Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le Japon d’aujourd’hui, différent d’hier, entre en crise (...)

Le Japon d’aujourd’hui, différent d’hier, entre en crise de maturité

Le Japon est entré en crise de maturité parce que c’est le pays qui a la population la plus âgée du monde ; parce qu’il est parvenu à un stade de développement économique avancé en étant la seconde puissance économique du monde et parce que le Japon est mûr aujourd’hui pour un grand changement de société.

Une série télévisée, appelée Jukunen rikon, a conduit les seniors japonais à réfléchir sur les conséquences de la réforme des pensions de retraite dont les négociations avaient commencé en 2001. Ce téléfilm a été diffusé par TV Asahi en automne 2005 avec un taux d’audience record de 21,4% parmi toutes les séries télévisées de la chaîne. Cela a soulevé beaucoup de discussions dans l’opinion publique. Ce téléfilm de neuf épisodes met en scène le divorce d’un homme de 60 ans et d’une femme de 57 ans, ainsi que les conséquences que cela entraîne sur toute la famille. C’est l’histoire d’un ingénieur qui prend sa retraite. Sa femme va lui annoncer lors du dernier jour de son travail qu’elle veut divorcer. Alors qu’il s’imaginait passer le restant de sa vie à profiter de son temps libre pour voyager avec sa femme à l’étranger, l’homme finit par s’engager dans une ONG humanitaire en Amérique du Sud et la femme se lance pour la première fois de sa vie sur le marché du travail.

Un écrivain, Taichi Sakaiya, a publié en 1976 un roman d’anticipation sur l’avenir du Japon. En 1998, il avait été nommé par le Premier ministre Obuchi directeur général de l’Agence pour la planification économique. Son roman est intitulé Dankai no sedai pour qualifier la génération née lors du premier baby-boom d’après-guerre (1947-1949) et dont les enfants, nés lors du second baby-boom du début des années 1970, préfèrent rester célibataires et ne pas faire d’enfants. Environ plus de 50% des filles de Dankan no sedai ne font pas d’enfants, selon les chiffres annoncé le 3 mars 2006 par le ministère de la Santé. La génération Dankai no sedai a fortement contribué au développement économique du Japon, mais ils ont été les premiers licenciés de la restructuration des entreprises suite à l’éclatement de la bulle économique dans les années 1990. Le troisième baby-boom, qui aurait dû se produire ces dernières années, n’a pas eu lieu. De 2007 à 2009, plus de 2,8 millions de Japonais Dankai no sedai vont partir à la retraite. D’où l’inquiétude du gouvernement japonais à cause de l’augmentation de la population non-active et de l’aggravation de la baisse démographique et donc du manque d’actifs pour couvrir les dépenses liées aux retraites, à la santé etc...

Jukunen rikon signifie le divorce tardif, après vingt à plus de trente ans de mariage. Dans 75% des cas c’est l’épouse qui prend le plus souvent l’initiative de divorcer. Pour bien comprendre cette notion, il faut savoir qu’au Japon, il arrive parfois qu’une épouse apprenne à vivre avec son mari lorsque celui-ci est à la retraite. Car le plus souvent il était absent de la maison, toujours au travail, et généralement le week-end il ne s’occupait pas de sa famille. Il passait son temps libre à dormir ou bien avec des amis, des clients de l’entreprise, des collègues ou son supérieur. Ainsi, l’épouse veille à ce que son mari soit toujours en bonne santé et, généralement, elle apprécie qu’il soit toujours absent de la maison car elle accepte mal sa présence permanente. Les époux peuvent aussi avoir des difficultés à communiquer, à partager des intérêts communs. Il est aussi fréquent que l’épouse s’occupe de la mère de son mari, qui habite sous le même toit. La femme a une espérance de vie supérieure à celle de l’homme et vieillit souvent en meilleure santé. Arrivée à l’âge de la retraite, la femme japonaise est éprise de liberté et, comme en France, c’est elle qui prend le plus souvent l’initiative de divorcer. Sayoko Nishida, auteur d’un livre à succès, Pourquoi les maris à la retraite sont-ils tellement ennuyeux ?, explique que son époux, arrivé à l’âge de la retraite ne savait pas quoi faire, qu’il traînait à la maison... Selon le ministère de la Santé du Japon, parmi les couples de plus de vingt ans, le nombre de divorces a atteint 42.000 en 2004, le double de 1985, tandis que le nombre de couples mariés plus de 30 ans qui divorcent est quatre fois supérieur.

Vous pouvez lire l’article complet en téléchargeant le fichier Word joint.


Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • yoda (---.---.63.52) 23 janvier 2007 10:30

    Je lis double smiley Un dupliquage de texte malencontreux..


    • wired (---.---.92.11) 23 janvier 2007 13:59

      A vous lire je me demande pourquoi il existe des couples Japonais car la relation entre Mari et Femme tiens sur quoi finalement chez les Japonais ???...


      • erdal (---.---.242.88) 23 janvier 2007 14:56

        Ha lalala,

        J’espère qu’il restera toujours des personnes lorsque je visiterai ce pays...

         smiley


        • (---.---.161.92) 24 janvier 2007 01:54

          L’on pourrai ajouter que la generation qui a 20 30 ans aujourd’hui ne veut pas vraiment travailler c’est plutot les petits boulots (arbeito) je me rappelle d’un article paru dans france eco japon qui qualifie cette generation de parasite les jeunes ne voulant pas travailler vivant chez leurs parents (jusqu’a 30 ans et plus) et lapidant l’argent de la famille que va devenir le japon apres cette generation la ??????


          • Vincent (---.---.14.138) 24 janvier 2007 02:33

            Je suis toujours un peu sidere de voir comment on depeind les couples japonais dans les medias occidentaux car j’y habite et je peux vous dire que du mari et de la femme c’ est tout de meme ce premier qui est le plus a plaindre. Souvent les femmes ne veulent tout simplement pas travailler et preferent laisser bosser le mari qui doit nourir toute la famille. Donc pas etonnant qu’il rentre toujours tard puisqu’il a souvent 4 bouches a nourrir a lui tout seul ! Personnellement je rencontre beaucoup de femmes japonaises grace a mon metier et elles sont vraiment nombreuses a me dire qu’elles veulent devenir femmes au foyer une fois mariees. Quand je leur demande si c’est pas un peu injuste pour le mari, elles me disent que c’est courant au Japon... C’est ca la justification ? Si en plus elles demandent le divorce a la retraite du mari c’est encore plus egoiste. Bien sur il y a aussi les maris qui veulent que leurs femmes arrettent de travailler mais c’est souvent la femme qui le souhaite avant tout. Chez les jeunes c’est quand meme different heureusement mais il y a toujours des filles de 18 ans qui me disent qu’elles vont se mettre femme au foyer une fois mariees...


            • Docteur.kemp (---.---.16.118) 24 janvier 2007 22:02

              Tres interessant en fait, le quotidien dans le couple c’est l’enfer ennuyeux des habitudes. UN peut d’excentrisme et de delire c’est cela qu’il faut dans le couple... A mon avis c’est ce que ce texte veut dire


              • (---.---.65.213) 7 février 2007 17:15

                Très interessant cet article, le problème de l’immigration est très important au Japon. Je disais à une amie japonaise si elle pensait que le nombre d’etrangers (chinois/coreens principalement) allait exploser mais pour elle ce ne sera pas le cas.. les japonais restent tres attaché a leut identité et cela risque de leur poser des problèmes à l’avenir.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès