Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le tir aux pigeons irakien

Le tir aux pigeons irakien

Militairement, l’improvisation de la guerre irakienne est aujourd’hui patente. Politiquement, certains l’ont déjà ouvertement reconnu, tel Paul Bremer, qui a été pendant des mois le responsable de Washington sur place et qui aujourd’hui dénonce ouvertement l’amateurisme qui a prévalu lors de l’invasion de l’Irak et de l’occupation qui a suivi. Techniquement, enfin, où les matériels envoyés se sont révélés inadéquats. En écho aujourd’hui nous parvient la déclaration de l’un des interrogateurs de Saddam Hussein, qui selon lui, ne croyait pas à une invasion mais à une attaque aérienne massive et seulement préventive. L’intervention, même pour lui, le principal concerné, a été avant tout précipitée. L’image de l’armée américaine, « la meilleure du monde », est plus qu’écornée par le conflit irakien : on y découvre que ses dirigeants sont des incompétents, tout juste bons à se servir de leur rang pour se lancer dans la vie politique une fois leur retraite venue. L’Irak est tout simplement une gabegie extraordinaire, un fiasco à tous les niveaux, qui risque de ternir l’image du pays pendant longtemps. Chaque jour qui vient nous le rappelle. Et chaque jour nous montre que ceux qui en pâtissent, de cette aproximation perpétuelle, sont au premier rang les soldats eux-mêmes, envoyés en Irak comme les soldats français de 1914 en uniformes rouge et bleu face à un ennemi déjà en vert-de-gris.

Au stade du simple soldat, le scandale de leur équipement de protection avec des gilets pare-balles de seconde zone a connu une longue existence sur internet, avec l’éclatante démonstration faite par un sénateur américain de la protection bien plus efficace présentée par un gilet d’un nouveau genre (le Dragon Skin), mais que n’avait pas daigné retenir les autorités militaires. Laissant planer le doute de corruption possible, qui rend la mort de certains soldats encore plus dérisoire et rageante. On a connu également un autre scandale, celui des Humvees (pour "High mobility multipurpose wheeled vehicle"), ces super-jeeps transperçables de part en part par des calibres moyens (7,62) comme celui d’une Kalachnikof, car parties des Etats-Unis sans blindage et sans modification préalable. Entre 12 000 et 20 000 exemplaires ont été envoyées en Irak. Sans tenir compte de l’avis des premiers sur place."To Paul Rieckhoff, executive director of the Iraq and Afghanistan Veterans of America, the stunted response is another example of how ’the suits and the bureaucrats in Washington don’t seem to have the same sense of urgency as the guys in the field.’" On a vu de simples soldats tenter d’y pallier par eux-mêmes en soudant ou en boulonnant sur les portières des tôles de protection récupérées ici et là sur les décharges ou sur des chars abandonnés. L’administration américaine avait dû se résoudre à envoyer par containers entiers en 2004 des kits de blindage,après moult tergiversations et moult refus d’en arriver à ce palliatif. Les kits une fois montés s’étaient révélés relativement efficaces aux tirs d’armes de poing ou de mitrailleuses, mais la Humvee continuait d’avoir un talon d’achille évident, celui de son fond plat, propice à recevoir de plein fouet le souffle des mines ou des terribles "roadside bombs", devenues avec le temps de plus en plus meurtrières et de mieux en mieux positionnées.

Confectionnées à base d’obus de mortiers les trois quarts du temps, ces IEDs (pour Improvised Explosive Device) devenaient capables d’être plus efficaces que des mines antichars, retournant comme une crêpe des transports de troupes blindés. Des bombes le plus souvent télécommandées, à partir d’un simple Nokia et d’un habile montage électronique, parfois par chance retrouvé intact.

Le bilan total de cette improvisation manifeste est catastrophique en termes de pertes humaines. Elle révèle le fait que les responsables militaires de W. Bush n’ont jamais eu comme souci prioritaire le bien-être de leurs propres soldats, envoyés à ce qui a été et est encore un gigantesque casse-pipe. Aujourd’hui, les diverses solutions consécutives adoptées sont régulièrement contrecarrées par les Irakiens restés fidèles à l’ancien régime, qui opposent aux solutions techniques sophistiquées et extrêmement coûteuses des Américains des bricolages terriblement meurtriers, auxquels ne sait plus répondre l’armée US autrement qu’en augmentant le coût de fabrication des véhicules employés, et en alourdissant ainsi d’autant plus le coût d’une guerre sans fin, qui induit un gouffre financier pour le pays. Sans toutefois réellement résoudre le problème. Hier, on apprenait que le coût global pour 2007 avoisinait les 171 milliards de dollars. Pour 2008, le budget prévu serait de 193 milliards. Depuis 2001, l’Amérique a dépensé 691 milliards de dollars en Afghanistan et en Irak. La dette accumulée du budget fabrique des intérêts dont le montant atteint 234 milliards, presqu’autant que la dette elle-même, qui est de 250. Le budget total de la France en 2006 était de 47 milliards d’euros (69 millliards de dollars). S’il faut chercher quelque part les difficultés économiques des USA, il ne faut pas les chercher seulement dans la crise de l’immobilier. Le coût de la guerre est déjà au-delà des limites acceptables pour un Etat, même le plus puissant du monde.

Et cela ne risque pas de s’améliorer. Les derniers événements en date démontrent que depuis 2006, les Irakiens (et les talibans afghans !) utilisent de nouvelles armes pour attaquer les convois US. Rien à voir avec les ragots entretenus d’une possible provenance iranienne, fomentés par les Américains de façon aussi importante qu’une pseudo-attaque de vedettes iranienne (avec force "reportages" sur des caches... de disques de cuivre) : pour les fabriquer, nul besoin d’une technologie avancée, le procédé est vieux de 66 ans. Les Irakiens ont tout simplement ouvert un livre d’histoire, et ont redécouvert le Panzerfaust 30 allemand de 1942, un des tout premiers lanceurs de roquettes à charge creuse, procédé imité par les Américains eux-même avec leur Bazooka et les Anglais avec leur Piat. Le procédé est simple : une tête composée d’un métal ductible, comme le cuivre, peut transpercer un blindage d’acier s’il se retrouve projeté à Mach 6 devant ce blindage, propulsé par une forte charge. Sur les routes irakiennes, en place de mines italiennes ou russes, on a vu apparaître ces cylindres d’acier surmontés de disques concaves en cuivre, qui se déformant dans l’autre sens forment un obus-fléchette parfait. Leur fabrication, extrêmement facile, revient à peine à 20 dollars pièce, la charge provenant des milliers d’obus laissés sur place, y compris parfois par l’armée américaine elle-même lors de sa précédente incursion. Capable de percer les plus gros blindages, au point de remettre en cause la parade imaginée par les militaires US, à savoir le creusement en "V" du fond des véhicules pour disperser le souffle de l’explosion.

Le procédé a été unanimement retenu sur les récents MRAP (pour "Mine Resistant Ambush Protection Vehicles"), commandés en masse et à la va-vite à partir de 2005. Fabriqués selon un nouveau concept : l’habitacle est désolidarisé des autres éléments (moteur, pont, etc). "[Early designs] combine[d] the frame with the body - the armoured monocoque shell is strong to support drivetrain components and to resist blast. All suspension parts, axles, and drive-shafts are external. Engine, transfer case, and transmission are protected within the armour hull. In other words, drivetrain components will be sacrificed to the blast of a mine but, more often than not, the hull remains intact." Nouveau, pas tout à fait : ce sont les Africains du sud de Rhodésie, confrontés en 1970 à la "Guerre du Bush" qui ont les premiers trouvé la parade. Ils avaient alors conçu des véhicules tel le Wolf, un engin de 10 tonnes produit en Namibie par WMF, "évidemment" absent des contrats irakiens... Les ingénieurs de l’Army avaient souhaité dès 2004 en acheter 43 mais ne purent avoir l’autorisation que pour 4, autrement dit rien. Tous les fabricants US contactés par WMF s’étaient désistés, pression du Pentagone oblige. Protectionnisme, protectionnisme... Finalement, ce sont les Canadiens qui l’ont amené en Afghanistan, via le constructeur BAE sous le nom de Nyala RG-31 (Cougar), un modèle de 8, 4 tonnes. Avec des résultats mitigés. Les Américains, pressés d’avoir ce type de modèle, en commandaient néanmoins en 2005 pour 78 000 000 de dollars, à 527 000 dollars l’unité. Le 7 juillet 2007, en Afghanistan, une roadside bomb explose près de Kandahar au passage d’un Cougar, tuant 6 soldats canadiens et leur interprète. Le Cougar, en version de base, est l’un des modèles les plus légers, et il n’a pas résisté à l’explosion. Le 22 janvier, un article au vitriol du New York Times dénonce les véhicules qui ne remplissent pas leur mission. En citant en exemple une attaque faite avec 150 kilos de fertilisant, qui a projeté à 30 mètres un autre Cougar. Un mitrailleur de MRAP de 24 ans commente : "Before this, lots of soldiers thought the MRAP was indestructible, but nothing is indestructible." Chez le fabricant, on minimise, en vantant les mérites de matériels "ayant déjà résisté à 3000 attaques", chiffre difficilement vérifiable. Son Buffalo, nettement plus lourd, abondamment vanté (voir ici la rubrique "mean machines"), à partir d’un chassis de camion Mack, n’est pas lui-même à l’abri des attaques. On en est loin même.

En cas d’explosion, pourtant, et logiquement, les soldats devraient survivre, même si l’appareil est fichu. Les premiers véhicules neufs, fabriqués à un prix exorbitant, ont pourtant été déjà retrouvés calcinés : les Irakiens faisant sauter l’avant du véhicule avec son moteur, point resté souvent vulnérable, à la place de s’attaquer à l’arrière et son transport de troupes, relativement à l’abri des explosions (sauf pour le cas de Kandahar). La conception sauve la vie des soldats mais ne protège pas le véhicule lui-même qui se retrouve détruit et inutilisable. Mais cela ne se passe pas toujours de cette façon. En novembre 2006 l’armée US en avait commandé 4 060 exemplaires : 2 500 pour l’Army, 538 pour la Navy et 1 022 pour les Marines. Certains modèles sont déjà sur la sellette pour défaut de conception. Ainsi, le 23 janvier, l’un des 2 225 MRAP déjà arrivés sur place saute sur une bombe : le servant de sa mitrailleuse est tué, l’engin s’étant cette fois retourné. Les premiers témoignages parlent d’un International Navistar, acheté 450 000 dollars pièce, construit avec l’aide des Israëliens de Plasan Sasa. Une firme issue d’un Kibboutz aux liens très étroits avec le Pentagone, qui offre sa solution de voiture blindée basée sur un Ford 350, le Caracal sorti en 2005. Des liens aussi avec d’autres constructeurs : c’est elle qui réalise la carrosserie de la Corvette (en ayant racheté Vermont Composites) ! Le contrat de l’armée US prévoit l’achat de1 500 de ses fameux "MaxxPro" : c’est en nombre le contrat le plus important de l’armée. Un engin fabriqué à partir d’un chassis surélevé d’International WorkStar 7000. Un camion classique aux Etats-Unis, lui aussi mis à toutes les sauces. Réputé inattaquable, testé contre des mines de 7 kg seulement, l’engin se révèle aujourd’hui instable, juché à plusieurs dizaines de centimètres de ses roues, sa lourde carrosserie étant trop haut perchée. Les tests n’ont pas été menés jusqu’au bout, mais les engins ont été retenus et validés par l’armée, pressée de trouver un remplaçant à ses jeeps en carton-pâte. Ils ont été faits en 2005 sur la base d’attaques de mines horizontales, et non pas sur ceux de packs de "roadside bombs" cachés sous des blocs de polystyrène déguisés en rochers de bord de route, apparus en 2006. L’effet de souffle et la puissance énorme déployée dépasse de loin une simple mine d’une dizaine de kilos. Les constructeurs de MRAP l’ont depuis bien compris, qui ont refusé que leur véhicule subisse des tests plus poussés sous prétexte du prix global de l’engin détruit... Il est vrai qu’au prix d’une Ferrari, on puisse être réticent à en faire un tas de ferrailles. Encore une fois, des soldats vont mourir... pour une simple histoire d’argent.

Apparus en 2006, les EFP (pour Explosively Formed Projectile) ont déjà jetés au rebut cette nouvelle génération de véhicules de transport vendus comme "inattaquables". La réaction des militaires US n’a cette fois pas tardée, mais elle a été la même que toujours, à savoir renforcer les blindages de côté, en munissant l’appareil de contre-charges, un procédé utilisé en premier sur les chars israëliens Merkava : un explosif qui se déclenche juste avant l’impact de la roquette annihile son pouvoir perforant. Les futurs engins de type MRAPII expédiés en Irak devraient se voir munir dans les mois à venir de ce coûteux blindage réactif et des détecteurs attenants... tels le Bull d’Aberdeen (avec Oshkhosh et Ceradyn), à protections céramiques, ou le Golan CATII (et ses 15 tonnes !) de... Raphaël, autre firme israëlienne spécialisée, celle justement qui est à l’origine des blindages réactifs, si les Américains restent sur place quelques années encore... ce que souhaite un des candidats à la présidence, ancien héros véritable de la guerre du Viêtnam. Aux toutes dernières nouvelles, le monstre de Oshkosh aurait raté ses tests. La firme Ceradyn, largement soutenue par un fonds d’investissement très actif, Silvermann Associates, ne va pas en rester là pour sûr. Investir dans la guerre, au prix où l’on vend les véhicules, au prix de l’or, ça rapporte énormément.

Avant l’adoption des futures charges actives, en Irak, le bricolage à la hâte est une nouvelle fois de rigueur : pour contrer les tirs de RPG (le bazooka russe, à roquettes à charge creuse), les MRAP fraîchement débarqués s’entourent d’un treillis en forme de cage de barres d’aluminium qui empêche la roquette de pénétrer directement sur le blindage. Les conducteurs de MRAP apprécient moyennement la baisse de visibilité que cela procure. Les MRAP, flambants neufs, se retrouvent enfermés dans des cages censés les défendre davantage. Pas si sûr.

Les seuls profiteurs de cette course aux armements-blindage étant... les constructeurs, en majorité américains, ou les fonds d’investissement qui les soutiennent, qui se frottent les mains avec des contrats aussi juteux. Les 36 premiers véhicules de test de type MRAP ont coûté au contribuable américain 34 574 582 dollars : soit 960 406 dollars en moyenne chacun. Un million de dollars pour des engins qui ne fonctionnent visiblement pas comme il aurait fallu. Parmi les modèles, on trouve un bon vieux Ford F550 "super duty" amélioré, l’un des plus conventionnels pick-up US, qui sert là-bas de base à tout faire : ambulance, dépanneuse avec grue, etc. sur lequel ont été greffés des plaques de tôle, au point d’aboutir à un véhicule de... 9,5 tonnes, qui se traîne aujourd’hui avec son diesel de 7,3 litres laissé inchangé, et son fond plat, qui ne devrait pas résister longtemps sur place... L’engin, prénommé Balkan, car ayant été créé en 1999 pour le terrain européen, a été présenté comme possédant un deuxième "avantage" : son coût, estimé aux deux tiers seulement de l’Humvee. Aux Etats-unis, on sait grignoter les budgets et surtout faire du neuf avec du vieux. Et vendre aux armées avec des arguments imparables "One of the key reasons for the success of the Balkan is due to the commercial availability of spare parts Worldwide." "Vous cassez l’essieu de votre tank ? Pas grave, vous pouvez vous rendre dans le premier garage venu : ils ont les pièces !!!" Une autre façon de voir la mondialisation, sans nul doute.. et une façon de renflouer Ford, qui perd des parts de marché dans le monde tant qu’il peut.

D’autres sociétés privées se sont lancées dans les clones tout aussi douteux, question efficacité : l’engin est transformable en tout, y compris en "urban predator". Le défaut le plus visible, ou plutôt audible, (à part sa laideur) étant un bruit de moteur infernal reconnaissable à plusieurs centaines de mètres de distance, un lourd handicap en zone dangereuse, dénoncé par de vrais spécialistes en la matière. Ce qui n’empêche pas le constructeur de le proposer façon "dream car" à en rendre jaloux "L’Agence tous risques" et Mister T lui-même. Son président, Frank Skinner, un ancien des Forces Spéciales, comme le patron de Blackwater, fait aussi dans la Cadillac Deville blindée ou la Jeep grand Cherokee armée pour milliardaires paranoïaques. Un commerce devenu florissant sinon juteux, renforcé par les magazines people et le mythe de la jet-set. En 2006, il était fier d’annoncer la création de 400 emplois à Danville, ville textile sinistrée par l’afflux des tissages chinois. Une autre façon de voir la mondialisation, encore. Des tanks à la place des jeans, la nouvelle économie guerrière en marche.

Les responsables de l’armée US sont donc en réalité des incapables, il n’y a pas d’autre mot : en 1993, à Mogadiscio, en Somalie, face à des opposants mal armés, ils avaient perdu 18 soldats dans des guet-apens, notamment à bord d’un hélicoptère BlackHawk abattu, dont l’équipage, une fois massacré, avait été traîné en ville attaché à des voitures. Les terribles images avaient fait le tour du monde. L’échec avait été pourtant analysé sous toutes les coutures par le Major Clifford E. Day, de l’Air Command and Staff College en Alabama, qui avait remis fin 1997 un rapport alarmant sur les équipements et les stratégies inadéquates employées. Les Humvees en avaient pris pour leur grade, ayant été jugées totalement inadaptées : "needlessly put their troops in harms way without the proper equipment to successfully complete the mission". Les Américains, fidèles à eux-mêmes, ignoreront le contenu mais en feront plus tard... un film célèbre : La Chute du faucon noir. Et en profiteront également pour recycler les Humvee/Hummers en 4x4 de luxe, en jouant sur le côté "guerrier" susceptible d’attirer les frimeurs de tous poils. Il faut bien ça pour monter jusque Gstaad, me direz-vous.Un beau cadeau de Noël sans doute pour un frimeur. Six ans après, les Humvees envoyées en Irak sont les mêmes qu’à Mogadiscio. Aucun changement n’a été décidé ni effectué. Du Pentagone, on envoie 20 000 passoires au combat sans aucune arrière-pensée. Les pauvres Marines ne s’attendent pas à se faire tirer dedans comme des lapins. Mogadiscio n’a servi à rien.

Les Irakiens opposés au gouvernement actuel, baptisés ou non terroristes, quoi qu’on en dise, sont les nouveaux Viet-Congs, et les Américains subissent bel et bien leur deuxième Viêtnam. Ceux qui voudraient le nier, aujourd’hui encore, devraient davantage s’informer. Le départ américain, soumis aux aléas des élections américaines, est inéluctable. Il ressemblera sans nul doute au départ honteux de 1975. Entre deux, l’armée américaine, à moitié privatisée, aura démontré une fois de plus son inefficacité face à des insurgés organisés et actifs, utilisant des ressources de guérilla qui ont de tout temps fait leurs preuves, avec cette fois en plus l’adjonction de kamikazes endoctrinés responsables de la terreur ambiante qui paralyse et ensanglante tout le pays.

L’histoire retiendra l’expédition bushienne en terre afghane et irakienne comme un fiasco de plus, un fiasco ayant pour base une absence d"analyse préalable du terrain et des mentalités, une improvisation totale et une inefficacité démontrée chaque jour par l’exemple. Les gouvernements croupions mis en place sombreront d’autant plus vite, après le départ des Américains, laissant une voie royale à la prise de pouvoir de ceux qu’ils étaient censés contrecarrer. Le casse-pipe auquel sont allés les Marines US aura pour résultat final la construction d’une véritable autoroute tracée pour les islamistes, qui n’en demandaient pas autant. Ben Laden, s’il existe encore, pourra un jour songer à remercier G. W. Bush, sans lui, il n’y serait pas arrivé. C’est tout le paradoxe de ce véritable tir aux pigeons improvisé auquel nous avons assisté jusqu’ici. Aux familles de soldats US disparus (faute d’avoir été suffisamment protégés) de convaincre le reste des Américains de la terrible responsabilité prise par un président fantasque, davantage guidé par la gloire et le profit personnel ou celui de ses amis, que par la tranquillité réelle du monde entier. C’est en cours, beaucoup de familles de disparus mettant aujourd’hui ouvertement en cause les décisions arbitraires et inconséquentes du pouvoir, pour qui la crise économique actuelle tombe à pic pour éviter de parler de son incapacité notoire en matière militaire. A chacun son tir aux pigeons.

Documents joints à cet article

Le tir aux pigeons irakien Le tir aux pigeons irakien Le tir aux pigeons irakien Le tir aux pigeons irakien Le tir aux pigeons irakien Le tir aux pigeons irakien Le tir aux pigeons irakien Le tir aux pigeons irakien Le tir aux pigeons irakien Le tir aux pigeons irakien Le tir aux pigeons irakien

Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • Gandalf Tzecoatl 31 janvier 2008 12:04

    La France cherche des marchés à l’étranger, le reste ne la préoccupe plus beaucoup.


  • Kobayachi Kobayachi 31 janvier 2008 13:13

    Ce n’est pas de l’antiamericanisme.

    Pourquoi la France devrait-elle débourser de milliards pour venir en aide aux irakiens ? Notre économie va deja bien asser mal. La france n’est aucunement responsable du bordel qui reigne en Irak. Quel pouvoir pourraient avoir nos troupes sur place ?

    Politiquement, si la France intervient ce serais en somme la reconnaissance que les americains avait raison.

    En plus, en Libye il y a du pétrole aussi smiley donc désolé pour les pauvres irakiens.


  • Kobayachi Kobayachi 31 janvier 2008 13:19

    En plus l’Irak est infester d’uranium appauvri pour les 5 millions d’années a venir grace aux americains.

    Vous penser que nos militaires seraient mieux équipé que les americains ?


  • Jean-Paul Doguet 31 janvier 2008 21:27

    Est-ce que vous n’êtes pas fatigué de répéter toujours la même chanson et de reproduire indéfiniment le même vieil article qui n’a rien à voir avec le contenu de celui-ci ?


  • Jean-Paul Doguet 1er février 2008 11:05

    @artur mage

    Désolé, il n’y a strictement rien d’"antiaméricain" dans mes commentaires. Votre point de vue relève d’une certaine forme de terrorisme intellectuel qui consiste à interdire par principe toute critique de la politique étrangère américaine. Pourquoi la liberté de critique devrait-elle s’arrêter par principe aux frontières des Etats-Unis lorsqu’il est évident que le gouvernement américain se trompe dans ce qu’il FAIT ? Ce genre de propos est l’expression d’une certaine forme d’aliénation consentie du bon sens. 


  • Avatar 1er février 2008 20:56

     

    "Toutes les guerres sont civiles, car c’est toujours l’homme contre l’homme qui répand son propre sang".

    Fénelon

     


  • morice morice 31 janvier 2008 13:55

    Seb59 : pour le quotidien, ça sera dans le prochain. Et là vous serez encore plus mal. Votre remarque sur Hussein est profondément débile. MrMage, vous êtes le seul à croire que les régimes mis en place par les américains sont des démocraties... lisez-ça par exemple. Comme état-croupion, celui de Karzaï se pose là !La "démocratie" défaillante, c’est quoi Mr Mage ??? une réussite ou un échec ?? Un échec !! Kobayachi  : la france doit aider, mais pas avec des moyens armés. Notre engagement militaire va bientôt nous coûter cher en image de marque...  A trop mettre les pieds dans les traces des autres... on suit la mauvaise route... 


  • Nobody knows me Nobody knows me 1er février 2008 13:59

    Tu devrais arreter "foxnews" et t’interesser à la geographie, à l’histoire et aux differences cuturelles et sociales qui existent sur la terre.

    Pouaaaah !! J’ai dû le rêver ça ! On vous a piqué votre ordi ou quoi ??


  • Alpo47 Alpo47 31 janvier 2008 12:13

    Si l’on présuppose, et les évènements semblent bien le démontrer, que le "complexe militaro industriel" a, mis ses hommes aux principaux postes gouvernementaux US, ou bien les influence largement, alors, le bilan et résultat de l’invasion de l’Irak n’est pas catastrophique DE LEUR POINT DE VUE .....

    Seul leur importe les profits qu’ils en retirent et pour cela, ils ont besoin d’un état de guerre perpétuel ... Ce qui est le cas depuis la 2e guerre mondiale. Guerre "froide", vietnam, multiples interventions dans le monde, des centaines de bases militaires partout sur la planète ... Que du profit pour les actionnaires des sociétés produisant ces armes, ces moyens de transport, voire construisant ces bases .

    Le dit complexe ayant pris le soin d’implanter ses usines dans tout les USA, chaque état a les siennes, chaque sénateur et député a un grand nombre d’électeurs qui travaillent pour lui. On devine, avec la menace de fermeture d’usines, d’électeurs mécontents, la capacité de lobbying en leur faveur dont disposent ces industriels.

    Hélas, on peut imaginer que cet état de guerre perpétuel n’est pas près de cesser, celle ci faisant largement fonctionner l’économie US, les élections présidentielles à venir ne changeant pas cette donne fondamentale ...

    Pessimiste ? Pas si sur ...


    • thirqual 31 janvier 2008 12:58

      Joli travail de recherche Morice. Comme d’hab le mage et seb sont à la masse, vu que tu critiques pas le motif, mais le moyen (enfin le manque de...).


      • non666 non666 31 janvier 2008 15:01

        Quelques précisions techniques de la part d’un ancien de la cavalerie qui s’y connait un peu dans ce type de matériels

        1) Aucun vehicules "leger" ne resistera jamais a des charges creuses avec ou sans projectile thermo formé .

        Pour resister il faut de "l’epaisseur", que cette epaisseur soit composée de blindage ou de vide entre deux blindages. Quand on sait qu’une charge creuse perfore entre 2 et 4 fois son diametre en metal homogène, il est evident qu’un vehicule leger ne sera jamais capable de leur resister.

        2) Les mines , charges de destruction ou road bomb ne sont pas des inventions recentes.

        La aussi une masse suffisante d’explosif est capable de soulever des vehicules de plusieurs tonnes avec un effet d’acceleration qui rend HS toute la viande a l’interieur...

        Que le vehicule soit percé ou pas, ne change rien a l’affaire, il ne sera pas en etat de reprendre la route.

        C’est le syndrome de la tortue retournée, qui fait d’un vehicule neutralisé (qui a perdu sa mobilité ), un mort en sursis. Si on confond un vehicule avec un bunker, on fait de toute façon une grosse erreur..

        3) Le mythe de l’armure "à l’epreuve" (des balles) est mort avec les soldats de charles quint.

        De plus nous avons dans votre video , une belle demonstration commerciale avec des armes a faible penetration (le pm en 9mm para bellum) a moyenne penetration (le ak47 et le M4)

        M4 qui est présenté comme etant un m16... la diffrence est un canon plus court et 20 à 30% de puissance en moins par rapport aux autres armes en 5.56 avec canon de 50 cm.

        Il y a eu divers programmes dans les années 80 et 90 de "future warrior" avec des armes extraorinaires et des equipements sensés fournir un blindage aux soldats.

        Les programmes de blindages sont tous mort pour la meme raison : le poids de ces equipements, le ralentissement qu’il impose aux soldats et donc à la manoeuvre et surtout, le fait qu’ils n’arretaient jamais qu’un seul calibre, meme s’il etait le plus frequent : la 7.62 "short" des kalachnikov.

        Ces blindages n’arretent pas les 5.56 tirées avec des canons standart Nato, les 7.62 longues (7,62 OTAN, 7.62 Russes longues(celles des mitrailleuses et des dragunovs) , 7.5 françaises ou suisses.

        Quand on a affaire a des blindages qui les arretent, ils sont si lourd qu’ils ne sont pas utilisables sur un champs de bataille, pendant une longue durée ou dans des envirronement chauds(irak), ou extremement froids (les armures agissent alors en convecteur de froids...)

        BILAN

        Apres cette guerre desastreuse ,les yankees essaient d’expliquer qu’en fait ils n’avaient pas ASSEZ investit dans leurs armée, car les lobbies des armements craignent un desarmement qu’un raz le bol apres la guerre d’irak pourrait entrainer.

        De plus le gros con de yankee est incapable de concevoir que la solution n’est pas dans le "plus d’armes" comme il en a toujours été dans ses combats precedents.

        Le seul progres dans la psychologie Yankee est que desormais ils ont enfin réalisé qu’ils ne sont plus les meilleurs dans tous les domaines de l’equipement militaire.

        Ils utilisent donc des mitrailleuses Belges (minimi) , des vehicules sud africain ou suisse, des transmissions de technologie française(Rita, le véritable inventeur du GSM)

        Mais derriere le probleme du materiel se cache une realité qu’il refusent de voir : Ils sont dans une guerre d’occupation, de colonisation, de confiscation des ressources et les soldats qu’ils envoient au casse pipe ne croient plus guère a leur role de "libérateur" acceilli avec des fleurs.

        ils decouvrent que dansce type de guerre ou l’ocupation du terrain est la clef, il faut accepter de faire une guerre avec des pertes DANS LEUR CAMPS, ce qui n’est plus dans leur mentalité.

         

         


        • seespan 31 janvier 2008 15:13

          Militairement les americains ne sont pas credible en irak. Mais ils n’ont jamais eu une armée d’occupation ( plutot le travail de leur allié anglais historiquement ), plus une armée pour gagner des battailles ( qui leur font cruellement defaut en irak ). Face a des techniques de guerrilas urbaines je ne penses pas qu’il se soit jamais imposé historiquement.

          Pour les blindages quelque soit les progrés technologique il couterat toujours 100 fois plus cher de faire un blindage que de le detruire.


        • morice morice 31 janvier 2008 15:35

          Non 666 je ne vous savais pas militaire de carrière.. ça fait beaucoup ici, y’avait déjà Calmos... je n’ai jamais dit que les mines étaient une invention récente. La "charge creuse de bord de route", si. Sinon, je vous remercie pour vos remarquables précisions techniques que vont lire avec attention les lecteurs . Quand vous dites avec justesse "

          "Mais derriere le probleme du materiel se cache une realité qu’il refusent de voir : Ils sont dans une guerre d’occupation, de colonisation, de confiscation des ressources et les soldats qu’ils envoient au casse pipe ne croient plus guère a leur role de "libérateur" acceilli avec des fleurs.

          "je ne peux que vous suivre... ce que regrettait un des utilisateurs de MPRA, cité dans l’article en lien du NYT, c’dst que les nouvelles caisses "ne permettent plus de parler à la population".. C’est pourquoi je peux réaffirmer ici que c’est bien un deuxième VietNam. MrMage ne va pas apprécier d’apprendre que les américains n’étaient ni des libérateurs ni des fournisseurs de démocratie à la demande. L’avenir est sombre, très sombre pour l’Irak. Et l’aAfghanistan est pire, sinon bien pire... Seespan, même chose en effet, l’occupation est un échec. Le coup du blindage est en effet une aberration technologique.A nous de savoir qui bénéficie de la vente de ses blindages. C’est vite fait. L’entourage direct de l’équipe Bush, sinon l’équipe elle-même  : Rumsfeld à été et est toujours administrateur de Grumman, Cheney l’est d’Halliburton Ces gens-là ont fait la guerre car ils en tiraient un PROFT direct. Le pauvre troufion, il s’en est même pas rendu compte. La honte, pour Bush, le sourire sur la photo. "Iraki Freedom", le t-shirt. Il aurait pu mettre "My ass".


        • morice morice 31 janvier 2008 15:38

          Seb59 : ça ne s’arrange pas chez vous, la réflexion " OUI je prefere une tyrannie"... vous OSEZ écrire ce genre de choses ? A mon avis, vous ne savez pas ce que c’est. TOUTE tyrannie est à rejeter, Mr le grand posteur. Je ne peux pas dire le grand penseur, là, désolé.


        • morice morice 31 janvier 2008 15:40

          Kobayachi  :"Vous penser que nos militaires seraient mieux équipé que les americains ?" question ridicule : on a un président qui nous a évité d’y être, c’est notre meilleur arme. Enfin c’était.


        • morice morice 31 janvier 2008 16:30

          DOM 22 " Seb59 nous dit que la situation en irak était meilleur pour les irakiens avant la "libération démocratique" américaine" il a aussi DIT et ECRIT qu’il préférait la tyrannie. Ce qui ne peut être mon cas. Même s’il y avait plus d’électricité avant : ne m’entraînez pas vers ce terrain, ça ne sert à rien, je n’ai jamais été un partisan du régime d’avant. Ne laissez pas sous entendre l’idée je vous prie.


        • Vincent Frédéric Stéphane 31 janvier 2008 16:44

           

          Militaire de carrière :
          Rien a voir avec une pute !
          Une prostituée vend son corps, un militaire de carrière vend son âme.
          On le paie pour qu’il tue quand on lui ordonne de tuer.
          Vendre son âme lorsqu’on est issu d’un milieu modeste est peut-être pardonnable. Mais quand on est issu d’une famille de hauts gradés, c’est de la récidive !
          Fils de général de corps d’armée est une insulte bien plus sévère que fils de pute !

        • morice morice 31 janvier 2008 16:50

          El Bourrico, je vous souhaite bien du plaisir avec MrMage. C’est pas gagné, là... 


        • Vincent Frédéric Stéphane 31 janvier 2008 17:23

           

          Toutes des salopes sauf maman ! Et encore… Pas la tienne de maman, la mienne seulement ! Et encore… Pas avec Papa. Du moins je l’espère ! Et pas seulement pour Papa.

        • Vincent Frédéric Stéphane 31 janvier 2008 19:25

          Tu n’as encore jamais insulté sur internet mais tu démarres en trombe là ! Une confidence : dans "Et encore, pas la tienne, la mienne seulement" je ne te visais absolument pas, ni ta maman du reste. C’est une connerie que j’ai écrite il y a très longtemps et qui, dans un autre contexte, j’en suis certain, pourrait te faire au moins sourire. J’espérais de la sorte éclairer la définition du militaire de carrière. Bon, c’est pas réussi apparemment.

          Mais au fait, c’est quoi "tafiole" ?

          Bien cordialement.


        • Vincent Frédéric Stéphane 31 janvier 2008 19:54

          Tu vois bien qu’on peut toujours s’entendre ! Il suffit de ne jamais traiter un con en con, ça le braque tandis que si tu t’adresses à son intelligence, tu l’incites très puissamment à se montrer digne de l’intéret que tu lui portes.

          C’est ce qu’on a fait là non ?

           

           

           


        • morice morice 31 janvier 2008 20:42

          Dom 22 et Stéphane découvrent ensemble les règles de la plus élémentaire civilité : on salue l’xploit ! peut être que comme ça, la prochaine fois vous saluerez d’abord l’auteur soit du texte soit du poste AVANT de l’insulter. le mieux étant de ne pas passer à la deuxième partie, mais on peut rêver...


        • non666 non666 31 janvier 2008 22:15

          Petite precision technique , monsieur morice dit :

          " je n’ai jamais dit que les mines étaient une invention récente. La "charge creuse de bord de route", si. "

           

          En fait ça non plus , ce n’est pas vraiment recent.

          Les mines antichar a tir horizontal existent depuis un moment que ce soit avec de simples charges creuses ou avec des charges autoforgées.

          Les plus recentes utilisent juste des munitions de lance-roquette recent.

          les anglais avaient deja commercialisé, il y a plus de 10 ans une version de notre apilas comme mine.

          Ce que l’in redecouvre aujourd’hui , c’est que de simple bricolages peuvent faire plus ou moins la meme chose.

          Donnez moi une bouteille de vittel, du plastic, un simple detonateur et un interrupteur et je vous en fait une , moi, de mine antichar.

          Tiens , vous en voulez une qui eventre meme les chars lourds ?

          Un cone de signalisation en plastique de la DDE, de l’engrais (nitrate d’ammonium) , du carburant . L’element le plus difficile a obtenir reste toujours le detonateur, mais bon, le tetryl cela se fabrique.

          Croyez moi, il n’y a pas qu’en irak que ce genre de savoir risque de servir. En cas de guerre civile chez nous, par exemple.


        • Nobody knows me Nobody knows me 1er février 2008 09:51

          Non, momo, ca ne me derange pas, car mon raisonnement ne se limite pas aux postures humanistes tel que " l’occident doit apporter la lumiere démocratique (de preference socialiste) aux "pauvres etrangers"."

          Vous savez que quand on est chez eux, c’est nous les étrangers ??!!! Décidément ça vous tarabuste ce concept d’étranger.

          De plus, j’aimerais ajouter que si le gouvernement américain n’avait pas tout fait pour ruiner l’Irak, la situation aurait peut être pu s’améliorer pour les irakiens. Entre leur embargo pendant plus de 20 ans qui a totalement détruit les infrastructures, l’économie et la santé des irakiens, et tous les refus aux propositions du gouvernement irakien, les usa n’ont fait qu’aggraver la situation là-bas. Ils devraient regarder un peu chez eux d’abord - économie en vrille, pauvreté, précarité - avant d’aller voir ce qui se passe chez les autres.

          Merci morice pour cet article, une nouvelle fois fort bien documenté.

          Concernant cette assertion : "Elle révèle le fait que les responsables militaires de W. Bush n’ont jamais eu comme souci prioritaire le bien-être de leurs propres soldats".

          Je n’en ai jamais douté, ces types là vendraient leur mère pour un dollar (digne perpétuation de l’image des truands des vieux westerns). Il me revient cette phrase dictée dans Batman Begins par
          Morgan Freeman qui illustre fort bien l’état d’esprit et qui devait être dans le genre : "pour les sénateurs, la vie d’un soldat ne vaut pas 20000 dollars" (prix de l’armure dont il est en train de faire la démonstration à B. Wayne et qui n’a pas été retenue pour équiper les troupes).

          PS : Mage vous devriez changer de cassette ou de disque, on commence à entendre les grésillements là.


        • morice morice 31 janvier 2008 16:03

          Et hop, revoilà Mage, qui comme son nom l’indique, à une baguette magique à bonheur irakien. TOUT VA BIEN. TRANQUILLE. Même les prisonniers sont heureux. Ah, heureusement que vous habitez là bas, Mr Mage, pour nous raconter comment c’est super la vie... on dirait un peu (beaucoup) du FR3, quand vous nous racontez la vie là-bas... Dites-moi ,Mr Mage, vos lunette noires, vous les enlevez quand ??? Lisez ce que raconte ce monsieur, Mr Mage, Pluto.

          Extrait de votre PARADIS :

          « Mon frère a été tué devant la maison. On est partis. Je vis chez mon oncle ».

          « Mon mari a été kidnappé. On ne l’a jamais retrouvé. J’ai peur »

          « On ramassait les cadavres devant la porte. Alors on a fui ».

          Je ne voyais pas comme ça le paradis...


        • el bourrico 31 janvier 2008 15:57

          Je suis plié de rire par le pitoyable hors sujet de la première réponse.

          Le mage illusionnsite à deux centimes d’Euros, on lui parle USA, il réponds France, et ce décérébré voudrais que la France aille se prendre une volée en Irak ? et puis quoi encore, c’est une des rares chose que Jacquouille a fait de bien de refuser de mettre les pieds la bas. D’ailleurs tous les toutous qui ont suivis se tirent les uns après les autres.

          Et tu accuses les gens d’Antiaméricanisme primaire ? Mais tu ne vois pas que tu es ridicule avec ton Atlantisme primaire ? Sache qu’être contre la politique US ne signifie pas être contre les USA, tout comme être contre le Politique d’Israël ne signifie pas être antisémite.

          Continue à faire ton comique, toi et ta bande d’illuminés.


          • morice morice 31 janvier 2008 16:05

            El Bourrico, visiblement n’est pas un âne. C’est pas comme l’autre.


          • karewjoe 31 janvier 2008 16:14

            Les officiers d’armée formés traditionnellement dans le concept d’élites occidentales moulées à la louche de la bourgeoisie aristocratique, sont des incompétents notoires, corrompus par leurs incroyables privilèges à l’abri de leurs palais dorés. Témoin, les déculottées que se prennent régulièrement ces cadors technologiquement supérieurs cela va sans dire, dans les conflits modernes. Ajouter à cela, l’inertie grasse, anonyme et irresponsable de la machinerie logistico-bureaucratique à l’image du pays qu’ils sont censés défendre. Cela donne des boucheries alimentées par la chair à canon disponible et disposée à suivre (et payer pour) leurs chefs imposés, tels de valeureux mais dociles moutons de Panurge, bêlant en choeur vers l’abattoir. Faillite de la chaîne de commandement, faillite d’une société. Tous les grandes civilisations ou structures en général, meurent de leur grandeur précisément. Il doit y avoir un mille proverbes du genre le mammouth terrassé par un moustique...


            • el bourrico 31 janvier 2008 16:17

              Ce qui m’agace c’est qu’il se trouve des gens pour gober que les USA ont agis pour la démocratie, pour le peuple Irakien...

              Bon sang ouvrez vos livres d’histoires, ou était le bien être des gens quand ils ont mis le Shah en place ? ou était le bien être des gens quand ils ont mis Pinochet en place ?

              Saviez vous qu’en 1980, les Sociétés US ont continué un temps à livrer les armement commandés sous le Shah ? Saviez vous que les Israéliens ont fournis fin 1980 une liste de plus de 120 cibles stratégiques Irakiennes à l’Iran ? Tout en leur demandant comment ils "pouvaient les aider" ? Et tout ceci après la révolution de 1979 ?

              Quand vous réaliserez qu’un état agit dans son intérêt et seulement dans son intérêt, qu’il est prêt à s’assoir sur tous ses principes quans celui ci est en jeu, comme la France au Tchad en ce moment par exemple, alors, peut être que vous débiterez moins de discours qui témoignent d’un raisonnement ô combien infantile.


              • morice morice 31 janvier 2008 16:53

                Pas bon pour vous MrMage, ça.


                • morice morice 31 janvier 2008 17:05

                  "Parce que vous trouvez que "90 attaques tous les trois jours", c’est le "bonheur irakien" ? Vous vous moquez du monde Morice !" posez vous la question de pourquoi des attaques, au lieu d’affirmer n’importe quoi ! Ce n’est pas le sport local, mr Mage ! on n’est pas au Superball !!!


                • morice morice 31 janvier 2008 18:38

                  Encore une fois vous vous méprenez, mr Mage. Je ne suis pas admirateur de Staline, l’ai écrit ici. Quand à vos kamikazes, si vous croyez encore qu’on puisse abattre des gratte-ciels avec des cutters en plastique, c’est votre problème... quand à Blackwater, vous semblez en ignorer jusqu’à l’existence même. La large majorité d’irakiens souhaite VIVRE, c’est tout. C’est pas avec l’organisation actuelle du pays qu’ils peuvent le faire, et encore moins après le départ des américains. L’afghanistan s’effondre, et il va leur tomber dessus.


                • Black Ader 31 janvier 2008 18:56

                  Bof, si les Islamistes gagnent, on pourra toujours utiliser l’Arme Nucléaire et en finir une bonne fois pour toute.

                  Le probléme, surtout, c’est qu’ils vont revenir dans nos banlieux, pas aux USA..

                   

                  Maurice devrait donc être un peu moins anti américain : les Islamistes veulent le tuer aussi ; Nul doute que comme en 40, ils se convertira dare dare..

                   


                  • morice morice 31 janvier 2008 19:07

                    BA, grand prix toutes catégories du post le plus idiot et le plus raciste de l’année : je serais de vous, je ne serais pas trop fier... Au fait c’est Morice, pas Maurice. Quand on est bête, c’est en tout. Vous en êtes la preuve vivante. Au fait vous savez qu’il y a des chétiens, en Irak ? Non, ça prouve bien ce que je dis. Mossieu voit des islamistes partout : venez nous parler de ce qu’on doit faire avec les OVNIS, plutôt, puisque que vous préconisez des solutions.... pour tout. En quarante, j’étais pas né, je vous signale, et tant qu’à faire le malin décalez de 6 ans : c’est les résistants de 46 qu’on raille, pas les pétainistes : ils l’étaient déjà en 34... vous avez en prime un gros problème avec l’histoire là... comme d’hab chez ceux qui n comprennent rien au monde qui les entoure, et qui ont décidé qu’en tuant la moité de la populace ça faisait de la place.. Intelligent, comme démarche.. intelligent... J’espère que vous ne vous mettrez pas trop près de l’explosion, ça serait dommage de perdre un visionnaire tel que vous. Visionnaire de banlieue, s’entend.


                  • Nobody knows me Nobody knows me 1er février 2008 10:05

                    Black ader reprendrait-il le flambeau de plus gros abruti d’AgoraVox ? Titre détenu par notre ancien champion NPM. Désolé Seb, mais là vous êtes relégué au simple rang de débutant avec des affirmations comme il fait.

                    La lutte va être rude ! Qui va l’emporter ??!! Vous le saurez la semaine prochaine dans notre grand jeu "La roue de la connerie".

                    Quel talent !


                  • Black Ader 1er février 2008 10:19

                    "Mossieu voit des islamistes partout :"

                     

                    Bein, en Irak grand pére, sinon, c’est quoi ? Des nostalgique de l’URSS  ? Ce sont des Islamiste, c’est Alqaida. Et 15% environ viendraient des banlieues françaises...

                     

                    "et qui ont décidé qu’en tuant la moité de la populace ça faisait de la place.. Intelligent, comme démarche.. intelligent..."

                    Voui, voui, la populace, elle ne tue jamais personne, elle est bonne, c’est bien connu !

                    En tous cas, si on la tue, l’avantage, c’est que ca ne bouge pas d’un poil la moyenne de QI de l’ensemble.

                     

                    "J’espère que vous ne vous mettrez pas trop près de l’explosion, ça serait dommage de perdre un visionnaire tel que vous. Visionnaire de banlieue, s’entend. "

                    Je ne vois pas ou est votre probléme. Tous le monde sait qu’il y a des terroriste dans les cités, et qu’ils partent faire le Djihad pour rétablir le Califa et convertir tout le monde.

                     

                    "grand prix toutes catégories du post le plus idiot et le plus raciste de l’année"

                     

                    Merci de m’expliquer qu’il y a une race Islamiste ! Ah HA HA AH AH !!!! Ca serait génétique, donc, comme pour toi ? Diable ! VIVE LA PREVENTION !


                  • Nobody knows me Nobody knows me 1er février 2008 11:00

                    Ce sont des Islamiste, c’est Alqaida. Et 15% environ viendraient des banlieues françaises...

                    Putain, c’est un automate de TF1 celui là ma parole !! Dire des absurdités de ce genre tient de la démence ! Vos "15% environ viendraient..." là, c’est un sondage SOFRES ou CSA ???! !! Ah non suis-je bête, ça sent l’Opinion Way à plein nez là. Je vais vous prescrire un arrêt de "Le droit de savoir" pendant 3 mois, ça va vous faire du bien.

                    Franchement, vous vous êtes relu quand vous avez bu ???!!


                  • morice morice 1er février 2008 11:07

                    Mr Doguet, vous n’êtes pas allé lire mon autre article, ça se voit... MrMage, à dire des bêtises grosses comme vous on s’expose, attendez-vous donc à vous faire trucider.. le calme revenu à Bagdad ce matin, c’est 43 morts. Tout va bien, vous êtes content, le pays est "libéré"... j’espère que vous vous rendez compte du ridicule de votre intenable position : c’est celle de l’administration américaine, qui s’apprête à partir et qui négocie en ce mmomen son départ... chose que vous ne voulez pas VOIR.


                  • fouadraiden fouadraiden 31 janvier 2008 23:46

                     

                     

                     Excellent , Morice.

                     

                     Et Bravo pour le job que tu fais ici.

                     

                     qt aux islamistes sortis de cet enfer , t’inquiètes ! les Occidentaux ,enfin leurs dirigeants, ont l’habitude de négocier avec eux ,enfin sauf avec ceux du Hamas ou du Hezbollah.

                     

                     quels types d’islamistes cette guerre est- elle entrain de produire ? trop tôt pour le dire.

                     ceci dit ,je m’interroge sur la réplique , qui aura lieu un jour ou l’autre, que donneront à cette seconde version de la guerre du golfe les "insurgés" arabes . la première a donné le 11 septembre.que donnera la seconde ? et on a encore rien vu venir qui soit à la hauteur du massacre perpétrés par les Anglo-Américains pour garder le contrôle sur la famille Saoud.

                     

                     les Arabes (pas ceux qui sont au pouvoir) ont mis 10 dans pour repliquer à la première agression des ""coallisés ".

                     

                     question :

                     combien mettront -ils cette fois-ci pour répliquer une seconde fois à ce qui semble etre redevenu une occupation coloniale(spécialité occidentale) précédée d’un massacre en règle ?

                     

                     je suis impatient de voir la suite....la vraie...


                    • morice morice 1er février 2008 09:48

                      Décidément Seb59, c’est à l’émeri que vous êtes bouché "C’est plutot le genre à partir en courant quand arrivent les chars" ; ! on vous fait tout un article expliquant qu’un bidule du prix d’un pizza réussi à retourner un bazar de 8 tonnes valant 500 000 dollars, votre commentaire, digne d’une cour d’école c’est "à oui mais ç’est pas ça combattre"... faudrait arrêter de jouer aux Warhammers, mon vieux : le Viet-Nam a été perdu par vos fameuses troupes à gros biscotos avec un matos pas possible par des gens sous-équipés et vivant dans des souterrains inaccessibles : vous le savez pourtant ? Qu’une guérilla bien organisée peut faire s’effondrer la meilleure armée du monde , NON, car vous avez le raisonnement d’un gamin de 6 ans. Et je suis large là... chaque jour qui passe et vous vous enfoncez un peu plus dans la débilité profonde. Cette guerre n’est pas virtuelle, elle est... atroce. Attendez de voir d’autres articles ici avant de parler de lâcheté : dans le genre, les américains n’ont rien à envier à ceux dont vous parler. C’est même pire, et vous l’apprendrez bientôt. Vos certitudes proviennent de votre sous-information essentiellement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès