Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le territoire de l’UE peut-il accueillir des missiles américains (...)

Le territoire de l’UE peut-il accueillir des missiles américains ?

Alors que l’intervention russe en Géorgie s’éternise, les Etats-Unis et la Pologne ont signé la semaine dernière un accord préliminaire sur l’installation de dix rampes de lancement de missiles en territoire polonais et par conséquent sur le territoire de l’Union européenne (UE). Plus qu’un symbole, ce choix des Polonais de se choisir avec les Etats-Unis un protecteur à la dimension de l’encombrant voisin russe atteste des divergences de vues des différentes capitales européennes.

La claque est sévère. L’Europe diplomatique n’existe pas et l’on peut même se demander si elle existera un jour. Le schisme semble bien réel entre « nouvelle Europe » et « ancienne Europe ». Dans le premier groupe, constitué des nouveaux entrants et anciens pays satellites de l’Union soviétique, la visite de Nicolas Sarkozy à Moscou a été ressentie comme un nouveau Munich.

En rejoignant l’UE et l’Otan, la Pologne et des Etats baltes notamment, pensaient en avoir fini avec l’influence russe. Le choix paraissait simple. Un décollage économique et un enrichissement grâce à l’UE, mais sous la protection militaire bienveillante des Etats-Unis et de l’Otan car, à l’évidence, l’Union européenne est incapable d’être ce puissant parrain.

C’est la compatibilité de ces choix qui est aujourd’hui posée. L’Otan, bras armé des Etats-Unis, est devenue une organisation extensive qui répond à la volonté des Etats-Unis de faire main basse sur l’Asie mineure, zone hautement géostratégique, en intégrant autant que possible un maximum d’Etats de la région, à l’exemple de la Géorgie.

Jouant sur les peurs, les Etats-Unis ont demandé dimanche dernier à la République tchèque et à la Pologne de servir de bases européennes à un projet de bouclier antimissile américain. Aux termes de l’accord, les Etats-Unis pourront installer sur le sol polonais à l’horizon 2012 dix intercepteurs capables de détruire en vol d’éventuels missiles balistiques à longue portée. Ce système sera lié à un puissant radar qui sera installé en République tchèque. L’accord avec Prague a déjà été signé le 8 juillet. Ces éléments font partie d’un vaste projet destiné à protéger le territoire américain d’éventuelles menaces de pays imprévisibles.

Le courroux russe est légitime. Selon Le Figaro, « certains experts européens font remarquer que l’extension du projet antimissile risque de braquer la Russie sans améliorer sensiblement la capacité américaine d’interception ». Les autorités russes ont par la voix de Sergueï Ivanov, ministre de la Défense, posé la bonne question : « Quelle sera la cible de ce système antimissile ? »

Officiellement pointé contre l’Iran, il pourra de fait être retourné vers la Russie. Le mécontentement de Moscou est d’autant plus grand que la Pologne a obtenu des Américains l’installation d’une batterie antiaérienne de dernière génération, Patriot, comportant 96 missiles. Varsovie aurait également obtenu un renforcement de l’article 5 de la charte de l’Otan qui prévoit qu’une attaque armée contre l’une des parties du Traité sera considérée comme une attaque dirigée contre toutes les parties. En représailles, Moscou a d’ores et déjà menacé de diriger ses propres lanceurs vers la Pologne et la République tchèque et donc le territoire de l’UE.

En encourageant systématiquement l’élargissement de l’UE, l’Oncle Sam s’est assuré de la présence des ferments de la division dans la cité européenne. La « vieille Europe », celle qui aurait pu aspirer à jouer un rôle international autre que celui de simple banque humanitaire mondiale, a en peu de temps perdu toute velléité d’indépendance, prise en tenaille entre le Royaume-Uni à l’Ouest et les anciens pays du bloc soviétique à l’Est très favorables aux Etats-Unis alors que la France de Nicolas Sarkozy a abandonné la ligne gaulliste de non-alignement.

Reste donc la question de l’avenir de l’Union européenne. Doit-elle se contenter d’être un seul espace d’échanges commerciaux, géant économique, mais nain politique et militaire ? Alors que Paris a esquissé de grands desseins l’Union pour la Méditerranée, que des négociations approfondies ont été menées avec la Turquie pour son adhésion à l’UE, ne peut-on s’interroger sur la fameuse Europe de l’Atlantique à l’Oural ?

C’est au fond de la place que nous entendons faire à la Russie dans les années à venir qu’il s’agit. L’ancien empire des tsars (145 millions d’habitants) ne saurait avoir moins de légitimité à intégrer l’UE ou à jouir d’un partenariat privilégié que la Turquie (100 millions d’habitants). N’en déplaise aux Etats-Unis.




Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 19 août 2008 14:26

    Il y a quelques dizaines d’années, J.F.Kennedy avait failli provoquer une 3e guerre mondiale et nucléaire  pour empêcher l’URSS d’installer des rampes de missiles à Cuba.
    Y aurait il deux poids de deux mesures ? Actuellement, les USA sont en train d’installer des rampes de missiles aux portes de la Russie et font mine de s’étonner des réactions Russes...
    Comme d’habitude, "l’Empire" installe ses pions, avec ses 1000 bases militaires hors des USA .

    Un souci cependant pour les Européens qui participent à cet encerclement, la Russie tient les vannes du pétrole et du gaz pour l’Europe.
    Certains vont peut être passer un hiver froid,  très froid même...


    • Proto Proto 19 août 2008 14:32

      Bush vient de lancer une opération militaro-humanitaire en Géorgie, c’est le moment de faire ses valises...


      • sisyphe sisyphe 19 août 2008 14:54

        Vous n’y comprenez rien !

        Ces bases sont essentielles pour quand l’Iran, avec son armement atomique disproportionné, se décidera à attaquer la Pologne et la Tchequie, qu’il ne supporte pas.

        Vous serez alors bien contents de dire : "Thank you, Uncle Sam ! "


        • superesistant superesistant 19 août 2008 15:01

          s’il manquait encore une pièce au puzzle politique pour comprendre comment le petit poucet georgien a osé se frotter à l’ogre Russe, celle ci est sans doute la plus belle !!!

          comme si une ville frontalière attaquerait la france toute entière avec 2 lance-pierres et trois élastiques....

          la réplique russe est graduée au regard de l’affront américano-georgien... et, je me répète, ce sont toujours les mêmes pauvres bougres au milieu qu’en prennent plein la poire...

          çà pue pour la stabilité mondiale... et ils osent encore râler après les Iraniens qui lancent un satellite en carton dans l’espace...

          mort .. de rire...


          • Cug Cug 19 août 2008 15:13

            Lorsque la crise financière atteindra son point culminant après que tout aura été tenté pour l’enrayer ... l’oligarchie financière anglo-saxonne tentera de déclencher la WW3, le champ de bataille devrait être l’Europe continentale.


            • arturh 19 août 2008 16:45

              A lire dans Le Monde d’aujourd’hui comment Saakchvili décrit la manoeuvre russe pour installer une continuité qui va de Moscou à Téhéran.

              Saakachvili y explique qu’il n’a fait que réagir à une invasion russe qui a commencé alors qu’il était en vacances....


              • sisyphe sisyphe 19 août 2008 18:33

                En vacances où ? A washington ? smiley


              • jak2pad 19 août 2008 16:54

                comme d’habitude, les m^emes commentaires lassants, l’etroitesse de la pensee que l’on connait par coeur....

                mais quand m^eme j’aimerais bien que l’on m’explique : les communistes russes, dont tout le monde connait le pacifisme militant, a commencer par les hongrois, les afghans et quelques autres, decident d’installer des rampes de lancement de missiles dans leur colonie de Cuba, Kennedy leur dit "stop", a juste titre me semble-t-il, et l’affaire s’arrete la

                des decennies plus tard, un denomme"apo" n’a toujours pas encore reussi a comprendre ce qui s’est passe

                je veux bien que l’antiamericanisme visceral tienne lieu d’explication pour a peu pres tout ce qui se passe dans le monde

                je souhaiterais donc que ce M."apo" m’explique en quoi les Americains sont responsables de la guerre d’Algerie, de celle d’Indochine, et tant qu’a faire , de la guerre de Cent Ans et de la mort de Jeanne d’Arc sur le bucher.....

                et peut-etre aussi pourquoi il a fallu un debarquement pour liberer les Francais d’une occupation bien pesante, mais que d’autres, Russes,Polonais ou Tcheques, ont su combattre beaucoup plus courageusement


























                • sisyphe sisyphe 19 août 2008 17:27

                  jak2pad
                  mais quand m^eme j’aimerais bien que l’on m’explique : les communistes russes, dont tout le monde connait le pacifisme militant, a commencer par les hongrois, les afghans et quelques autres, decident d’installer des rampes de lancement de missiles dans leur colonie de Cuba, Kennedy leur dit "stop", a juste titre me semble-t-il, et l’affaire s’arrete la

                  des decennies plus tard, un denomme"apo" n’a toujours pas encore reussi a comprendre ce qui s’est passe

                  Et, effectivement, des décennies plus tard, les capitalistes américains, dont tout le monde connait le pacifisme militant, à commencer par les chiliens, les vietnamiens, les irakiens et quelques autres, décident d’installer des rampes de lancement de missiles dans leurs colonies de Pologne et de Tchequie, sans que personne ne leur dise, à juste titre "stop", et les pro-atlantistes, font comme si rien ne se passait !
                   smiley


                • Cug Cug 19 août 2008 19:53

                  A noter qu’une majorité de polonais est contre l’installation de rampe de missiles US !!!!


                • Traroth Traroth 20 août 2008 01:16

                  Et étrangement, une majorité de gens qui ont approuvé l’attitude de Kennedy ont trouvé super aussi l’installation de Pershing en Allemagne par Reagan, et trouvent fantastique l’installation de ce bouclier qui déséquilibre toute la géopolitique mondiale, mettant votre vie et la mienne en danger. Difficile à comprendre...


                • non666 non666 19 août 2008 17:49

                  Le fait de ne proteger par ABM qu’une seule ville est la base d’un des premiers pas vers l’impossibilité d’une guerre nucleaire.

                  En violant ce traité qui a déja quelques decennies et en tentant d’encercler par un reseau d’ABM la russie, les etats unis sont ni plus ni moins en train de rezndre a nouveau possible un conflit nucleaire "unilateral".

                  Comme les russes ne se laisseront pas faire, il est clair que nous serons en premier ligne pour proteger la "suprematie" des etats unis, l’integration de la Turquie, d’israel et maintenant de la georgie....

                  Quelqu’un a t’il encore un seul argument pour defendre, non pas l’idée d’Europe unie, mais CETTE Europe la ?

                  Vassale "malgrès elle" des etats unis, payeur volontaire des choix geostratégiques de ceux ci, n’est ce pas les attributs des peuples soumis que subie CETTE Europe ?

                  Vous connaissez tous les noms des collabos ce coup ci ou faut il encore vous les rappeler pour la prochaine présidentielle ?


                  • Bobby Bobby 19 août 2008 18:36

                    Quand on aura fini de "protéger" le monde, y aura-t’il encore quelqu’un capable de respirer ?


                    • Proudhon Proudhon 19 août 2008 18:46

                      De toute façon la fin de la guerre froide décrétée par les USA n’était qu’un leurre. La décision de Poutine en s’attaquant aux oligarques maffieux et voleurs à mis un terme à une apparente trève.

                      Tu peux massacrer ton peuple comme les dictatures d’extrême-droite américaine, même avec l’aide d’anciens nazis sauvés par les USA et le Vatican, pas de problème.

                      Mais par contre, touche pas à mes businessman qui adorent Mammon le dieu US, sinon les foudres de l’enfer tomberont sur ta tête.


                      • USA 613 19 août 2008 18:47

                        Le problème ce sont les Russes
                        Qui en doute ?

                        Les grands moralistes, donneurs de leçons, sont toujours des gens dangereux
                        On en trouve plein en UE

                        "Dis moi qui sont tes amis, je te dirai qui tu es"
                        Avec qui les Russes ou l’URSS dans le passé ont-ils lié des alliances (toutes les crapules dans le monde, quelle que soit l’époque) ?

                        Les méthodes et les manquements successifs des Russes montrent ce que sont et restent les Russes... des pompiers incendiaires... des fascos de première...

                        Bizarrement certains Européens veulent jouer les candides et croire les Russes que s’est-il passé à Beslan et en Tchétchénie

                        Poutine est et reste un fasco impérialiste

                        Ici un article qui donne un certain éclairage sur ce qui se passe... 
                         

                         

                        http://www.mail.com/Article.aspx?articlepath=APNews\Top-Headlines\20080819\Georgia-Russia.xml&cat=topheadlines&subcat=&pageid=1


                        • Cug Cug 19 août 2008 19:57

                          C’est peine perdue ... les USA (décideurs, pentagone, pas le ricain moyen !) sont défaits et la question est nous entrainerons t’ils dans leur chure ?


                        • jbal 23 août 2008 22:02

                          usa , va vite regarder fox new !


                        • Yannick Harrel Yannick Harrel 19 août 2008 20:11

                          Bonjour,

                          Sur cette question du bouclier antimissile (le terme de bouclier me fait toujours rire mais passons...), il faut savoir qu’il n’est pas d’une efficacité totale et que les missiles qu’ils sont censés contrer ont aussi évolué dans le temps. Déjà ces derniers peuvent embarquer des contre-mesures, ce qui complique déjà tout de même sérieusement la problématique, et ensuite ils peuvent pour les plus modernes moduler leur direction horizontale... comme verticale ! Alors là je vous le dis : pour les intercepter ça va être du sport !

                          Et bien entendu, inutile de vous préciser que plus le missile part d’une base proche, plus il est difficile de l’intercepter. Donc admettons que les Russes en représailles décident de poster des missiles sur le territoire de Kaliningrad ou même Biélorussie en réponse au bouclier antimissile, vous imaginez sans peine la peur qui s’emparerait des pays Européens... Les seuls à effectivement pouvoir être tranquilles en pareil scénario catastrophe seraient... les Américains. Merci le gouvernement Polonais !

                          Cordialement


                          • Cug Cug 19 août 2008 20:21

                            Il n’y a que les "gogos" qui pensent que les décideurs US en istallant des anti-missilles protègent quoi que se soit !!! Quasi n’importe qui sait que la défence anti-missille qui plus est contre la Russie c’est du "pipeau".

                            Les véritable objectifs sont de diviser l’Europe et de provoquer les russes et les pousser à passer à l’action ... puis c’est la WW3 en Europe continentale. Les premieres victimes seront les polonais mais pas ceux qui signent des accords avec les décideurs US, ceux là seront au chaud, quoi que ...


                          • Internaute Internaute 20 août 2008 09:21

                            La décision d’installer des missiles en Pologne semble plus une manoeuvre politique pour ancrer les pays d’Europe dans l’OTAN ou semer les graines de la discorde en Europe plutôt qu’une manoeuvre militaire.

                            Si c’est pour parer une attaque Russe, ceux-ci peuvent lancer des centaines de missiles à la fois. A supposer que chaque anti-missile américain touche son but, cela ne changera absolument rien à l’histoire. Dans ce scénario ce ne sont pas dix missiles perdus en Pologne qu’il faudrait installer mais 200 ou 300 sur le pourtour européen de la Russie.

                            Quand à la farce iranienne, autant dire qu’on les installe pour le jour où les Iles Samoa auront des missiles balistiques.

                            Tout bien réfléchi, j’en reviens à l’explication politique.


                          • Falkland 19 août 2008 21:15

                            "la Turquie (100 millions d’habitants)"

                            c’est pas 70 millions ?


                            • ZORBA 20 août 2008 14:08

                              LA TURQUIE CE N’EST PAS 70 MILLIONS DE TURCS.
                              IL Y A 20 MILLIONS DE KURDES ,50 MINORITES DIFFERENTES ET 25% DES TURCS RESTANT D’ORIGINE HELLENIQUE QUI S’IGNORENT, PAR ISLAMISATION SUCCESSIVE AU COURS DES SIECLES.
                              JE NE VOUDRAI PAS IMMAGINER CE QUI VA ARRIVER SI CETTE POUDRIERE EXPLOSE .


                            • hed 19 août 2008 23:43

                              On comprend aisément la combine US, on incite les géorgiens à la provocation pour faire sortir les Russes de leurs gonds et l’on ameute tous ces pseudo président pour venir crier tous ensemble Haro sur l’ours Russe. Combien sont ridicules ces présidents de ces vouveaux états... Le Munich c’est plutot la venue de R. Rice ! Tout ce beau Monde gesticulant en train de jouer avec le feu, à commencer par ce rambo US. Tenez vous bien autrement je vous laisse dévorer par votre voisin, et la position des chefs d’Etats europeens est du "larbinisme" honteux sans moindre grandeur. L’Europe payera eternellement sa libération de l’occupant nazi à l’oncle Sam, d’un coté, et oublie de l’autre que cette libération n’a été possible que par le sacrifice de millions victimes russes, les mémoires sont si courtes !!


                              • Emile Red Emile Red 20 août 2008 09:57

                                Pendant que les regards sont tournés vers Tbilissi, vers des missiles en plastique, la flotte US continue ses ronds dans l’eau au large de l’Iran, impatiente d’en découdre...

                                La Pologne devrait être exclue de l’Europe pour intelligence avec l’étranger comme ce devrait être le cas pour tous les participants aux conflits iniques déclenchés par la Busherie Centrale.

                                Pékin fini, ils vont enfin pouvoir s’occuper de nous, ça commence déjà à Kaboul, et Sarko promet notre engagement définitif et total dans l’Otan, nous allons bientôt pouvoir investir chez les graveurs, nos monuments aux morts vont se remplir.


                                • Proudhon Proudhon 20 août 2008 11:33

                                  Une nouvelle preuve que les USA et leurs valets occidentaux ne veulent pas la paix En effet que découvrons-nous dans la dernière résolution de l’ONU :

                                  Nouveau projet de résolution à l’ONU. Cette annonce intervient quelques heures avant que le Conseil de sécurité de l’ONU se réunisse, mardi en fin de journée, pour discuter d’un nouveau projet de résolution appelant au respect de l’intégrité territoriale de la Géorgie et au retrait des troupes russes. Ce texte est une version révisée du projet de résolution déposé par la France la semaine dernière qui ne faisait pas mention, à la demande de Moscou, de l’intégrité territoriale de la Géorgie. Diplomates européens et américains estiment en revanche que l’intégrité du territoire de la Géorgie et sa souveraineté sur les provinces séparatistes d’Ossétie du Sud et d’Abkhazie doivent être reconnues dans le texte.


                                  Il y a aussi l’aspect vraiment comique, humour made in USA.

                                  Washington veut récupérer ses Humvee. La Maison Blanche a exigé que Moscou rende tout équipement américain qui aurait été saisi par les forces russes en Géorgie, après des témoignages faisant état du vol de véhicules militaires américains par des soldats russes. "Si les Russes l’ont (cet équipement), il faut qu’il soit rendu immédiatement", a déclaré à la presse un porte-parole de la Maison Blanche. Les forces russes ont saisi dans le port géorgien de Poti cinq gros Humvee (High mobility multipurpose wheeled vehicle) appartenant ou ayant appartenu à l’armée américaine, selon des témoignages. Selon les habitants de la région, ces véhicules emblématiques de l’armée américaine, portant les lettres USMC (US Marine Corps) sur la carrosserie, avaient été amenés et stationnées à Poti dans la perspective d’un exercice américano-géorgien, annulé à la suite de l’intervention russe ayant suivi l’attaque géorgienne en Ossétie du Sud.

                                    _________________________

                                  S’en est pathétique !


                                  • jbal 23 août 2008 22:16

                                    oui, tout l’otan aboie et gesticule beaucoup, mais il n’y aucun danger que celà aille bien plus loin. ils ne sont pas si fous que celà les bougres. c’est tant pis pour les georgiens.


                                  • millesime 20 août 2008 12:29

                                    voila un pays (la Pologne) qui durant 147 ans fut rayé de la carte assujetti à des maitres entre 1795 et 1945, les polonais cultivèrent le souvenir de leur nation et s’insurgèrent en 1830 et en 1863.
                                    La république polonaise ne ressucita qu’au lendemain de la première guerre mondiale.
                                    a peine restauré, le pays fut soumis à la poigne du Maréchale Pilsudski avant de connaitre les heures les plus tragiques de son histoire : l’invasion nazie et les horreurs de l’Holocauste, puis la mainmise de Staline.
                                    Premier pays à avoir sapé le rideau de fer, la Pologne rejoint la famile européenne, et voila que ce pays accepte un nouvel abandon de territoire...
                                    (car il leur faut abandonner aux USA le territoire où seront installées les rampes de lancement et les 500 américains y vivant n’auront aucun compte à rendre ... !).


                                    • Céphale Céphale 24 août 2008 15:24

                                      Si la Commission de Bruxelles avait un minimum d’autorité, elle devrait empêcher la Pologne de jouer cavalier seul.


                                      • Proudhon Proudhon 24 août 2008 18:43

                                        La Pologne, nation qui, beaucoup ne la savent pas s’est empressée, avec la Bulgarie et bien-sûr l’Allemagne de récupérer une partie du territoire Tchécolovaque après les fameux accords de Munich. Et oui, la récupération de territoire était une mode à l’époque. C’est vrai que quand elle a été concernée la Pologne ne l’a plus vu du même oeil.
                                        Les mystère des retournements de l’Histoire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès