Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le système de santé américain pousse un citoyen à bout

Le système de santé américain pousse un citoyen à bout

C’est l’histoire d’un mec, un Américain, au chômage, gravement malade, qui n’avait pas les moyens de se faire soigner et ne bénéficiait d’aucune couverture maladie. Vu sa situation, personne, évidemment, n’avait envie de s’intéresser à lui. Encore moins de lui venir en aide. Normal… Ne commencez pas à protester, cela s’explique et se comprend très bien : quand on n’a pas un sou, on est forcément un raté, un minable. Et quand on est minable, on ne vaut même pas la peine d’être soigné. C’est comme ça. Dans la vie, on n’a que ce qu’on mérite.
Alors, direz-vous, on fait quoi, quand on est gravement malade et que sa vie est en jeu ? Très simple. Si on a de l’argent, le problème ne se pose pas. Si on a une maison, eh bien on la vend. Logique… On tire ce qu’on peut de la vente forcée et urgente de sa maison, et on utilise l’argent pour payer ses soins médicaux. Après, on n’a plus rien, et on se retrouve à la rue. Vous êtes « homeless » ? Estimez vous heureux d’être en vie, au lieu de râler ! Et si on n’a pas de maison à vendre pour avoir une chance de rester en vie ? Eh bien tant pis, qu‘est-ce que vous voulez que je vous dise, moi ? Il fallait prévoir et mettre de l’argent de côté avant de tomber malade ! Quoi ? Vous n’aviez pas suffisamment d‘argent pour en mettre de côté ? Vous aviez déjà à peine de quoi « vivre » ? Ne me parlez pas sur ce ton, ça n’est tout de même pas de ma faute ! Vous dîtes ? Offrir une assurance santé gratuite pour tous ? Et puis quoi, encore ? C’est du communisme ! Ici, Monsieur, on est aux Etats Unis, pas en Union Soviétique ! Ici, au moins, tout le monde a ses chances de devenir riche un jour, c’est ça, le rêve américain, alors on ne va pas mettre ça en péril ! Le jour où vous serez riche, car ça pourrait bien vous arriver à vous aussi, vous pourrez vous faire soigner correctement. En attendant, continuez à espérer. Faites-vous tout petit, histoire de ne pas faire tache, et faites-vous un peu oublier, ne serait-ce que par politesse envers les autres.
Et si on tire la mauvaise pioche et que l’on tombe gravement malade avant d‘être devenu riche et avoir les moyens de se faire soigner ? Que voulez vous, ça fait partie du jeu ! Il faut accepter les règles dès le départ, sinon vous ne jouez pas.
Et dites vous bien qu’on peut tout à fait accepter de mourir plus tôt que prévu. Pas de quoi en faire un fromage, après tout. Pourquoi s’inquiéter ? Tôt ou tard, de toute façon, on y passe tous. Et puis, il faut bien mourir un jour de quelque chose. Comment, vous n’êtes toujours pas convaincu ? Si ?

Alors qu’est-ce qui a bien pu passer par la tête de James Verone, citoyen américain de 59 ans, au chômage et gravement malade, lorsqu’il lui a pris l’idée totalement saugrenue, mi juin 2011, de refuser de continuer à souffrir en silence ? Certes, il est atteint, notamment, de deux disques fracturés et d’une excroissance à la poitrine, et alors ? Sans aucune couverture maladie, on ne peut se faire soigner, c‘est pourtant la règle ! A-t-il subitement perdu la raison ? Se croit-il au dessus des lois ? A-t-il cherché à se faire remarquer ? Quelle malpolitesse ! Quel culot ! Quelle arrogance, quel manque total de « savoir vivre » ! Figurez vous qu’il est allé jusqu’à braquer un dollar, oui, vous avez bien entendu, un dollar, dans une banque pour attirer l’attention sur son cas, se faire arrêter, puis bénéficier des soins gratuits offerts par la prison. Non mais sans blague ! Il se croit à l’hôtel, celui là, ou quoi ? Il n’a même pas utilisé la violence, en plus ! Il la tendu un papier à la caisse, sur lequel était écrit : « Ceci est un braquage, veuillez me remettre un dollar. » Puis il est allé s‘asseoir et a attendu tranquillement la police.
 « Manipulation ! » a donc hurlé, forcément, le médecin de la prison de Gaston County, en Caroline du Nord, qui devrait faire, on s’en doute, tout ce qui est en son pouvoir pour que cet affreux manipulateur ne puisse pas se faire soigner. Il est déjà prévu de ne pas l’emprisonner aussi longtemps qu’il est d’usage en cas de braquage, son acte ayant d’ores et déjà été requalifié de « vol qualifié ». Pratique… A croire que James Verone aurait mieux fait, pour obtenir gain de cause, de braquer une grosse somme et devenir un véritable délinquant, au lieu de se contenter d’un simple acte non violent destiné, qui plus est, à sauver sa peau.

La coupe déborde. Les Américains pauvres, et ils sont des millions aux Etats Unis, sont à bout. Ils en ont marre de ne même pas avoir droit au minimum vital sous prétexte qu’ils n’ont pas d’argent, alors que d’autres, mieux lotis car le porte monnaie bien rempli, auront droit non seulement aux soins de première urgence, mais peut être même à la guérison. « L’argent achète la santé » n’est pourtant pas l’un des principes fondateurs de la nation américaine. Pas plus qu’ailleurs. Alors, à la stupéfaction de beaucoup d'Américains qui semblent trouver idéal le système de santé de leur pays, certains de leurs pauvres commencent à se manifester, ils se rebellent et se mettent à réclamer.

Près de cinquante millions d’Américains étaient sans couverture maladie aux Etats Unis en 2009, à l‘époque où Barack Obama a tenté de faire passer sa réforme sur la protection maladie. A peu de choses près la population totale de la France. Il s’est heurté à des réticences inouïes de la part de plus de la moitié des Américains, réticences incompréhensibles de ce côté-ci de l’Atlantique. En 2010, sa réforme a finalement réussi à s’imposer en passant par le trou de la serrure, mais elle est restée incomplète. Barack Obama n’a malheureusement pas réussi, en raison de la forte opposition que son projet a suscité chez les Républicains, à faire passer la totalité des points présentés. Certes, cette réforme apporte déjà une réelle amélioration puisqu’elle ne laisse plus que 5% des Américains sur le bas côté de la route, sans aucune assurance maladie, contre 15 % auparavant, mais 5 % d’Américains, cela représente tout de même vingt trois millions de personnes.
La sécurité sociale reste payante, mais la réforme, intitulée Affordable Care Act (Loi sur les Soins Accessibles), ou plus exactement Patient Protection and Affordable Care Act, cherche à permettre à un maximum de citoyens de pouvoir en bénéficier. Elle traque également les abus et les refus de prise en charge en raison d‘antécédents médicaux. La réforme prévoit également qu’en 2014, le programme Medicaid sera étendu aux personnes dont le revenu atteint 133 % du seuil de la pauvreté. Car il existe déjà aux Etats Unis, en effet, une assurance santé réservée aux plus bas revenus. Le hic avec Medicaid, c’est que cette assurance santé est gérée par les Etats et non par le gouvernement fédéral. Chaque Etat fait ce qu’il veut, et définit donc ses propres critères d’éligibilité et le niveau de remboursement qu‘il souhaite mettre en place. On peut avoir droit à Medicaid dans tel état et pas dans tel autre, alors qu‘on est exactement dans la même situation de précarité. Certains Etats demandent également une participation financière pour divers soins. De plus, et ce quelque soit l’Etat, le critère de revenus n’est pas le seul pris en compte pour l’éligibilité au programme Medicaid. On peut donc être pauvre, et même très pauvre, et ne pas y avoir droit. Exemple : une personne propriétaire de sa maison, même si elle vit très en dessous du seuil de pauvreté, ne sera ainsi pas prise en charge par le programme, car sa maison (certainement pas une villa à Beverly Hills) peut être vendue afin de payer les soins médicaux.

Quand donc va-t-on cesser de parler, aux Etats Unis, de « health care market », autrement dit de « marché de l’assurance santé » ? Quand donc les Etats Unis vont-ils enfin parvenir à faire voter une réelle assurance maladie gratuite, comme cela existe dans certains pays du monde, sans que l’on assiste à la systématique levée de boucliers du camp républicain ? Une assurance maladie gratuite et universelle est pourtant le strict minimum qu’un Etat puisse offrir à ses citoyens pour assurer leur bien être, et parfois leur survie. Les Républicains ne voient-ils donc pas que cela ne va pas faire sombrer le pays dans le “communisme”, si tant est que tout soit en effet bon à jeter dans cette idéologie ? Ne comprennent-ils pas que la maladie, ça n’a rien à voir avec la sacro sainte liberté individuelle ou l’esprit d’entreprise, et qu’offrir une assurance gratuite ne relève que d’un acte d’humanité ? Du plus élémentaire sentiment d’humanité, qui fait qu’on ne laisse pas des gens crever comme ça, comme des chiens dans la rue, dans l’indifférence presque générale ?

Photo par NYyankees51 : Manifestation de partisans du Tea Party contre la réforme du système de santé. Washington, 12 septembre 2009.
 


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • George L. ZETER Georges ZETER 25 juin 2011 09:41

    et en avant une fois de plus... que j’enfile les clichés les plus éculés. MAIDICAID ? MEDICALL ? GENERAL HOSPITALS ? FREE CLINICS etc... ca vous dit quelque chose ?
    je suis franco americain, il y a 2 mois je me suis retrouvé à l’hôpital public, comme je n’ai pas de mutuelle, ils me demandent 3.996e (5000$) pour 20 jours, 3 repas, une injection dans la colonne vertebrale, une radio et des médicaments... ca fait cher, pour un mec qui se fait ponctionner entre 25 et 30% de son salaire en charges sociale et qui paye 1 mois de salaire par an en impots et 19 % de tva.
    donc, le systeme français si parfait.... oui, pour les retraités, les rmistes et les fonctionnaires c’est tres bien, mais pour le povre con comme moi ???? nothing but some bullshit !


    • nilasse nilasse 25 juin 2011 11:07

      le système français est malheureusement sur la même voie que le système américain. ce que je ne comprends pas dans votre commentaire,c’est que vous semblez regretter les charges de tous les jours (taxes et impôts) et pas le fait que les soins de santé soient payants. il faut signaler que le taux de mortalité infantile aux usa est trois fois supérieur a celui de cuba ! que d’après l’oms (qui ne sont pas des bolcheviques),les usa sont le pays le plus inégalitaire des pays développés en termes de soins,ou la qualité des soins est particulièrement médiocre et que la population est en mauvaise santé générale. on peut lire dans un commentaire plus bas que le documentaire de michael moore (sicko) est raillé. peut on savoir pourquoi ? amène t il des acteurs avec lui a cuba pour se faire soigner avec lui et tout ceci est il bidon ? le type qui a le cancer ne vend il pas sa maison pour son opération et joue t il un role ? les gens aillant travaillé dans des assurances sont ils des menteurs ? y a t il mensonges sur le fait que les assurances font tout ce qu’elles peuvent pour ne pas payer ? si vous trouvez le systeme americain si bien que cela,allez vivre aux usa,mais mon petit doigt me dit que meme avec des vestiges de protections de santé en france,vous reviendriez la queue entre les jambes vous faire soigner ici.


    • NEPNI NEPNI 25 juin 2011 20:51

      tout à fait d’accord, c’est pour ça qu’il faut faire barrage au mondialisme. On l’a échappé belle avec DSK


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 juin 2011 02:13
      Ls réforme du systeme d"assurance de santé aux USA s’est finalement transformé en une obligation de contracter une assurance privée. La fin du mythe Obama qui s’est retrouvé a genoux devant le secteur privé… et bien sûr a ensuite perdu les législatives. Fin du denier espoir de sauver les USA. Voir le lien ci-dessous , écrit quand il y avait encore un espoir…


      Quant à Cuba, non seulement les ressources humaines en santé à Cuba sont-elles de très bonne qualité et incomparablement plus disponibles qu’aux USA, mais Cuba est EXPORTATEUR de ressources médicales et infirmières .

      http://nouvellesociete.wordpress.com/2011/04/18/cuba-vue-sur-place/

      Cuba est à compléter un systeme équivalent au Venezuela, en échange du pétrole dont Cuba a besoin et de la construction - terminée en mars - d’un câble sous marin qui permettra enfin a Cuba l’accès correct à l’Internet

      Un accès dont les Américaines tentent de priver Cuba depuis des décennies… tout en poussant le cynisme jusqu’à prétendre que c’est la censure qui limite l’accès des Cubains à l’Internet !

      Dans l’histoire des grandes civilisations celle des USA apparaîtra bien minable.
       

      Pierre JC Allard

    • Rosemarie Rosemarie 29 juin 2011 22:02

      Bonsoir
      quand je lis vos papiers en modération, je me marre, c’est ma minute sourire de la journée !
      merci à vous
      gardez votre plume surtout !
      R.


    • Erias Erias 25 juin 2011 09:55

      Oui les clichés sont assez amusants. On regarde un film de MIchael More on se proclame spécialiste sur le système de santé ou bien sur la question des armes aux Etats-Unis.


      • caramico 25 juin 2011 10:29

        200 € par mois pour trois personnes, soit 2400 € de mutuelle en France par an, plus tous les frais de sécurité sociale non remboursés, c’est gratuit en France ?


        • Surya Surya 25 juin 2011 11:24

          Bonjour Caramico,

          Le système français est loin d’être parfait, en effet, car nous n’avons pas non plus la gratuité des soins pour tout le monde. Je ne conteste en aucun cas ce fait et souhaiterais que le système français s’améloire, mais il n’est pas question dans cet article de la France, mais du seul fait qu’aux Etats Unis, un pourcentage encore élevé de la population ne dispose d’absolument aucune protection de santé, je ne parle même pas de mutuelle, mais de protection de base. Et c’est cela qui me choque, surtout venant du pays le plus puissant de la planète, qui a parfaitement les moyens d’offrir cette protection. Que 5% des Américains n’aient pas la moindre assurance santé n’est pas un cliché, c’est un fait. Si l’on compare le système français et l’américain, nous somme malgré tout en avance sur eux de part l’existence de notre CMU et CMU C, (qui ne sont pas réservées aux RMIstes, soit dit en passant) sans même parler de l’AME dont peuvent bénéficier les étrangers en situation irrégulière. 
          Critiquer le système américain ne signifie pas que l’on n’a rien à redire sur le système français, mais il n’est pas question ici du système français, mais de James Verone, poussé à bout par les souffrances provoquées par des blessures non soignées du tout. C’est cela que j’aimerais voir disparaître aux Etats Unis.


        • caramico 25 juin 2011 14:11

          Bonjour Surya,

          J’ai fait un peu de provocation, et je sais bien qu’il ne s’agit pas de parler du système français.
          je voulais juste pointer le doigt sur une évolution de notre système qui se rapproche de plus en plus des systèmes libéraux, médicaments de moins en moins remboursés, médecins non conventionnés, dépassements d’honoraires parfois colossaux, mon épouse qui a du payer 1500€ de dépassement pour une hernie discale, tant mieux, on a pu le faire, mais si on avait dit non au dépassement, que ce serait-il passé ?
          Dans quel état serait-elle ?


        • foufouille foufouille 25 juin 2011 14:54

          les medecins en zone 1 sont inscrits sur ameli.fr
          l’hopital reste payant


        • AntoineR 27 juin 2011 11:53

          En parlant du coût global de la santé, aux états unis le coût par habitant et par an est de 8000$ en tout. En France, il n’est que de 4000$. Pourtant notre espérance de vie est supérieure.
          De plus, l’an dernier, pour la première fois, l’espérance de vie des américaines a baissé.

          Leur système arrive au bout : toujours plus cher, toujours plus injuste et des résultats que l’on n’arrive même plus à maquiller avec des indicateurs globaux.


        • Defrance Defrance 27 juin 2011 19:08

          Merci au Blazy qui ne Douste de rien et qui semble etre celui que Ferry a dénoncé au Maroc !


        • AntoineR 27 juin 2011 12:00

          C’est pas mal comme raisonnement.
          Si les américains n’ont pas de sécu, c’est tout simplement parce qu’ils n’en veulent pas.
          C’est comme chez nous, si on se tape 2 ans de plus avant la retraite, c’est parce qu’on le veut.

          Sinon on voterai pour d’autres personnes.

          Avant votre commentaire j’étais naïf. Je croyais que les campagnes présidentielles (surtout aux états-unis) étaient financées par Wall Street et toutes les multinationales. Je croyais aussi qu’il y avait un lien entre l’argent dépensée pour la campagne et le nombre de voix récoltées.



        • Kessonfait ? 25 juin 2011 13:36

          Salut Surya,

          Il est vrai que l’histoire de James Verone est particulièrement touchante. Il a fait ce que probablement beaucoup aimerait faire ou n’ont pas pensé faire.

          Cependant, ton article, qui refait surgir la réforme de la santé d’Obama et la contestation qui en a résulté, présente quelques oublis d’envergure. Tu ne mentionnes ni l’emprise des « Big Pharma » sur les ventes de médicaments (interdiction de négocier les prix) ni celle des compagnies d’assurances privées « Big Insurances ; Or malgrés les promesses de campagne Obama les a consulté a plusieurs reprises afin d’avoir leur soutien.

          Il me semble important aussi de se poser une question : alors qu’Obama pratique un plan d’austérité (coupe massive dans les dépenses publiques) draconien, comment est-il possible que la santé publique y échappe ? Les Etats-Unis sont les plus puissants militairement sur la planète mais son économie s’effondre comme le montre le rapport Angelides sur la crise financière à cause des programmes de renflouements des banques sans conditions qui ont à nouveau jouer l’argent sur les marchés virtuels spéculatifs. La machine de guerre doit être maintenu au détriment du reste.

          Il me semble normal de se poser des questions à propos de sa réforme de la santé. Tu mentionnes la contestation des Républicains mais à l’intérieur même du camps démocrate il y en avait une. Nos médias seraient-ils passés à côté ? C’est quand même le co-auteur du »Have I a dream" prononcé par Luther King !


          • Surya Surya 25 juin 2011 17:20

            Salut Kessonfait ?

            Merci pour ces remarques et pour les deux liens tres interessants. J’ai en effet oublie de mentionner les compromis avec l’industrie pharmaceutique. Il est tout de meme incroyable de voir un president oblige de composer avec les dirigeants de ces compagnies ! La puissance et l’influence de l’industrie pharmaceutique font froid dans le dos.


          • Kessonfait ? 26 juin 2011 05:01

            Salut Surya,

            La puissance des industries pharmaceutiques n’est rien comparée à côté de celle de la finance privée (Wall Street et la City) qui aida Obama dans son ascension vers la Maison Blanche. Il promit de régler la crise de 2008, et pour cela il appliqua les renflouements bancaires sans conditions. C’est ainsi qu’une masse colossale d’argent fût créée pour sauver les grosses banques spéculatives. Cet argent ne servit pas à refonder une économie réelle mais parti dans la spéculation. Une commission d’enquête (rapport Angelides) sur la crise a précisément pointé du doigt la menace de cette spéculation aidée par une cupidité à tous les niveaux du système.

            De plus, une opposition à l’intérieur du parti s’est manifesté. Le plus bel exemple vient des élections de novembre au Texas, dans la circonscription de la NASA, où une candidate démocrate et métis (comme le président) a fait campagne sur le sauvetage de la NASA et la « DESTITUTION » d’Obama. Elle gagna les primaires avant de s’incliner pour le poste convoité. Ce n’est tout de même pas rien. Est-ce que nos médias en ont parlé ?


          • Defrance Defrance 27 juin 2011 19:17

            Non, c’est pire ! j’y suis allé régulièrement pendant 20 ans, c’est en fait un immense camp de concentration ! les cités de riches entourées de barbelés, avec une piste tout autour pour la milice privée et interdit d’accès aux non résident ! il faut être invité par un habitant pour avoir droit a l’ouverture de la barrière ! ( Houston Texas)


          • Jean-paul 25 juin 2011 14:37

            En Floride 6% de TVA ,pas dimpot sur le revenu ,10% de taxes sur les salaires .Comparer a la France l’Americain moyen veut s’il le desire se payer une assurance maladie ( pas obligatoire )Souvent il trouve plus important de payer 400 $ dollars de telephone qu’une assurance maladie .Pourquoi ?
            Il fait ses comptes .
            En imaginant qu’il va tous les 10ans a l"hopital public qui est oblige de le recevoir ,on lui enverra ensuite la note disons 10.000 $ ou 20.000$.L’hopital trouvera avec lui un arrangement pour le faire payer mois par mois .
            Maintenant sans ssurance une consultation chez un docteur a Walmart :75 $
            Nettoyage de dents :150$
            Medicaments generiques .
            Free Clinic
            Assurance maladie pour les pauvres avec l’aide du County 65 $ par mois pour une personne seule .


            • foufouille foufouille 25 juin 2011 14:57

              pas cher pour un petit bourgeois ........ en bonne sante


            • Defrance Defrance 27 juin 2011 19:20

               Et pour celui qui n’a pas de travail ?


            • Visourban Visourban 25 juin 2011 14:56

              en effet en france malgres la CMU , le corps medicale est static et ne fait vraiment pas beaucoup d’effort pour changer à part pour augmenter le prix des consultations , il est rare de voir le corps medicale reclamer des soins gratuit à grande echelle , ou sont passé les seminaires ? je prends l’exemple d’un sdf au rsa qui à des gros problemes dentaire qui necesite une intervention risqué et bien croyez vous qu’il sera accepter dans un cabinet de stomatologie ou un service hospitalier , vous rigolez !!! il sera obligé de trainer avec sa jusqu’a la crise cardiaque ... depuis 2007 le nombre de gens qui prefere manger plutot que d’aller donné 60 euros à un specialiste car ce que l’on ne dit pas c’est que meme avec la CMU la personne doit avancé les soins donc vous pensez bien qu’avec un budger de 25 euros par moi pour sa santé elle va y reflechir à deux fois ... ce monde est hypocrite, tout comme peut l’etre le serment d’hypocrate car sinon la santé ne serait pas libéral mais publique ...


              • foufouille foufouille 25 juin 2011 14:58

                et la carte vitale ?
                pas d’avance au rsa
                par contre juste au dessus, c’est le cas


              • Visourban Visourban 25 juin 2011 15:01

                dsl mais RSA , vital ou cmu il faut avancer les soins pour les specialistes comme les stomatologues ... privé évidement mais vous savez il est parfois impossible de trouver un stomatologue publique ou l’on vit ...


              • Visourban Visourban 25 juin 2011 15:07

                De plus il faut passer la barrière du rendez vous et la c’est pas gagner dés vous prononcez le mot CMU sa declenche des barrières , et si par malheur on oublit de dire cette information on se fere incendier par la secretaire comme de la merde ... croyez moi etre pauvre en 2011 c’est toujours aussi dificile à vivre quand on est pas en bonne santé ... y’a qu’a voir comment est gerer le systeme du handicape avec l’ancienne cotorep ui a changé de nom comme par magie au moment ou il y avait des preuves de grave probleme de gestion ... la santé comme les banques devrait resté dans le publique ... tout les gens qui s’agitent comme des pauvres égoïste des que l’on parle de partage son ceux qui utilise les paradis fiscaux pour éviter de payer des impôts alors qu’ils ferment tous leurs gueules ce ne sont que des criminels ...


              • Surya Surya 25 juin 2011 17:04

                Bonjour Visourban,

                Il me semblait pourtant qu’avec la CMU on n’avait pas a avancer le montant des soins ? Peut etre demande-t-on a ceux qui n’ont que la CMU de base (c’est a dire sans la mutuelle CMU C) d’avancer la part non remboursee par la secu de base. Mais les personnes beneficiant de la CMU C n’ ont normalement rien a avancer du tout, meme pas a la pharmacie (si les medicaments ont ete prescrits par un medecin bien sur). Peut etre y a-t-il des abus dans ce cas. Il est vrai que les personnes a la CMU sont parfois mal recues, mais je crois qu’il y a eu des rappels a l’ordre et que ca va un peu mieux.


              • foufouille foufouille 25 juin 2011 17:55

                si le specialiste est en honoraire libre, il demande souvent le pognon cash
                en zone 1, il y a tres peu de specialiste car 6k€ c’est pas assez
                idem pour l’hosto
                pas de sous, c’est le debutant qui opere


              • Defrance Defrance 27 juin 2011 19:30

                 Prononcez le mot CMU et vous n’avez pas de RV ou vous sortez de l’hôpital le lendemain de l’opération ! ( Vérifié a Amiens) .

                 Et en plus ces enfoirés des professions libérales, comme les avocats d’ailleurs passent au travers de la déclaration automatique et en profitent pour certains pour demander des « dessous de table en espèces » ? Bien sur on peut refuser, mais gare a la suite, en médecine comme en justice !

                 Il faut installer un systeme de payement au travers de la banque de France ou d’un organisme controlé par des citoyens tirés au sort ?


              • Jean-paul 25 juin 2011 14:57

                @ ST Just
                Cauchemar ?
                Demandez aux Francais installes aux USA s’ils veulent revenir en France. ;)


                • PLUSMOCHELAVIE 25 juin 2011 15:49

                  Désolée, mais en France aussi, ça existe ! M’enfin ? Je vais pas vous raconter ma vie, mais je suis désolée de vous dire qu’à 50 ans, je n’ai aucun revenu et je vis grâce au fait que mon mari perçoit sa retraite. Et comme il perçoit 1650 euros c’est la richesse ! Notre fils de 18 ans vit avec nous, il travaillote quand il peut. Nous sommes locataires pour 500 euros par mois et avons 200 euros de charges par mois. Ben on mange et c’est tout. Juste la Sécu mais on paye tout = le ticket modérateur, les médicaments.... Et récemment j’ai fait un abcès mammaire ; ben j’ai été passer une écho et j’ai demandé à ce qu’on m’envoie la facture du TM par le Trésor Public car je ne pouvais pas payer. La prochaine j’irai directement aux urgences car je n’ai pas les moyens de me faire suivre par le médecin de campagne qui en plus est assez inopérant. J’espère juste que c’est pas un cancer du Sein ! J’ai les dents pouravent mais la c’est mission impossible = trop cher. La mutuelle = trop cher ! Avec 0 euros même une recherche d’emploi (en campagne) coûte la peau du cul ! Ben oui, c’est dur la vie sur cette planète en 2011 ! Alors je rationne tout, même mon PQ ! Et oui, aussi pas besoin d’aller aux Zunies pour chercher la Merde ! Elle est universelle ; La Merde !


                  • Surya Surya 25 juin 2011 17:32

                    Bonjour Plusmochelavie,

                    Je pense qu’on devrait relever le plafond des ressources pour l’attribution de la CMU C en France. Si on est juste au dessus, c’est vraiment la galere car la en effet plus aucun avantage ne s’applique, et l’on doit brusquement s’acquitter du ticket moderateur et du forfait hospitalier. J’espere vraiment que votre situation va s’ameliorer !


                    • boris boris 25 juin 2011 16:15

                      Avec la CMU pas d’avance tout est gratos.

                      De toute façon les soins devraient être universellement gratuit.

                      Les Zunis c’est un pays de merde, ils sont obéses, diabétiques et cardiaques vu la bouffe pourri.


                      • velosolex velosolex 25 juin 2011 17:37

                        Tout à fait d’accord. Notre système même s’il est mieux que le système yankee ( mais peut-il y avoir pire que ce pays où les gens donnent le plus au monde pour avoir le moins....)
                        Le malheur et la souffrance des autres peuvent donc rapporter. En France nos décideurs semblent vouloir copier de plus en plus cette médecine libérale, tout en nous endormant en nous disant que le monde entier nous envie notre système, mais « que si on ne fait rien on va le perdre ! »
                        C’est en bonne voie effectivement.
                        La f’rance est le dernier pays en terme d’installations d’imagerie médicales ( Scanners, IRM, même le Portugal fait mieux que nous)
                        Le système Anglais, si décrié, ne vous fait lui payer aucun penny pour une consultation chez les médecins de villes, qui sont payés par l’état.
                        Loin de le changer les réformes vont avoir sa peau, à force de saignées.
                        Le soi disant déficit de la sécu, crée de toutes pièces, en raison des cotisations et des taxes qui ne rentrent pas ( 20 milliards selon la cour des compte.) sert de justificatif pour nous grommeler de temps à autre, augmenter les taxes, et baisser les prestations.

                        Aucune volonté de réforme quand à la prodigieuse gabegie de la médecine libérale : Voilà des gens formés par l’état, payés par l’état ( la sécu) mais qui ont toutes liberté de s’installer où ils le veulent, et de soigner autant de patients qu’ils le désirent, tout en mélangeant intérêts publics et intérêts privés.... : Il suffirait de les payer au mois, et de les inclure dans une carte sanitaire du pays. Une reforme simple, au moins, pour s’attaquer au désert des campagnes françaises, serait de faire signer un contrat d’installation à des étudiants désargentés mais méritants, en échange d’une bourse d’étude.
                        Inutile de parler du scandale de médiator et des allées et venues de M.Servier à l’Elysée pour parler de cette dérive de la pharmacie privée, là encore, abreuvée par des fonds publics, à des fins qui n’ont rien à voir avec celle de la santé.

                        On l’oublie trop souvent, quand le privé transforme un malade en client, elle n’a aucun intérêt à ce que ce client guérisse, ni d’ailleurs évidemment ne meurt.
                        Ou se fâche.... Ce qui est pareil, un client perdu c’est toujours regrettable.
                        Le tout est d’entretenir savamment la maladie, et de flatter le malade dans sa conviction qu’il est soigné au mieux.
                        Rien de mieux au fond que de relire le malade imaginaire, de Molière. Tout est déjà dit.


                      • Defrance Defrance 27 juin 2011 19:33

                         C’est fait exprès, ça permet aux riches de bien vivre ? Bush, Obama, Clinton, ... pas un obèse !


                      • Robert GIL ROBERT GIL 25 juin 2011 17:21

                        mais voici comment la degradation du systele de santé et du reste a commencé :

                        http://2ccr.unblog.fr/2010/11/21/modele-americain/


                        • Jean-paul 25 juin 2011 17:22

                          @ boris
                          Aller visiter les USA .


                          • Jean-paul 25 juin 2011 17:26

                            Robert Gil
                            Si les Americains savaint combien de taxes nous payons ils seraient horrifies .Ils savent seulement que la vie est tres chere en France et n’ont aucune idee du montant des charges sociales obligatoires .


                            • foufouille foufouille 25 juin 2011 17:59

                              et quand, on est trop grave malade, les mutuelles ricaines refusent
                              y a meme des loteries pour se faire soigner


                            • Defrance Defrance 27 juin 2011 19:36

                               A Austin il y a même un hôpital qui est mixte, les chevaux a Gauche en entrant les humains a droite !
                               J’y ai mené un collègue Australien qui faisait une crise d’appendicite, je n’arrivais pas a le croire !


                            • Algorab 25 juin 2011 17:55

                              Je me souviens d’une étude qui disait que la somme d’argent utilisé pour faire la guerre en Irak aurait permis aux USA de finnancer une sécurité sociale à l’européenne pour 20 ans.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès