Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le Liban à feu et à sang

Le Liban à feu et à sang

L’homme a du panache et le verbe haut lorsqu’il s’agit de parler de la France. Dominique de Villepin s’est rendu au Liban le 18 juillet pour témoigner de l’amitié et du soutien de la France au peuple Libanais. Une visite éclair taillée sur mesure pour un Premier ministre français capable, par ses talents oratoires, de donner, dans un rôle qu’il affectionne, à la voix de la France une résonance qui dépasse largement son statut de moyenne puissance. Sensibles à l’attention manifestée, les Libanais attendent désormais que la France donne du corps à ces beaux discours.

Ziyad Makhoul, journaliste du quotidien francophone de Beyrouth L’Orient-Le Jour, le rappelait dans son papier du 18 juillet : "La France, quand le Liban saigne, n’est jamais bien loin, ses ailes-abris ne sont jamais bien loin, que cela ravisse ou que cela agace, c’est ainsi, et il semble bien que ce sera toujours ainsi."

Quelques lignes après, l’éditorialiste ajoute : "Aux bottes texanes, les Libanais préfèrent de loin et attendent d’abord les escarpins en soie Yves Saint-Laurent, surtout lorsqu il s’agit de travailler, enfin, sur une solution durable, et d’en finir avec les rustines, les cas par cas, qui ne font que permettre au problème de se représenter avec plus de dangers. Les Libanais attendent de la France qu’elle se souvienne, avant tous les autres, qu’en Orient, qu’au Liban notamment, il est impossible que prime la logique du vainqueur et du vaincu, que rien au Liban n’est aussi grave ni mortel que la présence d’un Etat dans l’Etat, que le retour, sous une forme ou une autre, d’une guerre civile, d’une guérilla urbaine, d’une intifada intestine. Les Libanais attendent de la France qu’elle conjugue l’impossible : qu’elle déracine le mal tout en préservant le Liban."

Et c’est bien ce qui dérange dans les actions militaires israéliennes. Le fait, qu’elles s’en prennent à la population d’un pays otage des intérêts d’autres Etats, Iran et Syrie, tout autant que leur disproportion par rapport à la menace sur la sécurité de l’Etat hébreu.

Contrairement aux injonctions israéliennes, il ne suffit pas de vouloir pour pouvoir. Il est vraisemblable qu’une majorité de Libanais appelle de ses voeux le désarmement du Hezbollah et la pleine souveraineté de leur Etat. Souvent, hélas, les seules forces endogènes d’une nation ne suffisent pas à retourner les situations. Sans aide extérieure, nombre de contextes peuvent perdurer. Les Libanais n’attendent pas d’être pilonnés mais d’être aidés à se redoter d’un Etat pleinement souverain. La volonté de vivre ensemble, qui semble aujourd’hui majoritaire, ne peut être ignorée. La communauté internationale a un rôle à jouer. L’envoi d’une force multinationale d’interposition, dotée de moyens coercitifs, comme le préconise le président Chirac, serait une première réponse.

Reste à savoir si les Etats-Unis, indéfectibles soutien d’Israël, le permettront, ou s’ils souffleront dans le sens d’un dépeçage du Liban. La France, par le geste de Dominique de Villepin, a, tout à son honneur, accepté une lourde charge. A elle désormais d’user de toute son influence pour qu’une solution équilibrée, gage de sa viabilité, se dessine. Il lui faudra pour cela déjà convaincre et emmener dans son sillage l’Union européenne et les USA.


Moyenne des avis sur cet article :  3.38/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • idoine (---.---.189.236) 20 juillet 2006 11:09

    Mais voilà un beau rôle pour les beaux parleurs en mal d’humilité : faire la tournée des causes à la recherche d’une voix pour les exprimer !


    • idoine (---.---.189.236) 20 juillet 2006 12:21

      Oui, Demian certainement, mais au delà de tout, ce qui m’insupporte au plus haut point, c’est de constater qu’au regard de certains hommes en mal de popularité, certaines « horreurs » aux relents de barbarie, dans le sens où la barbarie vise ce qui n’est pas « romain », sont plus attirantes que d’autres.

      Par exemple, où est le gentil’homme au brushing d’argent (Villepin), quand des centaines de millier d’innocents se font massacrer au Darfour ? - ou plus proche quand à sa porte vivent des milliers de sans logis ?

      Ah oui, le Darfour est moins « médiatisé », donc moins porteur de popularité. Mais alors, dans ce cas, ce n’est pas l’humanisme ou la compassion qui meuve notre cher 1er ministre, mais tout simplement « l’intérêt », son intérêt.

      Et le fait de crééer la confusion dans l’esprit des hommes entre la compassion et l’intérêt est un acte profondémment « vil » de nature à le rabaisser ...


    • Thucydide (---.---.101.8) 20 juillet 2006 11:19

      Le Liban fait partie de ces pays dont la France à réussi à ne pas rater la décolonisation (ce qui est rare, parce qu’en général, contrairement aux autres puissances coloniales, la France a raté ses décolonisations, ce qui fait oublier qu’elle a été meilleure -ou moins mauvaise- colonisatrice).

      Certains Libanais (vieux, maintenant) gardent encore la nostalgie de la présence française, et cette nostalgie se ressent encore dans les générations suivantes. Du coup, ils attendent beaucoup de la France, et la vouent aux gémonies lorsqu’elle les déçoit (ce qui ne dure jamais bien longtemps).

      Je crains malheureusement que même si les Libanais gardent leur confiance aux Français, ces derniers n’aient plus les moyens d’une vraie influence politique. Même leur influence culturelle a été laissée à l’abandon durant des décennies, et les dégâts en sont irréversibles. Les envolées lyriques de l’homme au brushing d’argent n’y pourront pas grand-chose.


      • keiser (---.---.57.92) 20 juillet 2006 11:56

        Cette operation est tros bien orchestrée et comme par hasard , apres le depart des syriens . Les français n’ont pas la determination necessaire pour influencer quoi que ce soit . Notre gouvernement ne prendra aucun risque avant les elections et se contenterat de distibuer des pansements vocaux comme De Villepin sait tres bien le faire . Malheureusement les Libanais n’ont rien à attendre de nous et nous assistons aux dernieres heures du Liban que nous connaissons


        • bourriquette (---.---.7.106) 20 juillet 2006 12:09

          article intéressant mais vous êtes au proche orient pour avoir eu de telles infos sur la réaction de nos amis libanais car je n’ai pas entendu les médias (radio, télé ou presse)relater cet éditorialiste ? ce qui est sûr c’est que le liban , et le monde arabe au sens large , a toujours eu des relations priviligiées avec la France et sait qu’il peut compter sur elle...et que cela embête beaucoup l’oncle Sam qui ne comprends pas grand chose à la diplomatie et à la protection des populations ! de plus au Liban y a pas de pétrole !!... et oui le 1er ministre excelle dans ce genre de discours et de situations mais il devrait garder un peu de son panache pour les problèmes intérieurs et mettre aussi ses talents au service de ses concitoyens au lieu de mettre comme il y a peu de temps son pays à feu et à sang, son intelligence et son brio aussi pour résoudre la crise éco. ... et là il sera pas mal !


          • Henry Moreigne Henry Moreigne 20 juillet 2006 17:42

            c l’avantage du net de pouvoir lire la presse étrangère, quand on veut bien s’en donner la peine. Le journal en question n’est pas des moindres et le sentiment qu’il relate me semblait interessant à faire ressortir.


          • bourriquette (---.---.7.106) 21 juillet 2006 11:43

            merci pour le « quand on veut bien s’en donner la peine », mais tout le monde n’a pas le temps libre pour lire tous les éditoriaux du monde entier ni votre dextérité pour savoir où gratter l’info pertinente sur la toile ! mais ne vous méprenez pas je vous sais gré de nous avoir éclairer et d’avoir un avis impartial sur la question (comme d’habitude d’ailleurs )et comme le note « gem » face à des propos posés si ça dérape ça ne sera pas de votre faute...


          • gem (---.---.117.249) 20 juillet 2006 12:34

            Bonne idée, les citations d’un journal libanais. Article posé et modéré (et qui me semble prendre suffisamment de hauteur pour éviter la partialité) sur un sujet sensible, bravo. Si les commentaires se mettent à déraper (ce qui probable, vu le sujet), au moins ça ne sera pas votre faute.


            • Paritu (---.---.1.12) 20 juillet 2006 19:15

              J’espère bien que la France se prendra une fois de plus une clauqe dans cette affaire.

              On ne peux pas inpumément s’amuser à être du côté des terroristes - bureaux de l’OLP à Paris, soutien au Hamas et au Hezbollah - et venir se plaindre après.


              • rdlm (---.---.114.107) 20 juillet 2006 20:00

                Y’a pas de pétrole au Liban mais il y a de l’argent (ou la dispora en a). D’ailleurs ne se qualifiait-elle pas de Suisse de la Méditerranée ?

                D’un autre côté il y a du pétrole au Darfour comme quoi...


                • Ar Brezonneg (---.---.110.100) 21 juillet 2006 10:55

                  Intervenir ? Militairement ? Pour cela il faut y aller avec des hommes, des moyens, une mission :

                  - Une mission ? Oui, sauver le peuple libanais qui compte sur nous. Restaurer la liberté de penser, de parole, d’action. Preserver le libre exercice du culte et surtout emp^cher que des musulmans ne se fondent dans le peuple chrétien pour tirer ses missiles sur un peuple ami. En fait faire une véritable opération de police pour liquider des voyous téléguidés d’Iran et de Syrie. Ce sera faire une guerre de « Croisés » contre le djihad permanent, en ouvrant un front de plus après l Irak, l Afganistan, la Somalie, l indonésie, l Inde, le 9-3, et j en passe. En fait on se voile la face car « on » sait tous cela. Mais ce n est pas porteur ! C’est même très dangereux ! Demandez donc à Douste Blazy ce qu il en pense ! Car la il faut de la pensée stratégique pour déceler ce qu il peut se faire et se passer, et essayer de voir à moyen terme, et plus loin encore !!!!!.... « Je m’envolai vers l’Orient compliqué avec des idées simples » disait le Général.

                  - Des hommes ? Oui il faut des soldats ! On en aurait encore queques uns... Et des soldats, c est fait pour se battre, pour gagner , vaincre. Et pour cela , il faut des « chefs », vous savez : des chefs du « temps de guerre », pas ceux du « temps de paix ». Tenez, des « Leclerc », des « DElattre », des « Juin », des « Bigeard », pas des mannequins en tailleur blanc à l air pincé et coincé qui passent des troupes propettes sur une place du midi juste avant le bal et l apero parceque la municipalité a prévu cela dans son programme de l’office du tourisme local en guise de loisirs de vacances... Non, des soudards, des vrai... Du biffin querelleur, bagarreur, débrouillard, endurant bref des lascars qui tiennent le terrain.... Qui font des descentes de « police » avec interrogatoires « musclés » pour obtenir le renseignement, qui agissent ensuite librement « à la guerre comme à la guerre » et aussi des gars qui savent pacifier après en tenant encore le terrain. C’est alors la guerre, la vraie, celle où il y a vainqueurs et vaincus, celle des livres d histoire, celle pratiquée par l Armée francaise de toujours , ou par l Armée anglaise d autrefois. Pas celle virtuelle d’ Hollywood, oudes jeux vidéo du super marché. Celle ou il y a du sang, de la merde, des gens qui crient de douleur. Il ne faut pas se voiler la face car c est cela qui nous attends. Et cette armée la aura besoin de son pays pour agir. L’ Armée doit être assise sur le pays, car c est son émanation. Les « biffins »savent que s ils agissent comme il faut le faire, ce ne sera que coups dans le dos avec la presse « bien pensante » comme le Monde, Liberation et autres (cf. guerre d Algérie) ... Ce sera aussi les blessés au retour qui se feront cracher dessus par les alliés objectifs de l ennemi. Comme cela se passait pour ceux qui revenaient d ’Indo. Ce sera aussi les « petit juges » qui se feront un plaisir de s en prendre aux officiers qui auront procédés aux « mesures de police ». Navré, mais depuis l affaire Mahé en cote d Ivoire, on a compris ce à quoi on a affaire. La confiance n y est plus. Et ce n est pas en faisant défiler des chasseurs alpins sur les Champs Elysés que la confiance va revenir. Et ceux qui connaissent la véritable action de la FI-Nulle savent ce que je veux dire : un officier perché sur un toit, derriere des sacs de sble, qui compte des départs de coups dans un camp, puis fait la meme chose sur l autre camp, qui fait des satistiques en cochant des cases, pour communiquer cela a des civils en costard qui diront "tiens ? Wallid n atiré que 2500 coups aujourd hui ? et Nasser 2300 ? Alors Nasser a droit encore a 200 coups ! Et ce sera tout. Pacifier ce n ’est pas cela. Demandez donc à Massu ! Ou à Bigeard.

                  - Des moyens ? Il en reste bien peu : des professionnels occupés un peu partout sur la planète avec des équipements anciens, usés, fatigués, rares. Des avions vieux de 40 ans. Des hélicoptères au compte goutte, pas de rechange ou presque. Pas suffisament de soldats pour assurer des mois et des mois sinon des années de guerre avec des rotations de troupes car il faudra « durer ». Pas de crédits de renouvellement des moyens car ces credits ne sont que des variables d ajustement pour autre chose (education nationale par exemple). Dans un pays ou chaque francais en se levant le matin se dit : « tiens j ai une dette de 33 000 euros.... » et je m en fous « Royalement ».

                  Et en plus, si nous intervenions « lourdement » en Syrie comme lorque les « Français Libres » sont intervenus en 1943 contre Denz et les visées hégémoniques des uns (« Anglais ») et des « Autres » (USA), croyez vous que nous aurions les coudées franches ? Non , on se battrait rapidement contre les Israéliens, les Syriens, l’Iran et d autres encore. Sans compter que sur notre territoire il y a des populations dont le sentiment national est loin d être acquis. Nous avons chez nous des djihadistes qui ont ete formés en Afganistan, en Syrie, en Lybie, au Pakistan. Qui se sont battus, qui ont tué, égorgé, torturé peut être. Cela depuis de nombreuses années. Nous aurions alors un front ouvert chez nous, dans notre dos.

                  Bien sur des inconscients diront « ce n est pas vrai ! ». « Ce n est pas possible ! » « Ca n’existe pas ! ». Au fait combien parmi vous se sont déjà servi d un Famas ? D’un Mas ?

                  Alors ? On y va ?


                  • CAMBRONNE CAMBRONNE 21 juillet 2006 15:03

                    AR BREZONNEG

                    Vous avez dit beaucoup de choses et j’adhère à la plupart de vos propos .

                    Je vous trouve quand même un peu trop amer , même si vous êtes d’abord lucide. Je crois que vous n’avez pas encore posé votre sac à dos , dites moi si je me trompe .

                    J’ai posé mon havre sac depuis déja quelques temps ce qui me donne un peu de recul .

                    Il est vrai que la bonne et vraie formule française vis à vis de ses soldats est : Armons nous et partez .

                    Comme je pense qu’il faut rendre à César ce qui est à César , reconnaissons que Chirac et son ministre ALLIOT Marie ont amélioré l’état de nos forces , même si il reste du travail à faire .

                    Le PS s’il gagne a déja annoncé qu’il ferait des coupes sombres dans le budget de la défense .

                    Quand vous faites allusion aux vieux guerriers qu’étaient des Bigeard des Leclerc , vous révez . Ils existent à l’etat embrionnaire mais ne pouraient s’épanouir qu’en cas de grande crise ou de guerre . Sinon on aura le Roquejoffre de service .Vous devez savoir comment se fait la sélection des grands chefs . Ce sont les diplomes et l’age d’entrée à St Cyr qui font l’essentiel . Il faut dire que malgré cela nous avons quelques excellents officiers généraux et supérieurs .

                    Malgré tout je pense que l’armée française d’aujourd’hui a des atouts et de grandes qualités . Evidemment il est déconseillé de foutre la tête d’un Mahé dans un sac en plastique .. Ce ne sont pas des méthodes ...et si en plus un chef de corps en mal d’avancement va gafter , où allons nous .

                    La France peut intervenir dans le cadre d’une force d’interposition . Il ne s’agit pas de faire la guerre aux Hébreux car je crois que nous ne jouons pas dans la même cour .

                    A plus et vive la république quand même .


                    • Yves (---.---.64.5) 21 juillet 2006 16:37

                      Bonjour ,

                      Pour revenir au sujet de l’article ... : la destruction du Liban sous couvert de pourchasser une milice ...
                      - Le travailliste Shimon PEREZ a déclaré : « ... nous nous défendons après avoir été attaqués , il faut insister sur la légitime défense ... »
                      - Cependant , le porte parole de l’armée israélienne - Olivier ROFOWICZ - a révélé que : « ... l’offensive au Liban est prévue de longue date et vise à modifier le rapport de force dans la région ... , cette campagne est basée sur des préparations que nous avons réalisées ... »
                      - Donc , le Hezbollah a donné aux faucons israéliens le pretexte dont ils avaient besoin et qu’ils attendaient pour déclecher leur offensive ...

                      - Pour chasser le Hezbollah ( ce dont ils avaient été incapables lors de leur occupation du Liban ... ) , outre la majorité écrasante de victimes civiles dans toute la population ... et l’exode des habitants fuyant les bombardements ( au bas mot 500.000 ) , ils détruisent les habitations et toutes les infrastructures du pays , ponts , routes , ports , aéroports etc. ... et privent grand nombre de zones d’habitation d’eau , de vivres et de médicaments ........
                      - Le résultat constaté à ce jour est qu’Israël ( outre la violation des lois internationales de la guerre , censées être respectées par un Pays civilisé ... ) se met à dos l’ensemble de la population libanaise .......
                      - Le faucon de la Défense - Amir PERETZ - a déclaré que , si Israël le juge bon , l’offensive terrestre sera engagée .................. , ce à quoi son homologue libanais - Elias MURR - a averti que l’armée libanaise , restée neutre jusqu’à présent malgré ses pertes dans les raids meurtriers , prendra part au combat le cas échéant , pour résister à l’invasion ...

                      - D’un autre côté , le porte parole des faucons de la Maison blanche - Tony SNOW - a déclaré ( et on se demande pourquoi ... ??? ) : « ... Nous ne sommes pas de connivence avec eux ( Israël ) , nous ne coopérons pas , nous ne faisons rien de tout ça ... »
                      - Alors que le gouvernement américain s’oppose , officiellement , jusqu’aujourd’hui à un cessez le feu demandé par l’O.N.U. , et ses alliés européens et arabes ............... , en aparté , lors du G8 de Saint-Petersbourg , BUSH a déclaré à son caniche Tony BLAIR : « ... il faut stopper cette merde , il faut que Kofi ANNAN négocie avec les Syriens pour nous sortir de ce merdier ... »
                      - Quant aux alliés arabes de BUSH ... , le porte parole du Président égyptien a déclaré : « ... un cessez le feu est impératif ... » ........ , et le Prince héritier d’Arabie saoudite , ministre de la défense , a déclaré : « ... Nous ne pouvons pas laisser Israël poursuivre ses agissements ... »
                      - L’ancien ambassadeur des U.S.A. en Israël - Martin INDYK - a estimé que le fait de devoir s’en remettre à Kofi ANNAN montre que les U.S.A. n’ont plus les mêmes leviers à leur disposition ....... , et le politologue Stephen WAYNE , de la Georgetown university , a déclaré que " ... la diplomatie du cow-boy BUSH ( frappes préventives sur les rogues states ) ne peut plus fonctionner , les faits dictant , comme seule solution , une approche multilatérale ..................
                      - Le tout sur fond de guerre irakienne ( où les attentats et assassinats ne cessent d’augmenter ) , qui perdure contre la volonté du Peuple américain ...............

                      - Ceci étant , le ministre des finances libanais a déjà évalué les dégâts occasionnés à son pays par Tsahal à plusieur milliards de dollars ... et le Premier ministre Fouad SINIORA a déclaré qu’il demandera des compensations à L’Etat d’Isarël ..........
                      - Question : qui paiera la facture pour la reconstruction du Liban après le passage de Tsahal ............. , et à qui bénéficiera cette reconstruction ......... ??????????


                      • roumi (---.---.74.206) 21 juillet 2006 18:27

                        ah tiens enfin on pose la question combien ca coute ? les libanais qui sont d’excellents commercants posent la question ? quand nous voyons tout ce qui a ete detruit en infrastructures civiles en palestine ( paye union europeene )et au liban ( paye par eux et leur communautee internationnale . israel a fait le geste de trop . attaquer un pays dont la communautee est installe partout dans le commerce mondial . l’article illustre bien par sa moderation une vision plus realiste que ce que nous avons l’habitude d’entendre . j’espere que la france vas soutenir le liban mais comment ? est ce une gesticulation de diplomate , ou comme nous l’avons vus dans la presse un geste de vip en soutiens de l’industrie d’armement bien mal en point ? la voie multilaterale et le renforcement de l’onu sont la meilleure voie possible n’en deplaise a monsieur bush . je suis particulierement surpris qu’un pays qui viens de se debarrasser de son envahisseur soit replonge aussi vite dans le caho.


                        • Yves (---.---.67.80) 23 juillet 2006 15:48

                          Oui , et puis pour couronner le tout ... , on apprend aujourd’hui sur YAHOO que Tsahal vient de détruire tous les centres de communication du Liban , radio , télévision et téléphone ... , afin de couper la population libanaise du reste du Monde ... et pouvoir poursuivre tranquillement son oeuvre de destruction et de dommages collatéraux sur les civils ( l’essentiel des victimes de la glorieuse offensive des « justes » de Tel Aviv ... )
                          - D’autre part , ces « justes » déclarent qu’ils demandent à la population libanaise de fuir pour éviter les bombardements et les pilonnages d’artillerie ....... ?????????? ............ , et qui va dédommager la population ainsi spoliée ... ???
                          - Est ce que le « diplomé » de la Maison blanche ( celui dont les affaires pétrolières étaient tellement bien gérées ... qu’elles ont du être sauvées de la faillite par des membres de la famille Ben Laden ... ) a prévu un plan ... , comme celui qu’il avait prévu pour la population de la Nouvelle Orléans et ses digues pourries ... à l’occasion du cyclone Katrina ...... ??????
                          - Je pose la question puisque , toujours sur YAHOO , on apprend que « cow-boy BUSH » refuse toujours un cessez le feu dans le « merdier » ... , afin de laisser à sa filiale Israël le temps de « régler le problème en profondeur » ... ( sans doute comme en Irak ... , où un nouvel attentat a fait 26 nouveaux morts à Bagdad ... )
                          - Mais , motus ... , comme l’a dit le perroquet Tony SNOW ... , les U.S.A ne sont aucunement impliqués dans l’offensive de Tsahal ... , simplement , comme l’écrit le quotidien israélien Haaretz ... , ils laissent encore un peu de temps à leurs compères de Tel Aviv ... , sans doute pour mieux préparer le « merdier » pour leur sauveur Kofi ANNAN .............................


                          • daniel milan 23 juillet 2006 15:55

                            Faut dire que ces « humanistes » Israéliens, tuent si bien !


                          • khal torabully (---.---.166.180) 26 juillet 2006 19:39

                            MADAME MONSIEUR MERCI DE RELAYER CE TEXTE POUR DIRE MON EFFROI SURTOUT POUR CES ENFANTS MASSACRES DANS L INDIFFERENCE GENERALE KHAL TORABULLY

                            J’ai adopté le cèdre du Liban

                            Arbre de Beyrouth agrippé au cratère Où la bombe fissura les ruines et les pierres, Broyant les roses du Liban, je te nomme prière, Témoin des décombres de cette triste Terre.

                            A nouveau l’etoile du peuple élu A élu domicile dans ton ombre suppliciée. Ce soir, les explosions des cieux perdus Secoueront le croissant fertile et dru.

                            Terre des druzes, terre des maronites, Champs de sunnites et des chiites, Ton cèdre a penché sa tete devant l’épée Qui périra par le glaive ensanglanté.

                            J’aime le Liban dit l’enfant perdu, Suppliant la nuée de nuages orphelins. è ê é à ô La goutte d’eau a renoncé à naitre rosée - Arbre de Beirut, le silence s’est renversé.

                            Je pleure pour le Liban dit l’enfant égaré, Mon été s’est appauvri au seuil de la mort. Mes mains ont campé devant le péril imminent, L’envahisseur tout-puissant sur la flaque de mon sang.

                            Liban aimé, dit l’innocent, j’ai adopté ton cèdre arraché Par le semeur des maux ; j’ai confié mon avenir à la Bekaa. La Palestine s’est élargie en génocide et le Liban en holocauste, Le vent s’est tranché sur la faux des damnés.

                            L’amour de ma terre s’est emparé de tes racines, Le cèdre centenaire s’est confiè à l’olivier. L’enfant triste court dans ton jardin oublié, Les monstres conjuguent le verbe sécuriser pour tuer les jardiniers.

                            J’ai adopté le cèdre, o pays libanais, Répondit l’olivier, et je serai le garant de ta paix ! O Liban, ton arbre sera mon rocher devant les bouchers, Nulle complicité, nulle lacheté pour les fossoyeurs de l’humanité !

                            KHAL TORABULLY


                            • roumi (---.---.74.206) 26 juillet 2006 20:35

                              merci mossieur milan quatres morts a la finul !!!!! et un dernier post qui me touche particulierement , bien que tres eloigne de ce pays . merci pour cette intervention trollienne . un breton . roumi


                              • Umar Timol (---.---.85.68) 4 août 2006 11:46

                                Que faites-vous monsieur ?

                                Aux victimes

                                de la

                                barbarie israélienne.

                                Que faites-vous

                                monsieur

                                après avoir d é capité un enfant

                                est-ce que vous retournez chez vous

                                l’âme sereine

                                le cœur tranquille

                                content d’avoir fait du bon boulot

                                est-ce que vous lisez votre journal

                                monsieur

                                en buvant votre café

                                est-ce que

                                monsieur

                                vous regardez les infos à la télé

                                en vous disant

                                que les politiciens c’est de la merde

                                est-ce que vos pensez

                                monsieur

                                à votre association

                                qui aide les pauvres du quartier

                                est-ce que vous vous dites

                                monsieur

                                que vous méritez une promotion

                                que vous en avez marre

                                d’en être toujours la

                                après de si longues années de carrière

                                est-ce que vous pensez

                                monsieur

                                à l’emprunt bancaire qu’il faudra rembourser

                                ou aux études des enfants

                                ou à l’inflation qui ne cesse d’augmenter

                                que faites-vous

                                monsieur

                                après avoir décapité un enfant

                                est-ce que vous racontez un conte

                                à votre fille

                                ou a votre fils avant

                                qu’il ne s’endorme

                                est-ce que vous leur faites des câlins

                                en rêvant

                                de leur glorieux avenir

                                est-ce que

                                monsieur

                                vous téléphonez à votre meilleur ami

                                pour lui parler de vos petits soucis

                                ou vous téléphonez

                                à votre vieille maman

                                pour avoir de ses nouvelles

                                que faites-vous

                                monsieur

                                après avoir décapité un enfant

                                est-ce que vous allez au restaurant

                                est-ce que vous aimez la cuisine exotique

                                ou vous préférez dîner à la maison

                                que faites-vous

                                monsieur

                                est-ce que

                                vous faites les mots-croisés

                                ou le sukodu

                                ou vous lisez un bon livre

                                ou peut-être que vous regardez un film

                                monsieur

                                que faites-vous

                                monsieur

                                après avoir décapité un enfant

                                est-ce que tard la nuit

                                vous baisez gentiment votre petite épouse

                                ou vous préférez vous branler

                                que faites-vous monsieur

                                est-ce que vous pensez

                                monsieur

                                parfois

                                à l’enfant que vous avez décapité

                                est-ce que vous pensez

                                à cette petite tête

                                qui gît à des mètres du corps

                                est-ce que vous pensez

                                monsieur

                                à la souffrance

                                à sa souffrance

                                chair innocente qui se brise

                                déchire

                                éclate

                                qui se répand

                                que faites-vous

                                monsieur

                                après avoir décapité

                                un enfant

                                que faites-vous

                                monsieur

                                Umar.Timol, Poète Mauricien, www.umartimol.netfirms.com


                                • KHAL TORABULLY (---.---.136.164) 4 août 2006 17:56

                                  Madame, Monsieur,

                                  Voici UNE LETTRE A LA FEMME LIBANAISE ci-après, que je vous demande de bien vouloir publier. Merci pour le Liban.

                                  Khal Torabully Ecrivain

                                  LETTRE A LA FEMME LIBANAISE Khal Torabully

                                  Préambule, courriel envoyé à Evelyne Accad et Amira Issa :

                                  Ma soeur, Aujourd’hui, une étudiante rencontrée à Tripoli m’a écrit pour me donner les résultats de ses examens, Elle s’appelle Marwa, et elle s’inquiétait de ses notes, et me demandais de prier pour elle pour la deuxième session. Miracle de la vie, non, miracle de courage, non ? Persister à oeuvrer pour la connaissance quand tout est à feu et à sang. Inutile de te dire combien ce courage féminin m’a bouleversé. Elle est tout le symbole du Liban auquel nous devons nous raccrocher, désormais. Son acte puissant, admirable entre tous, m’a inspiré ces propos :

                                  Ma soeur... Nos coeurs saignent devant ce carnage. Mais nous resterons debout, car la barbarie qui triomphe se retournera contre elle-même. Je suis amoureux de la création, et je sais que la patience viendra à bout de l’ogre et de ses alliés.

                                  Ma soeur libanaise... Vous, femmes du Liban êtes d’une espèce précieuse, rare, admirable. C’est vous qui gardez l’humanité en éveil en moi, alors que j’avais cru la perdre au seuil de la bibliothèque de Bagdad, incendiée par les barbares.

                                  Vous avez la force exemplaire de la vie, et le désir inextinguible de pousser les ruines pour la récupératon du passé dans l’élan de l’avenir. Vous releverez le Liban pour nous, car en vous se concentre le peu d’humanité qui reste en ce monde des marchands et des fous sanguinaires. Je ne doute pas un seul instant de votre génie.

                                  Restez pour nous ces exemples frissonants de l’abnégation, du courage, de la lutte, du temps à traverser, afin que l’espoir soit encore présent en ce monde régressif.

                                  Vous avez cette lourde responsabilité, et nulle au monde ne peut mieux la porter que vous. Je vous quémande cette oeuvre vitale, car dans ma souffrance, vous êtes ma consolation. Je sais, pour vous avoir connues, que vous aimez le savoir. Mieux, la connaissance, sans cloison de quelque sorte.

                                  Vous êtes amoureuses du livre. Vous respirez la poésie essentielle. Vous écrivez, vous lisez, vous analysez. Et vous transmettez la beauté au coeur même des souffrances de la géopolitique froide, inexpugnable.

                                  Vous savez garder la grâce dans l’anéantissement passager. Vous êtes pilier de Baalbeck, dôme de Tripoli, sang de Cana. Vous êtes le Liban.

                                  L’élan fort de la tendresse humaine. Vous êtes nos mères, nos soeurs, nos compagnes quand le pays est dévasté par les lâchetés assassines. Vous êtes notre dignité.

                                  Je ne dirai pas, par respect pour vos mères et vos ancêtres, que la lutte vient de commencer. Non, elle se poursuit, car vous avez traversé des siècles entre boucliers et agressions, entre meurtres et passions.

                                  C’est à vous de garder l’unité de ce pays, ne vous laissez pas diviser. Vous êtes notre conscience fine, et vous empêcherez que l’assassin profite de vos faiblesses politiques.

                                  Vous êtes debout, et le monde authentique, ou ce qu’il en reste, vous admire. Nous sommes avec vous, et c’est cela notre pâle participation à cette tâche à accomplir.

                                  Je te sais proche de tes soeurs, Marwa. Tu Evelyne, Amira, Ezza. Tu es une profonde lueur d’espoir dans cette nuit atroce. Berce le Liban, il a besoin de tes bras.

                                  Pensée encore debout devant l’indicible. Pour le Liban, Pour toi.

                                  Khal Torabully

                                  P/S : Lis ce texte , c’est un acte que je pose pour ce pays adopté avec son cèdre. Partage le sans retenue avec tous les libanais, afin qu’ils sachent qu’ils sont aimés des poètes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès