Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le Rwanda, passé et présent

Le Rwanda, passé et présent

Le 7 avril dernier, le Rwanda a commémoré le 20e anniversaire du génocide de 1994 au cours duquel 800.000 personnes ont été exterminées. Ces cérémonies ont remis ce pays africain au-devant de l’actualité. 

Un temps de réflexion et de recul ?

Il y a 20 ans, plusieurs centaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants ont été tués au Rwanda. Le génocide a commencé le 7 avril 1994 pour se terminer le 4 juillet de la même année. Les victimes ont été exécutées pour la seule raison qu’elles étaient tutsi ou avaient eu le courage de s’opposer aux tueries. Pour certains, cette période a été suffisante pour estomper les souvenirs et de faire en sorte que le pays revienne à la vie.

Pour d’autres, elle est trop courte pour panser les plaies, les cicatrices laissées par le massacre sont encore mal refermées. Les associations de rescapés se sont regroupées dans un collectif. Son président a déclaré que les commémorations constituent un temps de réflexion et de recul. Ces évènements doivent être mis à profit pour discuter des stratégies à adopter pour construire l’avenir.

Un mystère non encore élucidé

Ces commémorations revêtent toute leur importance aussi bien pour les rescapés du génocide que pour le pouvoir en place. Rappelons que l’assassinat du président de l’époque est à l’origine des tueries du 6 avril 1994 ayant déclenché par la suite le génocide. Bien que le mystère sur cet attentat n’ait pas toujours été élucidé jusqu’à présent, tout le monde reconnaît que c’est le FPR (Front patriotique rwandais) du président actuel qui a mis fin au massacre des Tutsis. D’ailleurs, Paul Kagamé en fait la base de sa légitimité au pouvoir afin d’imposer une politique d’inclusion.

L’attente des survivants

Vingt ans après ces évènements tragiques, le Rwanda se trouve encore en pleine phase de guérison. Au cours de cette période, les progrès réalisés dans le domaine de l’économie et en termes de cohabitation sont considérables. Cependant, les survivants attendent que justice soit rendue et que des dédommagements leur soient versés. Ils ont envoyé un message dans ce sens à la France qui a permis à des individus suspectés d’avoir participé ou d’avoir programmé le processus génocidaire de jouir d’une totale impunité.

Relations tendues entre Paris et Kigali

En vue d’apaiser les relations franco-rwandaises, le tribunal de grande instance parisien a prononcé en mars une première condamnation. Quelques dizaines de dossiers sont en examen au bureau du pôle génocide, mais les dirigeants rwandais jugent ce premier pas insuffisant. Le 6 avril dernier, Paul Kagamé a fustigé la France pour le rôle qu’elle a joué « dans la préparation politique du génocide » et la participation de l’Hexagone à son exécution. Cette déclaration a provoqué la colère de Paris. Le gouvernement a ainsi annulé l’envoi de représentants français au Rwanda pour assister à la cérémonie de commémoration.

Un développement économique fulgurant

Au cours de ces deux décennies, l’économie rwandaise s’est développée à une vitesse fulgurante. Le Chef de l’État ne cache pas son ambition de faire de son pays un « Singapour africain » à l’horizon 2020.

Le Rwanda représente actuellement un pays d’opportunités économiques pour les investisseurs locaux ou venus d’ailleurs. Il figure à la 32e place du classement Doing Business 2014 de la Banque mondiale et au second rang en Afrique. Paul Kagamé projette d’en faire une nation à revenu intermédiaire dans les six prochaines années. Cependant, l’écart ne cesse d’augmenter entre les différentes couches sociales.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 14 avril 2014 08:57

    Un grand merci à la colonisation avec ces curés pour avoir pris la minorité ethnique de ce pays comme seul représentant valable..(C’est dans tous les livres d’histoires de l’époque)...Mitterand en a juste rajuster une couche pour faire bonne mesure !


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 14 avril 2014 10:03

      KAGAME EST L ’HITLER NOIR  !!!!!!

      chirac et sarko et kouchner ont supermerdé !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


      • claude-michel claude-michel 14 avril 2014 10:09

        Vous êtes en retard d’un siècle...Ce sont les colonisateurs et leurs curés qui sont responsable...Relisez l’histoire...la vraie.. !


      • Massada Massada 14 avril 2014 11:06

        Selon la Banque mondiale, il est maintenant plus facile, plus rapide et moins coûteux de créer et de gérer une entreprise au Rwanda que dans la plupart des autres pays d’Afrique. Le Rwanda est cette année au 58e rang (sur 183 pays) des destinations affaires selon la Banque mondiale. Il occupait le 143e rang en 2009. 


         Le produit intérieur brut (PIB) du pays a augmenté l’an dernier de 7,4 %, après avoir progressé de 7,5 %, en moyenne, entre 2004 et 2009. Ces chiffres sont proches du taux de croissance annuelle d’environ 8 % que le gouvernement rwandais projette d’atteindre entre 2000 et 2020, dans le cadre du plan Vision 2020.

        pour la petite histoire :
        Il y a 12 ans avant le Génocide, Habyarimana sponsorisé par des fonds arabes, ne voulait pas entendre parler d’Israël. Aujourd’hui, Mitz. Belaynesh Zevadia, Ambassadrice d’Israël, accueillie à Kigali avec tapis rouge et haie d’honneur de la Rwanda Defence Force. smiley




        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 20 avril 2014 14:47

          Pour une fois, je suis totalement d’accord avec Massada.

          Et la chose amusante est que lui ne sera du tout d’accord avec moi car je fais sens de ce qu’il écrit dans le contexte de cette vidéo de Paul-Eric Blanrue, diablement éclairante, c’est le cas de le dire, sur l’histoire truquée du Rwanda depuis ces 20 dernières années :

          https://www.youtube.com/watch?v=-S9Fs-55Yy0


        • leypanou 14 avril 2014 11:25

          « D’ailleurs, Paul Kagamé en fait la base de sa légitimité au pouvoir afin d’imposer une politique d’inclusion. » : allez dire çà à un opposant de P Kagamé en prenant soin de mettre un vitre pare-balle entre vous et lui.

          Quant au « Singapour africain », laissez-moi en douter un peu : je n’ai jamais vu un pays vassalisé économiquement devenir comme Singapour.

          Ce qui est certain, c’est que le Rwanda est devenu le premier exportateur mondial (ou africain) de diamants d’après une journaliste sur 28minutes, diamants qui viennent d’où d’après vous alors que le Rwanda n’a aucune mine de diamants ?


          • aubance aubance 14 avril 2014 22:10

            Pas grave Kagamé les aura piqué au Kivu , juste 7 000 000 d’africains massacrés !

            Pas de connexion avec le quartier du diamant hollandais..... smiley


          • Croa Croa 14 avril 2014 23:08

            Dimanche soir il y avait sur la 23 « Shooting dogs » une fiction un peu exagérée (les soldats français et aussi les casques bleus y font de la non assistance à personnes en danger ! ) sur les évènements du Rwanda s’inspirant d’évènements réels. Ce téléfilm très dur valait vraiment la peine d’être vu !

            Dommage pour ceux qui ont raté ça ! smiley

            Dans les situations difficiles les hommes sont, soit des salauds, soit des lâches... à de rares exceptions près !

             


            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 20 avril 2014 14:49

              Pour connaître le dessous des cartes sur le génocide rwandais, c’est ici :

              https://www.youtube.com/watch?v=-S9Fs-55Yy0


              • Montdragon Montdragon 20 avril 2014 19:00

                Bah c’est comme dans Civilization, la superpuissance (United States of Zionism) cherche la mainmise sur les ressources..tournez vos regards vers la RDC.
                C’est malheureusement une bataille comme tant d’autres de la guerre du Kivu.


                • Bertrand Loubard 20 avril 2014 21:26

                  Kagame a reconnu lui-même qu’il est l’auteur de l’attentat sur l’avion d’Habyarimana. Il avait été averti, par tous les facilitateurs d’Arusha, du risque du carnage qui pouvait se produire s’il reprenait la guerre. Une fois commis l’attentat, il a refusé l’aide internationale pour arrêter le génocide. Il a mis 100 jours pour ce faire….Les Alliés ont mis 80 jours pour libérer la Normandie (75% du territoire rwandais) vis-à-vis de toutes les forces du IIIème Reich. Ils ont atteint Bruxelles et Paris en moins de 3 mois !

                  Kagamé a infiltré les « groupes de génocidaires » pour faire tuer ses propres frères dont il avait déclaré que c’était le prix à payer…..Il a pratiqué la politique des Soviétiques qui ont attendu que les Nazis aient fini de nettoyer Varsovie de ses insurgés pour « achever la libération de la Pologne ».

                  "L’histoire du Génocide rwandais devrait être revue si l’attentat devait être attribué à Kagamé" a dit Carla Del Ponte….mais comment revoir l’histoire sans inculper les Busch, Allbright, Clinton, Susan Rice, Blair, Michel, Sarkosi et tous les Recteurs d’Université qui lui ont attribué des Doctorats Honoris Causa de carnaval. Donc C.Q.F.D.

                  Dans le Génocide rwandais tout a été planifié par Kagamé et ses experts étrangers en camouflage, propagande et terrorisme sous « false flags ». Il s’agit d’un génocide par procuration que le désespoir et la panique des Hutus terrorisés ont rendu possible.

                  Les Hutus ont été lâchement abandonnés par leurs alliés d’avant octobre 1990 dont principalement la Belgique. Tout a été mis en œuvre pour que celui qui était pointé comme le tyran, Habyarimana, soit éliminé pour offrir une tyrannie effroyable pour Kagamé, le meilleur tchi-tchi boy du moment….

                  A voir :

                  http://www.prorussia.tv/Rwanda-20-ans-apres-l-histoire-truquee-Un-film-de-Julien-Teil-et-Paul-Eric-Blanrue_v875.html

                  ou sur

                  https://www.youtube.com/watch?v=-S9Fs-55Yy0

                  A lire (30 pages) :

                  NUR_PUB_Toute.pdf

                  « Le récit des incursions terroristes de décembre 1963 – Janvier 1964″

                  Toute la vérité sur le terrorisme « Ynyensi » au Rwanda »

                  (Université Nationale du Rwanda – Bibliothèque – Périodique – 13919 – R 320.96757 R.987 to- « Don Mr DUGUAY le 28/4/67)

                  (Prenez le temps nécessaire pour le téléchargement…..)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès