Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le problème ivoirien, problème politique par nature

Le problème ivoirien, problème politique par nature

De mon point de vue je ne vois pas pourquoi on fait tout un foin sur le problème ivoirien qui est un problème politique par nature, autrement dit le type de problème le plus courant dans le monde. Alors certes dira-ton Ouattara est soutenu par Sarkozy, le clan Obama-Clinton, les britanniques voire les israéliens mais il n’a échappé à personne que les russes et les chinois n’ont pas semblé motivés par utiliser leur droit de veto quand la fameuse résolution 1975 (http://www.franceonu.org/spip.php?article5470) est passée au conseil de sécurité donnant les « pleins pouvoirs » à l’ONUCI et à Licorne pour bombarder entre autres les armes lourdes du clan Gbagbo. De mon point de vue Ouattara a simplement battu Gbagbo au plan politique et pourtant c’est un domaine où il, Ouattara, est sensé être maladroit.

Mais revenons si vous le voulez bien aux élections. Il convient de se demander si toutes les conditions étaient réunies pour aller aux élections, à mon avis non. Mais à ma connaissance toutes les parties voulaient aller aux élections notamment Laurent Gbagbo que des sondages faits par des instituts français (voir ici : http://www.afreekelection.com/afreek/decryptage/item/1018-artice.html) donnaient gagnant au second tour. Alors il est quand même curieux qu’un homme dont les partisans vilipendent à longueur de journée l’ancienne puissance coloniale aille confier de tels sondages aux français. Pas étonnant que certains disent que ces sondages étaient bidons (voir ici : ici : http://www.lebanco.net/banconet/bco2966.htm). Ouattara aussi disait que des sondages qu’il avait commandités le donnaient gagnant, ce qui en politique est de bonne guerre. Les élections ont donc eu lieu et beaucoup de personnes ont dit qu’elles se sont bien passées. Etant donné que j’avais plusieurs amis dans les bureaux de vote et que certains étaient superviseurs, et qu’ils m’ont rapporté très peu d’incident je suis enclin à le penser. Cependant les élections du premier tour ont donné lieu à des polémiques dans les deux camps. Etant neutre j’ai pu recueillir des avis dans les deux camps à savoir celui du rassemblement des houphouétistes pour la paix proche de Ouattara et celui de la majorité présidentielle, celui de Gbagbo. Du côté des houphouétistes on disait clairement que les résultats des élections avaient été truqués et que normalement Gbagbo passait à la trappe dès le premier tour. Le camp des proches de Ouattara disait que Gbagbo avait menacé de semer le chaos si on l’éliminait dès le premier tour ce qui aurait été pour lui une grande humiliation. Du côté de Gbagbo on disait que Gbagbo avait un score plus grand mais que pour ne pas créer de problèmes on avait accepté les résultats du premier tour qui dans tous les cas donnaient Gbagbo en tête et la victoire était garantie au second tour. Et il y eût la campagne pour le second tour, il y eût les élections et la suite désastreuse comme tout le monde le sait. Je ne rentrerai pas le débat pour savoir qui avait gagné étant donné qu’il me semble clair que ces élections n’auraient sans doute pas du avoir lieu. L’ONUCI avait déjà pondu un rapport en 2009 (http://www.journalbendre.net/spip.php?article3059) disant que les deux camps celui de Gbagbo et celui des rebelles se réarmaient. Il convient donc de se demander comment dans un pays sous embargo d’armes, les armes pouvaient rentrer aussi facilement d’un côté comme de l’autre. Mais passons et revenons sur cette crise politique quoique que ce « détail » a sans doute son importance.

Les deux camps ont donc revendiqué la victoire et un étonnant ballet diplomatique a eu lieu, chaque camp déployant et activant ses réseaux et à ce petit jeu il était clair que Ouattara allait gagner. Il était clair pour qui connait le dossier ivoirien et les jeux de l’ombre que tout ce dont avait besoin Ouattara c’était d’être autorisé à se présenter un combat qu’il poursuit depuis la fin des années 90. Il y eut une rébellion pour cela, puis d’intenses négociations, mais il a abouti à ce que lui et ses soutiens aspiraient. Partant de là un homme qui se dit ami avec Nicolas Sarkozy (on a pu constater qu’il l’est vraiment), Laurent Fabius ou Lawrence Summers sans compter qu’on lui prête des amitiés avec Susan Rice (ambassadrice étasunienne à l’ONU), les Clinton pour ne citer qu’eux, comment un tel homme pouvait-il perdre, dans bras de fer diplomatique ainsi engagé ? De plus au plan sous-régional il jouit d’une amitié avec le président burkinabé Blaise Compaoré, le président sénégalais Abdoulaye Wade et le président nigérian Jonathan Goodluck. Face à lui nous avons Gbagbo qui a certains soutiens en France à savoir les Bourghi, Emmanueli ( entre autres, le quotidien français Libération en a parlé dans un article (voir ici : http://www.liberation.fr/monde/01012312228-sept-familles-francaises-pour-proteger-gbagbo). De par sa femme il pensait pouvoir compter sur les évangélistes américains(http://www.blogdei.com/12095/les-evangeliques-et-israel-au-secours-de-la-cote-divoire/) lesquels avaient disait-on une grande influence notamment sur le clan Bush. Il a aussi vainement tenté de courtisé Obama notamment en invitant en très grandes pompes via son sbire Blé Goudé le révérend Jesse Jackson à Abidjan (http://www.djibitv.com/video/366/Visite+JESSE+Jackson+en+C%C3%B4te+d%27Ivoire-+Interview+de+M.+Fanck+Linda+NOUMAZALAY+pr%C3%A9sident+du+R%C3%A9seau+des+Jeunes+du+Congo), homme qui comme nous le savons a été assez important dans l’élection d’Obama. Gbagbo est dit-on aussi proche de personnes comme le président angolais Dos Santos, le président zimbabwéen Robert Mugabe, le président gambien Yahya Jammeh ou encore le président ghanéen Attah Mills. Des hommes qui présentent le défaut de n’avoir qu’une influence limitée en Afrique de l’ouest comparé aux « amis » de monsieur Ouattara. Comme je le dis, je vois ceci comme un combat politique ceux-ci, les combats politiques, comme nous le savons à moins d’être incroyablement naïfs font des « dommages collatéraux », la guerre étant un autre moyen de faire de la politique.

Alors j’entends certains hurler que la Côte d’Ivoire doit être indépendante. C’est un beau rêve mais avant d’être indépendant il faut avoir les moyens de notre indépendance et la question que je pose est de savoir si nous les avons. A ma connaissance le président Houphouët-Boigny (http://www.pambazuka.org/fr/category/features/68966/print) le « père nation », un grand homme quoiqu’il ait du sang sur les mains, pensait dit-on dans les cercles autorisés que des pays comme le nôtre n’avaient pas les moyens de leur indépendance. Il avait accepté malgré tout cette indépendance de façade offerte par la France, peut-être pour gagner du temps. Lui voulait profiter au maximum de l’état de colonie pour former des ressources humaines et développer des industries pour que lorsque nous ayons notre indépendance, celle-ci soit une indépendance réelle. Mais certains étaient pressés et Gbagbo est semble-t-il leur digne héritier. Cet homme s’est aussi distingué par son inexpérience au plan de la gestion d’un état et le résultat est catastrophique nous pouvons le constater. Ni lui, ni un de ses prédécesseurs à savoir Bédié n’ont su habilement manœuvré pour se prémunir des coups de force qui ont coulé ou plombé leurs présidences. Bédié fut chassé du pouvoir en 1999 (http://www.afrique-express.com/afrique/cotedivoire/biographies/bedie.html) et Gbagbo a vu ses pouvoirs grandement diminué suite à la rébellion de 2002 (http://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_politico-militaire_en_C%C3%B4te_d%27Ivoire) qui a scellée la partition du pays en deux. Après certains diront que les grandes puissances se mêlent des affaires des pays africains mais pense-t-on que ceci est évitable ? Et ce d’autant plus que les pays africains sont souvent des entités fabriquées pour servir les intérêts de ces mêmes grandes puissances. Elles ne sont pas de mon point de vue pas encore des nations et des hommes comme Houphouët-Boigny avaient perçu ce problème. L’habileté étant de pouvoir jouer avec ces puissances pour ne pas se faire écraser. C’est un jeu difficile et dangereux, mais c’est cela la politique. Un politicien est tel le capitaine d’un navire en pleine tempête, certains se prétendant politiciens feignaient-ils de l’ignorer ? Ouattara a pris le pouvoir mais sait lui-même qu’il hérite d’une situation fragile que ses ambitions politiques ont contribué à créer. Alors certes il jouit de l’appui des gouvernements français, américains ainsi que de ceux de certains pays africains tout comme de ceux d’intérêts privés à l’appétit dévorant. Il dispose donc de certains leviers pour gérer ce pays mais aussi et l’un ne va pas sans l’autre tel la lumière et l’ombre, de grandes contraintes. L’habileté qu’il a utilisée pour prendre le pouvoir devra l’aider à conserver ce pouvoir. Il aura besoin d’un certain doigté pour pouvoir contrôler tous ces gens qui l’ont aidé à prendre le pouvoir notamment les membres difficiles à dénombrer de son armée qui jusqu’ici donne l’impression d’être une armée mexicaine.

Pour conclure je dirais, que je n’aime pas la politique car je trouve que c’est un art sale comme le présente Machiavel dans son incontournable « le prince ». Mais je suis avant tout quelqu’un de rationnel contrairement à pas mal de mes compatriotes qui ont tendance à être particulièrement émotifs et rêveurs. Ils s’attendaient pour certains d’entre eux à une aide des chinois, des russes voire du ciel ! Mme Gbagbo par exemple étaient entourés de pasteurs certains faisant des prophéties hallucinantes (http://maverite.ivoire-blog.com/archive/2011/04/14/kone-malachie-le-nouveau-faux-prophete-des-lagunes-2.html), mais selon un journaliste comme Thierry Meyssan (http://www.youtube.com/watch?v=Iehu540fsfI) ces pasteurs étaient téléguidés par le Pentagone… tout est possible en politique et les raisons avancées par Thierry Meyssan concernant le positionnement de l’empire étasunien en Afrique sont tout à fait plausibles. Mais comme dit le dicton « à quelque chose, malheur est bon » et espérons que cette crise atroce aura fait grandir et mûrir mes compatriotes sur certains sujets. Certains pro-Gbagbo à qui je parlais récemment se sont rendu compte que la politique internationale était une jungle, si au moins ils ont compris cela…

Quelques citations que je trouve intéressantes sur la politique :

"La politique est un mécanisme qui sert à empêcher les gens de prendre part à ce qui les concerne directement." Paul Valéry

“En politique, rien n'arrive par accident. Si quelque chose se produit,vous pouvez parier que cela a été planifié de cette façon.” Franklin Delano Roosevelt

"En démocratie, la politique est l'art de faire croire au peuple qu'il gouverne." Louis Latzarus 

"Il est aussi dans l'intérêt d'un tyran de garder son peuple pauvre, pour qu'il ne puisse pas se protéger par les armes, et qu'il soit si occupé à ses tâches quotidiennes qu'il n'aie pas le temps pour la rébellion." Aristote

"La politique est l'ensemble des procédés par lesquels des hommes sans prévoyance mènent des hommes sans mémoire." Jean Mistler

« La politique est comme la chasse, on entre en politique comme on entre dans l'association des chasseurs. La grande brousse où opère le chasseur est vaste, inhumaine et impitoyable comme l'espace, le monde politique. » Ahmadou Kourouma

« La politique est une guerre sans effusion de sang et la guerre une politique sanglante. » Mao Tsé-Toung

« Liberté, égalité, fraternité ! Paroles vaines, funestes même, depuis qu'elles sont devenues politiques ; car la politique en a fait trois mensonges. » Louis Veuillot


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Le Yeti Le Yeti 27 août 2011 13:05

    Il n’y a pas que le problème qu’Ivoirien ...


    • le moine du côté obscur 28 août 2011 09:09

      Le Yeti
      Et oui tristement il n’y a pas que le problème ivoirien c’est pour cela que je dis dans le texte et je cite : « le problème ivoirien qui est un problème politique par nature, autrement dit le type de problème le plus courant dans le monde. »
      J’ai écrit ce texte parce que certains de mes compatriotes au lieu de comprendre cela déplacent le problème vers un problème religieux et perdent souvent toute trace de lucidité car souvent complètement coupé de la réalité. Quand je parle de prophéties faites par des pasteurs proches de Gbagbo qui disaient que des anges allaient descendre du ciel pour sauver le pouvoir de Gbagbo, beaucoup d’ivoiriens pro-Gbagbo y ont cru et se sont bercé d’un fol espoir. Je leur demande d’être rationnel mais vous savez Cesaire a dit avec raison que « l’émotion est nègre et que la raison est hélène ». Or si comme une personne Thierry Meyssan le pense, les pasteurs proches de Mme Gbagbo étaient téléguidés par le Pentagone, on imagine un peu quel genre de mensonges ils ont pu servir à ce couple parfois bien naïf. Je veux bien que l’on ait la foi mais à ce point, ça frise la folie.
      Le dossier ivoirien m’a confirmé cette assertion. Et les ivoiriens ont encore tendance à voir le président comme « un papa » au lieu de le voir comme le serviteur du peuple. Cette relation au pouvoir m’agace prodigieusement et on la retrouve souvent dans les deux camps on entend certains dire « papa Gbagbo », d’autres dire « papa ADO », pffff.... Je veux que mes compatriotes grandissent et apprennent ce que l’on appelle la politique et qu’ils comprennent que seule la raison a droit de citer dans ce domaine.


      • Le Yeti Le Yeti 28 août 2011 13:03

        Hé oui , beaucoup de gens ne regarde pas derrière l’arbre ...

        Je reconnais à cet article un mérite aussi grand (en lui-même) que rare (ce qui le rend encore plus précieux) : il prend du recul et remet les choses dans leur contexte.
        Sans vouloir faire de procès d’intention, à l’inverse, se focaliser exclusivement sur un sujet est assimilable à un « mensonge négligeant par omission ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès