Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le monde est de nouveau multipolaire et soumis à l’équilibre de la (...)

Le monde est de nouveau multipolaire et soumis à l’équilibre de la terreur nucléaire

Paris le 7 décembre 2006 - (BCB) - Ironiquement, soixante-cinq ans, après l’attaque surprise de la base de Pearl Harbor par la marine et l’aéronavale japonaise, la marine chinoise et la 7e flotte, une de ses plus prestigieuse, de la US Navy, se sont faits mutuellement « perdre la face » au cours d’un journée de dupes qui s’est produite au début du mois d’octobre dernier.

Un sous marin chinois, de classe non précisée, de la marine s’est inséré « incognito », le 13 octobre dernier, sous un groupement aéronaval constitué autour du vénérable porte-avions, lancé en 1960, « Kitty Hawk » (80 000 t.) un des monstres de la marine americaine dans le dispositif naval américain au large d’Okinawa. Outre le Kitty Hawk, la flotte déployée dans ce secteur du Pacifique nord, comprenait, deux croiseurs lance-missiles, deux sous-marins nucléaires d’attaque et onze destroyers américains et japonais.

Un avion patrouilleur l’a aperçu et donné l’alerte au moment où ce submersible « non-annoncé » faisait surface, non loin du porte-avions situé comme le veut la stratégie navale au centre du dispositif de la flotte.

C’est un quotidien de Washington, et pas forcément le plus important, le « Washington Times » qui l’a révélé au début du mois de décembre.

Les faits aussitôt, démentis par Pékin, ont été confirmés par le porte-parole de la Marine des Etats-Unis.

Cet incident dans lequel un sous-marin marin a eu l’habileté, ou la capacité technique de suivre la 7e flotte et de lui faire un "pied de nez » - voulu ou non - en émergeant à proximité du PA Kitty Hawk, bâtiment, constitue un évènement important qui pèsera de tout son poids dans l’avenir sur la stratégie des Etats-Unis dans l’océan Pacifique, devenu en raison de la faiblesse actuelle de l’Union de l’Europe, le centre de gravité de la planète.

On peut imaginer les réactions auxquelles on aurait assisté si un sous-marin « non-annoncé » était venu surprendre le PA Charles de Gaulle qui constitue, toutes proportions gardées, la fierté de la Marine française.

Dire que la flotte ne faisait pas d’exercice de chasse et détection anti sous marin est une explication ridicule et pas croyable. Mais on peut alors se demander ce que faisaient les équipages pendant tout le temps qu’a duré la « cour » discrète du sous marin chinois.

Il n’est pas possible de croire que toute un dispositif naval du type de la 7e flotte ait pu se laisser surprendre ainsi...

Ou bien l’amiral commandant voulait voir jusqu’où le Chinois irait et de quelle façon jusqu’au moment où il a fait surface.

Ou bien, le Chinois s’est tout simplement égaré sous des bâtiments américains sans méfiance. Mais quoi qu’il en soit ces derniers ont matérialisé l’existence de force leur sous-marine en démontrant - peut-être par l’absurde - qu’une de leur submersible aurait été capable d’envoyer par le fond une des grosses unités de la marine américaine !

Les Chinois, (avec l’assistance des Russes qui construisent certains de leurs sous marins) sont parvenus à une telle maîtrise de la discrétion (c’est-à-dire éliminer complètement le bruit « naturel ° de ses sous-marins en plongée) qu’ils peuvent se permettre - même par erreur - de »faire perdre la face" à une partie de la flotte americaine.

Comment est il possible qu’avec tous leurs « sonars », leurs systèmes de détections sous-marines, aucun des bâtiments de ce groupement aéronaval, chargé de protéger son unité centrale qui est le porte avion, n’ait pas détecté cet intrus.

Les conséquences de cette « incursion » ont été maintenues officiellement au niveau le plus bas. En effet un mois plus tard une des unités de la 7e flotte a effectué une « visite officielle » de trois jours dans le port de Zhanjian (RPC). Le bâtiment de débarquement USS Juneau, son équipage et les personnels de la « 13° Corps Expéditionnaire des « Marines” ont été reçus cordialement et effectué avec des unités chinoises homologues des exercices en mer de Chine du Sud jusqu’au 19 novembre.

Le journal de bord du batiment accessible dans le portail d’information de la US navy dans Internet, , indique que cette visite a été marquée par une « multitude d’évènements aussi divers que des rencontres sportives des réceptions, ou des visites touristiques organisées par l’hôte chinois. Le journal mentionne également l’exécution de manœuvres conjointes ayant pour thème des exercices de « recherches et secours en mer ».

C’est dire toute l’ambiguïté des relations actuelles de deux géants qui se font face de part et d’autre de l’océan Pacifique.

Mais en stratégie - qui est un des éléments de la diplomatie - il n’y a pas de gestes gratuits ou aléatoires dans un sens ou dans l’autre. Pas plus ou moins qu’aux échecs : « Question mark : Quel etait donc leur but ? ». Y en avait-il un seulement ? L’incursion du sous-marin ne fut-elle qu’une erreur de navigation qui aurait coïncidé avec un relâchement au sein des unités américaines

Ce 14 octobre - puisque telle est la date ’officielle« donnée pour »l’incident« survenu »en eaux internationale" pourrait marquer les prémices d’une époque, comme l’avait été le 4 octobre 1957, le lancement du premier « spoutnik » soviétique dont le « bip-bip » a scandé il y a quarante neuf ans, les débuts de la course à l’espace.

Ou bien, avant cela, en 1949, la connaissance qu’une première bombe à fission nucléaire soviétique avait été réalisée, mettant fin au monopole que les US détenaient depuis Hisroshima/Nagasaki, le 5 Aout 1945, qui lui-même avait provoqué et marqué la fin de la seconde guerre mondiale commencée en 39 pour les Européens et 7 décembre 1 941 pour les Etats Unis.

L’anecdote rend dérisoires les « querelles » diplomatiques et les « vœux pieux » du dernier sommet de Riga à propos de l’Afghanistan ou du Moyen Orient.

Nous savons bien aujourd’hui - bien que cela ne soit pas proclamé - quel est ou quel sera désormais le principal adversaire « potentiel » de l’OTAN. Les autres conflits régionaux - aussi graves et sanglants - soient t ils ne seront plu désormais que des « rideaux de fumée » dissimulant une apocalypse possible.

De la même manière Moscou - quelle que soit l’évolution future de sa diplomatie en occident ou en Asie, va devoir tenir compte de ce nouvel élément qui explique pourquoi le gouvernement russe a poursuivi le développement de ses équipements militaro- nucléaires (espace compris)

L’incident d’Okinawa a matérialisé l’hypothèse selon laquelle il pourrait exister à nouveau un monde a nouveau multipolaire dont les trois points du triangle stratégique sont bien définis :

1 - Les Etats Unis demeurent une hyperpuissance essoufflée qui a probablement le tort de trop disperser ses forces armées en y compromettant son prestige.

2 - La Russie qui (même après les accords de START III : 3 000-3 500 leurs têtes nucléaires de part et d’autre de l’océan Atlantique) possède de beaux restes en matière d’armements et systèmes d’armes nucléaires,

3 - La Chine, avec 424 bâtiments de combat pour 788 870 tonnes, possède une flotte en pleine expansion. Elle fait désormais partie des grandes puissances maritimes mondiales, estiment les experts.

Depuis quarante ans elle fait monter en puissance sa

flotte sous marine. Ces recherches ont abouti aux cinq sous-marins nucléaires d’attaque (SSN) du type Han, dont le premier exemplaire, le 401, a été lancé en décembre 1970 et le dernier a été réceptionné en 1991

Un submersible stratégique (SSBN) a également vu le jour, mais il serait resté seul de sa catégorie. Mis sur cale en 1978, le Xia est un bâtiment de 7 000 tonnes en plongée, emportant 12 missiles Ju Lang-1. Selon les données recueillies par « Flottes de Combat », la portée de ces engins dépasserait 3 600 km. Son successeur, le Ju Lang-2, actuellement en cours de développement, atteindra 8 000 km. Ce missile emporterait une ogive de 2,5 mégatonnes ou 3 MIRV (ogives à téléguidage indépendant) de 90 kilotonnes.

On n’est pas encore en présence d’une « cold war » « guerre froide » déclarée ayant l’intensité de celle que le monde a connue de 1960 à 1989, mais au train auquel les situations se détériorent en Asie entre Taiwan, le Japon et la Chine pour des raisons territorial ou économique ainsi qu’aux besoins d’énergie de la Chine, il n’est pas a exclure que l’on ne soit pas loin d’évènement décisifs auprès desquels les guerres régionales des Balkans, du Golfe, de l’Irak, et d’Afghanistan apparaîtront comme des amusements de »kinter garten".

La question se pose : Que fera le Japon dans des eaux territoriales recèlent des réserves de plus de 60 milliards (billions) d’équivalent en tonnes, de gaz dans une mer dans laquelle le Japon, ; La Chine et la Russie estiment avoir des « vested interests » (intérêts vitaux)

© Bertrand C. Bellaigue - Décembre 2006


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (111 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • mathieu (---.---.133.191) 7 décembre 2006 12:22

    Maintenant commence les conflits entre grandes nations pour l’acquisition des dernieres ressources energitiques. L’irak, ainsi que d’autres petits etats se sont fait spolier, mais les ressources terrestres sont presques epuisé, il n’y a plus que les reserves marines. la Chine, les USA, le Japon, en ont grandement besoin s’ils souhaitent garder un statut de puissante nations independantes. La guerre de l’eau fait rage dans le monde entier car elle devient rare maintenant commence la guerre de l’energie. La situation est extremement grave.


    • panama (---.---.198.59) 7 décembre 2006 12:31

      Oui mais les éconmies chinoises et américaine étant si étroitement imbriquées, je ne vois pas comment une seconde « cold war » pourrait se déclencher.

      Le pied de nez militaire chinois est à prendre pour ce qu’il est : les américains se sont fait surprendre. Comme à Peral Harbor, mais qui a gagné la seconde guerre ?

      En cas de guerre classique entre USA et Chine, la Chine serait vaincue très rapidement : les diffrénces technologiques et numériques sont trop importnates


      • meta-babar (---.---.70.249) 7 décembre 2006 13:30

        une différence numérique ? Je ne comprend pas trop, je pense que s’il s’agit de la taille de l’armée la chine a facilement l’avantage, ou peut l’avoir facilement. Pour la différence technologique, elle s’amenuise.

        En outre, c’est justement parce que les deux economies sont interdépendantes que c’est dangereux. Comment réagiraient les usa si par exemple la chine vandait tous ses dollars ou décidait de ne plus acheter la dette us ? Meme si ils mettraient ainsi le monde entier dans la merde economiquement et eux avec, ils auraient l’avantage, car toute la production est chez eux, et les occidentaux n’auront plus que leur services pour pleurer.


      • panama (---.---.198.59) 7 décembre 2006 14:07

        Je me suis mal exprimé : la différence numérique concerne plus le matériel que les hommes (là les chinois ont un avantage de taille).

        Concernant la technologie, je pense que l’avance américaine est encore très importante. En particulier, sur tout ce qui concerne le spatial, vital maintenant pour conflit.

        C’est pourquoi les chinois investissent massivement dans le spatial.


      • ZEN zen 7 décembre 2006 14:10

        @Panama

        Oui, les Chinois et les USA se tiennent par la babichette..donc pas de souci pour l’instant.Sur ce sujet, j’ai appris beaucoup sur :

        http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=12980


      • tal (---.---.95.236) 8 décembre 2006 05:54

        « En cas de guerre classique entre USA et Chine, la Chine serait vaincue très rapidement :... »

         smiley smiley smiley


      • Le furtif (---.---.144.214) 7 décembre 2006 13:51

        @l’auteur

        Très impressionné , mais ravi par un tel article.On dirait un super polar.Je ne mets en rien en doute la véracité de vos sources...mais j’imagine.

        On pourrait poursuivre ...irais-je jusqu’à déflorer votre futur article ?

        Les Militaires américains, assurés de la défaite des républicains au (futur)dernier scrutin, ont délibérément « organisé » la « défaillance » du système de surveillance de la flotte. Une fuite qui n’en est pas une révèle au monde et à la future administration quelle qu’elle fût la brûlante nécessité d’acheter le nouveau et merveilleux système de détection-brouillage qui manque justement des derniers crédits pour sa mise au point finale....Trop fort.

            • Hein ? Quoi ?? Je rêve ?

        Mais bien sûr.Ce genre d’histoire n’est jamais arrivé...alors

        Cordialement le Furtif


        • Bertrand C. Bellaigue Bertrand C. Bellaigue 7 décembre 2006 13:56

          Oui, mais quel rêve ! Avec quels champignons ? Mes sources : la US Navy information department. BCB


        • ZEN zen 7 décembre 2006 14:14

          @ Le Furtif

          Conspirationniste !! smiley

          Amicalement


        • benalgue (---.---.139.175) 7 décembre 2006 14:28

          à l’auteur tout cela me semble hautement possible...la guerre ça m’etonne pas...si jamais vous aviez l’info d’une guerre eminente un jour faites le moi savoir pourque je puisse fuir sur une petite île avant...Même si l’île serait ratrapée par les champignons...un trip de champignon sur une île ça me plairait bien cela depend de quel champigon l’on cause... tout ceci juste pour rire sinon j’ai apprécié votre article.


          • (---.---.229.236) 7 décembre 2006 14:50

            Bonne article.

            L’Europe, Union ou pas, est hors jeu pour des décénies, car, a part la GB et l’Irland, ce sont des économie quasi socialistes, archaique et peu dynamique.

            Les Français voulaient sortir de l’histoire : c’est fait.


            • (---.---.108.209) 7 décembre 2006 16:11

              IP:xxx.x33.229.236 le 7 décembre 2006 à 14H50 « Bon_ne_ article. »

              Sur l’article de pomme à propos de sarko/bcg je me suis dit tiens voilà un collabo , un traitre ...ah ben non finalement je me suis trompé tu es étranger ... Et merde au Roi d’Angleterre qui nous a déclaré la guerre ...


            • Nono (---.---.236.137) 7 décembre 2006 15:00

              Article très intéressant et bigrement informatif ! Merci Bertrand.

              Je rejoins Zen en ce qui concerne l’USA et la Chine.

              La Chine a encore besoin d’au moins deux ans pour régler certains problèmes internes et s’avancer dans les secteurs de la technologie numérique, secteurs qui sont déjà bien avancés même s’ils sont encore loin d’égaler ceux des US.

              Pour le moment la Chine fait le dos rond tout en montrant la dangerosité de ses griffes, si... Mais quand elle va décider de se redresser, cela risquera de surprendre pas mal des fanfarons.

              N’oublions pas que la Chine fut humiliée à maintes reprises dans un passé pas si lointain que ça ! Elle se réveillera, c’est une certitude, et elle cherchera à régler ses comptes mais à sa manière.

              Une alliance Chine-Russie n’est pas exclue, non plus.

              Et l’Europe dans tout cela ?...Pffft !...Va savoir, Charles ! smiley

              Cela étant dit, tant mieux que le monde devienne bipolaire, je n’irai pas jusqu’à dire multipolaire...(Il n’y a pas plus perfide que le jeu de dame chinois !) mais tant mieux quand même, cela va calmer pas mal d’arrogants...Et surtout éviter certaines guéguerres inutiles...

              Les US vont-ils accélérer la construction des bases permanentes sur la lune, projet bien avancé en études...ou vont-ils jouer de leur ultime « HAARPE » ? smiley

              Bien cordialement,

              Nono


              • panama (---.---.198.59) 7 décembre 2006 15:16

                « N’oublions pas que la Chine fut humiliée à maintes reprises dans un passé pas si lointain que ça ! »

                Ils se disent humiliés par les occidentaux depuis plus de 150 ans ! C’est l’objet même de la révolte des boxers en 1900.


              • le furtif (---.---.144.214) 7 décembre 2006 19:33

                La vraie humiliation dégueulasse furent les deux guerres de l’opium 1838 et 56 ...

                Je ne fume plus depuis trop longtemps...

                Rigolez rigolez Mais dites moi que mon idée de ratage organisé est plus improbable qu’un sous marin chinois sous la 7è flotte.

                Le furtif

                • pas têtu mais qui ne demande qu’à être convaincu...Poil au nez

              • LE CHAT (---.---.75.49) 7 décembre 2006 15:50

                trop fort ! on se croirait dans un roman de Tom Clancy ! la réalité depasse la fiction .

                le jour où la Chine s’éveillera .........


                • (---.---.108.209) 7 décembre 2006 16:14

                  « le jour où la Chine s’éveillera ... »

                  ça fera plop ...je ne sais pas ce que vous avez tous à fantasmer sur la Chine smiley


                • Bertrand C. Bellaigue Bertrand C. Bellaigue 8 décembre 2006 01:35

                  Pour le Chat : Imaginons l’état des media si, au cours d’une mission dans des eaux internationales, un avion « patmar » découvrait à cinq miles marins du P.A. Charles de Gaulle, la présence d’un sous-marin d’attaque diesel, non invité, non signalé et n’appartenant pas à l’OTAN ?

                  BCB


                • LE CHAT (---.---.75.49) 8 décembre 2006 09:34

                  Cher BCB , j’imagine en effet ; jean pierre pernaud nous parlerait d’autre chose que de la vie de marcel le sabotier de marly gomont et de la récolte des noisettes dans le limousin .

                  Les ricains se sont complétement fourvoyés dans leur lutte contre le « terrorisme » et ont zappé la Chine et je crois qu’en regardant dans le rétroviseur , l’Inde voudra aussi sa place comme puissance régionale........


                • cyrrussmith (---.---.73.2) 8 décembre 2006 11:47

                  Imaginons l’état des media si, au cours d’une mission dans des eaux internationales, un avion « patmar » découvrait à cinq miles marins du P.A. Charles de Gaulle, la présence d’un sous-marin d’attaque diesel, non invité, non signalé et n’appartenant pas à l’OTAN ?

                  Pour ce que me racontent des sousmariniers de ma connaissance, cela se fait régulièrement, et dans tout les sens. Un sous marin d’une flotte A suis une flotte B, mais il est à son tour suivi par un sous marin de la flotte B ou même d’une autre flotte C, etc.. Les sous marins diesel électriques sont paradoxalement plus aptes à ce jeux car plus silencieux, mais moins rapides.


                • T.B. T.B. 7 décembre 2006 16:51

                  Le nucléaire est comme on vous le dit absolument sans risque. Même si un attentat, un séisme ou un accident se produisait, le désastre serait très limité, l’expérience de Tchernobyl a démontré l’efficacité de la Ligne Maginot, le nuage s’est arrêté à la frontière. Jacques Chirac a donc offert à la jeune génération un enterrement propre et écologique : ITER (International Thermonuclear Experimental Reactor), un réacteur expérimental à fusion thermonucléaire. L’accord a été signé à l’Élysée à Paris entre l’Union européenne (dont la Constitution a été massivement rejetée par 55% de Français et 64% de Néerlandais) et six pays : La Chine, les États-Unis, l’Inde, la Corée du Sud, le Japon et la Russie. Il s’agit de fabriquer de l’énergie nucléaire expérimentale propre. La centrale sera installée à Cadarache dans les Bouches-du-Rhône. ITER coûtera plus de plus de 10 milliards d’euros. De mauvaises langues vous diront qu’aucune invention n’a été faite depuis 50 ans permettant de fabriquer de l’énergie propre et peu coûteuse, et que les éoliennes polluent, c’est pourquoi on les brûle...

                  La construction du réacteur ITER débutera en 2008. Comme le chantier doit durer environ dix ans, cela laisse le temps de faire en vitesse des enfants, ITER doit régler le problème de la surpopulation dans les cimetières. Pour Jacques Chirac, l’homme de la mise à mort du TNP (Traité de Non Prolifération nucléaire) à Mururoa (1995), « C’est une aventure tout à fait exceptionnelle... C’est la main tendue aux générations futures, au nom de la solidarité et de la responsabilité... » Étrange vision de la solidarité en offrant une mort propre à tout le monde. On aurait pu s’orienter vers les énergies naturelles (qui existent) et réduire les injustices sociales. ITER est plus fascinant. La fusion thermonucléaire contrôlée vise à remplacer la plus grosse bombe atomique de notre système stellaire, le Soleil. Lorsqu’une étoile explose dans l’Univers, on peut juste l’observer de loin. Avec ITER, nous saurons ce qui se passe au coeur même de l’explosion. Pour le président de l’UE (élu au suffrage unilatéral, c’est à dire nommé), José Manuel Barroso, cette signature est « un très grand événement... » Ce sera sans doute le dernier d’une humanité ayant mis de côté toutes les inventions peu onéreuses au profit d’inventions créant des fortunes colossales et pouvant tuer de façon plus massive. Pour gagner du temps, on pourrait filer ITER à l’Iran et à la Corée du Nord. Plaît-il ? La Chine, la Russie et l’Inde sont de la partie ? Alors, les jeux sont faits, on peut voter Royal ou Sarko en 2007.

                  http://mourguy.blogspot.com/search/label/ITER


                  • Bertrand C. Bellaigue Bertrand C. Bellaigue 7 décembre 2006 17:22

                    Tout ce que vous écrivez T.B. est probablement très spirituel mais quel rapport tout cela avec la rencontre d’un sous-marin chinois et d’un porte-avions américain près d’Okinawa ? BCB


                  • T.B. T.B. 7 décembre 2006 17:43

                    Vous êtes sûr d’avoir tout lu ???


                  • T.B. T.B. 7 décembre 2006 18:26

                    Explication si besoin est :

                    22/11/2006

                    Dans la région très disputée d’Okinawa, la marine chinoise a pris l’habitude de jouer au chat et à la souris avec son homologue japonaise. Va-t-il en être de même avec l’US Navy ? La presse américaine a récemment rapporté qu’un exercice, mené par la 7ème flotte au large de l’île japonaise, avait été émaillé par l’apparition surprise d’un sous-marin chinois. Selon le Pentagone, l’incident s’est produit début octobre, dans les eaux internationales, lorsque le submersible a fait surface non loin du porte-avions Kitty Hawk. Certains responsables militaires ont affirmé que cette manoeuvre aurait pu dégénérer, une version atténuée ces derniers jours par l’état major de la marine américaine. Reste que l’irruption d’un sous-marin chinois au beau milieu d’un exercice aéronaval et à proximité d’un porte-avions US ne constitue pas la position la plus confortable qui soit. Outre le Kitty Hawk, la flotte déployée dans le secteur comprenait, en effet, deux croiseurs lance-missiles, deux sous-marins nucléaires d’attaque et onze destroyers américains et japonais...

                    A mon humble avis, le plus efficace des moyens pour éviter la prolifération nucléaire militaire est d’arrêter de bouffer du nucléaire civil. Ce dernier n’étant qu’un paravent, déjà très dangereux et très coûteux quand il n’y a pas d’incidents, pour justifier et imposer à toute la population mondiale, résolument contre mais jamais consultée, le nucléaire militaire. Pour les sceptiques : voir, sur Wikipédia, pourquoi et comment le Commissariat à l’Energie Atomique en France (qui inclut EDF) a été créé ...


                  • Radnor (---.---.202.130) 7 décembre 2006 17:25

                    Le péril jaune II : le retour...

                    Il y a suffisamment de puissances nucléaires actuelles ( et en devenir ... ) pour qu’on puisse déclarer que le monde est déjà multipolaire.

                    C’était déjà le cas du temps de la guerre froide : les USA et l’URSS essayaient d’attirer la Chine dans leur camp mais la Chine avait déjà décidé de faire cavalier seul et de tirer un maximum d’avantages de la situation.

                    En plus, l’Inde n’était pas non plus une puissance négligeable bien que non expansioniste.

                    Le tout est de voir comment les véritables grandes puissances ( USA Russie Chine et Inde ) conçoivent les relations entre elles et les autres états.

                    Je ne considère pas l’Union Européenne comme une grande puissance étant donné que :

                    1° elle n’a pas d’unité politique

                    2° elle n’a pas d’unité militaire

                    3° les pays européens n’ont aucune volonté de s’engager dans une guerre extérieure où ils risqueraient de perdre des soldats en quantité non négligeable.

                    Ceci signifie que l’Europe peut donner des conseils et de l’argent mais que si il faut recourir sérieusement à la force elle fera appel aux USA comme ce fut le cas en Yougoslavie... ce qui n’est pas suffisant pour faire reculer une grande puissance ou même une puissance moyenne ( plus que cinq divisons - 200.000 mille hommes avec les services - et pas d’armes atomiques intercontinentales ).

                    Je dis 5 divisons parce qu’il faut compter au moins le double de forces pour en venir à bout sans trop de pertes,ce qui excède de loin les capacités de projection aéronavales de l’Europe.


                    • Antoine Diederick (---.---.165.142) 7 décembre 2006 21:58

                      J’aime bien votre article...vous ouvrez une page de la suite des enjeux géopolitiques.

                      J’étais mme ce jour à me demander pourquoi personne n’a pensé que le 11 septembre aurait pu être une réponse du berger à la bergère....

                      ok je déconne...nous pouvons tout imaginer....


                      • Haina (---.---.20.178) 8 décembre 2006 05:34

                        Dire que @furtif est conspirationiste est un peu fort de café !!

                        Pékin nie les faits. Pourquoi croire l’US Navy ?

                        Ne vous êtes-vous jamais amusés sur google earth ? Le porte avion était trop grand : on voyait pas le sous-marin en dessous ! smiley

                        Ce serait bien la premiere fois que l’armée étasunienne invente des histoires. Encore un ptit mensonge collatéral messieurs ? smiley


                        • Cela aide d’être dans le métier pour avoir des infos (---.---.205.60) 8 décembre 2006 07:01

                          Je ne fais aucun procès d’intention à l’auteur, qui tente de faire un papier en disposant d’informations de seconde main elles aussi, comme d’ailleurs la plupart des journalistes.

                          Mais quand on se trouve plus près des sources, et qu’en l’occurence on a discuté de l’affaire avec des attachés militaires de la région concernée, on voit les choses de façon très différente.

                          Je n’ai pas le temps de développer tout l’argumentaire, il faudra que je le fasse dans l’avenir, mais pour faire bref, disons qu’il y a des deux côtés un jeu de dupes. L’armée chinoise est numériquement peu importante (5 fois plus importante que celle de la France par exemple, alors que sa population est 20 fois plus importante et qu’elle a de grandes frontières à défendre), et technologiquement peu avancée. Sa stratégie se contente de montrer qu’elle pourraît entraîner des dommages insupportables en cas d’attaque, ce qu’elle vient effectivement de prouver.

                          La politique chinoise s’appuie quant à elle sur ce qu’on appelle le « soft power », où le militaire n’est plus une option.

                          Quant aux Etats-Unis, le pays le plus armé du monde, où l’on dépense le plus en achat et développement d’armes, certains groupes d’armements ont tout intérêt à mettre en valeur ce genre d’événements mineurs afin de justifier le remplissage des carnets de commande.

                          Mais pour l’instant, aucune des deux administration ne joue au jeu de la confrontation. Tout le reste n’est que spéculation.


                          • T.B. T.B. 8 décembre 2006 10:54

                            Entièrement d’accord avec les « carnets de commandes ». Le seul élément qu’apporte cet article est de jouer avec le feu, gratuitement. Voilà pourquoi j’ai voté cet article sournoisement va-t-en-guerre : pas intéressant. Cela me fait penser aux Unes de TF1 lorsque Dassault et Lagardère veulent justifier un budget français de la Défense bien supérieur à ce qu’il devrait être. Les français payent avec leurs impôts le matériel militaire de ces deux messieurs qui s’enrichissent à grands coups de cocorico.

                            Souvenez de l’intox à l’OTAN pour justifier l’invasion de l’Irak. Les armes de destruction massive n’ont toujours pas été trouvées, le pétrole ,lui, est bel et bien là. A l’époque j’entendais sur BFM des « spécialistes » économistes français annoncer que le pétrole n’était pas l’objet de cette invasion. Dommage, j’ai oublié les noms de ces grands menteurs. Renverser Sadam suffisait (sans jouer les Bruce Willis). La CIA en 1973 a bien réussi à renverser Allende sans pour autant envahir militairement le Chili. Il y a eu quand même des horreurs car un démocrate a été remplacé par un dictateur.

                            Cet article est donc un article creux qui pourtant fait son petit effet : il est surtout irresponsable.


                          • Bertrand C. Bellaigue Bertrand C. Bellaigue 8 décembre 2006 17:41

                            Puisque voilé par l’anonymat, vous prétendez au sujet de mon papier que j’ai eu recours à des informations de seconde main, je me demande si vous considérez les services d’information de la US Navy et ses porte-parole comme des sources de seconde main. Affichez donc d’abord votre identité et vos sources cela fera beaucoup plus sérieux, ce me semble . BCB


                          • Il vaut mieux être dans le métier... (---.---.24.175) 9 décembre 2006 01:30

                            Vous avez eu des informations de seconde main, car votre argumentaire est inspiré de celui du Washington Times (accessible sur internet, chacun pourra le vérifier @ http://www.washtimes.com/op-ed/20061113-094605-1081r.htm), qui est très orienté. Le « journal de bord » de la flotte américaine accessible sur internet est tout à fait neutre, tout comme la déclaration du porte parole, qui ne fait que confirmer officiellement l’incident du sous marin (il vous manque encore dans vos sources le point de vue officiel chinois, que vous pouvez trouver ici par exemple : http://news.xinhuanet.com/mil/2006-11/16/content_5335849.htm).

                            Les 9/10e de votre article sont donc fondés sur des informations de seconde main. Ce n’est pas en soi toujours rédhibitoire, mais cela doit inciter à la prudence, et c’est pour cela que je le mentionne. Ne mettez pas trop d’égo dans la réponse à cette critique, je voulais juste vous donner l’opinion des experts et professionnels en la matière, que vous avez par ailleurs le droit de critiquer aussi.

                            Sur mon anonymat, je suis sûr que vous pouvez comprendre qu’il est justement absolument nécessaire quand on se trouve très près de ce genre de sources. On peut le déplorer, mais sans anonymat, toute une partie de l’information sensible serait inaccessible.


                          • Bertrand C. Bellaigue Bertrand C. Bellaigue 9 décembre 2006 01:45

                            a l’anonyme : Evidemment, tant que vous n’aurez pas decliné votre identité - ce qui est naturellement votre privilège - je ne pourrai prendre en compte vos observations. BCB


                          • Le Furtif (---.---.211.84) 8 décembre 2006 08:22

                            @l’auteur

                            Je n’ai jamais eu l’intention de remettre en cause votre sérieux ni votre intégrité.....Aussi je m’étonne que vous m’attribuiez des pratiques condamnées par la médecine et la morale....Je demeure rieur

                            Je le demeure encore quand Zen me traite de conspirationniste ....avec un smiley ___ étant convaincu que s’il le pensait , il me l’aurait dit tout de go....

                            Je ne demandais qu’un seul examen sérieux de mon très modeste propos d’amateur ....et pas un bottage en touche ...

                            Vous savez très bien que les gens dont vous parlez ne sont pas des prix de vertu....et que même depuis Sun Tzu l’art de la tromperie est cultivé dans tous les camps....

                            Alors je renouvelle mon challenge

                              • Prouvez-moi que mon Hypothèse ne s’est jamais vérifiée par le passé
                              • Que vous possédez toutes les informations.

                            Cordialement

                            Le furtif


                            • ZEN zen 8 décembre 2006 09:02

                              @Le Furtif

                              Tu as fort bien compris qu’une certaine et déjà ancienne complicité entre nous m’a permis de faire un peu d’humour...ce qui a pu étonner ceux qui me reprochent parfois de donner dans le « professoral »..Dans la vie privée, malgré un naturel plutôt pessimiste et mon « grand âge », je suis parfois trés enjoué (« technique de défense », dirait Dr Freud...)

                              Bonne journée


                            • www.jean-brice.fr (---.---.14.168) 8 décembre 2006 18:48

                              Lors du lancement du premier sous marin atomique (dans les années 60, si je me souviens bien), peu de gens se sont aperçu qu’une véritable REVOLUTION MARITIME venait de se faire : tous les navires de surface (civils comme militaires) devenaient vulnérables ! TOUTE LA STRATEGIE INTERNATIONALE devait être remise en cause ! Avec le fait atomique qui, pour le moment, interdit aux états possesseurs de l’utiliser, il se pourrait qu’il y ait une porte de sortie avec les sous marins d’attaque nucléaires qui pourraient rendre le commerce maritime impossible ? En tout cas, c’est une option à envisager ...


                              • nanospy (---.---.141.60) 9 décembre 2006 01:13

                                Le nucléaire est un war game où pour être gagnant, il ne faut pas jouer.

                                De nouvelles armes, par contre, vont considérablement influer sur les conflits tactiques et les sociétés à venir.

                                Les USA semblent avoir 20 ans d’avance en la matière : quand une nouveauté est révélée (avions furtifs, bouclier spatial, bombinettes perforantes, ...) c’est qu’elle est déjà dépassée...

                                Les boucliers à rayonnement (micro-ondes pour chair humaine) et les robots-tueurs seront les prochaines frontières-défenses du nouvel empire.

                                Les guérillas seront éradiquées dans toutes les sociétés avancées concentrée (contrôle et traçabilité des individus). De même que les poches de résistance de plus en plus isolées. A moins, qu’on ne décrète un sanctuaire sauvage de la barbarie pour tous les apatrides libertaires hors système. La nano pollution obligera l’humain à muter ou à se confiner dans des bunkers hermétiques hyper sécurisés.

                                Let’s rock.

                                http://www.wired.com/news/technology/0,72134-0.html

                                http://www.wired.com/news/culture/0,63633-0.html


                                • Bertrand C. Bellaigue Bertrand C. Bellaigue 9 décembre 2006 02:09

                                  Pour nanospy : Enfin un reaction interessante et compétente. Il est évident qu’une dissuasion réussie est celle qui n’a pas été utilisée. On pourrait dire que c’est notre catéchisme.

                                  Vous avez tout à fait raison. A la fin des combats au Kosovo - dans lesquels se sont revelé les faiblesses des uns et des autres - un géneral américain avait remarqué que "Etant donné l’écart technologique qui existe entre nos forces armées, nous ne pourrons plus désormais participer aux mêmes opérations sur le même terrain. Raison aussi, de faire remarque que des systèmes dont on parle publiquement sont dejà dép&ssés. Un ministre de la défense me disait que le véritable secret defense porte sur à pein 5% des recherches et aplication militaires.

                                  Quant à la guérilla, elle sera comme vous le dites très difficile à maitriser ou à contrôler, en depit des progrès réalisés dans les technologies ad hoc. Toutes les craintes sont possibles. On ne va pas les énumérer ici. L’affaire du « polonium » ( orchestrée ou non ) ouvre de terrifiantes perspetives. Les phénomènes internet et telephone mobile, n le sait, ont multiplié par « x » la rapidité des échanges et réduit à l’instanténéité l’esoace de temps entre l’évenement et la diffusion de l’information qui s’y rapporte.

                                  Cordialement BCB


                                • www.jean-brice.fr (---.---.233.3) 11 décembre 2006 22:36

                                  Là où je ne suis pas d’accord, c’est qu’avec la technologie on pourra résoudre tous les problèmes, particulièrement dans le domaine militaire : l’exemple de l’IRAK en est la démonstration éclatante, mais on pourrait en trouver d’autres, dans toutes les guerres récentes y compris mondiales !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès