Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le Vatican l’antichambre de Washington

Le Vatican l’antichambre de Washington

L’arrivée du pape François, avec sa façon d’être et de parler, a suscité de grands espoirs chez un grand nombre de chrétiens, mais aussi chez de nombreux non-croyants qui voient l’Église comme une puissance, alliée indéfectible de Washington. Les deux derniers papes, entre autres, ne s’en cachèrent pas, Jean-Paul II, avec sa médaille de la Liberté et Benoît XVI avec cette splendide célébration de son anniversaire dans les jardins de la Maison-Blanche.

On ne se cachera pas que cette alliance non écrite, mais indéfectible, conditionne toutes les nominations ayant un caractère d’autorité dans la gestion des relations de l’Église avec les divers gouvernements et organisations à travers le monde. Pas surprenant qu’en Amérique latine, les nonces apostoliques, les évêques et les cardinaux soient, dans leur ensemble, alignés avec les politiques de Washington. Ils sont avec la démocratie qui plaît à Washington et avec les dictateurs qui se soumettent à Washington.

Le problème d’une telle alliance est qu’elle va à l’encontre de la « catholicité » de l’Église. Que peuvent penser les ennemis de Washington de cette Église qui est partie prenante des projets de ce dernier ? Par exemple les Irakiens, les Libyens, les Palestiniens, les Indiens, les Chinois, les Russes, etc. L’Église n’est plus l’Église universelle, mais l’Église de Washington. Aucun pays d’Amérique latine n’échappe à cette Alliance et les peuples qui osent se lever et s’affranchir de l’oncle Sam trouveront sur leur chemin un épiscopat majoritairement au service de l’oncle Sam.

C’est triste à dire, mais c’est comme ça. Cette Église dont le pape François souhaite voir avec les pauvres se retrouve, par ses dirigeants et l’État du Vatican, en meilleure compagnie avec Washington. C’est pourtant ce même pape François qui tout en condamnant le capitalisme sauvage dont Washington est le grand maître, nomme à des postes clefs de la gouvernance de l’Église ceux qui sauront entretenir ce concubinage. Le cas du nouveau secrétaire d’État, Pietro Parolin en est un exemple. Il en va de même avec la nomination du cardinal MARADIAGA comme responsable de sa commission pour la réforme de la Curie. Ce dernier est de mèche avec les oligarchies au Honduras et a été un acteur habilement utilisé dans le coup d’État militaire de juin 2009 et dans la toute récente campagne électorale à la Présidence au Honduras où Xiamora Zelaya Castro, candidate pour le parti LIBRE, perdit la présidence, entre autres, par des fraudes techniques.

Aujourd’hui même, 14 janvier, le Secrétaire d’État du Vatican reçoit le Secrétaire d’État des États-Unis. S’il ne s’agissait que de rencontres entre deux représentants d’État pour traiter de questions communes à leurs relations ou même d’échangeur sur le panorama mondial, il n’y aurait rien à y redire. Mais là, il s’agit d’établir une stratégie commune pour la rencontre de paix à Genève 2 entre le Vatican, en soi neutre, et Washington, l’un des principaux intervenants dans ce conflit. Ce que fait le Vatican avec Washington et qu’il n’a pas fait avec Moscou et la Syrie, c’est de prendre parti avec et pour Washington.

L’arrivée de John Kerry, le catholique pratiquant, dit une note, a été bien préparée. On lui a déroulé un véritable tapis rouge avec ce rapport d’un comité spécial, réuni sous l’égide de l’Académie pontificale des sciences auquel participèrent, entres autres, Tony Blair, cet ex-premier ministre d’Angleterre, spécialiste des interventions en pays étrangers, également, en représentation de l’Espagne, un autre pays spécialisé dans les interventions étrangères, l’ex-ministre des Relations extérieures, Miguel Angel Moratinos et certains autres invités de mêmes orientationsIl eut été normal, s’agissant d’une consultation demandée par le Vatican, qu’il y ait des représentants des milieux intellectuels syriens et russes. Ce ne fut pas fait. La liste des invités, sans doute, préparée par Washington n’en a pas tenu compte.

Le jour même de l’arrivée de John Kerry au Vatican, comme par un heureux hasard, sont publiées les recommandations de ce comité qui ne font aucune distinction entre les responsabilités d’un gouvernement légitime et soutenu par la majorité de son peuple et ses opposants, armés à l’instigation de pays étrangers, comme les États-Unis, la France et leurs alliés du Moyen-Orient. Les titres qu’on y lit sont éloquents : « LE VATICAN DEMANDE À LA SYRIE UN CESSEZ DE FEU SANS CONDITION » « Kerry et Parolin s’accorde sur une stratégie commune pour la paix. » Voilà, le tour est joué, c’est maintenant le Vatican qui porte le flambeau du désarmement sans condition de la Syrie.

Comment se fait-il que l’Église catholique n’ait pas fait cette réunion avec les autorités syriennes qui se manifestèrent récemment à travers une Lette du président Al Assad adressé au pape ? Ç’eut été une bonne occasion pour développer une stratégie commune pour la paix ? » La réponse est bien simple. Le Vatican travaille main dans la main avec Washington sous le regard d’un pape qui veut sortir son Église de l’asphyxie dans laquelle elle est enfermée tout en faisant, à peu près tout, pour qu’elle demeure ce qu’elle est. Ses nominations y sont pour beaucoup. Rien de neuf sous le soleil. Ses discours sont impressionnants, ses gestes inspirants, mais ses décisions demeurent bien en deçà de qu’on est en droit d’en attendre.

Il faut, me semble-t-il, mettre un terme à ce concubinage qui déshonore l’Église et ceux qui s’y rattachent. À ce titre, un grand ménage s’impose au Vatican au niveau des postes d’autorité. Soit que l’Église fasse table rase de l’État du Vatican ou qu’elle y mette des personnes qui la représentent dans sa catholicité et dans ses solidarités avec les pauvres. Le pape François ne peut pas jouer sur les deux claviers à la fois. Il y a toujours d’une part les volontés de Dieu et d’autre part les intérêts de Mammon. Ce sont deux antagonistes.

Il est urgent pour la catholicité que le Vatican cesse d’être l’antichambre de Washington.

Avec tout mon respect, mais aussi, avec mes convictions les plus profondes.

Oscar Fortin

Québec, le 14 janvier 2014

http://humanisme.blogspot.com

 

Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • howahkan Buddha Marcel. 16 janvier 2014 10:41

    Oscar, il y a dans ce monde des messagers, des éveillés, et puis il y a la récupération politico-économique de ces « éveillés » , de ces messagers par les pouvoir financiers....

    Les religions, enfin pseudo religions ne sont rien d’autre, et leur pouvoir est bien uniquement temporel, il ne suffit pas de dire 2 ou 3 mots pour que ce soit vrai....l’église catholique affidée du pouvoir ? évidemment...

    au pouvoir a part des exceptions rares , on ne trouve que des arrivistes, des affairistes......et la naïveté supreme des « croyants » mais croire n’a rien a voir avec savoir, est de croire par paresse intellectuelle et spirituelle qu’il faut un intermediaire terrestre brodé d’or et avec compte en banque bien garni qui lui saurait être un lien entre un dieu vengeur hypothétique et qui laisse le monde se noyer dans sa fange , et nous autres pauvres humains...

    l"ensemble du système n’est que un magasin de farce et attrapes avec des gens sincères certes ,mais pour moi la sincérité est partout y compris chez le colonialiste non ? ..quand au fait de : y a t’il un au delà ,ici même dans ce présent, de notre vie misérable même riche pour 10 000 vies ,ici pendant notre temps terrestre..soit on le sait par expérience ,soit on ne sait pas......l’église est bien toujurs du coté des puissant car elle est leur jouet , tout en faisant semblant ici et là de s’interesser aux mécréants et pauvres dont c’est le fond de commerce et qui se garde bien d’y apporter tout element suceptible de perdre ce fond de commerce...

    de plus la pseudo religion catholique est elle aussi noyauté.............

    regardez qui on ne peut critiquer etc etc est désormais une phrase reprise en boucle....

    ce qui manque à cet article pour moi oscar est le retours en force de la religion orthodoxe , détruite croyait t’ on par les bolcheviques,regardons qui étaient les bolcheviques , en Russie....ceci est un événement totalement imprévu dans l’agenda mondial, un grain de sable voir un cailloux de plus dans le jardin des éphémères vainqueurs à la Pyrrhus ...

    Jésus revient disait dieudonné, si ce personnage a existé, et si l’épisode des marchands du temple est véridique ou a eu une base de vérité on a une idée de ce qu’il ferait : un grand coup de pieds dans cette fourmilière de menteurs et d’arrivistes .que sont les 3 religions organisées....

    Les religions organisées c’est demain quand tu seras mort ça ira super , ne pas oublier ce détail quand même..ce sont 3 arnaques des pouvoir bien terrestres...quand au messager et au message, à chacun de le trouver, être son messager est le chemin non ??

    amicalement et

    salutations...


    • oscar fortin oscar fortin 16 janvier 2014 14:27

      @Buddha Marcel : Ouf ! vous nous dites beaucoup de choses, de quoi nous interpeller pour de vrai sur les religions, le pouvoir, les manipulations, les apparats et l’hypocrisie. Il est vrai qu’une réflexion s’impose sur la relation de la foi avec les religions ou à l’inverse, la relation des religions avec la véritable foi. Dans mes études sur l’Ancien Testament, j’ai eu un professeur qui nous disait que Yahvé était le plus grand adversaire des religions qui existaient à l’époque de cette histoire. Elles avaient toutes leur veau d’or et leurs dieux n’avaient pas les deux pieds dans l’histoire. Lui, Yahvé, c’est dans l’histoire qu’il est et qu’il agit. D’ailleurs les prophètes dont Isaïe rappellent souvent aux autorités religieuses et civiles juives que le culte qui plait à Yahvé est la justice, la protection de la veuve et de l’étranger etc...


      De quoi alimenter notre réflexion

      Merci bien

    • howahkan Buddha Marcel. 16 janvier 2014 18:17

      De rien Oscar, ne serait il pas temps de laisser un peu des prophètes du livre , même momentanément et regarder le présent pour voir ce qui est....être prophète me semble avoir été le fait de certains hommes, que l’histoire n’a pas retenu ....par expérience je sais que derriere la quête disons spirituelle ,bien que je n’aime pas ce mot, il y a quelque chose , que je ne qualifierais pas ,mais qui donne consistance à la religiosité, je ne peux plus avoir de doute à ce sujet , je ne crois pas , je sais , non pas tout car cela n’a strictement aucun sens,mais je sais que il nous manque une partie de ce que l’on est, pour certaines raisons elle fut là...

      en dehors de toute organisation disons terrestre ,lourde et pyramidale, ni dieu ni maitre ne veut pas dire qu’il n’y a rien au delà de l’ordinaire « analytique » oui/non qui est conflit, toujours conflit de la vie des hommes...ça veut dire que quête de dieu ou recherche de sécurité en se soumettant a un maitre il n’y a plus, le chemin de soi implique le refus de cela, la société a déjà changées tout est lié en fait.. .. il n’y a plus de quête à atteindre mais comprehension de ce qui est , de soi meme comme element symptomatique mais aussi comme catalyseur au niveau du cerveau endormi..nous avons une porte a franchir, qui est de vivre les effets sur nous même du poids de vivre qui est très lourd ,alors que l’on passe une vie entière à essayer d’y échapper....
      il nous manque une dimension celle qui touche le sens.....elle correspond pour moi par expérience et tres clairement à une partie endormie du cerveau qui est nécessaire pour cette connexion .....disons Universelle...

      la religion organisé par le pouvoir est une perversion de la juste quête puis non quête humaine...

      Au delà du cerveau qui analyse ou « moi je » , qui imagine et va en guerre il y a une sorte d’Énergie Étrange, qui ne supporte aucun qualificatif on est au delà de ça, cette énergie ne divise pas, ne compare pas etc etc............les mots comme extraordinaire , exceptionnel , étonnant ,fantastique etc etc ne sont plus présent quand l ’ Énergie Étrange est présente....

      bien sur on peut lui donner un ou des noms, je n’ai rien contre mais sans oublier que le mot n’est jamais la chose et que un livre de cuisine ne va jamais solutionner le problème de la faim dans le monde...

      ps : un peu confus mais je n’aime pas écrire sur un ordi avec un clavier, la réflexion se perds dans les doigts smiley.

      merci...


    • oscar fortin oscar fortin 16 janvier 2014 18:52

      Buddha Marcel : merci pour votre intervention qui illustre la foi qui vous anime et vous rapproche toujours plus de l’humanité que nous formons et développons à travers notre quotidien. Je partage avec vous cette affirmation :


      "La religion organisé par le pouvoir est une perversion de la juste quête puis non quête humaine...

      Merci et bonne fin de journée

      Oscar

    • CASS. CASS. 17 janvier 2014 01:22

      Ba Mr Fortin vous dites « Yahvé est la justice, la protection de la veuve et de l’étranger etc... » A ce que je sache c’est vraiment l’inverse " Cher Monsieur , voici ce qu’est cet extra terrestre.

      il est beau tien le fameux dieu sauvage du sorcier de la tribu des Génites qui squattait au pays de sina. Sorcier qui était connu pour faire des miracles à travers des sacrifices humains qu’il disait destiner à un dieu sauvage. A le fit venir à lui, le sorcier introduisit le rite de la circoncision et le dieu Jaho/yahvé/El schaddaï chez la tribu hébreux qui étaient arrivés en étrangers dans le coin.C ’est ce yahvé ( leur extra terrestre)qui serait apparu à un Abraham, un descendant direct d’Ali, avec ces mots Ani ha El Schaddaï. Il exigea de nombreux sacrifices humains, beaucoup de guerres et fit un pacte avec la tribu hébreux( le pacte de sang hébreu). (...).Tous les crimes des hébreux se trouve dans le livre d’un dit Moïse à une certaine hester. Celui -ci devrait s’appeler le livre de Mordhekaï(Mardochée), d’après le plus grand malfaiteur de l’écriture sainte,dont personne ne sait pourquoi elle s’appelle sainte alors qu’elle devrait s’appeler l’histoire criminelle des hébreux. On peut y dénombrer plus de soixante dix massacres et génocides, sans compter les crimes,les pillages,les viols , l’inceste et autres atrocités.Le pire est qu’aucun de ces crimes n’est jamais puni. Au contraire puisque c’est Yahvé qui ordonne ces méfaits


    • oscar fortin oscar fortin 17 janvier 2014 02:21

      Je n’ai pas de commentaires particuliers à formulés. Vos convictions sont là pour rester.


      Merci de les avoir partagées avec nous tous et toutes.

    • howahkan Buddha Marcel. 16 janvier 2014 10:59

      Mais qui est john kerry...de son vrai nom John kohn.... ???


      • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 16 janvier 2014 15:20

        c’est bientôt le nouvel an chinois (31/01), vous ne voulez pas lâcher les juifs 30 sc !!


      • oscar fortin oscar fortin 16 janvier 2014 16:35

        Que viennent faire les juifs dans l’actuel débat ? Nous parlons du Vatican et de Washington en relation avec la Syrie. À moins bien sûr, que vous ayez des informations que nous n’avons pas à l’effet que les juifs sont derrière tout cela. Dans un tel cas, il faudrait nous donner de plus amples informations, car il ne semble pas que ce soit les dessous du présent débat. Il ne faudrait pas faire dévier le débat sur autre chose. Sur les juifs et le sionisme, j’ai parlé dans un article récent. Là est la bonne place pour vous exprimer sur ce sujet. Par contre si vous pensez que certains éléments mériteraient d’être repris ici, libre à vous de le faire.


        Avec tout mon respect



      • kéké02360 16 janvier 2014 22:30

        @ l’auteur

        je comprend pas pourquoi vous avez mis dans votre article la photo de Strauss Khan déguisé en curé !!!????


      • oscar fortin oscar fortin 16 janvier 2014 22:57

        Une bonne question.Parait-il que nous avons tous et toutes un ou une semblable sur la terre. Je vous laisse deviner de qui il s’agit sur cette photo. Vous trouverez un indice important dans l’article.


        Merci et bonne nuit

      • CASS. CASS. 17 janvier 2014 01:32

        si le VATICAN était représentif de justice de vérité etc , le pape dirait la vérité au sujet de la très grave imposture et escroquerie impérialo sionistes autobaptisées ISRA EL (isiiiiar) israël en 48, ce qui n’est pas le cas du Vatican entre autres.


      • njama njama 16 janvier 2014 11:17

        Bonjour Oscar
        Je viens de vous poster deux commentaires dans votre précédent sujet sur la prochaine visite du pape François en terre sainte. Le premier est la réaction d’une libanaise en rapport avec la visite de Benoît XVI en « terre sainte » en mai 2009 qui commençait également pas la Jordanie ; « Nous l’Orient arabe chrétien nous ne voulons pas de ce néo christianisme judéo-chrétien ... ».
        Le second l’avis d’un libanais, expliquant pourquoi Israël ne veut pas la paix ... comme pourquoi les chrétiens d’Orient et les chrétiens non-sionistes dérangent les sionistes qu’ils soient juifs ou non-juifs. Les extraits cités ne sont pas sans liens avec votre article d’aujourd’hui, puisque ils proviennent d’un article (« Printemps arabe » =Automne occidental ?, par Roger Akl ICI ) qui évoque d’ailleurs « Le plan Kissinger et le Moyen-Orient » dans les années 70, ainsi que « La stratégie des Etats-Unis. » au Moyen-Orient.

        Bonne journée


        • oscar fortin oscar fortin 16 janvier 2014 14:31

          njama : pourquoi ne pas les réinscrire comme commentaire à cet article. Les lecteurs et lectrices pourraient en prendre connaissance et, s’il y a lieu, apporter leurs points de vue.


          Merci

        • njama njama 16 janvier 2014 23:21

          Merci Oscar de l’intérêt que vous avez porté à mes contributions sur la question du moyen-orient.Si les lecteurs veulent en prendre connaissance votre précédent sujet était sur ce lien :
          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/visite-du-pape-francois-en-terre-146191

          Israël ne veut pas la paix.

          Il exclut un seul État en Palestine, car cela signifierait à terme pour lui, une égalité de droits entre tous les concitoyens, et la fin d’un Etat « Juif » et du sionisme.

          Il ne veut pas plus d’un partage en 2 États, pour la bonne raison que cela signifierait pour l’entité palestinienne devenue État, la possibilité du droit au retour de plusieurs centaines de milliers de palestiniens qui vivent au Liban, en Syrie et ailleurs, quand bien même il ne leur resterait que peu de territoire. Et plus que tout, cela, Israël n’en veut pas.
          Le Hezbollah a raison de dire que Israël refuse la voie de la paix, car il ne veut pas de la justice.

          Vous comme moi, notre âge nous permet de dire que nous avons entendu parler de cette solution politique de la création de deux États depuis des décennies, comme une rengaine, mais c’est un faux-semblant, un leurre complet, une solution toujours refusée par Israël qui, en lui permettant de gagner du temps, lui permet pas de conquérir toutes les terres qu’il convoite et d’en chasser les habitants et de poursuivre la colonisation, c’est à dire de « spolier » les palestiniens.

          Les Etats-Unis ainsi que d’autres pays d’Europe sont partenaires d’Israël dans cette hypocrisie.


        • oscar fortin oscar fortin 16 janvier 2014 23:25

          J’abonde dans votre sens.


          Merci

        • njama njama 16 janvier 2014 23:45

          encore deux lignes

          Il y a ce que l’on dit ici, et l’on voit ici. Ainsi entend-t-on parfois dire que le gens du Hezbollah seraient des terroristes, et même que l’UE l’aurait classé comme organisation terroriste
          http://www.lemonde.fr/europe/article/2013/07/23/le-hezbollah-classe-organisation-terroriste-par-l-ue_3451432_3214.html

          Il y a ce que l’on dit là-bas, et que l’on voit là-bas au Liban.
          Écouter donc toutes ces chaleureuses ovations des libanais à Beyrouth faites à cette magnifique chanteuse chrétienne libanaise Julia Boutros qui rend hommage au « mouvement de la résistance » dont le Hezbollah est d’une des principales composantes.
          Une belle occasion de ressentir l’âme libanaise ...
          (vidéo sous-titrée en français)
          http://www.youtube.com/watch?v=CJgnxEfmoeU

          Lisez donc cet article :

          Mgr Béchara Raï (nommé cardinal par Benoît XVI) patriarche maronite d’Antioche et de tout l’Orient est non seulement une figure très respectée mais un pont entre l’Orient et l’Occident, et le patriarcat a exprimé son rejet catégorique de toute tentative d’isoler ou d’exclure le Hezbollah de la vie politique au Liban !
          http://french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=11297&cid=324


        • CASS. CASS. 17 janvier 2014 01:46

          en effet il y avait déjà des chrétiens avant le christianisme romain et en effet je n’ai guére entendu le pape tellement broncher, ni dénoncer, alors que les grands copains et alliés wahhabites madin arabie saoudite/english, takfisristes et cie d’un certain Isra el de 47, sont occupés à couper les gorges etc des chrétiens grecques libanais etc en SYRIE. et que par ex. LE HEZBOLLAH COMBATjustement ces terroristes associés coupeurs de têtes de chrétiens etc en SYRIE.


        • Vipère Vipère 16 janvier 2014 11:26

          Bonjour Oscar


          Très courageuse votre position, qui a le mérite de sortir de l’aveuglement et de l’obéissance inconditionnels dans lesquels, la Papauté veut maintenir les derniers chrétiens.

          • jullien 16 janvier 2014 12:16

            Premièrement, la papauté n’a pas autorité sur tous les Chrétiens.
            Deuxièmement, je suis franchement sceptique sur le « courage » de l’auteur dont il est douteux qu’il soit chrétien (il se dit « libre-penseur »).


          • oscar fortin oscar fortin 16 janvier 2014 14:32

            Merci Vipère pour votre commentaire


          • oscar fortin oscar fortin 16 janvier 2014 14:38

            @Jullien : je ne vous comprends pas. La foi et la liberté de penser ne sont pas des antagonistes. Je suis un libre penseur et un croyant qui y trouve inspiration dans sa foi. Ma foi, ne porte pas sur des institutions et des pouvoirs, mais sur la vérité, la justice, la solidarité, la compassion et l’amour que le Jésus de l’histoire a pleinement assumé en sa personne. Je me sens en très bonne compagnie avec ce dernier qui ne met aucune frontière entre les personnes de bonne volonté.


            Merci de me permettre de préciser ce point.

          • jullien 16 janvier 2014 17:29

            @ Oscar
            Il est possible que ce soit différent au Québec (où je ne suis jamais allé) mais en France « libre-penseur » désigne un anticlérical à la façon qui était si courante chez nous sous la IIIème République*.
            Croyez-vous que Jésus-Christ soit bel et bien le Fils de Dieu ? Que signifie cette formule selon vous ?


          • jullien 16 janvier 2014 18:03

            @ Oscar
            Il est possible que ce soit différent au Québec (où je ne suis jamais allé) mais en France « libre-penseur » désigne un anticlérical à la façon qui était si courante chez nous sous la IIIème République*.
            Croyez-vous que Jésus-Christ soit bel et bien le Fils de Dieu ? Que signifie cette formule selon vous ?


          • oscar fortin oscar fortin 16 janvier 2014 18:48

            Je crois fermement que Jésus est celui en qui le Père a mis toutes ses complaisances et qu’il nous a invité, personnes de bonne volonté de la terre, de l’écouter et de le suivre. Voilà ce que je crois. C’est également lui que le Père a ressuscité d’entre les morts pour juger l’humanité et diriger son règne sur terre.


            En tout respect et en toute sincérité

          • CASS. CASS. 17 janvier 2014 02:41

            Jesus ce messager fait penser à zoroastre et à d’autres nés de mére vierge dont mithra né un 25.12 dans un grotte , d’ailleurs les perses y avaient cru eux et les mages étaient perses, tout ce que je sais c’est que ce jésus n’est pas né un 25.12 et qu’il ne pouvait être jew, puisque ce mot ne fut inventé vers1776 par des english, pour citer les habitants d’un bled baptisé ainsi par les colonialistes romains soit judée = judéens et non jew, dans ce bled certains pratiquaient un certain pharisAîsme baptisé judAîsme par des flavius joseph par exemple qui sont allés convertir à ce pharisAISME très prosélyte les khazars etc dont les plus connus les rothschilds etc à partir du 8émé siécle de notre ére et de ces convertis sont allés infiltrer l’église cathos romaine ,musulman etc, mais bien évidemment tous n’étaient pas pharisAîstes au bled romain judée,samarie idem, habitants de samarie colonie romaine = les samaritains et non jew.Bref comme notre baptisée France, par les colonialistes Francs,comme des parties des iles celtes et de gaulois ( dits les bretons) rebaptisées ile britaniques par les colons qui en ont viré les autochtones bretons et ont exterminé leurs druides etc. bref ne disait t’on pas d’un certain messager jesus le bon samaritain ? ;vous noterez que le pape parle du christ traduction OR et ne dit pas jésus. Je ne sais pas si vous avez vu l’immense tapisserie de notre dame paris et l’énorme veau d’or qui y trône. Et rebref jevous conseille de jeter un oeil sur un certain talmud des new jew genre nétanyahu et cie et sur l’immense différence qu’il y a
             entre la Tho ra en deux mots écrite par le scribe Perse et la torah des new jew et cie sionistes sans parler de la bonne traduction du mot shoa qui signifie tempête et changement climatique et non génocide total d’1 peuple ?.par gaz insecticide anti poux , anti typhus .........inventé d’ailleurs par un jew de la bourgeoisie allemande. Les sages de sion étaient des jésuites qui ont été s’acoquiner avec les rothschilds madin khazars........ 
            ce jour la ils ont fait une sacrée connerie soit dit en passant . 


          • Furax Furax 16 janvier 2014 12:19

            "Ce que fait le Vatican avec Washington et qu’il n’a pas fait avec Moscou et la Syrie, c’est de prendre parti avec et pour Washington.« 

            Faux et vous le savez bien :
            http://www.lefigaro.fr/international/2013/09/05/01003-20130905ARTFIG00453-le-pape-ecrit-a-poutine-pour-demander-une-negociation-pacifique-en-syrie.php
            Poutine qui l’en a d’ailleurs remercié dans son discours aux Nations Unies :
             »L’éventuelle attaque des États-Unis contre la Syrie, malgré la forte opposition de nombreux pays et des principaux responsables politiques et religieux, y compris le pape, se traduira par plus de victimes innocentes et par la propagation du conflit au-delà des frontières de la Syrie"

            Vous devriez adresser au Pape une liste des gens que vous l’autorisez à recevoir§
            Le seul objectif est que cesse cette tuerie. Le reste...


            • oscar fortin oscar fortin 16 janvier 2014 14:53

              @Furax : Dans le communiqué émis suite à la rencontre entre Kerry et Poutine il est clairement indiqué qu’ils se sont entendu sur une stratégie commune pour la paix en Syrie, lors de Genève 2. Or Washington est une partie importante au conflit et nous savons depuis le début qu’il a attisé le feu de la violence en formant des mercenaires et en fournissant, avec la collaboration de ses alliés des armes. L’objectif premier, sortir Al Assad comme président et mettre à sa place des marionnettes. Il avait réussi son coup en Libye et souhaitait en faire autant avec la Syrie. 


              Or, c’est justement avec ce dernier que le Vatican s’entend pour régler les problèmes de guerre en Syrie, mettant sur le même pied les mercenaires soutenus par Washington et le gouvernement légitime de Syrie.

              Qu’en est-il de la catholicité (son caractère d’universalité) de l’Église pour qui tous les autres acteurs dans ce conflit ont tout autant d’importance que Washington ? Dans ce cas précis, le Vatican connut d’être un allié indéfectible des stratégies de Washington. Qu’aurait dit Washington si le Vatican avait fait une entente sur une stratégie commune avec les autorités syriennes pour ramener la paix dans le pays ? Qu’auriez-vous dit vous-mêmes ?

              Avec tout mon respect

            • jullien 16 janvier 2014 12:25

              @Oscar Fortin
              Si vous êtes tant que ça convaincu que l’Église est en « concubinage » avec le gouvernement américain, comment expliquez-vous qu’elle ait condamné les guerres du Kosovo, d’Irak et de Libye ?
              L’arrivée de John Kerry, le catholique pratiquant
              Il est « pro-choice » et pour le « mariage » homo. Même s’il n’est plus question d’excommunier les politiciens ayant des positions contraires aux enseignements bibliques (ce qui aurait eu le mérite de mettre les choses au clair), je doute fort que le Saint-Siège soit en admiration devant lui.
              Comment se fait-il que l’Église catholique n’ait pas fait cette réunion avec les autorités syriennes qui se manifestèrent récemment à travers une Lette (sic) du président Al Assad adressé (re-sic) au pape
              J’en déduis que vous ne lisez pas beaucoup les sites Internet du Vatican. Vous auriez appris ceci :
              http://fr.radiovaticana.va/articolo.asp?c=759463


              • oscar fortin oscar fortin 16 janvier 2014 15:07

                @Julien : Merci pour votre intervention. Elle me donne l’occasion de préciser certains points. D’abord vous conviendrez avec moi que l’opposition du Vatican aux conflits que vous identifiez plus haut s’est plutôt faite sur le bout des lèvres et n’a pas remué terre et monde pour empêcher ces conflits. On sait que quand le Vatican veut vraiment quelque chose il sait mettre en marche tout son arsenal diplomatique et religieux à travers le monde pour faire entendre haut et fort ce qu’il ne veut pas. Il suffit de vous référer à ses campagnes contre les moyens de contraceptions , l’avortement, le mariage des personnes de même sexe, etc. Pour la Libye, je vous rappellerai que le jour où Benoit XVI s’adressait à la jeunesse du monde, réunie en Espagne, ce jour-là, les bombardements et la cruauté battaient leur plein en Libye. Le pape Benoit xvi , dont les télévisons du monde transmettaient son message, n’eut aucun mot, aucune référence à cette guerre criminelle qui faisait rage en Libye.


                Alors là, sur cette question vous devez refaire vos devoirs. Je vous réfère à un de mes articles sur ce sujet


                Le point central de tout est la question de la "catholicité’ de l’Église et sa proximité avec les pauvres et les victimes de ces guerres.



              • CASS. CASS. 17 janvier 2014 03:01

                jullien il condamne mais se garde bien de dire des vérités notamment à propos de ce israel , la etc hein ! ce qui en fait un vatican du mensonge et des crimes contre l’humanité donc contre un tout.


              • soi même 16 janvier 2014 12:36

                De quoi plein t’’ on , nous avons aussi notre dalaï-lama Occidental.
                Le seul hic , il n’est pas encore en exil !


                • Vipère Vipère 16 janvier 2014 13:08

                  « Le Vatican demande un cessez le feu sans conditions » de la SYRIE... 


                  La critique d’Oscar en tant que chrétien ne parait pas justifiée pour certains, à cet égard rendons le propos clair et sans ambiguïté, et précisons sans contours alambiqués ce qui doit l’être.

                   Si ce communiqué provient effectivement du chef de l’Eglise vaticane, ce qui semble être le cas, c’est proprement scandaleux !

                  Le Pape n’a pas à prendre partie dans la politique du Monde, à se ranger derrière les yankees, il n’est pas légitime a conclure des alliances politiques avec qui que cela soit, ce n’est pas sa mission. Par conséquent, la position vaticane à de quoi interpeller les laïcs et les chrétiens, c’est à cela que réagit Oscar qui est un bon catholique, tombé de sa chaise, à l’annonce inconcevable du Pape François, plus tourné vers les affaires politiciennes que par la réforme du Vatican et de ses pratiques d’argent.


                  • jullien 16 janvier 2014 13:31

                     Le Vatican demande un cessez le feu sans conditions
                    En clair, il demande la paix. Où est le problème ?
                    Oscar qui est un bon catholique
                    Certainement pas : il a invoqué une fois l’exemple du théologien hérétique et renégat Hans Küng en laissant entendre qu’il partage ses idées. Si c’est le cas, alors il s’est de lui-même exclu de l’Église par ses opinions hérétiques (si ce n’est pas le cas, je lui fais des excuses pour cette méprise).


                  • oscar fortin oscar fortin 16 janvier 2014 16:15

                    Vipère, inutile de vous dire que je suis bien d’accord avec vous. C’est tout simplement scandaleux, surtout au moment où le pape par ses propos sur le système économique et financier qui domine le monde, prend ses distances avec l’empire.


                    Merci 

                  • oscar fortin oscar fortin 16 janvier 2014 16:25

                    @Jullien : si vous m’avez bien lu, je ne reproche pas au Vatican de demander la paix, mais d’être de mèche avec Washington pour défendre la position de ce dernier dans le cadre de Genève 2. L’entente sur une stratégie commune ne peut être qu’une entente où le Vatican vient en appui à la position de Washington d’ignorer le statut légitime du gouvernement d’Al Assad. Depuis le début le gouvernement syriens et ses alliés russes disent que la solution doit se trouver entre les Syriens eux-mêmes. Imaginez un seul instant que l’on dise au président de la Colombie, Juan Manuel Santos, dehors, la communauté internationale va décider du processus de paix entre les FARC-EP et les colombiens. C’est pourtant ce qui se passe avec la Syrie où il y a en plus cette complicité des gouvernements étrangers avec les mercenaires qu’ils armes et financent.


                    Avec tout mon respect

                  • CASS. CASS. 17 janvier 2014 03:11

                    Tenez voici le courrier d’un christianiste déçu par l’église cathos romaine ( christ = OR)


                  • oscar fortin oscar fortin 17 janvier 2014 07:45

                    Un lien très intéressant. 


                    Merci

                  • Vipère Vipère 16 janvier 2014 13:44

                    « Le régime syrien, lui répète que Damas n’ira pas à Genève pour remettre le pouvoir à qui ce soit, ni faire de transaction avec qui que ce soit et qu’il revient à Bachar El Assad de mener la transition, en cas d’accord avec la Suisse »



                    La Russie et les Etats Unis ont prouvé leur incapacité en Afghanistan à restaurer la paix, en nommant eux-mêmes un gouvernement de transition !
                    Veut-on un énième bourbier en Syrie ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès