Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le printemps arable

Le printemps arable

Jamais le monde n’a été dans une telle situation d’interdépendance qu’en ces temps de révolte stigmatisés, un peu prématurément, de printemps arabe…sans doute afin d’en conjurer le mauvais sort dans un occident, très inventif en matière de formules orientalistes qui par contraste, tentent d’adoucir les signes alarmants de son déclin…

Sans aller jusqu’à revenir à ces vieux archétypes du choc des cultures relevons tout de même que la hargne protestataire, même si elle prend des formes plus discrètes, moins violentes, moins telluriques sous des dehors plus policés ne s’en déclare pas moins pour autant ailleurs que dans la « Oumma », ouvrant ainsi la voie à l’universalisation de la grogne populaire qui, réseaux sociaux aidant, ne peut plus être maintenue dans l’ignorance des derniers standards en matière de droit et de liberté universelle.

Rappelons à toute fin utile et afin de relativiser l’étiquetage subversif de ces soulèvements que, très récemment, certaines frondes politiques en Europe ont débarqué quelques gouvernements les traitants d’incapables et de vendus (Irlande, Islande… ) là ou d’autres (Grèce pour l’exemple) ont réagi encore plus violemment sans arriver cependant à faire tomber l’élite dominante, la vieille oligarchie Européenne, telle une ancienne lignée de vampires, étant plus prompte à se serrer les coudes et surtout plus habile dans l’art de camoufler son autoritarisme par l’artefact bien rodé de la démocratie.

Ce qui pourrait encore différencier l’occident de l’orient ne relève certainement plus de l’ordre d’une vision platonicienne dans la jouissance du droit citoyen puisque si l’un est soumis, très ostentatoirement, au despotisme de ses dictateurs l’autre l’est au dictat des marchés et que jusqu’à présent, les deux élites n’ont jamais cessé de collaborer étroitement pour permettre aux uns de demeurer « ad vitam aeternam » au pouvoir au détriment du bien être de leurs peuples et aux autres de s’accaparer les richesses nécessaires au maintien de leur simulacre démocratique sur fond d’assurance d’un minimum social…

Qu’est-ce qui a donc bien pu briser cet harmonieux équilibre mis en branle depuis 1789 ? Sans doute est-ce là la question cruciale à se poser avant de foncer tête baissée dans les mirages mirobolants d’une révolution…car si celle-ci est légitimement nécessaire elle devra éviter de reproduire les mêmes erreurs du passé en proposant une réelle alternative aux actuels systèmes visiblement en faillite…

Au maroc pour l'exemple, en attendant, et profitant de la tergiversation d’un état ayant bien mauvaise conscience dans son exercice du pouvoir, les « mwalines lekraress »1, tablant sur un printemps très arable, se sont ré accaparés l’espace publique confondant « liberté » et anarchie, personne n’ayant jamais pensé à leur apprendre à en faire la distinction..

Mais il est vrai que la conscientisation des peuples n’a jamais été chose facile…

_____________________________________________________

1 “mwaline lekraress” : marchands ambulants


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • focalix focalix 10 novembre 2011 13:54

    Le printemps arable...

    ...Espérons de belles récoltes !


    • latortue latortue 10 novembre 2011 18:14

      printemps Arabe drole de printemps moi je parlerai plutôt de régression, partout ou ils ont voté c’est ou les islamistes qui arrivent en tête, donc ou est le progrès assimilé au printemps ,et pire dans d’autres pays tel la Libye c’est carrément la charia drôle de printemps en effet
      bien sur on trouvera toujours un rigolo pour dire que c’est normal ,bien non désolé pour moi revenir aux vieux clichés intégrisme charia etc c’est une régression .
      Mais ce n’est que mon avis et surement aussi celui de pas mal de femme moderne de ces pays , allez leur dire que c’est normal ,mais avant achetez vous des boules quies .


      • Abou Antoun Abou Antoun 10 novembre 2011 22:05

        Jamais le monde n’a été dans une telle situation d’interdépendance qu’en ces temps de révolte stigmatisés, un peu prématurément, de printemps arabe…sans doute afin d’en conjurer le mauvais sort dans un occident, très inventif en matière de formules orientalistes qui par contraste, tentent d’adoucir les signes alarmants de son déclin…
        Et en français standard (basique) ça donne quoi ce salmigondis, ce galimatias, cet amphigouri, ce charabia  ???


        • kb kb 11 novembre 2011 09:22

          si vous arrivez à trouver encore deux synonymes de plus je suis sûr que vous arriverez très bien à déchiffrer cela tout seul  smiley


        • legrind legrind 11 novembre 2011 09:41

          ces temps de révolte stigmatisés,

          N’importe quoi ! il y’a pas eu de stigmatisation mais au contraire un enthousiasme médiatique délirant de la part des journalistes, analystes, éditocrates.. qui s’est fait plus discret dés qu’on on a recommencé à brûler des Eglises et tué des chrétiens en Egypte et que les barbus ont pris le pourvoir en Tunisie.


          • kb kb 11 novembre 2011 10:43

            Bonjour,
            il me semble qu’en tronquant la phrase vous la placez hors contexte de son sens initial.

            je re précise : « ces temps de révoltes stigmatisés, un peu prématurément, de printemps arabe ». La stigmatisation se limitait au « nom » donné, par les médias occidentaux, en comparaison au printemps des peuples, appelé aussi printemps des révolutions, qui secoua l’Europe en 1848.

            maintenant l’enthousiasme dont vous parlez a suscité une importante production éditoriale et souvent, la volonté de coller à l’événement - quand il ne s’agissait pas de répondre à une urgence éditoriale -, a conduit à une production de qualité inégale. Parfois l’envie de prendre la plume était due à la volonté d’effacer un soutien devenu subitement gênant aux régimes renversés, tout cela un peu au détriment de l’objectivité dans l’analyse du mouvement.


          • Yvance77 11 novembre 2011 10:11

            Salut,

            Autant j’ai été enthousiasmé lors du soulèvement tunisien, autant désormais je suis sceptique sur le devenir de ces belles espérances.

            La Tunisie a eu la chance d’avoir eu un malheureux martyr qui a mis le feu aux poudres. A le résultat que nous connaissons tous.

            Pour les autres, j’y vois surtout la main-mise d’états occidentaux, avides des richesses minérales enfouies dans les sables arabes. Quoi qu’en y réfléchissant deux secondes, en Tunisie ; ils (nos états financiers terroristes) ont sur très vite su prendre le train en marche, pour mettre sur orbite celui qui va bien.

            Les peuples arabes je le crains dorénavant, sont passés très près de leur bonheur, et les heures prochaines vont voir une chape financière de plomb s’abattre sur eux, et les asservir plus encore.


            • mahatma mahatma 11 novembre 2011 11:43

              Merci pour votre article,

              Concernant cette expression de pure propagande, « printemps arabe », je n’y ai jamais vraiment adhéré, cela fait penser au révolutions colorées artificielles.
              Cela a également été le printemps du changement pour les grecs, pour les norvégiens, les nord-américains, idem pour les anglais, les espagnols et les israéliens et plein d’autres nous-même.
              Les abus de quelques uns et l’indignation qu’elles suscitent chez une majorité, n’ont ni l’une ni l’autre, de frontières ni de culture spécifique.
              Cette notion des 99% face aux 1% correspond mieux, je trouve, en Tunisie, en Egypte, en Libye et en Syrie, on a voulu « arabiser » un malaise pour le rendre singulier alors qu’il est global, planétaire, je dirais même directement en lien avec la conscience collective ....
              Alors pas facile de « conscientiser les peuples », mais le processus se déroule, il est d’ordre « naturel » ... « et rien ne pourra l’empêcher ... (lol) »


              • kb kb 11 novembre 2011 12:14

                merci a vous d’avoir pris le temps de le lire

                Dans les analyses se rapportant à la révolution tunisienne et qui fusent un petit peu partout sur le net, on omet bien souvent un volet important en cantonnant la probabilité révolutionnaire comme corollaire à des fondements d’ordre uniquement interne...même si qu départ ce le fut certainement

                Nous vivons hélas dans un monde où la gouvernance des états, répondant de plus en plus à une globalisation de la politique en blocs de puissance, n’est plus du simple ressort des affaires internes d’un quelconque état surtout quand celui-ci n’a pas l’heur de s’asseoir au même banc que les résidents privilégiés du G x (8, 20 etc).

                Il y a beaucoup d’ingérence de la part des grandes puissances dans les affaires internes des autres états pour les raisons économiques que l’on sait.

                L’entreprise Anglo-américaine en Irak et en Afghanistan n’était certainement pas motivée par un soit disant altruisme démocratique et une soit disant lutte anti- terroriste mais juste par intérêt purement économique.

                Le monde est en ébullition et la crise économique, ne permettant pas des modulations pacifiques à long terme, vient accélérer les choses en faisant opter les maniganceurs de tout poil pour des solutions plus radicales et donc plus rapides, et qui dit plus rapides dit plus violentes…

                A cet effet tout est mis en œuvre pour jalonner le prétexte à l’entreprise de démocratisation à grande échelle. Bien avant les armes c’est des hordes de penseurs, analystes, chroniqueurs, journalistes, essayistes etc qui battront, parfois à leur insu même (je trouve ça dramatique), le tambour de la néo-conquête ultralibéraliste.

                d’aucuns diront que tout cela était prévisible et que tout le monde (scusez moi, mais moi je ne le savais pas !) sait, en effet, au moins depuis 20 ans, que la démocratie est en marche dans le monde entier. Non par le jeu du politique, mais par l’économie de marché
                c’est un peu comme si on nous disais “Révolution ? attention méfiez vous des imitations” seule celle de 1789 demeurant certifiée conforme au besoin égalitaire du peuple dans son entendement philosophique et que tout le reste n’est qu’une grosse magouille pour assouvir son besoin de puissance par l’acte d’achat…quitte à se transformer en vendu…et en temps opportun, tout sera mis en œuvre, en remplaçant pierre par paul et ali par omar, pour nous le faire croire…

                D’autres diront encore que déjà la chute de ces régimes (arabes en l’occurrence) est quasi certaine par un argumentaire dont ils auront préalablement pris bien soin de le dépoussiérer, en apparence seulement, de toute intention expansionniste et que la grande inconnue est juste de savoir quand…

                Pourtant ce « quand »( quelle que soit la motivation de départ de ces révolutions) si inconnu est déjà en marche et les « chacals » sont déjà à l’œuvre dans les zones pour lesquelles il a déjà été tracé un bien profitable destin au mépris de leur population ….


              • NeverMore 11 novembre 2011 13:06

                De toutes les façons, avec Flamby (ou Winnie, ou encore FH pour tout dire),

                nous n’y couperons pas, le printemps arabe aura bien lieu, en mai, chez nous.

                 


                • NeverMore 11 novembre 2011 13:15

                  Au fait, je suis inquiet pour BHL. Depuis les déclarations du CNT en Lybie (la charia et tous ce qui va avec), silence radio ...

                  Et puis, j’espère que un ou deux musulmans (1) feront un sort au CNT, comme pour Charlie hebdo, car question caricature, ils en imposent (polygamie, interdiction du divorce, lapidation, homophobie ...).

                  Note 1 : mulsumans forcément modérés, pas comme les chrétiens qui eux sont forcément redevenus intégristes, après un siècle de modération laique désuète.

                   

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès