Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le TPIY, la Serbie et ses criminels de guerre : Pour une justice objective (...)

Le TPIY, la Serbie et ses criminels de guerre : Pour une justice objective et des principes universels

Ainsi la nouvelle Serbie démocratique du Président Boris Tadic vient-t-elle d’arrêter, ce 20 juillet 2011, le dernier de ses présumés criminels de guerre, Goran Hadzic, que le Tribunal Pénal International pour l’ex-Yougoslavie - le fameux TPIY, dont le siège est à La Haye - a formellement inculpé, en attendant son procès, du meurtre de centaines de civils croates lors de la prise, en 1992, de la ville de Vukovar.

 Certes, ne voulant pas m’immiscer dans une affaire dont je ne connais pas tous les éléments, me garderai-je bien de porter ici quel que jugement que ce soit. De même, en un dossier aussi complexe que celui des guerres de Croatie et de Bosnie (1991-1995), n’aurai-je jamais la prétention, surtout en d’aussi tragiques circonstances sur le plan humain, de me substituer au travail, que l’on espère serein, de la Justice. Mais il n’empêche : une réflexion, se voulant non partisane, s’impose, tout de même, ici ! 
 
 Car si les Serbes, que nos intellectuels les plus médiatiques n’eurent de cesse de diaboliser tout au long de ce conflit, auront finalement répondu, avec l’arrestation de tous leurs anciens responsables politiques (dont Slobodan Milosevic et Radovan Karadzic) et militaires (dont Ratko Mladic), aux attentes de la communauté internationale, il n’en va pas du tout de même avec les Croates et les Musulmans, que ces mêmes intellectuels se seront pourtant évertués, au contraire, d’angéliser, durant cette terrible guerre civile, sans le moindre esprit d’objectivité.
 
 Ainsi, par exemple, tant l’ex-Président de la Croatie, Franjo Tudjman, antisémite notoire et révisionniste invétéré, que l’ex-Président des Bosno-Musulmans, Alija Izetbegovic, fondamentaliste islamiste, moururent-ils, quant à eux, de leur belle mort, et même, dans leur pays respectif, avec tous les honneurs. Quant à Jovan Divjak, ex-commandant en chef des forces militaires bosniaques, il n’a été arrêté, dans un pays tiers qui plus est, que parce que les autorités politiques serbes avaient lancé, contre lui, un mandat d’arrêt international au même titre - certes toutes proportions gardées, aurai-je l’honnêteté intellectuelle de préciser, au vu de l’ampleur des massacres commis par les forces serbes - que pour Ratko Mladic.
 
 Pis : Hashim Thaci, actuel Premier Ministre du Kosovo, est toujours autant encensé, lui, par la plupart des grandes puissances occidentales, au premier rang desquelles émergent les USA, malgré cet incontestable fait que Dick Marty, soutenu en cela par le Conseil de l’Europe lui-même, l’ait accusé, il y a quelques mois déjà, des pires activités criminelles, dont un abominable trafic d’organes humains prélevés sur des prisonniers serbes, lorsqu’il était l’impitoyable chef, en 1999, de l’UCK (Armée de Libération du Kosovo) !
 
 Aussi, l’intellectuel épris de principes universels que je suis ne peut-il dès lors que répondre, à son tour, à cette interrogation que formulait Bernard-Henri Lévy, dans l’hebdomadaire « Le Point » du 10 juin dernier, au lendemain de la livraison de Mladic, par les Serbes eux-mêmes, au TPI : « A-t-on bien pris la mesure de l’importance qu’a revêtue, après plus de quinze ans d’une bien étrange cavale, l’arrestation de l’ex-général Ratko Mladic ? », s’y demandait-il en effet. Car j’ai, moi, bien envie de lui rétorquer aujourd’hui, maintenant que les Serbes ont accompli jusqu’au bout leur devoir judiciaire, par ces mots guidés par une même soif, mais quant à elle impartiale et sans exclusive, de justice : quand les Kosovars auront-il le courage, eux, d’arrêter cet ex-bourreau d’Hashim Thaci, dont il n’est pourtant pas jusqu’à l’inénarrable Bernard Kouchner qui, enlisé en une subjectivité non moins suspecte que celle de son ami BHL, ne vante encore, envers et contre tout, les supposés mérites ?
 
 Car, par-delà nos bien dérisoires positions en la matière, c’est peut-être la définitive réconciliation entre ces différents peuples martyrs, au sein des Balkans, qui se trouve là, de fait, en jeu !
 
DANIEL SALVATORE SCHIFFER*
 
* Philosophe, écrivain, auteur notamment de « Requiem pour l’Europe - Zagreb, Belgrade, Sarajevo » (Ed. L’Âge d’Homme ») et « La Philosophie d’Emmanuel Levinas (Presses Universitaires de France).

Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • paoum 21 juillet 2011 12:34

    à l’auteur,

    je ne suis , pour ainsi dire , jamais d’accord avec vous articles , je ne peux que constater l’exception de celui-ci.
    en effet , s’il faut se réjouir de la comparution en justice de criminels sanguinaires , il ne faut pas en oublier une partie , il y a eu des milices des deux côtés... et des horreurs sans nom...il serait dommage que la justice s’arrête après les plus « terribles » car on ne juge pas seulement un monstre à l’ampleur de son carnage , mais aussi à l’ampleur de sa monstruosité , et là , il n’y a pas de pires. smiley


    • Hige Hige 21 juillet 2011 12:55

      Votre article est assez juste.
      La justice est une justice de vainqueurs et l’a toujours été, surtout au plan international. Quand au TPI, il est reconnu par qui ? Pas par les US, ni la Chine, ni (à compléter)... Devinez donc pourquoi ? Cela donne une idée de la légitimité de ce genre d’institution.
      Je ne défends pas les criminels serbes mais faut arrêter de prendre les gens pour des cons, il faut des exemples de temps à autre et c’est plus facile de prendre les faibles, les vaincus. A quand une justice internationale pour juger les crimes de guerre US depuis des années (un Cheney, un Bush y auraient leur place), voire ceux de la France en Libye par exemple, parce que mener une guerre humanitaire (sic) pour du pétrole à coup de munitions en uranium appauvri, ça n’est pas vraiment héroïque, les populations apprécieront. Enfin on peut toujours rêver, l’espoir fait vivre comme on dit...


      • armand 22 juillet 2011 19:20

        J’y croirait quand je verrais bush, cheney rumsfeld paulson etc devant leurs juges, sans oublier le 53 éme état smiley


        • Patrick Samba Patrick Samba 24 juillet 2011 10:45

          Bonjour,

          je reprends vos paroles : "Certes, ne voulant pas m’immiscer dans une affaire dont je ne connais pas tous les éléments, me garderai-je bien de porter ici quel que jugement que ce soit.« , mais  »l’intellectuel épris de principes universels que« vous êtes, va quand même en émettre, et lesquels !! (à la suite »d« une réflexion non partisane » !!!)
          S’il vous plait respectez vos lecteurs !
          Et alors vous ne porteriez pas peut-être autant de jugements pernicieux se fondant sur l’amalgame. Et notamment, comment pouvez-vous parler ainsi de Jovan Divjak, le général SERBE qui, horrifié par la purification ethnique, organisa la défense de Sarajevo, et qui est harcelé par le gouvernement, « démocratique », de Serbie qui n’a toujours pas digéré sa « trahison ». Comment alors parleriez- vous de Jean Moulin, ou même de De Gaulle, qui je vous le garantis, ont du faire tuer pas mal de monde pendant leur combat contre le nazisme, y compris des français
          Article problématique c’est le moins qu’on puisse dire.( Et l’auteur a-t-il beaucoup hésité à se faire publier par les éditions "L’âge d’homme" qui auraient joué un rôle faisant polémique dans la propagation des idées à l’origine du génocide bosniaque ?)


          • OMAR 24 juillet 2011 11:57

            Omar 33

            Daniel SS :"une réflexion, se voulant non partisane, s’impose, tout de même, ici ! ..

            Votre torchon aurait gagné en respect et considération, si vous aviez exigé la comparution de tous les criminels de guerre de cette tragique et barbare guerre, sans distinction de race, d’origine et de religion.

            Mais vous etes un rigolo, ma parole....

            Vous mettez le bourreau, l’assassin, la Serbie, et les victimes, les martyrs ’la Bosnie et la Croatie, dans le même sac....

            Non, les vraies raisons qui vous demangent sont froidement et perfidemment ecrites :

            Croatie : antisémites..Bosnie : musulmans.. ;

            Mais vous éludez la principale : Bosnie : barbares...

            Et, par ce que vous représentez un courant malheureusement bien connu, aucun mot sur ces criminels et assassins du genre G. Bush (pere & fils) T. Blair, Natanyahu, Poutin, etc...

             


            • Iren-Nao 24 juillet 2011 15:11

              Auteur

              Comme Paoum et sans doute d’autres je ne suis guere souvent d’accord avec vous, si bien que je ne vous lit guere.

              Neanmoins cette fois je ne peux qu’etre d’accord avec vous, et du coup avoir le plaisir de vous le faire savoir.

              J’ajouterai que tous ces tribunaux internationaux depuis Nuremberg et jusqu’a present ce grotesque TPI ne sont que des trucs de vainqueurs ou la justice n’a raison que par hasard et sans aucune legitimite.

              La legitimite est toujours nationale.

              Cordialement

              Iren-Nao


              • Dark1 24 juillet 2011 17:47
                « Certes, ne voulant pas m’immiscer dans une affaire dont je ne connais pas tous les éléments, me garderai-je bien de porter ici quel que jugement que ce soit. »
                C’est pourtant ce que vous faites en racontant n’importe quoi sur un sujet,qui comme vous le dites au début,vous échappe. Pourquoi ne citez vous pas vos sources concernant les accusations que vous portez ? Ah oui ,elles viennent de Belgrade ! Bien tenté ,mais pas assez quand même.On vous voit venir de loin . 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès