Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le jour de la Palestine

Le jour de la Palestine

Il est un état en deux qui n'en fait qu'un, qui est plus important que bien d'autres, bien plus que Monaco, le Liechtenstein, le Luxembourg, Andorre et la Suisse réunis, soit déjà plus important qu'une multitude d'états qui n'en sont pas, dont le but est de spolier tous les autres états et qui n'existent que parceque certains évadés fiscaux ont un intérêt à détourner le bien commun à leur propre compte. Cet état fantôme plus important que les autres qui le sont pourtant, n'est pas un état et ne le sera sans doute jamais, car dans ses veines coule le sang de la malédiction, qui n'est rien d'autre que notre malédiction à tous.

Cet Etat double ou plutôt de deux-demis, coupé en deux, coupé du reste. 

Car tant que la bande de Gaza ressemblera à une désolation, tant que la Cisjordanie se réduira chaque jour à un tas de terre, à une ruine debout, à une tranchée ouverte, à une voie sans issue, tant que les cris des gamins n'auront d'autres sanglots qu'une vie sans avenir, d'autre joie qu'un rire étouffé, notre vie à nous, notre vie confortable, ne sera que misère, les jeux de nos enfants ne seront qu'une triste tentative d'oublier les guerres immortelles.

En ce jour où l'idée est de se faire entendre à New-York, où Mahmoud Abbas dépose une demande de reconnaissance, une demande d'adhésion à l'ONU, comment ne pas se mettre à rêver de ce qui ne sera jamais, comment ne pas s'impatienter une fois de plus ? 

Et Israël qui pendant ce temps précieux, envoie ses pelleteuses repousser un peu plus loin les chances de paix.

Ne nous faisons aucune illusion, Obama l'homme le plus puissant de la planète ne peut rien, son choix se résume à un VETO, lui qui ne pense qu'aux prochaines élections. Son électorat est totalement pro-israêlien, il ne peut donc être élu qu'avec l'appui du clan sioniste, ses discours à l'Aipac, l'association des juifs américains, ne laisse planer aucun doute sur ses marges de manoeuvre, réduites à la portion congrue. L'année qui reste d'ici les prochaines échéances électorales est une année morte du point de vue décisionnaire et le chef noir, bien plus pâle qu'espéré, ne va surtout rien faire qui pourrait nuire à sa réélection, de toute façon son premier mandat se résumera sur le plan de la politique internationale à une incroyable torpeur, à part l'arrêt des guerres initiées par son sanguinaire prédécesseur.

De Funès quant à lui trouve des solutions miracles qui permettent de rameuter son camp, mais qui ne soignent personne ; des propos dithyrambiques ont été déclenchées par sa proposition de donner à la Palestine le statut d'état observateur, doux eufémisme qui veut dire Etat sous observation, une espèce de sous-état donc, avec un planning de négociation s'étalant sur un an. Le landernau des lèches-bottes, le Figaro, et quelques journalistes soucieux d'assurer leur future destination se sont mis à acclamer l'initiative du Président, les vrais protagonistes, eux, les Palestiniens et les Israéliens ont déjà rejeté ce plan mort-né. (Israël y est même allé de sa musique habituelle : “… la création d'un État Palestinien ne peut résulter que d'un accord avec Israël”, autrement dit ce n'est pas à l'Onu de s'occuper de cette affaire qui ne concerne qu'Israël, on nage en plein délire). L'exemple type d'une solution qui n'en est pas une, cela permettant tout de même à la propagande de s'exclamer sur la soi-disant pertinence de notre action diplomatique.

Un maître du monde impuissant et qui roule pour son propre compte, un comique qui roule des mécaniques en soufflant dans un ballon de baudruche, l'affaire de la reconnaissance de la Palestine est mal engagée, il n'en demeure pas moins que toutes les moindres possibilités de dialogue doivent être explorées, ce qui dans un monde de sourds et muets n'est pas une mince affaire. 


Moyenne des avis sur cet article :  2.43/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Nomade 26 septembre 2011 09:50

    « Monaco, le Liechtenstein, le Luxembourg, Andorre et la Suisse réunis, soit déjà plus important qu’une multitude d’états qui n’en sont pas, dont le but est de spolier tous les autres états et qui n’existent que parceque certains évadés fiscaux ont un intérêt à détourner le bien commun à leur propre compte. »
    @ l’auteur :
    Cette phrase est tellement « simplette » que vous perdez toute crédibilité quand à la suite de votre article.
    La Suisse existe depuis 720 ans et elle vous ennuie (je dis ennuie car je veux rester poli !)


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 26 septembre 2011 12:25

      Outre le fait qu’on voit ce qu’il en coûte à ceux qui désirent la disparition de la Suisse !

      Khadafi avait dit qu’il voulait que la Suisse disparaisse : voyez le résultat !

       smiley smiley smiley

      Je me demande bien quels sont leurs moyens pour convaincre des Etats d’accepter d’exécuter leur vengeance !

       smiley smiley smiley

      Une petite idée ?

       smiley smiley smiley


    • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 26 septembre 2011 11:24

      @ l’auteur :

      Quels liens y a-t-il entre ces états - ceux que vous citez - qui selon vous « n’en sont pas » et la Palestine, ainsi que la question de la reconnaissance de ce pays par l’ONU ?  smiley

      On voudrait bien le savoir ... 

      Par ailleurs pourriez-vous nous expliquer pourquoi et en quoi, la Suisse ne serait pas un état ?

      Votre article est d’une telle indigence qu’on se demande bien comment il a pu être agréé par la modératon ?


      • non667 26 septembre 2011 13:53

        saletés /complices ceux qui ergotent sur les virgules pour détourner du sujet en titre  : le génocide palestinien par les juifs avec la complicité des américains  : smiley smiley smiley


        • cevennevive cevennevive 26 septembre 2011 14:27

          Exact non667, que viennent faire ces commentaires sur la Suisse dans ce débat ? Ils émanent de ceux qui n’ont pas tout lu peut-être et se sont arrêtés à la deuxième ligne... Qui n’ont pas d’avis sur la constitution d’un VRAI ETAT en Palestine, ou qui sont contre...

          Comment peut-on oser défendre la Suisse, fut-elle son pays d’origine,( alors qu’elle n’est en rien attaquée), et mettre ce détail en comparaison avec le problème Palestinien ?
          Je rêve !

          Et d’autre part, comment peut-on accepter qu’un peuple tout entier soit sous la coupe d’un autre sans que la communauté mondiale ne s’en offusque ? Vous, les sionistes de tous bords, pouvez-vous dormir tranquille ?


        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 26 septembre 2011 15:12

          Tout le monde connaît d’ores et déjà la fin de l’histoire :

          Soit Israel continue à triompher et les Palestiniens iront vivre ailleurs ,

          Soit Israel perd la guerre et ce sont les Israeliens qui devront aller vivre ailleurs s’il en reste après leur défaite...


          • OMAR 26 septembre 2011 19:12

            Omar 33

            C’est perfide sinon ignoble de limiter à deux seulement, les scénarii prévisibles...

            Et quand on connait la force militaire israélo-américaine, nul doute quel scénario vous suggerez, (soit Israél triomphe, soit il perd la guerre...belle sémantique hasbariste).

            Je pourrai vous retorquer que les juifs ont, depuis des millénaires, l’habitude de vivre ailleurs, à travers le monde, différemment des palestiniens, qui eux ont été forcés ou contraints de vivvre dans les pays limitrophes qui ne veulent plus d’eux.

            Mais il reste un troisième scénario, deux états pour deux peuples.. 
            Et cela est possible, même si cela vous déplait...


          • COVADONGA722 COVADONGA722 26 septembre 2011 19:34

            yep , la prise de gages territoriaux n’a de raison que d’etre l’objet de négociation les annéxer c’est la garantie que le conflit dureras « mais probablement dans les deux camps certains y ont interets » .De la meme maniere que la création d’israel a donné lieu à d’éprouvant déplacement de population pour rappel la meme chose c’est produite entre l inde et le pakistan.La création d’un état palestinien viable ne pourra se faire qu avec un déplacement de colons et la rétrocession de territoire induement occupés , sorti de la et tant ques les americains et l’europe ne l’exigeront pas d’israel« et ne revez pas il faudra lui imposer de force » le conflit perdurera !

            votre comparaison avec l ’un des etats constitué parmi les plus perenne de l’europe décridébilise votre démonstration.
             asinus : ne varietur

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès