Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le Maghreb doit stopper l’exode africain

Le Maghreb doit stopper l’exode africain

La géopolitique du bassin méditerranéen est en profonde mutation. Révolutions en Afrique du nord, crises financières en Europe du sud. Ces deux rives restent pourtant liées et confrontées à un vaste et tragique exode africain sous couvert d’immigration clandestine.

Jusqu’à présent le Maghreb n’a jamais défini de politique nationale ou régionale en la matière. C’est le laisser faire, laisser passer qui a primé, avec une volonté explicite de punir et culpabiliser l’Europe pour son passé colonial. Face à toutes les demandes pressantes de l’Union Européenne, le Maghreb a toujours répondu que seul le développement de l’Afrique jugulera le flux migratoire.

La vision maghrébine sur ce phénomène doit aujourd’hui changer.

D’une part, le nouveau face-à-face euro-maghrébin va bouleverser les relations politiques, économiques et humaines. Il ne saurait donc être perturbé par une donnée démographique exogène aux deux espaces. On peut même envisager à terme un reflux migratoire et une suppression du visa Schengen pour les maghrébins, qui ne seront plus considérés comme des réfugiés politiques ou des terroristes.

D’autre part, l’Afrique vit une grave régression. La mal gouvernance, la corruption endémique, le sous-développement chronique, les coups d’Etat l’ont rendu ingérable. Elle tarde à entrer dans un processus révolutionnaire.

Quand on connaît le phénomène migratoire et qu’on visite les pays africains, on mesure toute l’ampleur du désastre humain. La plupart des candidats à l’exode sont des enfants d’une anarchie démographique immorale, nés de mariages polygames et/ou précoces, d’unions libres, de vagabondage sexuel, prostitution, viols. La plupart n’ont pas de vie de famille et ne connaissent pas leur véritable père. Mal élevés par des mères adolescentes, ils sont très tôt jetés à la rue pour gagner leur vie. Non scolarisés, analphabètes, ils n’ont ni culture, ni métier.

La majorité d’entre eux n’ont pas d’état-civil et se font établir de faux documents par des fonctionnaires véreux, sans scrupules, hyper corrompus.

Nourris au complexe de culpabilité, ils se font systématiquement racketter aux frontières par les policiers africains et maghrébins qui ferment les yeux sur les trafics de passeports.

Résidant souvent plusieurs mois dans les pays du Maghreb, certains finissent par s’y installer en se faisant établir de nouveaux faux documents.

Les villes du grand Sahara souffrent de cette poussée démographique exogène d’africains se faisant passer pour des Harratines (descendants d’esclaves ou travailleurs agricoles installés de longue date dans les oasis du désert).

Les tribunaux et prisons des villes maghrébines du nord ne désemplissent pas des nouveaux délinquants africains (faux documents, fausse monnaie, drogue, prostitution, cambriolages, agressions,…).

Les insurrections tunisienne et libyenne ont amplifié le flux migratoire à Lampedusa afin de profiter de l’obligation italienne de ne pas refouler les victimes de conflits.

Les pays maghrébins les plus permissifs à l’entrée des migrants sont le Maroc, la Tunisie et la Libye où plusieurs pays africains sont exemptés de visa. Mais les deux pays passoires sont la Mauritanie pour transiter au Maroc, et l’Algérie pour transiter en Tunisie et Libye.

Le cas de l’Algérie est symptomatique de la déchéance des Etats africains. Le Mali est le seul pays africain exempté de visa par l’Algérie, en raison surtout de la population touarègue qui vit des deux côtés de la frontière. Les africains, même anglophones, se font donc établir de faux vrais passeports maliens et affluent par centaines au poste frontalier de Borj Baji Mokhtar.

Le Maghreb traverse une nouvelle ère de reconstruction refondation inter et extra maghrébine qui prendra du temps.

Une nouvelle politique d’instauration de visas doit mettre un terme à la falsification des passeports et à un exode anarchique et massif. Les consulats maghrébins pourront ainsi contrôler la véracité des documents et les motivations réelles des voyageurs.

Ce n’est pas punir les africains que d’adopter une telle politique. C’est au contraire sauver des vies. Des ONG ont estimé à près de 20.000, les migrants morts par noyade en Méditerranée depuis 1993. Ce chiffre est une estimation des cadavres repêchés, tout en précisant que « le total peut être multiplié par trois ».

Les africains doivent cesser cette fuite suicidaire et se recentrer sur la résolution de leurs problèmes de gouvernance, comme le font aujourd’hui les maghrébins.

 Saâd Lounès


Moyenne des avis sur cet article :  3.32/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • manusan 27 août 2011 08:35

    Quand ça pétera en Europe, comme ça pète actuellement au Maghreb, il se pourrait bien que le Maghreb doivent faire faire à un retour massif des africains tous confondus 1ére, 2d et 3 éme génération.

    A quel moment ? quand le caddie de supermarché ne pourra plus se remplir qu’à moitié. A ce moment là, parler de solidarité multiculturelle reviendra à pisser dans un violon.


    • ak47 4 septembre 2011 19:23

      nan mec ces plutot la rapine de l’occident qu’il faut arrêter, les africains ne viendrait plus ici apres sa, ou seulement en vacances !!


    • RECULER ?JAMAIS ! 27 août 2011 09:47

      C’est pas demain la veil ou l’immigration en France sera éteinte.

      On leur offre tout : logement, argent, nourriture tout tout tout, et pendant ce temps là les autres immigrés, ceux qui avaient commencer à s’intègrer, étant devenus Français, ont juste le droit de la fermer et de payer, payer, encore et toujours payer.

      Tant que la France sera toujours aussi laxiste et lâche avec l’immigration, merci au « ps » et à l’Union Mondialiste Patronale, ils seront toujours mieux chez nous que chez eux, au point que certains préfèrent être en prison chez nous plutôt qu’en liberté chez eux, et ça c’est pas une invention c’est du vecu.


      • Hadj Ahmed 27 août 2011 10:39

        « Quand je me suis réveillé ce matin du sommeil séraphique auquel peuvent seuls prétendre les contribuables déférents qui sont de surcroît attentifs à leur équilibre hépatique et fuyent les excès exécrables de la tabagie, des alcools suspects, du Kalbellouz, de la djawzia, de la lecture de vos billets et de tous autres vices cancérigènes, j’étais encore un bipède content quoique africain, je me foutais de vos desiderata comme de la longévité du ténia des tropiques, et j’envisageais avec sérénité d’affronter comme chaque jour le triste spectacle du sourire verdâtre et néanmoins abondamment chevelu de Kadhafi et de certains de ceux qui lui font face. Or voilà-y-pas, que vous avez encore commis une nalyse de haut vol avec poire et caouète Mame chrichtine, voyons voir »  

        Le Maghreb « doit » stopper, la vision maghrébine « doit » changer, ça commence bien. First of all, le Maghreb ne vous doit rien du tout, nibe walou de chez que-dalle, ensuite à supposer que vous le convinssiez qu’il y aurait un intérêt quelconque, une politique d’envergure pour freiner l’immigration transsaharienne comme maghrébine vers l’Europe, nécessiterait entre autres :

        -  Des sous, beaucoup de sous, vous n’en parlez même pas, alors de là à espérer que vous m’éclairiez sur leur hypothétique provenance…

        -  De l’efficacité, beaucoup d’efficacité, pas trop la spécialité maison non. En fait les seules organisations qui seraient capables de gérer une telle politique, sont celles là même que vous passez votre temps à descendre, à savoir les tentacules plus ou moins occultes des pouvoirs en place : barbouzeries, moukhabarates et autres Drs chères à votre cœur. Alors qu’est-ce que vous en dites ? seriez-vous capable de reformuler en leur disant siouplait ?

        Deuxio, puisque vous dites aux européens et aux maghrébins (faire-valoir en l’occurrence), que …« la donnée démographique exogène aux deux espaces » vous les casse (les oreilles), qu’attendez-vous vous-même pour prêter l’oreille à beaucoup d’européens lorsqu’ils vous disent « donnée exogène et allogène vous-même, rentrez-chez vous pour commencer on s’occupe des autres ? (euh … pour être précis, c’est rentre chez toi qu’ils vous disent)

        Tertio, maintenant que vous êtes bien installé du bon côté de la misère, je comprends qu’il soit humain que vous considériez les nouveaux venus comme une menace, mais n’en étiez-vous pas une vous-même pour ceux nombreux vous ayant précédé ? Deux poids deux mesures ? Et en quoi seriez-vous meilleur qu’eux, pour prétendre avoir droit à votre chance et pas eux ?

        Quatro, en vertu de quelle logique est-ce que vous donneriez des leçons aux africains : « Les africains « doivent » (ENCORE mais vous imitez le Pentateuque ma parole), cesser cette fuite suicidaire et se recentrer sur bla bla bla, après en avoir dressé un portrait qui ne fleure pas bon … « La plupart n’ont pas de vie de famille et ne connaissent pas leur véritable père »  smiley Je vois, Monsieur a visiblement du sang bleu (de mes xued).

        « En conclusion, je vous prie très respectueusement de bien vouloir du chapelet de vos fadaises, vous faire une chaîne d’arpenteur pour aller mesurer l’Alaska. Au moins là vous avez une chance d’étonner le public, les attractions y sont rares, et on se contente de peu ! »

        PS : Comment se passe le carême ? dur dur hein ! Et encore, ici c’est du 36° minimum depuis le début, veinard va smiley


        • Jamalus Jamalus 27 août 2011 11:45

          "La plupart des candidats à l’exode sont des enfants d’une anarchie démographique immorale, nés de mariages polygames et/ou précoces, d’unions libres, de vagabondage sexuel, prostitution, viols. La plupart n’ont pas de vie de famille et ne connaissent pas leur véritable père. Mal élevés par des mères adolescentes, ils sont très tôt jetés à la rue pour gagner leur vie. Non scolarisés, analphabètes, ils n’ont ni culture, ni métier."

          J’ai arrêté la lecture après ces phrases nauséabondes qui vous retirent toute légitimité
           d’écrire sur ce sujet ! Ressourcez vous ! Le problème est beaucoup plus complexe !


          • Aafrit Aafrit 27 août 2011 15:00

            Lounes a été pris en flag entrain de déplacer le Maghreb vers d’autres continents..

            Ah, Monsieur Lounes, dites-moi honnêtement de quoi vous parlez dans ce texte ?
            Lounès, laissez tomber ce sujet très complèxe et parlez nous plutôt de l’Ahaggar, comment s’est déroulé l’Assihar cette année ? ah et Daghmouli, voilà un vrai sujet pour vous, le Daghmouli, que du pur folklore et autres Zwit Rwiterie, au moins, même si l’on maîtrise pas le sujet, on risquera pas de se prendre les pieds.dans la Zarbia.


            Une question, le Maghreb c’est pas l’Afrique ?


            • Hadj Ahmed 27 août 2011 17:07

              Aafrit smiley

              Cela dit, vous ne croyez pas si bien dire, Lounès est un vrai spécialiste de la question targuie, un vrai de vrai. Je me souviens d’un article remarquable de lui sur le sujet (pas le temps de chercher dans son historique mais il doit toujours être là ou alors sur son blog). Article remarquable donc, même s’il avait à l’époque la manie (lassante), de ponctuer toutes ses phrases avec DRS, généraux, voire les deux

              Depuis quelques temps par contre, je vous accorde volontiers qu’on a du mal à le reconnaître (un euphémisme) et là, il tape complètement à côté frôlant même une dérive raciste de raciste qu’il n’est pas (l’hypoglycémie je ne vois que ça, cf son précédent smiley )

              Cordialement


            • Mammon 27 août 2011 15:42

              Lorsque les Africains auront enfin compris qu’ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes pour leurs problèmes (natalité anarchique, mal gouvernance, ethnocentrisme, analphabétisme élevé, absence d’union politique à l’échelle continentale etc.) et que les solutions ne peuvent venir que d’eux-mêmes, ils auront fait un très grand pas en avant...


              • Hadj Ahmed 30 août 2011 09:03

                Bonne fête Lounès, à vous et aux vôtres smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès