après que Hitler eût déclaré la guerre aux USA (et non l’inverse) peu après l’attaque japonaise de décembre 1941 à Pearl Harbor, il fut plus difficile à ces milieux aisés de conserver le même antisémitisme que leur ennemi principal.

          Après la guerre, les Britanniques en accord avec les dirigeants US firent tout pour empêcher l’arrivée de Juifs européens en Palestine, parce que cela déplaisait aux puissances arabes et en particulier -déjà- avec la monarchie théocratique installée par leurs soins en Arabie Saoudite.

          De plus, comme aux USA dans les années 1880, beaucoup de colons juifs arrivant d’Europe en Palestine après la Seconde guerre mondiale, avaient des idées collectivistes, qu’ils mirent en œuvre dans les kibboutzim. Ce qui n’était pas évidemment pour plaire à la droite US.

          Puis, de victoire militaire en victoire militaire, Israël est apparu comme une sorte de reconquête de la Terre Sainte sur les musulmans, perdue après l’échec des Croisades.

          La haine et la peur des Palestiniens, eux-mêmes refusant toute cohabitation pacifique pour, au fond, des raisons religieuses, a peu à peu conduit les natifs d’Israël, les sabras, vers un fascisme religieux, et à revenir à une société capitaliste. Du coup cela a amené les réactionnaires États-uniens, dans un grand revirement, à privilégier ce pays.

          Et aujourd’hui, on voit bien à travers le commentaire ci-dessus, la virulence de cette collusion entre fascisants US et israéliens, sur fond de haine des autres, typiques de l’extrême-droite, prête à violer la démocratie, en l’occurrence ici le droit de chacun de proclamer le boycott des produits d’un pays. C’est cette même droite dure qui a incité les mêmes États-uniens à boycotter les produits français après la reprise par Chirac des essais nucléaires à Mururoa, en 1995. Mais là, c’était bien !


        • MAIBORODA MAIBORODA 22 juin 07:59

          @Alren


          Rappel fort opportun de l’évolution historique survenue aux Etats Unis. 
          Encore faut-il distinguer l’opinion ou les attitudes des dirigeants ( voire des lobbies qui les font et les défont)) et les sentiments du peuple américain « profond ».
          Par ailleurs, l’extrémisme islamiste permet au camp pro-israélien de faire dériver vers l’ensemble des musulmans la xénophobie ordinaire qui anime toute nation constituée. 
          Un paradoxe cependant : tout en privilégiant l’alliance avec Israël, les « States » persistent à entretenir avec l’Arabie saoudite et le Qatar des relations privilégiées.
          Cordialement.



        • tonimarus45 22 juin 08:38

          @Massada-bonjour— par contre un « »boycott« qui provoque la mort de 500.000 enfants en irak, au sujet desquels ’albrigt » dira que c’etait le prix a payer, cela est autorise et legal ????Et je ne doute pas un seul instant que « l’ininnarable massada » a applaudi des deux mains a cette forfaiture au sujet de laquelle les etats unis auraient dus etres severements condamnes par la justice internationale


        • cétacose2 22 juin 08:47
          • @Massada
            Les USA qui sont tant admirés par les « demeurés » s’est établi sur un immense charnier ...tout comme le Paradisrael......

        • Alren Alren 22 juin 11:27

          @MAIBORODA

          Bonjour Maiboroda,

          J’ai bien souligné que le grand revirement, de l’antisémitisme au pro-sionisme, est le fait des riches rentiers qui tiennent totalement les gouvernants dans leur main par leur argent.

          Mais le petit peuple étatsunien avait son racisme à lui : l’hostilité aux groupes les plus pauvres, Noirs, Italiens, Porto-ricains qui acceptaient des salaires plus bas que ceux qu’ils revendiquaient dans une concurrence jugée déloyale. Ce fut le cas aussi au XIXe siècle envers les immigrés irlandais qui acceptaient les plus basses besognes pour une bouchée de pain.

          Toutefois, entre les deux guerres mondiales, Irlandais et Juifs, plus massivement que les autres catégories citées plus haut, avaient rejoint les rangs de la classe moyenne médiane (commerce et artisanat, plutôt, pour les Juifs dont certains devenus médecins appartenaient même à la classe moyenne supérieure et étaient très estimés) et moyenne inférieure (typiquement le descendant d’Irlandais devenu policier).

          Ceux qui étaient restés ouvriers voulaient le même salaire que les WASP (blanc, anglo-saxon, protestant) et n’étaient plus des concurrents déloyaux pour eux.

          Donc les Juifs, dans ce contexte, n’étaient pas l’objet d’une détestation particulière des pauvres, sauf de la part de ceux qui adhéraient au Klu-klux-klan, nombreux dans le Grand Sud.


        • keiser keiser 22 juin 11:42

          @Massada
          J’aime beaucoup ta forme d’humour un peu décalée, c’est très drôle.


        • kader kader 22 juin 11:59

          @Massada selon wikipedia

          Massada est situé en Israël au sommet d’une montagne isolée sur la pente est du désert de Judée.

          Le « complexe de Massada »

          Certains évoquent de nos jours un « complexe de Massada » ou « complexe de la citadelle assiégée (en) » par analogie avec les événements de l’époque romaine, au cours desquels les défenseurs de cette forteresse isolée, entourée de troupes hostiles, préférèrent le suicide à la reddition. L’expression désigne l’idée selon laquelle dans une perspective sioniste Israël serait le dernier refuge, à préserver à tout prix, source de comportements irrationnels.

          Il est coutumier que les soldats de l’armée israélienne viennent y prêter le serment : « Massada ne tombera pas une nouvelle fois »2 (« Chenit Matzada lo tipol, שנית מצדה לא תיפול »).

          Le « complexe de Massada » est fondamentalement une attitude pathologique qui évoque le rapport israélien à la faiblesse (comme le « syndrome de l’Holocauste » ou le « complexe de Samson »), c’est le sentiment d’être en permanence à la portée d’une menace grave, menaçant son existence même.

          Ce complexe s’est développé en réaction à l’impuissance des Juifs de la diaspora, synthétisée par le génocide des Juifs par les nazis, et en écho au mythe fondateur d’Israël : un combat imposé par un adversaire résolu, puissant, intraitable et visant sa destruction.

          Le « complexe de Massada », selon Pierre Razoux, « s’assimile à la représentation paranoïaque selon laquelle Israël est condamné à l’isolement et à la survie dans un monde hostile qui cherche sa perte. »3

          Pour Frédéric Encel, il « correspond à un sentiment d’isolement parmi les nations, de quasi-paranoïa face à l’hostilité ambiante, et de la nécessité conséquente de se retrancher de se fortifier à outrance. »

          Flavius Josèphe décrit les Sicaires (1) comme des fanatiques violents.

          (1)groupe de rebelles juifs,du parti nommé zélotes à lépoque des romains


        • OMAR 22 juin 16:57

          Omar0

          @Massacrada : « La haine anti-israélienne est absente en Amérique.... ».

          Va raconter ça au Ku Klux Klan...
          http://www.lemondejuif.info/2015/07/etats-unis-des-neonazis-du-ku-klux-klan-dechirent-et-pietinent-un-drapeau-disrael/

          Massacrada fourbe et menteur ? Juste un pléonasme...


        • Phoébée 22 juin 17:12

          @Massada
          Un aller retour, Tel-Aviv / New-York ..... 

          .

          Bref entre les deux capitales du peuple juif. Pourquoi pas ? Après Londres, Paris et Amsterdam *

          Oui, là, où la propagande à atteint des niveaux artistiques/surréalistes, vous avez encore des appuis. Ne les grillez pas en n’en faisant pas trop *


        • keiser keiser 22 juin 20:54

          @Massada

          Pas de réponse !? ...

          Encore un troll judéo de mes couilles.
          Dont la mission est de convaincre.
          Mais qui peut on encore convaincre.
          A part vous même ...


        • Parrhesia Parrhesia 24 juin 11:32

          @MAIBORODA

          Pardonnez-moi d’intervenir dans votre dialogue avec Alren, mais votre post ci-dessus me semble soulever deux problèmes d’importance primordiale.

          1) « … la xénophobie ordinaire qui anime toute nation constituée… » est une réalité. Cependant, il devient urgent de revenir sur le concept de « nations », autres réalités sans lesquelles le Monde, village planétaire, aurait été subjugué depuis longtemps par la tyrannie des plus forts. La diversité humaine et culturelle régulièrement vantée par les mondialistes dès lors qu’il s’agit de nous vendre  son tsunami migratoire est, par ailleurs, indissociable de la diversité des peuples générateurs des nations !!!

          Le « mondialisme », que ce soit celui ayant résulté des tentatives hégémoniques plus ou moins tyranniques depuis l’antiquité, ou celui plus récent de l’ambition nazie, ou ceux issus des dernières Internationales socialistes, ou aujourd’hui celui des Bilderbergers et assimilés n’ont et n’auront toujours qu’un seul but : le pouvoir mondial absolu sur la planète et sur l’espèce humaine qui la peuple.

          Dans ce cadre, qu’on le veuille ou non, les Nations ne sont pas qu’une source de compétitions, de divisions et de conflits ; leur diversité reste également le principal, pour ne pas dire l’unique rempart contre l’avidité et la mégalomanie psychotique de ceux qui, siècle après siècle, succombent à l’appel de la toute puissance financière et humaine.

          Je peux me tromper, mais il semble bien qu’il soit infiniment trop tôt pour passer outre l’existence des nations quelles que soient leurs imperfections. Comme il fut encore trop tôt pour permettre à des Staline ou à des Mao Tse Toung de prétendre modifier la nature humaine avec les résultats que nous avons vus.

           

          2) >>> Un paradoxe cependant : tout en privilégiant l’alliance avec Israël, les « States » persistent à entretenir avec l’Arabie saoudite et le Qatar des relations privilégiées. <<<

          Le paradoxe disparaît dès lors qu’il est observé sous l’angle d’une histoire fort ancienne mais toujours réactualisée au gré des circonstances, siècle après siècle, soit :

          a) Quelles que soient leurs divergences, Qatar et Arabie Saoudite restent des cousins d’Israël avec qui un langage commun peut toujours être trouvé lorsque les circonstances le justifient. Bel exemple de cette communauté de langage : les efforts conjugués d’Israël, du Qatar et de l’Arabie Saoudite dès lors qu’il s’agit de l’implantation de l’Islam sur le continent européen. Nous verrons bien ce qu’il en restera lorsque les circonstances auront changé mais pour le moment les circonstances le justifient encore…

           

          b) Si l’on tient compte de la similitude des ambitions économiques et des buts géopolitiques entre les U.S.A. et Israël, les avantages d’une alliance entre eux l’emportent encore largement, du moins pour le moment, sur les inconvénients qui surgissent ici ou là au sein de cette alliance.

           

          c) Les amis Qatari et Saoudiens de nos amis Israéliens étant ainsi légitimement les amis des U.S.A., le paradoxe s’évanouit. Les seules interrogations maintenant importantes sont : « Combien de temps cela va-t-il encore durer ? » et « à quelle sauce seront mangés les perdants le moment venu ? »

          Car nous ne devons pas nous y tromper : Des perdants, il va y en avoir…


        • N-Y on s’en fout .... !
          Par contre, mondialement la dictature des juifs et des « Anglo-Américans » me parait évidente.

          Des gugusses(crasse) comme ce gouverneur, en France dans le milieu politique il y en a.
          Autant à droite(FN compris..) qu’à gauche.

          La doxa va débarquer, le précurseur est déjà présent.....

          Je leur suggère pour changer de pseudo.
          Prendre comme pseudo les noms des james Bond girls.
          Par exemple ;

          Pussy Blush

          Goldfinger

          Holly Goodhead 

          Octopussy

          Peaceful Fountains of Desire

          Countess Lisl von Schlaf

          Mary Goodnight

          Abondance delaqueue (Plenty O’Tool ),

          Quant à BHL, « Monique Lafesse » lui ira comme un gant........ 
            


          • Allexandre 21 juin 22:01

            @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

            New York est le centre névralgique, donc on ne s’en fout pas. Après Israël c’est NY le deuxième foyer juif. Et là ils sont hyperactivistes. En réalité, les juifs sionistes dirigent les Etats-Unis depuis près de 60 ans (au moins) directement. Ils sont dans tous les lieux clés du pouvoir. Les juifs représentent 2% de la population étasunienne, mais entre 40 et 60 % Dans la politique, les médias, les banques, la FED, Hollywood, l’ONU, pour ne citer que les plus gros. Comment voulez-vous que les pouvoirs exécutif et législatif ouvrent la bouche ? Au mieux ils seront virés, au pire assassinés. Kennedy devrait revenir pour nous en dire deux mots. L’affaire de la centrale nucléaire de Dimona, en Israël, n’est sûrement pas pour rien dans son assassinat. Et mai 1968 en France doit beaucoup à la CIA et au Mossad. Il faut dire que de Gaulle n’y est pas allé de main morte. Mais au moins avec lui, pas de CRIF ou de LICRA pour imposer leur Diktat. C’est fou comme les victimes apprennent de leurs bourreaux !

          • microf 21 juin 22:48

            Qui l´eût cru que c´est aux Usa champion des « LIBERTÉS » oú l´on réagit comme hier en Union Soviétique ?. Lorsque vous n´avez pas encore traversé l´autre rive, ne vous moquez pas de celui qui se noit.
            La réaction de ce Maire est la plus forte et puissante publicité faite au boycott. Le mieux pour lui aurait été de ne rien entreprendre du tout, certains vont soutenir le boycott uniquement pour l´énerver encore plus.


            • Gnagnagna 21 juin 23:33

              Il me semble que l’appel au boycott est, malheureusement, illégal en France, que ce soit contre un pays, une entreprise, un service, ...
              Celui qui appelle au boycott peut être poursuivi.
              Mais on peut toujours inciter au boycott sans appeler au boycott... Il suffit de faire ça intelligemment.


              • Osis Oxi gene. 22 juin 06:06

                @Gnagnagna
                 
                 

                Je n’appelle pas au boycott de qui que ce soit, de quoi que ce soit, c’est interdit par la loi.

                Je dis simplement et justement agir selon ma conscience, comme je l’ai fait en son temps pour l’Afrique du Sud.
                En conséquence, comme toute ma famille, comme tous mes amis, juifs ou pas, je n’achète jamais de produits israéliens.

                Loi anti-boycott ou pas, pas plus que le fait d’être qualifié de complotiste ou d’antisémite, c’est pire, parait-il que raciste, rien ne changera ma détermination.
                Chacun sa conscience.
                 
                 
                 


              • tonimarus45 22 juin 08:37

                @Gnagnagna—bonjour— par contre un « »boycott« qui provoque la mort de 500.000 enfants en irak, au sujet desquels ’albrigt » dira que c’etait le prix a payer, cela est autorise et legal ????Et je ne doute pas un seul instant que « l’ininnarable massada » a applaudi des deux mains a cette forfaiture au sujet de laquelle les etats unis auraient dus etres severements condamnes par la justice in ternationale


              • DTC (---.---.26.250) 22 juin 16:27

                @ Gnagnagna  

                J’appelle au boycott, interdit ou pas je les emmerde ! La loi de qui et pour qui ? qu’ils aillent se faire mettre

                BOYCOTTER ISRAHELL !


              • Gnagnagna 22 juin 17:06

                De Gnagnagna aux excités :
                Holà ! Du calme !
                Je ne fais que dire ce qu’il en est de la légalité pour ceux qui ne le savent pas mais cela ne veut pas dire que je trouve ça bien.
                Je suis d’accord que l’appel au boycott ne devrait pas être illégal et même qu’on ne devrait pas pouvoir accuser de diffamation quelqu’un qui dit la vérité, même si cela nuit à quelqu’un. C’est le très gros problème des lanceurs d’alerte.
                Allez, une petite sieste...


              • tonimarus45 22 juin 08:36

                bonjour— par contre un «  »boycott« qui provoque la mort de 500.000 enfants en irak, au sujet desquels ’albrigt » dira que c’etait le prix a payer, cela est autorise et legal ????Et je ne doute pas un seul instant que « l’ininnarable massada » a applaudi des deux mains a cette forfaiture au sujet de laquelle les etats unis auraient dus etres severements condamnes par la justice in ternationale


                • Albert123 22 juin 11:42
                  quand je penses à Hanouna, BHL, Attali, Finkelkraut et Kev Adams, cad les 5 comiques juifs du moment je me dit juste que l’appel au boycott est superflu.

                  les gens honorables et dotés d’un minimum de dignité ne sont pas clients de toute façon.




                  • Layly Victor Layly Victor 22 juin 12:24

                    Il faut espérer que le magnifique peuple américain se libérera un jour de l’emprise des sionistes haineux et fauteurs de guerre.

                    Avec la Killary, ce n’est pas gagné, mais justement, dans leur orgueil raciste démesuré, les sionistes se croient trop supérieurs, d’où leurs erreurs majeures en Syrie et en Irak. Devant cette déconfiture, la « coalition » est obligée de combattre réellement Daesh, et le Mossad est obligé de passer au plan B : la promotion en urgence d’un « état kurde » paré de toutes les vertus. J’imagine ce qu’en pensent nos frères arméniens, massacrés par les Kurdes en 1916. Mais, bien sûr, la morale et le respect des minorités massacrées n’est pas la préoccupation des sionistes (sauf en ce qui concerne leur propre victimisation). Leur cynisme est écœurant.

                    Le nerf de la guerre, c’est le contrôle de l’information et de l’opinion, dans lesquels les sionistes excellent.

                    Mais, au cœur des ténèbres, il y a un espoir de lumière. Comme il est dit dans l’évangile de Saint Jean : « les ténèbres ne peuvent rien contre la lumière ».
                    Un jour, le peuple américain se libérera de l’emprise du racisme et des sionistes. Ce sera une chance pour la paix. On pourra chanter : O happy day". 

                    • zappa zappa 22 juin 12:25

                      Merci pour l’article,
                      Ce maire a du réfléchir avant décision sur le sujet qui me parait extrêmement sensible la bas et aussi presque partout . Etait il dans l’obligation pour ses administrés d’une telle mesure ? (protéger les intérêts économiques d’un autre état).
                      Les antisionistes de toutes confessions et particulièrement issu du Judaïsme sont virulents à N.Y. Ils manifestent souvent pour informer quiconque de leur détermination à ne pas reconnaitre l’état d’Israël qui nuit à leur développement « spirituel » ou existence. Je pense qu’il est difficile pour le quidam de leur prêter de l’antisémitisme.
                      En France il y a les lois, circulaire et autres pressions d’associations spécialisées pour nous défendre de regarder l’histoire, les histoires en faces. La volonté à ce point qui est de nous enlever le libre arbitre, cache à n’en pas douter des vérités pas bonnes a entendre de la part de nos pseudos dirigeants depuis 40 ans environ. En continuant ainsi, ils leur sera dur de faire volte face car la traitrise aux engagements ne pardonne pas et ce dans tous les camps.


                      • zygzornifle zygzornifle 22 juin 12:37

                        il a été formé par Valls.....


                        • cétacose2 22 juin 13:28

                          MOI,au modeste niveau qui est le mien ,j’ai décidé , en accord avec ...moi même ,de boycotter les avocats et les pamplemousses israéliens ,ainsi que...les mines anti personnels....


                          • zygzornifle zygzornifle 22 juin 16:35

                            @cétacose2


                             en cas de migraine je ne prendrais plus un casher d’aspirine....

                          • Milla (---.---.1.10) 22 juin 13:44

                            Nazisme et dictature en marche !


                            • non667 22 juin 16:13

                              tonton revient ! (pas la mit !)


                              • versus 22 juin 16:45

                                L’empire romain juif fait surface l’Amérique l’Europe esclave de l’empire romain juif AIPAC CRIF : donc gladiateurs A mourir pour l’empire romain juifs AIPAC c’est votre devoir.


                                • Ruut Ruut 22 juin 16:57

                                  Déjà il faudrait qu’Israël fasse des produits de qualité, or pour le moment, ce n’est pas le cas.
                                  Boycotter du made in china bas de gamme vendu au prix fort c’est normal, ce devrait même être automatique.

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en rouge.

Si vous constatez un bug, contactez-nous.

Auteur de l'article

Pilule Rouge

Pilule Rouge
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès