Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le monde condamné par l’insouciance occidentale

Le monde condamné par l’insouciance occidentale

Agoravox a pour principe de ne publier des traductions de textes d'auteurs étrangers qu'avec l'autorisation de ceux-ci. Je mets donc en ligne la traduction, par mon ami Ivo Rens, d'un article écrit par Paul Craig Roberts, où celui-ci exprime ses craintes, justifiées, quand à la possibie dégénerescence des tensions liées à la situation en Ukraine en III° guerre mondiale. En tête de l'article je reproduirai l'autorisation de traduction et de diffusion donnée par Craig à Ivo Rens. Et j'ajouterai mes propres commentaires. 

 

Paul Roberts instituteforpe@gmail.com 1er août 2014 03 :16

À : Ivo Rens <Ivo.Rens@unige.ch>

Re : Republication Request - Translation into French - Ivo REN

Ivo, you may translate any of my articles that anyone is interested to publish.

On Thu, Jul 31, 2014 at 11:54 AM, Ivo Rens ‪<Ivo.Rens@unige.ch>‬ wrote :

Dear Sir,

I have translated your article entitled "Washington's Recklessnes endangers the World" ino French. You will find my translation below. I did not try to have it published because it was already outdated.

On the other hand, you will find also below my translation into French of your article “The World is Doomed by Wester insouciance“, together with a short presentation of your personality entitled "Introduction".

I have transmitted my translation of this article to a Geneva paper, together with my so called "Introduction“, but I am not sure they will publish it.

Never the less, I intend to make a presentation of your ideas on a French and Swiss Radio next week.

I shall keep you informed.

Yours, Ivo Rens.

____________________________________________________________________

Ci-après la traduction de cet article :

 

Le monde condamné par l’insouciance occidentale

Par Paul Craig Roberts

26 juillet 2014-07-28

paru dans Le Courrier, Genève,

le 7 août 2014.

 

Présentation de l’auteur

M. Paul Craig Roberts, auteur du texte ci-après, est un ancien Vice-ministre des finances de Reagan dans les années 1980 et un ancien Rédacteur en chef adjoint du Wall Street Journal, qui a ensuite pris ses distances avec la dérégulation néolibérale, mais non point avec le libéralisme économique et politique.

Devenu critique de la politique étrangère de Clinton, il fut un adversaire véhément de l’entrée en guerre de George W. Bush contre l’Irak et estime que, par leur politique étrangère belliciste, Clinton, Bush et Obama ont trahi le contenu fondamentalement libéral et pacifique de la vénérable Constitution américaine de 1787, comme le soutient son livre How America was lost, 2014 (Comment fut perdue l’Amérique).

Devenu de facto un dissident de la vie politique américaine et même occidentale, il tient un site dénonçant les dangers que l’hégémonisme, le militarisme et l’arrogance de Washington font courir à la paix mondiale. (http://www.paulcraigroberts.org)

 Ivo Rens

 Professeur honoraire

       Université de Genève.

 

Ne vous attendez pas à vivre beaucoup plus longtemps.

Les gouvernements européens et les medias occidentaux ont mis le monde en danger en acceptant la propagande et l’agression de Washington contre la Russie.

En utilisant des mensonges criants, Washington a réussi à diaboliser la Russie conduite par un prétendu nouvel Hitler ou nouveau Staline, tout comme elle avait réussi à diaboliser Saddam Hussein en Irak, les Talibans en Afghanistan, Assad en Syrie, Chavez au Vénézuéla et, bien sûr, l’Iran.

Les véritables satans, Clinton, Bush et Obama, sont perçus comme “des personnalités exceptionnelles et indispensables“ hors de portée de toute diabolisation. Leurs véritables crimes terrifiants passent inaperçus, tandis que des crimes fictifs sont imputés à des personnes et des pays ordinaires et remplaçables.

Si Washington diabolise un dirigeant et un pays, c’est pour susciter des circonstances lui permettant d’user de la force contre ce dirigeant et ce pays.

Les allégations mensongères quant à une prétendue agression russe contre l’Ukraine ont réussi à accréditer cette dernière sur la base de faux-semblants. Le Secrétaire d’Etat Jon Kerry et son assistante, Marie Hart, produisent quotidiennement des mensonges, mais n’apportent jamais de preuves tangibles.

Le décor est planté, on y voit le Sénat des Etats-Unis d’Amérique, le Commandant en chef de l’OTAN et le Président des états-majors combinés étatsuniens absorbés par la mise en mouvement des roues de la guerre.

Le projet de loi sénatorial 2277 prévoit la mise en alerte des forces aux frontières de la Russie et la promotion de l’Ukraine au statut d’“allié des Etats-Unis d’Amérique“ afin de permettre aux troupes étatsuniennes d’assister l’Ukraine dans la guerre contre les “terroristes“. http://un.ua/eng/article/522930.html Voir aussi : http://www.globalresearch.ca/collapse-of-ukraine-government-prime-minister-yatsenyuk-resigns-amidst-pressures-exerted-by-the-imf/5393168

Le commandant en chef de l’OTAN, Breedove, est en train de planifier la concentration de matériel militaires à la frontière russe afin les troupes des Etats-Unis et de l’OTAN puissent plus rapidement attaquer la Russie. http://rt.com/news/175292-nato-poland-supply-base/

Le Président des chefs des états-majors combinée étatsuniens, le général Martin Dempsey, s’occupe de préparer l’opinion publique américaine à l’imminence de la guerre.

Le 24 juillet, le général Dempsey déclara au Forum Aspen pour la sécurité, cénacle de haut niveau où se forme l’opinion publique étatsunienne, que l’agression de Poutine contre l’Ukraine était comparable à l’invasion de la Pologne décidée par Staline en 1939 et que la menace russe ne se limitait pas à l’Ukraine, mais qu’elle était globale. http://www.commondreams.org/news/2014/07/25/gen-dempsey-were-pulling-out-our-cold-war-military-plans-over-ukraine

Lorsque le général Dempsey leur déclara que l’engagement, prétendu mais non prouvé, de la Russie en Ukraine constituait le premier cas depuis 1939 où un pays avait entrepris délibérément d’utiliser à ses fins propres ses forces militaires sur le territoire d’une autre nation souveraine, les auditeurs de ce général au Forum Aspen pour la sécurité, tous des intellectuels, n’éclatèrent pas de rire. Personne ne demanda à Dempsey comment qualifier ce que Washington avait accompli pendant les trois dernières présidences : Clinton en Serbie, Bush et Obama en Afghanistan, en Irak, en Somalie, au Pakistan et au Yemen, et Obama en Libye et en Syrie.

Voici les propres termes utilisés par ce général : “Vous avez un Gouvernement russe qui a pris consciemment la décision d’utiliser ses forces militaires à l’intérieur d’une autre nation souveraine afin d’y poursuivre ses objectifs. C’est la première fois que cela se produit depuis l’époque de 1939. Il est manifestement sur la voie de s’engager plus avant, non seulement en Europe orientale, mais dans le reste de l’Europe et envers les Etats-Unis.“

Washington est tellement profondément convaincue que le monde est sa chose que ni Dempsey, ni ses supérieurs hiérarchiques, ne s’avisèrent de l’absurdité de cette déclaration. Washington et la population étatsunienne, soumise au lavage de cerveaux, tiennent pour évident que leur “nation exceptionnelle et indispensable“ ne soit pas limitée dans ses actions par la souveraineté d’autres pays.

Washington tient pour évident que la loi étatsunienne prévale à l’étranger sur les lois nationales en vigueur. Demandez seulement à la France ou à la Suisse si ce n’est pas Washington qui décide avec quelles institutions ou sociétés financières elles peuvent ou ne peuvent pas entrer en affaires. Demandez seulement à tout pays ou à toute entité commerciale empêchée de commercer avec l’Iran si Washington ne peut pas diaboliser et renverser ses dirigeants et l’envahir, comme elle l’a fait en Irak, au Honduras, en Libye, en Serbie, etc., et si elle ne peut pas conduire des opérations militaires contre des individus dans des pays étrangers avec lesquels elle n’est pas en guerre, comme elle l’a fait au Pakistan et au Yémen.

Tout cela est possible parce que Washington s’est attribuée le privilège israélien de “peuple élu“. Bien sûr, la perte de ce privilège n’a pas empêché Israël d’agir de la même façon.

Washington a donc mis en mouvement les roues de la guerre. Une fois mise en mouvement, la vitesse les porte au loin. Il sont bien sots, et même complètement stupides, les gouvernements et medias européens qui semblent ignorer l’orchestration par Washington de leur avenir, ou plutôt de leur privation d’avenir, à moins que cela ne les laisse indifférents. Ils se condamnent eux-mêmes, et condamnent toute l’humanité, par leur insouciance. Que Dieu soit loué si le Premier ministre britannique ou le Président français, ou la Chancelière allemande n’était pas invité à la Maison blanche ou si l’insignifiance polonaise ne recevait pas sa bourse de Washington.

Les lecteurs qui ne peuvent pas se faire à des problèmes sans solutions réclament des solutions. Eh bien, voici la solution :

La seule possibilité d’éviter la guerre est que Poutine porte son affaire devant les Nations Unies. Si Washington a pu envoyer un Colin Powell, bien que démuni de tout recours possible à la vérité, plaider avec succès la guerre contre l’Irak, a fortiori Poutine devrait être capable de faire prévaloir aux Nations Unies le dossier faisant barrage à la guerre contre la Russie.

Il doit être facile d’établir que le roi est nu.

Contrairement à Washington, Poutine est désireux d’apporter les preuves sur les véritables acteurs de la crise ukrainienne. Il n’est pas compliqué d’établir la vérité sur le fait que Washington a organisé le coup d’Etat qui a renversé un gouvernement issu des élections, qu’elle soutient la répression violente de ceux qui s’opposent à ce coup d’Etat et qu’elle a fait la sourde oreille aux initiatives réitérées de la Russie pour que Kiev et les séparatistes règlent leurs différends par la négociation.

Poutine devrait expliquer au monde que Washington poursuit la mise en place de mesures militaires provocatrices contre la Russie, avec des concentrations militaires sur les frontières russes et des appels pour davantage de telles concentrations, avec le projet sénatorial S 2277 qui a tout l’air d’un préparatif à l’entrée en guerre des Etats-Unis, avec des actions provocatrices et des accusations émanant de généraux importants et de hauts fonctionnaires étatsuniens contre la Russie, et avec des tentatives d’isoler la Russie et de lui infliger des dommages économique et politiques.

Poutine devrait expliquer au monde qu’il y a une limite aux provocations que les Russes peuvent supporter et que la Russie se croit en danger de subir une attaque nucléaire préventive de Washington. Poutine peut invoquer la décision de Washington de se retirer du Traité ABM concernant la limitation des systèmes antimissiles balistiques, de construire des bases antibalistiques aux frontières de la Russie, et du changement intervenu dans la doctrine militaire des Etats-Unis dont les forces nucléaires n’ont plus la fonction de représailles mais celle d’attaque préventive. Ces initiatives sont clairement dirigées contre la Russie (et contre la Chine – réveille-toi, Chine, tu es la prochaine !).

Poutine doit expliquer clairement que si le monde continue à tolérer les mensonges et les agressions de Washington, il en résultera non point une autre guerre désastreuse, mais la fin du de la vie sur Terre.

Il faut que les gouvernements du monde, en particulier ceux des vassaux de Washington en Europe, du Canada, d’Australie et du Japon, soient avertis qu’il leur incombe de ne plus permettre les agressions de Washington, sauf à assumer leur responsabilité dans le déclenchement de la IIIe Guerre mondiale.

Nous pourrions alors nous réjouir à la vue de Samantha Power, l’arrogante ambassadrice des Etats-Unis aux Nations Unies, et du roquet britannique apeuré, se lever et sortir de la salle des délibérations. Il ne fait aucun doute que Washington est dans l’impossibilité de réfuter ces accusations.

Voici le texte de la Doctrine Wolfowitz*qui régit la politique étrangère étatsunienne et qui condamne la planète Terre à mort :

“Notre premier objectif est d’empêcher la renaissance d’un nouveau rival, que ce soit sur le territoire de ce qui fut l’Union soviétique ou n’importe où ailleurs, rival qui constituerait une menace du même ordre que celle que faisait peser naguère l’Union soviétique. Cette considération dominante sous-tend la nouvelle stratégie régionale de défense et exige que nous nous efforcions d’empêcher une puissance hostile de dominer une région dont les ressources, dûment contrôlées, suffiraient à bâtir un pouvoir planétaire.“

L’expression “puissance hostile“ signifie tout pays qui n’est pas un vassal des Etats-Unis.

La Doctrine Wolfowitz impose aux Etats-Unis, à ses habitants, aux alliés européens crédules des Etats-Unis et à leurs peuples d’entrer en guerre avec la Russie et la Chine. A moins que la Russie et la Chine ne capitulent, le monde sera détruit.

La destruction du monde, c’est ce que les gouvernements idiots de l’Union Européenne et les média occidentaux presstitués encouragent en couvrant les mensonges et agressions de Washington.

* Paul Dundes Wolfowitz a été secrétaire adjoint à la Défense entre 2001 et 2005 dans le gouvernement de George W. Bush. (I.R. trad.)

___________________________________________________________________

Enfin, mes propres commentaires concernant cet article : 

On prête à Einstein le propos suivant : 

- Il y a deux mesures de l'infini : l'univers et la bêtise humaine. Pour l'univers, nous n'avons aucune certitude. 

Récemment, Michel Collon a mis en ligne une vidéo où il évoque la véritable source du conflit qu'a représenté la guerre de 14-18 avec ses dix millions de morts. 

http://www.michelcollon.info/14-18-On-croit-mourir-pour-la.html

Il reprend là une phrase de l'écrivain français Anatole France 

- On croit mourir pour la patrie et on meurt pour les industriels. 

On pourrait étendre cette analyse à la guerre de 39-45 et aux suivantes. Dans tous les cas de figure le point de départ c'est la connerie. Quand celle-ci cessera-t-elle de conduire le monde ? On peut frachement se poser la question. Ca n'en prend pas le chemin. 

Connerie, paranoïa, fuite en avant. Hitler s'est trouvé saoûlé, étourdi par ses succès en Autriche, Tchécoslovaquie, puis France. Le Biltzkrieg : quelle merveilleuse invention ! Göring lui avait promis de nettoyer le ciel anglais de la RAF. Il a cru pouvoir terroriser les Anglais en bombardant Londres. Il avait aussi pensé que les Slaves, ces "sous-hommes", se débanderaient sous l'effet des coups de boutoir de la phalange nazie. Les Nippons ont aussi rêvé de l'installation d'un empire après Pearl Harbor, après leurs conquêtes faciles de la Manchourie, de l'Indochine, des Phillipines, de l'Indonésie. 

A chaque fois le même scénario se remet en place. Mais cette fois les armes qui sont derrières sont d'un tout autre calibre. Il s'agit d'armes nucléaires. Les dommages humains pourraient se chiffrer cette fois en milliards de morts. Mais, plus grave encore, le biotope serait endommagé pour des centaines de milliers d'années. 

Réfléchissez : un conflit comme la seconde guerre mondiale, on en fait toute une histoire mais, finalement, cela se gère en quelques décennies. On enterre les morts. On distribue des médailles, on prononce des discours, on pensionne les infirmes qui ne tarderont pas à décéder à leur tour. On reconstruit à toute berzingue, on exploite les avancées technico-scientifiques " collatérales". . Bientôt il ne reste plus de ces immenses boucheries que des étendues de gazon peuplées de croix blanches, que des stèles portant des noms. De vagues accidents de terrain marquent les impacts des obus. Des touristes visitent avec ennui des restes de bunkers. 

Les séquelles d'une guerre nucléaire seront d'un tout autre ordre de grandeur, vis à vis du temps. Et cela, personne n'est à même de l'imaginer, surtout pas les cons qui nous dirigent. 

La bravache des Etats-Unis, servie par l'imbécilité insondable des Européens, évoque le culot d'Adolf Hitler : 

- Jusqu'on pourrai-je aller trop loin ? 

Cette bêtise, vous en avez l'exemple en la personne de ce clown "philosophe" qu'est Bernard Henri Lévy, véritable caricature d'intellectuel aux poches bourrées de thunes, qui se prend pour Hemingway, pour André Malraux. 

En revenant sur l'exemple de la seconde guerre mondiale les hommes ne savent pas jusqu'où les bélligérants auraient été prêts à aller. On se souvient que l'attaque surprise de Pearl Harbour avait été concoctée par l'amiral Yamamoto, cette "grande figure de l'armée Japonaise". Ce n'est que de nombreuses années plus tard qu'on sut que ce même chef de guerre avait été à l'origine de la mise en construction de sous-marins géants de 122 mètres de long, les unités I-400, à long rayon d'action, capables d'emporter trois monomoteurs porteurs de dérisoires bombes de 250 kilos, dont quelques unités seulement furent opérationnelles à la fin du conflit, brutalement scellé par l'emploi de l'arme nucléaire. 

Allez jeter un oeil sur cette vidéo, en anglais, à partir de la 4° minute. 

Qui irait imaginer que les Nippons aient pu développer, dès l'avant guerre, des sous-marins ayant un tel rayon d'action pour aller porter à des dizaines de milliers de kilomètres des armes aussi dérisoires que ces bombes de 250 kilos ? Non, dès l'avant guerre, quand ces sous-marins furent dessinés, c'étaient déjà les futurs vecteurs d'armes de "destruction massive" préparées dans la sinistre unité 731 du général Hishi, en Mandchourie dès les années trente,

http://fr.wikipedia.org/wiki/Unité_731

Et Yamamoto était parfaitement au courant. Un grand patriote, ce Yamamoto ! 

Dès cette époque des plans de folie étaient concoctés. Sachez qu'ajourd'hui nos chers scientifiques ont dotés les belligérants potentiels d'armes démentielles, de tous ordres. Nucléaires, sismiques, météorologiques, bactériologiques. Et également d'armes de " crowd control". 

Les mobiles ? La conneries, la courte vue, la cupidité, la paranoïa, l'imbécilité chronique. Mais, cette fois, les dommages seraient d'un autre ordre de grandeur. 

Les citoyens des différents pays arriveront-ils à prendre conscience que leurs dirigeants sont des malades mentaux ? 

Affaire à suivre.


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • caillou40 caillou40 13 août 2014 09:06
    Le monde condamné par l’insouciance occidentale.. ?...Mais non..ouvrez les yeux..ce sont les mafias et la malhonnêteté des dirigeants qui fait basculer l’économie mondiale.. !

    • JL JL 13 août 2014 09:10

      Merci pour cet article-traduction.

      Je crois que cette histoire de convoi humanitaire russe vers l’Ukraine, ressemble à la crise des missiles de Cuba

      Wiki : ’’La crise des missiles de Cuba est une suite d’événements survenus du 14 octobre au 28 octobre 1962 et qui ont opposé les États-Unis et l’Union soviétique au sujet des missiles nucléaires soviétiques pointés sur le territoire des États-Unis depuis l’île de Cuba, qui ont mené les deux blocs au bord de la guerre nucléaire.’’


      • devphil30 devphil30 13 août 2014 11:28

        Il faut bien comprendre que les usa se sentent au dessus du monde, ils se considèrent comme les maîtres du monde.


        La crise de Cuba fut plus violente en terme de pression envers les usa , un pays communiste ( Cuba ) permettant l’installation de missiles nucléaires à quelques centaines de kilomètres des Etats Unis peut être considéré comme un risque important pour leur sécurité.

        En 2014 on peux alors se poser la question à l’inverse avec des installations de missiles balistiques en Ukraine ?
        Dans ce sens cela ne choque pas les occidentaux et encore moins les USA.

        Dans la même idée de la compréhension à sens unique avec l’avion abattu par les USA pour lequel Bush a clairement dit qu’il ne s’excuserait jamais et a décoré les héros de ce fait d’armes...

        Avion abattu 9 ans après la crise Iranienne qui avait abouti à la chute du Shah d’Iran , marionnette des Etats Unis et qui avait vu la prise de l’ambassade des USA par les Iraniens et la retraite dans la précipitation des Américains.

        Philippe 



      • devphil30 devphil30 13 août 2014 09:58

        Merci pour cet article plein de sincérité et d’émotion face à la connerie humaine que vous décrivez si bien.


        Heureusement que Poutine a la tête sur les épaules mais sa diabolisation atteindra des limites un jour.
        Soit il résiste au provocations en Ukraine conduisant à des massacres de populations russophones soit il réagit et le grand Satan lui tombe dessus.
        Par simple à gérer surtout que le grand Satan est retord et complètement cinglé. 

        Le monde prend t’il le chemin d’un suicide collective mené par quelques gourous de secte nous assurant un monde meilleur après ?

        Philippe

        • zygzornifle zygzornifle 13 août 2014 10:53

          Les gouvernants des pays occidentaux sont bien aussi insouciants devant la montée du chômage , de la précarité , de la misère , de l’insécurité , de l’immigration ils ne travaillent que pour leur propre compte et se servent copieusement de l’Europe pour arriver à leur fins.... 


          • alinea alinea 13 août 2014 11:18

            Le pouvoir rend fou, le pouvoir absolu rend absolument fou, disait Tournier !
            C’est comme une drogue, c’est une addiction, la fin, c’est la mort ; il faudrait pouvoir les éliminer avant qu’ils ne nous éliminent ?
            Depuis que je sais que Tchernobyl est une vraie jungle, un havre de paix pour animaux sauvages, certes avec des roues de fête foraine et des immeubles, mais les bêtes elles s’en foutent, elles s’en servent d’abri, je suis moins inquiète. Les quelques hommes qui survivront, peut-être seront-ils les bons ??


            • devphil30 devphil30 13 août 2014 11:35

              On peux l’espérer ...


              Entre une fuite radioactive et un festival pyrotechnique de missiles balistiques les chances de survie en Europe sont faibles.

              On ne pourra pas nous dire que la radioactivité c’est arrêtée à la frontière.

              N’oublions pas que nous disposons d’une cinquantaine de centrales nucléaires en France ce qui ajoutera un deuxième effet qui secoue au premier feu d’artifice.

              Je vois bien notre aviation surveiller les missiles à destination des villes , des centrales nucléaires , il y aura du boulot à contenir tous ces tirs.

              Et pour le bouquet final des meilleurs qui resteront , il y aura quelques années de poussière , de froid , de radiations sous forme d’hiver nucléaire.

              Franchement le dialogue est la meilleure option face à l’extinction de la race humaine par suicide assisté.

              Philippe 
               

            • alinea alinea 13 août 2014 12:25

              On est bien d’accord !! smiley
               C’est sûrement très égoïste, mais je tiens à la Vie,( et pas que pour moi) !!!


            • alberto alberto 13 août 2014 11:24

              .La conneries, la courte vue, la cupidité, la paranoïa, l’imbécilité chronique :

              Pas grand chose a rajouter sur le fond..

              Un truc quand même : Je n’arrive pas à me mettre dans la peau d’un mec, dirigeant un pays, envisageant d’obliger ses concitoyens, paysans, ouvriers, artisans, etc, tous ce qui fait la richesse et l’ossature de son pays qui l’a porté au pouvoir, à partir se faire massacrer en nombre histoire de dire son désaccord avec le dirigeant du pays voisin !!!

              Là j’ai un blocage, d’autant, que la guerre terminée, tout rentre dans l’ordre, enfin, presque, et que ces dirigeants qui ont si allègrement décidé du massacre regagnent tranquillement leurs pénates, reçoivent même quelques décorations au passage et vont finir paisiblement (si j’ose dire !) leurs vies au fond d’un lit douillet : vous ne trouvez pas que si l’on en avait pendu quelques uns, ils z’y regarderaient à deux fois avant de sonner le départ d’un nouveau carnage ?


              • alberto alberto 13 août 2014 11:43

                P.S. : à c’t’heure, je n’ai encore eu le temps de visionner la vidéo d’Investig-Action...

                Mais j’ai lu qpart que Villain, le tueur qui assassina Jaurès avait touché du pognon avant son crime’ dont il n’a jamais voulu révéler l’origine ! (Certains ont osée susurrer Rothschild...)

                Le pire c’est que cette ordure a été acquittée et que c’est la veuve Jaurès qui a dû payer les frais de procédure...

                On n’est pas dans un beau Pays ?


              • devphil30 devphil30 13 août 2014 11:51

                Alberto , vous n’êtes pas assez cynique et corrompu .....


                Imaginons que vous soyez devenu le fou qui gouverne , votre égo s’est multiplié par 10.

                Des personnes bien intentionné pour leur intérêt vous explique à travers des groupes de pression ou lobbying que la situation va mal.

                Il y a trop de personnes aux chômage , pas assez de travail , la croissance de ce monde merveilleux du capitalisme est faible.

                La solution serait de disposer de nouvelles ressources naturelles disponibles chez le voisin.

                Le voisin se porte très bien ( Chine , Russie ) et cela n’est pas bon pour le dogme du capitalisme , le voisin veux payer dans sa monnaie , il détient une partie énorme de votre dette.

                Si la puissance du voisin continue à augmenter i, il deviendra plus fort que vous ( le fou qui gouverne ) alors une solution pourrait être de chatouiller l’ours Russe pour le faire réagir et alors pouvoir dire c’est pas moi , c’est lui qui à commencé comme dans la cours d’école.

                L’histoire a montré qu’une bonne guerre sert les intérêts du capital car cela permet de réduire la surpopulation , vendre des armes , détruire un maximum de bien en essayant d’éviter les biens et intérêts du capital.
                Le fait qu’un pays soit en guerre permet d’accroître les profits , de réduire toutes formes de revendication sociale sinon c’est de la trahison et là le procès est joué d’avance et l’issue connue pour l’exemple.

                Bien sûr le fou qui gouverne sera dédommagé par le capital qui lui saura grès des efforts qu’il a consenti à faire pour permettre une bonne guerre qui remet les compteurs à zéro pour les masses laborieuses.

                Ces mêmes masses laborieuses qui devront reconstruire , racheter des biens en empruntant à la fin de la guerre , faire des enfants , consommer de nouveau , repartir de zéro ....
                 
                Un peu comme un jeu ou le banquier conserve le contenu de la banque mais que les joueurs doivent eux repartir de zéro.

                Ce principe à fonctionné deux fois au 20 ième siècle.

                J’ai des incertitudes sur l’issue d’une troisième partie au 21 ième siècle , le principe pourrait fonctionner mais la capacité destructrice supplantera toutes possibilités de reconstruction.

                Certains pourtant aux USA pensent pouvoir gagner une guerre nucléaire.
                Cette partie n’a jamais été tenté.
                L’ensemble de l’humanité pourra probablement dire à son dieu que nous y étions. 

                Philippe 





              • devphil30 devphil30 13 août 2014 12:00

                Jaurès ce rempart par son aura à la grande déferlante de 14-18 qu’il était nécessaire de créer pour « assainir » l’Europe des revendications ouvrières.



                N’oublions pas qu’à cette époque , toutes les monarchies étaient constitué de cousins , frères etc mais pour autant ces monarques proclamés n’ont pas hésité à abattre la classe ouvrière par une guerre fratricide.

                On peux penser que l’ampleur du désastre n’avait pas été imaginé , les dernières « références » étaient principalement la période Napoléonienne.

                La guerre de 1870 ne fut pas suffisamment importante et les autres affrontements locaux coloniaux n’avaient pas affecté l’Europe.

                Philippe 

              • alinea alinea 13 août 2014 12:27

                D’autant plus que nous n’aurions que peu de chances de savoir qui a commencé !!


              • alberto alberto 13 août 2014 12:58

                Bonjour Philippe,

                Je suis apparemment ni corrompu ni cynique ( cynique, un petit peu quand même smiley ) mais peut-être un peu con pour ne pas comprendre qu’après des siècles de tuerie entre peuples et nations, on en soit encore à régler les différents par la guerre !

                Je suis aussi très clairement quelqu’un de très dangereux et aurait certainement été mis au cachot il y a moins d’un siècle pour ce genre de propos...ou descendu, comme Jaurès...

                Je dis et prétends 1° que les conflits ne devraient se régler que par la négociation : donnant-donnant.
                 2° Que les peuples devraient refuser d’aller à abattoir pour régler les affaires de leurs « élites » (connerie, parano, cupidité, etc..)
                 3° Persiste et signe : pendre les gouvernants entrainant malgré tout ces carnages.

                Si ces idées avaient un peu mieux été répandues à travers le monde, on en serait peut-être pas là !

                Bien à toi.


              • files_walQer 13 août 2014 13:52

                @Alberto


                Comme la plupart des gens je pense comme vous, ce qui prouve que nous sommes sains d’esprit pas rapport à certains dirigeants.

                Ceci dit lorsqu’on est président d’un pays comme les US, on ne doit pas pouvoir faire excatement ce qu’on veut.
                Y en a qu’on essayé, y ont eu des problèmes...

              • devphil30 devphil30 13 août 2014 14:18

                Je suis d’accord avec vous pour des règlements à l’amiable , le problème est que ceux qui discutent ne vont pas aller s’entre tuer.


                Comme des gosses gonflés à la testostérone si ils n’arrivent pas à s’entendre , ils se bagarrent par personne interposé et à la fin avant d’être trop affaiblit ils commencent à se mettre d’accord du moins un des protagonistes est plus d’accord que l’autre mais il n’a plus le choix.

                Ceux qui sont partis la fleur au fusil comme le veux la légende n’avait pas notre culture historique des massacres à grande échelle.La différence aujourd’hui est qu’il n’est plus nécessaire d’envoyer des bataillons ou divisions pour attaquer l’adversaire il suffit juste d’envoyer un missile nucléaire , notre avis dans la démarche auto destructive sera plus limité.......

                En complément il existe toujours des provocateurs , agitateurs qui ont vite fait de tuer des gens pour exacerber les antagonismes afin de déclencher des affrontements , en général on prend les moins futés et les plus costauds pour aller cognés une première fois , une bonne manipulation qui engendre une réponse et hop la mayonnaise prend et ensuite c’est un festival de barbarie qui se poursuit.

                Personne n’ira tuer aujourd’hui des Russes mais avec le temps et de nombreuses fausses vérités , notre cerveau devient plus réceptif à la notion de méchant.Surtout que les Russes sont toujours assimilés dans l’esprit des américains aux communistes , au risque permanent , il faut se souvenir de la période du Maccarthisme où les « rouges » étaient considérés comme le mal absolu.

                Les Américains ont un gros problème religieux , le président jure sur la bible et la religion n’est jamais bonne conseillère pour diriger un pays.
                Leur religion est la meilleure , leur peuple et leur mode de vie sont les meilleurs , le dollar est la meilleure monnaie ( pour leur bien être ) ce qui fait que leur jugement est fortement altéré.

                Philippe 

              • babadjinew babadjinew 13 août 2014 12:12

                Cessons donc d’avoir une lecture basique sur une problématique globale et projeté sur au minimum 1 siècle, et cessons surtout de ternir pour acteurs et responsables les pantins ou marionnettes « Elus » a grand coup de lobbying président de la nation lobotomisé : USA


                Les Faucons qui depuis la fin de la seconde guerre mondiale distillent, installent et prônent le NOM (Nouvelle Ordre Mondial) continuent simplement à mettre en oeuvre leur plan hégémonique, ce sur deux point essentiels.

                1) La réalité de l’épuisement de la ressource pétrole qu’il vaut donc mieux anticipé en contrôlant le maximum de ressources. (Irak, Afghanistan pour une pipeline, Iran, Libye, Darfour etc....)

                2) Le contrôle de la Chine par justement sont besoin boulimique d’énergie pétrolière, mais aussi par sont encerclement militaire qui est à l’oeuvre depuis minimum 2 décades.

                Enfin n’oublions jamais qu’au yeux des faucons la population mondiale est trop importante et qu’une purge est nécessaire pour maintenir à flot le niveau de vie des lobotomisés qui composent les USA.

                Tous les ingrédients sont en place pour enfin mettre en oeuvre une grande purge.....

                Néanmoins la question cruciale reste dans l’ombre et sans réponse : Qui est aujourd’hui prêt par choix à revoir son modèle existentiel ou sociétal revu à la baisse ? Personne je le crains et donc l’avènement des ténèbres ne peut être stoppé.

                Nous sommes tous responsable de ce triste monde, car malheureusement nous en sommes encore et toujours à toujours PLUS alors que nous savons que le salut ou la paix ne peut advenir qu’avec le toujours moins et mieux......

                Wake Up    . 

                • Gieller Gieller 13 août 2014 12:13

                  Qui a dit :
                  On ne peut pas gouverner avec moins de 30% de confiance ?

                  Solution :
                  Le même qui s’accroche toujours en encore à son siège avec 15%...

                  Le pouvoir corrompt !


                  • babadjinew babadjinew 13 août 2014 12:31

                    Cessons donc d’avoir une lecture basique sur une problématique globale et projeté sur au minimum 1 siècle, et cessons surtout de ternir pour acteurs et responsables les pantins ou marionnettes « Elus » a grand coup de lobbying président de la nation lobotomisé : USA


                    Les Faucons qui depuis la fin de la seconde guerre mondiale distillent, installent et prônent le NOM (Nouvelle Ordre Mondial) continuent simplement à mettre en oeuvre leur plan hégémonique, ce sur deux point essentiels.

                    1) La réalité de l’épuisement de la ressource pétrole qu’il vaut donc mieux anticipé en contrôlant le maximum de ressources. (Irak, Afghanistan pour une pipeline, Iran, Libye, Darfour etc....)

                    2) Le contrôle de la Chine par justement sont besoin boulimique d’énergie pétrolière, mais aussi par sont encerclement militaire qui est à l’oeuvre depuis minimum 2 décades.

                    Enfin n’oublions jamais qu’au yeux des faucons la population mondiale est trop importante et qu’une purge est nécessaire pour maintenir à flot le niveau de vie des lobotomisés qui composent les USA.

                    Tous les ingrédients sont en place pour enfin mettre en oeuvre une grande purge.....

                    Néanmoins la question cruciale reste dans l’ombre et sans réponse : Qui est aujourd’hui prêt par choix à revoir son modèle existentiel ou sociétal revu à la baisse ? Personne je le crains et donc l’avènement des ténèbres ne peut être stoppé.

                    Nous sommes tous responsable de ce triste monde, car malheureusement nous en sommes encore et toujours à toujours PLUS alors que nous savons que le salut ou la paix ne peut advenir qu’avec le toujours moins et mieux......

                    Wake Up    . 

                    • gaijin gaijin 13 août 2014 12:36

                      «  Qui est aujourd’hui prêt par choix à revoir son modèle existentiel ou sociétal revu à la baisse ? »
                      bonne question sauf pour ceux qui le revoient a la baisse depuis pas mal de temps contraints et forcés.
                      et ceux là sont de plus en plus nombreux, sont bientôt les plus nombreux .....ils finiront par se facher ?


                    • babadjinew babadjinew 13 août 2014 12:46

                      Si seulement, malheureusement l’exclusion à tendance à courber l’échine tout en espérant le retour d’une Utopie de plein emploi. Qui, certains ils en sont, ne pourra s’articuler qu’avec une extrême droite aux manettes.......


                      Même l’exclusion reste dans le toujours plus, au sens fabulatoire et imaginaire certes, mais cela reste moteur !

                      C’est pour quand un yota de bons sens et de partage ????

                      Triste monde..... 

                    • Pepe de Bienvenida (alternatif) 13 août 2014 14:31

                      Le toujours plus a de l’avenir. Plus facile de chercher à l’assouvir que que de se demander porquoi il nous tient.

                      Comme toujours c’est le mécanisme de l’addiction.


                    • gaijin gaijin 13 août 2014 12:33

                      oui + 10000000
                      juste pour revenir sur l’épisode grotesque des « sanctions » :
                      on prend des sanctions contre la russie qui arme les mec qui auraient ( on en est de moins en moins surs ) descendu un avion civil ....
                      et pas contre les usa qui arment les israeliens qui tirent exprès sur des écoles ( ça c’est sur ) .....
                      plus clair comme démonstration je vois pas ...

                      usa uber alles ......


                      • Pepe de Bienvenida (alternatif) 13 août 2014 14:23

                        On pourrait dire aussi qu’on croit mourir pour la patrie, et qu’on meurt souvent pour la haine pathologique d’une poignée de Brzezinski.


                        • Cassiopée R 13 août 2014 17:10
                          Vous parlez de Satan :

                          Satan est dans ce qu’on appelle l’Enfer, qui est en réalité un lieu géographique de l’Univers.

                          Satan fait souffrir des âmes et des esprits pour son plaisir.

                          Satan veut conquérir le Paradis, et viendra sur Terre pour y parvenir. Kalki Avatar est là pour le bloquer.

                          Quand vous parlez de Satan, sachez que les souffrances que nous subissons sur Terre, sont loin de ce qu’il fait subir aux âmes et aux esprits qui sont en Enfer (lieu géographique de l’Univers).

                          Satan a déjà conquérit la Terre, et ne va plus tarder à l’envahir avec des armées de l’Enfer, pour envahir le Paradis, et où siège le Trône de Dieu, que les adorateurs de Satan appelle le Sans Nom.

                          Satan a des plans plus précis, pour les êtres qui vivent dans l’Univers, les faire souffrir, et que Son trône au Ciel soit éternelle.

                          • Alex Alex 13 août 2014 22:38

                            Étonnant que le « professeur Momo » ne soit pas venu dézinguer J.-P. Petit.
                            Il doit encore enquêter entre Maldives et Ukraine.... smiley


                            • jjwaDal jjwaDal 13 août 2014 23:15

                              Bon article que j’avais croisé sur son site, très bien de l’avoir traduit.
                              Cela fait un moment qu’on peut observer la redoutable fuite en avant (on peux parler de dérive démocratrique et économique sévère) des USA. Mais jamais ils n’ont été mis par leurs propres élites à ce point le dos au mur. Leur propre crédo économique a favorisé l’émergence d’un
                              compétiteur nouveau, la Chine, redoutablement paupérisé la classe moyenne américaine, et favorisé la corruption à tous les niveaux. Une bulle chasse l’autre et souvenons-nous de la précédente (d’un calibre inférieur à celle-ci), celle des « dot-com ». Un hasard si en 2001 les tours jumelles du WTC étaient au sol et bientôt les USA en guerre contre l’Irak ? Pas sûr, le détournement d’attention étant chose classique en politique. Inventer de toute pièce un ennemi extérieur évite à tout un chacun de faire le constat que l’ennemi est intérieur, que le ver est dans le fruit et qu’il est bien tard pour le sauver de la pourriture...
                              Leur situation financière est tellement catastrophique, que la perspective de remettre les choses à plat via une nouvelle mouture de la « théorie du chaos » n’a rien d’une conjecture de complotiste. L’euro n’a pas suffit, l’OMC n’a pas suffit, ils sont les seuls à croire que le terrorisme est dans la « top list » des problèmes à résoudre en 2014 dans le monde. Il leur faut viser plus haut. Comme l’auteur j’ai une crainte authentique que l’asymétrie importante des budgets militaires US et russes depuis 20 ans leur laisse croire qu’on peut jouer avec la russie comme avec l’Irak. Ils sont dans une bulle et pas seulement économique.


                              • medialter medialter 14 août 2014 00:39

                                Mr Petit,
                                *
                                Je suis un de vos fervents admirateurs, en ce sens que je pense qu’il faut avoir une sacrée paire de couilles pour avoir pourrie la vie à toute cette bande de vendus dits de la classe scientifique, et trouver de nos jours un authentique guerrier qui sacrifie sa carrière pour tenter d’informer le grand public devient rarissime. Accessoirement, je pense que la grande majorité dudit public ne mérite pas votre dévouement. Je salue également toute la vulgarisation que vous avez faites en matière d’ufologie.
                                *
                                Toutefois, aussi informé que vous puissiez l’être, je pense que vous n’avez pas suivi les dernières révélations qui viennent d’être faites en matière d’ufologie, je pense notamment à celles de Bob Dean (qui avait travaillé dans le renseignement militaire à l’OTAN) : Les puissances extérieures, qui font une sorte de monitoring permanent depuis le projet Manhattan et son utilisation effective, n’autorisent pas l’emploi de l’arme nucléaire (et ont démontré à maintes reprises qu’ils possèdent la technologie pour la bloquer).
                                *
                                Autant je pense que nous nous dirigeons vers une situation catastrophique, autant je pense que ceci : "Mais cette fois les armes qui sont derrières sont d’un tout autre calibre. Il s’agit d’armes nucléaires. Les dommages humains pourraient se chiffrer cette fois en milliards de morts. Mais, plus grave encore, le biotope serait endommagé pour des centaines de milliers d’années« - n’arrivera jamais.
                                *
                                En revanche je croirais bien plus à l’utilisation de l’armement plus sournois dont vous avez parlé dans votre interview »La 3° guerre mondiale a déjà commencé«  : les armes de manipulation mentale et comportementale pouvant cibler localement un groupe de population, voire pouvant induire des voix dans le cerveau. Vous avez dit à ce sujet : »les gens pourraient devenir fous sans même en avoir conscience". Une affirmation de génie. Des techniques éprouvés en tant qu’effets secondaires du projet Montauk. Je penserais plus à cette hypothèse que vous avez évoqué, et qui permettrait à minima la manipulation des foules. Je pense même que ce projet est déjà en route.
                                *
                                Pendant que je vous tiens, je vous ai largement cité sur mon site (en cours de construction). Si vous avez des remarques à formuler, je suis preneur.
                                *
                                Cordialement


                                • Gandalf Claude Simon 14 août 2014 07:12

                                  J’ai bien peur que l’auteur se soit échaudé trop vite, même si le rappel concernant la doctrine Wolowitz est particulièrement.


                                  Car il s’agit avant tout d’une guerre économique, de par les sanctions, et la précipitation bruxelloise à exploiter toute la misère du continent européen. On a la guerre qu’on peut, et elle est économique.
                                  Et désigner un ennemi permet aux chancelleries occidentales d’éviter de s’expliquer sur leurs échecs de politique économique.

                                  La Russie leur sert de bouc-émissaire, mais c’est bien évidemment un leurre.

                                  • howahkan howahkan Hotah 14 août 2014 09:14

                                    De même que un état dit dépressif ( pour moi 100% des humains le sont) qui fait tres mal et rend la vie noire, mauvaise, ,ce que dans certains cas je fais payer aux autres etc etc n’arrive pas par hasard du tout, de même ce qui se passe est tout sauf un mauvais hasard.....

                                    les humains ne veulent pas mourir, que dit la vie ? : tu va mourir !!

                                    la dichotomie crée à ce moment est fatale...c’est une attitude mentale aussi absurde que de nier le soleil qui me réchauffe les os.et pourtant mentalement c’est ce que je fais...

                                    je refuse de vivre ce qui est pour lui substituer ce que moi je veux.....l’issue en est fatale...il y a eu il y a longtemps des humains éveillés.......


                                    • ahtupic ahtupic 14 août 2014 22:41

                                      Bizarre, Morice ne s’est pas encore manifesté !!!!!!!


                                      • Hervé Hum Hervé Hum 14 août 2014 23:33

                                        , Bonjour Jean Pierre Petit,

                                        Personnellement je ne crois pas un instant à l’insouciance des dirigeants politiques et économiques, sinon il faudrait considérer les guerres précédentes de la même manière.

                                        Il est un fait, c’est que l’option nucléaire étant la dernière de toutes, il est possible de mettre en oeuvre toutes les autres avant d’en arriver là. 

                                        Nous sommes face à une partie de poker où il faut avancer la mise même pour pouvoir bluffer. Où l’enjeu n’est pas l’UIkraine et de menacer Poutine, mais les citoyens des pays occidentaux eux même. La politique extérieure des dirigeants US, est conditionné par la politique intérieure et non l’inverse.

                                        Face a une mondialisation économique que toute la puissance de propagande médiatique n’arrive pas à imposer telle que souhaité par les élites dirigeantes et menace de plus en plus de se retourner contre elles, il est urgent de détourner l’attention et redonner le goût de la soumission. D’autant que la fin du dollar et sûrement de l’euro sont très proche.

                                        C’est ainsi et seulement ainsi que la citation d’Anatole France est valable.

                                        « On croit mourir pour la patrie et on meurt pour les industriels », aujourd’hui on parle de « ploutocrate » ou « cleptocrates », mais ce sont toujours les mêmes, les propriétaires des moyens de productions et de leur financement.

                                        Autrement dit, Poutine et l’Ukraine ne sont pas les vrais raisons de la montée de la crise, ils sont l’excuse, en fait la seule possible car la seule force crédible face à l’armada de l’otan, la Chine prenant grand soin de rester neutre. Ce sont donc bel et bien les citoyens occidentaux qui sont la cible de la crise ukrainienne, car ceux ci montrent de très forts signes de désobéissance civile et de révolte, voir de d’idées révolutionnaires contre leurs élites dirigeantes, politique et économique. Il est donc urgent de faire peur aux citoyens, qui auraient la mauvaise idée de suivre ces idées, en faisant monter la menace de guerre militaire, peut être procéder à la dissolution de l’ONU et remettre en place le glacis géopolitique.

                                        Sauf que cette fois, il n’y a pas de véritable barrières économiques, seulement raviver les tensions pseudo nationalistes correspondant à l’aphorisme d’Anatole France « on croit mourir pour la patrie et on meurt pour les »« cleptocrates »".


                                        • Hervé Hum Hervé Hum 14 août 2014 23:44

                                          addendum

                                          La citation actualisée serait plutôt

                                          « on croit travailler pour son pays, on se fait exploiter par des cleptocrates »

                                          Que j’amenderai de la sorte

                                          « on croit oeuvrer pour la société, on se fait exploiter par des sociopathes »


                                        • roblin 17 septembre 2014 12:27

                                          M Petit, connaissez vous le dr peter beter, ici en anglais qui a publié durant des années des lettres audio transcrites aussi en texte et qui parlent de beaucoup de choses politiques, y compris d’avancées technologiques inconnues du grand public :

                                          Liste des Sujets des Lettres de Peter Beter :
                                          http://www.peterdavidbeter.com/docs/all/dbaltpcs.html

                                          Il parle notemment de robots humains appelés robotoids :
                                          http://www.peterdavidbeter.com/docs/all/dbal46.html
                                          http://www.peterdavidbeter.com/docs/all/dbal48.html

                                          https://www.google.fr/search?q=site:http://www.peterdavidbeter.com+robotoid

                                          "n Russia as well as in the West, research has been under way
                                          for many years in biological synthesis—that is, artificial life
                                          forms ; and according to high intelligence, a stunning
                                          break-through took place in Russia some years ago. The Russians
                                          refer to this break-through as a « providential discovery »,
                                          something they learned almost by accident. They discovered the
                                          key to creating what are known as « organic robotoids. » An
                                          organic robotoid is an artificial robot-like creature, it looks
                                          and acts exactly like a human being and yet it is not human. A
                                          robotoid is alive in the biological sense but it is an artificial
                                          life form. Robotoids respond to conventional routine medical
                                          tests in the same way as humans do ; they eat, they drink, they
                                          breathe, they bleed if cut ; and they can be killed. Robotoids
                                          can also think, but they think only in the sense that a computer
                                          thinks. Like any other computer, the brain of a robotoid has to
                                          be programmed for each assignment it is given ; but unlike many
                                          electronic computers, the biological computer brain of a robotoid
                                          possesses an enormous memory. As a result, robotoids can be
                                          programmed to communicate and think in such complex patterns that
                                          they act human.

                                          Organic robotoids are remarkable creatures, but they have many
                                          drawbacks. They don’t grow or reproduce but must be manufactured
                                          one by one in the desired form. They also have a very limited
                                          life span, measured in months or even weeks, depending upon how
                                          they are utilized. This is due to the fact that their
                                          metabolism, while it resembles that of humans, is very
                                          inefficient. A robotoid can be manufactured on very short
                                          notice, a matter of hours ; but after a few weeks or months it
                                          suddenly begins to degenerate physically and mentally. When that
                                          takes place, the robotoid has to be removed from service and
                                          disposed of. To extend its useful life as much as possible, a
                                          robotoid is customarily cooled down to slow its metabolism
                                          between assignments. Organic robotoids are extremely expensive,
                                          troublesome creatures to produce and utilize ; and robotoid
                                          capabilities do not exceed those of human beings. All they can
                                          really do is simulate human beings ; but, my friends, for
                                          Intelligence purposes that’s all they have to do !

                                          To produce an organic robotoid it is necessary to have a
                                          pattern to go by. The pattern required is that of genetic coding
                                          taken from a few cells from the body of a human being. In this
                                          respect the Russian technique sounds like cloning, but the
                                          technique itself is totally unrelated to genuine cloning. A
                                          robotoid is produced within a matter of hours, and it simulates
                                          the human donor at his current age. Like any man-made copy of
                                          anything, a robotoid is never a perfect copy of the human that is
                                          to be simulated ; there’s always small discrepancies in appearance
                                          and behavior, but these are seldom great enough to arouse any
                                          suspicion.

                                          When the initial Russian break-through in robotoids took place
                                          years ago, the Rockefeller-Soviet alliance was still functioning.
                                          The Christian group who now rule Russia were already secretly
                                          more powerful than the Bolsheviks, but the final overthrow had
                                          not yet taken place. When the robotoid break-through took place,
                                          they moved quickly to minimize the amount of information obtained
                                          about it while those Bolsheviks still retained positions of
                                          power. They also tried to prevent information about it from
                                          leaking through Intelligence channels to the CIA, nevertheless
                                          partial information did reach the CIA and the late four
                                          Rockefeller brothers. By early 1975 the Russians were known to
                                          have successfully created at least one organic robotoid in the
                                          laboratory. Meanwhile the CIA was coordinating a feverish
                                          research effort aimed at accomplishing the same feat. Up to now,
                                          robotoid technology in the United States is far behind that of
                                          Russia. The American capability in robotoids is not even close
                                          to being operational, whereas the Russians are deploying them
                                          right now.

                                          "

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès