• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le système de santé britannique à bout de souffle...

Le système de santé britannique à bout de souffle...

En Grande-Bretagne, il est de plus en plus difficile d'accéder à des soins de santé... les délais pour obtenir un rendez-vous chez un généraliste sont très longs : plusieurs semaines.
 
Voilà les résultats d'un système ultra-libéral, dans lequel le secteur de la santé a été négligé, et laissé à l'abandon.
 
Le nombre de médecins est très insuffisant pour une population de 65 millions d'habitants...
 
Dès lors, les gens, contraints d'attendre des semaines et des mois pour se faire soigner, voient leurs pathologies s'aggraver.
 
A défaut d'obtenir un rendez-vous chez un généraliste, de nombreux patients se rendent dans les hôpitaux dont les professionnels de santé, saturés, croulent sous l'affluence et ne peuvent assurer correctement les soins d'urgence.
 
Le système de santé publique du Royaume-Uni, le National Health Service (NHS), a annoncé, vendredi dernier, l'ouverture d'une enquête après la mort de deux patients dans les couloirs du Worcestershire Royal Hospital.
La croix rouge a même évoqué, à ce sujet, une véritable crise humanitaire....
 
Pour résoudre ce grave problème, que propose la première ministre britannique, Thérésa May ?
Des cabinets de généralistes ouverts de 8h du matin à 20h, sept jours sur sept, donc y compris le dimanche, c'est ce que Theresa May vient d'exiger des médecins britanniques. 
 
On est sidéré par cet ultimatum qui transforme les médecins en forçats du travail : des régressions inadmissibles rejetées par la majorité du corps médical....
 
Si les médecins refusent de se plier à ces nouveaux horaires, le gouvernement pourrait aller jusqu'à leur enlever des aides gouvernementales.
 
Et c'est ce modèle ultra-libéral qui est vanté par certains : peu de chômage, mais une précarité croissante dans tous les domaines.
Exploitation des salariés, des locataires, des malades, ce système conduit aux pires régressions.
 
Quand un pays comme la Grande-Bretagne n'est plus à même d'assurer un système de soins efficace et performant, c'est très inquiétant...
 
Les britanniques qui viennent de voter le Brexit se retrouvent devant des problèmes insolubles : la rigueur budgétaire appliquée au domaine de la santé produit des effets catastrophiques.
 
Et les solutions proposées ne sont pas à la hauteur des difficultés rencontrées par nos amis britanniques...
 
Sans nul doute, il serait indispensable de recruter un plus grand nombre de médecins, afin de répondre aux besoins des gens...
 
 
 
http://www.lecho.be/dossier/brexit/Le_systeme_de_sante_britannique_au_bord_du_gouffre.9851979-8048.art?ckc=1&ts=1484915458
 
 
 
Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/01/le-systeme-de-sante-britannique-a-bout-de-souffle.html

 

Documents joints à cet article

Le système de santé britannique à bout de souffle...

Moyenne des avis sur cet article :  2.1/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 3 février 09:45

    Les « soins de santé », c’est sans doute comme la « vérité d’évidence » qui vous est chère : une sorte de tautologie, ou un truisme, à vous de nous le dire. Monsieur de la Palisse n’aurait pas fait mieux..


    • rosemar rosemar 3 février 16:20

      @Jeussey de Sourcesûre

      Et les soins de beauté, de propreté, vous connaissez ?

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 février 08:10

      @rosemar
      Sinon, vous avez un avis sur la privatisation de la Sécurité sociale et des services publics d’hospitalisation exigée par la Commission européenne.


    • zygzornifle zygzornifle 3 février 09:50

      Au moi de Mai la Marisol va être disponible, voila une bonne occasion de s’en débarrasser hop dégage ....


      • JL JL 3 février 09:55

        Ah, ça tombe bien : le système de santé français est en recherche de modèle ... 
         
         smiley

        • rosemar rosemar 3 février 16:21

          @JL

          En effet, nous avons nous aussi des difficultés : les déserts médicaux se propagent...

        • Alpo47 Alpo47 3 février 10:18

          Libéralisons ... privatisons ... comme dirait Macron.


          • mac 3 février 10:19

            Le système de santé français est sur la même voie avec quelques années de retard. Attendez le prochain gouvernement qui a toutes les chances d’être ultralibéral et vous allez voir la suite.

            Par contre le Brexit, je ne vois pas trop le rapport. C’est quand même bien l’UE qui prône le libéralisme sans entrave et qui fonctionne sous l’influence de lobbies (y compris pharmaceutiques ?) favorisant trop souvent plus les profits de quelques grands groupes que l’intérêt des peuples qu’elle est censée administrer ?


            • rosemar rosemar 3 février 16:28

              @mac

              Oui, il nous faudrait recruter plus de médecins


              .Concernant le brexit, le problème va se poser pour la couverture médicale des expatriés anglais, en France par exemple où ils bénéficient du système médical national mais payé par la Santé publique britannique en vertu d’un accord bilatéral...

            • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 3 février 16:32
              @rosemar

              Et en quoi le brexit implique-t’il la fin de cet accord bilatéral ?
              L’Assurance-Maladie française a de nombreux accords avec des pays qui ne sont pas membres de l’UE ...

            • ARMINIUS ARMINIUS 4 février 09:18

              @rosemar
              Et à l’inverse les Français bénéficient du système de santé anglais...en cas d’accident ça peut être utile : expérience récente le 26/12 dernier ma femme se casse le poignet, urgences à l’hopital à Londres : service un peu long mais personnel efficace... radio, réduction de fracture , orthèse provisoire, radio de contrôle remise sur CD pour opération ultérieure en France ... amabilité, efficacité et... rien à payer ! Le seul point négatif, l’accueil gare de triage aux urgences ... rien à redire.sale et débordé, mais une fois ce cap franchi


            • ZenZoe ZenZoe 3 février 10:37

              A la lecture de cet article, j’ai la nette impression que l’auteur ne sait pas de quoi elle parle. Comme très souvent, elle a du lire ou voir un truc - un petit article par exemple - et se précipite pour le commenter à chaud sans chercher à s’informer plus avant sur les tenants et les aboutissants. Je ne cherche pas ici à défendre le système britannique, mais il serait bien que les lecteurs soient correctement informés. Voilà en particulier une phrase révélatrice de l’ignorance de l’auteur :
              « Voilà les résultats d’un système ultra-libéral, dans lequel le secteur de la santé a été négligé, et laissé à l’abandon. »

              Rosemar, pourriez-vous décrire objectivement en quelques lignes à vos lecteurs le fonctionnement et les principes fondateurs du NHS, les problèmes de financement rencontrés depuis plusieurs années, et les tentatives de sauvetage ? (il est interdit de copier wikipedia).


              • jjwaDal jjwaDal 4 février 06:16

                @ZenZoe
                J’ai plutôt tendance à penser que l’auteur a de bonnes lectures. Il/elle a pu croiser cet article, lire le rapport de l’OCDE auquel il se réfère, ou croiser (comme moi) des gens dont des proches vivent en Grande-Bretagne et qui n’ont pas une bonne opinion du système de santé dans le pays. Je leur conseille souvent d’aller aux USA pour comparer, mais je m’égare...
                Je vous concède que la phrase entre guillemets n’est pas des plus heureuses. Leur principal problème est que le NHS a été conçu à une époque où le coût des soins était bien plus réduit, la population plus jeune et l’économie meilleure. Quand les coûts de santé évoluent plus vite que le taux de croissance de l’économie et qu’on a d’autres priorités comme bombarder les syriens, se préserver du péril russe ou de la fonte des glaces en arctique, il faut savoir souffrir en silence.


              • rosemar rosemar 4 février 08:44

                @jjwaDal

                MERCI pour ces liens et cette mise au point : la croix rouge évoque une crise humanitaire, et la situation que vivent certains britanniques, les plus pauvres, est dramatique.

              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 février 08:59

                @rosemar
                Les euronouilles sont en transe, le Brexit + Trump ont mis les européistes en panique.
                Pour conjurer le sort, ils passent leur temps à cracher sur le Brexit et à écrire des conneries sur la GB pour décourager les Français de s’intéresser à la sortie de l’ UE.


                Avant même que la GB ne soit sortie de l’ UE, la Banque d’Angleterre annonce une croissance en hausse à 2%. Vous voulez bien nous dire quelle est la croissance en France ?
                Merci du renseignement

              • Vipère Vipère 4 février 10:48

                @jjwaDal

                Je pense aussi que l’auteur Rosemar a de bonnes lecteurs !

                Le système de santé public anglo-saxon est noyauté par des entreprises privés qui vendent aux hôpitaux à des prix prohibitifs des services et des marchandises que tout anglais pourrait se procurer à prix modique. 

                A qui appartiennent ces entreprises privées ? nul ne sait vraiment, c’est l’opacité totale !

                Donc, des marchés publics sont attribués à entreprises privées, sans recherche de devis comparatifs des devis les moins chères !

                Cela devrait nous rappeler notre propre système corrompu en matière de travaux publics ! les hôpitaux anglais comme nos marchés publics devaient faire l’objet d’économie des deniers du contribuable pour peu que les élus s’attaquent au problème. En France, comme en Angleterre aucune volonté politique n’a vu la jour pour combattre cette forme de corruption.

                Je vais pousser le cynisme à dire que lorsqu’il s’agit de subventions européennes, passe encore, mais lorsque cet argent provient de nos impôts, c’est une autre paire de manche.


              • jjwaDal jjwaDal 4 février 12:22

                @Vipère

                Les conflits d’intérêts sont innombrables au sommet des Etats pour le plus grand bénéfice d’une infime minorité. Me remémore (dans « Whose Trade Organization » je crois) le combat de l’agropharmaceutique contre les pays pauvres qui voulaient de la trithérapie contre le SIDA à quelques pourcents du prix standard dans les pays riches en achetant des génériques parfaitement sains fabriqués en Inde. L’OMC a fini par statuer que oui pour sauver des pauvres qui ne pouvaient de toute façon pas se payer un traitement à 20000 euros par an mais niet pour les pays riches qui devaient cracher au bassinet. Et après on va traquer l’arrêt de travail abusif et la surconsommation de médocs. Prestidigitation et foutage de gueule font bon ménage...


              • Vipère Vipère 4 février 16:55

                @jjwaDal

                Vous auriez un lien sur vos commentaires concernant la trithérapie du SIDA dans les pays du tiers monde ?

                Sur les molécules copiées et fabriquées en Inde, je suis assez dubitative sur leur réelle efficacité !


              • jjwaDal jjwaDal 4 février 18:24

                @Vipère

                Google est notre ennemi, mais ixquick fait ça smiley
                Ce duel au sommet que je relate « Big Pharma vs Nelson Mandela » devrait être dans toutes les mémoires et est bien sûr documenté. Il a vu le coût du traitement dans les PVD passer de 10 000 $/an à 200 $ pour les tri-thérapies contre le SIDA et une recherche de préférence en anglais suffit.
                Bon ici ou par ex en anglais et je trouve ça sans trop chercher en français. Il ne s’agissait pas de médicaments contrefaits, cela fut fait à la demande et sous contrôle des gouvernements par obtention d’une licence de fabrication locale de génériques. L’opposition de Big Pharma a montré à l’époque ce qu’ils étaient en réalité et sans le scandale mondial que leur position de principe avait entrainé les multinationales du médicament auraient laissé crever les gens atteints de SIDA mais ne pouvant se payer le traitement...


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 février 19:49

                @Vipère
                Les subventions européennes, ce sont nos impôts !
                Bruxelles ne produit rien que des fonctionnaires et des circulaires.
                Ce sont les contribuables européens qui remplissent les caisses.

                La France verse chaque année 21 ou 22 milliards d’euros, il en revient 14 sous forme de PAC et de versements divers aux Régions, à la Culture, aux musées etc.
                Voici comment sont ventilés les fonds européens.


              • Robert Lavigue Robert Lavigue 3 février 11:11

                A la lecture de cet article, j’ai la nette impression que l’auteur ne sait pas de quoi elle parle.

                Déformation professionnelle !
                Le.la mastulu.e pédagogo est à même de dire la vérité des Forces du Bien à propos de n’importe quoi.


                • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 3 février 11:35
                  J’ai du mal à vous suivre madame Rosemar

                  En Grande-Bretagne cohabitent deux systèmes
                  - Un énorme service nationalisé le NHS ou règne un bordel sans nom
                  - un petit secteur privé où on n’a pas de problème à condition de payer très cher

                  La nationalisation socialiste qui crée le bordel est donc ultra-libérale smiley

                  Pourriez-vous expliquer cela à la Méluche et à Ben Oït ?

                  • Yaurrick Yaurrick 3 février 12:22

                    @Sharpshooter - Snoopy86
                    Tout à fait juste, la NHS a réussi le tour de force d’être encore plus une gabegie que la Sécu.... mais la vérité est que le système est encore plus collectiviste que notre sécu : le résultat n’est pas étonnant et présage de ce qui arrivera en France si on continue dans le tout état comme on le fait.


                  • rosemar rosemar 3 février 16:30

                    @Sharpshooter - Snoopy86

                    Que préconisez vous donc ? Un système de santé pour les riches ?

                  • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 3 février 16:36
                    @rosemar

                    Je ne préconise rien du tout ...
                    Je souligne vos contradictions
                    Le NHS c’est tout le contraire d’un système ultra-libéral

                    Et si vous croyez qu’il existe un pays où les pauvres sont aussi bien soignés que les riches smiley

                  • rosemar rosemar 3 février 16:46

                    @Sharpshooter - Snoopy86

                    Enfin, la NSH, c’est le secteur public, évidemment, mais dans une économie libérale, ce secteur est sacrifié : on lui accorde très peu d’argent....

                  • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 3 février 16:53
                    @rosemar

                    C’est le secteur public avec la bureaucratie et l’incompétence que ce seul terme implique
                    L’argent qu’on lui accorde en GB est plutôt légèrement au dessus de la moyenne de l’OCDE

                  • rosemar rosemar 3 février 16:55

                    @Sharpshooter - Snoopy86

                    C’est faux : le Royaume-Uni consacre 9,1% de son PIB à la santé. Un taux bien plus faible que celui de ses voisins européens.


                  • ZenZoe ZenZoe 3 février 17:09

                    @rosemar
                    C’est NHS - pour National Health Service.

                    « c’est le secteur public, évidemment... »
                    Je mets ma main au feu que vous l’ignoriez jusqu’à aujourd’hui ! Sinon vous n’auriez pas écrit cet article calamiteux.


                  • ZenZoe ZenZoe 3 février 17:15

                    @Sharpshooter - Snoopy86
                    N’essayez même pas smiley
                    Rosemar si vous continuez va vous sortir son argument imparable :
                    - Vous êtes contre un système de santé efficace ?
                    Et paf !


                  • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 3 février 17:29
                    @ZenZoe

                    Je répondrai quand même pour qu’elle arrête de proférer des contre-vérités :

                    Le chiffre qu’elle donne inclut l’ensemble des dépenses de santé ( publiques et privées ) et se situe dans la moyenne de l’OCDE quoiqu’inférieur à celui de la France (11.5 % ) mais comparable à celui de l’Espagne ( 9,0% )

                    Mais la part de la dépense publique dans les dépenses de santé y est beaucoup plus élevée qu’ailleurs ( 76% en France )

                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 février 09:03

                    @rosemar
                    Un petit conseil, avant décrire vos articles calamiteux, informez vous !
                    Vous avez gratuitement accès à toutes les infos sur l’ Union européenne sur le site de l’ UPR.


                  • foufouille foufouille 3 février 12:18

                    c’est rien ton histoire.
                    quelques années avant, si tu lis l’anglais tu trouveras, ce sont 10000 personnes qui sont mortes.
                    cela avait fait scandale car un bourgeois était décédé.
                    .


                    • Surya Surya 3 février 13:59

                      Rosemar je vous aime bien mais là, j’espère que vous êtes bien assise parce que ça va barder. C’est pas mon genre d’être méchante, je suis une nana sympa qui aime bien discuter et accepte les idées contradictoires, mais là je vais être très, très méchante avec vous parce que vraiment, vous me décevez. 

                      Je m’étais promis de ne plus intervenir durant la semaine, seulement le week end, mais là excusez moi mais je peux pas laisser passer un article pareil.

                      Cet article, c’est vraiment du grand n’importe quoi !! C’est exactement ce genre d’articles qui m’exaspère sur Agoravox : 

                      Lire la suite (mon com était trop long et Avox n’a pas pu le publier)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès