Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le système Jorg Haider : mensonges et dissimulations

Le système Jorg Haider : mensonges et dissimulations

L’extrême droite ne changera jamais, et ses dirigeants encore moins : des tartuffes, le plus souvent, toujours prompts à dénoncer les magouilles réelles ou supposées de leurs collègues élus, et à jouer eux-mêmes les parangons de vertu alors que la plupart du temps ils font bien pire à l’abri des regards. En France, on a Jean-Marie le Pen qui fait ça très bien : dénonçant les enveloppes Woerthiennes en trichant pendant des années sur des affiches imprimées jamais réglées à un sympathisant, ou en fustigeant les micros-partis en vivant grassement sur l’un d’entre eux, celui de la Cotelec, à l’insu de tous (dans un compte suisse alimenté au départ par la captation de l’héritage Lambert !) En Italie, Berlusconi, nous dit El Pais, joue les vieux sur le retour en draguant la jeunette en organisant des orgies dans sa villa. Mais ces dirigeants véreux ont trouvé leur maître en la matière, et il s’appelle Jorg Haider. Ce qu’on vient d’apprendre à son sujet renforce l’idée que je m’étais déjà faite du sbire : à savoir un homme vivant de mensonges et d’apparences . Mais les révélations sont telles qu’on peut affirmer auojurd’hui qu’il avait bien mis en place un véritable système destiné à l’enrichir lui d’abord et non son parti. Dans des proportions dantesques, qui font de lui désormais un des plus grands magouilleurs en politique de ces dernières années. Pendant qu’il se lançait dans une campagne anti-corrruption, il touchait en effet des subsides de deux dictareurs en place en échange d’en faire la promotion en Europe ! Résultat : à coups de millions de dollars qu’ll lui étaient personnellement versés, Haider est mort riche, très riche... enfin presque, ses placements bancaires hasardeux ayant siphonné une bonne partie de son pactole.

La dépêche est tombé au milieu de l’été : "L’ancien chef de l’extrême droite autrichienne Jorg Haider, décédé en 2008, avait accumulé environ 45 millions d’euros au Liechtenstein, a rapporté le magazine Profil à paraître lundi 1er Août, citant des sources judiciaires. Un groupe d’enquêteurs autrichiens, suisses et allemands a fait cette découverte en examinant des comptes bancaires dans le cadre de deux procédures, l’une portant sur les conditions du rachat de la banque autrichienne HGAA par la banque publique allemande BayernLB en 2007, l’autre sur la privatisation de la société immobilière autrichienne Buwog en 2004." Le magazine Profil venait de tirer sur un fil qui cachait en effet une belle pelote : Haider avait planqué de l’argent d’origine fort douteuse, et évidemment non déclaré dans son pays : bref, celui qui fustigeait tant les autres sur leur train de vie ou leur façon de gérer leur parti vivait de l’argent sale, celui des dictateurs ou des marchands d’armes !

C’est l’Irak tout d’abord sur lequel il avait jeté son dévolu : "Jörg Haider s’était rendu en Irak à plusieurs reprises en 2002 avec Ewald Stadler, un collègue du Parti libéral, officiellement pour des missions humanitaires. Un document du ministère de l’intérieur irakien, datant de 2008 et consulté par Profil, indique qu’en réalité, les deux hommes s’étaient engagés lors de ces visites à obtenir des soutiens en Europe au régime de Saddam Hussein, en échange d’une somme de cinq millions de dollars." Voilà qui nous rappelle un autre voyage, celui de Jean-Marie lePen en 1990... dont on n’a pas su grand chose à l’époque : avec les révélations de versement d’argent en échange de faire la publicité en Europe du leader, on est en droit de se poser la question à propos du leader français.

Mais Haider frappait aussi à d’autres portes, dont celle d’un autre dictateur : Muammar Kadhafi. Qui lui versait des versements réguliers cette fois, toujours en échange de quelques bons mots à son égard en Europe : "le magazine autrichien Profil révèle que des financements en provenance de Libye étaient au bénéfice des campagnes de Jörg Haider, ancien leader de l’extrême droite autrichienne. Un ancien proche raconte comment un des fils du dirigeant libyen Muammar Kadhafi, Saïf al-Islam Kadhafi, ami de longue date de Haider, « nous faisait parvenir régulièrement de l’argent en liquide avant les campagnes électorales ». Entre 150 000 et 200 000 dollars, à chaque fois, que l’entourage de Haider devait changer discrètement en euros". A faire pâlir Jean-Marie, mais pas Charles Pasqua, et dix autres personnalités françaises qui ont bénéficié lui de versements discrets eux aussi de Saddam à partir des contrats "nourriture contre pétrole" imposés au départ par l’ONU. Un dossier suivi par .... Philippe Courroye, qui mettra Pasqua en examen pour "trafic d’influence aggravé". Visiblement, Saddam ne recompensait pas ses amis que par des barrils de pétrole... avec une petite préférence quand même pour la droite dure, Vladimir Jirinovski ayant aussi bénéficié des largesses... (et Yasser Arafat aussi, ne l’oublions pas !).

Saddam Hussein, Muammar Kadhafi mais aussi un autre personnage encore. Le train de vie plutôt jet-set de Jorg Haider, ou ses factures astronomiques de champagne, réclamaient un troisième fournisseur de billets verts. Un généreux donateur lié à une banque autrichienne qui faisait beaucoup dans l’immobilier : " la justice cherche à établir si l’ancien gouverneur de Carinthie, décédé en 2008, a touché des commissions sur le rachat par la banque HGAA, dont la province a été actionnaire jusqu’en 2007, de biens et de terrains acquis à bas prix". Une banque qui a fini en fiasco mémorable (elle a dû être nationalisée !), révélant un autre bout de l’iceberg Haider, encore moins présentable, celle de liens entre des opérations immobiliières et l’argent en provenance de trafics d’armes. "Ces opérations ont été menées par d’anciens responsables de HGAA en cheville avec l’ancien général croate Vladimir Zagorec, condamné pour trafic d’armes en Croatie".  Avec lui, on tombe en effet dans le sulfureux, rendant même les contacts avec les dictateurs cités au rang d’enfantiillages, car derrière Zagorec se profile un cimetière plein de mafieux assassinés. Zagorec, le "fugitif le plus décoré de Croatie" comme il avait été surnommé par la presse. Zagorec, bardé de médailles par les dirigeants croates.

Des décorations pour bravoure données à quelqu’un qui n’avait dirigé des combats qu’au fond d’hôtels luxueux : encore un, qui, comme Jorg Haider, s’était fabriqué son propre mythe. Pas un ne l’a jamais vu l’arme à la main, en revanche tout le monde l’a souvent aperçu arpentant les couloirs du palais présidentiel de Franjo Tudjman, l’ancien président déchu de Croatie, qui avait distribué pas moins de 105 médailles à ses conseillers. La distribution de breloques, vieux plan des rapports gouvernementaux. Le 2 mars 2009, Zagorec, cet ancien ministre adjoint de la Défense et responsable des acquisitions d’armements, alors qui avait débuté comme simple chauffeur, était condamné à 7 ans de prison pour détournement de fonds publics. Comble de l’ironie : Zagorec, pour être condammné, avait dû être extradé par l’Autriche en septembre 2008, où il s’était réfugié... un Zagorec déjà arrêté en mars 2007 à la suite d’un mandat d’arrêt international fourni par la justice croate, mais qui avait été remis en liberté par le versement d’une caution d’un million d’euros. L’extradition de Zagorec, quelques semaines avant le décès d’Haider, signifiait aussi pour ce dernier la menace de révélations désastreuses : durant ces derniers jours, Haider s’était montré fort nerveux et s’était mis à boire plus que de coutume, signalent les observateurs.

Le trafic d’armes rapporte énormément, on le sait. L’Express résume ainsi l’ascension du marchand d’armes croate  : "soumis à l’embargo international sur les armes contre les belligérants ex-yougoslaves, les Croates doivent pourtant trouver de quoi se défendre. Vladimir, simple chauffeur, se charge des commissions. L’argent de la diaspora vient à l’aide, comme les réseaux d’intermédiaires forcément louches, via des mercenaires ou des anciens de la Légion étrangère. La guerre est un gros gâteau. Et le jeune Zagorec s’en tire si bien qu’il est hissé, en quelques mois, au rang de vice-ministre de la Défense et de général de l’armée croate. Décoré tel un sapin de Noël, lui qui n’a jamais mis le pied sur un champ de bataille. Zagorec, autour de qui tournent pas mal de cadavres". Un bain de sang qui culminera avec le décès d’Ivo Pukanic, propriétaire (et ancien rédacteur en chef) de l’hebdomadaire croate indépendant Nacional, le 23 octobre 2008, lors d’un attentat à la voiture piégée. Pukanic, lui-même lié à Ante Gotovina, recherché par le TPI pour crimes de guerre. Pukanic, volatilisé le 23 octobre, soit 12 jours à peine après la mort d’Haider... les mafieux finissant d’effacer leurs traces compromettantes après un décès inattendu.

Khadafi, Hussein, Zagorec : de l’argent qui coulait à flots dans les caisses personnelles bien gardées (au Liechtenstein !), des caisses voisines de celles de l’intriguant marchand d’armes reconverti dans l’immobilier : "Après avoir acquis une maison dans la province de Styrie, à Sankt-Marein, il crée une série d’entreprises dans le secteur de l’immobilier : Scorpion international, PZ Ulganja et PZ Investment, cette dernière à Salzbourg, ainsi que des sociétés situées au Liechtenstein et en Suisse. D’après la presse croate, il aurait procédé à des investissements immobiliers massifs dans la région très touristique de Dubrovnik, l’ancienne Raguse, sur la côte dalmate." Une région où régulièrement Haider aller se faire dorer, en compagnie non pas de sa femme, mais de son petit ami : l’homme qui ne cessait en campagne de défendre les valeurs de la famille avait aussi une famille de façade, étant un homosexuel avéré, ou un bisexuel patent.
 

Jorg, et sa façade (bronzée) lézardée : à sa mort, en effet, son "confident" Stefan Petzner ( et bref successeur à la tête du parti,quelques semaines seulement, les pontes du parti de Haider ne supportant pas ses révélations posthumes) se lâche et avoue sa liaison homosexuelle avec le leader autrichien. Ce n’était un secret pour personne, cette bi-sexualité évidente, mais personne n’avait le droit de le dire, comme ironise le magazine Têtu : Haider avait en effet mené campagne sur campagne avec comme thème principal "la famille". Le leader autrichien, qui prônait une vie vertueuse pour ses ouailles vivait en réalité une vraie vie de patachon. Jorg Haider, mort raide bourré en roulant à 142 km/h à bord d’une Volkswagen Phaeton V6 de 2,2 tonnes en pleine ville : "L’autopsie ordonnée par le parquet après le drame a révélé que Jörg Haider conduisait avec 1,8 gramme d’alcool par litre de sang au moment de son accident dans la nuit du 10 au 11 octobre, soit près de quatre fois le maximum autorisé." Le résumé de sa dernière soirée étant édifiant nous annonce l’AFP : "Selon l’enquête, il avait débuté la soirée dans une discothèque, où il avait consommé du champagne, une sortie publique courante pour le gouverneur de Carinthie, qui, à 58 ans, aimait toujours à cultiver une image de jet-setter.Mais son emploi du temps a ensuite pris un tour plus privé avec une visite dans un bar homosexuel de sa ville de Klagenfurt, où, selon des témoins, il a vidé, en moins d’une heure et demie, une bouteille de vodka avec un inconnu."

On aurait pu facilement s’en douter précise Die Welt : Haider, dans ses discours, avait constamment épargné les homosexuels : "Naturellement, les journalistes politiques autrichiens un peu chevronnés en savaient long sur l’homosexualité de Haider. Même ses opposants politiques le savaient, comme la communauté homosexuelle. Les gens se taisaient, cela se chuchotait à l’oreille. En Autriche ce n’était jusqu’à présent pas à l’ordre du jour. Peut-être que dans ce tabou s’incrit un reste de bienséance. Dans l’arène des oppositions démocratiques, on n’aborde pas la vie privée. Cet impératif implicite a été respecté dans le cas de Haider comme dans peu d’autres cas. Jörg Haider, qui s’acoquinait avec des SS, qui fulminait contre les étrangers, les demandeurs d’asile et ceux qu’il appelait les « parasites sociaux », qui n’a pas toujours mis sa rhétorique, son talent communicatif au service des bonnes choses, n’a jamais eu en public un seul mot contre les homosexuels." S’en prendre aux gitans mais pas aux homosexuels, voilà aussi qui nous rappelle l’actualité.... française.

Juste avant de mourir, il peaufinait un de ses derniers projets : "Sa dernière « grande idée  » était de confiner les demandeurs d’asile malades dans un centre spécial (Sonderanstalt) à 1200m d’altitude, gardé par une milice privée. La grande Elfriede Jelinek y est allée de son petit texte, mordant et percutant comme il se doit." Voilà qui n’est pas sans rappeler encore une fois certains échos français en ce moment... Haider traînait son héritage sans le renier, au contraire, même, nous dit Libération : "passé nazi. Elevé lui-même par des parents nationaux-socialistes convaincus, Haider assure que son mouvement n’a rien à voir avec ce passé. Il n’en a pas moins pavé son ascension politique de petites phrases ambiguës, dénonçant à plusieurs reprises la « criminalisation » de la génération nationale-socialiste. Pour tous ses opposants, le rapport avec ce passé nazi, toujours mal digéré en Autriche, ne fait guère de doutes : « Bien sûr que Haider a à voir avec ce passé, lance un conseiller municipal socialiste de Keutschach. Ici, on l’appelle le petit Hitler. »

A lire ses mensonges, ses détournements et ses dissimulations, on se demande qui va bien pouvoir admirer encore Jorg Haider, qui, il est vrai aussi, possédait pourtant des fans, répandus jusqu’ici dans nos colonnes. Un Jorg fondamentalement menteur et dissimulateur qui a eu droit à Klagenfurt à un enterrement assez surréaliste, avec grande pompe kitsch, (très kitsch !) veuve et amant éploré dans les mêmes travées d’église, et la présence de personnalités telles que Said Kadhafi.. au départ, Jean-Marie Le Pen et la petite-fille de Mussolini avaient aussi promis d’y assister... la grande famille de l’extrême droite qui ne faillit pas aux traditions : depuis son décès, c’est évidemment d’un complot qu’il est mort, raconte-t-elle partout. A 142 km/h en ville, avec un taux d’alcool quatre fois la normale, un complot... elle nous fera toujours rire, l’extrême droite. Il aura droit en tout cas à un musée, où on pourra admirer ses culottes de peau, ses chapeaux tyroliens... et même son cheval à bascule d’enfance, mais pas le portrait de son amant ou les cadeaux de Kadhafi et de Saddam.

Son musée-sanctuaire, c’est à se tordre, est situé dans un ancien abri souterrain des unités SS...

 

 

 

 

Documents joints à cet article

Le système Jorg Haider : mensonges et dissimulations Le système Jorg Haider : mensonges et dissimulations Le système Jorg Haider : mensonges et dissimulations Le système Jorg Haider : mensonges et dissimulations Le système Jorg Haider : mensonges et dissimulations

Moyenne des avis sur cet article :  3.09/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • frugeky 12 août 2010 10:37

    Y’a pas de surprise.
    Poulet-Dachary à Toulon avait un peu le même genre de vie.
    Les mecs de l’extrême droite présentent toujours des idées se basant sur la tradition, le respect des valeurs qui n’illusionnent que les gogos.
    Comme le reste des politiques qui ont besoin des suffrages pour obtenir du pouvoir.
    A notre époque, avec les moyens techniques dont nous disposons, nous n’avons plus besoin de représentants qui prennent les décisions à notre place.


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 12 août 2010 23:20

      Je dirai même plus...

      Le Poulet était un mètre étalon dans le genre. Ancien séminariste (...), ancien légionnaire (...), affichant des positions le jour très centrées sur la Famille et l’ Hétérosexualité bon teint, et la nuit, faisant le tour des bars et boîtes gays en se faisant appeller Gloria...

      Le plus marrant, c’est qu’un peu avant qu’il ne trépasse, Le Pen nous avait fait une saillie médiatique comme quoi il n’y avait pas de pédé au FN.

      La dessus, le Poulet se tue bêtement dans un escalier, et les frasques de « Gloria » sortent au grand jour...

      Ici, on en rigole encore...


    • Yvance77 12 août 2010 10:41

      Salut,

      Une fois n’est pas coutume je vais intervenir sur un de vous posts (c’est rare avouez-le)

      1) Ce qui me gonfle c’est cette propension à la longueur et à tirer à boulets rouges sur les mêmes cibles. Du fastoche pour vous. Et si cela ne vous plait pas c’est du nazi en veux-tu en voila qui fuse immédiatement.

      2) Mais ce que j’apprécie c’est des infos que j’ai pas lu ou su ou découvetr grâce à vous (si si c’est un compliment) Exemple pour les affiches FN non réglées au fournisseur etc ...

      A peluche


      • anty 12 août 2010 11:17

        La plupart de français ne savent pas qu’un autre personnage fervent défenseur de la famille est
        arrivée au pouvoir grâce à un sérieux coup de main des homosexuels
        vous avez devinez il s’agit de hitler
        C’est un certain Rhöm (un homosexuel) à la tête de la section SA qui lui permit d’ouvrir le chemin vers le pouvoir

        WIKIPEDIA

        Officiellement, il fut exécuté pour homosexualité, mais Hitler cache au peuple allemand que ces pratiques étaient répandues chez les hauts dignitaires nazis et dans les jeunesses hitlériennes[10]. Pour les Allemands, ce massacre renforce leur confiance dans le régime, la grande majorité estimant que Hitler a sauvé l’Allemagne du chaos[11].


        • Gabriel Gabriel 12 août 2010 11:43

          Le danger c’est que le chant de ces sirènes s’amplifie dans toute l’Europe porté par la malhonnêteté des gouvernements actuels et que, malheureusement, nombreux sont ceux qui y succombent.


          • fonzibrain fonzibrain 12 août 2010 12:45

            le méchant haider


            sadam et kadafi lui ont donné de l’largent

            morice

            j’aurai préféré un article sur la mort supecte de ce monsieur

            sinon, j’en reviens toujours pas que tu sois pret à envoyer en prison ceux qui ne pensent pas comme toi

            c’est honteux


            • LE CHAT LE CHAT 12 août 2010 12:54

              oui , ce n’est pas bien de mettre de l’argent à l’étranger quand on se dit nationaliste !
              merci Morice , d’avoir démasqué « le traitre » !  smiley  smiley  smiley


              • ZEN ZEN 12 août 2010 14:30

                Bon article informatif. Merci
                Le petit führer de Carinthie, c’est pire que ce je croyais savoir
                En Croatie il y a un mois, j’ai entendu parler de ce funeste Zagorec , qui a laissé là-bas de tristes souvenirs chez les intellectuels un peu informés


                • toug toug 12 août 2010 14:46

                  L’extrême droite, c’est le dernier recours de l’oligarchie capitaliste contre le peuple. Si ça tourne mal pour eux, ils finiront, comme toujours, par financer et appuyer l’extrême droite. Pour l’oligarchie, il vaut mieux la mise en place d’un pouvoir d’extrême droite nationaliste que celle d’un projet politique basé sur l’autogestion, la participation directe des travailleurs, la vraie démocratie quoi. Le fait que Hortefeux, Devedjian, Longuet, Madelin (chantre français du capitalisme et de la mondialisation financière) soit passés par cette école de formation politique qu’est le GUD, et qu’ils y aient côtoyé les futurs cadres du FN et des différents groupuscules d’extrême droite est plutôt intéressant pour comprendre l’évolution de notre société.


                  • AniKoreh AniKoreh 12 août 2010 16:09


                    Sur l’extrême-droite et ses nervis, comme exécutrice des basses oeuvres de la droite (soit, dit autrement, de la bourgeoisie), revoir Z de Costa-Gavras.

                    Dans les rangs de l’extrême-droite, comme on a toujours pu le constater jusqu’à présent, le gros de la troupe est issu de couches populaires manipulées. Se souvenir par exemple des glissements du PCF au FN.

                    Les cadres, eux, petits bourgeois cyniques opportunistes, ou plus élevés encore dans l’échelle sociale, sont à l’interface avec la droite « respectable », dite encore« démocratique »..

                    Avec elle, leur première préoccupation est identique : maintenir les avantages et privilèges de leur classe, poursuivre leur enrichissement et le protéger.

                    Devenus bourgeois aisés (ou même grands bourgeois) à leur tour, ils ne tardent pas à rejoindre les rangs des formations de la droite dite « démocratique ».

                    Ainsi, les quatre derniers cités ont suivi ce parcours à la lettre.


                  • pastori 12 août 2010 15:36

                    l’extrême droite c’est l’extrème droite. partout dans le monde, de tous les temps
                    on a vu ce que ça veut dire.
                    .
                    .tous ceux qui croient le contraire pourraient avoir des réveils difficiles


                    • tigron 12 août 2010 21:31

                      En réponse à pastori


                      je vais faire la preuve par neuf que les verts sont rouge, il suffit de prendre exemple sur leur chef, cohn bendit dit dany le rouge, et bien maintenant le caméléon est devenu par magie ultra vert !!
                      Ce n’est là qu’un simple exemple !! je ne m’étendrai pas sur les nombreux faits qui le prouvent.

                    • pastori 13 août 2010 01:13

                      bon , mais c’est quoi être rouge ? faut expliquer mon pote et sérieusement.
                      si c’est pour dire des balivernes, passe ton chemin


                    • tigron 13 août 2010 11:49

                      Rouge=égale gauche, extrême-gauche,vert et assimilée !!


                    • Rough 12 août 2010 15:47

                      Le système momo : mensonges et affabulations.....


                      • Rough 12 août 2010 15:58

                        A moins que ce ne soit homophobie et affabulations....


                        • non667 12 août 2010 16:03

                          le pen ne s’est pas aperçu que l’urss et le communisme a disparue pour toujours ,il continue tel don quichote a jouter contre des moulins à vent
                          morice c’est pareil il ne s’est pas aperçu que le fachisme et la théorie raciale est morte avec hitler . il continue tel don quichote a jouter contre des moulins à vent sans jamais rien proposer
                          pour les problèmes actuels en france je vais le faire pour lui :
                           après la chute de l’urss le problème de la politique se pose comme suit :
                           d’un coté il y a
                          le rouleau compresseur américano-judéo capilalo -libero -mondialiste
                          avec tous ses partisans déclarés ou pas mais que l’on reconnait facilement = ceux qui ont voté oui au traitéde mastrich shchengen et lisbonne ceux la sont des traitres  a la nation , au peuple ,au socialisme ,les pires ennemis ,il vaut mieux les avoir en face plutôt que dans son dos
                          de l’autre il y a
                          des fourmies
                          - patrioto-souveraino-nationalistes avec des moyens dérisoires financièrement et médiatiquement par rapport aux précédents avec en tête de ceux qui ont voté non : le fn
                          en sous entendant (c’est tellement gros et tellement entendu que l’on peu dire disant :nationalisme =fachisme =racisme =nazisme =shoa =négationisme = les heures l.p.sd.n.h. ). vous ne faites que vous joindre et répéter bêtement ou fielleusement les faux arguments inventés et martelés par les mondialistes et leurs merdias
                          pour abattre leur plus dangereux ennemi : les nationalistes de tout les pays
                          concrètement pour 2012 : présidentielle et législative ? ne pas se laisser leurrer par le faux dilemme droite/gauche mais comprendre et choisir entre :
                          -mondialisme / vassalisation -et vivre des restos du cœur américains
                           umps-modem-vert de cohn bendit +....+...+..
                          -nationalisme /indépendantisme et vivre des fruits de notre sueur !
                           fn ,melanchon ,pc , (les non à lisbone ) +...+..
                          "il faut se méfier des partis leurres (crées,soutenus financièrement et médiatiquement en cachette par la c.i.a. ) destinés à égarer et émietter les électeurs en occupant tous les créneaux (exp : les écologistes :peut on gouverner avec seulement comme programme non au nucleaire ,oui aux éoliennes et aux mariages homo +adoption ???).
                          le seul but de ces nouveaux partis étant de grapiller quelques % afin d’empêcher les nationaliste (,notamment le fn )d’atteindre une taille dangereuse pour les riches
                          nota : les antimondialistes de josé bové s’appercevant de leur bévue se sont rebaptisé alter-mondialistes (mondialistes autre ,communiste évidemment sans le dire )
                          de même le npa est anticapitaliste mais pas antimondialiste ce qui en 2012 n’a pas de sens
                           
                          remarque : ce n’est pas le président qui décide de la politique du pays ,les cohabitations l’ont prouvé
                          se sont donc les élections législatives qui suivront qui la détermineront !
                          un reve :une assemblée nationale sans aucun mondialiste (umps modem...)
                          que des nationalistes
                          la révolution des œillets a portée d’urnes !

                          parler politique sans évoquer la création monétaire c’est discourir sur le sexe des anges :
                          sans queue ni tête 
                           lire l’article du 28/7/2010 :main basse sur la création monétaire
                          ,

                          + finance mondiale : pourquoi rien n’a changé de céri le 30/7/2010
                          fondamental !
                          base du combat contre le mondialo-capitalisme
                          exiger des politiques qu’ils se positionnent par rapport à ce problème sinon ne pas voter pour eux

                          • nilasse nilasse 12 août 2010 16:10

                            l’hypocrisie extrême droitiste dans toute sa splendeur. très bon article.


                            • agent orange agent orange 12 août 2010 16:22

                              Je vois mal l’antisémite Jorg Haider aller faire la manche à Wall Street...
                              Que Jorg Haider ait alors levé des fonds auprès d’autres antisémites est somme toute logique !


                              • hgo04 hgo04 12 août 2010 19:39

                                Antisemite.. tiens, voila une bonne occasion de s’exprimer..

                                Je ne connais pas cet individu, enfin comme tout le monde je lis quelques infos par ci, par la. mais bof, je m’en contrefout un peu...

                                Mais je me demande ce qu’est l’antisémitisme... est ce, comme le donne la définition, ne pas aimer les sémites ?? Si ce n’était que cela, il n’y aurait pas eu la shoa.. Ne pas aimer quelqu’un ne veut pas dire vouloir sa disparition...

                                Est ce de les voir partir loin ?? les regrouper ?? en ce cas, donnons leur de la terre... ah, oui, c’est déjà fait... ISRAEL.. Terre en plein milieu des arabes hostiles.. disons le carrément, c’est comme offrir de la pourdre explosive à un forgeron avec condition de la stocker prés de sa forge...

                                Ainsi donc, aprés la shoa, nous invitons les juifs à partir, pardon à s’installer sur cette terre qu’ils disent sacrée, ce qui nous arrangent un peu (enfin les biens pensants), car kils seront loin de nous, de notre pays, pardon de l’europe où, justement, s’est déroulé la shoa... Ce que, personnellement, je considère comme une belle vacherie, et un « mensonge » grossier... Reconnaitre ISRAEL ne leur a pas donné la liberté et la sécurité qu’ils demandaient, mais bon.. c’est ainsi la générosité, ce n’est pas pour celui qui reçoit, mais pour celui qui donne....

                                50 ans de guerre et d’attentats, avec une économie financant une armée principalement... et tout ça sous le regard compatissant des bonnes âmes qui se pensent généreux et humains, se faisant louange, se congratulant, se donnant même en référence, un larme à l’oeil, la main posée délicatement sur les bons droits de l’homme...

                                Cela en est émouvant.. et cet individu peut être antisémite, ce n’est pas lui qui leur causera grand mal, mais bien ces « compatissants » en manque de reconnaissance...

                                Qu’il soit voleur ?? qu’il soit malhonnete ?? qu’il soit menteur ?? bah j’en connais un autre qui a dirigé notre pays et qui était du même modèle.. Ils sont morts tous les deux.. et je m’en fous royalement...


                              • Pyrathome pyralene 12 août 2010 20:55

                                Belles trouvailles morice, mais vous prêchez des convaincus....on sait parfaitement ce que représente l’extrême droite et le fascisme sous diverses formes, on sait de quoi ils sont capables, le crime, les guerres ,la torture, le cynisme, le mensonge, l’escroquerie, la manipulation, le sophisme , le racisme......., regardez la clique busch et consort , le gvt Israélien , le monde occidental avec ce fascisme larvé, mais aussi le proche-orient, la Russie, la Chine, presque partout.....nous sommes déjà dans le totalitarisme mondial, une soupe infâme qui va vite tourner au cauchemar....


                                • deinon 13 août 2010 02:04

                                  D’accord avec Fonzibrain, comment un si bon article peut avoir cette conclusion ?


                                  J’ai apprecie la contextualisation, la recherche de differentes sources, la comparaison avec la situation francaise actuelle, le style(contrairement au mien, pardon par avance). 
                                  Mais vous n’evoquez que trop peu, a mon humble avis, le coeur du probleme : l’assassinat de Jorg HAIDER et plus generalement la criminalisation des vies economique et politique (mondiales). 
                                  Il est tres probable que ce soit dans ses relations avec les trafiquants d’armes croates (ou autres) qu’il faille rechercher la cause de sa mort. Je pense que vous savez a quel point les trafics d’armes sont meurtriers, et surtout que ces mafias d’armement (qui sont le plus souvent associees avec tout ou partie de gouvernements) n’hesitent pas a frapper meme au plus haut niveau. 

                                  En resume, un tres bon article, qui aurait pu etre, a mon sens, un excellent article plongeant dans la noire verite de notre bien triste monde...

                                  Et il y a eu d’aileurs en France deux tristes et revoltants precedents d’assassinats lies de plus ou moins pres a des histoires de denonciation de trafics d’armes : Robert BOULIN et Pierre BEREGOVOY (pour ne citer que les plus hauts places, mais la liste est longue). Il faut continuer a parler de ces deux immenses scandales de la Republique Francaise !

                                  Fiat justitia, ruat caelum

                                  • brieli67 13 août 2010 02:42

                                    de ce chef des libéraux allemands FDP Möllemann toujours rien ?


                                    faut reconnaitre que l’ « agent provocateur » Michel Friedman en a fait des siennes.

                                    • morice morice 25 octobre 2010 00:17

                                      à mettre à jour

                                      http://levif.rnews.be/fr/news/belga-politique/autriche-allemagne-un-voyage-de-haider-en-irak-finance-par-le-bnd/article-1194844383402.htm

                                      Autriche/Allemagne : un voyage de Haider en Irak financé par le BND

                                      (Belga) Un voyage en Irak en 2002 de l’ex-dirigeant populiste et d’extrême droite autrichien Jörg Haider, décédé en 2008, où il y avait rencontré l’ancien dictateur irakien Saddam Hussein, aurait été financé par le Service d’espionnage allemand (BND), écrit l’hebdomadaire autrichien Profil à paraître lundi.


                                      Selon Profil, le BND était intéressé par les contacts de Jörg Haider en Irak et aurait financé le voyage de l’homme politique autrichien à hauteur de plusieurs centaines de milliers d’euros. D’après l’hebdomadaire, c’est un homme d’affaires autrichien établi à Salzbourg (ouest de l’Autriche), travaillant régulièrement pour le service secret de la RFA, mais dont l’identité n’est pas révélée, qui avait servi d’intermédiaire. Interrogé par Profil, le BND, dont le siège est à Pullach, près de Munich, s’est borné à déclarer « ne pas être en mesure de faire de commentaire et cela pour des raisons de fond ». En août dernier, Profil et d’autres médias autrichiens avaient écrit que Jörg Haider, ancien gouverneur de la province autrichienne de Carinthie (sud-est), mort à 58 ans dans un accident de voiture en octobre 2008, aurait reçu de la part de Saddam Hussein des millions d’euros, dont une partie aurait été placée sur des comptes au Liechtenstein. Les protagonistes, notamment l’entourage de l’époque de Jörg Haider, ont jusqu’à présent tout démenti et aucune autorité judiciaire n’a pu confirmer l’existence de telles sommes. (MUA)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès