• jeudi 24 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen
  Accueil du site > Actualités > International > Le Japon, le nucléaire et nous…
34%
D'accord avec l'article ?
 
66%
(12 votes) Votez cet article

Le Japon, le nucléaire et nous…

Avec pudeur, respect et compassion pour le peuple japonnais, je pense qu'il faut tout de même OSER en parler...



Le cauchemar des Japonais n’en finit plus …

Avec 500.000 sinistrés du séisme et du tsunami qui ont déjà fait plus de 14.000 morts et disparus , le peuple japonais est maintenant confronté à l’innommable et indicible angoisse de la radioactivité…

Au delà des peurs du tremblement de terre, au delà de l’horreur du tsunami, il y a la terreur qui monte de ne pas savoir quand et comment on va être plongé dans la radioactivité : nul ne la voit arriver et même les chiffres qui défilent sur un dosimètre ne parlent pas à la conscience.



C’est cela que vivent des millions de Japonais : l’arrivée d’une peur qu’ils croyaient avoir maîtrisé depuis Hiroshima. Pourtant, hier c’était la guerre alors qu’aujourd’hui, il parait que c’est la paix.

Il est clair que si l’urgence actuelle est au secours des victimes, à la protection des populations en danger, aux réparations hâtives des dégâts matériels, nous devrons, hors de ce temps de l’urgence, faire notre propre retour d’expérience afin de remettre en question profondément l’énergie nucléaire comme source exclusive d’électricité sur le territoire français et dans le monde entier …

Les nuages radioactifs ne connaissent pas les frontières

NOUS SOMMES TOUS CONCERNÉS !


Le séisme et le tsunami prouvent encore une fois que l’on ne peut pas vraiment prévoir les conséquences d’événements naturels exceptionnels. Nous avons beau dresser des normes de sécurités, des moyennes à respecter, les accidents qui surviennent lors d’aléas climatiques extrêmes sont imprévisibles.
On peut avoir toutes les statistiques, les fréquences de tel ou tel événement, la nature peut sortir des normes. C’est ELLE qui est la plus puissante .

Au travers du drame subit par le Japon, la nature nous rappelle comme un coup de semonce que l'espèce humaine ne sera qu'une parenthèse de quelques secondes dans l'histoire de notre planète...
Mais nous la respectons pas et jouons sans cesse aux apprentis sorciers capables du pire ! Et nous tentons de contrôler l'incontrôlable…Nous sommes coupables et devrons rendre des comptes à nos enfants et petits enfants…

Cela fait des dizaines d’années que l’on sait parfaitement qu’un jour ou l’autre un tremblement de terre provoquera un “incident majeur ».
Des années que le lobby de l’industrie nucléaire travaille pour le plus grand bien des profits des capitalistes.
Des années qu’on nous rabâche qu’on ne peut se passer du nucléaire sous peine de retour à la bougie.

Le retour à la bougie c’est maintenant au Japon qu’il se dessine !



À l’approche du 25e anniversaire de l’accident de Tchernobyl
(Quelles leçons en a-t-on tiré ? )
qui a causé la mort directe ou indirecte d’au moins 600 000 personnes, cette tragédie nous apprend que le Japon, troisième puissance mondiale, pays industrialisé à la pointe des innovations technologiques, ne sait pas plus que la France maîtriser les conséquences liées à la production nucléaire.




ET UNE QUESTION NOUS TARAUDE TOUS :

Pourquoi un pays tel que le Japon a-t-il choisi le nucléaire ?
Pour mémoire, L'archipel japonais est situé à la frontière de quatre plaques tectoniques : les plaques Nord-Américaine, Pacifique, Eurasienne et des Philippines dont les interactions en font l'une des zones les plus actives en termes d’activité sismique et volcanique de la planète

Défiant les risques que sa proximité avec une zone de mouvements de plaques tectoniques lui impose forcément, impliquant l’occurrence de tremblements de terre (le Japon connait plus de 1000 secousses annuelles) et de tsunamis (le mot est d’origine japonaise),le Japon a pourtant choisi d’investir massivement dans le nucléaire civil.



Avec 54 réacteurs nucléaires en fonctionnement, le Japon est le 3e pays le plus nucléarisé au monde.( La France arrive en 2e position avec un total de 58 réacteurs derrière les Etats-Unis qui en comptent 104.)

Les différents acteurs du nucléaire au Japon utilisent souvent l'argument de la dépendance énergétique pour justifier ce choix.

Le taux de dépendance du Japon à l'étranger pour son approvisionnement en énergie primaire avoisine les 80% et le nucléaire lui permet de réduire sa dépendance énergétique . Les importations de pétrole représentent environ la moitié de l'énergie consommée au Japon, ce qui rend le pays très sensible aux fluctuations du cours du pétrole. Le nucléaire, qui ne fournit que 29% de la production totale d’électricité (contre près de 80% pour la France), est une source d’énergie majeure, pour ce pays qui dispose de faibles réserves en ressources naturelles. Le pays doit importer l’équivalent de 80% de ses besoins en énergie, et le nucléaire lui permet de réduire sa dépendance énergétique.

Le CNIC (Citizen's Nuclear Information Center ) qui rassemble des scientifiques opposés au nucléaire, rappelle dans un communiqué avoir « averti le gouvernement que les centrales nucléaires n'étaient pas construites pour résister à des séismes et des tsunamis très importants ».

Entre le fric et la raison, entre la prudence et les intérêts économiques, le nucléaire mal maîtrisé a été choisi et creuse nos tombes !

Quelle place a été donnée à l’être humain, victime sans pouvoir d’intervention dans ces choix ?

Les dirigeants qui ont créé cette situation sont les propres prédateurs de l’humanité.






par FLORILEGE1975 (son site) samedi 19 mars 2011 - 7 réactions
34%
D'accord avec l'article ?
 
66%
(12 votes) Votez cet article

Réactions à cet article

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


Faites un don

Les thématiques de l'article

Palmarès

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération