Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le Parti Toudeh, Les Communistes Pro Khomeiny

Le Parti Toudeh, Les Communistes Pro Khomeiny

On peut naïvement dire que l’Ayatollah Khomeiny et son mouvement islamique manipulèrent habilement les couches populaires, le Front National (Jebheh Melli ) et une partie de la gauche (Toudeh Parti ). En ce qui concerne le Parti Toudeh, cette idée me semble trop naïve, en effet ce parti ne fut qu’un laquais traditionnel du Kremlin et un protégé des intérêts des Soviétiques en Iran. Le Parti Toudeh n’avait jamais bougé le petit doigt que sous l’ordre du Grand Frère.

La révolution islamique engendra une confusion au sein de l’intelligentsia iranienne qui suivait une série d’erreurs fatales en s’alignant à côté des mollahs. Nos intellectuels croyaient que la lutte " anti-impérialiste " de Khomeiny s’approchait de leurs idéaux. Par contre, dans l’esprit de Khomeiny et son entourage islamique, cette " révolution " fut contre la modernisation, les droits de femmes, les reformes agraires que le chah impliqua en Iran. Le caractère laïque de ces reformes sont le seule motif de Khomeiny et son mouvement et non pas le caractère dictatorial ou dépendant du chah à l’impérialisme.

Khomeiny a profité de cette naïveté, sinon trahison, de l’intelligentsia iranienne pour installer un régime d’obscurantisme, obscurantisme très marqué dès les pratiques initiales ainsi qu’une manière écrite dans la constitution de son régime, la République Islamique d’Iran ( R.I.I).

Non seulement les intellectuels laïques, mais plus étonnant, une partie de la gauche iranienne ne savait pas comment réagir face à ce qu’elle long temps considérait depuis leurs acquis idéologiques comme une doctrine réactionnaire " Opium du Peuple". De coup, la religion n’est plus " le soupir de la créature opprimée" mais l’âme d’un monde opprimé et l’esprit des luttes anti-impérialistes. C’est dans cet esprit opportuniste que le Parti Toudeh a tenté d’édulcorer" l’opium du peuple."

La religion fut longtemps crue " l’opium du peuple". Pour tant ces" communistes" opportunistes changeaient avec la girouette en croyant que cet islam-ci est non seulement en cours de se désintoxication mais a pris l’émission révolutionnaire et mobilisatrice d’anti-impérialisme. C’est sous ce prétexte délirant, mais en réalité par l’ordre de Moscou, que le Parti Toudeh et ses partenaires inconditionnellement soutenait et collaborait avec le régime islamique.

Les mollahs, jouissant d’un succès parmi certaines couches les plus pauvres de la société, ont bien pris un bon ticket chez certains intellectuels laïques et même gauchistes. Les gauchistes qui comportaient des déviations idéologiques sont aujourd’hui encore discrédités par leur soutien à la R.I.I.

Le parti Toudeh, ainsi qu’une partie de l’Organisation des Guérilleros Fédaïs du Peuple d’Iran, appelée " Majorité "—majorité des membres du comité central après la scission de 1980, l’autre partie, Minorité, refusa de soutenir la R.I.I et rejoignit le camps de l’ opposition—, influencés par la politique dominante de l’Union Soviétique, ont soutenu le régime " anti- américain " de Khomeiny pendant les premières années de son existence et sa répression sanglante.

Cette partie de la gauche iranienne ne savait pas ou bien sous-estimait le fait que les mollahs, avec l’aide des bazaris (capitalistes traditionalistes du bazar) avaient dès toujours pour but de forcer la société iranienne à un retour au stade primitive des traditions islamiques avec des enseignements coraniques. La base de la R.I.I, pendant et après la révolution était ces bazaris qui soutenaient Khomeiny contre le chah, ils étaient plutôt des riches capitalistes frustrés et traditionalistes qui ne pouvaient pas s’adapter au rythme de l’économie libérale et la modernisation, menée par le régime du chah dont les conditions favorisaient ceux qui étaient proches de la couronne. Les bazaris sont probablement anti- " l’impérialisme culturel ", mais par leur nature traditionnelle, ils sont des capitalistes traditionalistes et très anti-socialistes.

Le Parti Toudeh et la Majorité en cohorte avec les bazaris s’inclinaient aux intérêts du régime et même ceux de plus réactionnaires et plus brutaux mollahs du régime comme, Beheshti, Khalkhali, Rafsanjani. En abandonnant leurs militants de base, ainsi que des couches intellectuelles, étudiantes et ouvrières, femmes et les minorités nationales, le Parti Toudeh et des Feddayins continuèrent à soutenir " Imam " Khomeiny et son régime, la R.I.I, même dans les années sanglantes de 1980-83.

Cette partie de gauche, entièrement déraillée des normes socialistes, donna au régime islamique le nom d’ " anti-impérialiste " et pendant assez long temps collaborait avec toutes les mesures de répressions, l’identification des dissidents ainsi que toute politique anti-socialiste du régime. Le régime a adopté cette approche généreuse qui l’a bien aidé à la consolidation de plus en plus dictatoriale des ses institutions.

La trahison de ce soutien était qu’il fallait accorder à Khomeiny un soutien quasi-inconditionnel tandis que le régime continuait ses arrestations arbitraires, ses exécutions sommaires jusqu’à ce que celui-ci ait pleinement consolidé son autorité, c’est-à-dire que jusqu’en 1983, époque à laquelle il se retourna contre eux et a éliminé tous les " infidèles ", y compris beaucoup de membres, militants et sympathisants de ces deux courants traîtres.

Cette gauche pro mollahs avait oublié ou mal compris que les communistes égyptiens avaient une fois adopté momentanément cette position de compromis à l’égard des Frères musulmans, les enjoignant de s’allier à eux dans " une lutte commune contre la "dictature fasciste" de Nasser et ses "alliés anglais et américains." Ces deux bavures ont causé une perte définitive de l’influence de gauche dans ces deux pays.

Le couple, Toudeh / Majorité, qui reste toujours complaisant aux " réformistes " du régime, a drôlement failli à analyser qu’une approche à un mouvement islamique était idéologiquement anti-dialectique et anti-socialiste.

Le Parti Toudeh croit toujours à la légitimité du régime et même n’hésite pas à faire appel à participer aux élections truquées du régime pour élire aux élections présidentielles les architecteurs " modérés " du régime comme Khatami, Moein, Rafsanjani, Moussavi et Karrubi.

Cette trahison a terni la réputation de la gauche iranienne. Ce n’est pas uniquement à cause de la chute du communisme mondial que la gauche iranienne ne décolle pas, mais plutôt à cause de la trahison du Parti Toudeh pour son soutien à l’Ayatollah Khomeiny : Une trahison envers le peuple iranien d’abord et aux idéaux de gauche en général.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • @distance @distance 20 mars 2010 17:28


    « Le Gouvernement français est dans une situation assez paradoxale vis-à-vis du régime iranien. Il compte parmi ses rangs une secrétaire d’État chargée des droits de l’homme et rend service à un régime qui, on le sait, ne cesse de bafouer les droits de l’homme. En soutenant un régime qui applique la peine de mort de façon intensive et fait exécuter sur la place publique des femmes, des jeunes gens et des enfants, un régime qui ne reconnaît aucune liberté publique, nous faisons fausse route, même si nous partageons des intérêts commerciaux avec ce pays ! » Jean-Pierre Michel, sénateur PS

    • fonzibrain fonzibrain 20 mars 2010 18:38

      gloire à l’ran et au de gaule iranien ahmadinejad, vive les mollah qui emmerde l’occident qui se croit tout permis


      que l’on laisse ce pays faire sa vie, il n’est une menace que pour israél,
      l’iran n’a jamais attaqué personne, nous si, le monde entier

      alors aller faire vos leçon ailleurs, l’Histoire nous a déja jugé


      • -=[SPY]=- -=[SPY]=- 21 mars 2010 19:48

        Pour vous la stabilité = aligné avec les usa

        moi je dis non merci. Surtout que tout ce que vous reprochez aux « mollah » les usa le font en dix fois, que dis-je 100 fois pire.

        L’idéologie des us a asservie le monde, asservie en premier l’Amerique du sud, en le paralysant par le soutient de régimes militaires dictatorial au service des intérêts us qui mettent à disposition des des riches investisseurs, main d’œuvre bon marché, et ressources naturelles. Contras....exemple parmi tant d’autres

        l’idéologie us a crée la guerre du Vietnam et a commis les pires atrocités inimaginables à des millier de kilomètres de chez lui sur un peuple innocent, juste pour empêcher la monté de l’idéologie communiste dans ce pays. Si ce n’est pas de la déstabilisation ça !
        My Lai c’est ça les droits de l’homme ? l’homme américain et européen peut être ?

        vous dites les mollahs sont contre la paix....preuves ?
        les mollahs n’ont jamais agressé aucuns de leurs voisins ni aucun pays au monde.
        l’Iran des mollah n’exporte pas des guerres au nom de la paix comme le font les US.

        Vous dites qu’en Iran il n’y a aucune liberté publique....preuve ? j’y suis retourné cet été et me suis très bien amusé avec mes amiEs et amis, et liberté il y a avait.
        A ce que je sache, il y a bien moins de liberté publique en Arabie Saoudite, pays si DEMOCRATIQUE, si TOLERANT, et amis des US...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès