Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le retour pétaradant de Jeremiah Wright, ex pasteur de Barack Obama (...)

Le retour pétaradant de Jeremiah Wright, ex pasteur de Barack Obama !

Alors que Barack Obama devient le 44e président des Etats-Unis aujourd’hui, et que plus rien ne pourra le stopper dans sa fulgurante ascension, son ex et inénarrable pasteur de l’Eglise de la Trinity United Church of Christ de Chicago, dans l’Illinois, le Révérend Jeremiah Wright, sort de son silence. Un retour pétaradant sur le devant de la scène, aussi inattendu qu’explosif. Le verbe toujours aussi haut, il donnait avant-hier, une homélie, à la chapelle de l’Université Howard à Washington, et la chaine ABC News s’est empressée de l’interviewer, cette télévision qui diffusa en premier ses sermons qui allaient faire couler tant d’encre et de salive. Le très « patriote » américain pour les uns, ses détracteurs bien sûr, se basant sur la séquence la plus controversée de ses prêches hauts en couleurs, à savoir, son fameux « God damn America ! » (Que Dieu maudisse l’Amérique !) en lieu et place du traditionnel et sempiternel « God bless America ! » (Que Dieu bénisse l’Amérique !) en raison du traitement particulier infligé aux Noirs durant des siècles, ou plutôt, le « véridique », pour ses amis, dont les prédications sont une source de vie et d’espoir pour l’Amérique de demain, reste égal à sa réputation.

Le pasteur Jeremiah Wright, n’aurait plus, dit-il, de griefs envers son ancien paroissien, Barack Obama avec qui, il aurait fait la paix, après que ce dernier, sous la pression médiatique, l’ait renié, surtout, après l’avoir pourtant défendu. Il veut tourner la page de son lynchage organisé lors de la violente campagne électorale américaine, surtout lors de primaires démocrates qui visait selon lui, à raison d’ailleurs, le nouveau président américain, et non lui même. Le révérend a fustigé les médias, déclarant qu’il ne pouvait embrasser quelqu’un qui l’a poignardé dans le dos.

Dans son sermon prononcé à l’Université Howard de Washington, Wright est revenu sur Obama, vantant ses mérites, et le prenant comme un exemple de la vie des africains-américains. Il a notamment déclaré qu’il sera le probable déclencheur d’un avenir meilleur pour la construction de la nation, face aux multiples défis qui l’attendent. Il a déclaré, je cite, à propos d’Obama : « Il a réalisé ce qu’aucune personne d’origine africaine n’a jamais été en mesure de faire durant les 211 ans d’histoire de ce pays. [...] Le Seigneur est intervenu en sa faveur, et lui a donné une nouvelle dimension ».

Visiblement en colère, il a ajouté à propos de la presse, notamment de ABC News, tout le mal qu’il pensait d’eux en ces termes : « Elle a été si injuste pour ma famille et a fini par nuire à ma fille et je trouve ses méthodes inadmissibles », ajoutant : « ABC a fait preuve, d’un gâchis insupportable. » Il a aussi accusé les journalistes, d’être obsédés par sa relation à Barack Obama. Tançant les médias qui relayaient ses discours raccourcis, il a demandé à ses interviewers, pourquoi ils éludaient l’histoire américaine sur 500 ans, les accusant de refuser de n’y voir aucun intérêt dans la mesure où l’histoire concernait les agissements néfastes sur les noirs, de leurs ancêtres blancs.

Le révérend Wright a même accusé les professionnels des médias d’avoir beaucoup plus parlé de la couleur de peau de Barack Obama, au lieu de se focaliser sur ses capacités qui ont fait de lui, aujourd’hui, le président des Etats-Unis, et non l’inverse. C’est vrai que des esprits chagrins, sans vergogne, n’hésitent pas à parler de discrimination positive, montrant bien sûr, ce substratum raciste qui est ancré en eux. Un noir, n’étant pas capable, de se réhabiliter ou de prendre conscience de ses capacités et de ses valeurs morales. Passons.

Le pasteur Wright s’est amusé en brocardant ceux qui traitaient Barack Obama de « grand maigre avec de grandes oreilles », arguant qu’il a eu le génie de leur répondre, « Yes we can ! » Il s’est aussi vanté en précisant que Barack Obama est resté 20 ans avec lui, et qu’il réussira son examen à la tête des Etats-Unis parce qu’il est un élu de Dieu. A la fin de son sermon, applaudissements à tout rompre, standing ovation, bousculades pour lui serrer la main, ou faire une photo avec lui. Les médias américains ne parlent plus que de ça, et de l’investiture bien sûr.

>>>Allain Jules


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Allain Jules Allain Jules 20 janvier 2009 11:06

    On attend la votre !

    Quand on regarde le journal télévisé, ne croyez-vous pas que c’est varié ? Enfin, vous voulez des histoires de cul ? De politique ? De people ? Eh bien tout ça fait parti de l’info.

    Si vous aviez un brin d’objectivité et un oeil avisé sur la politique internationale, vous sauriez que c’est un retour amusant.

    Il y a un lien de ABC News, indicatif justement de l’origine de l’article. Hélas, empêtré dans des convictions au ras des pâquerettes, partisan du moindre effort, l’anglais évidemment, est too much pour vous.

    Qu’est-ce que je me gausse dès le matin !

    Bien à vous Papy, roi de l’info !


  • Antoine Diederick 20 janvier 2009 11:42

    "Oins-oins !" , Obama est oint !


    Le Seigeur est intervenu en sa faveur, et lui a donné une nouvelle dimension ’

    Le Seigneur ressemble fort aux choix de l’oligarchie us, et sa main invisible a encore frappé !






    • Allain Jules Allain Jules 20 janvier 2009 12:04

      @Antoine Diederick,

      Enfin une personne qui a lu le texte et y voit la subtilité, la moquerie sur le prêche de Wright.

      Bien à vous !


    • Antoine Diederick 20 janvier 2009 12:56

      A Allain Jules,

      Merci,

      Il y a deux Obamas,

      L’Obama icône médiatique et ce petit côté Obama de la province du fin fond de la province très profonde des EU. Vu d’Europe, ce côté "provincial us", cela fait plouc.  smiley

      (ma formule plus haut, aurait pu être lue comme une critique de votre article, ouf, vous l’avez lue comme étant ce qu’elle était)

      Bonne journée.

      Obama c’est le cas qui veut bien faire, un petit profil de premier communiant avec sa burette il va mettre de l’huile dans les rouages smiley

      Pas mentir, pas voler, pas chier dans les bottes du surveillant, pas décevoir, etc....

      On verra bien.





    • Antoine Diederick 20 janvier 2009 13:12

      lire "le gars qui veut bien faire" sorry.


    • Allain Jules Allain Jules 20 janvier 2009 13:15

      On vzerra bien justement. Est-ce qu’il sera de taille ? Noam Chomsky a des doutes, moin aussi.


    • Antoine Diederick 20 janvier 2009 16:28

      j’ai des doutes aussi, il est plutôt sympa Obama. Mais nous devinons bien que les enjeux sont tels que ...

      Vous avez remarqué à juste titre qu’Obama veut s’appuyer sur les différentes sensibilités religieuses des EU.

      Il faut croire, qu’après avoir pendant 7 ans, des délires des barbus, maintenant , nous allons avoir les délires des religieux us qui lisent la bible à la virgule près dans une confondante simplicité aussi triviales que les sculptures de la présidence européenne tchèque....

      on va bien s’amuser.... smiley


    • Bois-Guisbert 20 janvier 2009 20:41

      L’Obama icône médiatique et ce petit côté Obama de la province

      Là, vous parlez du parjure voyou qui a trompé son adversaire pour disposer de deux fois plus de pognon ?

      Pour ma part, je pense qui’il ne faudra pas attendre longtemps pour que ce manifeste le troisième Barak Hussein, Obama roi nègre, parce qu’il est impossible qu’il se soit libéré de l’intégralité de la part d’hérédité africaine léguée par papa.

      P.S. - On a déjà vu sa femme se trémousser façon "Danse de la pluie"... smiley


    • Antoine Diederick 20 janvier 2009 21:43

      euh Bois Guibert....franchement c’est du délestage de fiel ?


    • Antoine Diederick 20 janvier 2009 21:45

      Bois Guibert , je vais allusion au comment le religieux est vécu au fin fond des EU, dans les communautés , pas au tribalisme ....


    • Bois-Guisbert 20 janvier 2009 23:26

      Vous faites allusion à ce que vous voulez, ce que je vois, c’est que vous présentez deux Obama, alors moi, j’attire votre attention sur un troisième qui se manifestera forcément dès les débuts de son mandat...

      Pour ce qui est de la forfaiture, je me régale parce qu’elle confirme tout ce que j’ai toujours pensé sur la perception déformée des réalités, non seulement par l’opinion publique, mais également par les prétendues élites qui la conditionnent.


    • Antoine Diederick 20 janvier 2009 23:56

      a Bois Guibert,

       on chuchote, enfin pas tout à fait, que Madame Obama à defaut de danse du ventre à poussé un max son Monsieur Obama. Lui est très sympathique , frais comme un gardon, un peu gamin comme Sarko....

      La Madame Obama elle en veut.....elle doit prendre sa revanche


    • Bois-Guisbert 21 janvier 2009 10:38

      ...un peu gamin comme Sarko....

      Dans un registre différent. Sarkozy c’est le gamin parvenu, tandis qu’Obama, c’est le gamin idéaliste. De fait, depuis l’inénarrable Carter, c’est le premier couillon présidentiel qui croit qu’on peut faire de la bonne politique avec des bons sentiments.

      La Madame Obama elle en veut.....elle doit prendre sa revanche

      La modération n’étant pas la vertu première des gens de sa race, on peut espérer qu’elle ne se modérera pas. Et on voit déjà à son sourire carnassier que le petit personnel de la Maison-Blanche n’a pas fini d’en baver smiley


    • Flibustier 20 janvier 2009 13:32

      Il s’agit pourtant bien d’un cas de discrimination positive. Et ne sortez pas des phrases bâteaux comme le "racisme", inhibiteur de pensée. La discrimination positive a pourtant été inventée aux Etats-Unis, le saviez-vous ?

      Le libre penseur va plus loin dans sa nouvelle vidéo sur Obama :
      http://www.dailymotion.com/LeLibrePenseur/video/x8368d_obama-le-rien-devenu-roi_news


      • Allain Jules Allain Jules 20 janvier 2009 14:25

        @Flibustier,

        Sans remettre en cause votre pensée, et en tout respect, faut-il vous dire tout de go que ce n’est pas le peuple qui décide de pratiquer la discrimination positive (affirmative action), mais bien le pouvoir politique qui peut imposer des noirs ou des latinos dans tel ou tel autre service public, société privée et autre.

        En revanche, vous voulez insinuer que 43% de blancs américains en ont décidé ainsi. Décision de pratiquer la discrimination positive, rien que pour Obama. Vous semblez éluder qu’il bat Hillary dans les primaires démocrates et qu’en face de McCain, on prend simplement le moins mauvais. Vous avez discrimination positive ?

        Je vous laisse à vos convictions !


      • Antoine Diederick 20 janvier 2009 16:03

        a Flibustier,

        le libre penseur là, il est plutôt dans les compétences autoproclamées...j’ai vu et écouté quelques unes de ses élucubrations, on passe vite à autre chose.


      • Flibustier 20 janvier 2009 18:30

        Certaines de ses vidéos sont intéressantes, il suffit de recouper avec d’autres sources.

        Pour le reste je ne connais pas le personnage donc je serais bien en peine de me prononcer dessus.


      • Flibustier 20 janvier 2009 18:33

        Parce que vous croyez encore qu’Obama a été élu "par le peuple" ? Obama a été choisi en mars, pas en novembre... Je vous laisse faire quelques recherches là dessus.


      • Antoine Diederick 20 janvier 2009 18:42

        a Flibustier, vous êtes dur....allez, crachez-nous le morceau...que se passait-il en mars (a part que c’est une planète guerrière ) ?



      • Zalka Zalka 20 janvier 2009 14:11

        C’est vraiment lui le pasteur extrèmiste ?

        Personne ne lui a fait remarquer qu’il était blanc ? Ou du moins qu’il paraissait plus métissé blanc qu’Obama ?


        • Allain Jules Allain Jules 20 janvier 2009 14:27

          @Zalka,

          C’est vrai qu’il est un métis plus clair que Barack Obama. Mais aux States, un métis avec des yeux bleus, même blond, reste un noir. C’est le cas de Mariah Carey la diva.


        • Zalka Zalka 20 janvier 2009 17:28

          Oui, je sais. C’est même ce que je trouve le plus absurde. Comme s’il y avait "contamination".

          Comme autre exemple, il y avait le rouquin Malcolm X. Quoique dans ce cas très précis, on peut comprendre qu’il n’y ai pas eu envie de se rapprocher d’un grand père blanc violeur.


        • Antoine Diederick 20 janvier 2009 17:44

          en plein dans le mille, la face obscure des géniteurs, Dark Vador, l’esclave violée sur un talus, la honte du violeur celle de la victime et la loi du silence, l’inceste aussi....brrrr, j’en frissonne.

           smiley


        • Zalka Zalka 21 janvier 2009 09:48

          Georges Cake : retourne te branler, crétin.

          Je méprise le pasteur, et j’ai souvent reproché à allain Jules son manque de recul.

          En mettant en évidence le métissage de ce pasteur, je moque son racisme anti blanc.


        • Antoine Diederick 20 janvier 2009 16:47

          oh oui, Ya bon !


        • snowballing snowballing 20 janvier 2009 19:21

          Rarement vu un truc aussi consternant que la vidéo de l’auto-proclamé "libre-penseur" dont vous avez posté le lien... Pas réussi à finir de la regarder tellement j’avais des frissons de honte pour lui !!! Faut mettre un message préventif quand vous poster des machins ausi débiles que ça !!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès